Archive pour ébola média propagande

Santé et propagande: Voix alternative africaine sur la « pandémie ébola »…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, sciences et technologie, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 18 octobre 2014 by Résistance 71

« Paroles africaines sur le virus ébola »

 

L’immense arnaque de la pandémie ouest africaine de la fièvre ébola

 

Nana Kwame

 

9 octobre 2014 publié par Al Manar le 17 Octobre

url de l’article:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=197646&cid=21&fromval=1&frid=21&seccatid=416&s1=1

paru le 15 Octobre sur Globale Presse:

http://globalepresse.com/2014/10/15/limmense-arnaque-de-la-pandemie-ouest-africaine-de-fievre-ebola/

 

L’auteur de l’article traduit ci-dessous est un citoyen US d’origine ghanéenne, installé au Ghana depuis un certain temps où il est chef d’entreprise (un bar-restaurant). Il a écrit ce texte sur son compte Facebook le 9 octobre dernier. Suite à une prise de contact personnelle, M. Kwame explique qu’il a écrit ce texte depuis les USA, où il est en visite chez sa famille.

Ce texte est devenu « viral » sur l’Internet anglophone et nous avons décidé de vous le retranscrire ici.

Par Nana Kwame, le 9 octobre 2014



Les gens du monde occidental doivent savoir ce qui se passe ici en Afrique de l’Ouest. ILS VOUS MENTENT!!! Le virus « Ebola » en tant que tel n’existe PAS sur place et n’est PAS en train de « se propager ». La Croix-Rouge a apporté une maladie à quatre pays spécifiques pour quatre raisons spécifiques et elle n’est attrapée que par ceux qui reçoivent un traitement et des injections des mains de la Croix-Rouge. C’est pourquoi des Libériens et des Nigérians ont commencé à virer la Croix-Rouge de leurs pays et à rapporter la vérité dans les informations. Restez avec moi:

LES RAISONS

La plupart des gens bondissent sur l’idée de « dépopulation », une chose qui est assurément à l’esprit de l’Occident quand il s’agit de l’Afrique. Mais je vous assure que l’Afrique ne pourra JAMAIS être dépeuplée en tuant 160 personnes par jour alors qu’il y a des milliers de naissances quotidiennes. Les vraies raisons sont donc beaucoup plus concrètes.

Raison 1

Cette maladie inoculée par vaccination qui se fait appeler «Ebola » a été introduite en Afrique de l’Ouest dans l’objectif ultime de déployer des troupes sur le sol du Nigeria, du Liberia et de la Sierra Leone. 
Si vous vous en souvenez nous (les USA, ndlr) étions en train d’essayer d’entrer au Nigeria à cause de « Boko Haram ». FOUTAISES. Mais c’est tombé à l’eau quand les Nigérians ont commencé à raconter la vérité. Il n’y a PAS DE FILLES QUI MANQUENT. Le soutien international s’est fait la malle, et il a fallu trouver une nouvelle raison pour déployer des troupes au Nigeria pour y voler les nouvelles réserves pétrolières qui viennent d’y être découvertes.

Raison 2

Le Sierra Leone est le plus grand fournisseur de diamants au monde. Les mineurs ont été en grève depuis quatre mois, refusant de produire des diamants à cause d’horribles conditions de travail et de salaires de misère.

L’Occident ne paiera pas un salaire décent pour ces ressources parce que l’idée c’est de faire que ces gens ne puissent s’offrir que des sacs de riz et recevoir de l’aide étrangère afin de rester des esclaves corvéables à merci, pour toujours.

Il fallait aussi trouver une raison pour débarquer des troupes sur le sol du Sierra Leone pour forcer la fin des grèves des mineurs de diamants. Ce n’est pas la première fois que cela s’est fait. Quand les mineurs refusent de travailler la troupe est sonnée et même s’ils doivent tous les tuer et tous les remplacer, leur seul désir est de voir à nouveau les diamants s’écouler hors du pays.

