Archive pour groupe bilderberg nouvel ordre mondial

Bilderberg 2018… Les participants français et l’agenda

Posted in actualité, économie, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 juin 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

6 juin 2018

 

Cette année, la réunion secrète annuelle (depuis 1954) et à huis-clos du groupe Bilderberg se tiendra à Turin en Italie du 7 au 10 juin.

Voici la liste (officielle) des participants français à cette réunion de mise en place de l’agenda du Nouvel Ordre Mondial, ainsi que l’agenda de ce qui sera discuté et mis en application dans le monde ces prochaines mois. Il est à noter que cette année et pour la toute première fois dans l’histoire du groupe, le secrétaire d’état du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, assistera à la réunion.

Pour les Français et par ordre alphabétique, ils seront 8 sur 128 invités officiels:

  • Barbizet Patricia, présidente de Témoins & Associés
  • Blanquer Jean-Michel, ministre de l’éducation nationale
  • Bouverot Anne, ex-CEO Morpho
  • De Castries Henri, président de l’Institut Montaigne et chairman du comité directeur de Bilderberg
  • Cazeneuve Bernard, ex-premier ministre
  • Énié Bernard, directeur général ministère des armées
  • Patino Bruno, Arte France TV
  • Pouyanné Patrick, PDG Total SA

L’agenda pour 2018:

  • Le populisme en Europe
  • L’inégalité
  • Le travail et l’Intelligence Artificielle
  • Les États-Unis juste avant la mi-mandat [de Trump]
  • Le leadership mondial des Etats-Unis
  • La Russie
  • L’informatique quantique
  • L’Arabie Saoudite et l’Iran
  • Le monde « post-vérité »

Ajoutons à ces quelques personnalités intéressantes à noter:

  • Bien entendu… L’inamovible Henri Kissinger, criminel de guerre notoire qu’on ne présente plus et qui assiste aux réunions Bilderberg depuis… le début en 1954.
  • Le roi de Hollande
  • Beerli Christine, ex-présidente de la Croix Rouge Internationale
  • Brnabic Anna, première ministre serbe
  • Carney Mark, président de la Banque d’Angleterre (City de Londres)
  • Enders Thomas, CEO Airbus SE
  • Fisher Stanley, ex-VP de la Fed US et ancien gouverneur de la banque d’Israël
  • Jacobs Kenneth, président de la banque Lazard
  • Michel Charles, premier minister de la Belgique
  • Petraeus David, ex-directeur de la CIA
  • Stoltenberg Jens, secrétaire général de l’OTAN

A ces personnes viennent s’ajouter de nombreux ministres et membres de gouvernement en activité des pays suivants:

Canada, Belgique, Irlande, Turquie, Autriche, Norvège, Danemark, Allemagne, Espagne, Pologne, Estonie, Lithuanie…

Si ça n’est pas de la haute trahison à l’état pur (collusion secrète avec des membres d’autres gouvernements et d’entités de finance et d’industries privées…), alors on ne sait pas ce qui l’est !…

 

Bilderberg 2016… la liste des Français participants et des politiciens en activités traîtres à leurs nations…

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 7 juin 2016 by Résistance 71

Bilderberg Dresde Allemagne les 10 12 juin 2016

 

Liste partielle des participants

 

Résistance 71

 

7 juin 2016

 

Nous nous sommes attachés cette année à divulguer la liste des participants français à la réunion annuelle du groupe Bilderberg (Established 1954) de l’oligarche criminelle transnationale ainsi que la liste des politiciens de tout poil en ACTIVITÉ, c’est à dire commettant un acte de trahison envers les peuples de leurs nations respectives en se réunissant à huis-clos, sans agenda officiel, en dehors de leur mandat représentatif et en complotant secrètement avec des politiciens, hommes et femmes d’affaires des secteurs privés et publics de différentes nations et ce en l’absence totale de transparence. Ceci constitue un acte de trahison !

Que les peuples se rappellent des noms de ces TRAÎTRES…

Participants français au Bilderberg 2016, Dresde 10-12 juin 2016:

  • Henri de Castries, Chairman Bilderberg Group, PDG groupe AXA
  • Patricia Barbizet, PDG Artémis
  • Nicolas Baverez, associé, Gibson, Dunn & Crutcher
  • Olivier Blanchard, du Peterson Institute
  • Emmanuelle Charpentier, Directrice Max Planck Institute for Infection Biology
  • Laurent Fabius, président du Conseil Constitutionnel
  • Etienne Gernell, directeur d’édition, Le Point
  • Edouard Philippe, Maire du Havre (LR)
  • Christine Lagarde, directrice du FMI

Politiciens, politiciennes, élu(e)s des peuples ou ministres en fonction:

  • Ahmed Aboutelab, maire de la ville de Rotterdam, Hollande
  • Thomas Arenkiel, secrétaire permanent au ministère de la défense du Danemark
  • Magdalena Andersson, ministre des finances de la Suède
  • José Manuel Barroso, ex-président de la Commission Européenne
  • Borge Brende, ministre des Affaires Etrangères de la Norvège
  • Sharon Dijksma, ministre environnement de la Hollande
  • Kristalina Georgieva, Vice-présidente de la Commission Européenne
  • Helen Goodman, députée travailliste, Grande-Bretagne
  • Sylvie Gaulard, députée européenne
  • Lindsey Graham, sénateur, USA
  • Ursula von der Leyen, ministre de la défense de l’Allemagne
  • Thomas de Maizière, ministre de l’intérieur de l’Allemagne
  • Charles Michel, premier ministre de la Belgique
  • Bill Morneau, ministre des finances du Canada
  • Michael Nooman, ministre des finances de l’Irlande
  • Kajsa Ollengren, adjointe au maire d’Amsterdam, Hollande
  • Soren Pind, ministre de la justice du Danemark
  • Mook Ruette, premier ministre de la Hollande
  • Wolfgang Schäuble, ministre des finances de l’Allemagne
  • Mehmet Simsek, adjoint du premier ministre de la Turquie
  • Stanislas Tillich, ministre-président de la Saxe

Le cirque politique au travers de la boule de cristal de Mme Irma Bilderberg…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 juin 2015 by Résistance 71

« La grande peur avérée du groupe Bilderberg est la résistance organisée ».
~Daniel Estulin ~

 

Réunions Bilderberg et élections politiciennes

 

Résistance 71

 

9 Juin 2015

 

A lire également sur le sujet:

L’agenda Bilderberg 2015

Et

La liste des participants Bilderberg 2015

 

