Archive pour lettre de gaza Dr Mads Gilbert

Lettre de Gaza (Dr. Mads Gilbert)

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 23 juillet 2014 by Résistance 71

Monstres !

 

Lettre du Dr. Mads Gilbert

Médecin, chef de clinique et des urgences à l’hôpital universitaire du nord de la Norvège, médecin/chirurgien volontaire à Gaza

 

A lire et diffuser sans aucune modération !

 

22 juillet 2014

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La nuit dernière fut extrême. “L’invasion terrestre” de Gaza a résulté en l’arrivée d’un grand nombre de véhicules pleins de personnes estropiées, déchiquetées, saignantes, tremblantes, mourantes, toutes sortes de Palestiniens blessés, de tous âges, tous civils, tous innocents.

Les héros des ambulances et de tous les hôpitaux de Gaza travaillent en poste de 12 heures 24/24, gris de fatigue et de charges de travail inhumaines (sans paie à Shifa depuis 4 mois), ils soignent, trient, essaient de comprendre l’incompréhensible chaos des corps, des tailles, des membres, ceux qui marchent, ceux qui ne marchent pas, ceux qui respirent, ceux qui ne respirent pas, ceux qui saignent, les humains qui ne saignent pas. HUMAINS !

Maintenant une fois de plus traités comme des animaux par “l’armée la plus morale du monde” (sic!)

Mon respect pour ces blessés est sans fin, pour leur détermination contenue malgré la douleur, l’agonie et le choc ; mon admiration sans fin va au personnel et aux volontaires, ma proximité du “sumud” palestinien me donne de la force, bien que par moment j’ai juste envie de hurler, de serrer quelqu’un très fort, de pleurer de sentir la peau et les cheveux d’un enfant, couvert de sang, nous protéger dans une accolade infinie, mais nous ne pouvons pas nous le permettre, ni eux non plus.

Des visages couleur gris cendre, Oh Non ! pas encore un chargement de dizaines de personnes estropiées et saignantes, il y a toujours des lacs de sang par terre dans la salle des urgences, des piles de bandages imbibés et dégoulinants de sang à nettoyer, oh, les nettoyeurs, partout, rapidement balayant le sang et les pansements gorgés de sang, les cheveux, les vétements ensanglantés, les canules, les restes de la mort, ils emportent tout… pour que la salle soit encore préparée, pour que cela se répète encore et encore…

Plus de 100 patients sont arrivés à Shifa ces dernières 24 heures. Suffisamment pour un hôpital bien équipé et entraîné avec tout sous la main, mais ici, presque rien pas d’électricité, pas d’eau, pas de médicaments, pas de tables chirurgicales ou d’instruments, de moniteurs, tout est rouillé, comme si cela avait été pris hier du musée des hôpitaux. Mais personne ne se plaint, ces héros. Ils s’en accommodent, comme des guerriers, bille en tête, avec une incroyable résolution.

Alors que je vous écris ces mots, seul, sur mon lit, mes larmes coulent, les larmes chaudes mais inutiles de la douleur et de la peine, de la colère et de la peur. Ceci ne se passe pas vraiment ! Et là juste maintenant, l’orchestre de la machine de guerre israélienne recommence son ignoble symphonie, juste maintenant: des salves d’artillerie depuis un navire de guerre juste au large des côtes, le hurlement des F-16, le bourdonnement écœurant des drones (en arabe les “Zennanis” ou “bourdons”) et les hélicoptères Apaches. Tant et tant fabriqués et payés par les Etats-Unis.

Je vous invite à passer une nuit, juste une nuit avec nous ici a Shifa. Déguisé en nettoyeurs peut-être. Je suis convaincu à 100% que cela changerait l’histoire.

Personne possédant un cœur et du pouvoir ne pourrait sortir d’une nuit à Shifa sans être entièrement déterminé à arrêter le massacre du peuple palestinien. Mais ceux sans pitié ont calculé et planifié un autre assaut “dahyia” sur Gaza.

Les rivières de sang vont continuer à couler la nuit prochaine. Je peux entendre qu’ils ont accordé leurs instruments de mort.

S’il vous plaît, faites ce qui est en votre pouvoir. Ceci, tout CECI ne peut pas continuer.

Mads Gilbert MD PhD
.


Professor and Clinical Head
Clinic of Emergency Medicine
University Hospital of North Norway

 

= = =

Source:

http://www.veteranstoday.com/2014/07/22/monsters/