Archive pour escroquerie guerre au terrorisme

Escroquerie de la « guerre contre le terrorisme »: Un ponte d’Human Rights Watch (CIA) financier d’Al Qaïda (Al CIAda)…

Posted in actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 21 décembre 2013 by Résistance 71

L’Al Qaïda de la CIA découverte dans l’association Human Rights Watch de la… CIA

 

Kurt Nimmo

 

20 décembre 2013

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/cias-al-qaeda-discovered-in-cias-human-rights-watch/

 

~ Résistance 71 ~

 

Pas sûr de savoir oû le journaliste David Frum veut en venir avec ceci:

(traduction de tweets):

“Un activiste qui travaillait de manière intime pour Human Rights Watch faisait un doublon en tant que financier d’Al Qaïda ~ Terroriste pour les droits de l’Homme ~ Le gouvernement américain a dit cette semaine que le patron d’une ONG des droits de l’Homme, travaillant pour des prisonniers politiques islamistes, était aussi un financier pour Al Qaïda.”

A la fois l’ONG Human Rights Watch et Al Qaïda sont des opérations de la CIA. Human Rights Watch est financée par la notoire Fondation Ford (NdT: intérêts Rockefeller, la FF est gérée depuis des lustres par des cadres de l’empire Rockefeller) et est aussi financièrement soutenue par le milliardaire mondialiste George Soros.

Dans les années 1950, le bankster John McCloy (NdT: fiduciaire de la Fondation Rockefeller de 1946 à 1949 et président de la Banque Mondiale 1947-49…) fit rentrer les opérations de la Fondation Ford au sein de la CIA. “Depuis son origine, il y a eu des inter-relations très proches structurellement au niveau du personnel et aux plus hauts niveaux entre la CIA et la FF”, écrit James Petras. “La FF a développé une stratégie sophistiquée de financement des groupes militant pour les droits de l’Homme.”

La même chose s’est déroulée avec Al Qaïda, qui est 100% CIA pur sucre du bas vers le sommet. Ceci est considérée comme une théorie du complot de fêlés et ce malgré les amples preuves soutenant cette affirmation, Robin Cook, l’ancien ministre des affaires étrangères britannique, a fait cette affirmation, ainsi que l’ancien secrétaire à la défense britannique Michael Portillo, la deux fois première ministre du Pakistan Benazir Bhutto, le prince Bandar Bin Sultan d’Arabie Saoudite et des douzaines d’experts et de chercheurs universitaires.

Quoi qu’il en soit, les garde-chiourmes et universitaires de l’establishment, disent que l’idée que la CIA ait soutenu les arabes afghans et les moudjahidines, qui devinrent ensuite Al Qaïda et les Talibans est total non-sens et “pure fantaisie”, simplement “un mythe populaire”. Allez voir le lien sur Wikipedia sur la controverse (http://en.wikipedia.org/wiki/CIA–al-Qaeda_controversy#Opposing_view ). Beaucoup de personnes y sont citées comme le journaliste de CNN Peter Bergen, qui est en conflit d’intérêt avec le narratif sur Al Qaïda.

Quant à Frum, le Canadien a littéralement construit sa carrière en diffusant le narratif officiel sur Al Qaïda en y apportant en plus le fameux “axe du diable”, avec cette idée que l’Iran, la Corée du Nord et pathétiquement l’Irak, construisaient des armes nucléaires pour les utiliser contre nous, les amoureux de la paix et de la liberté. Cet axe suspicieux s’il en est, fut utilisé en partie pour pousser à l’invasion de l’Irak et ultimement pour massacrer plus d’un millions d’Irakiens.

Il est certainement très possible qu’Al Qaïda se soit frayé un chemin dans l’ONG Human Rights Watch de la CIA. Cela est parfaitement raisonable de l’envisager et fera de belles manchettes pour les néocons comme David Frum qui en salivent par avance.

