Archive pour EDF compteur linky

Dictature technotronique: Linky, ENEDIS, Conseil d’Etat verreux et énorme conflit d’intérêt !…

Posted in actualité, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 3 juillet 2019 by Résistance 71

Note de Résistance 71: 

à lire sous la note de Lhomme la preuve d’un sérieux conflit d’intérêt au Conseil d’Etat en faveur de ces compteurs de la dictature technotronique, comme le disait le chantre du Nouvel Ordre Mondial Zbiegniew Brzezinski.

Il est important de combattre toutes ces soi-disants “avancées” technologiques car mises ensemble, elles constituent les maillons de la longue chaîne de la grillle de contrôle orwellienne que l’oligarchie veut nous claquer sur la tronche.

Il y a en ce moment même un projet de smart city pilote, complètement contrôlée par Google et son outil Alphabet dans a zone du Quay Side de Toronto au Canada. Ce projet est sujet une résistance acharnée à la fois des citoyens lambda mais aussi.. de la mairie de Toronto. Tout le monde flippe à la vue de cette monstruosité de contrôle absolue. Par contre, quand l’oligarchie fait passer la pilule par petits bouts. Ls 4G puis la 5G par ici, les compteurs “intelligents” par là, la carte e-vitale par ici, la RFID partielle par là et par choix personnel…  l’affaire passe mieux, mais prend plus de temps.
Il faut comprendre que tout cela est la même chose ! simplement présentée différememnt.

Il faut non seulement exposer ces turpitudes technotroniques inutiles et néfastes, mais aussi les boycotter et les dénoncer pour ce qu’elles sont: les outils de la dictature à venir du Nouvel Ordre Mondial, dont la Chine est le laboratoire social dystopique qui sera ensuite étendu à la planète entière.

Rien de glamour dans les smart cities… Le projet c’est “Gattaca”, “Blade Runner” et “Minority Report” à la sauce “1984”.

Résistance, résistance, résistance…

~ Résistance 71 ~

 

 

Linky : avec la bénédiction du Conseil d’Etat*, les communes se font officiellement voler leurs compteurs d’électricité 

 

Lundi 1er

juillet 2019

 

Par Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

 

(*) Note de R71: voir sous ce texte de Lhomme l’évidence d’un énoooooorme conflit d’intérêt au sein même du Conseil d’Etat. Qui peut encore croire qu’il y ait une quelconque solution possible au sein du système ?…
Foutons tout ça par dessus bord !…

 

L’arrêt du Conseil d’Etat du 28 juin 2019 met gravement en danger le patrimoine des communes de France

 

C’est une particularité française :
les compteurs d’électricité appartiennent aux communes.
Pas seulement les compteurs des bâtiments publics mais
tous les compteurs, y compris celui de votre propre
habitation.

Mais, depuis le 1er décembre 2015, le distributeur Enedis (lucrative filiale d’EDF) a commencé à remplacer ces compteurs par un
modèle communicant et vert fluo, le fameux Linky.
Contrairement à ce qui a été écrit un peu partout, ce programme n’a pas été imposé par l’Europe, la directive concernée étant purement indicative.

C’est la Loi dite « relative à la transition énergétique pour la croissance verte » du 17 août 2015, portée par Ségolène Royale, qui a projeté le
remplacement de la quasi-totalité des compteurs d’électricité, alors que la directive européenne suggérait de se contenter de 80% du total.

Mais, à la surprise des « élites » industrielles et politiques, qui croient toujours savoir tout sur tout et surtout être habilité à « faire le bonheur du peuple malgré lui », le fameux compteur vert fluo, grossièrement présenté comme « intelligent » pour faire bonne mesure, a été fortement rejeté un peu partout en France.

Non seulement d’innombrables particuliers ont souhaité garder leurs compteurs ordinaires, qui rendent parfaitement service et peuvent
encore durer des décennies, mais, à la suite de Saint-Macaire (Gironde), près de mille communes ont aussi décidé de refuser la pose des Linky.

Face à cette fronde imprévue, les juristes d’Enedis ont cherché un subterfuge pour tordre le bras de ces municipalités récalcitrantes. Or il se trouve que, en très grande majorité, les communes françaises ont transféré leur compétence de distribution de l’électricité à un Syndicat départemental d’énergie (SDE). Il en existe en effet dans chaque département, ils portent des noms divers mais nous les désignerons
par SDE pour faciliter le propos.

Les présidents de ces SDE étant en quasi-totalité dans la main d’Enedis, les mauvaises langues diront que c’est pour garder la confortable indemnité qui accompagne cette fonction, Enedis a purement et simplement décrété que les compteurs d’électricité n’appartenaient plus aux communes mais aux SDE qui, eux, se gardent bien de s’opposer au déploiement des Linky.

Aucun texte officiel n’actant – et pour cause ! – de ce transfert de propriété, un pauvre subterfuge a été trouvé : Enedis a mis en avant le
premier alinéa de l’article l’article L. 322-4 du code de l’énergie et le deuxième alinéa du IV de l’article L. 2224-31 du code général des collectivités territoriales, et a décrété que la combinaison de ces
deux articles impliquait que les compteurs appartenaient désormais aux SDE.

Le premier texte dit que les compteurs « appartiennent aux collectivités territoriales ou à leurs groupements » (les SDE) et le second que
« L’autorité organisatrice d’un réseau public de distribution, exploité en régie ou concédé, est la commune ou l’établissement public de coopération auquel elle a transféré cette compétence » (le SDE) : on peut combiner ces textes de toutes les manières et en tous les sens, à aucun moment on n’arrive à la conclusion souhaitée par Enedis.

C’est avec un argumentaire aussi grossier qu’Enedis s’est présenté devant les tribunaux administratifs pour faire annuler les décisions
municipales… et y a obtenu gain de cause ! Il est vrai que, en France, c’est encore et toujours EDF et ses filiales qui font la pluie et le beau temps.

Ces décisions absurdes ont été ensuite confirmées devant diverses Cours administratives d’appel et enfin, le 28 juin 2019, par le Conseil
d’Etat, la plus haute juridiction de la justice administrative.

