Archive pour fondation rockefeller OGM eugénisme

Comprendre l’affaire du coronavirus CoV19 passe par comprendre ce qu’est Big Pharma… au début était Rockefeller…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 7 mai 2020 by Résistance 71

 

“Progrès médical : La profession médicale est seulement en train de concéder que peut-être, mais alors juste peut-être, que la nutrition a quelque chose à voir avec une bonne santé. Et aussi peut–être, juste peut-être, que l’esprit est connecté avec le corps. Bien entendu, il n’y a pas beaucoup de fric à faire avec ce genre de raisonnement..”
~ George Carlin, 1997 ~

 


Standard Oil Rockefeller aujourd’hui…
Chevron, ExxonMobil, BP et pétrochimie

 

Comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels

 

Chris Kanthan

 

Mai 2020, première publication 2015

 

Source:

https://www.globalresearch.ca/how-rockefeller-founded-modern-medicine-killed-natural-cures/5711818

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

De nos jours, les gens vous regardent comme un frapadingue si vous parlez des propriétés curatives des plantes et de toute autre pratique holistique. Comme pour beaucoup d’autres choses, il y a bien du fric et de la (sale) politique derrière notre système médical moderne.

Tout commence avec John D. Rockefeller (1839 ~ 1937) qui était un magnat du pétrole, un baron voleur, le premier milliardaire américain et un monopoliste né.

A l’aube du XXème siècle, il contrôlait 90% des raffineries de pétrole aux Etats-Unis au travers de sa compagnie pétrolière de la Standard Oil, qui fut plus tard divisée en différentes branches pour devenir Chevron, Exxon, Mobil etc…

Dans le même temps, vers 1900, des scientifiques découvrirent la “pétrochimie” et la capacité de créer toutes sortes de produits chimiques à partir du pétrole. Par exemple le premier plastique, appelé bakelite, fut dérivé du pétrole en 1907. Des scientifiques découvrirent aussi différentes vitamines et postulèrent que bien des médicaments pharmaceutiques pourraient être dérivés du pétrole.

Ceci fut une excellente opportunité pour Rockefeller qui vit la capacité de monopoliser le pétrole et les industries chimiques et médicales dans le même mouvement ! Ce qui était excellent avec les produits de la pétrochimie et que tout pouvait être mis sous patente et vendu avec un très haut profit.

Mais il y avait un problème avec le plan de Rockefeller concernant l’industrie médicale et pharmaceutique : les médecines naturelles et aux herbes médicinales étaient très populaires à cette époque aux Etats-Unis. Près de la moitié des médecins et des écoles de médecine aux Etats-Unis pratiquaient la médecine holistique utilisant une connaissance en provenance à la fois d’Europe et des peuples natifs du sous-continent.

Rockefeller le monopoliste dût réfléchir sur le comment se débarrasser de sa concurrence la plus importante ; il utilisa alors la stratégie classique du “problème-réaction-solution” ; c’est à dire de créer un problème pour faire peur aux gens, puis offrir une solution déjà toute prête (comme la peur du terrorisme suivie et “solutionnée” par la solution toute prête et empaquetée du “Patriot Act” en 2001…)

Il alla vers son grand pote Andrew Carnegie, un autre de ces ploutocrates qui fit fortune lui en monopolisant l’industrie de l’acier. Celui-ci mit alors en place un schéma. De la prestigieuse Fondation Carnegie, ils envoyèrent un homme du nom d’Abraham Flexner à travers le pays pour qu’il fasse un rapport complet sur le statut des écoles de médecines et des hôpitaux aux Etats-Unis.

Ceci résulta dans le “rapport Flexner”, qui donna naissance à la médecine moderne telle que nous la connaissons. Il va sans dire que le rapport parlait de la nécessité de réformer et de centraliser nos institutions médicales. Sur la base de ce rapport, bientôt plus de la moitié des écoles/facultés de médecine furent fermées.

L’homéopathie et les médecines traditionnelles aux herbes médicinales devinrent la risée et furent diabolisées et certains médecins furent même jetés en prison.

(NdT: pour ceux de nos lecteurs qui ont aujourd’hui plus de 50 ans, qui ne se rappelle pas de son pharmacien de quartier ou de village qui avait son “labo” derrière la boutique et qui faisait et vendait ses propres décoctions herbales et médicinales. Bien des pharmaciens à l’époque était aussi des herboristes. Le diplôme d’herboriste fut supprimé en 1941 sous le régime de Vichy acoquiné bien entendu avec la grosse industrie chimique et IG Farben en particulier puisque la même année l’industrie chimique française Francolor passe sous contrôle de la très nazie IG Farben. Mais bien des pharmaciens après la guerre continuaient à faire leur propres médicaments le plus souvent dérivés des plantes…) 


John D. Rockefeller,
père du complexe médico-pharmaceutique

Pour aider à la transition et pour changer le mode de pensée des autres médecins et scientifiques, Rockefeller donna plus de 100 millions de dollars (NdT : à l’époque !!…) aux universités et aux hôpitaux et fonda un groupe vitrine philanthropique appelé le “General Education Board” (GEB). Ceci représente la classique approche de la carotte et du bâton.

En très peu de temps, les écoles/facultés de médecine furent misent au pas et homogénéisées. Tous les élèves y apprenaient la même chose et la médecine n’était plus qu’une question de prescription de médicaments dûment patentés.

Les scientifiques commencèrent à recevoir d’énormes fonds de recherche pour savoir comment les plantes guérissaient les maladies, mais leur but était d’identifier les composants chimiques effectifs de la plante, puis de recréer un processus chimique similaire, mais pas identique, en laboratoire, qui pourrait être patenté. Ainsi naissait la grande recherche des “molécules” synthétiques qu’on pouvait patenter à souhait.

Une pilule pour un malade ‘(“a pill for an ill” en anglais) devint le mantra de la nouvelle médecine.

Et vous pensiez que les frères Koch étaient de mauvais garçons ?…

Nous produisons donc, 100 ans plus tard, des docteurs à la chaîne qui ne savent absolument rien des bénéfices de la nutrition ou des herbes ou de la pratique holistique. Nous avons une société entière qui est enchaînée à la “sagesse” entrepreneuriale pharmaceutique pour son bien-être.

Les Etats-Unis dépensent quelques 15% de leur PIB dans la santé, qui n’est en fait que de la gestion de pathologie. Rien n’est focalisé sur la guérison, mais sur le traitement des symptômes, créant ainsi une énorme base de clients dont l’industrie médico-pharmaceutique ne fait que tirer une rente (NdT: ceci n’est pas unique aux Etats-Unis, c’est partout pareil dans le monde occidental). Il n’y a pas de thérapies réellement curatives pour le cancer, le diabète, l’autisme, l’asthme, ni même la grippe.


… Aujourd’hui Fondation Rockefeller et ExxonMobil

Pourquoi du reste devrait-il y avoir une guérison des maladies ? Ce système a été fondé, agencé et remodelé par des oligarques et des ploutocrates et non pas par des médecins ayant pour but la guérison et la santé publique réelle. (NdT: qui passe essentiellement par la PREVENTION et non pas par la guérison. On pourrait même dire que si un médecin doit guérir un malade, c’est parce qu’il/elle, le système médical, a échoué à prévenir la pathologie. Ne dit-on pas dans la sagesse populaire “Mieux vaut prévenir que guérir” ? Est-ce un hasard ?… Alors certes tout n’est pas prévisible, mais sans doute pas loin de 90% l’est, quand on connaît la relation naturelle de notre corps à l’environnement… Comme nous le disons toujours  retirez l’étiquette de prix sur tout et tout le monde y verra de suite bien plus clair. C’est l’évidence même.)

Quant au cancer, ah oui, l’American Cancer Society fut fondée par personne d’autre que… Rockefeller en 1913

En ce mois de cancer du sein, il est bien triste de voir tant de gens endoctrinés sur la chimiothérapie, la radiation (au cobalt) et sur la chirurgie. Nous en reparlerons bientôt… mais pour terminer, voici une citation de John D. Rockefeller qui résume parfaitement bien sa vision de l’Amérique tirée d’une déclaration qu’il fit lors de l’inauguration de son General Education Board:

“Je ne veux pas d’une nation de penseurs, mais d’une nation de travailleurs…”

Tout est dit.

= = =

Lire notre « dossier Rockefeller » en 3 parties
la version pdf: Gary_Allen_Le-dossier-Rockefeller

A lire également, notre traduction du livre culte de G. Edward Griffin :
« Un monde sans cancer, histoire de la vitamine B17 » en format PDF, mais surtout pour ce qui concerne les écrits ci-dessus, la seconde partie commençant au chapitre 13.

A lire en supplément « Histoire du cartel pharmaceutique » (version PDF)

 


Henry Kissinger… création de la Fondation Rockefeller
et bras droit politique de David Rockefeller


Organisation de la Manipulation de la Santé

Oligarchie, état profond et nouvel ordre mondial… L’héritage de David Rockefeller

Posted in actualité, CIA et traffic de drogue, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , on 3 avril 2017 by Résistance 71

Balzac faisait dire à un de ses personnages: « derrière chaque grande fortune se cache un crime », dans le cas de l’ordure David Rockefeller, il s’agit d’une forêt de crimes…

~ Résistance 71 ~

 

A lire: « Le dossier Rockefeller »

et notre « nécrologie nécessaire » d’une ordure de plus en moins

 

L’horrible héritage de David Rockefeller

 

F. William Engdahl

 

26 mars 2017

 

url de l’article :

http://www.veteranstoday.com/2017/03/30/neo-david-rockefellers-gruesome-legacy/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La mort de David Rockefeller, le de facto patriarche de l’establishment américain à l’âge de 101 ans, est encensée par les médias de ce même establishment comme celle de la mort d’un grand philanthrope et mécène. J’aimerai si vous me le permettez, contribuer à une image un peu plus honnête de la personne en question.

Le siècle américain Rockefeller

En 1939, avec ses quatre frères Nelson, John D. III, Laurence et Winthrop, David Rockefeller et leur Rockefeller Foundation financèrent le top secret secret War & Peace Studies at the New York Council on Foreign Relations, le plus influentiel think-tank de politique étrangère privé des Etats-Unis, qui était aussi contrôlé par les Rockefeller.

Une équipe d’universitaires américains se réunit bien avant le début de la seconde guerre mondiale pour planifier un empire de l’après-guerre, ce que l’initié de l’intérieur de Time-Life, Henry Luce, a appelé le Siècle Américain.

Ils établirent un modèle pour prendre en compte un empire mondial depuis un Royaume-Uni en banqueroute, mais décidèrent minutieusement de ne pas l’appeler “empire”. Ils l’appelèrent plutôt “la démocratie contagieuse, la liberté, le mode américain de la libre entreprise”…

Leur projet observa la carte géopolitique du monde et planifia le comment les Etats-Unis remplaceraient l’empire britannique comme le de facto empire dominant. La création de l’ONU en était un des points clef.

Les frères Rockefeller donnèrent un terrain de l’île de Manhattan pour qu’ils deviennent le QG de l’ONU (et dans le processus, ils firent des milliards de dollars de bénéfices avec la hausse des prix immobiliers de tous les terrains adjacents qu’ils possédaient aussi…). Ceci représente la méthode philanthropique Rockefeller. Chaque don fait est calculé pour qu’en retour cela augmente la richesse familiale et son pouvoir.

Après la guerre, David Rockefeller domina la politique étrangère des Etats-Unis et les innombrables guerres en Afrique, an Amérique Latine, et en Asie. La faction Rockefeller a créé la guerre froide contre l’URSS ainsi qu’a créé l’OTAN afin de maintenir une Europe résurgente sous le statut de vassale des Etats-Unis. Comment ils le firent a été documenté par moi-même en détail dans mon livre-recherche, “The Gods of Money”. Je considère ici plusieurs exemples des crimes de David Rockefeller contre l’humanité.

_________

La recherche Rockefeller en biologie: “Contrôler les gens”…

Si la philanthropie devait être motivée par l’amour de son prochain, les dons de la Fondation rockefeller, eux, ne le sont aucunement. Prenez par exempe la recherche médicale. Pendant la période jusqu’à 1939 et la seconde guerre mondiale, la Fondation Rockefeller a financé la recherche biologique du Kaiser Wilhem Institute de Berlin. Ce fut la période de l’eugénisme nazi ou du comment générer une race supérieure et comment tuer ou stériliser ceux qui étaient estampillés comme “inférieurs”.

Les Rockefeller ont financé l’eugénisme nazi. (NdT; de fait, l’eugénisme nazi s’est beaucoup inspiré de l’eugénisme des Etats-Unis et des expériences de camps, de ségrégation et de contrôle des populations indésirables comme les peuples autochtones et descendants de l’esclavage, qui étaient menées aux Etats-Unis mêmes...) L’entreprise des Rockefeller de la Standard Oil (NdT: aujourd’hui Exxon-Mobil) a aussi violé la loi états-unienne en suppléant secrètement l’armée de l’air nazie avec du carburant pendant la guerre (NdT: de fait, la Standard Oil a fourni les ingrédients chimiques pour la fabrication de carburants synthétiques et l’augmentation du taux d’octane, que les Allemands n’avaient pas en quantité suffisante loin s’en faut. Cf à ce sujet nos traductions des recherches de l’historien Antony Sutton sur le sujet, compilées dans son livre “Wall Street et la monté d’Hitler”…)

Après la guerre, les frères Rockefeller arrangèrent pour que les meilleurs scientifiques nazis impliqués dans des expériences sur des humains, soient amenés aux Etats-Unis et au Canada sous des identités secrètes épurées afin qu’ils continuent leurs recherches eugénistes (NdT: cette opération de l’OSS porta le nom “d’operation paper clip” ou “opération trombone”…). Beaucoup travaillèrent pour la CIA sur le projet top secret de MK Ultra ou “Mind Kontrol” Ultra. (NdT: l’université McGill de Montréal en fut un des fleurons, cf le livre de Naomi Klein “La thérapie du choc” dans lequel figure un chapitre époustoufflant sur les expériences menées par la CIA dans l’unité psy de McGill, ainsi que notre traduction du contre-rapport à la CVT canadienne: Meurtre par décret, le crime de génocide au Canada” par le TIDC)

Dans les années 1950, les frères Rockefeller fondèrent le Conseil pour la Population afin de faire avancer l’eugénisme, le tout sous le déguisement de recherche démographique et sur le contrôle de la natalité. Les frères Rockefeller furent responsablaes dans les années 1970 d’un projet top secret du gouvernement américain dirigé par le Conseiller National à la Sécurité des Rockefeller: Henry Kissinger, qui fit publier le NSSM-200 (ou National Security Special Memorandum-200) intitulé: “Implications of Worldwide Population Growth for US Security and Overseas Interests.”

Ce memo (déclassifié il y a quelques années) argumentait que le taux croissant de démographie dans les nations en voies de développement ayant des matières premières stratégiques comme le pétrole, le gaz ou les minerais, étaient une “menace à la sécurité nationale des Etats-Unis”, car plus de population demande une croissance économique avenante, utilisant ces ressources de manière interne (sic !!). Le NSSM-200 créa des programmes de réduction des populations et fit de la politique de contrôle démographique une condition sine qua non pour obtenir de l’aide américaine.

Dans les années 1970, la Fondation Rockefeller pilotée par David Rockefeller a aussi financé avec l’OMS, le développement d’un vaccin antitétanique spécial qui limitait les populations du tiers monde en rendant les femmes fécondes incapables de mener à terme toute grossesse désirée ou non. Cette opération s’en prenait directement au processus même de la reproduction humaine.