 

 

Publicités

Nouvel Ordre Mondial: La fabrication de la « menace » terroriste par le pays du goulag levant

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 10 août 2013 by Résistance 71

Yemen : La menace terroriste est une pure fabrication selon le diplomate français Gilles Gauthier

Au sujet de la menace terroriste présentée par les États-Unis comme imminente au Yémen et des fermetures d’ambassades occidentales, M. Gilles Gauthier (*), ancien ambassadeur de France au Yémen, a déclaré sur les ondes de France Culture, que les dirigeants européens se sont couverts de ridicule.

 

8 AOÛT 2013

 

Gilles Gauthier

 

url de l’article:

http://www.silviacattori.net/article4686.html

 

Au journaliste [1] qui demandait si les éléments qui ont permis aux États-Unis de faire état d’une menace imminente au Yémen étaient crédibles et si la fermeture des ambassades et l’évacuation des ressortissants américains ne servaient pas à justifier les écoutes généralisées dénoncées par Edward Snowden M. Gilles Gauthier a répondu :

« Je voulais d’abord vous dire que j’ai beaucoup aimé votre présentation [2] parce que depuis quelques jours je suis ahuri par la présentation des évènements […] touchant le Yémen par la presse, par tous les médias.

Effectivement on a un évènement totalement fabriqué ; une communication américaine qui devient un évènement […] et à ce moment là tout le monde commence à s’affoler […]. Je crois qu’il y a un emballement ; c’est-à-dire que nos chancelleries à nous, nos dirigeants européens, sont pris dans le mouvement, ne savent plus trop ce qu’ils font et ils suivent et ils ferment eux aussi les ambassades […]. C’est un peu dérisoire tout ça…Je suis très content que votre radio, votre émission remette un peu les choses d’aplomb… ».

[…]

« J’étais ambassadeur au Yémen jusqu’à il y a 3 ans ; et j’y suis retourné au mois de janvier […] Il y avait eu un moment où le mouvement d’Al-Qaïda avait entièrement contrôlé une assez importante région proche d’Aden. Depuis, le président yéménite a réussi très intelligemment à la récupérer entièrement. On n’en a pas beaucoup parlé ; c’était un évènement positif. […] Les Américains avec leurs drones ne sont pas capables de faire ça. Cela a été fait en coopération avec le président et les tribus du sud. Du coup les gens d’Al-Qaïda se sont trouvés dispersés […] Donc effectivement il y a un danger de ce type … pour les Américains, mais ils sont en danger aussi à cause de leur politique… »

À la question de savoir si la méthode des États-Unis – l’usage des drones pour combattre le terrorisme – n’est pas contreproductive et si on ne créé pas du terrorisme avec les drones, Obama étant sur la même ligne que George Bush junior, Gilles Gauthier a répondu :

« Bien sûr, la politique des drones est une façon de fabriquer les terroristes […] Oui c’est dommage, c’est regrettable. Il (Obama) est totalement sur la même ligne ; il l’a même accentuée […] ; les États-Unis, un pays qui a des valeurs démocratiques, sont totalement en dehors de tout droit international ; l’usage des drones en dehors des situations de guerre […] les opérations de guerre sur un territoire étranger, sont une monstruosité. […] Le Yémen n’est pas les État-Unis ; ils n’ont aucun accord militaire officiel qui les autorise à faire cela ; ils sont dans un cadre tout à fait illégitime qui peut être qualifié d’opération terroriste […] ce sont des opérations qui n’entrent dans le cadre d’aucune légitimité internationale. »

Silvia Cattori

 

[1] Lors de l’émission « Les Matins d’été » de France Culture, du 8 août.

[2] Nous avions nous aussi été agréablement surpris par l’honnêteté rare de la part du journaliste

 

 

Résistance politique: Alerte terroriste au Moyen-Orient… Quand Washington prend toujours les gens pour des cons (Paul Craig Roberts)

Posted in actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 9 août 2013 by Résistance 71

Washington pense que vous êtes stupides

 

Paul Craig Roberts

 

6 Août 2013

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2013/08/06/washington-thinks-you-are-stupid-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il y a un vieil adage qui dit que si le gouvernement a peur du peuple, il y a liberté, mais à l’inverse si le peuple a peur du gouvernement, alors il y a tyrannie. Les criminels de Washington non seulement n’ont pas peur de nous, mais ils ne nous respectent en aucune façon. Washington regarde les citoyens américains comme de stupides moutons à mener à l’abattoir.