Bien sûr, lancer des campagnes multiples pour envahir chacun de ces pays serait BEAUCOUP trop louche. Mais un truc comme « Ebola » donne l’accès à toute une région d’un seul coup…

Raison 3

En plus de voler le pétrole nigérian et de forcer le Sierra Leone à retourner au fond des mines, des troupes ont aussi été envoyées pour FORCER la vaccination sur ces Africains qui ne sont pas assez stupides pour la prendre volontairement. 3000 soldats sont envoyés pour s’assurer que ce « poison » continue de se répandre, parce qu’encore une fois il ne se répand qu’à travers la vaccination. 

Tandis que de plus en plus d’articles d’information sont publiés comme celui-ci provenant du Liberia, (Daily Observer) (traduit en français par La Conscience du peuple),  informant les populations des mensonges et des manipulations US, de plus en plus d’Africains refusent d’aller voir la Croix-Rouge.

Les soldats vont contraindre ces gens à la vaccination pour assurer l’apparence visible d’une pandémie d’Ebola. Et en plus ils protègeront la Croix-Rouge de ces Libériens et Nigérians qui ont de plein droit commencé à les expulser de leur pays.

Raison 4

3000 soldats… Le virus Ebola craint-il les balles? Absurde.

Dernière raison mais pas la moindre, l’APPARENCE de cette « pandémie» d’Ebola (si jamais les citoyens US ne comprenaient pas l’arnaque) servira à effrayer d’innombrables millions de personnes pour qu’ils prennent le « vaccin anti-Ebola » qui en réalité EST LA PANDÉMIE. Ils ont déjà commencé avec des histoires affirmant qu’il ait été ramené aux USA et ait fait son apparition à Dallas, que des médecins blancs ont été guéris mais que les Noirs infectés n’ont pas accès au traitement.

Tout ce que cela va faire va être de POUSSER les Noirs à VOULOIR le vaccin, parce qu’il apparaît que « l’antidote » est refusé aux Noirs. Ils vont sortir en masse pour l’obtenir et il y aura de sérieux problèmes. Avec toutes les révélations que nous avons eues à propos des vaccins cette année vous auriez pensé que nous aurions appris la leçon. Tout ce que je peux faire c’est l’espérer, parce qu’ils comptent largement sur notre ignorance pour faire aboutir leurs agendas. Posez-vous la question, si le virus Ebola se propageait vraiment par le contact entre personnes, plutôt que par une propagation contrôlée effectuée par vaccination – alors POURQUOI le CDC (Center for Disease Control, centre anti-épidémie US, ndlr) et le gouvernement US continueraient-ils à autoriser des vols vers et depuis ces pays sans aucun contrôle? 

Nous devons commencer à réfléchir et à partager l’information globalement parce qu’ils ne nous donnent pas la réelle perspective que vivent les gens ici en Afrique de l’Ouest. Ils mentent pour leur propre profit et il n’y a pas assez de voix là dehors avec la plateforme nécessaire pour aider à partager notre réalité.

Des centaines de milliers ont été tués, paralysés et handicapés par ces «nouveaux » vaccins tout autour du monde et nous commençons enfin à en prendre conscience. Maintenant qu’allons-nous FAIRE avec toute cette information?

Crise ébola: La zizanie au sujet du complot fait rage au sein des services d’état… Une attaque cybernétique de l’armée US met le site de Veterans Today HS suite à publication d’info

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, presse et média, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 16 octobre 2014 by Résistance 71

Cet article important de Veterans Today est à mettre en connexion avec notre précédente traduction au sujet de la crise ébola: « Ébola, tout pour le vaccin ?… »

Nous confirmons ici ce que dit VT au sujet de l’attaque dont ils ont été victimes. Leur site était HS lors de deux de nos précédentes visites aujourd’hui… Il est de nouveau en ligne.

Cette affaire ébola prend une tournure des plus foireuses et est manifestement complètement pilotée de l’extérieur. Une simple réflexion: Alors qu’on n’avait pas entendu cette ordure depuis bien longtemps, le chef d’orchestre du 11 Septembre, Dick Cheney, ressort du placard pour annoncer à la cantonade que « la prochaine attaque sur les Etats-Unis sera bien pire que le 11 septembre. » Il faut prendre cette ordure très au sérieux. Il sait, il est un des organisateurs de toutes les pires turpitudes de l’empire…

— Résistance 71 —

 

Veterans Today publie un premier avertissement concernant Ébola et se fait pirater pour raison de sécurité nationale

Même nous sommes à bord

 

Gordon Duff

 

15 Octobre 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/10/15/vt-issues-first-ebola-warning/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note rédaction:

Veterans Today a été victime d’une massive attaque cybernétique de la part du corps militaire US Army Signals/Hacker Corps de Fort Huchuca, après que ceci fut publié.