La Fondation Rockefeller a créé l’ensemble du domaine de la génétique et de sa manipulation (NdT: en remplacement de l’eugénisme dont le terme avait pris une sévère claque depuis les atrocités menées par les nazis et les Japonais durant la seconde guerre mondiale…) par sa prise majeure de participation dans l’entreprise Monsanto et en finançant la recherche biologique universitaire pour créer le “gene cannon” et autres techniques afin d’altérer artificiellement l’expression génétique d’une plante donnée.

Le but des OGM ou Organismes Génétiquement Modifiés, depuis le désastreux Philippine Golden Rice project financé par les Rockefeller, a été d’utiliser les OGM pour contrôler la chaîne alimentaire animale et humaine. Aujourd’hui. Plus de 90% du soja cultivé aux Etats-Unis est OGM et plus de 80% du maïs et du coton émanant de ce pays le sont également et pourtant, ces produits eugénistes ne sont pas étiquetés…

_________

‘Contrôlez le pétrole”…

La fortune des Rockefeller est fondée sur le pétrole autour de compagnies comme Exxon-Mobil, Chevron/Texaco et d’autres. Le conseiller politique des Rockefeller depuis 1954, Henry Kissinger, fut impliqué dans tous les projets majeurs des Rockefeller. Kissinger a secrèteement manipulé la diplomtaie du Moyen-Orient en 1973 afin de déclencher un embargo pétrolier arabe à l’OPEP.

Le choc pétrolier de 1973-74 fut orchestré par une organsisation secrète que David Rockefeller créa dans les années 1950 appelée le Bilderberg Group (NdT: 1ère réunion au Bilderberg Hotel en Hollande en 1954…). En Mai 1973, David Rockefeller et les chefs des plus grandes entreprises pétrolières américaines et britanniques se rencontrèrent à Saltsjoebaden, en Suède, durant la réunion annuelle du Bilderberg, afin de planifier le choc pétrolier.

Celui-ci serait alors blâmé sur les “veules sheikhs du pétrole arabe”. Ceci sauva la faiblesse du dollar et rendit les banques de Wall Street, incluant celle des Rocckefeller, la Chase Manhattan Bank, parmi les banques les plus puissantes du monde. L’auteur de ces lignes possède le protocol “confidentiel” de cette réunion spéciale où la stratégie de l’augmentation du prix du pétrole y est décrite six mois avant la guerre israélo-arabe.

Veuillez lire mon livre pour plus de détails,”Un siècle de guerre”. Dans les années 1970, Kissinger résuma la stratégie mondiale de Rockefeller: “si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez des nations entières ; si vous contrôlez la nourriture, vous contrôlez les peuples, si vous contrôlez l’argent, vous contrôlez le monde.

‘Contrôlez l’argent…

David Rockefeller fut longtemps le président de la Chase Manhattan Bank, la banque familiale. Il fut responsable de l’accession d’un des vice-présidents de la banque, Paul Vockler, comme président de la Fed, ou banque de la réserve fédérale sous le régime de Jimmy Carter, afin de faire des taux d’intérêt de Vockler un nouveau choc, comme celui du pétrole, ce qui sauva le dollar mollissant et les bénéfices des banques de Wall Street, incluant bien sûr ceux de la Chase Manhattan et ce aux dépends de l’économie mondiale.

La “thérapie du choc” des taux d’intérêt de Vockler d’octobre 1979, soutenue par Rockefeller, a créé la “crise de la dette du tiers monde” des années 1980.

Rockefeller et Wall Street utilisèrent la crise de la dette pour forcer des privatisations de biens d’état et de grosses dévaluations de la monnaie nationale dans des pays comme l’Argentine, le Brésil, le Mexique. Rockefeller et certains de ses amis comme Georges Soros saisirent alors le gros du butin de ces nations pour des queues de cerises.

Le modèle d’attaque fut très similaire à celui utilisé par les banques britanniques dans l’empire ottoman après 1881 lorsqu’elles prirent de facto le contrôle des finances du Sultan en contrôlant tous les impôts sur les revenus au travers de l’ Ottoman Public Debt Administration (OPDA). Les intérêts Rockefeller utilisèrent la crise de la dette des années 1980 pour piller la vaste majorité des pays endettés en Amérique du Sud et en Afrique, utilisant le FMI comme leur flic.

Davis Rockefeller était un ami personnel de quelques uns des plus sadiques dictateurs militaires d’Amérique Latine incluant le général argentin Jorge Videla ou aussi le général Pinochet du Chili, les deux devant leur pouvoir à des coups d’état de la CIA, arrangés par le ministre des affaires étrangères d’alors: Henry Kissinger au nom des intérêts de la famille Rockefeller en Amérique du Sud.

Au travers d’organisation telle que la Commission Trilatérale, Rockefeller fut l’architecte le plus important de la destruction des économies nationales et de l’avancement de la soi-disante mondialisation, une politique qui bénéficie principalement aux plus grosses banques de Wall Street et de la City de Londres et quelques entreprises transnationales sélectionnées, les mêmes qui sont des membres invités de sa commission trilatérale. Rockefeller créa cette commission en 1974 et donna à son protégé et ami Zbigniew Brzezinski la tâche de choisir ses membres en Amérique du Nord, au Japon et en Europe.

Si nous parlons d’un réseau invisible et puissant que certains appellent l’état profond, alors nous pouvons aussi dire que David Rockefeller s’est vu comme le patriarche de cet état profond. Ses véritables actions méritent d’être honnêtement vues pour ce qu’elles sont: des actions misanthropes et en rien philanthropes…

Organismes Génétiquement Modifiés pour un contrôle totalitaire planétaire

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, chine colonialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 août 2016 by Résistance 71

Ou la métamorphose chinoise de l’empire anglo-américain

 

Résistance 71

 

26 août 2016

 

“Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez les nations ; si vous contrôlez la nourriture, vous contrôlez les peuples.”

~ Henry Kissinger ~

 

“Nous possédons environ 50% de la richesse mondiale, mais nous ne représentons que 6,3% de la population… Notre véritable tâche dans la période à venir est de mettre en place un système de relation qui nous permettra de maintenir cette position de disparité sans détriment à notre sécurité nationale. Pour ce faire nous devrons nous départir de tout sentimentalisme et de tout rêve éveillé et nous devrons concentrer toute notre attention sur nos objectifs nationaux. Nous ne devons pas nous tromper et penser que nous pouvons nous permettre aujourd’hui le luxe de l’altruisme et de faire bénéficier le monde.”

~ George Kennan, planificateur en chef du ministère des affaires étrangères des Etats-Unis, 1948 ~

 “En fait, l’histoire des OGM est celle de l’évolution du pouvoir aux mains d’une élite déterminée quel qu’en soit le prix, à amener le monde sous sa coupe.”

~ F. William Engdahl ~

=*=

Les choses ces derniers mois, se sont particulièrement accélérées en faveur de l’oligarchie mondialiste en quête d’avènement de son Nouvel Ordre Mondial fasciste supra-national ; de sa grille de contrôle gérée via la structure (provisoire) existante de l’ONU et de l’OTAN, pour une fusion des états impérialistes (USA, UE et affiliés) avec la grande entreprise transnationale (industrielle et financière), remplissant ainsi la pure définition du fascisme édictée par Mussolini.

Nous avons publié en détail le cheminement de la doctrine eugéniste depuis plus d’un siècle à plusieurs reprises et surtout à l’occasion de cet exposé (publié en premier lieu sur le blog du “Gaulois Déchaîné” en Avril 2010): “L’élite globaliste, l’eugénisme et le contrôle des populations”. Cet article fournit un grand nombre de détails et nous encourageons nos lecteurs à lire ou relire cette analyse pour mieux comprendre ce qui suit. Nous n’entrerons plus ici dans les détails, mais dans le vif du sujet.

La génétique est le nouveau terme de l’eugénisme et il devrait-être alarmant pour tout le monde de voir que ce secteur particulier de la science est totalement sous contrôle d’une clique de milliardaires qui jouent en ce moment au très dangereux jeu de l’apprenti sorcier. Que des Rockefeller, Bill Gates, et autres fondations, banques et grosses entreprises industrielles de l’agro-business et de la chimie, issues des crimes de capitalistes monopolistes forcenés au fil du temps, puissent contrôler le patrimoine génétique de la planète, devrait être quelque chose placardé en une de tous les journaux possibles et imaginables, les peuples demandant de sérieux comptes à ces psychopathes mégalomaniaques aux mains sales et… bien trop libres.

L’eugénisme, domaine appliquée de “l’amélioration génétique de l’espèce humaine et le contrôle de la population” (sous des critères le plus souvent totalement arbitraires édictés par une pseudo-élite qui a acheté la science pas à pas depuis le début du XXême siècle) n’est pas une chose récente. Il a toujours existé depuis qu’une soi-disante élite (auto-proclamée) sévit, mais il a pris un essort particulier depuis la seconde moitié du XIXème siècle et l’avènement du darwinisme-social mâtiné de malthusianisme, deux doctrines pseudo-scientifiques fondamentalement erronées.

Ainsi donc, au travers de la recherche génétique s’est établi un nouveau dogme de “perfectionnement” du vivant dans l’intérêt particulier du plus petit nombre.

Dans cette course effrenée au contrôle du vivant par sa génétique, course au profit et par delà, à la main mise sur les ressources alimentaires de l’humanité pour une mise sous tutelle des plus totalitaires du vaste nombre, l’empire hégémonique qui a émergé de la seconde guerre mondiale pour devenir l’empire anglo-américain, pesant sur le terrain de tout son poids coercitif pour ses maîtres banquiers de la City de Londres et de sa banque d’Angletrre/Vatican, est en train de fusionner avec son modèle structurel de contrôle: la Chine, supposée “communiste”, marxiste et donc capitaliste d’état.

L’empire donne accès à la Chine à de vastes zones géographiques d’exploitation minière, énergétique (1er élément de la doctrine Rockefeller/Kissinger) en Afrique et au Canada par exemple et maintenant met en place une convergence d’intérêt sur le contrôle des ressources alimentaires chimériques et mortifères que sont les OGM.

Les Fondations Rockefeller, Gates, Carnegie, Ford possèdent des stocks de graines naturelles planqués dans des dépôts en zones froides et de gros investissements dans les géants des OGM, de la chimie et de l’agro-business tels Monsanto, Dow Chemical, Dupont de Nemours et viennent de permettre une collaboration avec la Chine, dont la vaste entreprise capitaliste d’état China Chem, vient d’acquérir en début d’année, le géant suisse des OGM: Syngenta pour plus de 43 milliards de dollars.

Tout comme l’industrie de l’énergie pétrolière et gazière est partagée entre quatre cavaliers de l’apocalypse (Exxon-Mobil, Chevron-Texaco, intérêts Rockefeller, BP-Amoco, Rockefeller/Rothschild et Royal Dutch-Shell, intérêts Rothschild), l’apocalypse des OGM possède aussi ses quatre cavaliers de la désolation:

  • Monsanto de St Louis dans le Missouri est le leader mondial des semences génétiquement modifiées et producteur du poison herbicide universellement répandu dans le monde, le glyphosate, appelé commercialement le RoundUp. Le PDG de Monsanto a établi une stratégie globale en 1999 qui est de fusionner les trois plus grosses industries au monde: l’agriculture, l’alimentaire et la chimie, qui jusque là opérait en trois entités séparées. Monsanto, fondée en 1901, manufacturier de produits chimiques comme l’acide sulfurique à échelle industrielle, a produit la quasi totalité des Polychlorinated Biphenyls ou PCBs, responsables de dégâts cérébraux multiples, d’infirmités de naissance et de cancers. Bardé de ces exploits criminels, comme son association dans la productin du tristement célèbre “Agent Orange”, défoliant utilisé durant la guerre du Vietnam, Monsanto est entré dans l’ère de la transformation génétique et se moque comme d’une guigne de la santé humaine et publique…
  • DuPont (de Nemours) Pioneer Hi-Bred International Inc. a émergé à la fin des années 1990 dans le monde de la génétique. DuPont à cet effet, fusionna avec un protégé des Rockefeller: Pioneer Hi-Bred, fondé dans les années 1930 par Henry Wallace, qui devint un collaborateur des Rockefeller et leur fondation dans la criminelle “révolution verte” des années 1960. Pioneer Hi-Bred fut racheté par DuPont (Delaware) en 1999. A cette époque, Pioneer Hi-Bred était propriétaire de la plus grande banque de graines au monde. L’entreprise se spécialisait dans les graines de maïs. Pioneer s’engagea dans la recherche génétique dans les années 1980. Dès 1999, DuPont créa un complexe industriel chimique de graines investissant dans la recherche génétique.
  • Dow AgroSciences est le 3ème géant de la génétique, conglomérat à la valeur de 3,5 milliards de dollars actif dans 66 pays du monde. Créé en 1997 après l’achat par Dow Chemical du labo pharmaceutique Dow Elanco. Dow Chemical est la seconde industrie chimique au monde au chiffre d’affaire modial de 24 milliards de dollars (chiffre du début des années 2000) et opérant dans 168 pays.
    A l’instar de ses alliés dans le crime planétaire Monsanto et DuPont, Dow possède une triste réputation en ce qui concerne la santé publique. Dow est le responsable de nombreuses pollutions et intoxications à la dioxine, un des pires composants chimiques jamais utilisé pas l’Homme. La dioxine est présente en grande quantité dans l’agent orange (défoliant) utilisé en quantité industrielle lors de la guerre du Vietnam. Dow est à l’origine de la création du napalm, utilisé à profusion contre des populations civiles au Vietnam et pour la première fois dans l’histoire dans le bombardement de la ville de Royan en France par les alliés (et oui) en 1945 (cf le témoignage de l’historien Howard Zinn qui fut un des personnels navigant des bombardiers durant la guerre en mission au dessus de la ville..).
    Dow AgroSciences a pour mission avec les OGM de “protéger les cultures de manière innovative, ainsi que les semences et d’apporter des solutions biotechnologiques au service de la croissance de la population mondiale…
  • Enfin, le 4ème cavalier de l’apocalypse génétique est le géant suisse de Bâle Syngenta, qui s’est développé à partir de la fusion en 2000 des divisions agricoles de la firme Novartis et d’AstraZeneca, pour devenir un complexe agro-chimique de 7 milliards de dollars. En 2005, Syngenta était la plus grosse entreprise agrochimique et la 3ème entreprise semencière au monde. Bien que basée en Suisse, Syngenta était en bien des aspects comtrôlée depuis le Royaume-Uni, son PDG et ses directeurs exécutifs venant de ce pays. Syngenta est devenue tristement célèbre suite à l’affaire en 2004 du maïs génétiquement modifié Bt-176, qui fut inventé pour produire une toxine du Bacille thuringiensis (Bt), avéré mortel pour bien des insectes (dont les abeilles). Le maïs Syngenta Bt-176 fut responsable de la contamination de bétail en Allemagne à partir de 1997. Une longue procédure judicaire s’en est suivie.
    En 2005, Syngenta commença à développer des semences dites “terminator”, empêchant les agriculteurs de collecter les graines pour semences alors que celles-ci s’auto-détruisaient par induction génétique. Syngenta est impliqué dans la production OGM des riz dits “riz dorés” et Syngenta siège comme membre consultant du Consultative Group on International Agricultural Research (CGIAR).
    [Source: “Seeds of Destruction”, F. William Engdahl, Global Research, 2007]

En mars 2016 donc, China Chem a acheté Syngenta pour un peu plus de 40 milliards de dollars… La Chine est donc entrée de plein pied dans la production et le contrôle des OGM en devenant propriétaire du second semencier OGM au monde, d’aucuns disent aujourd’hui, le premier.