Washington pense qu’il peut dire ce qu’il veut à la population et que les gens vont le croire. Par exemple, la ligne officielle est que la récession a commencé en Septembre 2007 et s’est terminée en Décembre 2009. Beaucoup d’Américains croient cela, même s’ils n’ont eu aucune expérience pesonnelle d’une quelconque amélioration économique. En fait, ils sombrent de plus en plus dans la pauvreté et la précarité.

Et n’oubliez pas ces armes de destruction massive inexistantes que Saddam Hussein était supposé posséder selon Washington ; ou l’incident du Golfe du Tonkin, évènement falsifié qui vît Washington affirmer qu’un de ses navires avait été attaqué par les nord-vietnamiens. En réalité, la liste des mensonges officiels est très longue. Quiconque croit ce que raconte Washington est bien trop naïf pour pouvoir sortir seul de sa maison. Mais les Américians croient les mensonges, parce qu’ils croient que cela est un requis du patriotisme.

S’appuyant sur la crédulité affirmée et prouvée de la grande majorité de la population américaine, Washington a déclaré avoir éventé un complot d’attaque d’Al Qaïda pour attaquer les ambassades américaines au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Pour arrêter le complot, Washington a fermé 19 ambassades le week-end dernier et pour cette semaine également.

Washington n’a bien sûr pas expliqué en quoi fermer les ambassades va arrêter le complot. Si Al Qaïda veut faire sauter les ambassades, il peut très bien les faire sauter lorsqu’elles sont ouvertes ou fermées.

Si Al Qaïda veut tuer des personnels d’ambassades, il peut le faire chez eux, ou sur la route du travail ou plus tard dans les ambassades après que l’alerte soit finie.

Je ne regarde la pressetituée que pour vérifier si mes estimations du moment de leur prostitution envers Washington est juste. J’ai peut-être loupé quelques expressions de scepticisme au sujet des dernières menaces de terrorisme ; mais j’ai entendu le compte-rendu de la NPR (NdT: Radio nationale d’état, un peu le France Inter yankee diffusée nationalement). Du temps de l’ère Reagan, la NPR était une voix indépendante. Aujourd’hui elle fait partie intégrante de la pressetituée. NPR ment pour Washington et le fait de son mieux.

Les médias américains ont ignoré le fait évident que dès que la population américaine, le congrès et les alliés marionnettes de Washington, comme l’Allemagne par exemple, ont commencé à dire que les actions d’espionnage universelles de la NSA étaient clairement inconstitutionnelles et illégales, le régime Obama a poussé le bouton de la peur afin de faire taire les critiques et de ramener le congrès et l’Allemagne dans la ligne du parti.

Washington a proclamé qu’une “menace” a été découverte, qu’Al Qaïda, une organisation que Washington utilise dans ses efforts de renverser le gouvernement Al-Assad en Syrie (NdT: après la Libye…) et une organisation qui s’enrichit de contrats militaires de ses groupes affiliés en Afghanistan, allait faire sauter des ambassades américaines au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Washington n’a pas expliqué pourquoi Al Qaïda, bénéficiaire des largesses de Washington, allait soudainement tarir sa source de fric et de soutien en attaquant des ambassades américaines. (NdT: Notons également au passage qu’Al CIAda n’a jamais attaqué Israël ou ses intérêts dans la région ou ailleurs…  Ni même jamais menacé de le faire… Un peu paradoxal pour une organisation qui se veut islamiste non ?)

Je suis surpris que des bombes n’ont pas explosé dans ces ambassades afin de prouver la valeur de l’espionnage de la National Stasi Agency (NSA), mettant ainsi la honte au passage au congrès et aux marionnettes européennes qui objectent le bien-fondé de cet espionnage global.