L’invitation du repris de justice Alain Juppé (condamné à 18 mois de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris en 2004 par le TGI de Nanterre ~ * ~, peine commuée en appel à … un an d’inégibilité, autant dire une quasi amnistie marquant le coup pour en faire un “martyr” politique et un revenant aux dents longues à la recherche de la récompense promise…) à la réunion Bilderberg nous a immédiatement fait penser que celui-ci, à condition bien sûr qu’il passe les “tests” oligarchiques lors de la réunion, est sûrememt le choix des banquiers et industriels transnationaux en contrôle des systèmes politiques dits de “démocratie représentative”, les propriétaires des “républiques” toutes plus bananière les unes que les autres, comme futur président de France Inc. / République Française SARL. (à responsabilité très, très, très limitée de fait…)

Pourquoi avons-nous instantanément penser à cela? Parce qu’il y a eu de très nombreux précédents, en voici quelques-uns des plus connus, mais surtout ne croyez rien de ce que nous vous disons, allez vérifier tout cela par vous-mêmes, les infos sont largement diffusées et disponibles. Toutes les personnalités politiques ci-après mentionnées ont été invitées à une ou plusieurs réunion Bilderberg AVANT leur élection ou mise en fonction au plus haut niveau politique représentatif:

  • Margaret Thatcher (1975)
  • Bill Clinton (1991)
  • Les premiers ministres canadiens: Pierre Trudeau, Paul Martin, Jean Chrétien et Stephen Harper
  • Tony Blair (avant et aprés son accession au 10 Downing Street)
  • La plupart des présidents de la Commission Européenne, président de l’UE comme José Barroso et Herman Van Rompuy (2009)
  • Barack Obama et Hillary Clinton furent tous deux des invités secrets à la réunion de Chantilly dans l’état de Virginie en 2008 alors que la campagne démocrate battait son plein. Clinton y fut sommée de s’effacer devant Obama.., à charge de revanche, qui arrive à grand pas.

 

Alors Juppé invité 2015, président en 2017 ?… Nous ne disons pas que cela va arriver, mais cela pourrait bien en prendre le chemin…

Que nous dit la boule de cristal d’Irma Bilderberg ?

Que Hollande, représentant de la droite classique au sein de la gauche caviar en France a été élu pour deux raisons essentielles:

  • Sarkozy, lâché par ses sponsors ayant trop de casseroles au cul, selon la sacro-sainte loi de “l’alternance politique”, devait passer la main. Il était de bon ton de mettre quelqu’un de la gauche caviar au pouvoir, un idiot utile arriviste qui maintiendrait le cap sarkoziste ultra-libéral et de l’intégration de la France dans l’OTAN comme valet de pied de l’empire anglo-américano-sioniste. La visite du pitre Hollande à la City de Londres avant son élection fut l’opération “patte blanche” pour être adoubé par les financiers de ce haut lieu mondial de l’activité…
  • Sa seconde mission est de détruire la “gôche” franchouillarde d’état de façon à ce qu’elle mette 15 ou 20 ans à s’en remettre. Avouons qu’Hollande s’acquitte à merveille de cette mission. On lui trouvera un endroit où pantoufler sa mission remplie après qu’il soit sorti du palais, les rognons couverts de quelques dizaines de millions d’euros sur un compte offshore pour ses “bonnes œuvres”…

Voici ce que nous pensons qu’il arrivera en 2017 au prochain cirque électoral aussi futile que maintenant purement criminel (nous pensons aujourd’hui que toute personne votante n’est plus seulement politiquement irresponsable, mais complice des crimes commis en gang organisé par la nation et ses alliée impérialistes. En ce qui nous concerne, RIEN de ce qu’entreprend l’état criminel français n’est fait au nom de quiconque d’entre nous car plus personne ne vote depuis bien longtemps…) :

Hollande se représentera pour un second mandat. Il sera honteusement balayé au premier tour par les votards irresponsables (irresponsables de voter…et non pas de ne pas avoir voté Hollande…) Le second tour 2017 verra un remake du “duel” arrangé Chirac-Lepen, cette fois-ci entre Juppé et Marine Lepen.

La gôche bobo affolée et apeurée votera Juppé (au lieu de boycotter l’infâmie en masse…), qui passera comme Chirac au second tour avec 75% ou plus des voix des moins de 50% de votards complices des crimes passés et à venir de la France, qui se seront déplacés pour remplir leur fonction de bêtes de cirque…

Et ce sera reparti pour un tour de manège oligarchique.

Ce qui est sûr: pour les criminels banquiers et industriels représentés au Bilderberg, ce sera encore et toujours un triomphe, parce qu’il serait quand même bien temps de comprendre une chose pourtant bien simple:

Depuis au moins les guerres napoléoniennes, les banquiers ont financé les deux côtés de toute belligérence et tous les politiciens du système, tous et toutes autant qu’ils sont, sont assujettis à leurs diktats. Il n’y a pas de choix… Il n’y a que l’illusion du choix dans une illusion de démocratie.

 

Peut-être un jour, une partie signifiante de la population le comprendra et agira pour y mettre fin ; en attendant, injustice, inégalité croissante, carcan politico-économique, privilèges, exploitation, oppression, répression, continueront pour le grand bien du tout petit nombre et au détriment de la très très vaste majorité.

 

E la nave va !…

 

Note ~ * ~

Alain Juppé est condamné par le TGI de Nanterre en première instance à 18 mois de prison avec sursis et 5 ans d’inégibilité dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris sous son maire Jacques Chirac. En appel, la peine sera commuée en 1 an d’inégibilité, une paille.

Juppé part en “exil politique” pour revenir comme maire de Bordeaux, puis redevient ministre dans le régime sarkozy à la défense puis aux affaires étrangères. Il est un des responsables des crimes contre l’humanité (bombardements de populations civiles) de la France lors de l’attaque de la Libye en 2011.

Juppé en bon maffieux a “mangé” sa peine et son pain noir en martyr, sans parler et pour couvrir sans doute bien plus d’exactions du régime Chirac à la mairie de Paris. En reconnaissance d’avoir été un bon petit soldat du système, il est très probable que ses patrons banquiers lui offrent l’Élysée, d’où son invitation à la réunion Bilderberg 2015 en Autriche. Il est clair que les participants verront en lui le prochain président de la France, sauf grosse boulette de sa part. En cela nous pensons que le “retour” du pantin de la CIA Sarkozy en politique est un leurre qui servira à faire monter Juppé en coulisse, Sarko agit ici en rouleur qui emmène Juppé sur la ligne pour le sprint final.

Alors certains pourront dire: “jamais sarko le mégalo ne s’effacera pour quelqu’un qu’il voit comme un sbire !” Ce serait effectivement logique, mais sarko a disparu pour revenir, ses casseroles le bloquent, peut-être est-ce la condition de son retour… L’oligarchie a peut-être tiré un enseignement du numéro du duo Poutine-Medvedev, qui se passe le relais à la tête de l’état russe depuis 15 ans…

Grande différence: aucun des deux guignols franchouillards n’a l’envergure d’un Poutine…

Bilderberg 2015 phase action: La police autrichienne déploie 2000 flics pour sécuriser une zone d’exclusion de 10km à la ronde…

Posted in actualité, économie, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 9 juin 2015 by Résistance 71

Bilderberg 2015: zone d’exclusion de liberté de parole, de liberté de manifester pacifiquement… On remonte d’un cran dans le fascisme étatique. De fait, oppression et répression sont les deux mamelles de l’État, le « plus froid des monstres froids »… Rien de nouveau sous le soleil, mais une preuve supplémentaire, simplement.

— Résistance 71 —

 

Réunion Bilderberg 2015: La police a mis en place une zone d’exclusion similaire à celle entourant Tchernobyl autour de l’hôtel abritant la réunion secrète

La zone d’exclusion anti-libre parole est un cercle de 10km représentant une surface trois fois la taille de l’île de Manhattan…

 

Kit Daniels

 

8 Juin 2015

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/bilderberg-cops-set-up-chernobyl-style-exclusion-zone-around-secretive-meeting-of-world-leaders/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

A lire: l’agenda du Bilderberg 2015 et la liste des participants

 

Similaire à la zone d’exclusion de 10km entourant la centrale nucléaire radioactive de Tchernobyl, la police fédérale autrichienne a mis en place une zone de 10km autour de l’hôtel pour tenir à l’écart le public et les journalistes de la réunion tenue secrète des quelques 140-150 leaders mondiaux s’y rencontrant.

Plus de 2000 policiers autrichiens patrouillent la campagne autrichienne et établissent des barrages routiers afin de maintenir journalistes et public des kilomètres à l’écart de l’hôtel Interalpen près de la petite ville de Telfs au Tyrol, où le groupe Bilderberg se réunit annuellement ce Jeudi.

En interdisant aux gens le droit de se rassembler paisiblement en public, la zone d’exclusion établie est sans aucun doute une des plus grandes zones d’exclusion de la libre-parole que le monde ait jamais connu.

A 10km de l’hôtel en question, les jourmalistes Josh Owens et Rob Dew furent harcelés par un flic en particulier dont l’apparence était similaire à celle de Schwarzenegger dans Terminator.

“Nous lui avons demandé sur quels chemins nous pouvions aller, que nous désirions essayer de coopérer avec les règles et nous sommes restés calmes et polis alors même que les policiers devenaient obsessivement ridicules,” a dit Owens. “Il nous a dit [tout en pointant] : ceci n’est pas pour vous, ce n’est pas pour vous et où vous êtes maintenant est le plus loin que vous pourrez aller, ces chemins ne sont pas pour vous.” Tandis que ses yeux pulsaient un magma rouge…”

Pour le dire simplement, la police autrichienne dit aux journalistes qu’ils n’ont pas accès à une zone publique de la taille de trois fois l’île de Manhattan, assumant que la zone d’exclusion fait environ un cercle de 10km de diamètre, l’hôtel Interalpen étant en son centre.

“C’est presque comme s’ils adoraient ce côté méchant,” a dit Owens au sujet du groupe Bilderberg. “Les Alpes sous le brouillard passant au sommet des arbres et il y a ce château au milieu de nulle part… c’est juste comme un repère de méchants dans un film…”

De manière plus qu’intéressante, le chef conseiller de la candidate présidentielle américaine pour 2016 Hillary Clinton, Jim Messina, participera à la réunion.

“La présence de Messina au bilderberg se concentrera sur le fait de s’assurer qu’aucun des challengers potentiels de Clinton ne reçoivent de grosses sommes pour leur campagne de la part des banques transnationales et des méga-entreprises qui seront représentées au Bilderberg” a rapporté Steve Watson.

Liste des participants au Bilderberg 2015

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 8 juin 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

8 Juin 2015

 

Mise à jour de notre billet précédent sur l’agenda du Bilderberg 2015

La liste complète se trouve ici:

http://www.infowars.com/bilderberg-2015-full-attendee-list-agenda/

 

Nous ne nommerons ici (par ordre alphabétique) que les Français et les Canadiens officiellement invités à la table du grand cirque complotiste oligarchique annuel qu’est cette réunion Bilbergerg:

Pour la France:

– Henri de Castries, PDG AXA et chairman du Bilderberg Group

– Nicolas Baverez, Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP

– Laurent Bigorgne, Directeur de l’Institut Montaigne

– Patrick Calvar, Directeur Général de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure)

– Alain Juppé, Maire de Bordeaux

– Gilles Kepel, Prof. Science Po

– Catherine Pégard, présidente musée national de Versailles

– Jean Dominique Senard, PDG Michelin

Pour le Canada:

– Edmund Clark, ex-directeur banque TD

– Andrew Coyne, Editeur au National Post

– David Mckay, PDG Royal Bank of Canada

– Heather Munroe-Blum, Présidente du Canada Pension Plan Investment Board

– Heather Reisman, PDG Indigo Books

A noter:

En parallèle à l’invitation de directeur français de la DGSI, figurent également sur la liste des invités:

– Ahrenkiel Thomas, directeur de la DDIS (service de renseignement du Danemark)

– Ursula von der Leyen, ministre allemande de la défense et …

– Katrin Suder, ministre de la défense adjointe de l’Allemagne

– Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN

– Alexander Stubb, premier ministre de la Finlande

Notre question a 10 balles:

Que font tous ces grands pontes de la sécurité des états français, danois, allemand, un ex-premier ministre français, toujours maire d’une ville importante et actif en politique et le premier ministre finlandais, dans une réunion secrète, à huis-clos, engageant des pourparlers avec des hommes d’affaires et des politiciens d’autres nations, sans aucun contrôle, sans aucune déclaration officielle, sans aucun compte rendu de presse, conférence de presse, etc ??..

Appelons un chat un chat, messieurs, mesdames Calvar, Juppé, Thomas, Von der Leyen, Suder, Stoltenberg, Stubb…

VOUS ETES DES TRAITRES A VOS NATIONS !

Que les peuples s’en souviennent en temps et en heure !

