Archive pour eugénisme et nouvel ordre mondial

Nouvel Ordre Mondial: Bayer Monsanto et le Vatican pour des contraceptifs toxiques…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 1 novembre 2016 by Résistance 71

Eugénisme et Nouvel Ordre Mondial les contraceptifs toxiques de Bayer-Monsanto béni par le Vatican pour contrôler la population mondiale

 

Source anonyme

 

1er novembre 2016

 

Les climatosceptiques exclus du dialogue pour tous par le Vatican

 

http://reinformation.tv/tom-harris-climat-dialogue-pape-laudato-si-39294/

Ivar Giaever, prix Nobel, conteste le réchauffement climatique : aucun grand média ne reprend son propos

http://reinformation.tv/ivar-giaever-prix-nobel-conteste-rechauffement-climatique-media-39483/

Nouvelle réunion sur le climat au Vatican les 21 et 22 juillet : l’Académie pontificale des sciences sociales réinvite l’ONU et Jeffrey Sachs

http://reinformation.tv/reunion-climat-vatican-academie-pontificale-sciences-sociales-onu-jeffrey-sachs-38997/

La contraception donne « une liberté totalement nouvelle » aux femmes… dit le site des évêques d’Allemagne

http://reinformation.tv/contraception-liberte-femme-site-eveques-allemagne-42624-2/

C’est bien de parler de contraception, mais qui fournit la contraception au juste?

Ce sont les multinationales qui en contrôlent la production, et celles qui vendent le plus de contraceptifs sont Bayer et Monsanto, ce dernier venant d’être racheté par Bayer de l’Allemagne!

l’Eglise d’Allemagne fait-elle de la pub pour les contraceptifs abortifs de Bayer-Monsanto?




« Bayer a versé 1,8 milliards de dollars de dommages à cause de contraceptifs

La société pharmaceutique allemande Bayer, dont la devise est « science pour une vie meilleure », a reconnu avoir payé près de deux milliards de dollars de dommages pour des maux causés par ses contraceptifs. Le chiffre figure dans son rapport financier pour le deuxième trimestre de 2014 rédigés pour les actionnaires.

Bayer avait en effet réglé le 9 juillet dernier, sans aveu de responsabilité, un total de 1,8 milliards de dollars pour répondre aux exigences de 8.900 plaignants Américains qui souffrent d’affections personnelles dues à la prise de contraceptifs, « parfois mortelles, en raison de l’utilisation de contraceptifs produits par Bayer comme Yasmin, Yaz, Ocella ou Givanvi ».

L’entreprise pharmaceutique a reconnu que ces réclamations avaient eu lieu, uniquement aux Etats-Unis, à cause de « lésions de coagulations veineuses (thrombose veineuse profonde ou embolie pulmonaire), après une analyse de registres médicaux sur des cas spécifiques et de façon continue ».

Des cas déclarés dans près de 2.400 plaintes qui ne sont pas encore traitées par l’entreprise à qui il restait, le 9 juillet dernier, encore 5.000 réclamations à traiter. »

http://reinformation.tv/bayer-dommages-contraceptifs/

« La Food and Drug Administration des Etats-Unis approuve un nouveau contraceptif de longue durée : Kyleena, de Bayer
Il s’agit d’un dispositif intra-utérin muni d’hormones à diffusion très lente. le stérilet en plastique, une fois placé dans l’utérus, libère pendant cinq ans des doses de levonorgestrel qui empêchent l’épaississement de la paroi utérine et par conséquent la nidation de l’œuf fécondé.

Il ne s’agit pas en réalité d’un contraceptif mais d’un contragestif qui provoque la mort de l’embryon, privé de la nourriture qui lui est nécessaire pour vivre.

L’intérêt de Kyleena, selon les laboratoires Bayer, est de réduire fortement ou de faire disparaître les règles, ce qui n’est pas le cas des stérilets en cuivre, presque aussi efficaces pour éliminer les tous petits enfants à naître. L’efficacité de Kyleena, qui repose sur l’utilisation d’une hormone puissante, est voisine de celle de la stérilisation, selon les Centers for Disease Control, organismes fédéraux de veille sanitaire.

L’approbation par la FDA s’inscrit dans la promotion actuelle des contraceptifs de longue, voire de très longue durée, censés mieux éviter les grossesses « accidentelles » mais qui dans le cas de Kyleena passe par l’élimination systématique d’un nombre inquantifiable d’embryons en tout début de grossesse.

http://reinformation.tv/food-drug-administration-contraceptif-longue-duree-etats-unis-kyleena-bayer-breves-59897-2/

Le Planning familial des Etats-Unis et la vente d’organes de fœtus : comment on essaie de minimiser le scandale

http://reinformation.tv/planning-familial-etats-unis-vente-organes-foetus-minimiser-scandale-dolhein-40591/

 » Le mois dernier le Vatican a été critiqué pour son partenariat avec jeffrey Sachs, sans doute l’avocat le plus vocal pour le contrôle de la population mondiale. Peu connaissent sa position publique sur l’avortement comme outil de réduction de la fertilité et du contrôle de la population

Sachs a co-hébergé une conférence du Vatican sur le changement climatique le mois dernier.

Il a fait une promesse pour légaliser l’avortement comme un moyen peu coûteux d’éliminer les « enfants non désirés » lorsque la contraception a échoué, dans son livre en 2008.

Jeffrey Sachs est un gourou du développement qui est devenu célèbre en conseillant les pays sur une économie de marché transitoire après le communisme. Il fut l’aqrchitecte du Millenium Development goals et a été le bras droit du SG de l’ONU sur le développement ces 15 dernières années.

https://www.lifesitenews.com/opinion/who-is-jeffrey-sachs-and-why-was-he-at-the-vatican





Une maison d’exercices spirituels catholique accueille une session New Age en Espagne

http://reinformation.tv/maison-exercices-spirituels-catholique-session-new-age-espagne/

=*=

Eugénisme et contrôle de la population sur Résistance 71:

https://resistance71.wordpress.com/2010/06/26/elite-globaliste-eugenisme-et-controle-des-populations/

Eugénisme et Nouvel Ordre Mondial: OGM et le plan de réduction de la population mondiale en marche…

Posted in actualité, écologie & climat, chine colonialisme, colonialisme, crise mondiale, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 22 septembre 2016 by Résistance 71

Le Nouvel Ordre Mondial a fait gravé 10 commandements dans la pierre sur les « fameuses » pierres du « Georgia Guidestones » en 1980. Le 1er de ces 10 « commandements » stipule que la population mondiale ne devra jamais dépasser les 500 millions d’individus, ce qui représente une projection de réduction de la population mondiale de l’ordre de 95%. Il n’y a pas plus de « surpopulation » mondiale que de réchauffement climatique anthropique ou de beurre en branche… Tout ceci n’est que propagande eugéniste pour amener les peuples à accepter docilement leur mise sous tutelle et sous esclavage total.

Une question à ceux qui sont d’accord que « nous sommes trop nombreux »: Qui va décider si vous aller vivre ou mourir ? Accepterez-vous de partir dans le train à destination de la Camarde ? 95% de réduction (pas sur le prix du billet hein ?..),  çà vous laisse très très peu de chance de vivre. çà vous va ?

~ Résistance 71 ~

 

Le plan eugéniste et de réduction de la population mondiale du Nouvel Ordre Mondial de la Chine

La Chine a son représentant à l’OMS qui commencera ses fonctions à la COP22 du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech 



 

Source anonyme

 

21 septembre 2016

 

Article connexe sur l’eugénisme:

 « Élite globaliste, eugénisme et contrôle de la population » (2010)

 

« Sommée de payer une amende de 40 000 yuans (4 880 euros) pour avoir enfreint la politique de l’enfant unique, Feng Jianmei, une jeune chinoise de 23 ans, aurait été forcée à l’avortement le 2 juin dernier par les autorités »

http://www.lepoint.fr/monde/avortement-force-en-chine-les-internautes-chinois-reagissent-14-06-2012-1473449_24.php

Depuis en 2013 en Chine, la politique de l’enfant unique continue sauf pour les couples étant tous deux enfants uniques. Pour avoir 2 enfants en Chine, il faut que chacun des parents soient enfants uniques sinon avortement forcé. Et avoir plus de 2 enfants est interdit.

Mais bientôt l’eugénisme sera obligatoire, et chaque embryon devra être génétiquement modifié pour plaire au Nouvel Ordre Mondial.

 »Des scientifiques chinois modifient génétiquement des embryons humains.”

 

Cette technique connaît un essor extrêmement rapide, et son utilisation pour la modification d’un embryon humain fait craindre que d’autres équipes ne tentent aussi «d’améliorer» le matériel génétique d’embryons destinés à être implantés pour donner naissance à des enfants.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/04/24/23649-scientifiques-chinois-modifient-genetiquement-embryons-humains

Puis, En 2016, l’OMS est dirigé par la représentante de la Chine, Magaret Chan

http://www.who.int/dg/fr/

(qui le sera jusqu’en juin 2017) , oblige les états à accepter les moustiques génétiquement modifiés d’ Oxitec cette fois-ci contre le virus Zika.

sources

https://en.wikipedia.org/wiki/Oxitec



Donc si l’OMS décide que la France doit avoir des moustiques OGMS d’Oxitec pour lutter contre le virus ZIKA, la France ne pourra pas refuser.