A la grande surprise des citoyens et élus opposés aux Linky, accordant naïvement une grande compétence et indépendance aux juges du Conseil d’Etat, ces derniers se sont contentés d’un pauvre arrêt de
quelques lignes comprenant la formule « magique » inventée
par Enedis : « Il résulte de la combinaison des dispositions précitées… », à savoir les deux articles désignés ci-dessus. Il nous est avis que, sous une pluie battante, ces gens là sont parfaitement capables de
décréter qu’il fait beau. Ou l’inverse si les intérêts
ndustriels l’exigent.

Il est pourtant notable que, dans son rapport de février 2018 (qui montre que le financement du programme Linky va rapporter énormément d’argent à Enedis et sa maison mère EDF, au détriment
des usagers), la Cour des comptes a bien précisé que les compteurs « restent néanmoins la propriété des communes », même quand elles « confient, le cas échéant en déléguant leur compétence à des SDE, la gestion des réseaux de distribution ».

Mais la justice administrative s’est alignée sur le grossier subterfuge d’Enedis. Or l’affaire dépasse de loin les innombrables problèmes
générés par les compteurs Linky (sursaturations, dysfonctionnements divers, captation de données sur la vie privée, risques avérés d’incendies et controverse sanitaire concernant les ondes, etc) : c’est aussi du patrimoine des communes de France qu’il s’agit.

Très concrètement, avec la bénédiction du Conseil d’Etat, les communes sont littéralement en train de se faire voler leurs compteurs
d’électricité, ce qui est totalement inadmissible. De plus, s’il n’est pas remis en cause, ce coup de force pourra être réédité concernant d’autres éléments de patrimoine.

Les 36 000 maires de France vont-ils se laisser dépouiller sans réagir ? Il est vrai que l’Association des maires de France a pris fait et cause pour Enedis et non pour ses communes adhérentes.

Notons toutefois que, dans l’attente d’un éventuel sursaut des élus, et contrairement à ce qui est prétendu par Enedis, par le gouvernement, et par certains médias, les particuliers peuvent parfaitement s’opposer individuellement à la pose du compteur Linky.

En effet, les compteurs ordinaires sont parfaitement légaux, ayant été installés et mis en service par Enedis ou son ancêtre Erdf, voire par EDF qui, à l’époque, était un vrai service public… au service du public et non à la solde des intérêts industriels et privés qui se délectent déjà des énormes profits que vont leur permettre de faire les compteurs
Linky au détriment des usagers, déclassés au rang de clients, sommés de se taire et de payer.

Depuis 3 ans et demi, d’innombrables collectifs se battent partout en France contre le programme Linky, lequel n’en est après tout qu’à mi-chemin et qu’il donc est encore temps de faire dérailler, pour préserver les valeurs du service public, les droits des citoyens… et le patrimoine des communes.

 

Bien cordialement
Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

= = =

Reçu par courriel anonyme: 

Conflit d’intérêt au conseil d’État ?

Quand l’avocat de la boîte privée Enedis est membre du Conseil d’Etat

 

Bonjour,

Voilà qui expliquerait pourquoi le conseil d’Etat soutient le compteur linky.

L’avocat d’Enedis Maître Gilles Le Chatelier est membre du conseil d’Etat, ainsi que Remi decout-paolini ex-membre du ministère de l’écologie au temps de Sarkozy et qui a été l’un des signataires du projet linky en 2010.

la 1ère chambre du Conseil d’État a suivi l’avis de son rapporteur public, M. Rémi Decout-Paolini qui veut que les communes acceptent les compteurs linky d’Enedis. Or, le rapporteur public du Conseil d’État, M. Rémi Decout-Paolini, était en 2010 conseiller technique du Premier ministre François Fillon – au moment de la signature du décret autorisant le déploiement du Linky –, après avoir été précédemment, depuis février 2009, conseiller juridique de M. Eric Besson, qui sera, en tant que ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, l’unique signataire, le 4 janvier 2012, de l’arrêté définissant les spécifications techniques du Linky. 2

Communiqué, 4 janvier 2018. Arrêts Linky : L’indépendance du Conseil d’État en question p. 1 Curieusement, le Conseil d’État a jugé que cette proximité du rapporteur public avec les deux principaux ministres acteurs de la mise en oeuvre législative du Linky ne constituait pas une raison sérieuse de mettre en doute son impartialité.

Chargé des Libertés publiques et des affaires juridiques communautaires à  Matignon, Rémi Decout-Paolini n’a pourtant pas pu ne pas être consulté sur le dossier Linky, objet d’une recommandation de la CNIL dès le 2 décembre 2010

(Pièce 34 versée au dossier).

Une autre anomalie frappe ces deux arrêts du Conseil d’État : l’avocat de la SA ENEDIS, Maître Gilles Le Chatelier, 3 est lui-même Conseiller d’Etat ! Et son cabinet ADAMAS a participé en 2016, pour la troisième année consécutive, à la rédaction du Code de l’Energie, lequel régit le déploiement du Linky ! Du bon grain à moudre pour Le Canard enchaîné !La question gravissime de l’indépendance du Conseil d’État est donc soulevée par cet entre-soi peu compatible avec l’exigence d’impartialité prêtée à cette institution séculaire installée au Palais Royal, à deux pas du Louvre, depuis 1874, et censée être, au-dessus de tout soupçon, le « garant des droits des citoyens et des libertés fondamentales ». (Dictionnaire Robert 2)

Il

source pages 1 et 2 http://www.cade-environnement.org/files/2018/01/Lind%C3%A9pendance-du-Conseil-d%C3%89tat-en-question-4-01-2018.pdf

aussi sur http://danactu-resistance.over-blog.com/2018/01/decisions-linky-l-independance-du-conseil-d-etat-en-question.html

 

A lire:

dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee

la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-sante

Agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents

 


Dire NON ! à la dictature technotronique !

Publicités

Technologie et totalitarisme: toujours plus avant dans l’escroquerie des compteurs « intelligents » Linky…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 octobre 2018 by Résistance 71

Le compteur Linky et autres gadgets inutiles avenants comme la 5G ou la grille de contrôle électronique planétaire se refermant sur les peuples…

Il suffit de dire NON ! Beaucoup le font, levons-nous en masse dans la désobéissance et le refus pur et simple de consentir et ce sera fin de partie garantie assurée pour l’oligarchie en place.

A bas l’État, à bas l’argent, à bas la marchandise, à bas le salariat !

Tous unis pour une société des sociétés !

