Archive pour fraude de la guerre contre la terreur

Escroquerie de la guerre contre le terrorisme: Les USA collaborent (après les avoir créé…) avec les « terroristes » en Afghanistan…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, désinformation, France et colonialisme, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 25 janvier 2013 by Résistance 71

Il est toujours intéressant de voir que des « experts » disent aujourd’hui au grand jour ce qui est connu depuis des années dans les milieux d’information alternatifs, mais qui a toujours été disqualifié comme étant de la « théorie du complot »…

Non seulement le pays du goulag levant collabore avec les terroristes en Afghanistan, mais il les a créé en 1978-79 pour lutter contre le gouvernement afghan pro-soviétique puis contre les soviétiques eux-mêmes.

Ce que l’on appelle le « djihadisme » est une création des services de renseignement occidentaux (CIA, MI6, Mossad), pakistanais et saoudien, relayé ensuite par les services algériens et français concernant le GIA algérien par exemple dans les années 1984-90. Le réseau du « terrorisme islamiste » est une légion mercenaire au service des intérêts occidentaux de la haute finance et des grosses multinationales notamment de l’énergie (pétrole, gaz et uranium). Ceci devient de plus en plus évident avec l’affaire courante du Mali et le voisin du Niger maintenant débordant à dessein en Algérie, trois pays riches, très riches en ressources naturelles « vitales ».

Le prétexte islamiste est créé pour susciter une opinion publique favorable aux opérations néo-colonialistes occidentales de reconquête des ressources naturelles africaines. Ceci est connu des milieux « diplomatiques » et des journalistes sérieux de presse alternative. Après avoir été moquées, tournées en dérision puis affublées du vocable de « théorie du complot », ces informations deviennent des évidences que les médias de masse ne peuvent plus ignorer pour longtemps… Un autre exemple de vérité ayant suivi les trois étapes prévues par Schopenhauer: 1) moquerie, 2) attaque, 3) évidence…

Ce ne sera pas la dernière…

— Résistance 71 —

 

 

D’après un expert américain Washington coopère avec les terroristes en Afghanistan

 

Al Manar

 

Le 24 Janvier 2013

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=93366&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1

 

 

Laurence Freeman, expert des questions politiques, a villipendé l’administration amèricaine, pour « sa coopération avec Al-Qaïda et les Salafistes qui agissent  en terroristes à gage,dans les autres pays ».

Dans une interview avec la chaîne satellitaire iranienne AlAlam,  Freeman a déclaré: « Les Etats -Unis ne méritent pas leur nom. Ils ont occupé l’Afghanistan et y ont commis les pires crimes . Aujourd’hui, ils soutiennent les terroristes en Syrie et des  documents ».

Et d’ajouter: « C’est ce même soutien dont ont bénéficié les miliciens salafistes en Libye, ceux là même qui ont tué ensuite l’ambassadeur Stevens à Benghazi. Je peux assurer qu’Obama ne cherche nullement à ce que l’Afghanistan soit un pays prospère. Son objectif est de déstabiliser la région. L’ Arabie saoudite et le Qatar l’aident grandement dans cet objectif ».

Freeman a  fustigé les tentatives de l’administration d’Obama de s’entendre avec les Talibans, après une décennie de guerre.

« Cette entente ne peut se produire sans que les Etats-Unis reconnaissent aux terroristes le droit de partager le pouvoir avec Karzaï. L’administration amèricaine ne respecte la souveraineté d’aucun Etat; c’est le cas en Libye, en Syrie et au Nord de l’Afrique, où les Salafistes sont désormais les alliés, pour ne pas dire les exécutants de la politique des Etats Unis », note cet analyste.

11 Septembre: Comment l’empire s’assure de la pérennité de la fraude à la « guerre contre la terreur »…

Posted in 11 septembre, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 12 septembre 2011 by Résistance 71

Anniversaire du 11 Septembre: Inauguration d’une nouvelle décennie de terreur fausse-bannière

 

Kurt Nimmo


 

Le 10 Septembre 2011

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/911anniversary-launching-another-decade-of-false-flag-terror/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ayman al-Zawahiri et al-Qaeda ont collaboré avec un autre ennemi officiel, les Talibans, afin d’amener trois terroristes aux Etats-Unis, d’après le New York Post:

Al-Zawahiri a coordonné avec les Talibans en Afghanistan la venue des ces trois hommes dans le pays et en dehors d’Afghanistan après qu’ils aient abandonné et changé de passeports au Pakistan, a rapporté le quotidien.

Après un transit à Dubaï, les hommes furent dirigés vers les Etats-Unis, où ils furent informés “d’être flexibles quant à leur plan d’attaque”.

Une source a dit au Post que les hommes furent instruits de rechercher des “cibles utilitaires” comme des ponts ou des tunnels dans le cas où ils ne seraient pas capables d’attaquer des cibles de haute valeur.

Le Post rapporte qu’une “source d’information de la CIA au Pakistan” a donné “cette info en seconde main et que cela n’a été ni corroboré ni confirmé”, comme l’a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carey.

