Archive pour gilets jaunes 11ème round

Gilets Jaunes 11ème round avec nuit jaune…

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 26 janvier 2019 by Résistance 71

 

Acte XI: Nuit Jaune debout Nestor Makhno

 

Paris-Luttes Info

 

25 janvier 2019

 

url de l’article:

https://paris-luttes.info/acte-xi-nuit-jaune-debout-nestor-11557?lang=fr

 

Depuis quelques temps, les appels se multiplient pour proposer, à chaque Acte des Gilets Jaunes, des rassemblements nocturnes, en plus des manifs planplan de la journée. Pour l’Acte XI, Samedi 26 Janvier, on ne sera pas loin de République, à la nuit tombante, dès 18h, pour une Nuit Jaune Debout Nestor Makhno !

  • # Mise à jour : aujourd’hui à 12h45
    De nombreux rendez-vous aujourd’hui

    Comme chaque samedi, Démosphère recense les nombreux rendez-vous de la journée. 
  • Plusieurs centaines de personnes sont déjà rassemblées Cours de Vincennes, on nous signale des fouilles avec palpation à la sortie du RER Nation.

Comme le faisait remarquer cet appel Pour une marée jaune qui déborde. Vraiment., on ne sait pas trop comment qualifier l’Acte X… est-ce une victoire des Gilets Jaunes car la mobilisation n’a pas baissé ou celle du gouvernement car les manifestations se sont normalisées ?

Des tentatives d’organisation de rassemblements de Gilets Jaunes déter, en début de soirée, ont bien été proposées comme dans le Protocole de l’Acte Indéfini, mais le rendez-vous, trop loin du lieu d’arrivée du parcours autorisé, n’a pas réuni les foules escomptées.

Un Récit partiel de l’Acte X résumait ainsi : « Nous, nous sommes manqués à Châtelet, peut être a cause de l’étendue du périmètre géographique, de notre retard, ou de la fatigue ? »

Pour sortir de l’impasse, certains semblent voir De la nécessité de restaurer l’existence d’un cortège de tête et d’un Black Bloc dès les actes XI et XII…, bref sortent les vieilles ficelles qui nous ont si bien réunis lors des précédents mouvements sociaux.

Il semble que, bien au delà de la constellation anticapitaliste autonome, ce soit la force de mobilisation de certains groupes de Gilets Jaunes, bien organisés et visibilisés via Facebook, qui pourrait trancher la question. L’Acte XI signera le retour des rassemblements nocturnes. Une bonne occasion de redynamiser le mouvement tout en se préparant à un printemps 2019 qui s’annonce plus chaud que jamais !

Samedi 26 Janvier 2019, on aura donc le droit à une étrange mixture, entre Nuit Debout et Gilets Jaunes, appelée « Nuit Jaune Debout Nestor Makhno ».

Si on ne sait pas où on sera exactement, à moins d’un gros changement de dernière minute, il y a cependant de fortes chances pour que, Samedi 26 Janvier 2019, on ne soit pas loin de République, à la tombée de la nuit, dès 18h.

Paris ! Debout ! Soulève-toi !

Des Gilets Jaunes.

Publicités

Gilets Jaunes 11ème round: Qui ose gagne !…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 23 janvier 2019 by Résistance 71

“Ce n’est pas la désobéissance civile que nous devons craindre… mais l’obéissance civile.”
~ Howard Zinn ~

“Chaque état, c’est à dire donc tout gouvernement et toute administration des masses populaires qui vient d’en-haut, étant nécessairement enracinée dans une lourde bureaucratie et se reposant sur des armées, l’espionnage et le clergé, ne sera jamais capable d’établir une société organisée sur la base du travail et de la justice, puisque ces entités sont par leur essence même, naturellement enclines à opprimer le travailleur et lui refuser toute justice. Comme nous le voyons, le travailleur ne sera jamais capable de se libérer de l’oppression en ce monde à moins qu’il ne substitue à ce corps démoralisant, la fédération libre de tous les groupes producteurs, une fédération fondée sur la solidarité et l’égalité.”

~ Résolution du congrès anarchiste de St Imier (Fédération du Jura), le 15 septembre 1872 ~

 


Gilets Jaunes: 11ème round
Tout le pouvoir aux Ronds-Points !