Dans cette carte ici, on peut voir que l’épicentre (là où les millions de moustiques OGMs ont été relâchés) correspond aussi à l’épicentre du plus grand nombre de malades atteints du virus Zika.

http://www.activistpost.com/2016/01/zika-outbreak-epicenter-in-same-area-where-gm-mosquitoes-were-released-in-2015.html

Chouette la démocratie !

La Directrice de l’OMS Margaret Chan avec Bill Gates à l’Assemblée mondiale de la santé de 2011

https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_de_la_sant%C3%A9#/media/File:WHO_Director_General_Chan_and_Bill_Gates_Lead_Discussion_on_Polio_at_WHA.jpg

« En 1997, Magaret Chan est honorée par la Faculty of Public Health Medicine of the Royal Colleges of Physicians et elle reçoit également l’ordre de l’Empire britannique des mains de la reine Élisabeth II[6].

Entrée à l’OMS en 2003, le docteur Chan occupe d’abord le poste de directrice du département protection de l’environnement humain. En juin 2005, elle est nommée directrice pour les maladies transmissibles, chargée de la surveillance et de l’action, ainsi que représentante du directeur général chargée de la grippe pandémique. En septembre 2005, elle est nommée sous-directrice générale chargée des maladies transmissibles

En 2007, elle est classée comme la 37e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Chan




l’OMS a multiplié les collaborations avec des organisations non étatiques: elle est actuellement en partenariat avec près de 80 groupes (ONG, industrie pharmaceutique et fondations caritatives telles que la Fondation Bill-et-Melinda-Gates et la Fondation Rockefeller).

Actuellement, les contributions à l’OMS provenant des gouvernements nationaux et régionaux, des fondations et ONG, d’autres organisations de l’ONU, et du secteur privé, excède celui des contributions évaluées (dues) provenant des 193 États membres[18].

L’OMS a en 2014 un budget d’environ 4 milliards de dollars pour environ 7 000 employés

Depuis près de 20 ans, une controverse porte sur un accord liant l’OMS et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Cet accord est entré en vigueur via la « résolution WHA12.40 » signée le 28 mai 1959

https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_de_la_sant%C3%A9

http://www.genewatch.org/uploads/f03c6d66a9b354535738483c1c3d49e4/Regnbrief_f

Syngenta est reine de ruche d’Oxitec car il lui fournit tous ses membres. Presque tous les employés d’Oxitec ont d’abord été des employés de Syngenta.

Est-ce la raison pour laquelle la Chine a acheté Syngenta, pour avoir un contrôle parfait d’Oxitec ?

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/




A partir de 2006, Oxitec a fait équipe avec multinationale des semences et des pesticides Syngenta pour adopter une nouvelle stratégie pour faire vendre ses insectes génétiquement modifiés sur le marché.
De Mars 2009 à Juin 2011, Oxitec a reçu des fonds de recherche directement à partir de Syngenta pour la transformation génétique de lépidoptères (un grand ordre d’insectes qui comprend les mites et les papillons) L’intérêt de 26% de Syngenta dans l’entreprise Oxitec apparaît à ce jour d’environ 2006,
Oxitec a développé une méthode pour les insectes d’ingénierie génétique  »
source en anglais

http://www.genewatch.org/uploads/f03c6d66a9b354535738483c1c3d49e4/Regnbrief

En 2013, un citoyen suisse s’adresse directement en allemand à Syngenta lors d’un discours sur les brevets et les insectes génétiquement modifiés :

« Le 8 mai – donc dans deux semaines – Syngenta obtient un brevet pour la plante pepperoni. Elle existe traditionnellement, sans génie génétique. L’élevage est basé – vous le savez mieux que moi – sur la sélection assistée par marqueurs.

Cela accélère le processus de sélection, il invente la plante, mais pas une nouvelle. Néanmoins, même sans invention, l’entreprise peut obtenir un brevet d’une semence. Les brevets sur les variétés de roquette et de melon suivront dans les prochaines semaines.

Afin de garantir les droits exclusifs d’utilisation de ces plantes. D’autre part, vous vous vantez dans votre rapport annuel – et je cite – d’être «un chef de file dans le développement de modèles progressistes pour le partage de la propriété intellectuelle ».

Je ne suis pas sûr de ce que vous entendez par un modèle progressif, mais quand il s’agit vraiment de partage de la propriété intellectuelle, les brevets ne représentent certainement pas cet esprit de partage de la propriété intellectuel. Parce que les brevets sont précisément le contraire, exclure de nouveaux utilisateurs la possibilité de développer les semences. Les brevets servent à leurs détenteurs pour monopoliser le marché des semences.

Le monopole des semences sur le marché international est bien avancé: Avec votre concurrent Monsanto et DuPont qui ont des actions dans votre société d’environ 50 pour cent de votre marché mondial sur les semences.
Cette situation élève une grande préoccupation au niveau international: Près de deux millions de personnes ont signé un appel international au cours des deux dernières semaines.

Elles ont communiqué avec les gouvernements des pays européens dans le but d’arrêter les brevets sur les variétés végétales classiques. 

Aussi un autre développement d’un autre type gènes modifiés qui joue un rôle actif lancé par Syngenta est très inquiétant pour beaucoup de gens.

Il s’agit du développement des insectes génétiquement modifiés.
En Novembre l’année dernière, SWISSAID et la Déclaration de Berne ont publié un rapport sur ce sujet en Suisse. Au cœur du rapport est l’entreprise relativement petite l’ Oxitec britannique qui développe des insectes génétiquement modifiés pour l’agriculture.

Les moustiques génétiquement modifiés ont déjà été relâchés un million de fois en Malaisie, au Brésil et aux îles Caïmans. En ce qui concerne les plans d’ Oxitec, nous aurons bientôt encore beaucoup d’autres insectes génétiquement modifiés flottant autour de nous. Le but proclamé d’Oxitec est d’utiliser les insectes génétiquement modifiés pour la lutte antiparasitaire dans les olives, les tomates, les agrumes et le carbone .
Mais les conséquences sur l’environnement et la santé sont totalement inconnues.

Il est frappant de constater que les postes les plus importants (exécutifs) au sein de l’entreprise Oxitec sont occupés principalement par d’anciens employés de Syngenta. Et de Mars 2009 à Juin 2011, la petite entreprise Oxitec a reçu des fonds de recherche de Syngenta.

Néanmoins, je ne pouvais pas trouver de l’information à cet égard dans l’un des dernier rapport annuel de Syngenta.

Par conséquent, permettez-moi de vous poser la question suivante, et j’espère recevoir bientôt plus d’information possible de vous:

• Quelles sont les parts d’actions que la société Syngenta détient sur l’entreprise Oxitec?

• Y a-t-il une collaboration entre Syngenta et Oxitec et si oui, comment faut-il la regarder?

•

Syngenta , allez vous commercialiser des insectes génétiquement modifiés? Peut-être en partenariat avec Oxitec? Si oui, quels insectes GM vont être libérés et commercialisés? Quel est le laps de temps pour tous les plans possibles?

• Si Syngenta ne va pas commercialiser les insectes génétiquement modifiés, pourquoi Syngenta finance la recherche de l’entreprise Oxitec sur les insectes génétiquement modifiés ?

  • Est-ce que Syngenta a déjà participé à l’élaboration de la réglementation légale pour la libération des insectes génétiquement modifiés? Dans quel pays ou à quel niveau international ?

Source en allemand

https://www.swissaid.ch/de/rede-an-syngenta-gv-zu-patenten-und-gentechmoskitos



« L’eugénisme est l’idéologie de la culture de la mort, dont les conséquences les plus meurtrières sont aujourd’hui l’avortement et l’euthanasie. Il est l’oeuvre d’hommes et de femmes qui haïssent le Créateur, et donc aiment la mort (Pv. 8:36). Il faut le démasquer, notamment dans les organisations qu’il inspire, comme le Mouvement Français pour le Planning Familial.

Qu’est-ce-que l’eugénisme ?


L’eugénisme est le fils aîné de Darwin : si les espèces se transforment par la « sélection naturelle », il y a des races inférieures et des races supérieures.

Déjà Darwin déclarait : « Avec les sauvages, les corps ou les esprits malades sont rapidement éliminés ; par contre les hommes civilisés construisent des asiles pour les imbéciles, les handicapés et les malades, et nos médecins exercent le meilleur de leurs talents pour sauver la vie de chacun jusqu’au dernier moment, permettant ainsi aux membres faibles de nos sociétés civilisées de se propager. Il n’y a personne parmi ceux qui ont travaillé à la reproduction des animaux domestiques qui doutera que cela ne soit hautement préjudiciable à la race humaine ».