Dès que vous donnez un moment de réflexion à ce que Washington avance, vous voyez que Washington ne fait que prouver son incapacité en gonflant de telles menaces non-existentes. Officiellement, les Etats-Unis sont en guerre avec Al Qaïda depuis le 7 Octobre 2001. La “super-puissance” a bataillé avec quelques milliers de militants légèrement armés pour près de 12 ans et quel est le résultat ?

Malgré la vantardise de Washington d’avoir tué les top leaders d’Al Qaïda, incluant Oussama Ben Laden lui-même, Washington a perdu la guerre. Al Qaïda s’est développé de manière si puissante, que l’organisation non seulement se bat en Syrie avec l’aide de Washington, contre Assad, mais a aussi empêché l’armée américaine d’occuper l’Afghanistan. En plus des succès militaires d’Al Qaïda sur la “super-puissance” et la chaos qu’elle continue à mettre en Irak, AQ est maintenant si puissante qu’elle peut faire fermer les ambassades américaines à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. La “menace” qui était supposée mettre en valeur la position de la NSA prouve en fait la faiblesse de Washington.

Nous pouvons en fait espérer que bientôt AQ ferme Washington. Imaginez le sens de libération américain si Washington était fermé ou même mieux, si Washington pouvait être mis sous une couverture magique punjabi et disparaître. Pour les 99% du pays et le reste du monde, Washington n’est de toute façon rien d’autre qu’un oppresseur.

escroquerie de la guerre contre le terrorisme: Al CIAda en écran de fumée pour justifier l’espionnage global de la NSA

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 7 août 2013 by Résistance 71

La vision analytique de Pepe Escobar (Asia Times) n’a d’égal que la truculence de son narratif. Escobar est une des figures la plus respectée du journalisme d’enquête actuel.

— Résistance 71 —

 

Al Qaïda à la rescousse

 

Pepe Escobar

 

5 Août 2013

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/article35754.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quand çà se passe mal, on peut toujours compter sur le ministère de la vérité pour faire avaler la pilule.

La fin du Ramadan était imminente. Les classes de discussion du djihad de cette nébuleuse qu’est Al Qaïda de la Péninsule Arabe (AQPA), se firent plus pressantes. Ce fut un festival d’évasion de la Libye au Pakistan en passant par l’Irak, le tout en parfaite synchronisation avec deux fatwas successives énoncées par l’homme de paille éternel, l’ancien acolyte d’Oussama Ben Laden soi-même: Aïman “Docteur Diabolique” al-Zawahiri. Imaginez une réunion de crise organisée en hâte au plus haut niveau du complexe orwellien/panoptique:

“Messieurs, dames, nous avons une occasion en or ici. Nous sommes assiégé par le dissident/traître Edward Snowden, libéré par les soviétiques, et ce hacker terroriste de Greenwald. Snowden est peut-être en train de gagner: même parmi le public américain, il y a une perception grandissante que nous sommes bien plus une menace qu’Al Qaïda. Donc, nous devons montrer que nous protégeons de manière vigilante les libertés. Oui.. Nous allons crier Terra, Terra, Terra !”

Instantanément, nous avons la fermeture, en fanfare, de plein d’ambassades et de consulats américains dans le “monde musulman” et le ministère des AE émet une alerte mondiale à ses ressortissants pour voyager, bientôt relayée par Interpol. La confusion s’ensuit, beaucoup essayant de comprendre si faire le routard en Thaïlande ou manger du caviar frais à Bakou est une bonne façon de ne pas se faire faire sauter le caisson.

