Archive pour Edward Snowden lanceur d’alerte NSA

Pays du goulag levant (ex-USA): La NSA crée le super méga moteur de recherche ICREACH, le Google des barbouzes…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 26 août 2014 by Résistance 71

Nous en profitons pour dire à la NSA, CIA, FBI, CSIS, DGSE, DCRI, MI5, MI6, Mossad, BND, tous les gouvernements, tonton Lulu et tata Ginette et que tous ceux qu’on oublie nous pardonnent… que nous les emmerdons à pied à cheval et en voiture !

— Résistance 71 —

 

Le moteur de recherche de la NSA permet aux services de renseignement de collecter des données sur les citoyens

 

RT

 

25 Août 2014

 

url de l’article original:

http://rt.com/usa/182724-icreach-nsa-snowden-search/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La NSA américaine a construit un énorme système de partage de l’information qui a pour but de permettre aux analystes des agences de renseignement (NdT: Il y en a 16 au pays du goulag levant !…) du pays, d’avoir accès à des centaines de milliards de fichiers et de données sur la vie des gens du monde entier.

Le moteur de recherche créé, ressemblant à “Google” (NdT: les ingénieurs de Google ont-ils participé à sa création ?… Bonne question…), d’après le journaliste Ryan Gallagher d’Intercept, a été développé par la NSA dès 2007, mais n’a été rendu public que lundi dernier, gràce aux documents classifiés fuités au site d’information par l’ancien contractant du renseignement Edward Snowden.

D’après les documents fuités et l’analyse de Gallagher, le moteur de recherche ICREACH créé par la NSA permet aux analystes de près de deux douzaines d’agences gouvernementales, incluant le FBI et la DEA (Drug Enforcement Administration, la Brigade des Stups fédérale), parmi d’autres, de partager un vaste domaine de détails sensibles collectés par la communauté du renseignement et ses partenaires ne concernant pas seulement des suspects de terrorisme, mais “des millions et des millions de données au sujet des citoyens américains, qui n’ont été accusés d’aucun crime ni délit”, écrit Gallagher.

“La NSA a reconnu qu’elle partage certaines de ses données avec des agences intra muros comme le FBI, mais les détails au sujet de la méthode et de l’ampleur de ce partage demeurent entourés de secret”, a ajouté Gallagher. Avec le dernier article en provenance de cœur des dossiers classifiés glânés par Snowden l’an dernier, des détails quoi qu’il en soit commencent à se faire jour au sujet de l’ampleur du partage de l’information stockée, ouvrant ainsi de nouvelles questions quant à ce qui apparaît la source illimitée d’information à la disposition de la communauté du renseignement au sujet des citoyens.

“ICREACH a été accessible à plus de 1000 analystes appartenant à 23 agences gouvernementales US qui travaillent dans le renseignement, d’après un mémo datant de 2010. Un document de planification datant de 2007, liste la DEA, le FBI, la CIA et la DIA (Renseignement militaire) comme des membres étant au cœur du partage de l’info. L’information partagée au travers d’ICREACH peut-être utilisée pour tracer des gens, reconstituer leur réseau de connaissances et d’association, aider à prédire des actions futures et potentiellement révéler les affiliations religieuses ou croyances politiques.” Écrit Gallagher. D’après un mémo confidentiel inclus dans les sources de Snowden, le moteur de recherche ICREACH est le tout premier système de partage de communications de méta-données au sein de la communauté du renseignement américaine”, en référence au terme utilisé pour décrire les détails bruts concernant les signaux de renseignement ou SIGINT, comme par exemple qui parle à qui et quand.

Depuis l’an dernier, les documents fuités par Snowden ont révélé et exposé l’ampleur de la portée que le renseignement américain et ses partenaires ont atteint afin de collecter et d’exploiter les meta-données personnelles afin de pouvoir tracer des personnes de leur intérêt. De manière routinière quoi qu’il en soit, des infornations concernant des citoyens américains lambdas sont injustement et illégalement collectées et néanmoins stockées dans les vastes bases de données gouvernementales, ce qui a levé certaines préoccupations au sujet de la vie privée et de ses avocats qui disent que le gouvernement va bien au delà de ses prérogatives en ce qui concerne la collecte et le stockage des données.