Galton, cousin de Darwin, inventa la théorie eugéniste appliquée aux êtres humains : le remplacement de la sélection « naturelle » par une sélection plus volontariste ; en effet, les organisations caritatives, en prenant soin des pauvres et des malades (qualifiés de dégénérés, d’inaptes et d’inférieurs), empêchent la « sélection naturelle » de fonctionner. On exagéra alors énormément l’impact de la transmission des « tares », l' »atavisme », pour justifier deux objectifs complémentaires :

favoriser les races dites supérieures, eugénisme positif ;

faire disparaître les races dites inférieures, eugénisme négatif.

Cette vision scientiste, purement matérialiste, où l’homme n’est qu’un rouage d’un plus grand mécanisme : la société ou l’État, prétend « améliorer » la race humaine jusqu’à générer le « surhomme ». L’eugénisme est né à l’époque où la science triomphante révolutionnait le monde de la technique. La tentation matérialiste était alors grande d’utiliser l’homme comme un matériau, ou un animal, que l’on peut améliorer par des croisements et une sélection « scientifique ». La société doit traiter ceux qui seraient considérés comme tarés, « dysgéniques », inférieurs, inadaptés, mal évolués, comme des membres gangrenés, et les amputer, par mesure d’hygiène sociale, malgré les interdits d’une morale « bourgeoise », relevant de la « superstition » judéo-chrétienne.

La relation avec le médecin ou le biologiste devient une relation à trois : l’État, le médecin, le malade.

Les applications actuelles de l’eugénisme
L’avortement dit « thérapeutique » : il n’a rien de thérapeutique car il ne soigne personne, et avec les progrès de l’obstétrique, il n’est absolument plus nécessaire pour « sauver la mère », mais les médecins pratiquent des pressions psychologiques notamment sur les femmes enceintes de plus de 35 ans. Le diagnostic prénatal (qui risque d’ailleurs de blesser l’enfant) a pour but quasi exclusif de proposer l’avortement si le bébé a une probabilité de malformation. On a préféré l’appeler hypocritement avortement « thérapeutique » plutôt qu’avortement « eugénique ».

L’avortement légalisé sous le terme d' »Interruption Volontaire de Grossesse » : nous verrons dans une seconde partie comment l’I.V.G. résulte d’une manipulation des mentalités, souvent accompagnée de pressions économiques et psychologiques, dont le but est d’empêcher les pauvres d’avoir des enfants. Pour imposer cet avortement, on a eu recours à des mythes dont le principal est le mythe de l’enfant « désiré » (voir l’annexe « Enfant voulu et eugénisme »).

L’avortement provoqué involontaire : il est généralement pratiqué dans les pays occidentaux au titre de la « contraception », mais par des procédés qui sont en réalité abortifs, mécaniques ou chimiques, puisqu’ils interviennent après la conception, notamment le stérilet, dispositif abortif intra-utérin, qui a commencé à se répandre dans la première moitié du siècle. Sa mise au point a été financée par les mouvements de « Birth Control » (notamment avec Margaret Sanger).

En France le stérilet est classé, à tort, comme un contraceptif. Les pilules « contraceptives » mini- ou micro-dosées, du fait de leur faible dosage d’hormones, ont un effet « préventif » en empêchant la conception, et au besoin « curatif », en détruisant le fruit, ‘ c’est-à-dire, abortif ‘ que les fabricants et les propagandistes se gardent bien d’expliquer à leurs clientes. La pilule abortive, RU 486 et d’autres drogues abortives, comme le NORPLANT, sont destinées à être répandues dans le Sud pauvre de l’hémisphère comme des contraceptifs : leur avantage est d’être moins coûteux ‘ et moins contraignants, donc plus accessibles à la population ‘ que des pilules journalières.

On prétexte la vie et la santé des femmes, mises en danger par des avortements illégaux supposés nombreux (pour l’OMS 200.000 femmes meurent annuellement dans le monde d’avortements illégaux), mensonges déjà utilisés pour provoquer la légalisation de l’avortement.

La fécondation in vitro avec transfert d’embryons (FIVETE) : Elle réalise le rêve des eugénistes : séparer totalement la procréation de la sexualité. Si le père d’accueil est stérile, on sélectionne un donneur de « qualité » et parmi les embryons, celui qu’on va implanter, en fonction de critères de « qualité ».

Testard a dénoncé cet « eugénisme démocratique ». La FIVETE, même quand il n’y a pas de sélection, est très meurtrière : on féconde de nombreux ovules, procréant ainsi de nombreux êtres humains embryonnaires, dont seule une minorité a une faible probabilité d’arriver à terme.

La stérilisation involontaire ou forcée : elle est apparue aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Suède, pays d’éclosion de l’eugénisme. Elle fut aussi pratiquée en Allemagne sous le Troisième Reich, où beaucoup de recherches furent menées sur des moyens de stérilisation de masse, et continuées après la guerre, dans les pays anglo-saxons, par les mouvements eugénistes.

La stérilisation forcée est aujourd’hui appliquée en Chine par le gouvernement communiste, dans le cadre d’une politique ouvertement eugéniste. La stérilisation involontaire est appliquée dans beaucoup de pays du Sud : soit on stérilise les femmes à leur insu lors d’autres opérations, soit on les soumet à des campagnes de « vaccination » visant en fait à les stériliser par le mélange d’un stérilisant avec le vaccin.

L’euthanasie : (voir le chapitre « Euthanasie et eugénisme »). Elle est aujourd’hui pratiquée à grande échelle en France et dans tous les pays occidentaux, illégalement ou légalement. Elle a pour but de réduire le coût d’entretien des personnes âgées et de celles devenues socialement « inutiles » et en deçà des normes positives de « qualité de la vie », considérées donc comme « indignes de vivre » ; elle permet de pérenniser les systèmes de retraite pour les actifs bien-portants. Là encore l’hypocrisie est grande : on parle de réduction de la souffrance des malades, de leur qualité de vie, de mort dans la dignité.


Le projet du génome humain : c’est un vieux projet des eugénistes. Il a été lancé par la Société Américaine de Génétique Humaine (ASHG), fondée par le Dr Franz J. Kallmann (membre de la Société d’Eugénique Américaine) qui avait travaillé avec les nazis.

La connaissance de la carte du génome humain permettra d’affiner la sélection des enfants avant la naissance, et même leur production industrielle, dans l’optique de Francis H. Crick (prix Nobel en 1962 avec James D. Watson pour la découverte de l’ADN) :

« Aucun nouveau-né ne devrait être déclaré humain jusqu’à ce qu’il ait passé avec succès certains tests quant à son patrimoine génétique, et, en cas d’échec à ces contrôles, qu’il soit déchu du droit de vivre » (Pacific News Service, 01/1978). On présente ces recherches comme ayant pour but la « thérapie génique » ; en réalité la « thérapie génique » c’est la mort du malade ; ici, des êtres humains embryonnaires.

L’ingérence de l’État dans la famille : elle se fait de plusieurs façons. En Chine l’État, avec l’aide de l’I.P.P.F., force les familles à n’avoir qu’un enfant, quelquefois deux, par des moyens coercitifs (avortement ou stérilisation forcés) et de propagande (avec une forte répression pour les récalcitrants). D’autres États mettent en place des politiques pénalisant les familles nombreuses, ou les encourageant à la stérilisation.

Dans le même ordre d’idées, il arrive que l’État prétende à l’éducation des enfants alors que c’est du domaine des parents qui ne font que déléguer leur autorité. »

http://trdd.org/EUGBR_1F.HTM

Le Nouvel Ordre Mondial eugéniste vient de poster sa cyberaction sur le site écologiste Cyberacteurs.org pour réclamer que la démographie soit évoquée à la COP22.



Désormais, vous devrez demander la permission au Nouvel Ordre Mondial pour avoir des enfants et être contraint à la vaccination dans votre grossesse, et si le fœtus est déformée, on vous dira qu’un enfant malade consomme plus de CO2, car plus de services qu’un enfant en bonne santé, et qu’il doit être avorté.

Source Discours de Bill Gates qui dit que les services par personne coûtent du CO2.

https://youtu.be/6WQtRI7A064


 

Ils ne se contenteront pas seulement de vacciner les bébés au système immunitaire pas encore formé, mais les femmes enceintes où cette fois, c’est le bébé lui-même qui n’a pas le temps d’être formé, pour diminuer encore plus les chances de survie et augmenter les malformations de fœtus pour pouvoir ensuite justifier et obliger les avortements.

Cela sera sous prétexte de prévenir contre le virus ZIKA qui s’étend dans le monde entier.

« Du 7 au 18 novembre 2016 se tiendra à Marrakech la 22ème Conférence des parties (COP 22) consacrée aux questions climatiques.

Depuis 1995 et la première réunion à Berlin, chaque année de telles conférences analysent les données scientifiques, proposent des mesures et engagent les Etats à les mettre en œuvre afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Toutefois, un facteur déterminant de ces émissions – et plus généralement de la pression anthropique – a été le plus souvent passé sous silence lors des COP précédentes : la démographie.

Depuis 1995 la population mondiale a augmenté de 1,7 milliard (+ 30 %). Selon les projections de l’ONU nos effectifs devraient encore progresser de 3,8 milliards d’ici la fin du siècle, soit une nouvelle augmentation de 50 %. En deux siècles, de 1900 à 2100, la population humaine aura été multipliée par 7.