Instantanément, nous avons aussi les médias entrepreneuriaux américains et européens, qui tombent  de nouveau amoureux du Terra, Terra, Terra et vouent aux gémonies ceux qui pensent que ceci a quoi que ce soit à voir avec une quelconque islamophobie. Vous pensez que Terra était partie ? Non, Terra est omni-présente, omnisciente, rampante partout. Terra n’en a jamais assez de vous. Trains, bateaux, avions… Nulle part êtes-vous en sécurité. Et pourtant, le renseignement si spécifiquement fabuleux, déterré par le ministère de la vérité, provient de quelque obscur djihadiste, disant sur la toile, que lui et ses potes allaient faire quelque chose de mal, un jour, quelque part, dans quelques endroits multiples et non-spécifiés à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Une fausse-bannière se prépare…

A regarder de plus près ces “milliers” de membres d’AQ libérés, prêts à semer le chaos partout dans le monde, on se rend compte que la plupart pourraient être “nos amis” après tout. L’évasion de Benghazi impliquant probablement 1 000 personnes, ne concerne pas vraiment les amis de l’OTAN du Groupe Libyen Islamiste Armé, leurs milices étant déjà au pouvoir, tout occupé qu’ils sont à dissoudre la Libye en un état déliquescent. Sur la double évasion de Baghdad (environ 1 400 évadés), leur destination est de se rendre en Syrie à travers le désert afin de s’engager dans le djihad aux côtés de leurs amis de la combinaison Obama/Cameron/Hollande/Maison des Saoud et de leurs protégés Jabhat al-Nosrat/État Islamique d’Irak et du Levant.

Mais attendez une minute… S’ils sont “nos amis” en Libye, en Syrie, comment se fait-il qu’ils soient nos ennemis au Pakistan et au Yémen ? Au Pakistan (probablement 500 évadés), ils vont se disperser dans les zones tribales et se planquer, ou alors ils vont être dronés par 00 Bama et sa liste sous licence de tuer. Pas d’alerte appliquée au Pakistan du reste (comme pour l’ambassade d’Islamabad ou le consulat de Peshawar par exemple), pas plus qu’en Indonésie. Donc ce n’est pas le “monde musulman”, c’est en fait le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Et tout spécifiquement le Yémen ; mais Obama a dit la semaine dernière au président yéménite qu’Al Qaïda était en pleine retraite. Alors que se passe t’il ? AQPA a été sorti de sa retraite ?

Au fond, la continuité Bush/Obama n’a jamais cessé de nous rassurer, sans oublier ce vieux renard d’Al-Zawahiri. Docteur diabolique, aussi tordu stratège soit-il, a compris il y a un moment déjà que si le “mythe de l’épouvantail Al Qaïda” est maintenant “plus fort que jamais”, c’est grâce en grande partie au gouvernement Obama et à ses caniches européens et du Golfe, qui ont pondus leur stratégie de pieds nickelés de la Libye à la Syrie. L’Afghanistan est tout autre chose, il n’y a pas d’Al Qaïda “historique” y demeurant, seulement une petite poignée dans les zones tribales pakistanaises. Donc, Al-Zawahiri savait que l’épouvantail serait inévitablement ranimé, en synchronisation totale avec ses fatwas récentes, parce que des guerres “longues et infinies” équivalent à un financement perpétuel pour le complexe orwellien/panoptique. De plus, un ennemi étranger est essentiel, personne à Washington ne pourrait en fait admettre officiellement que le “véritable” ennemi, de manière concurentielle stratégique, est le dragon chinois.

Le docteur diabolique et le complexe orwellien / panoptique sont du même côté et ceci explique parfaitement pourquoi il sera autorisé de demeurer le moulin à fatwas aussi longtemps qu’il le désire et ne sera pas épingler comme un vulgaire porteur de slip explosif de connivence. Le complexe est de nouveau à l’offensive. Réformer la NSA ? Interférer avec nos méta-données ? Pourquoi faire ? On vient juste d’alerter le gouvernement américain de chit-chat terroriste en ligne du niveau “pré-11 septembre”. Les vrais djihadistes en fait ne sont pas assez cons pour se faire piéger par Xkeystroke. Voici une énigme dylanesque pour vous: Tout au long de la tour de contrôle, une opération fausse-bannière se rapproche, dit le joker au voleur. Il y a trop de confusion avec Terra et nous n’aurons aucun répit.