Ainsi, l’industrie des OGM, contrôlée mondialement par quelques entreprises multi-milliardaires, œuvrant la main dans la main avec leurs commanditaires tout aussi milliardaires des fondations de tout poil, et maintenant de l’entreprise capitaliste d’état chinoise China Chem/Syngenta, a pour mission eugéniste extrême, le contrôle de la population mondiale, par l’orchestration de famines, le pouvoir de décision du plus petit nombre de qui mangera et qui ne mangera pas, c’est à dire de qui vivra et qui mourra. De ceux qui seront autorisés à vivre, ce ne sera que pour remplir les fonctions assignés par les “maîtres” de céant et au prix d’une lente agonie dûe aux ingestions répétées de produits génétiquement modifiées hautement toxiques et carcinogènes à terme. Ceci est un autre sujet, mais il est intéressant de noter la courbe exponentielle galopante de la pandémie mondiale de cancers en relation avec la malbouffe générée par l’agro-business dopé aux OGM.

Si nous devions gérer le danger de l’intérieur du monde occidental en mettant sous pression les géants criminels de l’agro-génétiques les plus connus, aujourd ‘hui donc, un des cavaliers de l’apocalypse OGM est chinois avec Syngenta, c’est à dire que cela échappe totalement au relatif contrôle encore en possession des peuples occidentaux en la matière. Une fois les traités criminels oligarchiques et monopolistes transatlantique et transpacifique signés et mis en application, China Chem-Syngenta et Monsanto vont inonder de plus belle et sans restriction désormais, le marché mondial de leurs saloperies transgéniques mortifères, sans que nous n’ayons plus aucun recours légal tant les corporations dicteront leur loi dans les tribunaux administratifs prévus à cet effet et contrôlés par elles-mêmes, éradiquant de facto tout pouvoir légal des états-nations devenus définitivement obsolètes.

Pour terminer cette analyse des plus alarmantes s’il en est, laissons la parole à l’excellent William Engdahl qui écrivait en 2007 déjà:

La poursuite sans relâche du contrôle global sur le pétrole a été la marque de fabrique du gouvernement Bush-Cheney. Peu ont réalisé que la poursuite du second objectif de la doctrine Kissinger, le contrôle sur la nourriture, était déjà bien avancé et à un point devenu dangereux pour le futur de la population mondiale. Peut-être que l’outil le plus efficace dans l’effort de cette élite arrogante derriere l’expansion des OGM par l’agro-business , était leur calcul du mythe dangereux que la “science” dans l’absolu, est toujours un “progrès”. La croyance populaire naïve dans l’idée du progrès scientifique comme axiome du progrès en général, a été un des outils essentiels dans le processus de prendre le contrôle sur la nourriture mondiale alors que la première décennie de ce nouveau millénaire touche à sa fin… La réduction de la population et les cultures génétiquement modifiées font partie de la même large stratégie: une réduction drastique de la population mondiale comme objectif principal, un génocide, l’élimination systématique de groupes entiers de la population, ceci est le résultat d’une politique volontariste, promulguée sous le vocable de la ‘résolution du problème de la faim dans le monde.’… Rappelons-nous des mots de Kissinger: ‘contrôlez le pétrole et vous contrôlez une terre, contrôlez la nourriture et vous contrôlez les peuples.”…

Monsanto/USA + Syngenta/Chine = Grand Bond en Avant

Vraiment ? Qui peut-y croire ? Surtout quand on nous fait miroiter la “rivalité” entre les USA et la Chine. Poudre aux yeux et mascarade. Copains comme cochons…

En 1980, à Elbert County dans l’état de Georgie aux Etats-Unis, à 140km à l’Est de la ville d’Atlanta, furent érigées par un ou des anonymes, des pierres guides sur lesquelles 10 commandements furent gravés. Le premier de ces commandements lit:

Maintenir l’humanité à une population de moins de 500 millions de personnes en état d’équilibre avec la nature.

Ceci représente une réduction de plus de 90% de la population mondiale actuelle… De là à penser aux OGM comme arme de destruction super-massive, il n’y a qu’un pas.

Y a t’il un psychopathe dans la salle ?

… de nombreuses mains se lèvent…

(Rideau)

=*=*=

“Quel que soit le prix de la révolution chinoise, elle a été manifestement remplie de succès pas seulement en produisant une administration plus efficace et plus motivée, mais aussi en poussant haut le moral et en accomplissant un objectif de communauté. L’expérience sociale en Chine sous la conduite du président Mao est une des plus importantes et réussies de l’histoire de l’humanité.

~ David Rockefeller, New York Times, 1973 ~

 

Note de Résistance 71: David Rockefeller envoya son protégé et homme de terrain géopolitique Henry Kissinger dès 1971 en Chine pour préparer la reconnaissance officielle de la RPC par l’admnistration Nixon. Cet évènement (la visite officielle de Nixon en Chine) vint à point pour entériner ce que l’empire avait aidé à créer, puisque les Etats-Unis larguèrent les nationalistes de Chang Kaï Chek (Kuomintang) en rase campagne vers 1946, lui laissèrent Formose (Taïwan) pour refuge et le fric du traffic de drogue dont le Kuomintang était responsable pour l’OSS (prédécesseur de la CIA), les Etats-Unis soutinrent Mao et la révolution d’état, voyant un plus grand potentiel pour le futur impérialiste. Ceci ne devrait surprendre personne, car étant dans la continuité du financement de la révolution bolchévique en Russie (Lénine et Trotsky) par la City de Londres et sa succursale de Wall Street (cf. les recherches de l’historien Antony Sutton).

La réalité, que bon nombre refuse toujours aujourd’hui par dissonnace cognitive, est la suivante: les banquiers, les grandes familles de la finance ont toujours financé les régimes dictatoriaux et les dictateurs, des monarques européens au XVIIIème siècle aux pires dictateurs du XXème siècle (Lénine, Trotsky, Staline, Mussolini, Hitler, Mao, Pinochet, Videla, Pol Pot, monarchies rétrogrades du Golfe, en passant par l’entité sioniste, nos pseudo-démocraties libérales, dictatures douces, se durcissant à volonté pour faire place au totalitarisme monopoliste étatico-industrio-financier, le véritable fascisme répondant à la définition même émise par Mussolini.

La Chine ne fait que suivre le cursus que lui a imposé la City de Londres depuis les deux guerres de l’opium du XIXème siècle, qui l’ont dévastée. Elle a été érigée en modèle pour l’infrastructure de contrôle des populations à étrendre à l’humanité. L’ingénierie sociale élitiste et eugéniste est une fois encore à l’œuvre derrière le “modèle” chinois.

Cela ne veut bien évidemment pas dire que l’ensemble du peuple chinois est derrière ce projet comme l’ensemble du peuple américain n’est pas derrière le projet du Nouvel Ordre Mondial hégémonique ; mais l’ensemble de ces populations est suffisamment distrait, suffisamment endoctriné, pour ne pas vraiment se rendre compte de ce qui se passe et de ne réagir que par “patriotisme” pavlovien..

Espérons pour l’humanité que la Chine finisse par s’éveiller… dans le bon sens…

Nouvel Ordre Mondial: Contrôle des populations et extinction de la race humaine… OGM + Big Pharma = le chemin de l’annihilation

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, économie, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 13 novembre 2015 by Résistance 71

“Dans la loi naturelle il y a place pour toute chose, où est le mal ? Il n’y a pas de mal dans la Nature. En vivant par la loi naturelle, nous percevons pleinement au travers de nos sens, nous développons une appréciation véritable et riche du monde réel qui nous entoure, de ce que nous expérimentons quotidiennement, pour la réalité… La loi naturelle est la loi de la vie, la loi humaine est la loi de la mort.”

“Nous les bipèdes ne sommes pas du tout au sommet de la chaîne alimentaire, nous sommes à son pied, parce que de toutes les créatures terrestres, nous sommes les seuls à être handicapés par la raison. Nous ne savons pas les choses que nous devons savoir pour fonctionner dans la vie par instinct, comme le font les animaux. C’est pour cela que nous devrions sans cesse apprendre de notre famille, de tous ces enfants, créatures de la Terre-Mère, ils sont nos professeurs de vie.”

~ Russell Means (Lakota) ~

En Avril 2010, l’un d’entre nous avait publié cet article: “Êlite globaliste, eugénisme et contrôle des populations”, article qui est on ne peut plus d’actualité aujourd’hui et dont l’article ci-dessous ne fait que confirmer la teneur et dont la bibliographie de fin vaut à elle seule le déplacement… En juin 2010, nous publiions cet article: “Que faire ? La marche vers la tyrannie mondiale comment s’en sortir ?” qui proposait nos embryons de solutions possibles au marasme en cours. Plus de cinq ans plus tard, l’oligarchie continue ses avancées destructrices, mais une chose a changé: de moins en moins de gens sont dupes ! Bientôt viendra le temps de l’action et de reprise en main du pouvoir par les peuples ! Le danger imminent aujourd’hui est le suivant: dans l’histoire récente, dès que les peuples menaçaient de se révolter, l’oligarchie les a mené à la guerre mondiale, deux fois… Nous vivons encore une époque pré-révolutionnaire et regardons ce qui se profile à l’horizon… Avons-nous été plus proche d’une nouvelle guerre mondiale cer dernières décennies ? Nous serions déjà en guerre si les oligarques avaient la quelconque certitude qu’elle soit non-thermonucléaire… Ils s’y emploient quotidiennement.

Les oligarques ont fait graver dans la pierre (dans l’état de Georgie au Pays du Goulag Levant, ex-USA) de leur monument à la gloire de leur Nouvel Ordre Mondial, que la population devait être réduite et maintenue à 500 millions d’individus, ce qui suppose l’extermination à terme de plus de 7 milliards d’individus tout en s’assurant que le reste de la population réduite en esclavage au service des oligarques, ne puissent plus se reproduire. La Fondation Rockefeller, aidée de ses acolytes dans le crime contre l’humanité des fondations Gates, Carnegie, Ford, Soros et le reste de la fine équipe eugéniste… s’y emploient quotidiennement depuis des décennies. Les programmes OGM et pharmaceutique mondiaux ne sont que les outils de ce crime en cours de développement. Ne pensez pas que vous serez l’exception, le plan pour toutes les populations à terme est la mort ou la survie en état de castration et d’abrutissement génético-chimique induit. Cela mène à une question existentielle urgente: Que désirez-vous ? Lutter pour un véritable changement de paradigme politico-social ou (sur)vivre à genoux génétiquement, chimiquement, castrés et abrutis pour servir vos maîtres ? Nous ne pourrons plus masquer ni éluder cette question bien longtemps…

~ Résistance 71 ~

 

Agriculture empoisonnée: La dépopulation et l’extinction humaine

 

Colin Todhunter

 

12 Novembre 2015

 

url de l’article en français:

http://lesakerfrancophone.net/agriculture-empoisonnee-la-depopulation-et-lextinction-humaine/

http://www.mondialisation.ca/agriculture-empoisonnee-la-depopulation-et-lextinction-humaine/5488571

 

C’est un programme mondial de dépeuplement. Le plan est d’éliminer les «indésirables», «pauvres» et d’autres considérés comme «indignes» et qui sont comme un drain sur des ressources finies. Mais, selon Rosemary Mason, le plan ne va pas fonctionner à cause d’une extinction de masse d’origine anthropique déjà en cours qui va affecter toute la vie sur la planète, à la fois les riches et les pauvres. Les humains auront du mal à survivre au phénomène.

Un nouvel article de Rosemary Mason dans le «Journal of Biological Physics and Chemistry», indique qu’une «sixième extinction» est en cours (l’extinction de l’Holocène, parfois appelée la sixième extinction, est un nom décrivant l’extinction continue des espèces au cours de la présente époque Holocène – depuis environ 10 000 avant JC). Dans son article, «La sixième extinction de masse, les produits chimiques dans l’environnement : notre déficit environnemental est maintenant au-delà de la capacité de la nature à se régénérer», elle fait valoir que la perte de la biodiversité est le plus urgent des problèmes environnementaux, la biodiversité est essentielle pour les services des écosystèmes et la santé humaine. Et le principal coupable est le système moderne chimique intensif industrialisé de production de nourriture, et l’agriculture.

Mason affirme qu’il existe une menace grandissante avec la libération de produits chimiques perturbateurs endocriniens qui pourraient même être en train de changer la part des hommes dans la population et de réduire le nombre de spermatozoïdes. La révolution agricole industrielle a créé un système alimentaire mondial dépendant de la technologie, mais elle a également créé de graves vulnérabilités à long terme, en particulier dans sa dépendance aux climats stables, aux monocultures et aux intrants chimiques produits industriellement. En effet, l’agriculture est la principale source d’intoxication mondiale et de dégradation des sols.

Sans pression importante résultant d’une action publique exigeante, Mason fait valoir qu’il y aurait peu de chances de changer de cap assez rapidement pour prévenir la catastrophe. Le marché libre est le moteur de la catastrophe imminente et la foi aveugle dans la technologie promue par les entreprises ne nous sauvera pas. En effet, une telle foi dans cette technologie est juste en train de nous tuer.

Depuis la fin des années 1990, les scientifiques américains ont écrit sur un ton de plus en plus désespéré au sujet du nombre sans précédent de maladies fongiques ou apparentées, qui ont récemment provoqué certains des taux de mortalité et des extinctions massives les plus sévères dont on n’ait jamais été témoin chez les espèces sauvages et qui mettent en péril la sécurité alimentaire. Seul un article a osé parler des pesticides comme étant une cause primaire.

Mason cite un bon nombre de preuves pour montrer comment l’utilisation généralisée, sur les cultures agricoles, des insecticides néonicotinoïdes systémiques et d’herbicide à base de glyphosate, les deux étant des immunodépresseurs, rend les espèces vulnérables à des agents pathogènes infectieux émergents, entraînant l’extinction d’espèces sauvages à grande échelle, y compris des pollinisateurs essentiels.

Fournissant des preuves pour montrer comment les modèles de maladies humaines se corrèlent remarquablement bien avec le taux d’utilisation du glyphosate sur le maïs, le soja et le blé, qui a augmenté en raison des cultures ‘Roundup Ready‘, Mason continue à présenter plus de sources pour montrer comment notre trop grande dépendance aux produits chimiques dans l’agriculture est à l’origine des dommages irréparables sur tous les êtres vivants sur cette planète. La plupart de ces produits chimiques sont connus pour causer des maladies, et ils ont probablement été à l’origine de nombreuses maladies ces dernières années. Mais jusqu’à récemment, les herbicides n’avaient jamais été pulvérisés directement sur les cultures vivrières et jamais dans des quantités aussi massives.

L’agenda de la dépopulation

Mason explique comment l’agriculture et les organismes génétiquement modifiés (OGM) s’inscrivent dans un programme plus large de dépeuplement de la planète. Elle note que, sur l’initiative de Bill Gates, en mai 2009 quelques-unes des personnes les plus riches aux États-Unis se sont réunies chez Nurse, un Britannique lauréat du prix Nobel, biochimiste et président (2003-2010) de l’Université Rockefeller à Manhattan, pour discuter des moyens de lutter contre la menace environnementale catastrophique, sociale et industrielle provoquée par la surpopulation. La réunion était organisée par David Rockefeller Jr. Ces mêmes individus se sont réunis plusieurs fois depuis pour élaborer une stratégie pour régler le problème de la croissance de la population.