Après seulement deux lectures de l’article, le site internet fut mis hors service. Quelque chose se passe de très secret. L’information de ce site est directement sourcée d’une agence de renseignement qui est un allié proche des Etats-Unis et qui est très déçue et fâchée d’avoir découvert que les Etats-Unis sont impliqués dans quelque chose de très dégueulasse et de très dangereux.

g

Voici ce sont nous avons toutes les raisons de croire: Il y a un complot terroriste organisé au profit des entités financières afin de disséminer le virus ébola à travers les Etats-Unis. Nous pensons que des compagnies aériennes et des hôpitaux en font partie et que le département de la sécurité de la patrie (Homeland Security DHS, NdT: la Stasi du pays du goulag levant) et sa TSA (Transort Security Agency, NdT; la gestapo des aéroports américains)

Je regarde cela comme une analogie au “terroriste au slip explosif” de Detroit à Noël il y a quelques années quand un Nigerian sale, se parlant à lui-même, sans argent (pourtant le fils d’un millionnaire recruté par la CIA) s’envola du Yémen vers le Ghana, puis vers le Nigeria, puis vers Amsterdam en Hollande et finalement vers Detroit, sans tickets, sans passeport, sans visas, sans bagages ni même sans avoir pris un bain récemment.

Il vola en première classe.

A un moment donné durant son voyage, des officiels de la sécurité des aéroports lui ont donné une bombe, nous pensons que ce fut fait à l’aéroport de Schiphol d’Amsterdam. Aujourd’hui se passe la même chose. Nous avons des informations au travers d’une communication privée avec une agence de renseignement étrangère très connue, parfois malveillante, que les Etats-Unis ont été ciblés.

Plutôt que d’utiliser une variante d’ébola conçue comme arme biologique, des gens sont infectés volontairement avec Ébola. Quant à savoir qui ils sont et pourquoi ils font cela, il pourrait y avoir plusieurs raisons. Je ne me préoccupe pas de savoir si ce sont des djihadistes, Boko Haram, des agents conditionnés psychologiquement ou quoi que ce soit, cette question et des questions comme cela ont souvent été les excuses faciles pour bloquer des enquêtes et des mises en accusation.

Nous ne savons pas pour sûr si cela implique une vaccination pour le profit, mais nous savons que cela implique les prochaines élections américaines, les fluctuations des prix du pétrole et la manipulation des marchés boursiers américains.

Des milliards ont été perdus ces 10 derniers jours, mais de manière plus importante, des centaines de milliards vont être gagnés sur ce qui maintenant est un pur “pompage et largage” aux mains du “grand cartel” dont Preston James parle souvent.

Aujourd’hui, les chars turcs ont ouvert le feu sur les positions kurdes, défendues par le soutien aérien américain depuis la Syrie. Les Turcs se battent maintenant ouvertement aux côtés de l’EIIL. Plus tôt aujourd’hui, les Turcs ont touché des positions kurdes en Turquie et en Syrie avec des avions F-16 américains tout en refusant aux Etats-Unis la capacité d’uriiser leurs propres bases de l’OTAN en Turquie.

Le timing de cette peur ébola coïncide avec ces actions et ceux qui sont derrière l’EIIL/EI, le groupe médiatique Murdoch/Fox, les frères Koch, les leaders clef de la droite américaine comme McCain, Graham, ainsi que les groupes Bronfman et Giuliani, soutenus par le Qatar et la famille royale saoudienne et les truands du Likud en Israël.

Ce qui est requis est un grand contrôle des déplacements internationaux, des médias et de la capacité de faire bouger les personnels infectés vers les Etats-Unis en utilisant des compagnies aériennes, mais aussi des méthodes impliquant le traffic des êtres humains que les patrons de casinos de Las Vegas et de Macao connaissent très bien, c’est comme cela qu’ébola est maintenant disséminé.

Nous estimons qu’environ 5000 Américains ont maintenant été exposés au virus ébola.