L’empire du mensonge et de l’ingérence, les Etats-Unis et l’escroquerie de « la guerre contre le terrorisme »

Posted in actualité, désinformation, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, N.O.M, terrorisme d'état with tags , , , on 17 octobre 2010 by Résistance 71

Nous avons traduit ici un nouvel article tres récent du professeur Paul Craig Roberts, qui nous parait toujours emblématique dans la mesure ou il est un conservateur, qui a supporté en son temps une des administrations américaines les plus conservatrices et libérales, celle de Ronald Reagan dans les années 1980. Administration pour laquelle il était assistant secrétaire du trésor (secrétaire d’Etat aux finances chez nous si nous voulons une équivalence..). Il sait donc de quoi il parle, il a été partie prenante de l’action capitaliste et hégémonique il y a 25 ans, a la même époque ou sévissait Thatcher en Europe…

Le professeur Roberts est certainement un des rares politiciens et intellectuels conservateurs yankee qui a conservé une intégrité et se bat pour que la vérité soit dire au peuple américain et que cesse la tyrannie du globalisme fasciste de l’empire devenu fou. Il est la preuve que a résistance au nouvel ordre mondial ne connait ni frontieres, ni carcan politique. La couleur politique aujourd’hui importe peu. On est pour ou contre le fascisme globaliste qu’on veut nous imposer de force.

« On ne peut être neutre dans un train en marche » disait fort justement le regretté historien Howard Zinn. La lutte contre le fascisme du nouvel ordre mondial est l’affaire de tous les citoyens du monde, et ensemble, debout, nous enverrons cette abhération de l’Histoire dans ses oubliettes bien ordonnées.

No pasaran !

Pour que vivent les peuples émancipés et libres !

— Résistance 71 —

La Guerre contre le terrorisme

par Paul Craig Roberts

le 15 Octobre 2010 « Information Clearing House »

Quelqu’un se rappelle t’il de la « promenade de santé » qui devait duresr six semaines, ne coûter que 50 ou 60 milliards de dollars et être remboursée par les revenues du pétrole irakien ?

Quelqu’un se rappelle t’il que l’économiste de la maison blanche Lawrence Lindsey a été viré par deubeuliou parce que Lindsay estimait que la guerre d’Irak allait coûter quelques 200 milliards de dollars ?

Lindsey a été viré pour avoir surestimé le coût d’une guerre qui, en accord avec Joseph Stiglitz et Linda Bilmes a coûté 15 fois plus que ce que Lindsay avait estimé; et les Etats-Unis ont toujours 50,000 troupes en Irak. Quelqu’un se rappelle t’il que juste avant la guerre en Irak, le gouvernement américain avait déclaré la victoire sur les Talibans en Afghanistan ?

Quelqu’un se rappelle t’il que la raison invoquée par deubeuliou pour envahir l’Irak était les armes de destruction massive de Saddam Hussein; armes dont le gouvernement américain savait pertinemment quelles n’existaient pas.

Les Américains sont-ils au courant que les mêmes néo-conservateurs qui firent ces erreurs fantastiques ou dit ces mensonges fabuleux, sont toujours en contrôle du gouvernement a Washington ? La « guerre contre le terrorisme » set maintenance dans sa dixième année. Qu’est-ce que cela veut-il dire ?

Le fond réel du probleme est que la « guerre contre le terrorisme » est en fait lié a la création de véritables terroristes. Le gouvernement américain a désespérément besoin de vrais terroristes afin de pouvoir justifier l’expansion de ses guerres contre le monde musulman et de garder le peuple américain dans la peur de façon a ce qu’il accepte l’état policier qui « protege contre les terroristes », mais pas contre un gouvernement qui a éliminé les libertés civiles

Le gouvernement des Etats-Unis crée des terroristes en envahissant des pays musulmans, ruinant les infrastructures et massacrant un grand nombre de civils. Les Etats-Unis aussi créent des terroristes en installant des régimes fantoches pour diriger dans les pays musulmans, pour persécuter et tuer les citoyens comme cela est le cas au Pakistan aujourd’hui.

