Archive pour Iran exportations pétrole gaz europe

Escroquerie scientifique et totalitarisme: le cas de l’origine du pétrole…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, écologie & climat, économie, colonialisme, crise mondiale, désinformation, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 mai 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

7 mai 2018

 

Nous replions ci-dessous  la compilation en version pdf de nos traductions datant de 2011 des articles du membre de l’académie des sciences de Moscou, J.F Kenney concernant la théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole et de fait de tout hydrocarbure plus lourd que le méthane.
Une fois de plus une guerre se trame au Moyen-Orient, guerre qui visera à détruire l’Iran pour s’accaparer ses ressources énergétiques, cette guerre a pour origine un conflit larvé qui fait pourtant rage depuis des années dans la région: la guerre du gaz et aussi du pétrole, guerre pour son appropriation mais aussi son transport.
Pour mieux comprendre l’absurdité de toute cette affaire criminelle de pillage en règle pour le profit du plus petit nombre, il convient de s’attacher à sa racine: que sont pétrole et gaz naturel ? Y a t’il une raison quelconque pour que l’humanité en manque et en rapport à cela, les fluctuations du prix de ces produits sont-elles normales ou artificiellement induites ?
Réponses ci-dessous pour ceux qui le découvriraient… préparez-vous à un choc. Nous vous demandons de bien lire notre article d’introduction qui explique en détail le fait que nous ne sommes en aucun cas « pro pétrole » et « payés par le lobby pétrolier » et questionnons la problématique de son remplacement, nous envisageons aussi le fait que tout n’est pas si simple dans la mesure où le pétrole n’est pas seulement une source énergétique, en fait il est PARTOUT dans nos vies, sous forme de produits dérivés, est-ce bien ? Bien sûr que non. Cela pollue t’il ? Bien sûr que oui. Commençons donc par la science derrière le produit pour y découvrir la supercherie et de là, lâcher-prise de cette  saloperie qui nous pourrit la vie.

En dédicace des articles qu’il publie sur son site internet, l’ingénieur Kenney (Ph.D) nous dit ceci:

« Ces articles sont dédiés en première instance à la mémoire de Nikolaï Alexandrovitch Koudriatsev, qui a le premier énoncé en 1951 ce qui est devenu la théorie moderne russo-ukrainienne des origines abiotiques profondes du pétrole et des hydrocarbures. Après Koudriatsev, tout le reste a suivi.
Ces articles sont aussi dédiés plus généralement au nombre de géologues, de géochimistes, de géophysiciens et d’ingénieurs pétroliers de l’ancienne URSS, qui, durant le dernier demi-siècle, ont développé la science pétrolière moderne. Ce faisant, ils ont sorti leur nation de ce qu’elle était en 1946, une nation pauvre en matière de production énergétique pétrolière pour l’amener à la plus grande nation productrice et exportatrice de ces produits dans le monde d’aujourd’hui.
Ces articles sont aussi spécifiquement dédiés à feu l’académicien des sciences Emmanuil Bogdanovitch Chekaliouk, le plus grand statisticien thermodynamiste qui ait jamais tourné son formidable intellect vers le problème de la génèse pétrolière et gazière. Durant l’été 1976, des profondeurs de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest et au prix d’un danger incommensurable, l’académicien Chekaliouk a choisi de répondre, au travers d’un gouffre hostile, à une lettre non sollicitée d’un PDG américain d’une petite entreprise pétrolière basée à Houston au Texas. Depuis et pour maintenant près de 15 années, l’académicien Chekaliouk a été mon professeur, mon mentor, mon collaborateur et mon ami.
~ J.F. Kenney (http://www.gasresources.net ) ~

Bonne Lecture !

Dossier « pétrole abiotique » (version PDF) :

Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Profonde Abiotique du Pétrole

 

Média et propagande: Ce que notre pressetituée se garde bien de dire…

Posted in actualité, économie, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , on 1 février 2013 by Résistance 71

Pétrole: l’Iran déjoue les sanctions des ennemis

Al Manar

Le 1er Février 2013

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=94736&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

 

« La république islamique d’Iran a déjoué toutes les sanctions unilatérales occidentales », a déclaré le ministre iranien du Pétrole Rostam Qassemi .

« L’ennemi a interdit les importations d’essence vers l’Iran, mais en accomplissant divers projets, la république islamique d’Iran a contourné les sanctions », a précisé Rostam Qassemi lors de la cérémonie du lancement de l’étape complémentaire du projet de production d’essence de la raffinerie d’Abadan, dans le Sud de l’Iran.

Il a souligné que « le projet de production d’essence de la  raffinerie d’Abadan fait partie des projets baptisés »Mehr-Amour  Intemporel », ajoutant que « l’un des moyens de pression des ennemis est le recours à l’arme de  l’essence. Or, avec l’achèvement de divers projets de développement, nous surmontons leur politique des sanctions et actuellement nous nous auto suffisons  en produits pétroliers « .

« Avec l’accomplissement du projet de développement dans la raffinerie de l’Imam Khomeyni  à Shazand dans la province centrale et l’exploitation da la première phase de la raffinerie «étoile du golfe Persique», l’Iran deviendra  l’un des premiers  exportateurs d’essence dans l’année en cours  » , a souligné le haut-responsable iranien.

Ghasemi a précisé que  » 800 projets majeurs dans l’industrie du pétrole seront exécutés  d’ici la fin du mandat du dixième gouvernement, ce qui conduira à un grand changement dans l’infrastructure du pays ».

Et d’ajouter:  » Nous  répondrons aux besoins du pays avec l’achèvement cette année des  projets de développement des raffineries de Bandar Abbas ,d’Awan et de Tabriz et la première phase de la raffinerie d’Ispahan ».

« Dans le passé, le pays importait des dizaines de milliards de dollars d’essence par an mais maintenant il n’ a plus besoin d’en importer » a-t-il indiqué.

Une hausse sans précédent

Par ailleurs, les milieux d’affaires de la Bourse du pétrole de Londres ont déclaré jeudi que les exportations du brut iranien sont montées en flèche, en décembre, pour atteindre 1,4 million de barils par jour.

Les exportations iraniennes de pétrole n’ont jamais connu une telle croissance depuis l’introduction par l’Union européenne de l’embargo pétrolier en juillet 2012.

La banque Mellat porte plainte contre l’UE

Dans  le domaine des finances,  la banque iranienne Mellat a annoncé vouloir porter plainte contre l’UE, pour lui avoir porté préjudice. La Cour européenne s’est prononcé en faveur d’une levée des sanctions financières frappant cette banque.  » Il n’en reste pas moins que notre établissement a subi des millions d’euros de pertes depuis 2 ans et demi et qu’elle fait l’objet des sanctions », a fait savoir la banque dans un communiqué. Il a précisé  que « son établissement n’a jamais été une banque publique et que de ce fait les sanctions frappant les autres banques iraniennes n’auraient jamais dû lui être infligées ».

Ce que la pressetituée usuelle ne vous dit pas (entre autres)…

Posted in actualité, économie, France et colonialisme, guerre iran, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, presse et média with tags , , , , , on 28 janvier 2013 by Résistance 71

L’Iran interdit l’exportation d’hydrocarbures vers l’Union Européenne

 

Ria Novosti

 

Le 27 Janvier 2013

 

url de l’article original:

http://fr.rian.ru/world/20130127/197348466.html

 

Téhéran a formellement interdit la vente de pétrole et de gaz aux pays membres de l’Union européenne qui avaient imposé un embargo sur les importations d’hydrocarbures iraniennes en juillet 2012, rapporte l’agence Mehr.

Selon le porte-parole du ministère iranien de l’Energie Ali Reza Nikzad Rahbar cité par l’agence, l’interdiction restera en vigueur jusqu’à ce que l’UE cesse d’adopter des « décisions hostiles » à l’égard de la République islamique.

Depuis le 1er juillet 2012, le secteur pétrolier iranien est frappé par un embargo décrété par l’Union européenne en vue de contraindre Téhéran à renoncer à ses activités nucléaires controversées.

D’après les statistiques, avant l’imposition des sanctions européennes, les livraisons du pétrole iranien vers l’UE constituaient près de 18% de l’ensemble des importations pétrolières de Téhéran.

Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à Téhéran de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu’il prétend réaliser à des fins pacifiques. L’Iran rejette ces accusations, affirmant que ses recherches nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.