Des détails au sujet de ICREACH montrent maintenant que la NSA a construit un moteur de recherche qui peut contenir jusqu’à 850 milliards de fichiers différents, de communications ou “d’évènements”, démontrant par là les intentions de l’agence en regard de ce que le général Keith Alexander, l’ancien patron de l’agence, avait pour habitude de résumer en ce motto de la NSA: “Collectons tout.” Avec ce système très spécifique, la NSA apparaît avoir créé un moteur de recherche suffisamment puissant pour que les agences gouvernementales puissent scanner l’équivalent de plus de 100 fichiers par personne habitant cette planète. Parce que les documents de Snowden sont déjà anciens, il est plus que probable que la NSA ait déjà avancé vers la possibilité plus accrue de stocker des informations encore plus sensibles.

Tandis que la NSA estimait initialement pouvoir maintenir des archives de plus de 850 milliards de dossiers sur ICREACH, les documents indiquent que l’objectif pourrait bien avoir été amplement dépassé et que le nombre de données personnelles stockées par le sytème puisse avoir augmenté depuis le rapport de 2010 faisant référence aux 1000 analystes. Le “budget noir” de la communauté du renseignement pour 2013, qui a aussi été obtenu par Snowden, montre que la NSA a récemment demandé plus de financement afin de mettre à jour son ICREACH pour “donner aux analystes de l’IC (Intelligence Community / Communauté du Renseignement) un accès à de plus amples données partageables,” a écrit Gallagher.

Média, propagande et surveillance de masse: Le message télédiffusé d’Edward Snowden (Channel 4)

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 26 décembre 2013 by Résistance 71

Edward Snowden délivre une annonce de Noël au sujet de l’espionnage du gouvernement: “Traqués où que vous alliez !”

 

RT

 

24 Décembre 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/snowden-christmas-alternative-tv-745/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden a délivré son “message de Noël alternatif” sur une chaîne de télévision britannique (NdT: Channel 4 qui depuis 1993 offre une “message de Noël alternatif” à celui de la reine…). Le lanceur d’alerte a appelé pour la fin de l’espionnage de masse entrepris par les gouvernements, expliquant qu’un enfant né aujourd’hui n’aura plus “aucune conception de ce qu’est la vie privée”. (NdT: Ce qui est le but ultime de l’oligarchie en place bien entendu)

Le message de Snowden a été diffusé sur la chaîne britannique Channel 4 et se présente comme un message de Noël alternatif à celui de la reine d’Angleterre et son discours traditionnell de Noël, qui est diffusé par les autres chaînes de télévision du pays.

Filmé en Russie, le message est la première apparition télévisée du lanceur d’alerte depuis son arrivée dans le pays où il a reçu l’asile politique temporaire au mois d’août dernier.

Le message commence avec Snowden appelant à toute famille, les mettant en garde de l’étendue de la surveillance gouvernementale qui a pris une telle proportion qu’un “enfant né aujourd’hui grandira sans aucune conception de ce qu’est la vie privée et tout ce qui y est rattachée.”

En tant qu’ancien employé de la CIA et contractant de la NSA et en tant que personne derrière la plus grosse fuite de documents secrets de l’histoire des Etats-Unis, Snowden donne son sentiment du modèle étatique orwellien classique comme “n’étant rien comparé aux méthodes de surveillance actuelles.”

Les types de collectes d’information du livre, les micros, et les caméras vidéos, les télés qui nous regardent, ne sont rien comparé à ce qu’il est possible de faire aujourd’hui. Nous avons des émetteurs dans nos poches, qui sont capables de nous tracer où que nous allions. Pensez à ce que cela représente pour la vie privée d’un citoyen lambda,” dit l’ancien contractant de la NSA.

Il ajoute: “Un enfant né aujourd’hui n’aura plus de conception de a vie privée en grandissant. Ils ne sauront jamais ce que veut dire d’avoir un moment privé à soi, une pensée non-enregistrée, non-analysée.”

Ceci est un problème parce que la vie privée est très importante, la vie privée est ce qui nous permet de déterminer qui nous sommes et qui nous désirons être.” Ajoute Snowden.

Le lanceur d’alerte américain pointe également sur l’importance du débat déclanché par ses révélations. Snowden a divulgué des docuements top-secrets de la NSA, des documents sur la surveillance à très grande échelle des citoyens américains, britanniques et par d’autres gouvernements de leurs communications téléphoniques, internet. Ces révélations ont rendu le monde furieux, incluant bon nombre d’officiels gouvernementaux, comme le président brésilien Dilma Rousseff, qui fut espionné par l’agence du gouvernement américain.

La converstaion se déroulant aujourd’hui va déterminer le niveau de confiance que nous pouvons placer à la fois dans la technologie qui nous entoure et dans les gouvernements qui la régule. Ensemble nous pouvons trouver un meilleur équilibre, mettre fin à la surveillance de masse et rappeler au gouvernement que s’il veut vraiment savoir ce que nous pensons, nous demander est bien moins coûteux que d’espionner”, a dit Snowden.

Le message de Snowden à son audience britannique vient au milieu d’un débat de la nation au sujet du renforcement de la surveillance domestique ainsi qu’au niveau international.

Les dernières révélations des activités du renseignement de la NSA et des son alliée britannique de la General Communication HeadQuarters (GCHQ), ont suggéré vendredi dernier que les Etats-Unis et la GB espionnent aussi bien leurs ennemis que leurs amis, écoutant et enregistrant les communications d’officiels de gouvernements de l’UE, de l’ONU et d’Israël.

Snowden a dit dans une interview récente avec le Washington Post qu’il “a déjà gagné sa bataille”, car le public a déjà commencé à se dresser contre la surveillance du gouvernement. “Pour moi, en termes de satisfaction personnelle, c’est déjà mission accomplie”, a dit Snowden.

Le message de Noêl alternatif de Channel 4 au message royal a été diffusé depuis 1993, donnant la parole à des personnalités diverses, dont beaucoup sont vues comme étant controversives. Brigitte Bardot délivra un message en 1995, Marge et Lisa Simpson en 2004 et l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad en 2008.

NSA espionnage global: Le but de la NSA est « l’élimination totale de toute vie privée dans le monde »…

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 18 décembre 2013 by Résistance 71

A notre sens, témoigner devant une « commission européenne » n’est que pisser dans un violon, car il est évident depuis bien longtemps que l’UE fait partie intégrante du Nouvel Ordre Mondial. elle en est même un maillon essentiel de contrôle des populations. Il est impossible que la NSA ait pu faire ce qu’elle a fait sans qu’aucune agence de renseignement européenne ne soit au courant. La collusion est totale et les fournisseurs d7accès internet et les réseaux de téléphonie etc européens sont complices comme le sont les Google, Yahoo, Microsoft, Apple et les suspects habituels des turpitudes totalitaires.

Confiance zéro et tout cela n’est que poudre aux yeux et va se terminer sans suite, lavé plus blanc que blanc…

— Résistance 71 —

 

Le but ultime de la NSA est l’abolition totale de la vie privée dans le monde entier (Greenwald à l’UE)

 

RT

 

18 décembre 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/greenwald-eu-parliament-testimony-424/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

A lire 20 décembre: La NSA achète RSA et corrompt le protocle d’encryptage de données

La National Security Agency (NSA) a pour but avec son partenaire britannique du GCHQ d’éliminer complètement toute vie privée dans le monde entier a dit le journaliste Glenn Greenwald dans une enquête de l’Union Européenne.

Il a critiqué les gouvernements de l’UE et leur silence assourdissant lors des révélations de l’espionnage de masse commis par la NSA. Décrivant la réaction “apathique et indifférente” aux rapports que des citoyens lambda étaient espionnés, Greenwald a dit que les politiciens européens n’ont réagi et pris certaines actions que lorsqu’ils ont découvert qu’ils avaient eux-mêmes victimes du ciblage d’espionnage de la NSA.

 “Je pense que les gouvernements ont inculqué aux gens d’accepter que la vie privée n’est pas de grande importance”, a dit Greenwald, ajoutant que c’était “pour former des populations accoutumées aux violations ininterrompues de leur vie privée.”

Greenwald, ancien journaliste du quotidien anglais The Guardian est connu pour avoir publié les fuites d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse de la NSA ; il témoignait devant le comité européen des libertés civiles au parlement et communiquait via une connexion vidéo, contribuant ainsi à une enquête sur la surveillance globale de la NSA des citoyens européens.

 “La NSA n’a pas besoin de raisons spécifiques pour collecter les données des citoyens et leur communications” a dit le journaliste, rappelant au passage au panel du comité que le but ultime de l’agence d’espionnage est “d’éliminer toute vie privée individuelle dans le monde entier.”

Contredisant l’affirmation de Washington que l’agence ne s’engage pas dans de l’espionnage économique, Greenwald a dit que les activités de la NSA  et du GCHQ britannique sont dirigées vers “la manipulation diplomatique et l’accumulation de pouvoir”.

Greenwald a rejeté les accusations du gouvernement américain disant que Snowden et ses complices ont mis en danger le combat contre le terrorisme en divulgant et publiant des données classifiées top secrètes. Il a dit que la seule chose dans cette affaire qui a été endommagée est de fait “la perception d’honnêteté et de crédibilité” des gouvernements engagés dans l’espionnage.

L’enquête a été commanditée pour discuter de l’augmentation de la sécurité de l’internet et de la téléphonie et de leurs réseaux dans l’UE.

Le lanceur d’alerte Edward Snowden a révélé l’énorme volume du programme d’espionnage de la NSA en Europe plus tôt cette année. Il a disséminé des fichiers et documents classifiés aux médias internationaux. Documents qui montrèrent que la NSA espionnait un bon nombre de personalités politiques importantes incluant la chancelière allemande Angela Merkel. De plus, il fut révélé que l’organisation collecte et stocke des metadonnées de millions de coups de téléphone dans l’UE.

Snowden est aussi attendu pour témoigner devant le comité européen des libertés civiles en janvier 2014. Ceci fait partie de la procédure d’enquête.

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Intel et Via Technology compromettent la sécurité de leurs processeurs RNG au profit de l’espionnage de la NSA !!…

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 12 décembre 2013 by Résistance 71

Des ingénieurs informatiques abandonnent les puces à encryptage après les révélations de Snowden “On ne peut plus avoir confiance”

RT

 

10 décembre 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/usa/snowden-leak-rng-randomness-019/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les développeurs du système opératoire informatique FreeBSD disent qu’ils ne peuvent plus faire confiance à des puces de microprocesseurs fabriqués par deux des top entreprises du domaine et citent les fuites sur la NSA de Snowden comme raison du pourquoi de cette évaluation.

Le journaliste Richard Chirgwin du site internet d’informatique basé en Grande-Bretagne “the Register” a rapporté lundi que les développeurs de l’OS libre Unix et affilié ont abandonné leur confiance en deux fabricants majeurs de processeurs et leurs produits “RDRAND” d’Intel et “Padlock” de l‘entreprise taïwanaise Via Technology, à la suite des documents de la NSA fuités par Edward Snowden et qui suggèrent que le gouvernement des Etats-Unis et leurs alliés d’agences de renseignement ont sérieusement compromis la sécurité d’outils important de chiffrage et d’encryptage de données informatiques.

Chirgwin fut le premier journaliste à avoir eu vent de la nouvelle que FreeBSD avait décidé au cours d’une réunion des développeurs à Malte en septembre dernier, d’arrèter de faire confiance à ces entreprises de RNG (Random Number Generators) et les minutes de la réunion obtenues par Dan Goodwin sur le site web Ars Technica confirms que les programmeurs sont devenus suspicieux après la fuite de documents par Snowden qui accusaient la NSA d’avoir violé les protocoles d’encryptage les plus communément utilisés.