~ Résistance 71~

 

Compteur Linky: l’ADEME s’enfonce dans le mensonge et la tromperie

 

Stéphane L’Homme

 

9 octobre 2018

 

url du communiqué:

http://refus.linky.gazpar.free.fr/com-mensonge-ademe.htm

 

Le 8 octobre 2018 (cf communiqué ci-dessous), nous avons révélé comment l’Ademe trichait délibérément en faveur du compteur Linky, en prétendant de façon mensongère que « l’installation des compteurs communicants électriques fait partie des quatre principales mesures que les français souhaiteraient voir adoptées pour limiter les émissions de gaz à effet de serre » (cf document, page 4).

Pour faire cette affirmation, l’Ademe s’est appuyée sur une de ses précédentes études… dans laquelle il n’était absolument pas question de compteurs communicants. Après que nous ayons révélé sa tromperie, l’Ademe a réagi… mais pas pour rétablir la vérité : le document de départ (de 181 pages) a simplement été supprimé et remplacé par un bien plus court qui ne permet plus de constater le mensonge pro-Linky de l’Ademe.

Heureusement, nous avions pris soin d’enregistrer le document de départ et le voici en ligne sur notre site : vous pouvez bien noter en page 107 qu’il n’est nullement question de compteurs électriques communicants mais seulement de compteurs électriques.

Il était déjà honteux que l’Ademe mente ouvertement pour favoriser le programme Linky, mais il est encore plus grave que, prise en flagrant délit, l’Ademe continue de mentir et tente de masquer la preuve de sa forfaiture.

Honte aux dirigeants de l’Ademe, tout aussi malhonnêtes que ceux d’Enedis, de l’UFC-QueChoisir ou de Promotelec.

Stéphane Lhomme

Conseiller municipal de Saint-Macaire

= = =

Compteur Linky : l’ADEME prise en flagrant délit de tromperie

L’ADEME (agence dite « de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ») vient de publier un rapport (1) entièrement à la gloire du compteur communicant Linky. Ce n’est pas une surprise puisque l’Ademe est placée sous la tutelle du gouvernement qui est lui-même promoteur de ce compteur. Pour autant, rien ne peut justifier que l’Ademe s’autorise à mentir ouvertement pour tenter de soutenir l’industriel Enedis, confronté à un refus de plus en plus massif du compteur Linky.

Il se trouve que dans son rapport, l’Ademe s’appuie (en page 4) sur une de ses précédentes enquêtes, titrée « Représentations Sociales de l’effet de serre – 18ème vague, septembre 2017« , pour prétendre que « l’installation des compteurs communicants électriques fait partie des quatre principales mesures que les français souhaiteraient voir adoptées pour limiter les émissions de gaz à effet de serre« .

Mais, en se reportant à la dite enquête (2), on peut noter (page 107) que l’item proposé aux sondés était « Installer dans les foyers des compteurs électriques qui analysent les consommations pour permettre aux gens de faire des économies d’énergie ».

A aucun moment il n’était question de compteurs communicants comme le prétend aujourd’hui l’Ademe. Il s’agit donc d’un mensonge délibéré de l’Ademe dont nous exigeons une rectification immédiate et des excuses.

Par ailleurs, les items du sondage étaient proposés par l’Ademe et n’étaient absolument pas cités spontanément par les sondés, dont l’Ademe prétend aujourd’hui malhonnêtement qu’ils « souhaitent » les compteurs communicants, et même qu’il s’agit d’une demande « des français ».

Qui plus est, l’item « compteur », pratiquement présenté comme étant plébiscité, ne devance en réalité que les items relevant de mesures obligatoires, d’interdiction ou de taxation. Le comble est que l’item « compteur » n’est pas, lui, mentionné comme une obligation (assurément dans le but d’augmenter les réponses favorables) alors qu’Enedis et les pouvoirs ne cessent de prétendre que le Linky est obligatoire.

Il est par ailleurs notable que ce mensonge éhonté de l’Ademe renvoie à une tromperie d’Enedis selon qui l’installation de compteurs communicants serait « nécessaire » pour avoir accès à sa courbe de consommation et ainsi « faire des économies d’énergie ». Or :

– il est parfaitement possible d’obtenir en temps réel sa courbe de consommation avec un compteur ordinaire, et même avec un bon vieux compteur électromécanique (3) ;

– consulter une courbe de consommation ne fait faire aucune économie d’énergie, contrairement à des actions concrètes comme isoler son habitation et autres mesures (4) ;

– il n’y a par ailleurs aucun besoin d’avoir sa courbe de consommation pour connaître les moments où il est conseillé de faire fonctionner ses appareils énergivores, la nuit en particulier.

Globalement, le rapport de l’Ademe se contente de reprendre la propagande et les éléments de langage d’Enedis, avançant par exemple de prétendues « économies d’énergie » (inexistantes en réalité), l’intégration des énergies renouvelables (massive en Allemagne depuis 20 ans… sans le moindre compteur communicant), ou la « nécessité » de recharger les voitures électriques… dont l’Ademe feint d’ignorer qu’elles sont aussi nocives que les voitures thermiques (5).

En conclusion, bafouant sa mission d’information de la population, l’Ademe a menti délibérément pour promouvoir indûment le compteur Linky. L’Ademe doit présenter ses excuses, rectifier son rapport et, surtout, informer enfin honnêtement sur les tares et fausses « vertus » du compteur Linky.

SL

(1) https://www.ademe.fr/compteurs-communicants-lelectricite-linky

(2) Le document de départ a été retiré par l’Ademe pour cacher sa tromperie. Voir désormais ce document ici.

(3) http://refus.linky.gazpar.free.fr/preuve-tromperie-enedis-linky.htm

(4) https://www.consoglobe.com/15-astuces-reduire-facture-electricite-3524-cg

(5) https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/10/23/emissions-de-co2-l-impasse-de-la-voiture-electrique_4795636_3234.html

 

Résistance et désobéissance civile: L’actualité contre les compteurs Linky…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 3 septembre 2018 by Résistance 71

 

Actu Linky

 

Stéphane LHomme

 

Septembre 2018

 

Audiences judiciaires :

Lundi 3 septembre, 14h30, Tribunal administratif de Toulouse : 

procédure contre l’arrêté anti-Linky de la ville de Blagnac

Mercredi 5 septembre, 9h, Tribunal de Foix : 

Procès d’Enedis contre Gérard Yon, « barricadeur de compteurs »

Cf article et vidéo de La Dépêche

Jeudi 6 septembre, Tribunal administratif de Toulouse :

procédure contre la délibération anti-Linky de Capoulet-et-Junac

Mardi 18 septembre, 9h, Cour administrative d’appel de Nantes 

Recours de la commune de Bovel (35) contre le tribunal administratif de Rennes.