La Fondation Rockefeller (RF) a été impliquée dans un vaste programme de financement de la recherche sur l’eugénisme en liaison avec certains des scientifiques les plus respectés des États-Unis provenant des plus prestigieuses universités comme Stanford, Yale, Harvard et Princeton. Le but explicite du lobby des eugénistes, financé par des familles d’élites fortunées, comme Rockefeller, Carnegie, Harriman et autres depuis les années 1920, est de concrétiser ce qu’ils ont appelé l’eugénisme négatif, le massacre systématique des lignées indésirables.

La Fondation Rockefeller a financé les premières recherches sur les OGM, que Mason considère comme faisant partie de l’ordre du jour de la dépopulation. La RF a financé ces premières recherches sur les OGM dans les années 1940 et a réellement fondé la science de la biologie moléculaire.

Mason cite Steven Druker pour montrer la fraude derrière les OGM et comment les gouvernements et les principales institutions scientifiques ont systématiquement déformé les faits sur les OGM et la recherche scientifique qui jette un doute sur leur sécurité. Druker a montré que les OGM peuvent avoir des répercussions graves sur la santé, qui ont été couvertes jusqu’à présent.

La Royal Society est l’organe scientifique prééminent au sein du Royaume-Uni qui conseille le gouvernement. Il a déformé les faits sur les OGM et s’est engagé dans diverses tactiques hautement douteuses et trompeuses pour promouvoir cette technologie.

Druker a écrit une lettre ouverte à la Royal Society  car elle a obligation envers le public britannique de fournir une réponse publique et «remettre les pendules à l’heure sur les OGM». Bien que la présidence de Sir Paul Nurse, de l’Université Rockefeller s’est terminée fin 2010, après avoir assumé la présidence de la Royal Society, Mason note que Nurse semble avoir maintenu un laboratoire sur le campus Rockefeller et est en relation étroite avec l’université.

Elle demande : est-ce la raison pour laquelle Sir Paul n’a pas pu (ou voulu), simplement discuter des OGM avec Steven Druker ? A-t-il été envoyé à Londres par la Fondation Rockefeller pour appuyer le gouvernement britannique dans leur tentative de promouvoir les cultures génétiquement modifiées ? Le gouvernement du Royaume-Uni et l’industrie génétique ont, après tout, été pris à travailler ensemble pour promouvoir les cultures et les aliments génétiquement modifiés, à saper le choix des consommateurs et à ignorer les dommages environnementaux.

Mason parle ensuite de l’impact des résidus de glyphosate (cultures génétiquement modifiées tolérantes aux herbicides conçues pour fonctionner avec le glyphosate), qui se trouvent dans les organes des animaux, dans l’urine humaine et le lait maternel ainsi que dans l’air et les rivières. Elle documente son utilisation répandue et la contamination des sols et des eaux et note que l’Agence internationale de l’OMS pour la recherche sur l’évaluation du cancer a répertorié le glyphosate comme étant un cancérogène 2A (probablement cancérogène pour les humains). Il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour l’industrie agrochimique. Elle note également que l’utilisation du Roundup a conduit à un appauvrissement de la biodiversité et que la perte de la biodiversité est également corrélée avec les néonicotinoïdes. Cependant, en dépit des preuves, le mépris flagrant concernant l’utilisation de ces substances par les organismes de réglementation à travers le monde est évident.

Pour donner un aperçu de l’impact sur la santé du modèle chimique intensif de l’agriculture, Mason montre qu’il est reconnu comme étant à l’origine de l’augmentation de la maladie d’Alzheimer aux États-Unis, de l’obésité, du cancer du sein, du cancer de l’œsophage, des anomalies congénitales et du fardeau croissant des handicaps, en particulier des troubles mentaux.

Elle affirme que les plans sont en cours pour dépeupler la planète de sept milliards de personnes pour atteindre un niveau plus gérable situé entre 500 millions et 2 milliards par une combinaison de divers moyens, y compris l’empoisonnement et la contamination des approvisionnements en aliments et en eau de la planète par l’intermédiaire de l’agriculture chimique intensive industrialisée. Mason note également que les OGM nocifs pour la santé sont mis à la disposition des masses (sous le couvert de «nourrir les pauvres»), tandis que les élites sont plus enclines à manger des aliments biologiques.

Nous serons peut-être morts avant que le dépeuplement prévu ne se concrétise

Bien que Mason cite des preuves pour montrer qu’une section de l’élite américaine a un agenda de dépopulation, étant donné la quantité de poisons trouvés dans l’environnement et chez l’homme, la force de son argumentaire est que nous pourrions tous être morts avant que cela n’arrive à maturité – à la fois les riches et les pauvres.

En conclusion, elle affirme que l’industrie des pesticides mondiaux a été autorisée à contrôler les organismes de réglementation et qu’elle a créé des produits chimiques de destruction massive qui ne peuvent plus être contrôlés. Mason a une certaine foi dans les avancées de la biologie des systèmes pour être en mesure de comprendre la complexité de l’organisme entier comme un système, plutôt que de simplement étudier ses parties d’une manière réductionniste. Mais Mason estime que finalement, le public doit faire pression sur les gouvernements et obliger l’agro-industrie à rendre des comptes.

Cependant, cela seul peut ne pas être suffisant.

Il est important de mettre en évidence les effets toxiques de la révolution verte pétrochimique parrainée par Rockefeller. Elle a déraciné l’agriculture et les économies locales autochtones / traditionnelles et les a refondues dans un modèle qui convient à l’industrie agroalimentaire mondiale. Elle empoisonne la vie et l’environnement, menaçant la sécurité alimentaire à travers le monde, elle est insoutenable. La révolution verte a finalement été un outil de la politique étrangère des États-Unis, utilisée en conjonction avec diverses institutions comme le FMI, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce. Les OGM représentent le même modèle.

À cet égard, Mason suit l’argumentation du livre de William Engdah, Les graines  de la destruction: L’agenda caché de la manipulation génétique, qui lie fortement la question des OGM et la révolution verte dans le contexte de l’Empire. Engdahl voit aussi la main de Bill Gates, des Rockefeller derrière le grand projet des OGM, une sinistre stratégie eugéniste de dépeuplement.

Les préoccupations de Mason au sujet de la dépopulation ne devraient donc pas être rejetées, compte tenu notamment de l’implication des clans Gates et Rockefeller, des divers programmes secrets de stérilisations qui ont été réalisés par les États-Unis au cours des dernières décennies et de la façon dont l’agriculture a été et continue à être utilisée comme un outil géopolitique pour faire avancer les agendas des intérêts des riches aux États-Unis.

Pour comprendre les processus qui ont conduit à l’agriculture moderne et le rôle des entités comme Monsanto, nous devons apprécier la géopolitique de l’alimentation et de l’agriculture, qui profite à un cartel mondial de plus en plus intégré autour des préoccupations de la finance, du pétrole, des industries militaires et de l’agroalimentaire. Cette entente agit par la guerre, la servitude par les dettes et le contrôle des ressources, indépendamment de toutes les notions relatives à la sécurité alimentaire, la bonne santé et la nutrition, la biodiversité, la démocratie alimentaire, etc.

L’analyste sur l’alimentation et la politique commerciale, Devinder Sharma, constate les impacts en Inde:

L’Inde est sur une voie rapide pour mettre l’agriculture sous contrôle des corporations … modifiant les lois existantes sur l’acquisition de terres, les ressources en eau, les semences, les engrais, les pesticides et la transformation des aliments, le gouvernement passe la surmultipliée pour instaurer l’agriculture contractuelle et encourager l’organisation de la distribution. Ceci suivant à la lettre les conseils de la Banque mondiale et du Fond monétaire international, ainsi que des instituts financiers internationaux.

Au Pendjab, en Inde, les pesticides ont transformé cet État en épicentre du cancer. En outre, les sols indiens sont en voie d’épuisement à la suite de l’application des intrants chimiques et de l’idéologie de la révolution verte. L’Inde est en train de perdre 5 334 millions de tonnes de sol chaque année en raison de l’érosion due à l’utilisation excessive et sans limites des engrais, des insecticides et des pesticides. Le Conseil indien de la recherche agricole rapporte que le sol est devenu déficient en nutriments et en fertilité.

Et maintenant, il y a une tentative de pousser aux cultures alimentaires à base d’OGM  en Inde d’une manière secrète, non-transparente qui sent la délinquance réglementaire soutenue par des pratiques de corruption, ce qui suggère que des fonctionnaires travaillent main dans la main avec l’agrobusiness américain.

Comme les petits exploitants du monde sont chassés de leur terre et que le  modèle de l’agriculture chimique industriel et des l’OGM prend le dessus, les problèmes vont continuer à croître.

L’environnement, la qualité de notre alimentation et de notre santé sont sacrifiés sur l’autel du profit des entreprises par un mode de pillage basé sur quelque chose que nous pouvons vaguement nommer capitalisme. La solution implique un changement vers l’agriculture biologique avec des investissements en conséquence et la réaffirmation des modèles autochtones de l’agriculture. Mais finalement elle implique ce que Daniel Maingi de Croissance Partenaires pour l’Afrique, dit sur ce que nous devons faire : «… sortir le capitalisme et les corporations du monde de l’agriculture».

On doit aussi capitaliser, selon Maingi, en investissant dans «… les connaissances autochtones et l’agroécologie, l’éducation et les infrastructures et en supportant le mouvement de la souveraineté alimentaire».

En d’autres termes, les agriculteurs et les consommateurs doivent s’organiser pour défier les gouvernements, les organismes de réglementation corrompus et l’agrobusiness à chaque occasion. Si nous ne faisons pas cela, ce que Mason met en perspective pourrait bien arriver.

Santé et corruption: Une femme médecin parle…

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 octobre 2014 by Résistance 71

OGM et vaccins les conclusions qui s’imposent

 

Dr. Kelly Brogan

 

19 Octobre 2014

 

url de l’article:

http://www.alterinfo.net/OGM-vaccins-les-conclusions-qui-s-imposent_a107274.html

 

initialement publié le 12 Novembre 2013

 

La docteur en médecine Kelly Brogan est formée allopathiquement et holistiquement pour les soins aux femmes dans toutes les phases du cycle reproductif faisant l’expérience de symptômes d’humeurs et d’anxiété, incluant le syndrome pré-menstruel, la grossesse et la symptomatologie postpartum, ainsi que les maladies liées à la ménopause.

 

= = =

 

Je n’ai jamais eu d’attirance particulière pour la politique. Je ne suis pas non plus théoricienne de la conspiration. Je n’ai jamais été arrêtée et je n’aime pas avoir des ennuis.

Par contre, j’ai toujours aimé penser par moi-même. Je suis d’un naturel sceptique et pragmatiste. Ces temps-ci, il y a pas mal de questions qui m’interpellent et en reliant les choses entre elles, je parviens à mieux appréhender la vérité en science.

Je voudrais aujourd’hui vous avertir que dans de nombreux domaines où vous pensiez être protégé par les autorités en place et par le gouvernement, vous avez en fait été mené n’importe où par le bout du nez, et ce sera à vous seul qu’il appartiendra de vous débrouiller quand tout ira mal. C’est la raison pour laquelle je souhaite que les consommateurs deviennent chaque jour plus autonomes et qu’ils réfléchissent bien à tout ce qui doit rentrer dans leur corps.

Les êtres humains ont tendance à souffrir d’un orgueil démesuré – nous pensons que nous savons mieux que la nature, que nous pouvons faire mieux que la nature, que nous pouvons la maîtriser. Il existe (au moins) deux transgressions qui ont des tendances similaires et qui soulèvent pas mal d’inquiétudes : les OGM (aliments génétiquement modifiés)  et la vaccination. Voici ce qu’ils ont en commun :

La guerre contre la nature

Après avoir évolué pendant des milliards d’années on ne peut nier que la nature ait du sens. Il suffit de penser à la complexité des systèmes botaniques, à la relation aux ravageurs, à la complexité de la nature des sols, à tant d’éléments qui permettent une diversité optimale, ainsi que la reproduction.

Ce n’est que lorsque nous avons commencé à industrialiser le processus, à détourner certaines lois pour assurer des rendements et permettre aux fabricants de produits chimiques de « remédier » aux variables perçues comme des échecs, que nous nous sommes retrouvés dans le gâchis que nous connaissons aujourd’hui avec les OGM. – Nous avons, au hasard, injecté de l’ADN animal dans le génome des plantes et perturbé ainsi leur fonctionnement naturel tout en permettant leur saturation en herbicides toxiques qui sont aussi des perturbateurs du système endocrinien et intestinal.

Les compagnies pharmaceutiques et les médecins pensent qu’ils peuvent déjouer le système immunitaire qui, tout au cours de l’évolution, a coexisté avec des microbes; ils pensent qu’ils peuvent maitriser et formater ces systèmes. Nous sommes en guerre avec les maladies infectieuses. En conséquence, notre peur et notre malveillance vis-à-vis des bactéries et des virus nous ont conduits à  modifier, altérer et compromettre notre système immunitaire. Ces perturbations du système immunitaire ont été induites par des agents pathogènes injectés dans nos muscles avec des additifs toxiques qui dépriment les fonctions naturelles du système immunitaire et provoquent de l’inflammation chronique.

Cette idée d’améliorer nos capacités humaines comme nous le comprenons aujourd’hui est abordée par Sayer J. dans GreenMedInfo sous le terme « transhumanisme »

Nous ne pouvons pas duper et déjouer la nature; nous commençons seulement à apprécier son infinie complexité.

« Quelle est cette sorte de « science » qui inflige des dommages neurologiques à plusieurs centaines de milliers d’enfants chaque année ?…La catastrophe des vaccinations infantiles est essentiellement due à l’orgueil démesuré de la profession – cette volonté du médecin (avec les meilleures intentions du monde !) de prendre le contrôle des forces de la nature et de les plier à sa propre volonté. »

Harris Coulter, historien de la médecine dans « Vaccination, Social Violence and Criminality »

Manque d’études de sécurité avant la mise sur le marché

Monsanto prétend que les OGM sont équivalents aux aliments habituels (tout en échappant au devoir de prouver leur innocuité). Monsanto prétend que ces OGM sont suffisamment novateurs pour pouvoir être brevetés. Malgré les effets « Frankenstein » de ces manipulations génétiques, ces aliments n’ont jamais été étudiés sur une population humaine et encore moins évalués à long terme. Ce qui se passe à la suite de cette procédure accélérée pour aboutir à la commercialisation, c’est que petit à petit les dommages au niveau de la population commencent à émerger. La diversité des maladies chroniques en Europe et en Amérique pourrait avoir un rapport avec les limites imposées à ces produits en Europe et en Amérique. Il est un fait qu’il est difficile d’établir la relation de cause à effet pour les maladies chroniques. Toutefois, il est important d’insister sur l’importance des essais de pré-commercialisation à long terme.

Les vaccins n’ont jamais été étudiés par rapport à un groupe de non vaccinés, parce qu’ils sont supposés être à ce point vitaux pour notre santé que ce serait contraire à l’éthique de ne pas les appliquer, même si l’épidémiologie de base montre que l’hygiène et l’alimentation ont joué le rôle le plus important dans l’élimination des maladies infectieuses. Les vaccinations n’ont jamais été complètement étudiées dans leur contexte actuel, pas plus que les additifs (adjuvants) qui comprennent des produits toxiques connus pour le corps tels que l’aluminium, le mercure, le formaldéhyde et le polysorbate 80.