Les néo-conservateurs ont utilisé les attentats du 11 Septembre pour déclencher leur plan hégémonique mondial. Ce plan est en accord parfait avec celui de l’oligarchie dominant aux Etats-Unis. Les guerres sont excellentes pour le complexe militaro-industriel et l’industrie de la sécurité, ce dont le président Eisenhower nous avait prévenu en vain il y a plus d’un demi-siecle. L’hégémonie américaine set bonne pour le contrôle de l’industrie du pétrole sur les ressources naturelles et son flot. Ainsi, la transformation du Moyen-Orient en un vaste état marionette des américains sert très bien les intérêts du lobby sioniste d’Israel et sees aspirations pour l’expansion territoriale.

La plupart des citoyens américains ne peut pas voir ce qui se passe a cause de l’effet de conditionnement duquel ils sont victimes. La vaste majorité des américains croient que leur gouvernement est ce qui se fait de mieux sur terre, qu’il est motivé moralement pour aider autrui et faire le bien, qu’il dépêche l’aide aux pays victimes de famine et de catastrophes naturelles. La plupart croit que leurs présidents leur disent la vérité, mis a part sur leurs aventures sexuelles.

La persistance de ces leurres demeure extraordinaire a la vue des manchettes quotidiennes faisant état du passage en force du gouvernement sur tel ou tel sujet, de son interférence avec virtuellement tous les pays de la planète. La politique étrangère des Etats-Unis est d’acheter, de corrompre, de renverser ou de faire la guerre aux leaders d’autres pays qui représentent les intérêts de leur propre population au lieu des intérêts de l’Amérique. Une des plus récentes victimes fut le président du Honduras qui a eu l’idée très saugrenue que le gouvernement du Honduras devait servir les intérêts des Honduriens.

Le gouvernement américain a été capable d’écarter le président hondurien parce que l’armée hondurienne est entraînée et fournie par l’armée américaine. c’est exactement la même chose au Pakistan, ou le gouvernement US fait faire la guerre au gouvernement pakistanais a ses propres citoyens en envahissant des zones tribales que les Américains considèrent « amicales » avec les Talibans, Al qaeda, les « militants » et les « terroristes ».

Un peu plus tôt cette année, un assistant secrétaire au trésor américain a ordonné au Pakistan d’augmenter les impôts, ainsi il sera plus faciles au Pakistan de faire la guerre a ses propres citoyens au nom de l’Amérique. Le 14 Octobre, la secrétaire d’état Hillary Clinton a encore sommé le Pakistan d’augmenter ses impôts ou les Etats-Unis seraient contraints de retenir l’aide promise apres les inondations dont le pays a dû faire face. Clinton a également fait pression sur les marionnettes américaines de l’Union Européenne de faire la même chose, exprimant également par la même occasion et dans le même souffle, que le gouvernement américain avait de profondes inquiétudes sur le ralentissement des investissements militaires du Royaume-Uni. Espérons que les britanniques sous le couperet, toujours sous le coup de la fraude massive financière américaine, n’alloue pas plus d’argent pour combattre les guerres de l’Amérique.

Sur les ordres de Washington, le gouvernement pakistanais a lancé une offensive militaire dans la valet du Swat qui a tuée beaucoup de Pakistanais et a provoqué l’exode de millions de gens de leurs maisons. En Juillet dernier, les Etats-Unis ont instruit les Pakistanais d’envoyer des troupes contre les résidents pakistanais du nord du Waziristan. Le 6 Juillet, Jason Ditz reporta sur antiwar.com « qu’a la demande du gouvernement américain, le Pakistan a déclenché des offensives contre les provinces pakistanaises de la vallée du Swat, de Bajaur, du Warizistan du sud, de Orakzai et de Khyber. »

Une semaine plus tard, le sénateur américain d’Israel Carl Levin (Démocrate, Michigan) demande pour que l’administration Obama développe plus avant sa politique de bombardements contre les zones tribales pakistanaises. Le 30 Septembre, le journal pakistanais « thé Frontier Post », a écrit que les bombardements américains étaient « purement et simplement une agression directe contre le Pakistan ».