L’audience porte exclusivement sur la propriété des compteurs d’électricité

Manifs :

Manifestation régionale samedi 6 oct 2018 à 11h à Rochefort (cf fichier lié)

10H30 – RV à L’esplanade JL Frot à Rochefort

11H – Départ de l’esplanade JL Frot

12H30 – Arrivée à la Corderie Royale, Conférence de presse, Pique-nique avec buvette et stands, Prises de parole, Musique…

Pour mémoire, il est suggéré à tous les collectifs de France d’agir aussi ce jour là, si bien sûr cela leur convient…

Conférences débats :

Conférences-débats avec Stéphane Lhomme

« Faut-il refuser les compteurs Linky ? »

 

Jeudi 27 septembre – 18h30 – Le Haillan (33)

Forum des associations – 118 av Pasteur

Lundi 24 septembre – 19h30 – Blasimon (33)

Précisions à venir

Jeudi 27 sept – 20h45 – St-Médard-en-Jalles (33)

Pole Simone Veil – 26 Rue Aurel Chazeau

Vendredi 5 octobre – Saintes (17)

Précisions à venir

Lundi 8 octobre – 19h00 – Créon (33)

Centre culturel – 3 rue Montesquieu

 Des dizaines de conférences déjà
animées : archives 2016 /2017/2018

Précision : Stéphane Lhomme ne vend rien et intervient de façon bénévole pour défendre les valeurs du Service public, bafouées par le gouvernement et les dirigeants d’Enedis

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Pour Enedis, il faut sauver le soldat Linky…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 juin 2018 by Résistance 71

Divulgation du plan com d’urgence d’Enedis pour essayer de sauver le soldat Linky

 

Stéphane Lhomme

 

26 juin 2018

 

Reçu par courriel

 

Refus Linky Gazpar – Communiqué du mardi 26 juin 2018

http://refus.linky.gazpar.free.fr

 

Divulgation du plan com d’urgence d’Enedis
pour essayer de sauver le compteur Linky

 

– Un plan d’urgence face à une situation de rejet généralisé du Linky

– Un gaspillage éhonté de l’argent des usagers

– Une tentative ridicule de rendre le Linky « sympathique »

– Une pression directe sur la presse régionale accusée d’être « anti-linky »

Nous avons pu nous procurer le « plan com » confidentiel (cf ci-dessous) de la campagne publicitaire lancée en toute urgence en cette fin juin par Enedis pour essayer de sauver le soldat Linky.

Les doux euphémismes que l’on trouve dès l’introduction, comme « renforcer son acceptabilité et faciliter son déploiement partout en France » illustrent la réalité : le compteur Linky est rejeté de façon de plus en plus massive partout en France.

Adossée à deux évènements publics majeurs, la Coupe du Monde de Football et le Tour de France, assurément pour essayer de toucher le public populaire, cette campagne ressemble à une tentative désespérée de sauver le programme Linky alors que la proximité des élections municipales aggrave encore sa situation (*).

Les méthodes utilisées illustrent bien les pratiques d’Enedis depuis deux ans que le déploiement du Linky est commencé : « faire de la pédagogie » se traduit noir sur blanc par « marteler » !

Par ailleurs, des « experts et alliés » vont être mis en exergue (et assurément grassement rémunérés, pour leur collaboration, avec l’argent des usagers). Nous ne manquerons pas de questionner ces complices d’Enedis… dès qu’ils seront présentés.

D’autre part, Enedis souhaite « inspirer de la sympathie et de la chaleur autour de Linky« , en particuliers avec les dessins du « gentil Linky » en pleines pages dans l’ensemble des journaux régionaux de France : on ne saurait mieux montrer à quel point Enedis prend les citoyens pour des imbéciles.

On note aussi une tentative de mise au pas de la presse régionale : le sous entendu d’une campagne publicitaire aussi importante (et donc lucrative pour les journaux) est très clair : « Si vous voulez continuer à bénéficier de cette manne, soyez positif avec Linky dans vos articles« .

Enedis accuse en effet la presse locale et régionale de « faire le jeu des anti-Linky » alors qu’elle ne fait que rendre compte des innombrables déconvenues vécues par les habitants dotés du compteur vert fluo. De toute évidence, Enedis veut remettre les médias dans le « droit chemin ».

Nous appelons les citoyens à ne pas se laisser désinformer par Enedis et, d’ores et déjà, à participer à un grand concours de parodies des publicités du Linky (exemple joint).

Stéphane Lhomme, Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

(*) Plus la date des élections municipales approche, plus les maires sont nombreux à interdire la pose des Linky ou a minima pour le droit de refus des compteurs communicants par leurs administrés. Le parti LREM, au pouvoir, est considéré à juste titre par de nombreux habitants (…et électeurs) comme complice des méthodes d’Enedis, et s’inquiète d’une probable sanction dans les urnes…

Document confidentiel Enedis

Rendu public par http://refus.linky.gazpar.free.fr

—————————————————————————————

Enedis – Nouvelle campagne publicitaire autour du compteur Linky

 

Enedis intensifie sa communication autour du compteur Linky afin de renforcer son acceptabilité et faciliter son déploiement partout en France. Pour optimiser la prise de parole sur Linky, l’équipe du Programme Linky et la Dircom ont construit une stratégie s’adossant aux deux grands évènements sportifs, populaires et fédérateurs qui vont générer une très forte audience sur les médias dans les prochaines semaines : la Coupe du Monde de Football et le Tour de France.

 

Partis pris et positionnement de communication

 

·Faire de la pédagogie :
▪️ marteler les bénéfices de Linky pour les particuliers, les collectivités, et la France.

▪️ des experts et des alliés pour porter la parole Linky.

·Créer de la proximité :
▪️ inspirer de la sympathie et de la chaleur autour de Linky. Le faire entrer dans les familles et les foyers.

▪️ bénéficier du contexte de la Coupe du monde de Football et du Tour de France, deux événements populaires et mondiaux pour donner une nouvelle vie au compteur Linky.

