Archive pour Hollande wampum deux rangées

Résistance au colonialisme: Loi naturelle, loi universelle (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 octobre 2017 by Résistance 71

Voir sous l’article les quelques lectures complémentaires à cet article.

~ Résistance 71 ~

 

Nature vengeresse

 

Mohawk Nation News

 

17 octobre 2017

 

Url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2017/10/17/creation-the-avenger/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les gens savent pertinemment que la Nature/création est en charge du monde. Le pouvoir naturel vient des femmes qui sont les plus proches de la terre et se connectent avec la lune. Tout le monde doit finit par comprendre. Nous devons faire ce que la nature nous dit de faire en écoutant et en vivant en accord avec son esprit.

Nous ne pouvons pas abandonner notre mère. Les immigrants/colons ne comprennent pas les “instructions originales” de la création. Ils ne peuvent pas vivre en paix. La Nature n’est pas politique et ne dépend aucunement du système monétaire totalement artificiel. 

Nous avons tous besoin de notre (terre)mère. Un peuple ne peut pas contrôler naturellement la nourriture ou les choses matérielles dont on a besoin pour vivre.  Nous passons notre temps à nous défendre contre ceux qui fantasment le pouvoir du contrôle sur tout et en tout.

Teiohateh  (NdT: aussi appelé Guswenta), le wampum deux rangées, provient d’un traité avec les Hollandais lors de leur venue sur l’île de la Grande Tortue. Ils voulaient un accord afin qu’ils puissent se représenter comme nos pères et nous serions ainsi leurs enfants. Nous avons ri de la plaisanterie de cette proposition et nous leur avons dit que nous ne pourrions être que frères et sœurs au sein d’une même famille.

La Nature et non pas des accords passés par les Hommes, détermine le cours de toute vie. Le monde n’est absolument pas naturellement construit de manière hiérarchique. Nous vivons en accord avec des liens de parenté (de clans). Toute vie est de construction horizontale et non pas verticale avec quelqu’un en son sommet. Il y a à manger pour tout le monde, il pourrait parfaitement y avoir la paix sur le monde et de très bonnes relations entre tous. La hiérarchie humainement fabriquée est faite pour les mégalomanes qui entretiennent constamment le problème de la guerre dans le monde. Tout le monde souffre. La survie dépend de ce que nous nous souvenions tous des instructions originelles que nous avons avec cette terre. Nous avons été d’accord de vivre comme frères et sœurs avec toute vie portée par notre terre-mère, de survivre et de coexister éternellement.

Les oligarques de la haute finance se baladent dans leurs bagnoles blindées et s’entourent d’une armée privée afin de s’accrocher frénétiquement à leur pouvoir et leur puissance imaginaires.

Les gens qui aident nos ennemis à nous assassiner paieront le prix. Les horreurs et atrocités commises ne nous traverserons pas à cause de la loi karmique universelle.

Lectures complémentaires:

Manifeste de la societe des societes

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Publicités

La solution au colonialisme en Amérique du Nord existe depuis le XVIIème siècle: Guswenta, traité Wampum Deux Rangées (Nation Onondaga)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 février 2015 by Résistance 71

Wampum Deux Rangées – Gusweñta

 

Onondaga Nation (Haudenosaunee / Iroquois), peuple des collines

 

Source:

http://www.onondaganation.org/culture/wampum/two-row-wampum-belt-guswenta/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

4 février 2015

 

En 1613, les Mohawks remarquèrent que des gens venaient sur leur territoire de manière non annoncée. Les visiteurs avaient commencé à couper des arbres et à défricher des terres pour leurs maisons et leurs fermes. Ils avaient pénétré sur la terre Haudenosaunee (Confédération Iroquoise) et occupaient maintenant quelques chambres vides sur leurs terres. Les nouveaux venus étaient bizarrement habillés et avaient des poils sur le visage. Ils avaient des ustensiles de cuisine en fer et leurs familles voyageaient avec eux. Ces gens avaient besoin d’un endroit pour y vivre. Les Mohawks envoyèrent un messager coureur à Onondaga afin de réunir une conférence Haudenosaunee.

A cette réunion, il fut discuté et entendu qu’une délégation devait voyager et rencontrer ces gens là où ils s’étaient établis afin d’en savoir plus sur leurs intentions. Ce fut une tâche difficile pour la délégation. Les gens qu’ils rencontrèrent parlaient une langue qu’ils n’avaient jamais entendu auparavant. Cela prît beaucoup de temps et de patience pour les les deux peuples commencent à communiquer.

Après bon nombre de discussions, il fut décidé que les Haudenosaunee et les Européens devaient avoir une façon de s’adresser l’un à l’autre lorsqu’ils se rencontraient. Les colons avec leurs grands bateaux pensaient qu’ils devraient être appelés “pères” par les autochtones et les Haudenosaunee se référeraient à “fils”. Les Haudenosaunee dirent alors que cela ne pouvait pas être. “Nous nous adresserons les uns les autres en disant ’frères’, ceci voudra dire que nous sommes égaux.”

Alors que les Haudenosaunee et les Hollandais se découvraient les uns les autres, un accord fut passé sur la façon dont ils se traiteraient aussi les uns les autres et comment ils vivraient ensemble. Chacune de leur façon de vivre serait représentée par une ligne mauve, les deux lignes parallèles sur fond blanc seront tissées sur une ceinture Wampum. “Une des rangées est le navire de nos frères blancs avec leur façon de vivre, l’autre est notre canoë avec notre façon de vivre. Chacun voyagera côte à côte, descendant la rivière de la vie. Aucune des deux parties n’essaiera de diriger le navire de l’autre.

Les peuples Haudenosaunee et les Hollandais se mirent d’accord sur trois principes pour que ce traité dure. Le premier fut l’amitié: les Haudensaunee et leurs frères blancs vivraient dans l’amitié des peuples ; le second fut la paix: il y aura la paix entre ces deux peuples et cultures ; le principe final fut l’éternité: cet accord fut passé pour toujours.

Les Hollandais enregistrèrent cet accord sur papier avec trois chaînes d’argent. Des chaînes de fer ne feraient pas l’affaire car elles rouilleraient et finiraient par se briser avec le temps. L’argent, d’un autre côté, peut-être poli et renouvelé lorsque les frères se rencontrent. Les peuples Haudenosaunee et Hollandais se mirent d’accord pour appeler ce traité “La chaîne d’accord argentée de l’amitié” (Silver Covenant Chain of Friendship).

Haudenosaunee expliquèrent aux Hollandais qu’ils n’utiisaient pas de papier pour garder les archives de leur histoire, et qu’ils tisseraient des ceintures wampums faites de nacre de coquillages de couleurs blanche et mauve. Les peuples Haudenosaunee firent une ceinture pour enregistrer cet accord. La ceinture a deux rangées mauves parallèles représentant les deux vaisseaux. Un des vaisseaux est le canoë Haudenosaunee avec à son bord les us, coutumes et politique de leurs peuples. L’autre est le vaisseau hollandais avec à son bord son peuple, ses lois, religion et façon de vivre. Chaque nation va respecter les us et coutumes de l’autre et n’interfèrera pas avec l’autre. “Ensemble nous voyagerons dans la paix et l’amitié pour toujours, aussi longtemps que l’herbe sera verte, aussi lontgemps que l’eau coule de la montagne, aussi longtemps que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest et aussi longtemps que notre Terre-Mère demeurera.

L’importance de  Gusweñta aujourd’hui

Les nations Haudenosaunee regardent le Wampum Deux Rangées comme un traité vivant ; une façon par laquelle elles ont établi la paix entre les peuples, par le fait que chaque nation respectera les façons de l’autre et qu’elles se rencontreront pour discuter des solutions aux problèmes rencontrés ensemble au gré de la vie.