A comportement égal, c’est donc aussi par 7 qu’aura, été multiplié notre potentiel d’émissions de CO2. Ce facteur ne peut être éternellement ignoré.

La majeure partie de cette croissance démographique devrait avoir lieu dans les pays les plus défavorisés, là où les accès à la contraception comme à l’éducation restent les plus difficiles. Là aussi où, compte tenu du faible niveau de vie, il serait aussi irréaliste que moralement injuste d’imposer des efforts importants en matière de réduction de la consommation énergétique.

Cette pétition a donc pour objet de demander à toutes les parties prenantes à la COP 22 d’inscrire la démographie à l’ordre du jour de cette conférence afin de proposer des mesures susceptibles de freiner la croissance continue de nos effectifs. Mesures telles que l’extension des moyens alloués à la planification familiale et à l’éducation dont on sait qu’ils constituent un élément fondamental en faveur de la baisse de la fécondité.

De telles mesures auraient d’ailleurs d’autres conséquences favorables, sur le plan du développement, sur le plan de la justice sociale et sur le plan environnemental en réduisant l’ensemble de nos rejets comme notre pression sur les territoires.

Association Démographie Responsable »

Voilà pourquoi ils refusent les énergies renouvelables et surtout l’énergie solaire.
Parce que cela n’émet pas de CO2, peu importe le nombre de personnes qui l’utilisent.

Le nucléaire émet aussi du CO2.« le chercheur de Singapour a estimé l’empreinte carbone moyenne d’une centrale nucléaire à 66g de CO2/kWh, soit une empreinte supérieure à celle des énergies renouvelables, mais bien inférieure à celle du gaz ou du charbon.

« Ces 66 g de CO2/kWh sont une moyenne, mais de nombreuses centrales, notamment en Asie, obtiennent de plus mauvais résultats, proches des émissions d’une centrale électrique au gaz », assure le chercheur. Il impute cela à la faible qualité du minerai d’uranium, utilisé comme combustible dans ces centrales. »

http://www.terraeco.net/Oui-le-nucleaire-emet-bien-du-CO2,16535.html?debut_actu_express=2

Donc le Nouvel Ordre Mondial fait exprès d’obliger les gens à utiliser de l’énergie qui émet du CO2 pour pouvoir les accuser de polluer ensuite, et justifier ensuite son programme de dépopulation.

C’est pour cette raison que toutes les solutions d’énergie solaire qui n’émettent ZERO EMISSION DE CO2 sont aussitôt abandonnées ou restent des exceptions. L’énergie solaire n’émet pas du CO2, zéro, mais le Nouvel Ordre Mondial veut accuser la population de polluer, donc dit que l’énergie renouvelable n’est pas rentable ou coûte trop cher. Alors que tout le monde sait que un panneau solaire, tout le monde avec de la connaissance peut en créer un chez soi avec quelques bricoles.
Et qu’avec juste quelques milliers d’euros de plus, on arrive à des sources d’énergie plus importantes.

« EDF saborde un champion français de l’énergie solaire Nexcis est une filiale d’EDF travaillant au développement de panneaux photovoltaïques, en pointe sur son secteur et promise à un bel avenir.

EDF a pourtant décidé soudainement de ne plus la financer. » 
source

https://reporterre.net/EDF-saborde-un-champion-francais   




La conférence de COP22 sera une répétition du discours de Bill Gates que vous pourrez retrouver ici, où il dit que la réduction de la population est nécessaire pour réduire les émissions de CO2.

https://youtu.be/6WQtRI7A064


Ceux qui signeront la pétition, signeront donc par la même occasion le discours de Bill Gates sur la vaccination pour les femmes enceintes. «  à la fin de 2014 que le Ministre brésilien de la santé a annoncé l’arrivée d’un nouveau vaccin DTCa qui devait être rendu obligatoire pour toutes les femmes enceintes dès que ce vaccin arriverait au Brésil, époque qui se terminait début 2015. Le virus Zika n’a pas été retrouvé dans la majorité des bébés qui sont nés avec des malformations, mais TOUTES LES MERES QUI ONT MIS AU MONDE DES BEBES MALFORMES AVAIENT RECU LE NOUVEAU VACCIN ALORS QU’ELLES ETAIENT ENCORE ENCEINTES.

L’explication parait évidente. »

http://www.vaccinationinformationnetwork.com/small-brain-disorder-in-brazilian-babies-caused-by-zika-virus-or-vaccine/

Il est à noter cependant que le virus ZIKA peut également être responsable de déformation de fœtus vu que c’est une fabrication de Syngenta (qui finance), Bill Gates et Oxitec, Monsanto ( qui vient d’être acheté par Bayer).

Il faudrait pour cela, voir les pays qui ont le ZIKA et qui n’ont pas encore appliqué de programme de vaccination pour les femmes enceintes.

Sinon voici la preuve que Bill Gates investit dans les moutisques OGMs:
« Des essais controversés ont eu lieu aux îles Cayman, puis en Malaisie et au Mexique, menés par la firme Oxitec (en) en partenariat avec la Fondation Bill Gates, avec comme objectif de réduire la prévalence de la dengue. L’Union européenne finance un projet de recherche sur le sujet, Infravec, auquel participe Oxitec[3].

Pour combattre la dengue, le gouvernement Brésilien a décidé en 2012 de produire 4 millions de moustiques mâles transgéniques par semaine qui seront lâchés dans la nature. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Insecte_g%C3%A9n%C3%A9tiquement_modifi%C3%A9

Nouvel Ordre Mondial: Le chaos planifié a commencé…

Posted in actualité, économie, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 juin 2014 by Résistance 71

“La vérité passe par trois étapes fondamentales, d’abord elle est moquée, puis elle est combattue et finalement acceptée comme évidence.”
~ Arthur Schopenhauer ~

 

L’effondrement global a commencé

 

La destruction planifiée économico-sociale de nos sociétés pointe à l’horizon

 

InfoWars

 

29 Juin 2014

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/the-global-meltdown-has-begun/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il est maintenant bien apparent que “l’élite” gouvernante est en train de nous mener vers une dépression économique mondiale. Les signes avant-coureurs sont partout, comme le note Alex Jones dans cette vidéo prémonitoire (NdT: vidéo dans l’article original).

De la militarisation de la science sociale à celle des agences et institutions gouvernementales (NdT: comparez l’équipemet policier et militaire aujourd’hui et celui d’il y a encore 5 ans. La marche totalitaire s’accélère, Robocops et drones sont omni-présents au pays du goulag levant pour réprimer la population et le seront très bientôt ailleurs…), annonçant le plan de l’implantation cérébrale de micro-puces, les signes avant-coureurs d’un horrible future dystopique sont maintenant à l’horizon.

Dans la vidéo, Jones cite d’importants mondialistes (Kissinger, Petraeus) qui ont prédit un futur autoritaire lorsque la constitution et ce qu’elle représente seront finalement et irrévocablement détruits et des généraux (NdT: Notamment le traître Petraeus) qui ont pavané au sujet de l’émergence de la North American Union (NdT: modelé sur le totalitarisme de l’Union Européenne et qui voit l’élimination des frontières entre le Mexique, la pays du goulag levant et le Canada, ses deux satellites, dans une extension sous stéroïde du NAFTA existant: North America Free Trade Agreement ou Traité de Libre Échance Nord-Américain. En ce moment même, des dizaines de milliers d’immigrants sont importés par le pays du goulag levant depuis l’Amérique Centrale et le Mexique, créant un stress majeur sur l’économie interne déjà moribonde. Ceci servira de prétexte à l’instauration de la loi martiale et de la suspension de la constitution très bientôt lorsque le cahos social deviendra incontrôlable et que les citoyens américains commenceront à prendre les choses en main pour leur survie…), qui prendra la forme d’un gouvernement continental ayant une classe politique non-élue (NdT: comme l’UE…), une armée et une police unifiée hyper-répressive ayant la superstructure pour mettre en application la volonté d’une clique entrepreneuriale corporatiste héréditaire dont la mission auto-déclarée est d’épurer l’humanité (NdT: au moyen d’une société post-industrielle néoféodale, qui est déjà bien plus qu’embryonnaire aujourd’hui.)

Le point de repère sans équivoque du cauchemar qui nous attend est cette économie anémique et totalement disfonctionnelle. Renforcée par l’austérité et des crises continuelles politico-sociales, des guerres, des attaques terroristes totalement fabriquées et la destruction délibérée du moteur de la prospérité économique, les Etats-Unis (NdT: sur un plan capitaliste), la soi-disant élite, véritablement prédatrice, va réaliser son rêve pervers et mortifère de domination totale. Si nous ne les arrêtons pas maintenant.

Il en revient à InfoWars et à tous les médias alternatifs d’exposer au grand jour, de dénoncer la ruse des oligarques, allant de la poussée de l’escroquerie du réchauffement climatique anthropique à la confiscation de toujours plus de richesse afin de permettre aux banksters de socialiser leurs pertes sur les citoyens américains (et autres). La presse d’enquête, sous l’opération Mockingbied de la CIA, est morte depuis longtemps dans les médias de masse, la tâche nous en incombe donc.

