Archive pour FBI terrorisme d’état

Pays du goulag levant (ex-USA) et sa Fabrique du Bordel International (FBI)

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, N.O.M, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 26 août 2014 by Résistance 71

La fabrique de terroristes du FBI

 

Al Manar

 

26 Août 2014

 

url de l’article:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=188307&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1

 

Tout le monde – ou presque – a bien compris que de Bush à Obama – les Etats-Unis (Territoire indien occupé, Amérique du Nord) créent de tout pièce un « terrorisme » pour ensuite pleurnicher et engage la magnifique « guerre contre le terrorisme », qui n’est qu’un moyen de renforcer leur appareil militaire et d’imposer leur intérêts économiques. L’ONG Human Rights Watch (HRW) a eu la bonne idée de faire un travail de fond, et d’analyser quelques un des plus emblématiques affaires de terrorisme jugées par les tribunaux les US.  Bilan : la majorité de ces affaires ont été bidonnées, car les « terroristes » étaient en fait des pauvres types manipulés par le FBI.

Pour cette enquête, le HRW a travaillé avec l’Institut des droits de l’homme de l’École de droit de l’Université de Columbia, en dépouillant 27 dossiers, de l’enquête au procès, et en rencontrant tous les acteurs de ces dossier.

Andrea Prasow explique : « On a dit aux Américains (Etats-Uniens) que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l’intérieur des États-Unis. Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de ces personnes n’auraient jamais commis de crime si les forces de l’ordre ne les avaient pas encouragés, poussés, et parfois même payés pour commettre des actes terroristes. »

HRW s’attarde sur le cas des quatre suspects de Newburgh, accusés d’avoir fomenté des attentats contre des synagogues et une base militaire américaine. Le juge a finalement statué que le gouvernement avait « fourni l’idée du crime, les moyens, et facilité » les attentats en plus de transformer des hommes, « dont la bouffonnerie, était shakespearienne », en « terroristes ».

Le FBI a également manipulé des personnes vulnérables, dont certaines souffrant de problèmes mentaux, comme Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de prison pour sa tentative d’attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d’explosifs. L’opération avait été entièrement conçue avec l’agent d’infiltration, et le dossier du FBI montre que Ferdaus avait « de toute évidence » des problèmes mentaux.

Question lancinante: Qui présentera aux US la facture de leurs crimes ?

Totalitarisme pays du goulag levant (ex-USA): FBI devient une police politique…

Posted in actualité, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 7 janvier 2014 by Résistance 71

… l’équivalent du 5ème directoire du KGB en quelque sorte, celui qui « s’occupait » de la dissidence en URSS ou de la Gestapo en Allemagne nazie.

— Résistance 71 —

 

Le FBI revendique être devenu une police politique

 

Réseau Voltaire

 

7 Janvier 2014

 

url de l’article original:

http://www.voltairenet.org/article181698.html

 

Le Federal Bureau of Investigation (FBI), dont l’objectif était jusqu’ici prioritairement d’appliquer la loi, c’est-à-dire de lutter contre le crime, a officiellement changé. Il s’agit désormais de garantir la sécurité nationale des États-Unis.

D’abord créé pour enquêter sur les litiges relatifs au commerce inter-étatique au sein du pays, le FBI est devenu durant l’entre-deux-guerre à la fois une police judiciaire de haut niveau intégrant un laboratoire de police scientifique, un service de contre-espionnage et une police politique chargée d’enquêter préventivement sur les opinions des citoyens.

Depuis l’adoption de l’USA Patriot Act (2001), l’activité principale du FBI est celle d’une police politique : collecter des informations et ficher les citoyens. L’Agence dispose notamment du droit de contraindre toute personne ou entité à lui livrer des informations sur des tiers, à l’insu de ceux-ci, sans contrôle judiciaire. Revendiquant cette évolution, le FBI vient de modifier son formulaire de présentation.