Parler vrai :

▪️ incarner les bénéfices de Linky. Combattre les contre-vérités avec des mots simples et justes.

▪️ des clients pour remettre Linky à sa juste place.

*) Dans la presse quotidienne régionale (PQR)

Le plan média a été élaboré pour une prise de parole autour des bénéfices concrets et immédiats du compteur Linky pour nos clients :

·         les services à distance

·         le dépannage facilité

·         la possibilité d’agir sur sa consommation

La campagne publicitaire est composée de 3 visuels Linky et diffusée sur l’ensemble des titres de la PQR (hors Corse) + Le Parisien. Dates de parution : 18, 21 et 26 juin 2018.

Un renforcement avec des formats digitaux sur les sites Internet de la PQR et sur les réseaux sociaux.

*) A la radio : RMC

La première radio du sport en France et seule diffuseur en direct et en intégralité des matchs de la Coupe du Monde de Football et les étapes du Tour de France.

Deux spots de 20 secondes dans le contexte Coupe du Monde de Foot (du 14 juin au 15 juillet)

*) A la télévision (France télévisions)

Vivez le Tour de France avec le compteur Linky… Enedis, partenaire officiel.

La marque Enedis et le compteur Linky seront présents sur tous les directs du Tour de France diffusés sur les chaines de télévision France 2 et France 3. Une courte vidéo de 4 ou 6 secondes sera présente en entrée, sortie et reprises des programmes.

France 3 :

·         le court programme de France 3, à 19h20 du lundi au vendredi, du 25 juin au 6 juillet

·         tous les directs du 7 au 29 juillet de 12h55 à 15h

France 2 :

·         tous les directs, de 11h55 à 12h55 et de 15h à 17h30, du 7 au 29 juillet

Enedis et Linky seront également à l’honneur sur les sites Internet de France Télévision Sport

= = =

Notre dossier « compteur Linky »

Soutien à un lanceur d’alerte sur le nucléaire et les compteurs Linky…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, démocratie participative, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 24 mars 2018 by Résistance 71

Appels aux dons pour l’Observatoire du nucléaire de Stéphane lhomme attaqué en justice à la fois par l’UFC que Choisir jusqu’en juillet 2019 dans plusieurs procès sur la même affaire dans son combat contre le compteur linky et par Enedis

 

Reçu par courriel, source anonyme

 

24 mars 2018

https://resistance71.wordpress.com/2018/03/14/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-dernieres-frasques-du-compteur-link-outil-de-la-grille-de-controle-totalitaire-oligarchique/

 

 » Je vous transmet un mail que j’ai reçu hier soir de Stéphane LHomme. C’est dur financièrement

« Je fais un copier-coller du mail que ce lanceur d »alerte (Stéphane LHOMME), aux prises avec Enédis concernant le compteur Linky, et malheureusement « l’UFC que-choisir », (qui se trompe de camp), envoie pour appeler à la solidarité et lui permettre de continuer la lutte. Il serait d’ailleurs intéressant qu’il soit invité au journal ou dans une émission spéciale pour en parler (j’attends sa réponse à cette suggestion si elle est acceptée par la rédaction du mediatv.

https://www.lemediatv.fr/articles/soutenir-stephane-lhomme-contre-le-compteur-linky-enedis-et-l-ufc-que-choisir

Stéphane Lhomme explique ce mystère par l’opération « Energie moins chère ensemble », organisée par la direction de l’UFC-QueChoisir, qui consiste à lancer un appel d’offre auprès des fournisseurs d’énergie pour permettre à des particuliers de bénéficier de tarifs préférentiels.

Il est déjà surprenant de voir une organisation de défense des consommateurs, censée combattre les entreprises chaque fois que nécessaire, se mettre en affaire avec certaines d’entre elles et non des moindres puisqu’il s’agit des multinationales de l’énergie : le lauréat au moment de la polémique n’était autre que Lampiris, filiale de Total !

D’ailleurs, la compromission n’a pas été difficile à débusquer : aux conditions générales de vente (CGV) de l’opération « Energie moins chère ensemble » sont annexées celles du distributeur Enedis, qui prévoient que le particulier doit laisser libre accès à son compteur d’électricité.

Il est donc impossible à la direction de l’UFC-QueChoisir d’être en affaire avec Enedis et dans le même temps d’animer ou simplement de soutenir la lutte citoyenne contre le déploiement du compteur Linky, lutte dont un des biais principaux est précisément… de refuser à Enedis d’accéder au compteur d’électricité !

la riche direction de l’UFC-QueChoisir tente d’étouffer la critique en s’attaquant à Stéphane Lhomme sur le plan financier en déposant trois plaintes avec constitution de partie civile jusqu’en 2019 , procédures longues et couteuses (et trois fois coûteuse en l’occurrence !)

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article346

Voici son courrier :

Madame, Monsieur,

Chères amies et chers amis,

je vous remercie par avance si vous voulez bien aider l’Observatoire du nucléaire ( http://www.observatoire-du-nucleaire.org ) dont les caisses sont quasiment vides (il ne reste plus qu’un mois d’avance). Or c’est cette association qui me verse mon SMIC mensuel : pas de quoi rouler sur l’or, certes, mais beaucoup de gens s’en contenteraient et, en tout état de cause, c’est ce salaire qui me permet de mener depuis deux ans la campagne d’information et d’actions contre les compteurs communicants Linky, Gazpar et cie (cf http://refus.linky.gazpar.free.fr ).

Un Smic mensuel (1188 euros pour le salarié) coûte quasiment 1900 euros à l’association, soit près de 23 000 euros pour l’année. En ajoutant quelques frais (déplacements en particulier), nous espérons pouvoir compter sur 28 000 euros pour continuer…

Voici comment procéder si vous souhaitez m’aider. Tout passera par le compte de l’Observatoire du nucléaire, je ne demande évidemment pas à recevoir quoi que ce soit à mon nom.

