Archive pour lois liberticides canada C-51

Lois liberticides Canada (C-51), France (Renseignement), USA (NDAA)… Surveillance partout, liberté nulle part !

Posted in actualité, altermondialisme, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 26 juin 2015 by Résistance 71

Canada: en état d’arrestation sous la loi C-51*

 

Dan Dicks

 

22 juin 2015

 

url de l’article original:

http://pressfortruth.ca/top-stories/being-arrested-under-c-51/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

(*) Loi scélérate “anti-terreur” appelée “patriot act” canadien tout comme la “loi sur le renseignement” est appelée le “patriot act” à la française. Intéressant de constater que ces lois passent quasi simultanément dans les pays occidentaux, ce qui bien sûr n’est pas un hasard mais la mise en place progressive de la grille de contrôle et de surveillance planétaire du Nouvel Ordre Mondial transnational fasciste (Résistance 71)

 

Maintenant que le projet de loi C-51 est passé, beaucoup de Canadiens semblent nerveux à l’idée que leurs actions pourraient être interprétées comme une sorte de menace. Sous la loi C-51, les Canadiens peuvent maintenant être détenus s’ils font la promotion ou défendent des “crimes ou délits de terrorisme au sens large”. Le phrasé de la loi est assez vague, c’est pour cette raison que bien des experts légaux ont tiré la sonnette d’alarme au sujet de cette loi C-51 et les risques qu’elle pose. Lorsqu’on aborde le discours privé ou sur internet, si on vous trouve en train de discuter de solutions aux conflits ou de débattre une opinion académique qui pourrait enjoindre l’auditeur de commettre un acte “terroriste”, ceci qualifie comme crime punissable et passible de cinq ans d’emprisonnement.

Le grand souci de cette loi C-51 est qu’en fait l’intention profonde de celui qui parle et son objectif n’ont plus d’importance et ne sont plus partie intégrante de l’affaire. Hypothétiquement, quelqu’un pourrait bien être aspiré dans le vortex de cette loi même si cette personne avait des intentions totalement innocentes et ne planifiait en aucun cas de commetre quelque acte violent que ce soit elle-même. Sous la loi C-51, celui qui tient les propos est pénalement responsable s’il est avéré que ses mots ou son message puissent par leur teneur irresponsable, inciter des auditeurs à commettre “un crime de terrorisme non spécifié”.

Lorsqu’on parle de “promotion” et de “prosélytisme”, nous voyons que le code pénal canadien interdit déjà la “promotion intentionnelle de la haine” dans sa section 319. Le code pénal affirme que ceux qui communiquent dans des espaces publics et qui “font la promotion intentionnelle de la haine contre des groupes identifiables de personnes” sont alors coupables d’un délit punissable et peuvent être condamnés à deux ans de prison. Mais, d’après le code et en regard de l’incitation à la haine, si les déclarations faites sont vraies, alors la personne ne peut pas être condamnée pour ce délit. Une ligne de défense réside aussi dans la possibilité de prouver que leurs déclarations étaient importantes pour l’intérêt public ou furent faites pour le bénéfice du public en général.

Les nouvelle réglementations sous la loi C-51 permettent maintenant que toutes les communications privées des Canadiens tombent sous le coup de la surveillance en ce qu’elles peuvent potentiellement mener à une menace, un danger ou de la violence. La loi C-51 étend la culpabilité criminelle au-delà du déclarant et de son message et maintenant nous devons sérieusement plus nous préoccuper de savoir comment nos mots pourront être interprétés par d’autres personnes qui pourraient y avoir accès. Non seulement un écrivain peut-être tenu pour responsable, mais aussi un éditeur, une maison de publication et toutes autres parties impliquées avec la publication qui pourrait être perçue comme “aidant et endorsant” l’acte. Cette législation anti-terreur très controversive, qui a été sévèrement critiquée par bien des professionels du droit, incluant l’association du barreau canadien, a créé une atmosphère de peur au Canada. Les citoyens ne sont plus sûrs de ce qu’ils peuvent maintenant dire ou pas en ligne, quels articles ils peuvent partager, s’ils doivent “aimer” certaines vidéos ou pages en ligne ?…

Sous la loi C-51, les fournisseurs d’accès internet et de télécommunications seront sommés de retirer tout contenu qu’un juge pourrait considérer comme de la “propagande terroriste” ou tout ce qui rend accessible la “propagande terroriste”. Même ceux qui maintenant partagent des “informations terroristes” pour en condamner les actions prennent eux-mêmes des risques.

Résistance politique: Temps de se lever contre les lois liberticides… L’Occident se fascise à vu d’œil…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 avril 2015 by Résistance 71

“Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté pour plus de sécurité n’auront, ni ne méritent, ni l’un, ni l’autre.”
~ Benjamin Franklin ~

Ne trouvez-vous pas bizarre que d’un seul coup le Canada ait cette loi en stock, que la France ait passé en catimini la “loi sur le renseignement”, que les yanks aient leur Patriot Act et toutes leurs lois liberticides depuis 2001, idem au Royaume-Uni et dans le monde occidental ? Le durcicement vers la dictature occidentale est évident… L’oligarchie est passée en phase finale de mise en place de sa grille de contrôle du Nouvel Ordre Mondial.

