Archive pour israel flux migratoire

Entité sioniste: Chaque année toujours plus d’Israéliens fuient la Palestine occupée…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , on 30 août 2018 by Résistance 71

Palestine occupée/immigration: déséquilibre démographique entre Israéliens et Arabes

 

Press TV

 

16 août 2018

 

url de l’article: 

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/16/571315/Isral–immigration–linverse–la-hausse

 

Les données du Bureau central des statistiques d’Israël montrent la tendance à la hausse de la migration depuis la Palestine occupée en 2016.

Les données du Bureau central des statistiques d’Israël indiquent que le nombre d’Israéliens qui ont quitté la Palestine occupée en 2016 était 6 300 de plus que ceux qui y ont émigré.

Les migrants souhaitant quitter la Palestine occupée sont bien plus nombreux que les années précédentes. En 2015, les Israéliens ayant quitté la Palestine occupée étaient 8 200 de plus que ceux qui y sont entrés.

Fin 2016, entre 560 à 596 mille Israéliens vivaient hors des territoires occupés de la Palestine, hormis les nouveau-nés. Sur les 53% des couples qui ont quitté la Palestine, seuls 38% sont rentrés.

L’âge moyen des immigrants était de 28 ans et demi et plus de la moitié étaient des hommes.

En effet, le flux de l’immigration s’est inversé depuis 2000, date de la seconde Intifada de Qods.

Déclenchée en 2000, l’Intifada a créé un nouveau contexte. La sécurité interne inquiète de plus en plus la société israélienne. Les problèmes économiques forcent également les Israéliens à émigrer. L’Intifada de 2000 a causé des pertes colossales à l’économie israélienne et fait grimper le taux de chômage si bien que plusieurs usines ont définitivement mis la clé sous la porte. À la suite de l’Intifada, des entreprises ont vécu une faillite sans précédent.

La Résistance des Palestiniens, mains nues face au régime de Tel-Aviv, armé jusqu’aux dents, semble ainsi contrecarrer les aides colossales qui affluent depuis l’Europe et les États-Unis vers Israël pour le maintenir en survie.