Nouvel Ordre Mondial: L’Agenda de la réunion Bilderberg 2015…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 5 juin 2015 by Résistance 71

Résistance 71 

5 Juin 2015

Mise à jour du 10 juin 2015 sur l’agenda Bilderberg 2015

La réunion secrète annuelle depuis les années 1950 réunissant 120 à 150 des oligarques les plus importants de la planète du groupe Bilderberg va se tenir cette année à l’hôtel Interalpen au tyrol en Autriche, « coïncidentellement » à une encâblure du lieu de réunion du G7 en Bavière quelques jours auparavant…

L’agenda de cette réunion Bilderberg 2015, placée sous très haute surveillance policière qui coûtera aux contribuables plus de 100 millions d’euros, tournera autour de 3 thèmes essentiels:

  • La société sans argent: Les oligarques sont en train de supprimer l’argent liquide pour ne garder qu’une monnaie 100% fictive sur écran ordinateur, histoire de toujours entuber plus le monde et masquer la valeur réelle des crédits qui ne pourront JAMAIS être repayés, mais dont les intérêts engrossent les banquiers toujours plus tandis que Mr Tout le monde s’appauvrit de jour en jour…
  • La guerre en Ukraine et comment gérer la Russie
  • La promotion du flot de réfugiés fuyant les guerres de racket de l’occident dans justement ces mêmes pays occidentaux.

A suivre donc à partir de la semaine prochaine…

Résistance politique: OTAN, CEE, UE autant d’entités dictatoriales issues directement des réunions Bilderberg, la dernière en date le Traité Trans-Atlantique s’avère dévastateur…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 mai 2014 by Résistance 71

On en apprend tous les jours ! Tony Gosling dans son article ci-dessous nous explique les origines de la première réunion Bilderberg à Oosterbeek en Hollande (1954), dix ans après la haute-trahison du Prince Bernhard de Hollande, celui-ci revient présider au même endroit, la nouvelle marche totalitaire sur les peuples. Une fois de plus le mur du silence entourant la collusion de l’oligarchie occidentale avec le régime nazi est assourdissant (cf notre dossier sur « Wall Street et la montée d’Hitler » du prof. Antony Sutton).

Cet article est on ne peut plus d’actualité à moins de 2 semaines de la prochaine réunion Bilderberg à Copenhague et de l’infâmie (une de plus) ourdie à huis-clos entre Washington et la Commission Européenne, que constitue le projet de traité trans-atlantique, qui verra le fin de l’illusion « démocratique » encore un peu perceptible au sein de l’UE, en ce que les méga-corporations (Monsanto and co…) pourront attaquer les gouvernements en justice pour tout manquement ou refus d’obtempérer aux directives dictatoriales établies dans le plus grand secret et approuvées par des commissaires politiques à la botte des entreprises transnationales.

Au-delà du fait que voter est un acte de complicité tacite avec la loi oligarchique qui nous réduit au silence et à l’esclavage perpétuel sous la forme de la dette, pilier de la haute finance, voter spécifiquement pour les élections européennes c’est simplement entériner la mise définitive en esclavage de l’Europe et de ses peuples aux oligarchies du pays du goulag levant et de la City de Londres.

Seul mot d’ordre politique décent et compréhensif devant cette ineptie totale: BOYCOTT de cette mafia fasciste institutionnalisée. Nous pesons nos mots, « fasciste » étant pris ici au sens « mussolinien » du terme c’est à dire comme la « fusion de l’état et des grosses entreprises », ce même fascisme compris similairement par les Rotschild, Rockefeller, Morgan, Warburg, Lazard et toute la clique industrielle et banquière du Comité des Forges (cf les travaux de l’historienne Annie Lacroix-Riz à ce sujet…) bien de chez nous et de ses descendants.

Arrêtons d’être des colonisés… Il suffit de dire NON !

VOTER AUX EUROPEENNES… C’EST VOTER POUR LA SERVITUDE PERPETUELLE !

— Résistance 71 —

 

La prise en main silencieuse par le groupe Bilderberg du budget britannique de la défense d’une valeur de 60 milliards de dollars

 

Tony Gosling

 

16 Mai 2014

 

url de l’article original:

http://rt.com/op-edge/159384-uk-budget-defense-bilderberg/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La démocratie vient d’avoir une autre rupture d’anévrisme presque fatale et le complexe militaro-industriel a renforcé sa ferme influence sur les dépenses de la défense avec la nomination de l’ancien officier de l’armée, député, et tête brûlée de parti conservateur, Rory Stuart, comme le nouveau président du comité de sélection de la défense de Westminster.

La semaine dernière le comité de sélection des affaires intérieures a délivré un verdict drastique sur le laisser-aller des budgets de la défense et des services secrets, le tout aux frais du contribuable. Il y fut dit que le refus du directeur général du MI5 (contre-espionnage), Andrew Parker, de paraître devant le comité et le manque de supervision efficace “mettait en doute la crédibilité des agences de renseignement et du parlement lui-même.”
Rien ne peut sûrement surpasser le “dossier douteux”, la conspiration criminelle, qui mena aux Etats-Unis et à la GB, comme le dit la Ligue Arabe en 2003, pour “l’ouverture des portes de l’enfer en Irak” ? Mais avec la nomination de Stuart pour superviser l’attention publique sur les dépenses militaires britanniques et ce juste deux semaines avant que la conférence Bilberberg, cabale politique de l’OTAN dont il fait partie, ne se réunisse à Copenhague plus tard en ce mois de Mai ; il est clair pour ceux qui ont toujours des yeux pour voir que ces maudites leçons n’ont pas encore été apprises et que le pire est sûrement encore à venir.

Le club privé le plus puissant du monde

Dans son édition de Noël 1987, la magazine “the Economist” avait décrit le Bilberberg comme le “nec plus ultra”, le club le plus puissant du monde. Son pouvoir n’a certainement pas diminué avec le temps quelques décennies plus tard, ni du reste son goût pour le secret. Bien qu’il ait commencé avec des syndicalistes et des gens puissants qu’il voulait persuader, au fil du temps le Bilderberg a fini par rassembler et devenir un centre pourri de banquiers, de membres de familles royales, et de barons des industries des médias, de l’armement et du pétrole (NdT: souvent les mêmes du reste…) et quelqu’un comme le député Rory Stuart, dans la tradition des Kissinger, Tony Blair, David Cameron, Osborne et Balls, s’est jeté corps et âme avec eux.

En 1943, à la moitié de la seconde guerre mondiale, l’élite du pouvoir américain vit que, sauf miracle, Hitler allait perdre cette guerre, ainsi leur “groupe d’étude guerre et paix” du Council on Foreign Relations (CFR) commença à tranquillement préparer le plan Marshall pour le monde post-seconde guerre mondiale. Avec l’Office of Strategic Services (OSS, prédécesseur de la CIA), un budget confortable fut mis de côté pour financer des activités qui assureraient que les Européens ne voteraient pas communiste et aussi qu’ils se retrouveraient soudés économiquement, culturellement et politiquement avec les Etats-Unis pour aussi loin qu’on puisse voir dans le futur.

Né dans un “chaudron de sorcière” nazi de sang britannique

Le premier patron du Bilderberg, le prince Bernhard de Hollande, est né dans l’aristocratie allemande. Il a rejoint le parti nazi alors qu’il était à l’université, puis il rejoignit la SS mais se maria au sein de la famille royale hollandaise, largant son uniforme noir SS et ses têtes de mort en argent avant le début de la guerre. Sa nouvelle patrie adoptive la Hollande fut dévastée par ses anciens amis en 1941, il s’enfuit alors en Angleterre avec la reine de Hollande Wilhemina et son épouse la princesse Juliana.

En tant qu’ancien officier de la SS, il fut mit sous observation par le maître de l’espionnage de l’amirauté britannique, Ian Fleming (NdT: celui qui écrivit les romans de James Bond…), après une année d’observation attentive, le prince Bernhard fut introduit dans l’armée britannique en tant qu’officier de liaison de confiance.

En 1944, vint un des boulots les plus importants de Bernhard: superviser la résistance hollandaise dans la préparation de la libération de larges parties de la Hollande en Septembre de cette année là. L’opération aéroportée audacieuse de Montgomery, la plus grande de l’histoire, reproduite par le film de Cornélius Ryan “Un pont trop loin” (1977), avait pour nom de code “jardin potager” et avait pour intention de mettre fin à la guerre avant Noèl 1944.

En tant qu’officier de liaison pour la libération à venir d’Arnhem, Bernhard envoya un espion hollandais du nom de Christiaan Lindemans, nom de code “King Kong”, 10 jours avant l‘attaque afin de préparer la résistance et ses combattants pour aider les troupes alliées à reprendre Eindhoven, Nijmegen et au delà du rhin, Arnhem.

Mais au lieu de prendre contact avec la résistance hollandaise, le “King Kong” de Bernhard trouva quelques soldats allemands et demanda d’être emmené illico à l’Abwehr, le renseignement militaire allemand. Les plans des alliés de l’attaque aéroportée étaient dans les mains des Allemands parce que le précieux agent de Bernhard, Lindemans, était un agent double. Il ruina pour les alliés l’important élément de surprise de toute attaque planifiée.

“King Kong” fut arrêté et débriefé après la guerre par les Britanniques mais il n’eût jamais la chance de raconter son aventure, parce que sur ordre des Hollandais, il fut exfiltré sur l’Allemagne et y mourut dans des circonstances très suspicieuses.

L’opération jardin potager eut lieu le dimanche 17 septembre 1944, mais les parachutistes britanniques furent très vites divisés à Arnhem et encerclés par des forces incluant des canons auto-tractés, des chars et des troupes d’élite de la SS, qui se reposaient non loin. Le 2ème bataillon de Frost tint le pont, laissant le reste de la 1ère division aéroportée encerclée dans ce que les nazis avaient appelés “der Hexenkessel” ou “le chaudron des sorcières”, clouée dans la banlieue de la ville de Oosterbeek.

Le mercredi 20 septembre 1944, alors que les survivants des parachutistes du colonel John Frost étaient pilonés par les panzers SS au pont d’Arnhem, les chars des grenadiers de la garde, ainsi que les parachutistes américains étaient très proches, détruisant les défenses allemandes jusqu’à la route de Nijmegen. Ironiquement, ce fut un jeune capitaine, qui devint également le président du groupe Bilderberg par la suite, Lord Peter Carrington, qui menait le groupe de Grenadiers et son groupe de combat composé de chars américains Sherman, alors qu’ils s’emparaient du penultième pont. A 20:00 ce soir là, il était juste à 20 minutes du pont d’Arnhem et de renforcer Frost pour la victoire.

Alors même qu’il restait quelques huit heures avant que le pont ne tombe aux mains des Allemands, la force de Carrington, ainsi que la garde irlandaise et environ une centaine de chars, s’arrêtèrent de manière inexplicable, juste après le pont de Nijmegen, dans le village de Lent, pour une pause qui dura quelques 18 heures. Après la guerre, le général de la division blindée SS Heinz Harmel, se moqua de Carrington en disant: “Les chars britanniques ont fait une énorme erreur de rester à Lent. S’ils avaient continué c’en était fini de nous.”

Plus tard, comme Stuart Hill le rapporte dans son livre “En char vers la Normandie”: “Le colonel Frost blâma plus tard le manque de combativité des gardes blindés (dont les Grenadiers de Carrington étaient le fer de lance), comparant leur relatif manque de pertes comparées à celles subies par la 1ère aéroporté britannique et la 82ème américaine. 40 ans plus tard, en 1984, il vint à une réunion sur le pont, et là montrant le poing vers le ciel éructa cette question à destination des gardes: “Vous appelez çà combattre ?”

Ainsi, la première réunion du groupe Bilderberg en 1954, se tint à Oosterbeek en Hollande, elle fut très significative, étant au même endroit où une décennie plus tôt, les troupes britanniques souffrirent de la perte de plus de 10 000 hommes dans ce qui fut un des tous derniers bains de sang des nazis de la seconde guerre mondiale. Bernhard avait donné le nom de l’endroit et lorsqu’il s’annonça que malgré sa trahison, les braves soldats alliés allaient quand même vaincre, Carrington et son corps blindé s’arrêta pour une pause thé de 18 heures.

Les psychopathes retournent toujours sur la scène de leur crime

Comme les psychopathes qui ressentent le besoin de retourner sur la scène de leur crime, le prince Bernhard retourna à Oosterbeek pour présider la réunion inaugurale du groupe Bilderberg en 1954. La conféfence mena à la signature du traité de Rome, qui commença la Communauté Économique Européenne (CEE) trois ans plus tard.

Entouré du bon et du bien de l’après-guerre, le prince espérait que personne n’examinerait ses raisons de choisir Oosterbeek. Au mieux c’était une blague confidentielle pour initiés, au pire, la bataille était lancée. De quelque manière que vous regardiez ceci 60 ans plus tard, le message codé de cette première réunion du Bilderberg devrait être bien clair pour nous maintenant. Dix ans après la guerre, les nazis étaient de retour.

Le projet de 70 ans du Bilderberg est presque accompli

Ainsi, 70 ans après le massacre d’Arnhem et 60 ans après la première conférence Bilderberg, la CEE est devenue l’Union Européenne (UE). La nouvelle oligarchie féodale de l’OTAN, des banquiers occidentaux et des multinationales, possède et contrôle tous les gros intervenants politiques ainsi que pratiquement tout ce qui se déplace des deux côtés de l’Atlantique.

Certains l’ont vu venir: l’ancien général SS Paul Hausser, qui est devenu le patron de HIAG, le groupe d’anciens combattants de la SS qui après la guerre clâma que “les unités étrangères de la SS étaient vraiment les précurseuses de l’armée de l’OTAN”. D’autres détaillèrent la transformation des nazis d’une forme militaire à un empire financier, comme par exemple le correspondant de CBS News Paul Manning dans son livre de 1981 “Martin Bormann Nazi in Exile”.

La dernière quinte toux rauque du Bilderberg a craché le Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP, l’équivalent du TPP ou Trans-Pacific Partnership de l’autre côté du monde). Ce traité rend le vote tout à fait futile et obsolète car il laissera les multinationales attaquer en justice les gouvernements et ne laissera que la plus fine couche possible de vernis “démocratique” pour que les merdias puissent s’y raccrocher des deux côtés de l’Atlantique. Les “états-nations” vont devenir de simples “préfectures” (NdT: dans la grille de contrôle du Nouvel Ordre Mondial) et la Commission Européenne sera le gouvernement non élu des Etats-Unis d’Europe (NdT: ce qu’elle est déjà mais aura ses pouvoirs de facto renforcés…)

Alors que les gens ordinaires à travers l’Europe et l’Amérique demandent des standards de vie décents comme de l’eau potable, de la nourriture, un logement, une assurance maladie, du chauffage et un emploi plein et stable, les médias à la botte ne les entendent ni ne les écoutent parce que cela n’est pas la voie du Bilderberg. Au lieu de cela, ces fascistes en costard de mafieux à rayures nous enterrent dans la dette, volent notre temps libre, érodent la qualité de vie avec nos enfants, amis et famille et ensuite nous reprochent de demander un partage équitable des récompenses du progrès humain.

Nouvel Ordre Mondial: Agenda Bilderberg 2013 et monté en puissance du Google-berg et de son agenda totalitaire technocratique…

Posted in actualité, crise mondiale, guerre iran, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 14 mai 2013 by Résistance 71

L’oligarchie accélère la mise en place de la grille de surveillance, Google est maintenant ouvertement une force de contrôle du Nouvel Ordre Mondial, son PDG Eric Schmidt un totalitaire avéré

Le temps du boycott à grande échelle d’un grand nombre d’entreprises a sonné. N’oubliez jamais une chose: Sans nous… Ces ordures ne sont RIEN ! Ils n’existent que par notre consentement, souvent forcé ou obtenu par tromperie sur la marchandise, le cas de Google est un exemple typique de la vaste entreprise d’abus de confiance et d’oppression du capitalisme monopoliste, seul capable de fonctionner la main dans la mais avec des gouvernements hautement centralisés et ainsi parvenir à la réalisation d’un fascisme supranational.

Bilderberg 2.0 + Google-berg 1.0 = Fascisme 2.0

— Résistance 71 —

 

Google-berg: l’élite globaliste se transforme pour une révolution technocratique

Les réseaux de pouvoir autoritaires et anti-démocratiques sont revampés en forums tendance de style philanthropique

 

Paul Joseph Watson

 

13 Mai 2013

 

url de l’article:

http://www.prisonplanet.com/google-berg-global-elite-transforms-itself-for-technocratic-revolution.html/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le groupe secret du Bilderberg est en train de se transformer de manière significative, transformation qui le verra ainsi que d’autres réseaux à haut profil émerger sous la bannière de Google alors que l’élite accélère son plan de consolidation de l’agenda technocratique.

Le week-end dernier, les journalistes d’Infowars Paul Joseph Watson et Jon Scobie ont visité l’hôtel luxueux Grove à Watford, Angleterre, qui sera le lieu de rendez-vous de la réunion Bilderberg annuelle pour 2013 du 6 au 9 Juin; réunion qui voit annuellement converger plus de 100 des personnes les plus influentes au monde dans les domaines de la politique, du monde universitaire, de la technologie, des affaires et de la banque.

L’enquête fut déclenchée par nos sources, qui nous ont conseillées de visiter le Grove avant la réunion Bilderberg 2013. Ceci fait partie de ce qui va devenir une histoire à suspense alors que les pièces du puzzle se mettent en place grâce à quelques années d’efforts de recherche sur le groupe Bilderberg.

Ce qui a été découvert est époustoufflant et représente sans doute un des plus grands développements des 59 ans d’histoire du groupe Bilderberg.

Pour dire les choses le plus simplement possible, Bilderberg va merger avec Google sous la direction du PDG de Google Eric Schmidt, un membre très régulier des conférences Bilderberg. La conférence annuelle Google Zeitgeist, qui a eue lieu en ce même hotel du Grove depuis 2007, se déroule juste avant la conférence Bilderberg, quelques jours auparavant pour être précis.

Idée soutenue par nos recherches précédentes, nous avons été capables de confirmer par des conversations avec des exécutifs de la gestion de l’hôtel que le Grove est maintenant une base centrale pour l’agenda de contrôle de Google sur le paysage technologique et politique mondial.

Ce dont tout le monde parle au Grove n’est pas la réunion Bilderberg, qui serait apparemment un détail, mais la véritable excitation se focalise autour du Google Zeitgeist, qui a été décrit par le journal du London Independant comme “une version plus sympa du groupe Bilderberg, le réseau de l’ombre des financiers qui tient une assemblée annuelle, revampe son image comme les nouveaux maîtres de la technologie.”

Bilderberg est en fait redistribué dans son rôle de “Google-berg”, en partie à cause des activistes qui ont brisés le sceau du secret de la réunion et aussi en partie dans le souci de revamper des réunions secrètes  autoritaires et anti-démocratiques d’élites, en forums tendance libérale au style philanthropique débonnaire comme par exemple ces conférences Google Zeitgeist et TED.

En réalité, derrière le rideau, Google utilise ce types de forums comme justificatifs sur lequel fonder le consensus qui régit la planète. On nous a directement dit que les organisateurs derrière le soi-disant “printemps arabe”, qui commença en Tunisie et en Egypte, qui, comme nous l’avions documenté, ne sont en fait qu’une série d’évènements totalement provoqués par l’occident sous la forme de “révolutions colorées” masquées des atours de soulèvements populaires; leurs organisateurs donc ont été recrutés par Google et ont tous participé à une conférence Zeitgeits au Grove de Watford.

Il est aussi très bien documenté que l’homme responsable d’avoir commencé la “révolution” en Egypte qui a menée à l’installation de la confrérie des Frères Musulmans au pouvoir (dictature), que l’occident pourra utiliser afin de justifier toujours plus d’interventionisme, était l’employé de Google Wael Ghonim.

L’influence grandissante de Google sur les gouvernements britannique et américain est aussi très bien documentée. Eric Schmidt fut un conseiller des campagnes présidentielles d’Obama et un mécène de celles-ci. Il lui fut proposé également le ministère des finances et du trésor dans le gouvernement Obama. En Grande-Bretagne, les représentants de Google ont rencontré pas moins de 23 fois les officiels du parti conservateur depuis l’élection générale de 2010. David Cameron a fait un discours inaugural à la conférence Zeitgeist de 2006 avant de devenir premier ministre 4 ans plus tard. Le chancelier britannique George Osborne visita Google Zeitgeist quelques semaines avant qu’il ne participe à la réunion Bilderberg 2011 à St Moritz en Suisse.

La passerelle entre Google Zeitgeist et Bilderberg s’est approfondie ces dernières années, le quotidien du London Telegraph comparant le pouvoir de Google et de sa conférence avec celui de Davos et son forum économique, “attirant des personnalités de signifiance globale pour y parler et développer les réseaux.”

L’ancien président américain Bill Clinton, élevé au sein du groupe Bilderberg, a aussi donné des discours à Google Zeitgeist, tout comme le membre du Bilderberg, le prince Charles d’Angleterre. Un autre article du Telegraph décrivit le Zeitgeist comme “une des réunion de leaders des affaires les plus importantes, réunion de personnes qui sont généralement considérées comme étant des personnes capables de faire prendre forme à un futur global.”

Google se positionne de manière très claire comme une force devenant plus forte que les gouvernements dans le fait de contrôler et de gérer le comportement des gens à travers le monde de toutes les manières possibles, au moyen de voitures se conduisant toutes seules (et constamment contrôlées et tracées par une base de données géante centralisée par Google), aux lunettes Google, qui ne sont en fait que la capacité d’avoir un microprocesseur Google sur le front, en passant par l’implication profonde de Google dans la manipulation des mouvements de masse par les réseaux sociaux comme il le fit en Tunisie et en Egypte.

L’hôtel Grove est l’endroit parfait pour ce type de machinations compte tenu de son rôle durant la seconde guerre mondiale comme “un QG secret de Londres pour le projet secret X de voie ferrées entre Londres, Midland, et l’Écosse.”

La direction que tout cela prend peut clairement être reliée aux remarques faites par Eric Schmidt lui-même, qui a répétitivement clarifié qu’il pense que la vie privée est une relique du passé et qu’il planifie de faire de Google le Grand Frère ultime qui fera passer le “1984” de George Orwell pour un conte de fée enfantin.

“Nous n’avons pas besoin en fait que vous tapiez tout sur votre ordinateur. Nous savons où vous êtes. Nous savons où vous avez été. Nous pouvons savoir grosso modo ce que vous pensez. Je pense en fait que la plupart des gens ne veulent pas que Google réponde à leurs questions […] Ils veulent que Google leur dise ce qu’ils doivent faire ensuite. Si vous avez quelque chose ou fait quelque chose que vous ne voulez pas que d’autres personnes ne le sachent, peut-être que vous ne devriez pas le faire en première instance. Nous avons besoin d’une identification de service positive pour les gens. Les gouvernements vont le demander (contrôle internet dans le style chinois). Nous savons tout ce que vous faites et le gouvernement peut vous tracer, vous surveiller. Nous saurons où vous vous trouvez à 50cm près, et nous réduirons cette marge à quelques centimètres dans le futur… Votre voiture se conduira toute seule, c’est emmerdant que les voitures furent inventées avant les ordinateurs, mais vous n’êtes jamais seuls, vous ne vous ennuyez jamais, vous n’ètes jamais à cours d’idées.”

Dans bon nombre de discours, incluant ceux qu’il a donné à Google Zeitgeist, Schmidt a livré sa vision collectiviste d’un monde interconnecté en permanence dans lequel l’individualité et la vie privée seront montrées du doigt, mises au ban et ceux qui refusent de signer et d’adorer la nouvelle religion du transhumanisme seront mis à l’écart comme des sauvages et des sous-hommes.

Ceci est maintenant l’agenda premier formulé par Google Zeitgeist et ses chantres, de concert avec le groupe Bilderberg ; ils ont beaucoup de membres en commun.

Bien occupé au Grove

Notre source nous a dit qu’il allait y  avoir “quatre ou cinq grosses conférences” à l’hôtel en Mai, Juin et Juillet, mais nous a confié que le Google Zeitgeist était de loin considéré comme le plus important de ces évènements, avec les 227 chambres de l’hôtel n’étant pas suffisantes pour héberger tout les invités et le staff administratif requis à participer, ajoutant qu’ils ont dû utiliser des hôtels de Londres.

De grosses structures temporaires, gardées par de la sécurité, sont aussi construites sur la propriété de l’hôtel lorsque nous l’avons visité. Elles devront être pour des évènements Google sous chapiteau, qui sont plus publics que leur réunion privée “Zeitgeist”. Ces facilités temporaires seront-elles également utilisées pour la réunion Bilderberg ? nous le verrons.

Notre source interne a insisté sur le fait que le personnel de l’Hôtel Grove a été instruit de ne pas divulguer d’informations sur la conférence Zeitgeist et que Google seul est habilité à divulguer des informations qu’il désire destinées au public. Quoi qu’il en soit, la réunion Zeitgeist était le sujet de conversation privilégié au bar de l’hôtel et à la fois les employés et les clients étaient très excités à son sujet.

La source nous a dit que la sécurité impliquée pour l’évènement sera du même niveau que pour une visite officielle d’état, ce qui veut bien sûr dire que l’argent du contribuable britannique sera utilisé pour financer cette opération de haute sécurité, tout comme il est admis que cela se passe pour donner une sécurité adéquate à la réunion Bilderberg. La source nous a dit que Google et Bilderberg ont choisi l’hôtel du Grove, car la sécurité est bien plus facile à effectuer que dans les rues de Londres où il y a un traffic intense.

L’agenda Bilderberg 2013

En terme de l’agenda de la réunion 2013, des indications de nos sources de l’intérieur nous ont donné de bonnes idées sur les différents sujets qui y seront abordés avant que le groupe ne donne ses instructions aux membres de terrain pour faire appliquer les décisions du consensus, chacun dans son domaine d’influence.

Gardez toujours présent à l’esprit le schéma d’action édicter par Henry Kissinger et qui fut éventé récemment par Wikileaks:

“Avant la loi sur la liberté de l’information, j’avais l’habitude de dire dans les réunions: nous faisons l’illégal de suite, l’anticonstitutionnel prend un peu plus de temps… (rires). Mais depuis la loi sur la liberté d’information, j’ai peur de dire des trucs pareils.” A dit Kissinger.

Au moins quelques uns des points ci-dessous seront discutés et un consensus sera trouvé lors de la réunion Bilberberg 2013:

  • Cibler les sites de production nucléaire iraniens au moyen de raids aériens dans les 3 ans à venir si l’Iran refuse d’abandonner son programme nucléaire.
  • Prolonger la guerre en Syrie en armant les rebelles pour retourner les récentes victoires des forces d’Al-Assad.
  • La menace d’une pandémie mondiale, causée en partie par une résistance aux antibiotiques, intéressant sujet connaissant l’implication de quelques labos pharmaceutiques représentés au Bilderberg, dans la diffusion  “accidentelle” de virus.
  • La création de la révolution de l’impression 3D et des manières de la contrôler afin de prévenir de la démocratisation de la production.
  • La soi-disante “résilience cybernétique” ce qui veut dire toujours plus de contrôle étatique sur l’internet. Pas mal de discussion au sujet de “feux de brousse numériques”.
  • Ils ont une peur bleue de perdre le contrôle de la dissémination de l’information. Discussions autour de l’idée avancée par Bill Clinton sur un “ministère de la vérité” pour l’internet, contrôlant ainsi ce qui peut être publié sur la toile.
  • Les soi-disantes “cités avancées” qui espionnent sur tous les aspects de la vie et du comportement public. L’installation de systèmes de rue intelligents, qui enregistrent les conversations dans la rue, déroulant ainsi un modèle de paysage pour un monde totalement technocratique.
  • La menace causée par l’instabilité sociale dûe au déclin des niveaux de vie et de santé.
  • Un dernier mouvement désespéré pour éviter que la Grande-Bretagne ne quitte l’UE, écrasant ainsi le rêve d’une fédération européenne totalitaire et centralisée.
  • Plus de plans de sauvetage bancaires pour renforcer l’Euro. Stagnation économique en 2013.
  • Augmenter le pouvoir des banques centrales sous le déguisement de “réformes bancaires”.
  • Organiser un système plus puissant de collecte d’impôts.
  • Gérer la bulle du crédit grandissante et qui menace la fuite en avant inflationnaire en Europe.

Nous vous en dirons plus sur l’agenda Bilderberg 2013 dès que nous aurons plus d’informations. Restez à l’écoute.

Nouvel Ordre Mondial: Un avocat italien demande au procureur de Rome d’enquêter sur le groupe Bilderberg

Posted in actualité, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 14 février 2013 by Résistance 71

Un avocat italien demande au procureur général d’enquêter sur le groupe Bilderberg

 

Alfonso Luigi Marra  accuse l’organisation secrète d’avoir comploté pour sélectionner Mario Monti comme premier ministre

 

Paul Joseph Watson


 

Le 12 Février 2013

 

url de l’article original:

 http://www.infowars.com/italian-lawyer-demands-public-prosecutor-investigate-bilderberg-group/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’avocat italien Alfonso Luigi Marra a demandé au procureur de Rome d’enquêter sur le groupe secret Bilderberg pour activité criminelle, questionnant le fait de savoir si la réunion de 2011 en Suisse de cette organisation élitiste a mené à la sélection de Mario Monti comme premier ministre de l’Italie.

Le groupe Bilderberg est une réunion annuelle d’environ 120 personnes les plus influentes au monde, provenant des milieux de la politique, des affaires, de la banque, des universités, des médias et même des familes royales. Les rapports de presse minimisent de manière routinière la signifiance réelle de cette réunion, malgré le fait qu’elle a prouvé à maintes reprises son statut de créatrice politique et qu’elle n’est pas une “simple réunion de babillages”, comme certains ont caractérisé les activités du groupe Bilderberg.

La demande de Marra au procureur de la république de Rome pour qu’il fasse enquêter sur le groupe (version italienne here), identifie l’organisation comme étant “un gouvernement mondial secret cherchant à déstabiliser les démocraties au moyen du carnage” et qui a comptée sur une “collusion institutionnelle” pour conserver son agenda secret.

Marra cite article 18 of the Italian Constitution, qui bannit explicitement toute société secrète de s’engager dans des activités politiques.

Etiquetant le groupe comme “une confrérie unique et illégale” d’élististes qui se considèrent être “au-dessus des lois”, Marra montre du doigt le groupe Bilderberg pour être à l’origine de guerres, d’effondrements économiques, d’armer des dictateurs, toutes activités qui “constituent une violation ouverte et évidente, c’est le moins qu’on puisse dire, d’articles du code criminel”.

Marra demande expressément au procureur d’enquêter sur le Bilderberg pour s’être engagé dans des activités illégales “avec une référence particulière à la légalité de la conduite de Mario Monti en tant que membre du groupe Bilderberg.” Et “une évaluation sur le fait de savoir s’il y a des connexions entre certains politiciens qui étaient à la réunion de St Moritz en 2011 et sa nommination comme président du conseil.”

Mario Monti, un ancien conseiller international pour la banque Goldman Sachs, président pour l’Europe de la commission trilatérale fondée par David Rockefeller et également membre du groupe Bilderberg, a assumé les fonctions de premier ministre de l’Italie après la démission de Silvio Berlusconi en Novembre 2011.

Le cabinet de Monti était entièrement constitué de bureaucrates non-élus, faisant monter les accusations que Monti n’était que le dernier d’une liste de technocrates anciens employés de Goldman Sachs à être sélectionné de manière non-démocratique afin de contrôler les économie européennes.

Monti a participé au meeting Bilderberg de 2011 à St Moritz en Suisse durant lequel il est suggéré qu’un accord a été atteint pour le faire nommer à la succession de Berlusconi. La réunion ayant eu lieu en Juin, cinq mois avant que Monti n’ait été nommé premier ministre, si des preuves de cela étaient découvertes par le procureur, ceci indiquerait clairement qu’il y a eu collusion pour sécuriser la position de Monti.

Il y a bien d’autres exemples du comment le Bilderberg a influencé des évènements mondiaux majeurs par avance, sélectionnant des présidents et des premiers ministres de manière régulière dans un mépris total du processus démocratique.

En 2009, le président du groupe Bilderberg Etienne Davignon s’était même vanté du fait que la monnaie unique européenne l’Euro, était née du cerveau du Bilderberg. L’ancien premier ministre belge Herman Van Rompuy a été sélectionné pour son rôle de président de l’Union Européenne quelques jours après sa participation à un dîner réunion du groupe Bilderberg en Novembre 2009.

En 2010, l’ancien secrétaire général de l’OTAN et membre du groupe Bilderberg, Willy Claes, a admis que les participants aux réunions Bilderberg sont requis de faire appliquer les décisions qui sont formulées durant la conférence annuelle de ces personnalités puissantes. Dans ce cas, ceci violerait les lois dans bon nombre de pays, lois qui interdisent à des politiciens d’être influencés par des agents étrangers au cours de réunion secrète (NdT: la loi Logan – Logan Act – aux Etats-Unis par exemple est explicite à ce sujet et pourtant combien d’hommes et de femmes politiques ont-ils assisté à ces réunions sans avoir jamais été inquiétés ?…)

Pendant la réunion de 2011 à St Moritz, Dominique Baettig, un membre important d’un des plus grands partis politiques suisse, a essayé de confronter d’autres politiciens suisses participant à la reunion secrète et avait demandé une enquête parlementaire sur les activités de ce groupe.