Archive pour journée mondiale d’action pour les peuples indigènes Idle No More

résistance contre le colonialisme au Canada: Police privée contre droit naturel… (Idle No More)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 11 octobre 2013 by Résistance 71

Racisme de la part de la police à la manifestation du 7 Octobre d’Idle No More à Montréal

 

Idle No More Communications Team

 

10 Octobre 2013

 

url de l’article origianl:

http://www.idlenomore.ca/police_racism_at_the_oct_7th_idle_no_more_montreal_rally

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les organisateurs d’Idle No More demande une action contre le racisme qui fut dirigé et infligé à une manifestation pacifique à Montréal. Le jour anniversaire de la Proclamation Royale de 1763, la police de Montréal a démonté et détruit un tipi que des membres de la communauté avaient monté, tipi qui faisait partie de la journée d’action mondiale Idle No More des peuples indigènes. D’après des témoins de l’incident, la police n’a tenté aucune négociations et a pénétré dans le camp, molestant ce faisant un groupe de femmes aborigènes qui s’était réuni autour du tipi. L’organisatrice d’Idle No More Melissa Mollen-Dupris décrit l’évènement:

 “Nous avons commencé notre cérémonie à côté du Palais des Congrès à cause de la pluie battante. Ils nous ont dit que nous devions nous déplacer de l’autre côté du parc à cause d’une demande du Palais des Congrès. Comme la cérémonie avait déjà commencé, nous avons fait la requête à la police depuis nos microphones de ne pas bouger les anciens si la police décidait que 15 minutes étaient trop long pour finir notre cérémonie. Mais la police nous a signifié que nous devions bouger immédiatement. Nous n’avions toujours pas fini notre cérémonie, mais nous avons bougé comme promis. A partir de ce moment là, la tension monta de plusieurs crans. Nous avons dit à la police que le tipi que nous avions monté n’était pas un abri, mais qu’il représentait un symbole. Environ une douzaine de policiers commencèrent à agripper le tipi et nous ont molesté lorsque nous nous sommes interposés pour le protéger. Ceci est tout à fait inacceptable. Nous avons été prévenus que nous serions expulsés du parc à partir de 23:00. Comme nous sommes pacifiques, nous avons accepté de quitter les lieux afin que personne ne soit blessé ou que leurs biens ne soient saisis. Nous avons gardé un bon moral, mais la tritesse de l’évènement fut partagée par toutes et tous.”

Il y a une certaine ironie de savoir que la police a mis les manifestants autochtones sur le même plan que ceux du mouvement Occupy, disant qu’elle était préoccupée que cette manifestation ne devienne un autre camp d’Occupy. Ceci démontre très clairement le manque total de connaissance du sujet de la part des autorités alors que cette manifestation était menée en territoire Mohawk, ou même que le mouvement Idle No More est un mouvement de résistance qui a ses racines dans des siècles d’occupation récurentes des sols, de violence coloniale et d’oppression raciale de la part de la société des colons. De plus, la police a invoqué les règlements municipaux pour retourner des droits indigènes inhérents et ce afin de mettre fin à une manifestation pacifique.

Les chefs et personnels des Services de la Police de Montréal disent être unis autour de trois valeurs fondamentales enracinées dans leur mission

1) Respect:. Ce qui veut dire se comporter et traiter les autres avec considération et dignité et rester ouvert à toutes différences.

2) Integrity: C’est la qualité de quelqu’un qui exerce sa profession avec rectitude, honnêteté et justice.

3) Commitment: Ceci veut dire être totalement dédié à l’organisation de la mission et prendre responsabilité pour tous les rôles et devoirs impliqués.

Contacter le SPVM pour enregistrer vos plaintes. Laissons leur savoir que le racisme ne saurait être toléré et doit être géré dans tout service de voie publique et autres institutions au Canada. Il est de leur devoir de s’éduquer, d’être vigilant, respectueux et de protéger les droits inhérents aux indigènes de cette nation.

Headquarters (514) 393-1133 .

Service de police de la Ville de Montréal

1441, rue Saint-Urbain

Montréal (Québec) H2X 2M6

Idle No More Communications Team

Mouvement d’actions international des peuples autochtones Idle No More Octobre 2013…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , on 8 octobre 2013 by Résistance 71

Les peuples autochtones et la décision des peuples occidentaux de les soutenir, décideront de l’avenir de notre planète.

Ne nous y trompons pas, ceci est particulièrement vital car l’ensemble du château de cartes qu’est l’empire repose sur les fondements eurocentriques du colonialisme. Le pilier porteur de l’édifice est là, le détruire, c’est détruire l’empire et le mal qu’il génère sur cette planète !

— Résistance 71 —

 

Communiqué du mouvement autochtone Idle No More (Canada)

 

7 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://www.idlenomore.ca/idlenomore_global_day_of_action_oct7proclaim

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Aujourd’hui se tient la journée mondiale d’action d’Idle No More, le mouvement social des peuples indigènes. Le 7 Octobre 1763, le roi d’Angleterre George III a signé la Proclamation Royale, un document historique qui mandatait légalement le Canada de reconnaître les droits territoriaux et fonciers des nations indigènes.