Note de Résistance 71:

Aujourd’hui, avec la poussée sans précédent de l’information alternative sur internet, plus personne ne peut dire “Oh, je ne savais pas, je n’étais pas au courant… Si j’avais su j’aurai agi…” Nous somme prévenus, les oligarques ne se sont jamais cachés de ce qu’ils allaient faire. Tout comme Hitler avait écrit dans son bouquin ce qu’il allait faire, les oligarques ont disséminé leurs vues et désirs dans les médias qui leur appartiennent depuis des décennies. Tout ce qu’ils ont dit publiquement ou en privé (réunions du Bilderberg, de la commission trilatérale, des think tanks néoconservateurs etc…) a été divulgué, fuité, publié. Ils ont fait écrire des bouquins par des scientifiques et historiens à la botte pour expliquer leurs visions et modus operandi. Leurs portes-paroles (Kissinger, Attali etc…) n’ont jamais manqué une occasion de promouvoir leur agenda.
Aujourd’hui le débat n’est plus de savoir si nous nous dirigeons vers une dictature mondiale (Nouvel Ordre Mondial) mais de savoir si elle sera à l’image de la société imaginée par Aldous Huxley dans “Le meilleur des mondes” (Huxley a déclaré dans un entretien qu’il n’avait pas eu à beaucoup imaginer sa société du futur, car il n’eut qu’à transposer les idées émises par son frère Julian Huxley dans ses discussion avec ses collègues et amis. Julian Huxley est l’eugéniste, fondateur de l’UNESCO, qui préconisait les soins de santé sélectifs, ignorant les couches sociales défavorisées…) ou de celle du “1984” de George Orwell.

Nous avons été prévenus. Question: Qu’allons-nous faire contre ?

Ci-dessous nous postons deux vidéos essentielles pour bien comprendre les tenants et aboutissements de ce qui se passe (VOSTF):

“EndGame” d’Alex Jones (2006)

“Entretien avec Aaron Russo” (2007)

Nouvel Ordre Mondial: Grille de contrôle et eugénisme globaux… Les peuples ne font pas partie des plans futurs de l’oligarchie criminelle qui détruit le monde !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 septembre 2012 by Résistance 71

Nous mettons ici deux liens qui correspondent aux deux parties d’un documentaire essentiel à voir pour bien réellement comprendre ce qu’il se passe dans nos sociétés. Rien n’arrive par hasard…

A voir absolument: « End Game » d’Alex Jones (sous-tritrage en français) après avoir lu cet article. Très certainement le meilleur documentaire de Jones à ce jour, sûrement son plus accompli.

End Game 1ère partie

End Game 2ème partie

 

— Résistance 71 —

 

La fin de l’humanité: La montée en puissance des robots

 

Vous ne faites pas partie des plans futurs de l’élite

 

Alex Jones & Paul Joseph Watson

 

Le 13 Septembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/the-end-of-humanity-rise-of-the-robots/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’élite mondialiste a pris la décision qui pourrait bien signifier la fin de l’humanité telle que nous la connaissons dans les décennies à venir. Les humains étant devenus superflus aux yeux de ceux qui planifient d’imposer une technocratie sur toute la planète, des robots seront utilisés pour remplacer et à la fois éliminer les humains alors que les élites auto-proclamées avancent vers leur singularité technologique tant adulée.

La montée en puissance des robots (intelligence artificielle) n’est plus du tout confinée dans le domaine de la science-fiction. Si les prédictions de ceux qui ont déjà prouvés leur précision d’imaginer le cours du futur et son développement technologique se réalisent, un nouvel âge sombre high-tech est notre destin immédiat.

Dans notre article précédent sur le sujet, nous avions mis en exergue un article écrit en 2000 par Bill Joy de l’entreprise Sun Microsystems. Dans le magazine Wired, figurait son article intitulé “Pourquoi le futur n’a pas besoin de nous” ( Why The Future Doesn’t Need Us) où il expliquait comment dans les décennies à venir, la plupart de toutes les fonctions qui sont remplies aujourd’hui par les humains seront faites par des robots.

La vaste majorité des êtres humains devenant obsolètes aux yeux de leurs contrôleurs et ce en résultat direct de ce changement de société, avec ce qui démarquera l’impact de la nouvelle révolution industrielle, l’élite “pourrait simplement décider d’exterminer la masse de l’humanité”, écrit Joy.

La prévision de Joy est répétée par un écrivain respecté, inventeur et futuriste du nom de Ray Kurzweil. Dans son livre publié en 1999 “The Age of Spiritual Machines”, Kurzweil fit une série de prédiction sur les avancées technologiques qui arriveraient à chaque étape de dix années. Les prédictions à court terme de Kurzweil furent d’une précision remarquable: il prédit alors la venue de l’iPhone, des téléphones intelligents en général et des liseuses électroniques du genre Kindle.

Kurzweil avait prédit qu’avant 2009, “les interfaces d’ordinateurs auront toutes la qualité du papier, haute résolution, contraste de haut niveau, grand champ de vision et pas d’interférence visuelle. Les livres, les magazines et les journaux seront lus de manière routinière sur des écrans qui auront la taille de petits livres.”

Kurzweil a aussi décrit l’iPad dix ans avant son émergence ainsi que la venue des communications téléphoniques sans fil utilisant “des images à haute résolution”. Il a aussi imaginé ce que serait iTunes, YouTube et des services à la demande comme Netfix ainsi que la manière dont tous ces services technologiques déclencheraient un énorme débat au sujet de la vie privée, ce qui est exactement ce qui se passe de nos jours.

Kurzweil avait prédit que des drones sans pilotes seraient utilisés dans des opérations de combat avant 2009, ce qui s’est effectivement passé.

En considérant la précision de ses prédictions, ses nouvelles prédictions pour le futur et les décennies 2019-2029 et au-delà font froid dans le dos.

Kurzweil prédit qu’avant 2019, des ordinateurs seront implantés dans les lunettes et les verres de contact, un processus qui est déjà en cours avec le développement des lunettes Google. Au moment où cela arivera, un ordinateur de 4000 US$ aura la même capacité qu’un cerveau humain d’après Kurzweil.

“La vie privée continue d’être un enjeu politique et social majeur avec de fait tout ce que fait Mr Toutlemonde stocké dans une base de données quelque part.” Écrit Kurzweil, une prédiction notable compte-tenu des révélations récentes sur le programme “Trapwire”.

Les décennies au delà de 2019 seront caractérisées par le problème d’une “sous-classe humaine”, qui ne sera pas engagée de manière productive dans l’économie. Après 2029, l’élite verra son rêve de singularité: l’humain mergeant avec la machine, commencer à prendre forme. Des ordinateurs et des téléphones, moyens de communication commenceront à être implantés dans les yeux et les oreilles des gens.

De cette manière, la vision plus large d’une élite voyant les humains comme étant complètement jetables alors que leurs fonctions seront prises par des machines, deviendra d’autant plus une réalité. “Il n’y aura quasiment plus d’emplois d’humains dans la production industrielle, l’agriculture et les transports”, écrit Kurzweil.

En 2099, la planète entière sera gérée par des systèmes informatiques artificiellement intelligents qui seront plus intelligents que l’ensemble de la race humaine combinée, un peu de la mème manière que le fameux “skynet” de la série franchisée fictive des “Terminators”.

Les humains qui auront résistés à devenir en partie cyborgs seront ostracisés dans la société.

“Même au sein des intelligences humaines qui continueront à utiliser des neurones à base de carbone, il y aura une technologie d’implants neurologiques de tous les instants, qui permettra une énorme augmentation des capacités cognitives et perceptrices pour les sujets qui les utiliseront. Les humains qui n’utiliseront pas ces implants seront incapables de participer de manière sensée à des conversations et dialogues avec ceux qui le font”, écrit Kurzweil.

Le futur dépeint par Kurzweil représente le but ultime des élites auto-proclamées, éliminant l’ordre existant et le remplaçant par une technocratie dystopique high-tech. Au lieu d’être utilisée pour donner un pouvoir progressiste à l’humanité, la technologie sera utilisée pour creuser le fossé toujours plus avant entre ceux qui “possèdent” et ceux que “ne possèdent pas”, ceux ne “possédant pas” étant éventuellement complètement éliminés.

Nous avons déjà vu quelques pas importants dans la direction d’un futur à la Kurzweil.

L’utilisation de drones pour retirer l’humain des choses de la guerre est déjà bien avancée. Dans le futur, les guerres seront essentiellement combattues par des robots, les rendant bien plus omni-présents et dangereux que maintenant. Des robots sans capacités émotionnelles hésiteront-ils de manière quelconque à déployer des armes qui pourraient éliminer totalement des races humaines ou complètement détruire l’écosystème de la planète ?

L’utilisation de robots pour les fonctions de police et de maintien de l’ordre, de recherche de suspects est aussi pour bientôt à l’ordre du jour.

Considérant les avertissements du professeur Noel Sharkey qui nous dit que des flottes de robots sont développée par DARPA et seront eventuellement utilisés pour “tuer des gens”, la firme Boston Dynamics a dévoilé une nouvelle vidéo cette semaine (Boston Dynamics released a new video this week) dans laquelle ses robots LS3 sont montrés être capables de traquer des humains de manière autonome sur des terrains accidentés.