FreeBSD a utilisé jusque maintenant un cadre de “random generator” au sein de leur OS d’après les notes vues par Chirwin contenant trois RNG: RDRAND, Padlock et un autre appelé Yarrow, créé en 1999 par le magicien de la sécurité Bruce Schneier, entre autres. Individuellement et en tandem, ces générateurs utilisent une entropie numérique pour brouiller les sorties de données d’un ordinateur, masquant ainsi les opérations au travers de multiples couches d’encryptage dont on pensait auapravant qu’elles étaient impossible à craquer. Des documents récents fuités de la NSA ont néanmoins suggéré que ce n’était pas le cas.

L’OS est sur le point de sortir sa nouvelle version, le FreeBSD 10, mais tout utilisateur qui fera une mise à jour de cette édition ne sera plus capable de faire confiance seulement aux RNG Intel ou Via.

“Pour la version 10, nous allons faire machine arrière et enlever les backends de RDRAND et de Padlock et les mettre sur Yarrow au lieu de cela”, peut-on lire sur un extrait du “rapport spécial” de FreeBSD.

Les développeurs reconnaissent qu’il sera toujours possible pour les utilisateurs de FreeBSD d’avoir accès aux hardwares RNG, RDRAND et Padlock en l’occurence, mais les programmeurs qui travaillent sur l’OS disent “Nous ne pouvons plus leur faire confiance”.

Dans les minutes du sommet des développeurs dévouvertes par Goodwin, FreeBSD offre une vision du pourquoi ils ont décidé d’abandonner deux processeurs d’encryptage très utilisés. Ils référencient Snowden et admettent que ses fuites suggèrent qu’il y a “une très, très haute probabilité de backdoors” dans certains des hardwares RNG et que ces générateurs ne peuvent simplement plus être considérés comme sûrs afin de donner “directement une bonne entropie”.

La réunion au sommet des développeurs de FeeeBSD cette année n’était que sur invitation et se tint environ 3 semaines après que des journalistes du New York Times, ProPublica et du Guardian de Londres, publièrent simultanément un rapport détaillant l’attaque de la NSA sur les méthodes d’encryptage de données, qui fut inspiré par des documents secrets jamais publiés auparavant fuités par Edward Snowden.

La NSA, rapportèrent les organes de presse le 5 septembre, “est en train de gagner sa longue guerre secrète contre l’encryptage, utilisant des super-ordinateurs, de la tricherie technologique, des décisions de justice et de la persuasion  forcée de derrière le rideau pour endommager les outils majeurs de protection de la vie privée des communications de la vie de tous les jours dans cet âge de l’internet.”

Ailleurs dans le rapport, les journalistes disent que la NSA a dépensé des milliards de dollars ces dernières années pour briser des algorithmes complexes d’encodage et d’encryptage et dans certains cas où les super-ordinateurs n’étaient pas suffisants, ils obligèrent les fabriquants de ces outils à installer des backdoors (portes arrières) utiles au gouvernement.

“Les capacités cryptanalytiques arrivent maintenant en ligne”, lit le memo de 2010 fournit aux reporters par Snowden. “Une somme énorme de données internet encodées qui avaient été jusqu’ici mise à l’écart, sont maintenant exploitables.”

Schneier, l’expert en codage / encryptage de données responsable de la création du RNG de Yarrow, a travaillé avec le quotidien du Guardian afin de disséminer les documents de Snowden avant leur publication et a décrit les révélations contenues comme “explosives” quand elle furent finalement publiées.

Fondamentalement, la NSA demande à des entreprises de subtilement changer leurs produits de manière indétectable: faisant le RNG moins “aléatoire”, fuitant les clefs d’une manière ou d’une autre, ajoutant un exponent commun à un protocole d’échange de clef publique etc…” a t’il écrit dans un essai pour le Guardian début Septembre. “Si le backdoor est découvert on l’explique comme étant une erreur et comme nous le savons maintenant, la NSA a eu bien des succès avec ce programme.