1) Un « Pot commun » sur le web

Bien sûr, c’est un peu contradictoire avec la dénonciation du tout numérique, mais le fait est que c’est beaucoup plus simple pour beaucoup de contributeurs… et pour moi.

https://creditcooperatif.lepotcommun.fr/pot/muld9exj

2) Virement direct sur le compte de l’Observatoire du nucléaire

Muni de RIB ci-joint, vous pouvez faire auprès de votre banque un virement vers le compte de l’Observatoire du nucléaire.http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article119

3) Un chèque à l’ordre de l’Observatoire du nucléaire

à envoyer à : Observatoire du nucléaire, 12 rue des Pommiers, 33490 Saint-Macaire

Merci beaucoup à celles et ceux qui voudront bien contribuer.

Stéphane Lhomme

Conseiller municipal (bénévole) de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

https://www.lemediatv.fr/articles/soutenir-stephane-lhomme-contre-le-compteur-linky-enedis-et-l-ufc-que-choisir

 

Madame, Monsieur,

Chères amies et chers amis,

je vous remercie par avance si vous voulez bien aider l’Observatoire du nucléaire ( http://www.observatoire-du-nucleaire.org ) dont les caisses sont quasiment vides (il ne reste plus qu’un mois d’avance). Or c’est cette association qui me verse mon SMIC mensuel : pas de quoi rouler sur l’or, certes, mais beaucoup de gens s’en contenteraient et, en tout état de cause, c’est ce salaire qui me permet de mener depuis deux ans la campagne d’information et d’actions contre les compteurs communicants Linky, Gazpar et cie (cf http://refus.linky.gazpar.free.fr ).

Un Smic mensuel (1188 euros pour le salarié) coûte quasiment 1900 euros à l’association, soit près de 23 000 euros pour l’année. En ajoutant quelques frais (déplacements en particulier), nous espérons pouvoir compter sur 28 000 euros pour continuer…

Voici comment procéder si vous souhaitez m’aider. Tout passera par le compte de l’Observatoire du nucléaire, je ne demande évidemment pas à recevoir quoi que ce soit à mon nom.

1) Un « Pot commun » sur le web

Bien sûr, c’est un peu contradictoire avec la dénonciation du tout numérique, mais le fait est que c’est beaucoup plus simple pour beaucoup de contributeurs… et pour moi.

https://creditcooperatif.lepotcommun.fr/pot/muld9exj

2) Virement direct sur le compte de l’Observatoire du nucléaire

Muni de RIB ci-joint, vous pouvez faire auprès de votre banque un virement vers le compte de l’Observatoire du nucléaire.http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article119

3) Un chèque à l’ordre de l’Observatoire du nucléaire

à envoyer à : Observatoire du nucléaire, 12 rue des Pommiers, 33490 Saint-Macaire

Merci beaucoup à celles et ceux qui voudront bien contribuer.

Stéphane Lhomme

Conseiller municipal (bénévole) de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

NB : à propos de la souscription en défense des 4 procédures lancées contre moi par la direction d’UFC-QC

(l’affaire est résumée ici : http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-nouvelle-trahison-ufc.htm)

liens entre UFC que Choisir et Enedis via l’Energie moins chère ensemble

http://refus.linky.gazpar.free.fr/ENEDIS-LAMPIRIS-UFC-1er-10-2016.pdf

On constate que Lampiris cité en octobre 2016 dans le contrat d’Enedis et UFC que Choisir ( http://refus.linky.gazpar.free.fr/ENEDIS-LAMPIRIS-UFC-1er-10-2016.pdf http://www.lefigaro.fr/societes/2016/09/23/20005-20160923ARTFIG00001-lampiris-remporte-l-appel-d-offres-de-l-ufc-que-choisir-dans-l-energie.php) a changé de nom depuis. On rappelle que Lampiris a chanté les louanges du compteur linky en février 2015 (http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/le-compteur-linky-va-t-il-doper-la-concurrence-dans-l-electricite-863238.html), donc quelques mois avant que la loi de transition de mai 2015 http://autreinfo.free.fr/Linky.Mensonge.par.Omission.du.ministere.de.l.’ecologie.htm

2016: Contrat Lampiris avec l’Energie moins chère ensemble de l’UFC que choisir et ERDF (Enedis depuis mai 2016) http://refus.linky.gazpar.free.fr/ENEDIS-LAMPIRIS-UFC-1er-10-2016.pdf

2016 : Rachat de Lampiris belge par Total

5 Octobre 2017 : Lampiris devient TOTAL Spring en France

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lampiris

Décembre 2017, UFC que choisir perd son procès contre Stéphane lhomme qui a mis en lien les rapports entre ERDF (maintenant Enedis depuis mai 2016 https://en.selectra.info/energy-france/guides/electricity-enedis-erdf), Lampiris (maintenant Total Spring depuis octobre 2017), UFC que Choisir (maintenant…)http://refus.linky.gazpar.free.fr/ENEDIS-LAMPIRIS-UFC-1er-10-2016.pdf

http://refus.linky.gazpar.free.fr/UFC-deboutee-contre-SL-dec2017.pdf

PS d’un anti linky: l’arnaque de l’énergie moins chère ensemble pour les anti linky c’est qu’en fait, toutes les entreprises d’électricité utilisent le compteur énergivore linky  qui consomme à lui seul 10 watts ( https://www.change.org/p/refuser-le-nouveau-compteur-linky / http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/le-compteur-linky-va-t-il-doper-la-concurrence-dans-l-electricite-863238.html ) , or le compteur linky fait justement augmenter la facture d’électricité, car il est énergivore, le compteur linky consomme lui-même de l’électricité pour fonctionner car il fonctionne comme un ordinateur (avec ondes)  et n’a une durée de vie que de 7 ans (https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/compteur-linky-la-mobilisation-se-poursuit-en-midi-pyrenees-1518988197) et peut être facilement piraté à distance ( https://www.demcocbs.com/s_comment+pirater+les+compteurs+linky/).