Pays du goulag levant (ex-USA): La mère poule FBI pond ses œufs terroristes…

Posted in actualité, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 24 avril 2013 by Résistance 71

Le FBI organise presque tous les complots terroristes aux Etats-Unis

 

Le 20 Avril 2013

 

url de l’article original:

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-FBI-organise-presque-tous-les-complots-terroristes-aux-Etats-Unis-17626.html

 

 

Le FBI emploie, aujourd’hui, 15.000 agents, sous couverture, soit dix fois plus qu’en 1975.

Si vous pensez que ça fait un peu trop d’espions – espions, qui gagnent jusqu’à 100.000 $, par mission –, vous pourrez, facilement, vérifier tout ce qu’ils ont accompli : ils ont empêché un nombre impressionnant d’attentats terroristes et de catastrophes, dans la veine du 11 Septembre, de se produire, sur le sol américain. Ces agents sont, néanmoins, responsables d’autre chose : la préparation même de ces attentats.

Au cours des dernières années, le FBI a utilisé des informateurs entraînés, non seulement, pour filer les terroristes présumés, mais pour les piéger, dès le départ. Un récent rapport, produit par Mother Jones et l’Investigative Reporting Program de l’Université de Berkeley, en Californie; analyse des statistiques très éloquentes; sur le rôle des informateurs du FBI; dans les affaires de terrorisme; dont s’est occupé le Bureau; dans la dernière décennie, depuis les attaques du 11 septembre.

Le rapport révèle que le FBI infiltre, régulièrement, des communautés où il suspecte des individus au potentiel terroriste de se lier à d’autres. Quelles que soient les intentions réelles de leurs cibles, les agents sont envoyés dans ces communautés, pour s’y intégrer, trouver des suspects, qui pourraient potentiellement mener des attaques de type «loup solitaire» et plus ou moins les encourager à le faire. En fournissant des armes, des fonds et un plan, les agents dirigés par le FBI encourageront des individus, qui ne l’auraient pas fait tout seuls, à participer à la préparation d’attaques terroristes, mais, seulement, dans le but de les arrêter, avant qu’un quelconque événement ne se soit produit.

De plus, un ancien officiel de haut rang du FBI a confié à Mother Jones que, pour chaque informateur, officiellement, employé, par le Bureau, jusqu’à trois agents travaillent – non-officiellement – sous couverture.

Le FBI a utilisé ces informateurs pour préparer puis empêcher plusieurs des plus grande attaques potentielles de ces dernières années. Le rapport révèle que les tentatives d’attaque à la bombe dans le métro de Washington, dans celui de New York, la tentative de détruire le Sears Tower de Chicago et beaucoup d’autres ont toutes été orchestrées par des agents du FBI. En réalité, d’après le rapport, seulement trois des complots terroristes de la dernière décennie n’ont pas été planifiés par des agents en relation avec le FBI.

Le rapport révèle que dans la plupart des cas, d’importants rendez-vous entre les informateurs et les participants inconnus se font volontairement hors enregistrement, pour éviter toute possibilité que l’accusation de piège puisse provoquer l’écroulement de l’affaire. La plus élaborée des manigances du FBI fut peut-être l’affaire du Newburgh 4. Dans la banlieue de New York, un informateur a infiltré une communauté musulmane et y a engagé quatre hommes, pour mener une série d’attaques. Ces hommes ne les ont peut-être jamais menées, mais quand l’informateur leur a proposé un plan et une paire de missiles, ils ont accepté. Les avocats de la défense ont hurlé au piège, mais les accusés ont quand même été condamnés à 25 ans de prison chacun.

«Le problème avec les cas dont on parle est que les accusés n’auraient rien fait du tout si les agents du gouvernement ne leur avaient pas mis des coups de pied au cul», a déclaré Martin Stolar à Mother Jones. Stolar représentait le suspect impliqué dans la préparation d’un attentat à la bombe à New York, qui avait été monté de toutes pièces par des agents du FBI. «Ils créent des affaires criminelles pour les résoudre et ainsi se proclamer victorieux dans la guerre contre la terreur». De son côté, le FBI affirme que cette méthode est un plan de «préemption», de «prévention» et de «perturbation» (disruption).

Le rapport révèle aussi que sur les cinq cents et quelques poursuites judiciaires reliées au terrorisme qui ont été analysées, près de la moitié ont impliqué l’utilisation d’informateurs, dont la plupart ont travaillé pour le FBI en échange d’argent ou pour effacer des casiers criminels. Dans les 158 poursuites judiciaires qui ont abouti, 49 accusés ont participé à des complots que des agents provocateurs [1] ont arrangés pour le FBI.

Des experts font remarquer que les chances de gagner un procès en terrorisme, qu’il se soit agi d’un piège ou non, sont quasi inexistantes. «Les conspirations auxquelles les individus sont accusés d’avoir pris part – attaques contre le métro ou plan pour détruire des immeubles à la bombe – sont tellement effrayantes qu’elles peuvent submerger un jury», a dit à Mother Jones David Cole, professeur à l’université de Georgetown. Depuis le 11 Septembre, presque deux tiers des affaires liées au terrorisme se sont terminées par des accusés plaidant coupables. «Ils ne disent pas “Je me suis fait avoir” ou “J’ai été immature”», fait remarquer un membre du FBI à la retraite.

Tous ces individus plaidant coupable se sont souvent simplement retrouvés au bon endroit au mauvais moment. Farhana Khera, du collectif Muslim Advocate, note que les agents vont «à la pêche» dans des mosquées, juste pour voir s’ils peuvent trouver un intérêt dans ces communautés. «Le FBI dit maintenant à ses agents qu’ils peuvent aller dans les maisons ou les lieux de culte sans même aucune présomption», dit Khera. «Cela soulève de nombreuses questions constitutionnelles».

Depuis la fabrication de toutes pièces jusqu’au grand dénouement, ce genre d’opération déborde de problèmes constitutionnels. Une décennie après le 11 Septembre, cependant, le FBI déploie tous les moyens à sa disposition pour empêcher les terroristes – ou ceux qu’il croit susceptibles de le devenir un jour – de blesser l’Amérique.

 

Source : rt.com

Russia Today, 9 septembre 2011 – Traduction E&R

Théorie du complot… ou complot de la théorie ?… Les précédents terroristes du FBI…

Posted in actualité, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 18 avril 2013 by Résistance 71

Mise à jour du 19 Avril 2013:

Nous avons visionné la déclaration officielle du FBI lors de la présentation des photos des deux suspects. A 2min35 dans la vidéo, le porte-parole dit qu’il ne faut considérer que ces photos de suspects, toute autre serait jugée non « crébible »… Effarant sachant qu’il y a déjà des photos publiées de mercenaires de Blackwater et d’une de leur unité spéciale CRAFT à proximité des explosions… Le FBI a bien dit de tout ignorer sauf les photos présentées par ses soins… Dans le même temps, une chasse à l’homme a lieu au moment même où nous écrivons ces lignes, et un des suspects serait déjà mort suite à une confrontation avec la police au MIT… Tellement utile de livrer tout çà en direct à la télé…

La vidéo du FBI: http://www.youtube.com/watch?v=t7b52o1x8EY 

Les photos des mercenaires de la force CRAFT sur les lieux de l’attentat:

http://www.infowars.com/fbi-ignores-men-with-backpacks-at-scene-of-boston-bombings/

 

*  *  *

 

Pourquoi le FBI doit-il  être considéré comme le suspect # 1 dans l’affaire de l’attentat du marathon de Boston ?

 

Le 18 Avril 2013

 

Résistance 71

 

… Parce qu’il y a de graves précédents remontant loin, surtout à l’attentat du World Trade Centre de Février 1993, puis esentiellement  à toutes les affaires de terrorisme domestique aux Etats-Unis depuis le 11 Septembre 2001, incluant l’attentat sanglant d’Oklahoma City en 1995.

Une explication édifiante sur le pourquoi le FBI se doit d’être considéré comme le suspect #1 dans cette affaire sauf preuve du contraire, par James Corbett… (vidéo en anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=TBobEiXInxQ

Dans la dernière partie, il y a des témoignages d’agents du FBI qui témoignent de l’incompétence et des mauvaises intentions du FBI dans des cas légaux. Un chimiste du laboratoire du FBI explique comment lui et son collègue ont stoppé le FBI de les forcer à mentir sous serment.