Les documents de la NSA n’ont pas mentionné de fabriquants spécifiques qui ont aidés les opérations de surveillance, mais les exerts en sécurité furent très rapides à exprimer leur suspicion et RSA, le fabriquant d’un des RNG les plus utilisés au monde a dit à ses clients qu’ils devraient s’abstenir d’utiliser certains de leurs produits après la fuite de documents de Snowden début Septembre.

La même semaine, Le développeur Linux et cryptographe diplômé du MIT Theodore Ts’o a déclaré publiquement qu’il était satisfait de sa décision de résister à des demandes antérieures d’ingénieurs d’Intel d’avoir ce système opératoire (Linux) seulement entièrement impliqué avec RDRAND pour l’encryptage.

Dépendre exclusivement d’un RNG qui utilise une puce scellée intégrée qu’il est impossible de vérifier et de contrôler est une très mauvaise idée,” a dit Ts’o. Juste trois mois plus tard, FreeBSD lâche les RNG d’Intel et de Via.

Lorsqu’une pétition a commencé à circuler à la mi-septembre, implorant Linux d’arrêter de faire confiance à RDRAND, un des chefs développeurs de l’OS, Linus Torvalds, avait qualifié ceux qui faisaeint cette requête “d’ignorants”.

Nouvel Ordre Mondial: la NSA écoute et enregistre 125 milliards de communications téléphoniques dans le monde en un mois !…

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 24 octobre 2013 by Résistance 71

La NSA a écouté 125 milliards de coups de téléphones en un mois

 

Press TV

 

24 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/10/24/331029/us-report-nsa-spied-phone-calls/

 

~ Traduit de langlais par Résistance 71 ~

 

L’Agence Nationale de la Sécurité américaine (NSA) a écouté 125 milliards de communications téléphoniques dans le monde en juste un mois, ce incluant 3 milliards de coups de téléphone provenant des Etats-Unis seuls, d’après un document diffusé par le lanceur d’alerte Edward Snowden.

L’extension de la collecte de données de la NSA a été compilée de multiples sources et organisée Mercredi par des membres de l’équipe du site Cryptome (NdT: Créé par John Young un des Cypherpunks et ancien associé/fondateur de Wikileaks), qui publie régulièrement des documents gouvernementaux et autres informations.

La majorité des communications espionnées par la NSA émanaient d’Afghanistan et du Pakistan, où 13,76 et 21,98 milliards de communications respectivement furent écoutées en Janvier 2013, d’après l‘informateur “heat map” révélé par le quotitien britannique The Guardian.

Des milliards de communications téléphoniques furent aussi enregistrées provenant de pays du Moyen-Orient incluant l’Irak, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, l’Iran et la Jordanie. De plus, quelques 6,28 milliards de coups de fil d’inde furent collectés. Une estimation de 3 milliards de conversations téléphoniques américaines ont été enregistrées par la NSA.

Peut-être l’élément le plus controversif de ce programme d’espionnage de la NSA est l’effort intense de collecter des communications provenant des nations occidentales qui ont des relations amicales avec les Etats-Unis.

L’Allemagne, la France et plusieurs autres pays ont exprimé leur préoccupation au sujet de l’espionnage américain après que Snowden, un ancien employé de la NSA, eut révélé des informations classées secrètes au sujet des programmes de surveillance américains.

Le chef d’état-major des armées américain, le général Martin Dempsey a admit en Juillet que l’exposé de Snowsen avait endommagé les liens des Etats-Unis avec d’autres nations. “Il y a eu des dégâts, c’est sûr. Je ne pense pas que nous soyons capables en ce moment d’évaluer la profondeur et l’étendue de ces dégâts.