Aujourd’hui 250 ans plus tard et dans 55 évènements se déroulant au travers de Canada, des Etats-Unis et de pays autour du monde, des milliers de peuples indigènes et leurs supporteurs prennent une action directe pour assumer la souveraineté et leur auto-détermination sur nos territoires, notre eau, nos corps, nos histoires, notre futur et pour proclamer notre souveraineté indigène!

Aujourd’hui marque également le jour où le rapporteur spécial de l’ONU pour les droits des peuples indigènes, le professeur James Anaya, commence sa visitie officielle au Canada pour y examiner la situation des droits de l’Homme et des peuples indigènes dans ce pays.

Des actions aujourd’hui verront le jour contre le fracturage hydraulique d’Elsipogtog en territoire de la nation Mi’kmaq du Nouveau Brunswick au Canada, où les guerriers Mi’kmaqs ont bloqué des routes pour protéger leurs droits collectifs, leurs terres et leur eau de l’entreprise de Houston (USA) SWN Resources venue exploiter le terrain.

“Le temps est venu pour nous d’émanciper nos nations, il est temps d’affirmer notre souveraineté. Nous devons protéger notre eau et nous devons nous unir pour briser les chaînes du colonialisme. Notre combat est pour l’eau, pour nos traités, pour nos droits et pour notre peuple. Unissons-nous et proclamons nos droits à la parole, levons-nous et dressons-nous contre la veulerie industrielle et le génocide environnemental. Nous sommes plus fort lorsque nous nous dressons unis”, a dit Suzanne Patles des guerriers Mi’kmaq, qui bloquent les routes à Elsipogtog en territoire autochtone.

A Victoria (île de Vancouver) en Colombie Britannique, en solidarité avec le mouvement Idle No More, des milliers de jeunes participant à la conférence sur le climat Powershift BC, vont se rendre au parlement de BC pour y confronter la premier ministre Christy Clark et contrer les tentatives de son gouvernement d’autoriser le pipeline pour acheminer le pétrole des sables bitumeux et la construction de ports pétroliers au travers de cette région si écologiquememt sensible et contre la volonté de centaines de milliers de membres des nations autochtones de Colombie Britannique qui ont dit NON à ces projets de manière non équivoque.

“Il n’y a eu aucune facture de vente et les peuples indigènes n’ont cédé aucun territoire, terre ou droit au Canada. En piétinant et en ignorant ouvertement les droits et la culture des peuples indigènes, le Canada est en violation de la loi internationale établie par la Proclamation Royale de 1763”, a dit le présentateur à Powershift BC et activiste âgé de 12 ans de la première nation Sliammon Ta’Kaiya Blaney. Elle a aussi dit que “Les leaders et preneurs de décisions actuels du Canada nient et attaquent de manière si nonchalante no droits et donc notre futur sans y penser à deux fois. Etant les enfants d’une terre et d’une culture, qui nous ont permis de faire mieux que survivre depuis des milliers d’années, nous payons le prix fort de l’annihilation industrielle et humaine, nous souffrons des conséquences: Nous disons, çà suffit, nous ne resterons plus silencieux et passifs (Idle No More).”

Le Mohawk de Kahnawake Russell Diabo du mouvement des Défenseurs de la Terre a dit: “Le Canada a un plan établi de longue date pour mettre fin aux droits des traités aborigènes et collectifs des nations autochtones. En profitant de la pauvreté des nations indigènes et en maintenant la loi coloniale sur les Indiens (Indian Act) comme instrument de contrôle, le Canada cherche à ce que les nations premières signent un accord qui compromettrait et mettrait fin à leurs droits territoriaux protégés internationalement et constitutionnellement ainsi que leurs droits émanant de traités et leur auto-détermination en tant que peuples.”

Idle No More s’est uni avec la mouvement des défenseurs de la Terre et ensemble nous avons développé une campagne commune comprenant 6 demandes politiques fondamentales au gouvernement conservateur canadien de Steven Harper. Les actions de ce jour se passant à travers la planète représentent la galvanisation de notre base politique envers la maninestation de notre mouvement politique et de nos buts ici au Canada et dans d’autres pays coloniaux autour de notre Terre-Mère.

 

Pour plus d’information contactez:

 

Clayton Thomas-Muller

Idle No More National Campaigner

cell: 613 297 7515

email: creeclayton77@gmail.com

 

Arthur Manuel

Secwepemc Nation (member) 

Founder of  Defenders of the Land

cell: 250-319-0688

email: artmanuel.7@gmail.com

 

Sylvia McAdam

Idle No More Founder & Organizer

cell: 306-281-8158

email: s.mcadamsaysewahuminm@gmail.com

 

Notes for Editors:

For a comprehensive listing of events and videos go to:

http://www.idlenomore.ca/over_50_idle_no_more_actions_and_events_tomorrow_oct7proclaim

 

For hi-resolution video and pictures go to:  http://www.idlenomore.ca/videos

http://www.idlenomore.ca/graphics_images

 

For Quotes and contact information for interview of regional Idle No More Action leaders:

http://www.idlenomore.ca/_oct7proclaim_quotes_and_contacts

 

For information about Powershift BC and their mass action go to:

http://www.wearepowershift.ca/action