 » Le déploiement des 35 millions de compteurs va entrainer, l’installation de 600 000 concentrateurs :    ( postes de distribution),120000 antennes relais *GPRS qui enverrons les informations en flux continu à 500000 ordinateurs. »https://linky-history.blogspot.fr/2015/09/le-linky-est-energivore.html

Des compteurs reliés à plus de 600 000 concentrateurs qui sont eux-mêmes connectés par GRPS au système central n’est-ce pas énergivore ?

http://videos.next-up.org/EhsTvNews/Linky_energivore/

https://stoplinkynonmerci.org/IMG/article_PDF/Compteur-Linky-le-vrai-du-faux-Ne-vous-faites-pas-avoir_a2.pdf

UFC que choisir ne croit pas à la nocivité des ondes. Donc l’UFC que Choisir ne croit pas que les compteurs linky soient dangereux pour la santé.  » L’Association Française pour l’Information Scientifique ainsi que l’UFC Que Choisir ont publié en marge de la passe d’arme législative des textes mettant en doute les arguments avancés par les associations anti-ondes (la nocivité de ces dernières suscite de gros doutes dans la communauté scientifique) et s’inquiètent des effets potentiellement dangereux d’une psychose injustifiée autour de ce sujet.  »

http://www.zdnet.fr/actualites/loi-abeille-victoire-legislative-pour-les-anti-ondes-39813922.htm

« Alerte : la direction d’UFC-QC lance une pétition pour transformer

les compteurs électriques en puissants émetteurs wi-fi (*)! »

http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-nouvelle-trahison-ufc.htm

http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-scandale-erl.htm

Suite de l’email Stéphane Lhomme:

« Voici les dépenses provisoirement engagées, sachant que je dois encore « monter » à Paris pour le 3ème procédure (*), et que chaque procédure fait l’objet de plusieurs audiences intermédiaires qui nécessitent et nécessiteront à chaque fois la présence d’un avocat (dit « postulant ») qu’il faut payer pour cela. Notez que mon avocat facture deux des procédures (UFC que choisir + journaliste UFC que choisir) comme une seule, sans quoi le total serait encore plus élevé.

Honoraires avocat plainte Mouchnino (chargé de mission UFC)

3600,00

Convoc TGI Paris 3 août Train aller SL

80,20

Convoc TGI Paris 3 août Train retour SL

117,10

Convoc TGI Paris 3 août Train A/R avocat

109,40

Honoraires avocat plaintes UFC + Chesnais (journaliste UFC)

3600,00

Convoc TGI Paris 26 sept Train aller SL

56,50

Convoc TGI Paris 26 sept Train retour SL

126,90

Convoc TGI Paris 26 sept Train A/R avocat

132,95

Honoraires avocat citation directe UFC

3600,00

Honoraires avocat postulant (Me Crespin) – Chesnais

600,00

Citation TGI Paris 15 nov Train A/R avocat

149,00

Appel Chesnais (journaliste UFC)

1065,00

Honoraires de 1ère instance contre Mouchnino (chargé de mission UFC)

1813,00

Honoraires avocat postulant (Me Crespin) – Mouchnino

600,00

Honoraires avocat appel UFC + Chesnais (journaliste UFC)

1800,00

Honoraires avocat postulant (Me Crespin) – Chesnais

600,00

TOTAL PROVISOIRE

18050,05

Il y a aussi les dépenses suivantes :

Aide au financement de la vidéo pour sourds et malentendants

1740,00

Notez le succès de cette vidéo avec près de 70 000 vues

https://youtu.be/7W41yI5MMgg

Procédure contre la FNCCR (droit de réponse refusé)

2413,00

Huissier demande de droit de réponse

150,00

Huissier constat de non publication du droit de réponse

440,00

Huissier Citation contre FNCCR

318,15

TOTAL

3321,15

La FNCCR est une structure nationale qui regroupe en particulier les Syndicats départementaux d’énergie et qui, au lieu de défendre les intérêts des communes, fait le jeu d’Enedis (https://www.contexte.com/article/energie/info-contexte-les-syndicats-delectricite-prets-a-faire-un-cheque-en-blanc-a-enedis_73522.html ) et du Linky et, fortement mise en cause par le média Contexte, n’a rien trouvé de mieux pour se défende que… de m’attaquer (http://www.fnccr.asso.fr/article/distribution-delectricite/), et de me refuser le droit de réponse légal.

SL

(*) pour mémoire, dans ce genre de procédures, le poursuivi est automatiquement mis en examen sans que cela ne préjuge du résultat final. Je suis donc d’ores et déjà mis deux fois en examen, la troisième arrive. Quant à la citation directe, pour laquelle la justice m’a donné raison (http://www.sudouest.fr/2018/01/11/compteurs-linky-que-choisir-perd-son-proces-contre-le-girondin-stephane-lhomme-4101422-4697.php) la direction d’UFC-QC à fait appel (il est vrai qu’ils peuvent se le permettre, c’est une organisation très riche… et très subventionnée).

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/   »

Diaporama pour conférences

Plusieurs personnes m’ont demandé à pouvoir utiliser mon diaporama pour animer des conférences, sachez qu’il est donc disponible ici :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/COMPTEURS-2018-MARS.pdf

Pour préparer votre conférence, vous pouvez regarder la Vidéo « pour toutes et tous » ( https://youtu.be/7W41yI5MMgg ) ou bien la vidéo de la conférence de Beaumont-de-Lomagne qui vient d’être mise en ligne :

7a4dd71dafbb1404bfd494dae3fe02fd-b-mail-icon_video-link.gifhttps://www.youtube.com/watch?v=B9rNjYda7k4

Notez aussi qu’il a été fait une version courte de la vidéo de Poitiers :

https://mega.nz/#!M4lliSza!OJut8RGr5HPuzRVipPwdn9-8IYE0Br7Inb9eT4CAZBc

Procès par UFC-QC : 3ème mise en examen et calendrier (—> juillet 2019 !)

Hasard du calendrier, c’est ce 22 mars que je suis convoqué au TGI de Paris pour ma troisième mise en examen suite aux procédures lancées contre moi par UFC-QueChoisir. Pour mémoire, la mise en examen ne préjuge pas du résultat final.

Par ailleurs, j’ai reçu le calendrier de la première procédure (celle lancée par UFC-QC au nom de son chargé de mission, l’imposteur M. Mouchnino): le procès aura lieu le 5 juillet… 2019 !

 » La procédure adoptée aurait été choisie pour allonger artificiellement la durée de la procédure afin que le suspense dure jusqu’en 2019. « http://ehs-action.org/appel-a-soutien-financier-pour-stephane-lhomme/  Il y aura donc d’ici là 5 audiences relais (organisées tpous les 3 mois par le tribunal pour éviter la prescription) qui nécessitent la présence d’un avocat postulant et donc… des honoraires et frais. Et ce sera le cas pour les 3 procédures !