Signal de préjudice

Malgré ce manque d’efforts pour démontrer l’innocuité des produits dans ces deux domaines, un signal a néanmoins été donné qui aurait dû mettre davantage en avant le principe de précaution. Monsanto a surveillé les produits non OGM, ainsi que les produits OGM qui servaient à l’alimentation des rats pendant 90 jours et a déclaré que les modifications des fonctions hépatiques et rénales n’étaient pas cliniquement significatives. Seralini et al. ont repris ce projet mais ont prolongé de plusieurs années la période d’observation. Jetez un coup d’œil à ce qui s’est passé avec ces animaux. La première tumeur est apparue à l’âge de 4 mois. Plusieurs autres études ont reproduit les conclusions provocatrices de l’étude initiale. – Le glyphosate, l’herbicide qui a été pulvérisé en quantités de plus en plus importantes, est en fait un perturbateur endocrinien lié à l’obésité, aux maladies du foie, aux anomalies congénitales, à l’autisme et au cancer. C’est l’étude la plus instructrice sur ces mécanismes toxiques. Il a été observé que la toxine Bt dans le maïs OGM a pu perforer les cellules intestinales et circuler dans les tissus fœtaux.

Que ce soit dans le domaine du développement neurologique, de l’auto-immunité et des décès ou même sur la question de la susceptibilité/la prédisposition à la maladie, problèmes vis-à-vis desquels les vaccins devraient pouvoir assurer une protection, les vaccins ont néanmoins démontré qu’ils pouvaient provoquer des problèmes qui ont fait l’objet de dédommagements s’élevant à plusieurs milliards de dollars par le programme national d’indemnisation des dommages vaccinaux (National Vaccine Injury compensation Program) :

http://het.sagepub.com/content/31/10/1012.full

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22235057

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21880755

Des cas de maladie chronique comme l’atopie et l’autisme ont été mis en évidence et en corrélation avec les taux de vaccination…

Suppression des enquêtes

Séralini a été réduit au silence. Son travail a été vertement attaqué. Il a été censuré par les médias et des demandes de rétraction de ses publications ont été introduites par des gens ayant des liens avec l’industrie. Plusieurs mois après les publications de Séralini, Richard Goodman, ancien employé de Monsanto a été rapidement nommé au poste de rédacteur en chef adjoint au département de biotechnologie.   Comme Monsanto est maintenant à la tête des revues médicales influentes, les perspectives  pour la publication de recherches indépendantes sont de plus en plus réduites.

Le désormais tristement célèbre Andrew Wakefield qui a publié un article sur la présence d’une souche de rougeole vaccinale dans les intestins d’enfants autistes a perdu sa licence d’exercer et accusé de fraude dans une chasse aux sorcières visant à supprimer toute recherche dans cette direction. Heureusement à l’heure actuelle, au moins 28 études indépendantes du monde entier ont confirmé ses conclusions.

Protection des bénéfices corporatistes

Le « Monsanto Protection Act » a été conçu pour fournir une immunité juridique à la technologie GM afin que des citoyens ne puissent jamais introduire de plainte par rapport à des dommages secondaires à une exposition à des aliments génétiquement modifiés. C’est de cette manière que les sociétés seraient protégées par rapport aux agriculteurs et aux citoyens.

Le Programme d’Indemnisation pour Dommages Vaccinaux  a été créé en 1986 pour protéger les sociétés de toute responsabilité de sorte que toute incitation à une politique de sécurité de leurs produits a été éliminée. De la sorte, les citoyens ne pouvaient plus s’engager dans des procès pour demander justice.

Conflits d’intérêt et portes tournantes

C’est là que la situation dérape et que se trouve la véritable source de la corruption.

Lorsque ceux qui règlent un  système qui a besoin de freins et de contrepoids sont les mêmes personnes  qui en profitent et ont profité de sa protection et de sa réussite, nous assistons à une détérioration critique de la situation par rapport à l’intérêt et la patience des consommateurs. […]

La liste des personnes interchangeables entre le CDC, l’industrie pharmaceutique et le Comité consultatif des vaccins contribue à augmenter le nombre de conflits car il ne s’agit nullement d’exceptions. C’est notamment en janvier 2010 que Julie Gerberding, ancienne directrice du CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies) est devenue la présidente de l’Unité vaccins chez Merck. C’est en janvier 2011 qu’Elias Zerhouni, ancien directeur du NIOH (National Institute of Health) est devenu président des laboratoires de recherche chez Sanofi-Aventis. On sait que ces relations sont souvent réglées d’avance. Le porte-parole le plus véhément du programme vaccinal est le Dr Paul Offit,  MD, employé de Merck et titulaire d’un brevet pour le vaccin contre le Rotavirus. Cet article  illustre les nombreuses couches de conflits d’intérêts qui obscurcissent le jugement des régulateurs. Si vous préférez ne pas lire, voici une courte vidéo.

Il est impossible de s’attendre à de l’objectivité dans la recherche ou dans la diffusion de l’information dans pareilles circonstances. Ces conflits d’intérêt minent pratiquement toutes les revendications en matière de sécurité… Ces géants multimilliardaires n’hésitent pas à dépenser quelques dollars quand il s’agit d’influencer les législateurs et les régulateurs. Les projets dont il a été question dans cet article vont finir par se réunir pour produire des vaccins contenant des OGM. Nous faisons déjà partie d’une vaste expérience incontrôlée. Cette situation pourrait ajouter une couche supplémentaire de complexité qui ferait déborder le vase. Si vous pensez comme moi, il n’y a pas de doute que vous vouliez échapper à pareille situation que vous n’avez jamais souhaitée.

Il y a cependant un moyen d’en sortir : faire des choix éclairés, faire confiance à son instinct, à son bon sens et voter selon ce qui vous apparaît financièrement le plus judicieux.

Dr Kelly Brogan, M.D.

Source : Greenmedinfo

http://www.initiativecitoyenne.be/article-ogm-vaccins-les-conclusions-qui-s-imposent-124812517.html

OGM et eugénisme… L’éradication planifiée de la vaste majorité de la race humaine…

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 31 janvier 2014 by Résistance 71

Empoisonnement et stérilisation sur le long terme au programme des réjouissances agro-alimentaires de l’humanité. Reprendre le contrôle de la chaîne alimentaire est un IMPERATIF vital pour les peuples.

— Résistance 71 —

 

Les Organismes Génétiquement Modifiés ou OGM, ultimes machines à tuer

 

Stéphanie Relfe

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://dprogram.net/2014/01/25/the-ultimate-killing-machine-gmos/#more-148718

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Cela ressemble à la même chose, le pain, les tartes, les sodas, même les épis de maïs ; tant ce que nous mangeons aujourd’hui ressemble à ce que c’était il y a plus de 20 ans. Mais quelque chose de profondément différent s’est passé sans notre connaissance ou même notre accord et d’après certains prominents médecins, ce que nous ne savons pas est déjà en train de nous endommager sévèrement.

Que sont les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), parfois les initiales GM pour Génétiquement Modifé sont utilisées. L’ingénierie génétique est très différente de la création naturelle parce que cela implique de prendre des gènes d’espèces complètement différentes et de les insérer dans l’ADN d’autres espèces, plantes ou même animaux.

Pour la première fois dans l’histoire, bactéries, plantes et animaux peuvent être complètement mélangés ensemble. Par exemple aujourd’hui, l’ADN de bactéries est mise dans des plantes alimentaires.

Les deux raisons principales pour lesquelles les plantes sont modifiées génétiquement sont pour leur permettre de:

  1. Boire et résister au poison ou
  2. Produire du poison

Les buveuses de poison sont transformées avec des gènes de bactéries qui leur permettent de survivre à des doses autrement mortelles de pesticides. Le poison principal utilisé est le Glyphosate, le poison qui se trouve dans l’herbicide RoundUp de Monsanto. Les entreprises de la biotechnologie vendent les graines et l’herbicide en package et les fermiers peuvent alors utiliser des centaines de millions de litre en plus d’herbicide qu’il serait possible d’utiliser sans que les plantes ne meurent.

Les plantes productrices de poison sont appelées cultures Bt. Des gènes insérés de bactérie produisent un pesticide (poison) dans chaque cellule de la plante. Ce qui tue les insectes, nous tue également. Ceci est un pesticide qui se trouve DANS la plante elle-même. Vous ne pouvez pas le laver !!

Plus de 70% de la nourriture qui se trouve sur les étagères des supermarchees contient des produits alimentaires génétiquement modifiés. Prenez une loupe et lisez la liste des ingrédients. Sauf si les mots qui suivent sont étiqueté “Bio”, ne les mangez pas !

  • Maïs
  • Soja
  • Colza (huile de colza. Ceci est toxique et ne devrait pas être mangé de toute façon)
  • Graines de coton (toxique, impropre à la consommation)
  • Sucre (la béterave sucrière est OGM, la cane à sucre jusqu’ici est OK.)
  • Papaye hawaiienne
  • Zucchini & potiron

Certaine pays ont ou importent du riz et des pommes de terre OGM.

Mais il y a pire. Comme il y a maintenant de la luzerne OGM et que la luzerne, le maïs et le soja sont donnés à manger au bétail, à moins que ce ne soit certifié bio, vous ne devriez pas manger:

  • Produits laitiers
  • Viande
  • œufs
  • Poissons ou fruits de mer provenant de l’aquaculture.

Du glyphosate (poison du RoundUp) a été trouvé dans les corps de vaches laitières au Danemark, parce que l’Europe importe de la nourriture animalière OGM !! Ainsi nous savons que cela sera dans le lait !

Voici pourquoi nous ne mangeons plus jamais nulle part à l’extérieur. Aucun restaurant n’utilise de la nourriture 100% Bio et sans OGM, ou vous donne la liste des ingrédients de ce qui se trouve dans la nourriture qu’ils vous servent, vous serez quasiment obligés de manger du poison dans virtuellement tous les restaurants où vous irez, dans les chaînes fastfood et les cantines d’école.

La nourriture Bio est faite pour être sans OGM, mais nous nous rendons de plus en plus compte que même cela n’offre plus de garantie. C’est bien trop facile de tricher. Il y a eu jusqu’ici deux cas où des OGM ont été trouvés dans de la nourriture certifiée Bio. Dans les deux cas, la découverte n’a pas été faite par les organisations qui devraient vous protéger, comme la FDA (aux Etats-Unis). Ils furent découverts par des organismes indépendants. La nourriture pour bébé fut un des cas, ce qui fait vraiment peur. La seule nourriture qu’un nourisson devrait avoir est le lait maternel et quand il est prêt pour la nourriture solide, une nourriture faite maison avec des ingrédients contrôlés en utilisant une eau filtrée par osmose inversée, doit être utilisée.

Les céréales Kashi “Bio” furent un autre cas. Le Cornucopia Institute trouva que ces céréales avaient un haut taux d’OGM dans ses céréales “Bio”. On sera peut-être moins surpris de cela en sachant que Kashi n’est pas propriété d’amoureux de la nature mais de Kellogg’s (NdT: intérêts Rockefeller)

Des animaux nourris au maïs transgénique pendant deux ans ont développé des TUMEURS MASSIVES.

Dans la toute première étude de long terme sur les OGM (NdT: celle du professeur Séralini), des rats furent nourris leur vie durant avec un des maïs génétiquement modifié et développèrent des tumeurs, subirent de graves disfonctionnement organiques du foie, des reins et organes reproducteurs.

Le maïs est supposé être nourrissant, pas fait pour ceci

(Voir photos sur article original)

Les animaux qui ont été nourris au maïs transgénique ont eu des petits-enfants stériles.

Lorsque les OGM furent créés, certaines personnes savaient qu’ils étaient mauvais pour la santé, mais personne ne savait à quel point ils l’étaient. Nous le savons maintenant. En fait, non seulement ils tuent les gens parce qu’ils sont hautement toxiques, mais ils ont aussi quelque chose de fondamentalement différent de la nourriture naturelle normale, ils éliminent la race humaine sur le long terme. Parce que les animaux nourris aux OGM n’ont plus de petits-enfants féconds. Aucune autre nourriture toxique ne fait cela ! Ceci est la preuve que nous avons à faire avec quelque chose de radicalement différent. Un mal pur, en voici quelques preuves:

Concernant une expérience conduite conjointement avec la National Association for Gene Security et l’Institute of Ecological and Evolutionary Problems, voici ce que le Dr. Alexei Surov a eu à dire:

“Nous avons sélectionné plusieurs groupes de hamsters et les avons gardé en couples et en cage en leur donnant de la nourriture ordinaire”, dit Alexei Surov, “Nous n’avons rien ajouté pour un groupe mais l’autre a été nourri avec du soja ne comportant aucun composant GM, tandis que le troisième groupe avait des composants GM dans la nourriture et la quatrième groupe avait une quantité acrue d’OGM. Nous avons surveillé leur comportement, leur gain de poids et leur reproduction. Au départ, tout se déroula gentiment. Nous avons noté quelques effets sérieux lorsque nous avons sélectionné de nouveaux couples au sein de leurs enfants et avons continué à les nourrir comme avant. La croissance de ces couples (du 4ème groupe) fut altérée et se ralentît, ils arrivèrent à maturité sexuelle plus tard. Quand nous sélectionnèrent de nouveaux couples de leur progéniture de la troisième génération, nous n’avons pas pu faire se reproduire ceux qui étaient nourris avec la nourriture OGM. Il fut prouvé que ces couples avaient perdu leur capacité de reproduction.” A dit le Dr Surov.

Une autre surprise fut découverte par les scientifiques dans des hansters de troisième génération. Des poils de mirent à pousser dans la bouche des animaux qui prirent part à l’expérience.

Les OGM demeurent en nous.

La seule étude publiée sur la nourriture humaine a révélé un des plus dangereux problème concernant la nourriture transgénique. Le gène inserté dans le soja GM se tranfère dans l’ADN des bactéries vivant dans nos intestins et continue de fonctionner. Ce qui veut dire que même longtemps après avoir arrêté de manger des OGM, nous pouvons toujours avoir des protéines potentiellement dangereuses à l’intérieur de nous.

Plus directement, manger du maïs provemant d’une source GM Bt peut transformer notre flore intestinale en une usine vivante de pesticides, et ce potentiellement pour le reste de nos vies.

SVP, diffusez cette information à toute votre famille et amis !!

Les OGM détruisent les organes

Si les OGM ne font rien, alors les organes des animaux nourris aux OGM devraient être exactement les mêmes que ceux des animaux nourris normalement. Mais ils sont radicalement différents comme vous pouvez le constater sur ces photos. Si cela ne vous convainct toujours pas que ceci est très, très sérieux que vous soyez préoccupés par les OGM dans votre alimentation, voici une autre photo qui vous montre l’altération du corps par la nourriture GM. Cette photo est la comparaison des testicules de rat:

Voir photos sur l’article original

Les gens meurent jeunes, et nous savons en regardant ces photos d’organes totalement changés, que les OGM sont un facteur, si non la cause MAJEURE derrière tout cela. Vous n’entendrez pas parler de cela dans les médias, parce que le pouvoir de Monsanto est tentaculaire. Ce qui suit sont justes quelques exemples de ce que j’ai pu collecter:

Ma cousine de 40 ans est décédée d’un cancer du sein cette nuit…

Note du traducteur: La suite de l’article explique l’agonie de cette personne et plusieurs autres cas de décès de personnes dans la “fleur de l’âge”… A lire dans l’article original (en anglais).