Nous demandons aux personnels de sécurité de prendre note des numéros de queue des avions privés, bien que la CIA ne les utilisent pas toujours, qui sont utilisés pour transporter “les vecteurs de maladie” aux Etats-Unis et en Europe.

Nous avons la confirmation que ceci se passe actuellement. Nous n’avons pas de confirmation de tout ce qui est impliqué, mais nous savons que les Etats-Unis sont ciblés et que l’intention est de tuer le plus d’Américains possible pour endommager la cohésion sociale et détruire la confiance des Américains en leur gouvernement.

Nous avons tracé les opérations financières derrière tout ceci à la Suisse et l’Union des Banques Suisses UBS, comme étant les manutentionnaires des fonds opérationnels et un certain nombre de contractants de la CIA comme “agissants principaux”.

Ceci est une action totalement entreprise par la “droite” politique et nous avons tracé une implication directe de membres des groupes Murdoch/Fox.

La frayeur ébola, que nous craignons devenir quelque chose de bien plus sinistre qu’une simple “peur”, peut-être aussi mise en parallèle d’une peur terroriste nucléaire qui serait perpétrée de la même manière par le consortium Murdoch/Cheney pour le compte du groupe opérationnel d’Al Qaïda des anciens officiers de la CIA, du Mossad et des services saoudiens.

Ma recommandation personnelle est de fermer toutes les frontières des Etats-Unis, arrêter tous les voyages en Afrique, rendre les contrôles médicaux obligatoires sur tous les vols.

En fermant les frontières, je veux dire ici “tirer à vue” le long de la frontière mexicaine selon la nature de la menace.

Ensuite nous enquêtons et observons tous ceux impliqués, la manipulation des marchés du pétrole et du carburant, les jeux de marché et de changes et arrêter le mensonge au sujet de l’EIIL/EI.

Il est plus que grand temps que nous mettions certains en prison, flinguions d’autres et mettions en application les quelques véritables lois qui demeurent.

= = =

Vidéo:

Mise à jour ébola par Veterans Today

Compagnie aérienne Delta Airline, Tampa, Floride

http://www.youtube.com/watch?v=hOI4ReOiK4E#t=14

Ébola… Tout pour le vaccin ?…

Posted in actualité, N.O.M, politique et social, presse et média, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2014 by Résistance 71

Nous publions cette information étonnante, qui ne nie pas la réalité de la maladie, mais qui met en garde contre la mise en scène de la « crise ébola ». Dans cet article se trouve le lien d’une vidéo qui analyse deux extraits de reportages qui ont été diffusés pour retirer par CNN et par la branche audio-visuelle du New York Times. Ces deux vidéos montrent clairement la manipulation pour les besoins du reportage et où des « acteurs » amateurs payés sur place, jouent les « malades » dans un but non défini par les vidéos. Nous postons la vidéo en question en section commentaire sous l’article. Vraiment de quoi se poser des questions.

Si l’on se réfère à la « grippe espagnole » qui n’a d’espagnole que le nom puisqu’elle provenait des Etats-Unis et est arrivée avec les militaires américains en Europe en 1917, qui a fait environ 20 millions de morts entre 1918 et 1919 dans le monde. Des études ont montré que bien des victimes étaient les vaccinés (quelques références en bas de l’article) et puis le vaccin anti-ébola (virus patenté par le CDC américain en 2007 et en 2010) s’annonce une affaire bien juteuse pour les monopolistes habituels… a condition que la peur sit tellement forte que tout le monde se rue pour se faire inoculer ou… que des lois d’exception force l’inoculation obligatoire. Dans un cas comme dans l’autre, des milliards de dollars de profit pour des résultats plus que douteux seront garantis. Ici on nous annonce que l’Institut National de la Santé américain (NIH, détenteur avec le CDC des patentes du virus…) veut faire vacciner des pays entiers avec son vaccin… La préparation psychologique est en marche… La peur viscérale fera le reste. Le Pentagone y a ses intérêts. Obama a envoyé 3000 bidasses sécuriser un labo biologique au Libéria, la première mesure des trouffions sur place pour « aider » le peuple ? La pose de barbelés ! La routine quoi !

Une question aussi à poser: dans cet article il est dit que la médecin en chef de la chaîne MSNBC, responsable des programmes médicaux, la Dr. