Archive pour gilets jaunes 13ème round

Gilets Jaunes: Du refus de la recupération à la lutte radicale*

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 9 février 2019 by Résistance 71

(*) Le mot « radical » du titre doit toujours se prendre au sens étymologique, c’est à dire celui de la « racine », de « l’origine », la lutte radicale est la lutte  qui prend racine dans la matière organique même de la communauté humaine, dans sa nature profonde faite d’un communisme initial qu’il ne nous suffit que d’adapter à notre modernité, hors du marasme de la corruption étatico-marchande. (Résistance 71)

 

Elle est donc déjà terminée la misérable grève générale bidon du 5 février ?

 

Francis Cousin

 

Février 2019

 

La clownerie réussie du torpillage de  l’appareil syndical et de ses matons gauchistes a toujours réussi,  de décennies en décennies,  à nous faire  converger vers la défaite programmée du mouvement social…

Les polices syndicales sont les gardeschiourmes du prolétariat, chargés de le cloîtrer dans la paix sociale de la servitude, c’est d’ailleurs pour cela qu’elles dont directement financées par l’État…

Pour faire oublier la colère persistante des Gilets Jaunes qui chaque semaine persiste à vouloir tenir tête aux mensonges politiciens et médiatiques qui n’ont de cesse de vouloir l’enterrer et à l’heure où l’enfumage du soliloque national devient de plus en plus grotesque, les syndicats quasiment à l’état de mort clinique, veulent pourtant nous refaire le pitoyable coup de la mise à mort perlée qui leur a permis d’étouffer lentement mais sûrement la contestation des cheminots l’année passée.

Non aux défilés de mort des derniers encartés du réformisme social du Capital !

Rien ne doit nous empêcher de généraliser le mouvement de la vraie contestation sociale contre tous les rackets politiques et syndicaux en posant clairement nos objectifs de classe, en refusant clairement tous les gadgets revendicatifs destinés à nous faire accepter la simple amélioration de notre misère d’esclave-citoyen de la liberté despotique du marché.

En conclusion, le mouvement historique des Gilets jaunes qui constitue la plus grande force historique contemporaine contre toutes les mafias gouvernementalistes de la merde marchande nous incite encore et toujours à continuer à réfléchir plus loin Devant et dans la seule  perspective consciente qui tienne : celle du Ni Macron ni personne et du Vive la COMMUNE !

C’est  le monde entier du mensonge capitaliste qui est en crise…Qu’il crève !

Soyons à la hauteur de l’époque et balayons tous les représentants de commerce de la vie aliénée!

= = =

Nous n’accepterons jamais  d’être enterrés vivants…

NOUS NE SERONS JAMAIS  À LA REMORQUE DES PITOYABLES JOURNÉES D’ACTION  DES POMPES FUNÉBRES SYNDICALES, DES FLICS DE  LA GAUCHE DU CAPITAL ET DES CLOWNS GAUCHISTES DE LA MARCHANDISE !

NON AUX MAGOUILLES POLITICO-SYNDICALES DE RECUPÉRATION ET  À L’ENTERREMENT PROGRAMMÉ DU 5 FÉVRIER !

DU GRAND TORPILLAGE DES ACCORDS DE GRENELLE  POUR TUER LA GRANDE GRÈVE SAUVAGE DE 1968,A LA MERDIQUE GREVE PERLÉE DES CHEMINOTS L’ANNÉE DERNIRE, LES SYNDICATS SONT TOUJOURS ET PARTOUT DES APPAREILS D’ÉTAT DIRECTEMENT FINANCÉS PAR LE CAPITAL POUR CONTRÔLER ET ETOUFFER NOS LUTTES !

NOUS N’ACCEPTONS PAS LES GRÉVETTES BUREAUCRATIQUES DÉFOULOIRS QUI NE SERVENT QU’ À USER LE MOUVEMENT !