Un robot similaire est développé en ce moment par le DARPA (Defense Advanced Research Project), nommé le “Guépard” (NdT: « Cheetah » en anglais), celui-ci a récemment battu le record du monde de vitesse humaine en cours à pied (établi par Hussein Bolt).

En 2008, le pentagone avait demandé à des contracteurs de développer un “système de poursuite multi-robots” créé pour rechercher, détecter et traquer des humains “non-coopératifs” dans des scenarii de “poursuite-évasion”.

Comme le scientifique Paul Marks l’explique, les robots seront inévitablement adaptés pour toutes fonctions domestiques incluant bien sûr les fonctions de police et de contrôle des foules et des populations.

“… Combien de temps avant que nous ne soyons les témoins de meutes de droïdes chassant des manifestants avec des armes paralysantes ? Ces meutes pourraient-elles même être armées pour tuer ?” demanda Marks.

L’utilisation de la technologie pour nous espionner et nous réduire en esclavage au lieu que de nous donner plus de pouvoir est aujourd’hui très routinier. Il suffit simplement de prendre note de la remarque du directeur actuel de la CIA, le général David Petraeus qui disait plus tôt dans l’année qu’il applaudissait l’arrivée de la grille de contrôle intelligente, des ustensiles ménagers et des produits utilitaires qui seront connecter sans fil sur l’internet.

Petraeus qualifia ce développement de “transformation”, notant que ce serait un cauchemar pour les “commerces clandestins”. En d’autres termes, la police et le FBI n’ont désormais plus aucune raison d’obtenir un mandat de quoi que ce soit pour vous espionner puisque vous allez avoir une bonne centaines de mouchards implantés dans quasiment tous les ustensiles ménagers de votre maison, de votre frigidaire à votre console de jeux.

La poussée des élites pour faciliter la montée en puissance des robots est motivée par le fait d’enlever le processus de prise de décision de la part du public et des humains. Ne pouvant faire confiance aux humains pour suivre une chaîne de décisions qui pourraient décider de la mort de nombreux autres humains, les androïdes se doivent donc d’être mis en position d’éxécuteurs des ordres.

Dans les décennies à venir, l’humanité fera face à une nouvelle forme d’esclavagisme, une tyrannie scientifiquement mise au point au travers de laquelle l’élite auto-proclamée utilisera les robots pour subjuguer le reste de l’humanité et éliminer les poches de résistance non-coopérative.

Seulement en promulgant un dégoût culturel et sociétaire envers la manipulation technologique au profit d’une élite devenue folle, pourrons-nous alors regagner le contrôle sur le futur et utiliser la technologie à des fins progressistes pour notre espèce.

En considérant le fait que « l’élite » a prouvé être tellement destructrice avec seulement un niveau primitif en comparaison, de la technologie humaine dont elle dispose jusqu’à maintenant, autoriser ces individus fou-furieux et totalement accros au pouvoir à tenir les commandes du progrès humain, ne pourra mener qu’à la destruction totale de la race humaine sur le long terme.

 

Fondation Gates… Leurre philanthropique au service de l’eugénisme du Nouvel Ordre Mondial

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences with tags , , , , , on 8 août 2010 by Résistance 71

Nous reproduisons ici la traduction d’un article du F. William Engdahl, historien et géopoliticien auteur de plusieurs ouvrages dont « Semences de destruction » qui traite de la main mise de quelques multinationales sur les moyens d’existence memes de l’humanité: sa nourriture. Livre traduit dans plusieurs langues.

Cet article daté de Mars 2010, résume et expose parfaitement a notre sens, l’agenda larvé du « club des milliardaires philanthropes », tous au service d’une dictature scientifique globale a dessein d’asservir les peuples et de contrôler de maniere quasi définitive les destinées de l’humanité. Il est de la plus haute importance aujourd’hui, d’analyser et d’exposer l’agenda des globalistes fascistes du nouvel ordre mondial et leur dictature scientifique au nom d’un progressisme chimérique afin  que les peuples puissent enfin prendre les décisions en toute connaissance de cause.

La science a été kidnappée par une clique d’oligarches de la finance et du gros business au seul dessein de réduire l’humanité en esclavage. Nous, les peuples, sommes constamment agressés tous azimuths par des crises financieres, économiques, sociales, humanitaires, scientifiques, pour la plupart induites afin de nous imposer les solutions toutes préparées par les technocrates et ingeenieurs sociaux a la solde d’une classe dominante oppressive et criminelle.

Vigilance et action citoyennes ne doivent pas fléchir !

Vive la résistance a l’oppression globaliste fasciste !

Résistance 71

Le Good Club et Son Cheptel – Bill Gates parle de

« vaccins pour réduire la population »

par F. William Engdahl, 4 Mars 2010

Fondateur de Microsoft et l’un des hommes les plus cousus d’or du monde, Bill Gates donne l’image d’un philanthrope bienveillant qui, grâce à ses milliards par l’intermédiaire de sa fondation Bill & Melinda Gates (exemptée d’impôts), combat la maladie, résout la disette alimentaire en Afrique et allège la pauvreté. Lors d’une récente conférence en Californie, Gates a révélé un dessein philanthropique moins public : la dépopulation, connue aussi sous le nom d’eugénisme.

Bill Gates a fait ses remarques à la Conférence TED2010 de Long Beach en Californie, qui est uniquement sur invitation, lors d’un discours intitulé « Innovating to Zero! » (innover vers zéro !). En plus de la proposition scientifiquement absurde de réduire à zéro d’ici à 2050 les émissions mondiales de gaz carbonique d’origine humaine, environ quatre minutes et demi après le début de son discours Gates déclare : « Voyons d’abord la population. Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards de gens. Il se dirige vers environ 9 milliards. Or, si nous faisons un excellent travail sur de nouveaux vaccins, soins de santé, services de santé génitrice (reproductive), nous abaissons cela de 10 ou 15 pour cent. » (1)

En bon anglais, l’un des hommes les plus puissants du monde déclare tout bonnement s’attendre à ce que des vaccins servent à réduire la croissance démographique. Quand Bill Gates parle de vaccins, il sait de quoi parle. En janvier 2010, devant l’« élite » du Forum économique mondial de Davos, Bill Gates a annoncé que sa fondation pourrait donner 10 milliards de dollars (environ 7,5 milliards d’euros) au cours des dix prochaines années pour mettre au point et fournir de nouveaux vaccins pour les enfants du monde en développement. (2)

L’objectif principal de sa fondation multi-milliardaire est vaccinal, en particulier en Afrique et dans les autres pays sous-développés. La fondation Bill et Melinda Gates est membre fondateur de GAVI Alliance (une alliance mondiale en faveur de la vaccination) en partenariat avec la Banque mondiale, l’OMS et l’industrie du vaccin. L’objectif de GAVI c’est de vacciner tous les enfants qui naissent dans le monde en développement.

Ça ressemble maintenant à une œuvre philanthropique noble. Le problème, c’est que l’industrie du vaccin a été maintes fois prise en train de se débarrasser de vaccins dangereux — c’est-à-dire peu sûrs parce que non testés ou avérés nocifs — dans les populations involontaires du Tiers Monde, quand elle ne peut pas les écouler en Occident. (3) Certaines organisations ont suggéré que le véritable but de la vaccination était de rendre les gens malades et même plus sensibles aux maladies et à la mort prématurée. (4)

Se débarrasser des poisons dans le Tiers Monde

Au lendemain de la toute dernière déclaration d’urgence pandémique mondiale inutile à propos du H1N1, les pays industriels sont restés perchés sur des centaines de millions de doses de vaccins non testés. Ils ont décidé de se débarrasser de ces restes embarrassants en les remettant à l’OMS, qui à son tour projette de s’en délester gracieusement dans certains pays pauvres. La France a donné 91 millions de ses 94 millions de doses [*] achetées par le régime Sarkozy à des géants pharmaceutiques, la Grande-Bretagne a donné 55 millions de ses 60 millions de doses. L’histoire est similaire en Allemagne et Norvège. (5) [* Ndt : ainsi, les 5 ou 10 millions de vaccinés en France étaient encore un autre croc à merdre agité par la ministre de la Pompe à Phynances !]

Comme l’a noté  le Dr Thomas Jefferson, épidémiologiste au Centre de recherche Cochrane à Rome : « Après tout, pourquoi donner les vaccins aux pays en développement ? La pandémie a été annulée dans la plupart des régions du monde. Dans les pays pauvres, la plus grande menace en ce moment c’est les maladies cardiaques et circulatoires, tandis que les chiffres du virus sont en bas de la liste. Quelle est la raison médicale du don de 180 millions de doses ? (6) En outre, la grippe est un problème mineur dans les pays bien ensoleillés, et il s’est avéré que la redoutable « nouvelle grande peste » pandémie du H1N1 était la plus anodine des grippes enregistrées.

