Archive pour gaza sionisme guerre du gaz

Géopolitique et guerre.. du gaz: Nouvelles menaces sur Gaza… et quelques rappels utiles sur le pétrole et le gaz

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 29 novembre 2018 by Résistance 71

 

Israël entend déclencher une nouvelle guerre contre Gaza

 

Press TV

 

21 novembre 2018

 

url de l’article: 

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/21/580714/Netanyahu-Yahya-Sinwar-Yisrael-Katz-Guilad-Erdan-Israel-Hamas-Gaza-Palestine-guerre-occupation-Resistance

 

à lire aussi: Israël et le gaz naturel

 

Plusieurs ministres israéliens ont commencé à évoquer une option militaire contre la bande de Gaza et la réoccupation de cette région.

Le ministre israélien des Affaires stratégiques, Guilad Erdan a déclaré, mercredi 21 novembre au quotidien The Jerusalem Post, qu’Israël pensait, plus que jamais, à la réoccupation de la bande de Gaza.

« Israël est tout près d’une option militaire contre Gaza. Il pense à réoccuper cette région et à passer à l’offensive contre le Hamas. Cela signifie la reprise de l’assassinat des leaders du Hamas. On doit se préparer à prendre en charge les affaires de la bande de Gaza pour ainsi détruire les infrastructures du terrorisme », a déclaré Guilad Erdan.

Il a ensuite qualifié de « dévastateur » le retrait d’Israël de la bande de Gaza en 2005.

Le 12 septembre 2005, Israël s’est retiré complètement de la bande de Gaza. Les militaires israéliens déployés partout à Gaza ainsi que 9 000 colons israéliens ont ainsi été délogés.

Par ailleurs, Yisrael Katz, ministre israélien du Transport, a déclaré, pour sa part, qu’Israël était très proche d’une option militaire contre la bande de Gaza.

« On n’est pas loin d’une option militaire contre Gaza. Il n’y aura aucun plan B pour cela. Il faut un coup de poing en fer contre le Hamas pour détruire le terrorisme », a réaffirmé Yisrael Katz.

Il a ajouté qu’Israël devrait récupérer sa puissance de dissuasion qu’il avait perdue et que toutes les chances pour trouver une solution politique à Gaza avaient disparu.

De son côté, Yoav Galant, ministre israélien de la Construction et du Logement, a menacé de mort, Yahya Sinwar, chef de la Résistance dans la bande de Gaza.

Dans le même temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a implicitement évoqué une nouvelle guerre contre la bande de Gaza, lors d’une récente réunion hebdomadaire de son cabinet.

Des analystes suggèrent que Benjamin Netanyahu pourrait allumer la mèche d’une nouvelle guerre contre la bande de Gaza dans l’objectif de redorer son blason.

= = =

Note de Résistance 71: et aussi de faire main base sur le champ gazier au large de Gaza… La guerre du gaz fait rage dans la région.

Qui est derrière la marionnette Netanyahu et le sionisme moderne ?


Les 4 cavaliers de l’apocalypse pétrolière:
Exxon-Mobil / Royal Dutch Shell / Chevron-Texaco / BP-Amoco

Rappelons-nous également que tous les hydrocarbures plus lourds que le méthane ne sont pas « fossiles », mais abiotiques, qu’on ne peut pas les épuiser à l’échelle humaine et que leur prix n’est que purement spéculatif ! Nous vivons dans une supercherie totale qui a engendré des guerres et des millions de morts…

Publicités

Moyen-Orient guerre du gaz: Gaza, Chypre, Grèce, Italie, Qatar et entité sioniste

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 27 novembre 2018 by Résistance 71

Voir notre dossier “Syrie et la guerre du gaz” sur Résistance 71

 


Les 4 cavaliers de l’apocalypse pétrolière

 

Les clauses secrètes de l’accord gazier entre Chypre, la Grèce, l’Italie et Israël

 

Réseau Voltaire

 

25 novembre 2018

 

url de l’article: http://www.voltairenet.org/article204084.html

 

Chypre, la Grèce, l’Italie et Israël sont parvenus à conclure un accord sur la construction commune d’un gazoduc en Méditerranée. Il s’agira de l’ouvrage le plus long et le plus profond en mer. Il n’aura qu’une capacité modeste de 12 milliards de m3 par an. Estimé à 8 milliards de dollars, il devrait être mis en service dans 5 ans. Cependant la date de début des travaux n’a pas été annoncée.

L’Égypte, la Palestine, le Liban, la Syrie et la Turquie ne font pas officiellement partie de cet accord alors qu’ils sont concernés par le champ gazier découvert en 2011.

Note : la Turquie n’a aucun rapport avec ce champ, mais occupe Chypre-Nord qui est concerné par lui. En février 2018, la marine militaire turque avait empêché un navire d’exploration italien de sonder les fonds dans les eaux territoriales chypriotes du Nord. En juin, le président Recep Tayyip Erdoğan avait menacé toute entité qui s’aviserait d’entreprendre des recherches sans son autorisation dans cette zone occupée.

En réalité, il semble que le Hamas et l’Égypte soient parties prenantes à cet accord. 

  •  L’autorisation donnée au début du mois par Israël au Qatar de prendre en charge les fonctionnaires de Gaza serait la contrepartie de la reconnaissance par le Hamas de la frontière maritime de la Palestine tracée unilatéralement par Israël. Le gaz palestinien serait donc exploité par Israël et les droits reversés par le Qatar au Hamas. 
  •  Israël a également signé un accord avec l’Égypte pour lui exporter du gaz. Cet accord parallèle a été conclu via la société East Gas, dont les services secrets égyptiens sont l’actionnaire majoritaire. Là encore, du gaz offshore égyptien serait exploité par Israël, puis ré-acheminé en Égypte pour y être liquéfié et exporté.

Ces contournements visent à masquer les contradictions entre les rhétoriques officielles des dirigeants et la réalité de leurs pratiques.

L’ensemble de ces accords a été parrainé par l’Union européenne et le Qatar.

=*=*=

Note de Résistance 71:

Rappelons ici que qui dit Qatar dit automatiquement Exxon-Mobil, un des 4 cavaliers de l’apocalypse pétrolière, représentant les intérêts de la famille Rockefeller.

Dans les années 1970, Exxon-Mobil (les Rockefeller) se sont offerts un pays: le Qatar, dont ils exploitent les ressources gazières. Les champs gaziers de cette région sont énormes et sont divisés entre le Qatar et… l’Iran. Inacceptable.

Autre petit rappel: en 2009, le président syrien Al Assad refuse au Qatar, donc à Exxon-Mobil, le droit de faire passer un gazoduc sur le territoire syrien pour ravitailler l’Europe via la Turquie et concurrencer les exportations de gaz russe vers l’UE. Moins de 2 ans plus tard en 2011, la Syrie est attaquée par proxy par les mercenaires des services impérialistes sionistes et “Assad doit partir” devient la litanie officielle.

Nous l’avons dit et publié il y a plusieurs années et le répétons: la guerre de Syrie, les diverses guerres tentés au Liban et à Gaza ont toutes la même origine: l’exploitation du gaz, qui devient le nouvel eldorado énergétique. Tout le reste n’est que poudre aux yeux et écran de fumée pour gogos naïfs.