N’oubliez jamais: NOUS SOMMES TOUS DES COLONISÉS !

C’est la main dans la main avec les peuples et nations indigènes colonisés et opprimés que nous en sortirons, ensemble et pas autrement ! Union et désobéissance civile !…

~ Résistance 71 ~

 

Le projet de loi canadienne liberticide C-51* est au sujet du contrôle de la population et pas du tout au sujet du terrorisme

 

Association des Iroquois et des Indiens Alliés (AIIA ou AIAI en anglais)

 

24 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://www.aiai.on.ca/newsroom/opinion/bill-c-51-is-about-control-not-terrorism/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note* du traducteur: Le projet de loi C-51 est une loi liberticide estampillée comme le “Patriot Act” canadien, de la même façon que l’est la loi récemment passée en France, en catimini dans une assemblée ne contenant que 30 députés votant pour la “loi sur le renseignement”, autre ignominie liberticide occidentale.

En tant que peuples indigènes nous avons fait l’expérience de l’oppression et du contrôle par le gouvernement colonial canadien ces derniers 150 ans. Nous avons souffert de politiques et de lois qui ont été faites pour nous éliminer, nous assimiler, nous opprimer et nous réduire au silence total. Ceci corespond à notre expérience, notre vécu sur nos propres terres et ceci continue jusqu’à aujourd’hui.

Nos peuples sont devenus des sujets de recherche rapides lorsqu’il convient d’évaluer les dangers sous-jacents qui sont cachés dans des morceaux de législation (liberticides). Nous sommes, et à juste titre, souvent très suspicieux et critiques des politiques et des lois qui sont empaquetées pour nous être vendues comme étant dans notre “meilleur intérêt” ou faites pour nous “protéger”. C’est du point de vue de cette vision sous loupe binoculaire que nous pouvons partager un appel de danger fort et clair à la fois pour les Canadiens et les peuples indigènes. La loi C-51, la loi anti-terrorisme, est au sujet du contrôle de la population et non pas au sujet du terrorisme.

La loi C-51 est faite pour nous maintenir dans la peur de quelque chose, le tout au nom de réduire au silence les citoyens et de contrôler la désobéissance civile. Le langage de terrorisme n’est que rhétorique utilisée pour vous vendre toujours plus de guerre et pour que vous achetiez toujours plus de ces mesures de sécurité économiques et autres. C’est le monstre de dessous le lit, celui du placard, monté en épingle par la propagande et la prise de position politique. Vous avez bien plus de chance de mourir dans un accident avec votre tondeuse à gazon que de mourir dans un “attentat terroriste” (NdT: qui dans la quasi totalité des cas sont perpétrés par les services d’état ou leurs mercenaires privés…)

Au travers du Canada ces dernières trois années, nous avons vu à maintes reprises le mouvement indigène et ses alliés canadiens Idle No More descendre dans les rues pour manifester contre les législations qui enfreignent sur les droits indigènes et qui affaiblissent la protection de l’environnement. Les peuples indigènes ont résisté au gouvernement pour notre futur collectif. Nous avons bloqué des voies de chemin de fer, des autoroutes, nous avons marché sur le parlement à Ottawa, nous avons fait des grèves de la faim et de manière générale, nous avons fait de notre mieux pour perturber le Canada et avoir nos voix entendues et nos droits inhérents de nations reconnus.

Il est déplorable que nous en soyons réduits à la désobéissance civile juste pour faire entendre nos voix, mais cela constitue la seule arme à notre disposition (et celle des peuples) lorsque le gouvernement fédéral n’a absolument aucune préoccupation pour honorer la couronne qui possède une responsabilité à la fois légale et constitutionnelle. La loi C-51 va nous retirer la seule arme que nous ayons et va nous étiqueter en tant que terroristes pour le simple fait de nous battre pour nos droits inhérents.

Cette loi C-51 donne au gouvernement les pouvoirs d’une force de police secrète, de conrôler ce qui se dit dans l’espace cybernétique et lui donne la possibilité de punir des citoyens pour le simple fait de protester ou de manifester.

Cette loi protège certaines choses, comme le capitalisme par exemple et elle met en priorité l’économie au dessus des droits civils. Elle protège le gouvernement d’un retour de bâton du public, lui permettant de prendre des décisions sans aucune juste supervision. Elle protège les idéologies impérialistes qui continuent de supprimer, d’opprimer et de contrôler les populations indigènes ainsi que nos terres et nos ressources.

Les Canadiens ont besoin de prendre et de lire une page des livres des peuples indigènes au travers du Canada et d’approcher cette loi C-51 avec toute la méfiance et le cynisme qui lui sont dûs. Faites-nous confiance, comme tant de législations avec celle-là qui ont œuvrées pour nous opprimer, cette loi est une loi pour vous contrôler et non pas pour vous protéger. Nous devons NOUS DRESSER COLLECTIVEMENT ET LA COMBATTRE.

Nous avons besoin d’un dialogue public ouvert entre tous les peuples et nations indigènes et tous les Canadiens. C’est ensemble que nous devons stopper ce projet maléfique avant qu’il ne devienne une loi applicable.