[…]

Plus d’info sur les OGM:

  1. GMOs in Beer
  2. GMOs by Country
  3. GMO genes are jumping species!
  4. Boycott these Companies that are Pro-GMO
  5. Scientists get Fired for Finding that GMOs are Really Bad for us
  6. Kevlar Tires now required to Traverse “Spear-like” GMO crops
  7. GMO Bananas, Rice, Potatoes, Sugar Cane are on the wayThe Non-GMO Project

 

Stephanie Relfe was born in Sydney, Australia in 1960. She has a Bachelor of Science degree from Sydney University where she majored in Histology (the study of cells) and Zoology. Stephanie has had over 200 hours in training in Specialized Kinesiology and over 100 hours training in Clearing, a technology which helps a person to improve their thoughts and actions using a biofeedback meter. She has worked as a professional Specialized Kinesiologist since 1993, both in Australia and the USA. Stephanie has developed her own method of Specialized Kinesiology called Synergistic Kinesiology. She is married to Michael Relfe from the USA and has a son.

Nouvel Ordre Mondial, haute finance et maison Rockefeller

Posted in actualité, économie, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , on 27 janvier 2014 by Résistance 71

A lire aussi sur le sujet sur ce blog:

Notre « Dossier Rockefeller » (traduction du livre de Gary Allen mentionné dans l’article ci-dessous) et « Le cartel de la réserve fédérale: les huit familles »

— Résistance 71 —

 

Banquiers suisses Banque des Règlements Internationaux et la Maison Rockefeller

 

Dean Henderson

 

23 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://deanhenderson.wordpress.com/2014/01/23/swiss-bankers-bis-the-house-of-rockefeller/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Il y a trois ans, Rudolf M. Elmer, chef du secteur des Iles Caymans de la grosse banque suisse Julius Baer, annonça qu’il avait donné à Wikileaks des informations concernant 2000 personnes et entreprises  influentes qu’il dit engagées dans la fraude fiscale et autres activités criminelles. Elmer décrivit ceux qu’il a exposa comme des “piliers de la société”.

(Extrait du Chaptitre 18: The International Bankers: Big Oil & Their Bankers…)

L’utilisation  de compte bancaires Eurodollar offshore par les super-riches coûtent des milliers de milliards de dollars en revenus annuels aux gouverments ne pouvant joindre les deux bouts dans le monde. En 1963 le marché Eurodollar valait environ 148 millions de dollars, dès 1982 il valait 2 000 milliards de dollars, tandis que la capacité d’argent américain M-1 se tenait à 442 milliards de dollars (NdT: la base M1 d’argent est la quantité physique disponible en cash et sur les comptes bancaires courants).

En 1950, les entreprises américaines avaient une part de 26% des revenus fiscaux des Etats-Unis. En 1990, elles ne couvraient plus que 9% de la masse fiscale, contribuant au déficit budgétaire massif et à la dette courante des Etats-Unis se chiffrant à 14 000 milliards de dollars. En 2009, des géants entrepreneuriaux comme Bank of America, General Electrics, Exxon Mobil ne payaient pas d’impôts fédéraux. Le bénéfice net d’Exxon Mobil pour cette année là fut de 45 milliards de dollars. Ces entreprises utilisent des subsidiaires dans les îles contrôlées par la Couronne britannique (NdT: maintenant nos lecteurs savent ce que veut dire “couronne britannique” lorsque le terme est employé. Il ne s’agit pas de la famille royale, mais de la City de Londres et de la Banque d’Angleterre contrôlée par la famille Rothschild) comme les Bahamas, les Bermudes ou les Île Caymans, afin de gruger l’IRS (le fisc).

Ces marchés opaques d’Eurodollar dans des paradis fiscaux servent aussi à laver plus blanc les pétrodollars, l’argent de la drogue de la CIA et les bénéfices des ventes d’armes illégales du Mossad. Des fonds illicites en sortent blanchis sur les comptes des mega-banques mondiales. Des banques suisses secrètes jouent un grand rôle dans le manège. La plus puissante d’entre elles étant la Banque pour les Règlements Internationaux (NdT: la BRI qui est la banque centrale des banques centrales, toutes tout ce qu’il y a de plus privé !..)

La BRI fut établie à Bâle en Suisse en 1930. C’est la banque la plus puissante au monde, une banque centrale mondiale contrôlée par huit familles qui contrôlent le cercle des banques centrales de presque toutes les nations. Le tout premier président de la BRI fut la banquier des Rockefeller Gates McGarrah, un officiel de la Chase Manhattan Bank et de la Réserve Fédérale. McGarrah est le grand-père de l‘ancien directeur de la CIA Richard Helms (NdT: Un très grand nombre des directeurs de la CIA furent liés de près à la haute finance et à Wall Street, la liste vaudrait un article à lui seul. Il suffit d’en tirer les conclusions qui s’imposent…). Les Rockefeller et les Morgan ont des liens três étroits avec la City de Londres et la famille Rothschild.

La BRI est propriété de la Réserve Fédérale, de la Banque d’Angleterre, de la Banque d’Italie, de la Banque du Canada, de la Swiss National Bank, Nerderlandsche Bank, la Bundesbank et la Banque de France. L’historien Carroll Quiggley dit que la BRI faisait partie d’un plan, “celui de créer un système mondial de contrôle financier qui serait dans des mains privées et  capable de contrôler et de dominer le système politique de chaque pays et l’économie totale du monde, d’être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert par accords secrets.”

Le gouvernement américain a eu un manque de confiance dans la BRI, faisant pression pour sa disparition sans succès à la conférence de Bretton Woods en 1944. Aub lieu de cela le pouvoir des huit familles en contrôle fut renforcé avec la création lors de cette conférence du FMI et de la Banque Mondiale. La Banque de la Réserve Fédérale ne prit des parts de la BRI qu’en 1994. La BRI tient au moins 10% des réserves monétaires d’au moins 80 des banques centrales du monde, du FMI et autres institutions multilatérales. Elle sert d’agent financier pour les accords internationaux, collecte des informations sur l’économie mondiale et sert de prêteur de dernier recours pour prévenir un effondrement financier global.

La BRI fait la promotion d’un agenda de monopole capitaliste fasciste. Elle a donné un pont d’emprunt à la Hongrie dams les années 90 pour assurer la privatisation de l’économie de ce pays. Elle a servi d’intermédiaire pour le financement Illuminati d’Adolf Hitler, mené par les Warburg J. Henry Schroeder et la banque Mendelshon d’Amsterdam. Bon nombre de chercheurs affirment que la BRI est le cœur et centre nerveux du blanchiment mondial de l’argent de la drogue.

Ce n’est pas une coïncidence si la BRI a son QG en Suisse, l’endroit favori pour cacher les richesses de l’aristocratie mondiale et QG d’à la fois la loge maçonique P2 Alpine et Nazi International.

Bretton Woods fut une manne pour les huit familles. Le FMI et la Banque Mondiale étaient des entités centrales à ce “nouvel ordre mondial”. En 1944, les premiers bons de la Banque Mondiale furent absorbés par Morgan Stanley et First Boston. La famille banquière française Lazard devint plus impliquée dans les intérêts de la famille Morgan. Lazard-Frères, la plus grosse banque d’investissement française est propriété des Lazard et des familles David-Weill, de vieux briscards de la finance de Gêne représentés par Michele Davive. Un PDG récent de Citigroup fut Sanford Weill.

En 1968, Morgan Guaranty lança Euro-Clear, une banque basée à Bruxelles gérante de systèmes pour les securities en Eurodollar. Ce fut la première opération automatique de la sorte. Certains la nommèrent “La Bête”. Bruxelles sert aussi de QG pour la nouvelle BCE (Banque Centrale Européenne) et pour l’OTAN. En 1973, les officiels de la Morgan se rencontrèrent secrètement aux Bermudes pour raviver de manière illégale la vieille maison Morgan, 20 ans avant l’arrêt de la loi Glass Steagal. Morgan et les Rockefeller donnèrent leur soutien financier à la banque Merrill Lynch, la propulsant dans les 5 plus grosses banques d’investissement américaines. Merrill est maintenant partie de Bank of America.

John D. Rockefeller employa sa fortune amassée dans le pétrole pour acheter Equitable Trust, qui a phagocyté plusieurs grandes banques et corporations dans les années 1920. La grande dépression aida grandement à consolider le pouvoir des Rockefeller. Sa banque Chase fusionna avec Kuhn Loeb et sa Manahttan Bank pour former la Chase Manhattan Bank, cimantant ainsi la relation de longue durée des deux familles.

Les Kuhn Loebs et les Rothschilds fnancèrent la quête des Rockefeller pour devenir les rois du pétrole américains. La Natonal City Bank de Cleveland assura à John D. les fonds dont il avait besoin pour s’embarquer dans le monopole de l’industrie du pétrole américaine. La banque fut identifiée dans un audit du congrès américain comme étant une des trois banques propriété des Rothschild aux états-Unis durant les années 1870, lorsque Rockefeller incorpora, créa la Standard Oil de l’Ohio.

Un associé de la Standard Oil des Rockefeller était Edward Harkness, dont la famille en vint à contrôler Chemical Bank. Un autre fut James Stillman, dont la famille contrôlera par la suite Manufactorers Hanover Trust. Ces deux banques font maintenant partie de JP Morgan Chase. Deux des filles de James Stillman marièrent deux des fils de William Rockefeller. Ces deux familles contrôlent Citigroup.

Dans le monde des assurances, les Rockefeller contrôlent Metropolitan Life, Equitable Life, Prudential and New Yok Life. Les banques Rockefeller contrôlent 25% de tous les biens des 50 plus grandes banques commerciales des Etats-Unis et 30% de tous les biens des 50 plus grandes compagnies d’assurance US. Les compagnies d’assurance, la toute première fut lancée aux Etats-Unis par les franc-maçons au travers de leur entité Woodman’s of America, jouent un tout premier rôle dans le blanchiment de l’argent de la drogue aux Bermudes.

Alors que leur richesse pétrolière gonflait, la famille bougea vers des investissements en aval de la production, achetant des entreprises qui fabriquaient des produits à base de pétrole. Par exemple, d’après le magazine Nexus New Time, les Rockefeller contrôlent 40% de l’industrie pharmaceutique américaine.

D’autres entreprises sous contrôle Rockefeller incluent Exxon Mobil, Chevron Texaco, BP Amoco, Marathon Oil, Freeport McMoRan, Quaker Oats, ASARCO, United, Delta, Northwest, ITT, International Harvester, Xerox, Boeing, Westinghouse, Hewlett-Packard, Honeywell, International Paper, Pfizer, Motorola, Monsanto, Union Carbide and General Foods.

La Fondation Rockefeler a des liens financiers très étroits avec à la fois les Fondations Ford et Carnegie. D’autres aventures philanthropiques incluent le Fond des Frères Rockefeller, le Rockefeller Institute for Medical Research, General Education Board, Rockefeller University and the University of Chicago, qui vomit un flot d’économistes d’extrême-droite comme Milton Friedman, qui servent de vitrine et de propagandistes pour le capital international.

La famille possède 30 Rockefeller Plaza, où un sapin de noël national est illuminé chaque année et un Centre Rockefeller. David Rockefeller fut instrumental dans la construction des tours du World Trade Center. La résidence principale des Rockefeller est un grand complexe dans le haut de l’état de New York appelé Pocantico Hill. Ils possèdent également un 32 pièces duplex sur la 5ème avenue de Manhattan, un manoir à Washington DC, le Monte Sacro Ranch au Venezuela, des plantations de café en Equateur, plusieurs fermes au Brésil, une propriété à Seal Harbor dans le Maine et des stations balnéaires dans les Caraïbes, Hawaii et Porto-Rico.

Les familles Dulles et Rockefeller sont cousines. Allen Dulles créa la CIA, assista les nazis, couvra l’assassinat de Kennedy avec sa commission Warren et fit un pacte avec la Confrérie des Frères Musulmans pour créer des assassins sous contrôle psychologique. Son frère John Foster Dulles présida les fonds de trusts bidons de la Goldman Sachs avent l’effondrement boursier de 1929 et il aida son frère à renverser les gouvernements de gauche progressistes au Guatemala et en Iran dans les années 1950. Tous deux étaient membres de Skull & Bones, du CFR et franc-maçons au 33ème degré.

Les Rockefeller furent instrumentaux à la formation du Club De Rome dévoué à la dépopulation mondiale, qu’ils créèrent dans leur propriété de Bellagio en Italie. Le propriété de Pocantico Hill donna naissance à la Commission Trilatérale. La famille est un financier majeur du mouvement eugéniste qui pondit Hitler, du clonage humain et de l’actuelle obsession avec la génétique et l’ADN dans les cercles scientifiques américains. John Rockefeller Junior était à la tête du Conseil sur la Population jusqu’à sa mort.

Son fils qui porte le même prénom est un sénateur de l’état de Virginie de l’Ouest. Son frère Winthrop Rockefeller fut Lieutenant Gouverneur de l’Arkansas et est l’homme le plus puissant de l’état. Dans un article avec la magazine Playboy en 1975, le vice-président des Etats-Unis Nelson Rockefeller, qui était aussi gouverneur de l’état de New York, articula la vision de sa famille comme suit: “Je suis un grand croyant en une planification totale et mondiale de l’économie, du social, de la politique et de l’armée.”

Mais de tous les frères Rockefeller, c’est le fondateur de la Commission Trilatérale (CT) et président de la Chase Manhattan Bank, David, qui a propulsé l’agenda fasciste de la famille à l’échelle mondiale. Il a défendu le Shah d’Iran, le régime d’apartheid sud-africain et la junte militaire de Pinochet au Chili. Il est le plus grand financier du CFR, de la CT et (pendant la guerre du Vietnam) du Comittee for Effective and Durable Peace in Asia, une aventure contractuelle fastueuse pour les profiteurs de guerre.

Nixon lui demande d’êrtre son ministre des finances, mais David Rockefeller refusa, sachant que son pouvoir était bien plus grand en tant que grand patron de la Chase Manhattan Bank. D’après l’écrivain Gary Allen (NdT: Dont nous avons traduit ici son remarquable “Dossier Rockefeller”), en 1973: “David Rockefeller rencontra 27 chefs d’état, incluant les dirigeants de la Chine et de l’URSS.” Suite au Nugan Hand/CIA coup d’état en 1975 contre le premier ministre australien nationaliste Gough Whitlam, son successeur nommé par la couronne britannique se dépêcha de se rendre aux Etats-Unis, où il ne rencontra le président Gerald Ford qu’après avoir consulté David Rockefeller.

Les documents que Mr Elmer a communiqué à Wikileaks vont sans aucun doute faire la lumière sur certains “piliers de la société” ; mais ne soyons aucunement surpris de voir les gros poissons se barrer avec l’appât, le ligne et le bouchon…

Nouvel Ordre Mondial et nourriture: Monsanto change de stratégie en Europe…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, crise mondiale, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , on 24 juillet 2013 by Résistance 71

Nous ne pouvons que recommander l’excellent livre de William Engdahl « OGM: Les semences de la destruction » qui est une solide étude sur le sujet des OGM et ce qu’il souligne dans cet entretien et ce que nous disons depuis longtemps également: la motivation essentielle des oligarques est le monopole. Nous vivons depuis disons l’ère Reagan/Thatcher, une ère du capitalisme monopoliste renforcé au moyen des fadaises pseudo-scientifiques de tout poil, notamment celles du dogme du (néo)libéralisme économique, qui ne sont que des outils de contrôle monopolistes.