Malgré cela, les deux villes de New York et de Washington D.C ont été transformées en camps militaires, avec des policiers se déplaçants en rangers, portant des fusils d’assaut AR-15 et M4, garnis de chargeurs à grande capacité. New York a même sortie sa propre armée et marine en réponse à cette vague menace d’attentat.

Comme nous l’avons rapporté en Juin, suite à l’opération du gouvernement et de ses médias à la botte expliquant que les forces spéciales avaient éliminé Ben Laden au Pakistan, sans en fournir aucune preuve, Ayman Al-zawahri est devenu le nouveau leader d’Al Qaïda, le groupe terroriste nommé d’après une base de données informatique.

L’ex-médecin de 60 ans a un profil des plus intéressants, jamais ou rarement mentionné par les médias propagandistes alors qu’ils continuent de plus belle leurs efforts de vendre la soupe de la fable que des musulmans terrés dans des grottes veulent nous tuer à cause de nos libertés.

Zawahri fut un des agents parmi d’autres qui visita le pays qu’il se dévoue à détruire; malgré cela le service d’immigration et de naturalisation lui a octroyé un permis de résidence, ce qui est pratiquement impossible d’obtenir pour tout immigrant légitime.

Il visita le centre des réfugiés Al-Kifah à Brooklyn en 1989 et fit un voyage pour lever des fonds pour la guerre de la CIA et de l’OTAN dans les Balkans en 1993. Il était connu comme un leader du Jihad islamique, responsable de l’assassinat du présidfent égyptien Anouar el-Sadate et comme étant le second commandant d’Al Qaïda; il fut néanmoins autorisé à entrer aux Etats-Unis malgré ce pédigré accablant.

Avant son assassinat, Sadate coopéra pleinement avec la CIA dans son effort d’éliminer le nationalisme arabe, spécifiquement la souche nassérienne du nationalisme pan-arabe. Sadate essaya d’apaiser la menace de l’islam militant en libérant les membres emprisonnés de la confrérie musulmane (NdT: Muslim Brotherhood dans le texte).

La Confrérie Musulmane fut instrumentale dans la création du Jihad islamique en Egypte. La CIA a travaillé avec la confrérie depuis au moins 1955 dans son effort de détruire le nationalisme arabe.

“Avant la seconde guerre mondiale, les services de renseignement britanniques ont cultivé des liens avec la Confrérie au travers de son agent Freya Stark, l’écrivain et aventurier britannique”, écivit Peter Goodgame. “La Confrérie Musulmane se répandît à travers le monde musulman et s’est développée avec le temps en ce qui pourrait être comparé à l’équivalent de la confrérie maçonnique occidentale. Elle devînt une des premières organisations terroristes islamiques fondamentalistes.”

Le réseau de terreur musulman est une création des services de renseignement et d’actions américain, britannique et israélien. Le frère d’Ayman, Zaiman al-Zawahri, s’est battu pour la CIA au Kosovo tandis qu’Ayman s’est battu en Bosnie. Les frères font partie d’une longue liste d’autres terroristes supposés qui ont collaborés avec la CIA, l’ISI pakistanaise et le MI6 britannique: le perpétrateur de l’attentat du USS Cole au Yémen Jamal Al-Badawi, s’est battu pour la CIA en Bosnie, Zacarias Moussaoui s’est battu pour la CIA en Tchétchénie, Khalid Sheikh Mohammed s’est battu pour la CIA en Afghanistan et Abdullah Azzam, “un des fondateurs idéologiques du Hamas”, s’est battu pour la CIA en Afghanistan, tout comme le fît son protégé: Oussama Ben Laden.

Avant que tout ne change il y aura dix ans demain, les médias mentionnaient de manière désinvolte que la CIA dirigeait des groupes terroristes en Amérique, spécifiquement le Centre de Réfugiés Al-Kifah de Brooklyn, utilisé par l’agence pour recruter les combattants pour l’Afghanistan, qui deviendront plus tard… Al Qaïda.

Toutes ces données ont depuis été mises aux oubliettes de l’histoire, alors que nous nous avançons vers la deuxième décennie de guerre contre un groupe terroriste fantôme, qui a de manière supposée, déclanché des évènements terroristes tous les 10 ans ou peu s’en faut.

L’exagération de la menance terroriste doit donc coïncider avec le 10ème anniversaire des attentats du 11 Septembre. Ceci est une fois de plus un non-évènement parfaitement orchestré afin d’exploiter une fois de plus le momentum créer par les attentats et mener la propagande de guerre vers une nouvelle dimension.

S’il y a de fait un attentat demain, ou si un autre incident du style de Time Square se passe avec des bombonnes de gaz à barbecue, ou si un autre débile mental joue avec une supposée bombe dans sa godasse ou son slip, dans les airs au dessus de l’Amérique, nous pourrons ètre certain que tout cela est orchestré par le gouvernement.