Les fabricants de vaccins ne parlent pas des énormes dommages de santé dus à vaccination infantile, qui incluent l’autisme et les nombreuses déformations neuro-musculaires qui ont été imputés aux adjuvants toxiques et aux agents de conservation utilisés dans la plupart des vaccins. De nombreux vaccins, surtout ceux qui sont rendus meilleur marché en multiples doses pour la vente au Tiers Monde, contiennent quelque chose appelé thimérosal (thiomersol aux États-Unis), un composé (ethylmercurithiosalicylate de sodium) contenant environ 50% de mercure, utilisé comme conservateur.

En juillet 1999, le US National Vaccine Information Center a déclaré dans un communiqué, « Les effets cumulatifs de l’absorption de mercure peuvent créer des dommages au cerveau. » Le même mois, l’American Academy of Pediatrics (AAP) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont alerté le public sur les éventuels effets sur la santé des vaccins contenant du thimérosal. Ils ont fortement recommandé de retirer le thimérosal dès que possible des vaccins. En vertu de la directive de la loi FDA Modernization Act de 1997, la Food and Drug Administration a également déterminé que les nourrissons qui subissent plusieurs vaccins contenant du thimérosal pourraient avoir une exposition mercurielle supérieure aux recommandations fédérales. (7)

Une nouvelle forme d’eugénisme ?

L’intérêt de Gates à l’égard de la dépopulation des Noirs et des autres minorités n’est malheureusement pas nouvelle. Comme je le document dans mon livre, OGM : Semences de destruction (8), depuis les années 1920 et dans une bonne partie du Troisième Reich, la fondation Rockefeller a financé la recherche eugénique en Allemagne à travers l’Institut Kaiser-Wilhelm de Berlin et Munich. Ils ont fait l’éloge de la stérilisation forcée de gens par l’Allemagne hitlérienne, et des idées nazies sur la « pureté de la race. » C’est John D. Rockefeller III, défenseur toute sa vie de l’eugénisme, qui a utilisé l’argent de sa fondation « exemptée d’impôts » pour lancer dans les années 50 le mouvement néo-malthusien de réduction des populations grâce à son Population Council à New York.

L’idée d’utiliser des vaccins pour diminuer secrètement la natalité dans le Tiers Monde n’est pas non plus nouvelle. David Rockefeller, le bon ami de Bill Gates, et sa fondation Rockefeller, ont été impliqués dès 1972 dans un important projet en collaboration avec l’OMS, entre autres, pour mettre au point un « nouveau vaccin. »

Du projet de l’OMS et Rockefeller a résulté une application de masse sur des cobayes humains en Guinée au début des années 90. L’OMS a supervisé des campagnes de vaccination de masse contre le tétanos au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines. Se méfiant des motifs derrière le programme de l’OMS, le Comité Pro Vida de Mexico, une organisation de terrain catholique romaine, a décidé de vérifier de nombreux flacons de vaccin et a découvert qu’ils contenaient de l’hormone gonadotrophine chorionique humaine ou hCG. C’était un ingrédient bizarre pour un vaccin destiné à protéger les gens contre le tétanos, qui découle de l’infection de plaies dues à des clous rouillés ou à tout autre contact avec certaines bactéries du sol. À vrai dire, le tétanos est aussi plutôt rare. C’était aussi curieux car la hCG est une hormone naturelle nécessaire au maintien de la grossesse. Seulement, combinée à un porteur d’anatoxine tétanique, cela stimule la formation d’anticorps contre la hCG, rendant la femme incapable de rester enceinte ; une forme d’avortement cachée. Des rapports similaires, de vaccins corsés à l’hormone hCG, sont arrivés des Philippines et du Nicaragua. (9) [Ndt : est-ce que ça explique pourquoi les médecins du travail, en France, ont été incités à conseiller systématiquement et avec beaucoup de persuasion, en décrivant les effets horribles de la maladie, les employés de se faire vacciner contre le tétanos lors de la visite médicale annuelle ?]

La « révolution génétique en Afrique » de Gates

La fondation Bill et Melinda Gates, ainsi que David Rockefeller de la fondation Rockefeller, les créateurs de la biotechnologie des OGM, financent aussi un projet appelé The Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA), dirigé par l’ancien chef de l’ONU Kofi Annan. En acceptant le rôle de chef de l’AGRA en juin 2007, Annan a exprimé sa « gratitude envers les fondations Rockefeller, Bill & Melinda Gates, et toutes les autres personnes qui soutiennent notre campagne africaine. » Le conseil d’administration de l’AGRA est dominé à la fois par des gens des fondations Gates et Rockefeller. (10)

Monsanto, DuPont, Dow, Syngenta et d’autres géants de l’agro-alimentaire, signalés au cœur de l’AGRA, l’utilisent comme une moyen pour diffuser leurs OGM dans toute l’Afrique sous l’étiquette trompeuse de « biotechnologie, » un euphémisme pour désigner les semences génétiquement modifiées brevetées. La personne de la fondation Gates responsable de son travail avec l’AGRA est le Dr Robert Horsch, un ancien depuis 25 ans chez Monsanto, qui était dans son équipe de développement de la technique de génie génétique du Roundup Ready. Son travail serait d’utiliser l’argent de la fondation Gates pour introduire les OGM en Afrique. (11)

L’Afrique du Sud est jusqu’ici le seul pays africain autorisant légalement la plantation de cultures d’OGM. En 2003, le Burkina Faso en a autorisé des essais. En 2005, le Ghana de Kofi Annan a rédigé des lois de biosécurité et les principaux responsables ont exprimé leur intention de poursuivre la recherche sur les cultures d’OGM. L’AGRA sert à créer des réseaux de « négociants agricoles » à travers l’Afrique, qui ne mentionnent aucun OGM ni herbicide au premier abord, afin de disposer de l’infrastructure en place pour introduire massivement les OGM. (12)

OGM, glyphosate et dépopulation

Jamais il n’a été démontré que les cultures d’OGM sont sans danger pour la consommation humaine ou animale. En outre, elles sont fondamentalement instables génétiquement, car il s’agit de produits artificiels faits à partir de semences données, dans l’ADN desquelles a été introduite une bactérie étrangère, du style Bacillus thuringiensis (Bt), ou d’autres éléments, pour changer leurs caractéristiques. Tout aussi dangereux peut-être, il y a les herbicides chimiques « appariés, » vendus avec l’OGM en tant qu’élément obligatoire du contrat, comme le Roundup de Monsanto, l’herbicide le plus largement utilisé dans le monde. Il contient des composés hautement toxiques de glyphosate qui ont été testés de manière indépendante et dont la présence à des concentrations toxiques de loin supérieures au seuil dangereux pour les humains ou les animaux a été démontrée dans les applications sur les OGM. Des tests montrent que d’infimes quantités de composés de glyphosate porterait gravement atteinte aux cellules humaines ombilicales, placentaires et embryonnaires chez la femme enceinte buvant l’eau d’une source proche d’un champ d’OGM. (13)

Un projet de longue date du gouvernement étasunien consiste à perfectionner une variété de maïs génétiquement modifiée. Le maïs étant l’aliment de base du Mexique et de nombreux autres pays latino-américains. Ce maïs a été testé lors d’essais en plein champ par une petite compagnie de biotechnologie de Californie nommée Epicyte, financée par le ministère de l’Agriculture étasunien. En annonçant sa réussite à la conférence de presse de 2001, montrant ses plants de maïs génétiquement modifiés, le président d’Epicyte, Mitch Hein, a annoncé : « Nous avons une serre pleine de plants de maïs qui produisent des anticorps contre les spermatozoïdes. (14)

Hein a expliqué qu’ils avaient pris les anticorps chez des femmes atteintes d’une maladie rare connue sous le nom d’infertilité immunitaire, isolé les gènes qui régissent la fabrication de ces anticorps contraceptifs et, en utilisant des techniques de génie génétique, ont inséré les gènes dans des semences de maïs ordinaire utilisées pour produire des plants de maïs. De cette façon, ils ont produit en réalité un contraceptif caché, incorporé au maïs destiné à la consommation humaine. « Pour l’essentiel, les anticorps sont attirés par les récepteurs de surface des spermatozoïdes, » a déclaré Hein. « Ils s’accrochent à chaque spermatozoïde et le rendent si lourd qu’il ne peut pas se mouvoir. Il s’agite juste comme s’il dansait la lambada. » (15) Hein a affirmé qu’il s’agissait d’une solution possible à la « surpopulation » mondiale. La question morale et éthique de l’alimentation humaine dans les nations pauvres du Tiers Monde à l’insu de ces pays est omise dans ses remarques.

Les spermicides cachés dans le maïs modifié génétiquement fournis aux populations affamées du Tiers Monde, grâce à la générosité des fondations Gates, Rockefeller et de l’AGRA de Kofi Annan, ou encore les vaccins contenant des agents stérilisants non divulgués, ne sont que deux cas documentés du recours aux vaccins ou aux OGM pour « réduire les populations. »

Et le « Good Club »

Le discours de Bill Gates au TED2010, sur l’émission zéro et la dépopulation, est compatible avec un article paru en mai 2009 dans un média culturel (ethnic) de New York, Irish.Central.com. Selon cet article, le 5 mai 2009 une réunion secrète s’est tenue chez Sir Paul Nurse, président de l’université Rockefeller, avec quelques-uns des individus les plus argentés des États-Unis. Était présent Warren Buffett, le gourou de l’investissement, qui a décidé en 2006 de mettre les 30 milliards de dollars de la fondation Buffett en commun avec la fondation Gates, pour créer la plus grande fondation privée exempte d’impôts du monde, dotée de quelque 60 milliards de dollars. Le banquier David Rockefeller était l’hôte.