C’est du reste dans un environnement monopoliste qu’est rendu possible la pire des dictatures. Si nous ne faisons rien, nous y allons tout droit. C’est le but de l’oligarchie, ce à quoi ils rêvent depuis des lustres. Leur problème ? Nous, les peuples, qui s’ils sont éveillés les réduiront en piece. Ils le savent, ils nous ont (r)endormi… Mais ils savent que le réveil s’opère. C’est maintenant un peu une course contre la montre entre eux et nous.

Nous vivons une époque dangereuse sans qu’une portion d’entre-nous ne se rende compte de quoi que ce soit… Fascinant !…

— Résistance 71 —

 

Monsanto maintient les cultivateurs dans une nouvelle forme de servage

 

Entretien de RT avec F. William Engdhal, géopoliticien et auteur de l’ouvrage: “OGM: Semences de destruction”, édition française 2008

 

23 Juillet 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/op-edge/monsanto-eu-gmo-engdahl-491/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Monsanto ne va plus rechercher un accord pour que la culture de ses nouvelles inventions biotech soient acceptée en Europe, mais va se concentrer sur l’importation de ses cultures OGM déjà existantes. L’écrivain et analyste politique William Engdhal nous dit que cette approche est purement tactique.

La plus grosse entreprise mondiale de semence a subi une suite de revers, notemment en Inde et au Philippines. A la fin de la semaine dernière, Monsanto a dit que dû à une large opposition le concernant, il abandonnait sa tentative de voir plus de cultures OGM sur le marché européen et ce malgré l’utilisation de manigances pour essayer de sécuriser le soutien politique nécessaire pour le succès de l’opération.

RT:  Est-ce que cette décision est une victoire pour le mouvement anti-OGM en Europe ?

WE: En un mot: Non. Si vous lisez entre les lignes de ce qu’a dit le managing director de Monsanto-Europe, Jose Manuel Madero à l’agence Reuters, il a dit qu’ils retiraient leur requête de nouvelles autorisations d’OGM qui avait été placée auprès de la commission européenne ici en Europe, mais qu’en même temps ils allaient augmenter leurs pressions pour augmenter les importations de produits OGM des Etats-Unis et d’autres pays vers l’Europe. Donc ceci est une manœuvre tactique et en aucun cas une défaite stratégique ou un revers définitif pour Monsanto de quelque manière que ce soit…

RT: Quels sont les risques environnementaux et humains ?

WE: Et bien, la maïs Mon810 est essentiellement planté en Espagne en ce moment et les multinationales de l’agro-business ont dominé l’agriculture espagnole depuis 25 ans, elles ont donc réussi à avoir un sérieux pied-à-terre dans ce pays. Dans la plupart des autres pays, il y a un très gros mouvement de résistance populaire à quelque culture OGM que ce soit, ils n’ont donc pas été capables de le faire. En France, il y a des scientifiques indépendants dans des universités, qui ont sortis des études sur le Mon810 montrant des effets collatéraux directs qui ne furent pas rapportés par Monsanto. Cela a pour effet que la vindicte populaire contre les OGM est telle en France, en Allemagne et d’autres pays, que Monsanto a été incapable de pousser plus avant ses produits. Ainsi, ils se replient sur une porte arrière de faire proliférer leurs OGM en Europe au travers d’une augmentation de leurs importations, parce que là, ils tiennent un vide juridique dans le système légal européen concernant les lois sur l’étiquetage des OGM. La nourriture pour animaux contenant des produits à base de maïs ou de soja génétiquement modifiés de Monsanto ou autres entreprises similaires, n’est pas obligée d’être étiquetée comme contenant des produits OGM…

RT:  Monsanto a aussi dit que cela ne signifiait pas que la firme allait retirer sa demande de renouvellement d’autorisation pour son maïs Mon810 génétiquement modifié. Qu’est-ce que cela nous apprend sur les intentions réelles de Monsanto ?

WE: Et bien c’est une manœuvre tactique et pragmatique de la part de Monsanto. Après que Monsanto ait eu une réunion à huis-clos avec le président de la fondation Rockefeller en 1999, l’entreprise annonça qu’elle n’allait pas commercialiser sa technologie de semence dite “terminatrice”, qui implique que les graines commettent un “suicide” après une récolte afin de s’assurer que les fermiers devraient revenir chaque année chez Monsanto pour racheter des graines. Sept ans plus tard, Monsanto racheta l’entreprise qui avait la patente de ces semences, avec le gouvernement américain, sur la technologie des graines terminator ou GROTS. A ce moment là, l’opposition avait été neutralisée. Ils avaient pensé avoir gagné une grande victoire. Toutes les ONG anti-OGM s’étaient soit endormies au volant ou regardaient ailleurs et il n’y eut pas un mot de protestation. Donc, je pense qu’ils essaient de faire quelque chose de similaire ici. En premier lieu, prenons le refrain habituel de Monsanto et des autres entreprises OGM. Leur credo: “Les cultures OGM sont la solution contre la faim dans le monde.”

Le fait est qu’il n’y a absolument aucune indication que les cultures GM augmentent les récoltes. Des études à long terme montrent qu’après une ou peut-être deux légères augmentations des récoltes, si cela se produit en tout cas, la récolte par hectare commence ensuite à chuter. Le second refrain usuel est que “les cultures OGM font utiliser moins de pesticides et d’herbicides”. Et fait, cela occasionne une résistance des mauvaises herbes sur trois ou quatre années de cultures où les cultivateurs ont utilisés le Roundup de Monsanto, ce qui veut dire que de super mauvaises herbes résistantes se développent et demandent plus et non pas moins de produits chimiques. Ainsi on perd des deux côtés. Tout ceci n’est qu’une vaste fraude de marketing. Ceci est fait pour piéger les fermiers dans des contrats à long-terme pour leurs semences. Une fois établi, les fermiers ne peuvent plus cultiver d’autres cultures normales sur une période d’au moins sept ans une fois qu’ils ont planté des cultures OGM et utilisé le roundup. Leurs sols sont devenus hautement toxiques. Ainsi, le fermier devient un “esclave” dans cette nouvele formule de servage, comme je l’explique dans mon livre.

RT:  Le maïs MON-810 est la seule culture OGM couramment commercialisée et cultivée en Europe. Néanmoins, la France, l’Allemagne et la Pologne ont imposé une interdiction nationale pour ce maïs. Pourquoi n’y a t’il que quelques gouvernements se tenant aux côtés de la poussée populaire contre la nourriture OGM ?

WE: Je ne pense pas que cela fasse baisser les coûts de la nourriture. Je ne pense pas que la motivation de l’appât du gain soit le nerf de la guerre en ce qui concerne les OGM. C’est en fait l’idée de monopole. Le modèle est développé par la Fondation Rockefeller. Connaître l’histoire est intéressant: Dans les années 1970, ils décidèrent d’essayer, même en remontant jusquà la seconde guerre mondiale, avec Nelson Rockefeller et Norman Borlaug, qui était alors un scientifique à l’université Rockefeller, de développer pour l’agro-business un modèle similaire à celui qu’ils avaient développé pour le pétrole. Nomément, un cartel de contrôle par la mondialisation, un quasi-monopole du marché de la nourriture et ceci représente l’histoire de l’agro-alimentaire ces trente dernières années. J’étais récemment à Moscou. Les supermarchés russes débordent de nourriture importée, alors même que la Russie possède un des meilleurs sols non pollué ou toxique de la planète aujourd’hui. La Russie devrait cultiver une nourriture naturelle pour ses citoyens et éviter d’importer en grande quantité, mais le pouvoir de ces super-entreprises de l’agro-business est tel, qu’elles ont réussi à avoir un solide pied-à-terre en Russie, après l’effondrement de l’URSS il y a plus de 20 ans. Vous entrez dans ces supermarchés et vous y voyez des produits Nestlé, des Kellog’s cornflakes, tous utilisant des OGM en provenance des Etats-Unis etc… Donc ce qui est vraiment derrière l’agenda des OGM et du contrôle de la nourriture est la patente sur les semences.

RT: Un sondage récent a montré que 95% des citoyens européens sont contre les culutres OGM, ont-elles donc un futur en Europe ?

WE: Sincèrement, j’espère que non. Je pense qu’il y a fort heureusemet un très fort mouvememt populaire en Europe contre les OGM. Monsanto and Co, les quatre compagnies, ont fait tout ce qui était possible et imaginable, incluant le soutien de leurs propres fonctionnaires à la commission européenne sur l’a sécurité alimentaire, avec des soi-disant scientifiques neutres, supposés œuvrer pour le bien-être du public. La majorité des personnes appointées à cette commission sont affiliées avec des ONG sous contrôle et financées par Monsanto. Ils obtiennent leurs budgets de recherche des subsides de Monsanto. Les machinations et leurres qui ont été utilisés par Monsanto & Co pour développer les OGM ont été énormes et cela n’a pas réussi. Je pense qu’ils sont en train de se faire oublier de leur opposition, car la grogne monte de plus en plus. Ceci se passe également aux Etats-Unis, depuis la marche contre Monsanto qui s’est tenue au mois de Mai dans le monde entier, cela a eu des effets aux Etats-Unis ces derniers six mois, d’après les rapports que j’ai pu obtenir. C’est intéressant. Pas tant en Europe que dans le monde, Monsanto semble essuyer pas mal de revers. Ils viennent de perdre en justice en Inde dans une cour d’appel sur les patentes, qui leur a interdit les poursuites judiciaires sur des patentes concernant des modifications de la météo pour toutes leurs semences en Inde. Ils ont perdu un cas similaire de justice aux Philippines après avoir essayé de passer par la porte de derrière… Dans d’autres pays, dans l’UE, il y a une opposition renforcée. C’est entré dans les mœurs. Le nom de Monsanto représente quelque chose de mauvais. La plupart des gens n’ont pas le temps de rechercher par eux-mêmes toutes ces choses comme vous et moi, mais ils ont capté ce message, et donc avec ceci présent à l’esprit, tout ce qui est OGM devient “verboten” (interdit)…

Nouvel Orde Mondial et contrôle de la nourriture: Obama l’homme de Monsanto à Washington…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , on 1 mai 2013 by Résistance 71

Comment Barack Obama est-il devenu l’homme de Monsanto à Washington ?

 

Jon Rappoport


29 Avril 2013

url de l’article original:

http://www.infowars.com/how-did-barack-obama-become-monsantos-man-in-washington/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quand les groupes activistes anti-OGM vont-ils arrêter d’être “choqués et déçus” par le président ?

Choqués et déçus sont trop polis et c’est une réaction de politiquement correct. Foutaise !

N’avez-vous pas encore compris ? Obama n’a jamais été de votre côté, jamais. Il n’a jamais mérité votre confiance.

Être déçu implique qu’il ait été votre pote et qu’il ait changé de camp.

L’homme est un politicien, donc un menteur professionnel. Les politiciens ont des façons différentes de mentir. Certains prétendent qu’ils sont vos amis avant de vous baiser et vous laisser dans la poussière.

J’ai publié précédemment l’historique d’Obama comme étant le soutien politique #1 de Monsanto en Amérique.

Rencontrez le tout premier lobbyiste de Monsanto, Barack Obama:

Après sa victoire aux élections de 2008, Obama a submergé les postes clef avec des gens de chez Monsanto, dans les agences fédérales qui ont un gros pouvoir sur les affaires alimentaires comme le ministère de l’agriculture (USDA) et la FDA (Food and Drugs Administration) :

Au ministère de l’agriculture, il .mit Roger Beachy un ancien directeur du Centre Danforth de Monsanto à la tête du National Institute of Food and Agriculture.

Comme commissaire-adjoint à la FDA, nouveau tsar pour la sécurité alimentaire, le tristement célèbre Michael Taylor, ancien vice-président de la politique publique de Monsanto, Taylor a été instrumental pour obtenir l’accord pour l’hormone de croissance bovine OGM de Monsanto.

Comme commissaire au ministère USDA, le gouverneur de l’Iowa, Tom Vilsack. Vilsack avait créé un groupe national, le Governor’s Biotechnology Partnership et avait reçu une récompense du meilleur gouverneur de l’année par l’organisation de l’industrie biotech, dont un des membres est Monsanto.

Comme nouveau représentant du commerce agricole, qui pousserait pour les exportations d’OGM , Islam Siddiqui, un ancien lobbyiste de Monsanto.

Comme nouveau conseiller au ministère, Ramona Romero, qui a été conseillère d’un autre géant de la biotechnologie, DuPont.

A la tête de l’USAID, Rajiv Shah, qui travailla précédemment dans des postes clef pour la fondation Bill & Melinda Gates, un très gros financier de la recherche sur l’agriclture OGM.

Nous devons aussi nous rappeler que la ministre des affaires étrangères d’Obama, Hillary Cliinton, a travaillé auparavant pour la firme légale Rose. Cette firme est une conseillère légale de Monsanto.

Obama nomma Elena Kagan à la cour suprème des Etats-Unis. Kagan, une ancienne vice-ministre de la justice en charge des rapports à la cour suprême, avait déjà pris la défense de Monsanto dans l’affaire Monsanto contre les semences Geerston devant la cour suprême.

Les dés étaient pipés. Obama n’avait pas simplement fait d’honnêtes erreurs, Obama n’avait pas juste échoué dans l’exercice d’une bonne supervision de nominés. Il empiétait sur des plates-bandes délicates au profit de Monsanto et d’autres entreprises géantes dans le domaine.

Maintenant, jetons un œil sur ce que ces officiels appointés ont enveloppé dans du papier doré pour leurs véritables patrons. Voyons un peu quelles cultures OGM sont passées par les portes grandes ouvertes de la présidence d’Obama:

  • La luzerne OGM Monsanto.
  • La betterave sucrière OGM Monsanto.
  • Le soja Bt OGM Monsanto.

Et bientôt:

  • Le maïs doux OGM Monsanto.
  • Le maïs OGM Syngenta pour l’éthanol.
  • Le maïs entassé OGM Syngenta.
  • Le soja OGM Pioneer.
  • Le coton Bt OGM Syngenta.
  • Le coton OGM Bayer.
  • L’ATryn, un agent anti-coagulant pour le lait des chèvres transgéniques
  • Une variété de papaye OGM
  • Et bientôt des saumons et des pommes GM

Ceci est un incroyable défilé de monstres de cirque.

Obama est et a été tout au long, un agent secret agissant pour les intérêts de Monsanto, de la biotechnologie, des OGM et des entreprises qui contrôlent le futur de l’agriculture.

Il n’a pas nommé autant de personnes politiques clef, ni permis autant de cultures OGM de passer au travers les contrôles et d’entrer dans la chaîne alimentaire par un manque de bon jugement.

Ce n’est pas non plus une coïncidence si deux des plus gros soutiens d’Obama, Bill Gates et George Soros, ont respectivement acheté 900 000 et 500 000 actions de Monsanto en 2010.

Les archives ne montrent pas Monsanto ou d’autres géants de la biotechnologie, inonder visiblement de fric la campagne d’Obama en comparaison avec d’autres donneurs.

