Archive pour Libye crise petroliere et nouvel ordre mondial

Média, propagande, guerre civile libyenne et opération psychologique du pentagone au service du nouvel ordre mondial

Posted in actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M with tags , , , , on 10 mars 2011 by Résistance 71

Nous avons traduit ici un article de Kurt Nimmo d’infoWars a propos de l’implication des médias US dans la diffusion de la propagande impérialiste. Média dont les grands noms font tous partie de l’opération psychologique d’intoxication de masse « Mockingbird ».

Nous vous encourageons a visionner la vidéo du début de l’article (en anglais) ou le correspondant de guerre Keith Harmon Snow explique l’opération de propagande menée pour faire basculer les opinions publiques occidentales vers une intervention militaire en Libye et potentiellement son invasion future.

Cette traduction fait écho a notre article du 27 Février sur les révélations d’informateurs hauts-placés dans l’industrie pétroliere a Lindsey Williams, lui annonçant une crise majeure au Moyen-Orient et un baril de brut a plus de 200 US$.

Il semblerait que tout soit fait pour que cela en prenne le chemin !

— Résistance 71 —

 


La couverture médiatique des évenements libyens est une opération psychologique (psyop)

 

Par Kurt Nimmo Infowars.com
 le 9 Mars 2011

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/corporate-media-coverage-of-libya-is-a-psyop/

 

Dans l’interview ci-apres, le correspondant de guerre Keith Harmon Snow explique comment la couverture médiatique subjective du conflit en Libye est une opération psychologique du Pentagone.

Vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=EoHEJ0acZz8&feature=player_embedded

L’opération psychologique est particulierement évidente sur CNN, spécifiquement dans l’émission d’Anderson Cooper.

En 2000, le journaliste Alexandre Cockburn écrivit a propos des opérations psychologiques menées par le Pentagone a travers le Groupement des Opérations Psychologiques basé a Fort Bragg en Caroline du nord, ce groupe dirigeant une opération psychologique depuis le QG de CNN a Atlanta en Georgie.

“Les faits sont”, dit le journaliste hollandais Abe De Vries a Cockburn “que l’armée américaine, le commandement des opérations spéciales militaires et le personnel de CNN m’ont confirmé que des membres du personnel militaire ont été impliqués dans la production de nouvelles depuis le bureau de l’information de CNN. J’ai trouvé cela absolument incroyable. Bien sûr, CNN déclare que ces personnels n’ont décidé de rien, n’ont pas écrit de rapport etc. Que peuvent-ils dire d’autre ? Peut-être est-ce vrai, peut-être cela ne l’est-il pas. Le véritable probleme est que la relation étroite entre l’armée et une agence d’information est de mon point de vue absolument incacceptable de la part de toute agence de presse sérieuse. Peut-être même que le plus incroyable est le manque total de couverture de cette information par l’ensemble des médias dits de masse. Aussi loin que je sache, ma révélation n’a pas été couverte par les médias importants aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, ni par Reuters ou AP.”

Bien sûr que non. Car Reuters et AP et le reste de ces agences font toutes parties de la même opération de longue haleine appelée “Operation Mockingbird”; opération dont le but est de contrôler les médias d’importance sur le long terme. En ce qui concerne Anderson Cooper, l’arriere-arriere-arriere petit-fils du pilleur Cornélius Banderbilt, il est un agent entrainé de la CIA.

Snow fait état d’autres grosses crises humanitaires qui se passent en ce moment et depuis longtemps en Afrique, crises que les Etats-Unis ignorent, mais versent des larmes de crocodile au sujet des “combattants de la liberté” en Libye. Le gouvernement américain et les médias propagandistes de masse ont utilisé ce terme a plusieurs occasions, de maniere évidente en qualifiant ainsi les Moudjahidines afghans qui se sont transformés ultérieurement en Talibans et Al Qaeda, ainsi que les Contras nicaraguéens. Ces deux entités étaient toutes deux des opérations de la CIA.

La montée en puissance jusqu’a une invasion totale (ou au moins une opération “choc et pétrifie”) contre la Libye rappelle de maniere glaciale les préparations qui ont conduit a l’attaque des néo-conservateurs sur l’Irak. Les médias jouent leur rôle en démonisant Kadhafi de la même maniere qu’ils avaient démonisé Saddam Hussein, qui éventuellement fut envoyé a l’échafaud comme récompense pour ses bons et loyaux services pour la CIA.

Ce n’est pas seulement le pétrole léger qui démange les globalistes de s’emparer. De fait, capturer le pétrole libyen n’a qu’un rôle mineur. Ils sont intéressés a non seulement destabilliser le Moyen-Orient dans sa totalité, incluant le royaume d’Arabie Saoudite, mais aussi d’envoyer l’économie mondiale dans une spirale de la mort. Un baril de pétrole a 200 US$ fera sûrement plus de dégâts a l’économie mondiale qu’aucun autre événement même d’une ampleur catastrophique.

Pour les globalisres, l’ordre émerge du chaos. Seulement en détruisant l’économie mondiale (et celle-ci repose sur le pétrole pour paratiquement toute chose), pourront-ils forger plus avant leur plan d’imposer un gouvernement totalitaire mondial avec ses corollaires d’état policier high-tech et sa grille de contrôle des populations.

Le mignon globaliste et célebre criminel de guerre Henri Kissinger, proche confident de David Rockefeller et membre de longue date du groupe Bilderberg, le dit de la meilleure façon possible lorsqu’il déclara que confronter a la crise qui convient, le peuple américain supplira d’être placé en esclavage.

Un gallon d’essence a 6 US$ ou plus et ses répercussions automatiques a travers l’économie presente juste la crise idoine.

Article en relation:

https://resistance71.wordpress.com/2011/02/27/le-plan-de-fin-de-partie-des-globalistes-le-petrole-outil-de-la-creation-du-chaos-qui-verra-lavenement-du-nouvel-ordre-mondial/