 

Média internet et espionnage: La saga Snowden / NSA…

Posted in actualité, média et propagande, militantisme alternatif, presse et média, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 6 octobre 2013 by Résistance 71

Le journal du Guardian va mettre 26 ans à publier les documents d’Edward Snowden

 

John Young

 

5 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://cryptome.org/2013/10/26-years-snowden.htm

 

= Traduit de l’anglais par Résistance 71 =

 

Des 15 000 pages rapportées, le quotidien The Guardian n’en a publié jusqu’ici que 192 en 14 numéros sur plus de quatre mois, ce qui représente une moyenn de 48 pages par mois ou 1,28% du total des documents  engrangés. A ce rythme (infernal… ), il faudra 26 ans pour tout publier !…

Edward Snowden aura  56 ans
Glen Greenwald le journaliste du Guardian qui publie en aura 72
Laura Poitras 75
Julian Assange en aura 68
Barack Obama 78
et l’auteur de ces lignes… 103

 

Number Date Title Pages  
  5 October 2013   192  
   
14 4 October 2013 Types of IAT Tor 9  
13 4 October 2013 Egotistical Giraffe 20  
12 4 October 2013 Tor Stinks 23  
11 5 September 2013 BULLRUN 6  
10 5 September 2013 SIGINT Enabling 3  
9 5 September 2013 NSA classification guide 3  
8 31 July 2013 XKeyscore 32  
7 27 June 2013 DoJ Memo on NSA 16  
6 27 June 2013 Stellar Wind 51  
5 20 June 2013 Minimization Exhibit A 9  
4 20 June 2013 Minimization Exhibit B 9  
3 8 June 2013 Boundless Informant 3  
2 8 June 2013 Boundless Informant 4  
1 5 June 2013 Verizon 4  
         
   
   

 

Pays du goulag levant (ex-USA): Conseils d’un lanceur d’alerte à un autre…

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 3 juillet 2013 by Résistance 71

Le fuiteur de la CIA met en garde Snowden contre les agents du FBI

 

Press TV

 

Le 3 Juillet 2013

 

Url de l’article original:

http://www.presstv.ir/usdetail/312042.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’ancien officier de la CIA John Kiriakou, qui fuita l’information sur l’utilisation par le gouvernement américain de la technique de torture du waterboarding, a prévenu le lanceur d’alerte Edward Snowden de ne pas faire confiance et de ne pas coopérer avec les agents du FBI (bureau des enquêtes fédérales).

“Les agents du FBI vont te mentir, te tromper, t’induire en erreur”, a écrit Kiriakou dans une lettre ouverte à Snowden publiée par FireDogLake ce Mardi.

“Ils vont déformer tes propos et jouer sur ton patriotisme pour te piéger. Ils prétendront être ce qu’ils ne sont pas, des soutiens, des grens qui te veulent du bien, des amis, et dans le même temps porteront des micros cachés pour enregistrer des déclarations hors-contexte afin de les utiliser conrre toi. Le FBI est l’ennemi, il fait partie intégrante du problème et non pas de la solution,” a t’il dit.

Kiriakou est en ce moment en prison pour un terme de 32 mois pour avoir divulgué des informations classifiées à des journalistes à propos du programme de torture américain du camp de détention de Guantanamo Bay.

L’an dernier, Kiriakou a plaidé coupable d’avoir fuité les infos, ces dernières aynant révélé le nom d’un agent de la CIA infiltré. Il est la seule personne associée au programme “d’interrogation musclée” qui est en prison.

L’ancien agent de la CIA a aussi félicité Snowden pour ses actions héroïques.

“Je sais ce que l’on ressent lorsqu’on a le poids du monde sur les épaules, mais alors que les Américains commencent à réaliser que nous évoluons dans un état policier, avec toutes les conséquences que cela a concernant les libertés individuelles, ils verront tes actions pour ce qu’elles sont: héroïques,” a t’il écrit.

Kiriakou a aussi offert quelques conseils à Snowden en tenant compte “de sa propre expérience de lanceur d’alerte” et lui a dit de faire un site internet, de trouver un bon avocat et de rassembler le soutien de groupes importants comme l’American Civil Liberties Union (ACLU)

Snowden qui a été inculpé d’espionnage, a révélé à certains médias des détails de prgrammes de surveillance secrets au moyen desquels les agences de rensignement américaines peuvent collecter une somme énorme de données sur les communications des citoyens que ce soit par téléphone ou internet. Il a aussi divulgué le fait que Washington espionne ses alliés européens.

Snowden est apparamment en transit dans l’aéroport international Sheremetyevo de Moscou.