 

Pour une marée jaune qui déborde… vraiment

 

Paris-Luttes Info

 

22 janvier 2019

 

url de l’article original:

https://paris-luttes.info/pour-une-maree-jaune-qui-deborde-11539?lang=fr

 

Difficile à dire si l’acte 10 fut une nouvelle victoire du mouvement ou plutôt du gouvernement. 

D’un côté la mobilisation a été encore très importante (battant même des records dans certaines villes). D’un autre, les rassemblements n’ont jamais semblé si inoffensifs pour le pouvoir, et n’ont jamais autant ressemblé à des manifestations traditionnelles, avec un parcours défini et un service d’ordre. Tout du moins sur Paris.

C’est peut-être moins vrai dans les autres villes (et heureusement).

Si cette tendance se confirme sur les actes à venir, le pouvoir se frottera les mains. Les rassemblements pourront continuer pendant des mois, sans jamais l’inquiéter. Les membres du gouvernement feraient quelques déclarations, quelques annonces de perlimpinpin…et laisseraient le mouvement mourir à petit feu.

Car qui peut aujourd’hui penser que Macron pourrait abandonner sa politique, et même son gouvernement, si le mouvement restait aussi important pendant des semaines mais dans un cadre bien maitrisé par le pouvoir et les forces de l’ordre, sans débordements ?

Ceux qui veulent un véritable changement, qui aspirent à renverser un pouvoir inique et méprisant, à offrir un avenir plus égalitaire et plus humaniste, savent. Ils savent que le combat devra se faire de façon plus offensive que dans le cadre de manif déclarée avec parcours et service d’ordre. Si les syndicats ont autant échoué et se sont coupés d’une grande partie de la population (y compris des plus pauvres), c’est notamment à cause de leur volonté de respecter les règles du jeu des manifs dictées par le pouvoir. Si les gens ont délaissé les manif sono/merguez pour aller en cortège de tête ces dernières années, ce n’est pas pour reproduire les mêmes simili-révoltes dans les rassemblements des GJ.

Nous l’avons déjà dit mais la force des premiers rassemblements a été, en grande partie, son refus d’obéir aux ordres, aux règles, imposées par le pouvoir. Non pas pour le plaisir d’être hors la loi mais parce que les GJ estimaient que ces ordres n’étaient pas justes et légitimes. Ce fut le cas pour l’acte 2 lors du rassemblement interdit sur les Champs Élysées. Ce fut le cas pour les actes suivants avec le refus de fouilles ou de parcages, avec les barricades et les débordements.

En étant aussi nombreux à être indisciplinés, le mouvement a totalement surpris les forces de l’ordre et le pouvoir, et l’a fait trembler (temporairement au moins).

Des centaines de milliers de personnes ont bouleversé leurs vies depuis des semaines pour cette lutte, pour que ce mouvement débouche sur des avancées sociales. Des milliers de GJ ont été blessés, mutilés, incarcérés, humiliés. Mais cela n’a en rien freiné le mouvement. Au contraire.

Aujourd’hui, nous devons faire un choix : celui de constater que rien ne change et que le pouvoir reste droit dans ses bottes qu’importe l’ampleur des mobilisations. Et donc de reprendre nos vies « normales ». Ou celui de faire que ces deux mois de rencontres, d’échanges et de luttes ne deviennent qu’une introduction à un mouvement de lutte bien plus massif et total. Cela inclut évidemment la nécessité d’y mettre encore plus d’énergie, de temps et de force. Et donc, que nos quotidiens en soient encore plus bouleversés. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Bousculer nos vies pour renverser leur vie de château.

Bousculer nos quotidiens pour construire un nouveau futur.

Ne plus se contenter des miettes mais réclamer, et obtenir, toute la boulangerie.

N’ayons pas peur d’être ambitieux, d’être idéalistes, d’être incontrôlables.

Multiplions les brèches, les débordements, les endroits où les règles sont sans cesse remises en question selon nos principes et non ceux imposés par le pouvoir.

Alors les actes futurs pourront devenir des actes fondateurs et nous pourront commencer à bâtir une nouvelle société, sur les cendres de celle que nous auront renversée. Mais il n’y a pas de cendres sans feu.

Et on déclarera nos manifs quand ils déclareront leurs revenus.

A samedi.

= = =

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 


La Solution à 10%
pour
Une société des sociétés