Le FBI est sans nul doute le fabriquant #1 de la terreur domestique aux Etats-Unis. Une juge d’une cour fédérale déclara même en substance en annonçant un non lieu dans un cas juridique, que sans le FBI, il n’y aurait pas eu d’affaire car « l’affaire n’existait pas sans le FBI » et fut créée pour les besoins de la cause par le FBI lui-même…

La guerre contre la terreur est une fabrication totale des services américains, rendue possible à cette échelle par les attentats fausse-bannière du 11 Septembre 2001. Cette « guerre contre la terreur » sert un triple agenda:

1- Justifie les guerres impérialistes et les massacres sur le sol étranger

2- Justifie le financement exponentiellement croissant des « agences de sécurité » intérieures telles le FBI et la Stasi locale le DHS ou Department of Homeland Security (Département de la Sécurité de la Patrie.. (nom tout droit sorti d’un roman de G.Orwell ou de A. Huxley…) ou la FEMA (Federal Emmergency Management Administration) et justifie la suppression des libertés individuelles toujours plus avant dans un état policier en construction perpétuelle, pas à pas.

3- Justifie l’arrosage à coup de centaines de milliards de dollars des industries du complex militaro-industriel et de la sécurite qui de fait ont pris possession des affaires politiques de l’empire du goulag levant

Ceci est le cœur même de la gestion psychopathe du monde d’aujourd’hui par une clique d’oligarques, pour qui le chaos et la peur sont les instruments de la domination absolue à l’échelle mondiale.

Il faut sortir de cette torpeur induite pour nous libérer.

La vérité nous libèrera, sortons de la dissonance cognitive.

A lire en français:

http://www.reopen911.info/News/2010/11/30/limplication-du-fbi-dans-la-fabrication-du-terrorisme-maison/

en anglais:

http://rt.com/usa/fbi-terror-report-plot-365-899/

http://www.nytimes.com/2012/04/29/opinion/sunday/terrorist-plots-helped-along-by-the-fbi.html?pagewanted=all&_r=0

http://www.guardian.co.uk/world/2011/nov/16/fbi-entrapment-fake-terror-plots

Dans cette vidéo, Ted Gundersen, un ex-agent du FBI explique coment le gouvernement est impliqué dans bon nombre (pas tous) de complot terroriste sur le sil des Etats-Unis, il dit au début de l’interview que la mafia sont des rigolos à côté de la CIA et de ses exactions… Édifiant !…

http://www.disclose.tv/action/viewvideo/133687/Former_FBI_Chief_ADMITS_Government_is_Involved_in_Most_Terrorist_Attacks/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Disclosetv+(Disclose.tv+-+New+Videos)

Cet article explique la plus que probable opération de couverture et de falsificaion de preuves, y compris ce qui semblerait être l’assassinat d’un témoin gênant en prison, maquillé en “suicide”, par le FBI lors de l’affaire de l’attentat à la bombe d’Oklahoma City en 1995. L’affaire fut jugée, un seul coupable, correspondant à la théorie du loup solitaire extrémiste, Timothy McVeigh fut inculpé, condamné et exécuté… Affaire classée !

Bien peu de personnes croient en la “version officielle” une fois de plus…

http://www.motherjones.com/politics/2011/07/trentadue-fbi-oklahoma-city-bombing-evidence

Cet article pose beaucoup de questions demeurées sans réponse lors de l’enquête sur l’attentat d’Oklahoma City, chose intéressante à mettre en parallèle avec ce qu’il s’est passé à Boston très récememnt. La matin de l’attentat d’Oklahoma City, le service de déminage était sur place… Tout comme lors des attentats de Londres de Juillet 2005, les services de déminage britanniques étaient sur place…C’est fou comme les bombes tendent à péter en public quand le déminage est sur place…

http://rense.com/general10/30.htm

Ici au sujet de la “taupe” du FBI dans l’affaire d’Oklahoma City:

http://www.westernjournalism.com/the-fbi-and-its-untouchable-oklahoma-city-bombing-informant/