Les Etats-Unis clament que leurs forces ont le droit de traverser la frontière en étant a la « poursuite de militants ». Récemment, des hélicoptères américains ont tué trois soldats pakistanais qu’ils prirent pour des Talibans. Le Pakistan a fermé les principales routes de ravitaillement américaines pour l’Afghanistan tant que les américains n’auront pas présenter des excuses.

Le Pakistan a averti Washington contre de futures attaques. Néanmoins, les officiels militaires américains, sous pression d’Obama pour démontrer des progrès dans la guerre sans fin en Afghanistan, ont répondu aux injonctions du Pakistan en appelant pour l’intensification de la guerre d’Afghanistan au Pakistan. Le 05 Octobre, le journaliste canadien Eric Margolis écrivit que « les Etats-Unis sont de plus en plus proche d’envahir le Pakistan ».

Dans son livre « La guerre d’Obama », Bob Woodward reporte que le président pakistanais marionnette de Washington, Asif Ali Zardari, croit que les attaques terroristes a la bombe a l’intérieur du Pakistan pour lesquelles la Talibans sont tenus responsables sont en fait des actes de la CIA ayant pour but de déstabiliser le Pakistan et autoriser Washington a venir saisir les armes nucléaires du Pakistan.

Pour garder le Pakistan dans la droite ligne, le gouvernement US a changé sa position sur « l’attentat de Times Square » ou la version supportée de l’action d’un « loup solitaire » a été changée par la Procureur Général Eric Holder pour blâmer les « talibans pakistanais ». La secrétaire d’état Hillary Clinton menaçant le Pakistan de « conséquences sévères » pour cet attentat raté, qui était en toute probabilité une opération montée contre le Pakistan.

Pour renforcer les tensions, le 1er Septembre, huit membres de haut-rang d’une délégation militaire pakistanaise se rendant a un meeting in Tampa, Floride, avec le commandement central de l’armée américaine, furent détenus et durement traités comme suspects de terrorisme a l’aéroport de Dulles (Washington, DC).

Pendant des décennies, le gouvernement américain a autorisé les agressions militaires répétées d’Israel contre le Liban et maintenant semble se préparer pour un nouvel assaut israélien contre l’ancien protectorat américain qu’est le Liban. Le 14 Octobre, le gouvernement américain a exprimé « son indignation » que le gouvernement libanais ait autorisé la visite officielle du président iranien Ahmadinejad, qui est le point de focalisation d’une démonisation intense par Washington. Les représentants israéliens au congres américain ont menacé d’arrêter l’aide militaire au Liban, oubliant que le représentant démocrate Howard Bergman a déjà obtenu le blocage de l’aide au Liban depuis le mois d’Août pour punir celui-ci de quelques escarmouches avec Israel a sa frontière.

La une la plus significative est peut-être celle du 14 Octobre reportant le « nouveau premier ministre américain de Somalie ». Un Américain a été installé comme premier ministre de la Somalie, a la tête d’un gouvernement marionnette a Mogadishio aidé par quelques milliers de troupes ougandaises payées par Washington.

Ceci ne fait qu’effleurer la surface des turpitudes de Washington a l’égard d’autres nations et du respect de leurs droite, de leurs frontières et de la vie de leurs citoyens.

En même temps, afin de réduire au silence Wikileaks et de prévenir plus de révélations sur les crimes de guerre américains, le gouvernement « démocratique et pour la liberté » de Washington, DC a fermé les donations faites a Wikileaks en plaçant l’organisation gérant les paiements sur « une liste d’observation » et en ayant le gouvernement marionnette australien placer Wikileaks sur sa « liste noire ».

Wikileaks is now akin to a terrorist organization. The American government’s practice of silencing critics will spread across the Internet.

Wikileaks est maintenant assimilé a une organisation « terroriste ». La pratique du gouvernement américain de faire taire ses critiques et la dissidence va faire tâche d’huile sur la toile. Rappelez-vous, ils nous détestent parce que nous avons la liberté et la démocratie, les droits du premier amendement, l’habeas corpus, et que nous montrons justice et compassion pour tous.