Goldman Sachs fut le premier donateur de la campagne d’Obama et Goldman Sachs commerce des contrats de commodité OGM, Goldman Sachs a ses mains dans tous les tas de frics importants de Nome à Tierra del Fuego.

“L’énigme Obama” est aussi évidente que le nez au milieu de la figure du mondialisme, l’agenda de Monsanto, celui de monopoliser le stock alimentaire mondial, est essentiel au plan des mondialistes. Ce plan, ultimement vise à la redistribution de la nourriture au monde au moyen d’une planification centrale.

En tant que président, Obama a juré de servir la mondialisation. Son serment serait de protéger la constitution ? Vous voulez rire ?

Tous les présidents récents ont eu une loyauté sans faille au mondialisme.

Obama signant la loi de protection de Monsanto, faisant de cette entreprise une puissance majeure dans le système judiciaire américain, ne fut pas un accident. Ceci fut fait en toute connaissance de cause de ses fonctions et devoirs de globaliste.

Vous ne verrez bien sûr rien de tout cela dans le journal d’info du soir…

Voici un président, qui, comme Bush, n’a absolument aucun plan pour un monde meilleur. La notion de “meilleur” pour Obama est directement liée à l’agenda mondialiste :

Une bureaucratie gérée et contrôles par une “élite”, faisant la promotion de l’égalité et de la justice, réduisant toutes les populations à leur plus simple expression, écrasant la liberté et la prospérité.

Les supporteurs d’Obama ne verront jamais la vérité, parce qu’ils sont aveuglés par la lumière qu’il projette sur la personne du président.

Obama est parfaitement au courant de l’escroquerie, puisqu’il l’a initié et il s’en sert de levier.

Tout est en forme de clin d’œil. “oui, bien sûr, on va vous aider, et vous et vous et vous aussi, bien sûr que nous le ferons.”

Il se peut qu’il vous aide si vous faites une déclaration de dépendance. Si vous vous sacrifiez sur l’autel du désespoir, alors vous aurez peut-être gagné le droit d’être nourri.

Lorsqu’Obama était en campagne en 2008, il promettait la transparence dans son gouvernement, il proclamait que chaque personne a le droit de savoir ce qui est dans sa nourriture (étiquetage des OGM). Mais bien évidememnt, tout cela n’était que bluff et poudre aux yeux. Il mentait comme un arracheur de dents et il le savait. Il avait été programmé pour la présidence et il savait que le boulot voulait qu’il rejoigne Monsanto et le plus vaste agenda mondialiste comme son représentant, sa devanture.

Il n’a pas changé ces quatre dernières années. Il a été un agent secret de la cause depuis le départ.

Imposteur, charlatan, ces mots vont comme un gant à Obama. Il a fait semblant, comme Clinton, de se préoccuper, mais il s’en fout. Cela n’a aucune importance pour lui que la nourriture OGM envahit le pays et le monde. Il veut que cela se passe. Il a toujours voulu que cela se passe.

Le président en exercice des Etats-Unis, de Monsanto, de DuPont et de Dow, parmi bien d’autres, est prêt à faire quoi que ce soit de nécessaire pour que la nourriture OGM domine en Amérique.

Ils ont l’intention, au travers de la dissémination des gènes Monsanto parmi des millions de plantes dans les champs, au travers d’une augmentation incessante des cultures OGM et par l’introduction de toujours plus de cultures OGM, d’envelopper les Etats-Unis dans la nourriture génétiquement modifiée.

Obama est a bord de ce navire, il a toujours été à bord.

Il est le président des OGM.

Si demain, les Rockefeller globalistes de ce monde décidaient que toute nourriture cultivée aux Etats-Unis devait être injectée au Prozac, Obama trouverait une façon d’aider cet agenda.

Arrêter de donner des excuses à ce mec. Il n’est pas la victime de forces du mal entourant sa présidence. Il a signé pour cette turpitude les yeux grands ouverts.

Sources:
http://redgreenandblue.org/2012/02/02/monsanto-employees-in-the-halls-of-government-part-2/

http://redgreenandblue.org/2011/02/09/monsanto-employees-in-the-halls-of-government/

http://www.motherjones.com/tom-philpott/2011/10/fda-labeling-gmo-genetically-modified-foods

http://fooddemocracynow.org/blog/2011/feb/15/update-obama-goes-rogue-gmos-tell-him-say-no-monsa/

http://www.foodandwaterwatch.org/food/genetically-engineered-foods/

http://news.yahoo.com/not-altruistic-truth-behind-obamas-global-food-security-174700462.html

Jon Rappoport
The author of two explosive collections, THE MATRIX REVEALED and EXIT FROM THE MATRIX, Jon was a candidate for a US Congressional seat in the 29th District of California. Nominated for a Pulitzer Prize, he has worked as an investigative reporter for 30 years, writing articles on politics, medicine, and health for CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern, and other newspapers and magazines in the US and Europe. Jon has delivered lectures and seminars on global politics, health, logic, and creative power to audiences around the world.
www.nomorefakenews.com 

Média et propagande: L’ennemi corrupteur a un nom et un visage… une fois de plus…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, désinformation, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , on 12 février 2013 by Résistance 71

Le Rockefeller Brothers Fund: Nous achetons les évangélistes, les maires et les gouverneurs pour la planète…

 

Jurriaan Maessen

Le 4 Février 2013

url de l’article original:

http://explosivereports.com/2013/02/04/rockefeller-brother-fund-were-buying-off-evangelicals-mayors-governors-for-the-earth/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans son compte-rendu de 2010 sur les fonds accordés de 2005 à 2010, le Rockefeller Brothers Fund (RBF) admet acheter (au sens littéral du terme) des soi-disantes “voix non-vertes”, ce qui veut dire des gens du dehors de la communauté environnementaliste, afin de vendre la soupe de la doctrine du changement climatique anthropique dans leur communautés respectives.

“(…) de l’argent de la fondation a été donné pour soutenir ces voix non-vertes qui ont crues dramatiquement (…) Le RBF a soutenu des “voix alliées de l’action climatique”, venant des secteurs des affaires, de l’investissement, de l’évangélisme, des fermiers, des sportifs, des gens du monde du travail, des chefs militaires, des faucons de la sécurité nationale, des vétérans de l’armée, des représentants de la jeunesse, des gouverneurs des états et des maires des villes.”

Ceci est l’admission flagrante du Rockefeller Brothers Fund d’avoir financé des segments spécifiques de la société pour promouvoir la “cause verte”. Dans ce document, nous lisons que des leaders religieux et des politiciens locaux ou d’états ont été financés pour vendre le mythe du réchauffement climatique anthropique (RCA). Le rapport explique:

“Des fondations, incluant le RBF, ont joué un rôle significatif dans la construction de la capacité pour ces groupes d’organiser leur base de membres, de communiquer publiquement au sujet de solutions climatiques et de se faire les avocats de politiques qui prendront en compte le changement climatique domestiquement et internationalement. En plus du soutien financier direct de ces groupes, le Fond Rockefeller a aussi donné une assistante technique pour le développement stratégique, la planification des communications et l’entraînement au militantisme.”

Mentionnant tout spécialement le comité national des gouverneurs (d’états des USA) comme bénéficaire, nous lisons:

“Les gouverneurs et les maires ont prouvé être des avocats efficaces pour les solutions contre le changement climatique anthropique tant localement qu’internationalement. A travers l’Amérique, les états et les localités développent des programmes climatiques innovants et servent de laboratoires pour des approches originales et nouvelles. Beaucoup ont lancé des initiatives pour le climat dans leurs villes et états et ont vu les bénéfices économiques de l’avoir fait et de continuer à le faire.”

Le compte-rendu décrit également comment le fond a versé des tonnes d’argent depuis 1984 dans les efforts de propagande contre le changement climatique anthropique, ceci incluant le renforcement de l’application de l’Agenda 21 jusqu’au et au delà du Sommet de la Terre de 1992:

“Deux stratégies ont indiqué cette phase de fabrication:

1)   La distillation du consensus sur la science du climat et,

2)   Faire glisser la discussion sur le changement climatique anthropique de la communauté scientifique vers l’arène politique

(…) Le RBF a organisé et financé quelques unes des plus anciennes réunions pour pousser des politiques adressant le changement climatique. Ce fut aussi durant cette période que le GIEC fut créé en 1988 et que des négociations internationales formelles pour un traité sur le changement clmatique commencèrent dès 1991, celles-ci culminèrent avec le sommet de Rio de Janeiro en Juin 1992 avec la création d’un panel de l’ONU sur le changement climatique (UNFCCC), ratifié par Bush 1er et le congrès des Etats-Unis. Une révision de la correspondance entre le patron d’alors du RBF, Bill Dietel et le personnel du programme indique clairement que le traité et les négociations de Rio, ainsi que la création du panel de l’ONU sur le climat, étaient des inspirations très spécifiques du RBF à cette époque.”

Bien que de la fin des années 1980 et au-delà, le RBF glissait sur une mer tranquille, en 2009, les Rockefeller furent touchés par une épreuve. Reconnaissant que la propagande pour promouvoir le rapport du GIEC est devenu de plus en plus difficile depuis l’éruption du scandale du ClimateGate de cette année là, le Fond Rockefeller est maintenant en train d’augmenter ses efforts pour revigorer l’efficacité bien diminuée de son plan:

“Alors que l’attention du public devant l’urgence d’adresser le problème climatique anthropique a eu sa pointe de succès en 2007, une érosion dramatique de la confiance du public dans la science entourant le réchauffement climatique fut déclenchée par la fuite non autorisée de courriels provenant d’un système informatique de l’université d’East Anglia en Angleterre en Novembre 2009. Ces courriels apparaissent suggérer que les scientifiques avaient utilisé des artifices pour masquer une chute dans l’augmentation des températures (NdT: avec la célèbre formule “Hide the decline” que l’on pourrait traduire en pastichant notre Tartuffe de Molière en disant: “Cachez ce déclin que je ne saurais voir”…) et aussi tentaient de discréditer les scientifiques qui étaient sceptiques concernant la cause anthropique du changement climatique.”

Malgré cette “érosion de la confiance du public” décrite, le fond Rockeffeller s’émerveille en même temps des résultats de leur grand-plan de 2005 à 2010:

“Alors que les dons philanthropiques ont augmenté ces dernières années, avec ceux-ci a augmenté les nouvelles organisations, nouvelles alliances et nouveles campagnes politiques. Il y a juste quelques années, le changement climatique n’était pris en compte que par une petite proportion du mouvement environnementaliste. Il est juste de dire que ceci est maintenant un mouvement à part entière croissant. Des voix puissantes du monde des affaires, de la foi, de la sécurité nationale, de la jeunesse, du monde du travail, des groupes agricoles ont rejoint le combat pour une politique robuste adressant le changement climatique anthropique.”

Pour illustrer que l’achat sur une grande échelle de ces soi-disantes “voix non-vertes” par le Fond Rockefeller est loin d’être un programme de financement incidental, nous savons que la Fondation Rockefeller est aussi activement engagée dans l’achat des voix des célébrités et des journalistes. Aussi loin en arrière qu’au milieu des années 1970 la fondation était très occupée à acheter des journalistes et à financer la création d’empires médiatiques. Même à cette époque, le “changement climatique” était promu comme étant le résultat de l’interférence de l’humain dans les affaires naturelles de la Terre. La nourriture génétiquement modifiée était déjà poussée comme le remède à tous les maux. The 1974 Rockefeller Foundation journal rapporte:

“Plusieurs éditeurs de publications scientifiques furent invités à participer aux réunion de la fondation sur le changement climatique, la production alimentaire et le conflit inter-état, la résistance génétique des plantes aux pestes naturelles et à l’aquaculture. Des reportages parurent subséquemment sur les couvertures de magazines comme le New York Times et Associated Press couvrît plusieurs sujets qui furent largement utilisés. A chaque fois, les rédacteurs des articles rencontrèrent nos chefs de programmes et furent encouragés à les utiliser comme source. (Ces gens sont maintenant appelés par les journalistes, particulièrement dans des domaines sensibles et de haut intérêt comme par exemple la production alimentaire, les problèmes de population, les problèmes d’environnement, artistiques etc…)”

Dans plusieurs cas et dans différentes publications, disséminés tout au long de sa voie longue et sordide, la Rockefeller Foundation pérore ouvertement d’utiliser des têtes d’affiche des médias pour ses buts particuliers. Dans aucun cas la Fondation Rockefeller ne mentionne de problèmes avec les cadors des médias qu’elle a contactés. Dans le rapport de 1974, Bill Moyers (NdT: un célèbre journalise de la TV américaine de l’époque) est mentionné comme un des bénéficiaires de l’information disséminée à dessein par la Fondation.

“En préparant sa série en 25 épisodes sur la situation de la nourriture dans le monde, les journalistes du New York Times sont devenus accoutumés et ont établi une relation efficace avec bon nombre de nos officiels. Notre personnel a donné une information substantielle et plus de contacts à Bill Moyers pour ses séries télévisées adressant les problème de l’interdépendance mondiale. Ceci ne représente qu’une petite partie des relations très productives que nous avons étalies avec les représentants des médias de masse.”

Un autre tentacule de la pieuvre, le Fond des Nations Unies pour les Population (UNFPA) a publié un document en 2009 () put out a document in 2009) décrivant les astuces spécifiques utilisés par le Fond pour atteindre les congrégations refusant de s’aligner sur la politique de l’ONU concernant les programmes de contrôle de la population:

“L’UNFPA a trouvé que les leaders des organisations de la foi et de l’inter-foi, sont ouverts à la discussion sur la santé reproductive si ces problèmes sont abordés avec attention et sensibilité.”

Ces “agents du changement” devraient aussi être recrutés pour protéger et promouvoir l’agenda général “en contrant les campagnes de mauvaises informations et en construisant un soutien social au sein des gouvernements pour la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD).”

Le but ultime de ces efforts est clairement décrit comme suit:

“Créer un environnment socio-culturel conductif (impactant sur l’attitude et les pratiques) pour ultimement promouvoir et mobiliser les communautés clés vers la réalisation d’objectifs édictés par le programme d’action du CIPD et les Buts du Développement du Millénaire (Millenium Development Goals).”

“Le partenariat national sur l’environnement est une alliance de la conférence catholique américaine, de la coalition sur l’environnement et la vie juive, le conseil national des églises et le réseau environnemental évangélique qui représente plus de 100 millions d’Américains.”

Un autre front des Nations-Unies, l’Interfaith Partnership for the Environement a été fondé au milieu des années 1980 comme l’enseigne le site internet de l’UNEP (as the UNEP website teaches,): “pour informer les congrégations nord-américaines au sujet des problèmes environnementaux sérieux quxquels doit faire face la vie sur Terre.”

L’UNFPA est le bras armé de l’infrastructure générale, rejointe par des agences sœurs des Nations-Unies pour circonscrire les religions mondiales nous rappelant une meute de loups affamés:

“Depuis 2002, l’UNFPA a insisté sur l’intégration d’approches culturellement sensibles dans ses efforts de programmation. A cette fin utile, elle a travaillé en étroites relations au sein des communautés et avec des agents du changement locaux, incluant des leaders religieux.”

Le schéma laisse peu à l’imagination. Les mêmes sont toujours aux manettes, utilisant leurs ressources afin de pousser leur propagande toujours un cran au dessus. Après tout, après que l’escroquerie du réchauffement climatique ait été mis à jour, les mondialistes se doivent d’augmenter le flot de leurs munitions propagandistes dans la guerre de l’information s’ils veulent avoir une chance.