La lettre d’invitation personnelle était signée par Gates, Rockefeller et Buffett. Ils ont décidé de s’appeler le « Good Club » (bon club ?). Était également présent le pape des médias, Ted Turner, le milliardaire fondateur de CNN, qui a déclaré dans une entrevue réalisée en 1996 pour Audubon, un magazine sur la nature, qu’une réduction de 95% de la population mondiale pour la ramener entre 225 et 300 millions serait « idéal. » Dans une interview en 2008 à l’Université Temple de Philadelphie, Turner a peaufiné son chiffre à 2 milliards, soit une réduction de plus de 70% de la population actuelle. Encore moins élégamment que Gates, Turner a déclaré : « Nous avons trop de gens [sic, ndt]. C’est pourquoi nous avons le réchauffement climatique. Nous devons avoir moins de gens en utilisant moins de substance (sic). (16)

Les autres participants de cette première réunion du Good Club auraient été : Eli Broad, milliardaire de l’immobilier, Michael Bloomberg, milliardaire et maire de New York, et Peter G. Peterson, milliardaire de Wall Street et ancien meneur du Council on Foreign Relations.

Il y avait en outre Julian H. Robertson, Jr., le milliardaire des fonds de spéculation qui a travaillé avec Soros dans l’attaque des monnaies de Thaïlande, d’Indonésie, de Corée du Sud et des économies des Tigres asiatiques, pour précipiter la crise de 1997-98 en Asie. Étaient aussi présents à la première session du Good Club, Patty Stonesifer, ancien PDG de la fondation Gates, et John Morgridge de Cisco Systems. Le groupe pesait une fortune cumulée de plus de 125 milliards de dollars. (17)

Selon des comptes-rendus apparemment divulgués par l’un des participants, la réunion a été organisée en réaction au ralentissement économique mondial et aux nombreuses crises sanitaires et écologiques qui affligent la planète.

Mais le thème central et le but de la réunion secrète des ploutocrates du Good Club concernait le souci prioritaire présenté par Bill Gates, c’est-à-dire comment faire progresser plus efficacement leur programme mondial de contrôle de la natalité et de dépopulation. Au cours des pourparlers un consensus aurait émergé : « ils reviendraient à une stratégie où la croissance démographique sera combattue en tant que menace environnementale, sociale et industrielle potentiellement désastreuse. » (18)

Le dessein d’eugénisme mondial

Gates et Buffett sont les grands bailleurs de fonds des programmes de dépopulation mondiaux, tout comme Turner, dont la fondation des Nations Unies a été créée pour canaliser un milliard de dollars de ses stock-options exempts d’impôts, gagnés dans AOL-Time-Warner, vers divers programmes de réduction de la natalité dans le monde en développement. (19) Les programmes en Afrique et ailleurs sont déguisés en actions philanthropiques et fournissent des services de santé aux pauvres d’Afrique. Ils impliquent en réalité la stérilisation forcée de la population par l’intermédiaire de vaccinations et d’autres médicaments qui rendent stériles les femmes en âge de procréer. La fondation Gates, où Buffett a déposé le gros de sa fortune il y a deux ans, est aussi favorable à l’introduction de semences d’OGM en Afrique, sous le manteau de la « Deuxième révolution verte » d’Afrique dirigée par Kofi Annan. L’introduction des OGM brevetés en Afrique s’est heurtée jusqu’ici à une énorme résistance autochtone.

Des experts de la santé font remarquer que, [si] c’était l’intention de Gates d’améliorer réellement la santé et le bien-être des Noirs africains, les mêmes centaines de millions de dollars investis par la fondation Gates dans des vaccins non testés et dangereux pourraient servir à fournir un minimum d’eau potable et d’installations d’assainissement. Il n’est pas sain de vacciner un enfant qui va ensuite boire l’eau de la rivière polluée par des excréments. Mais naturellement, l’assainissement de l’eau et des systèmes d’évacuation des eaux usées en Afrique révolutionneraient l’état sanitaire du continent.

Le commentaire de Gates au TED2010, sur de nouveaux vaccins pour réduire la population mondiale, n’était manifestement pas une remarque improvisée. Pour ceux qui doutent, la présentation faite par Bill Gates lors de la réunion annuelle au TED2009 dit presque exactement la même chose au sujet de la dépopulation pour réduire le réchauffement planétaire. Pour les puissants du Good Club, les êtres humains semblent être une forme de pollution égale au gaz carbonique.

Références:

1. Discours de Bill Gates, « Innover vers zéro » à la conférence annuelle TED2010 à Long Beach en Californie, le 18 février 2010 :
www.ted.com/talks/bill_gates.html

2. Bill Gates makes $10 billion vaccine pledge (Bill Gates fait une promesse de 10 milliards de dollars pour les vaccins), Telegraph de Londres, 29 janvier 2010 :

www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/dav

3. WHO Donates Millions of Doses of Surplus Medical Supplies to Developing countries (L’OMS donne les millions de doses de vaccins des fournitures excédentaires aux pays en développement), Louise Voller et Kristian Villesen, Danish Information, 22 décembre 2009 :

www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2419%3Awhos-swine-flu-jab-donations-to-developing-countries-demarks-information-reports&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=en

4. L’un d’eux est le Population Research Institute à Washington :

http://pop.org/

5. Louise Voller et autres, op. cit en (3).

6. Ibid.

7. Noté dans Vaccinations and Autism :

www.mercurypoisoningnews.com/vacautism.html

8. OGM : Semences de destruction : L’arme de la faim, de F. William Engdahl.

9. James A. Miller, Are New Vaccines Laced With Birth-Control Drugs? (Des médicaments contraceptifs sont ajoutés aux vaccins ?), HLI Reports, Human Life International, Gaithersburg, Maryland; juin-juillet 1995.

10. Cité dans L’« arche de Noé végétale » en Arctique, de F. William Engdahl : Bill Gates, Rockefeller et les géants des OGM savent quelque chose que nous ignorons, 4 décembre 2007 :

www.alterinfo.net/L-arche-de-Noe-vegetale-en-Arctique_a14802.html

11. Mariam Mayet, Africa’s Green Revolution rolls out the Gene Revolution (En Afrique, la révolution génétique sort de la révolution verte), African Centre for Biosafety, ACB Briefing Paper No. 6/2009, Melville, South Africa, avril 2009.

12. Ibid.

13. Nora Benachour et Gilles-Eric Seralini, Glyphosate Formulations Induce Apoptosis and Necrosis in Human Umbilical Embryonic, and Placental Cells (Les formules à base de glyphosate induisent l’apoptose et la nécrose des cellules humaines embryonnaires ombilicales et placentaires), Chemical Research in Toxicology Journal, American Chemical Society, 2009, 22 (1), pp 97–105.

14. Robin McKie, GMO Corn Set to Stop Man Spreading His Seed (Le maïs OGM est créé pour empêcher l’homme de répandre sa semence), The Observer de Londres, 9 septembre 2001.

15. Ibid. McKie a écrit : « Les plantes contraceptives sont l’œuvre de la société de biotechnologie Epicyte de San Diego, dans laquelle les chercheurs ont découvert une classe rare d’anticorps humains qui s’attaque au sperme… la compagnie a créé des petites usines horticoles qui fabriquent des contraceptifs… Pour l’essentiel, les anticorps sont attirés par les récepteurs superficiels des spermatozoïdes, » a déclaré Hein. « Ils s’accrochent à chaque spermatozoïde et le rendent si lourd qu’il ne peut pas se mouvoir. Il s’agite juste comme s’il dansait la lambada. »

16. Cité par Turner dans une vidéo de youTube par Aaron Dykes de Jones Report, Ted Turner: World Needs a ‘Voluntary’ One-Child Policy for the Next Hundred Years (Ted Turner : Le monde a besoin d’une politique volontariste d’enfant unique pour les cent prochaines années), Jones Report.com, 29 avril 2008 :

www.jonesreport.com/article/04_08/28turner_911.html

17. John Harlow, Billionaire club in bid to curb overpopulation (Club de milliardaires pour maîtriser la surpopulation), The Sunday Times de Londres, 20 mai 2009 :

www.timesonline.co.uk/tol/news/world/us_and_americas/article6350303.ece.

18. Ibid

19. Fondation des Nations Unies, Women and Population Program :

www.unfoundation.org/about-unf/experts/

***

F. William Engdahl est l’auteur de plusieurs ouvrages dont deux sont traduits en français : OGM : Semences de destruction : L’arme de la faim et Pétrole, une guerre d’un siècle : L’ordre mondial anglo-américain. Il est joignable depuis son site, www.engdahl.oilgeopolitics.net.

Original : www.financialsense.com/editorials/engdahl/2010/0304.html

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-bill-gates-parle-de-vaccins-pour-reduire-la-population-46594058.html