CE QUE NOUS VOULONS C’EST LA GRÈVE GÉNÉRALE DE MASSE ILLIMITÉE QUI FRAPPERA AU CŒUR DU SYSTÈME POUR TRANSFORMER LA NATURE DE LA PRODUCTION ET  LA METTRE AU SERVICE DE L’HOMME EN BALAYANT LA DICTATURE DU PROFIT !

= = =

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 

Gilets Jaunes 13ème round… Plus de déclaration de manifs !

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, syndicalisme et anarchisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 8 février 2019 by Résistance 71


« Le problème n’est pas la désobéissance civile
… mais l’obéissance civile »
~ Howard Zinn ~

 

Pour les actes à venir, ne déclarons plus nos manifs

 

Paris-Luttes Info

 

5 février 2019

 

url de l’article:

https://paris-luttes.info/pour-les-actes-a-venir-ne-11605?lang=fr

 

Qu’on se le dise, le mouvement des Gilets Jaunes ne sortira pas vainqueur face au pouvoir s’il continue dans la direction actuelle. Nous ne doutons pas des bonnes intentions des personnes ayant décidé depuis quelques semaines de déclarer les manifestations, notamment sur Paris. Mais nous constatons que cela conduit à rendre le mouvement des Gilets Jaunes totalement inoffensif.

Et c’est ce que souhaitent le gouvernement et la préfecture. En effet, avec ces manifs déclarées, avec des interlocuteurs devant se porter « responsables », avec un trajet connu à l’avance (et une nasse géante préparée par les force de l’ordre), le pouvoir reprend la main sur le mouvement social et peut tranquillement le canaliser. Des manifs comme l’acte 12 à Paris, il pourrait y en avoir 50 encore sans que cela n’inquiète le pouvoir. Alors que les 5 premiers actes, bien plus spontanés et indisciplinés, ont fait trembler le gouvernement.

Enfin, nous ne pensons pas que ces manifs déclarées empêchent les violences (et donc les blessés). Samedi, le pouvoir a eu toute la violence qu’il espérait : celle contre la police. Celle qui leur permet de justifier la violence de la répression. A se demander s’ils ne l’ont pas cherché en envoyant des petits groupes de 15 policiers traverser la place de la République remplie de Gilets Jaunes. Ils ont ainsi eu des images de GJ envoyant des projectiles sur les forces de l’ordre. Mais dans les faits, la préfecture n’a jamais été inquiète puisque tous ces GJ étaient dans une nasse géante (la place de la République), avec tous les axes bouchés par des centaines de CRS.

Le pouvoir peut donc se targuer d’une journée sans débordements (en dehors des affrontements directs avec les forces de l’ordre) : pas de barricade, pas de bâtiment occupé, pas de route bloquée, pas de gare envahie…

La question n’est pas de savoir s’il faut être violent ou pas. De nombreux actes violents n’ont aucune utilité pour la suite du mouvement. Et de nombreux actes non violents sont profondément subversifs et utiles. En revanche, accepter les règles d’un pouvoir que l’on cherche à renverser n’a aucun sens stratégique.

Gardons la force de ce mouvement, soyons spontanés, sans leader, indisciplinés, joyeux, offensifs. N’ayons pas peur d’être hors-la-loi quand nous savons que celle-ci est injuste et ne sert que les puissants.

Pas de leader. Pas de représentants. Pas de déclarations. Juste des citoyens qui se retrouvent, qui se rencontrent, et qui décident collectivement de ce qu’ils vont réaliser l’espace de quelques heures (voir plus).

Les Gilets Jaunes ne doivent pas singer les syndicats en organisant des grandes manif Bastille/République où tout est écrit à l’avance, où les « leaders » discutent avec les autorités pour organiser « au mieux » la manif. Car il s’agit d’un « au mieux » pour le pouvoir, non pas pour le peuple.

Nous appelons donc tous les GJ à se rendre à l’avenir sur des rassemblements non déclarés. Dans les semaines à venir, nous essaierons de relayer un maximum d’initiatives et d’appels allant dans ce sens.