Pour mémoire, la stratégie de la direction d’UFC-QC est clairement de me couler financièrement…

https://lespiedsalaterre.org/linky/

https://bistrobarblog.blogspot.fr/2017/08/stephane-lhomme-site-refus-linky-est.html

Souscription de soutien

Je remercie d’ores et déjà celles et ceux qui ont contribué à la souscription que j’ai lancée – en espérant qu’ils seront rejoints par d’autres personnes – pour me permettre de continuer le combat anti-Linky, en assurant l’existence de mon salaire (smic) et en permettant le financement de ma défense face aux procédures de la direction d’UFC-QC. Comme vous pouvez le constater avec le point précédant, je suis loin d’être sorti d’affaire…

Un seul mot pour finir ce message : CONTINUONS !

Stéphane Lhomme

Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

Stéphane Lhomme vient de mettre une news sur son twitter le 23 mars, que la milice privée d’Enedis a cassé une porte chez un particulier pour lui imposer le compteur linky par la force

https://twitter.com/StephaneLHOMME/status/977075884854317056

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Dernières frasques du compteur Linky, outil de la grille de contrôle totalitaire oligarchique…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, France et colonialisme, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 14 mars 2018 by Résistance 71

Derniers scandales en date du compteur Linky

 

Information reçue par courriel le 14 mars 2018

 

Association Refus Linky Gazpar

 

Stéphane Lhomme

 

Conseiller municipal de Saint-Macaire en Gironde (33)

 

Bonjour,

aux dernières nouvelles, Enedis va m’attaquer en justice à la suite du communiqué d’hier. Mais pendant ce temps, les incendies causés par les Linky se multiplient !

Deux nouveaux exemples publiés aujourd’hui même, cf ci-dessous.

Stéphane Lhomme

Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

La Manche Libre – 13 mars 2018

https://www.lamanchelibre.fr/actualite-481885-manche-deux-feux-de-compteurs-electriques-linky

Note : bien lire la dernière phrase (mise en rouge)

Manche : deux feux de compteurs électriques Linky

A Avranches (Manche), en moins d’un mois, deux commerces ont été victimes d’un départ de feu de leur compteur Linky. Le dernier en date remonte au lundi 12 mars 2018.

Les pompiers sont intervenus à deux reprises, en moins d’un mois, dans des commerces du centre-ville d’Avranches (Manche) pour des feux de compteur électrique Linky.

Coupe-circuit chez Devred

Lundi 12 mars 2018, vers 16h15, Mickaël Tison, responsable du magasin de vêtements pour hommes Devred, rue de la Constitution, voit de la fumée s’échapper de l’endroit où se trouve le compteur électrique. Il ouvre le cache et aperçoit des flammes sortir du coupe-circuit situé à côté du compteur Linky. Un début d’incendie qu’il maîtrise avec un extincteur. A l’arrivée des pompiers, une odeur de plastique brûlé embaume le magasin. Un responsable d’Enedis arrive sur les lieux et indique que l’origine du problème ne vient pas du compteur Linky mais du coupe-circuit.

Coupe-circuit chez le boulanger

Trois semaines avant, les pompiers sont intervenus pour un feu de compteur électrique à la boulangerie de la rue des Chapeliers. Et là également, le départ de feu a pris dans le coupe-circuit, situé derrière le compteur Linky, installé au mois de novembre 2017. « Si nous n’avions pas été là, la boulangerie aurait brûlé », explique Patrick Anfray. Et là également, Enedis leur a dit que ce départ de feu n’était pas dû au compteur Linky. Pourtant les coupe-circuit des deux commerçants n’avaient pas de problème avec leur ancien compteur.

= = =

BOYCOTT DU COMPTEUR LINKY !!

et de tout autre outil de contrôle totalitaire des personnes et des biens…

Technologie et totalitarisme: Fichage des contestataires au compteur Linky par la gendarmerie…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 mars 2017 by Résistance 71

Fichage de citoyens contestant les compteurs Linky

 

Source anonyme

 

14 mars 2017

 

Samedi 11 mars, alors qu’avait lieu à Ardin (79) une réunion d’information citoyenne sur les compteurs communicants Linky et cie, les participants se sont aperçus que la gendarmerie était en train de relever les plaques d’immatriculation des véhicules garés sur le parking de la salle municipale.

Aussitôt, les gens sont sortis de la salle et ont bloqué (pacifiquement) le véhicule de gendarmerie, exigeant la restitution de la liste. Les gendarmes ont appelé à la rescousse leur supérieure hiérarchique qui a accepté la destruction de la dite liste… mais après l’avoir discrètement photographiée.

La vidéo de la destruction de la liste, qui prouve donc bien la réalité du fichage des citoyens qui osent s’informer sur les nombreux problèmes causés par les compteurs communicants, est visible ici :

Video : https://youtu.be/RIQ4oBHM-lM

Le quotidien la Nouvelle République a couvert cette affaire le jour même :

Article La Nouvelle République

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2017/03/12/Linky-on-releve-aussi-les-immatriculations-3030212

D’après les informations que nous avons pu recueillir, il apparait que cette pratique totalement antidémocratique, qui relève aussi de l’intimidation, est mise en oeuvre à chaque réunion publique concernant les compteurs Linky et que ce sont les préfets qui, en coordination avec l’entreprise Enedis, ordonnent aux gendarmes d’établir de telles listes.

Il est nécessaire que les autorités françaises, responsables du déploiement imposé des compteurs communicants, et confrontées au refus de plus en plus généralisé sur tout le territoire, s’expliquent sur ces méthodes indignes.

De même, pour une parfaite édification des citoyens-électeurs, il est nécessaire que les candidats à l’élection présidentielle se positionnent sur ces méthodes policières injustifiables mais aussi, plus généralement, sur la question des compteurs communicants Linky, Gazpar et cie.

Pour mémoire, un rassemblement est organisé mercredi 22 mars (11h30/15h) à Paris, devant la maison de la Radio où tous les candidats ayant déposé les fameuses 500 signatures seront interviewés à tour de rôle.

Les citoyens exigent le droit de refuser les compteurs communicants pour chaque commune et, lorsque la commune ne prend pas cette position, le droit de refus pour les particuliers.

Rassemblement national “STOP LINKY” le 22 mars 2017 de 11h30 à 15h devant la Maison de la Radio, 116 Av. Du Pdt Kennedy à Paris

Tous les pitres candidats à la présidentielle seront là !

Venez nombreux !