La liste est longue comme un jour sans pain…

Attendons de savoir qui le gouvernement américain va blâmer ou si une arrestation spectaculaire sera faite dans les heures ou jours à venir et nous saurons dans quelle direction l’oligarchie veut pousser le bouchon…

quoi qu’il en soit, tout ceci pue le coup monté à 100km et une fois de plus des innocents ont payés un lourd tribut à l’insanité ambiante… A suivre…

A lire également sur l’attentat de Boston:

https://resistance71.wordpress.com/2013/04/16/attentat-au-pays-du-goulag-levant-ex-usa-le-fbi-est-le-premier-suspect-logique/

https://resistance71.wordpress.com/2013/04/17/attentat-de-boston-du-jamais-vu-les-medias-de-masse-envisagent-la-possibilite-dun-attentat-fausse-banniere/

Cartel privé de la réserve fédérale américaine: Une vraie fausse attaque qui arrive à point ?

Posted in actualité, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 18 octobre 2012 by Résistance 71

Et l’enfumage au « terrorisme » continue, en voulons-nous en voilà… Débiles mentaux et illuminés mystiques au service du FBI et des services de renseignement. La liste est longue, à qui profite le « crime » ?…

— Résistance 71 —

 

Le FBI piège un homme de paille insouciant dans un complot d’attentat à la bombe sur la banque de la réserve fédérale

 

Kurt Nimmo

Le 17 Octobre 2012,

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/fbi-entraps-witless-patsy-in-federal-reserve-bombing-plot/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les autorités fédérales de New York ont arrêté un homme du Bengladesh avec des “connexions outre-mer à Al Qaïda” et qui planifiait de faire sauter la banque de la réserve fédérale.

Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis fut équippé avec des “explosifs inertes” par des agents fédéraux et fut surveillé de très près par le FBI alors qu’il essayait de passer à l’action, d’après l’agence  Associated Press.

Les procureurs fédéraux disent que Nafis avait proposé plusieurs endroits pour son attaque, incluant la bourse de New York. Dans une lettre clamant sa responsabilité pour le plan contre la réserve fédérale, il a dit vouloir “détruire l’Amérique”.

Nafis a aussi donné aux fédéraux une déclaration sur K7 vidéo dans lequel il déclare: “Nous n’arrêteront pas jusqu’à la victoire ou le martyre”.

Les autorités fédérales ont dit que le public ne fut jamais en danger lors de cette opération montée de toute pièce.

Le FBI a fomenté lui-même un grand nombre de “coups-montés terroristes” depuis les attaques du 11 Septembre 2001 afin de prouver qu’il traque bien les terroristes et les amène devant la justice.

Un rapport de Mother Jones et un programme de journalisme d’enquête de l’université de Berkeley Californie émis en 2011 révèlent qu’il est de pratique courante pour le FBI de créer des complots terroristes et de piéger ainsi des hommes de paille ignorants et même dérangés mentaux.

“Le rapport révèle que le FBI infiltre régulièrement des communautés où il suspecte que des individus ayant un potentiel terroriste s’engagent avec d’autres personnes. Quelque soit leurs intentions, les agents sont infiltrés pour interagrir et discuter avec la communauté, trouver des suspects qui pourraient éventuellement perpétrer des ‘actions ou attaques solitaires’ et ensuite plus ou moins les encourager à passer à l’acte. Ils leur procurent alors des armes, des fonds, des plans et les agents du FBI vont encourager des participants autrement non prones à passer à l’action, à comploter des attaques terroristes, seulement pour les arrêter juste avant que les évènements ne se produisent”, avait rapporté Russia Today au mois d’Août.

Ce complot fabriqué va très certainement permettre à la banque de la réserve fédérale de dire qu’elle est maintenant la cible des terroristes. Ces dernières années, ce cartel de banques privées (NdT: qui n’a de “fédéral” que le nom…) a été mis sous le feu de critiques ardentes pour sa manipulation du volume émis d’argent et son penchant pour le secret et l’opacité.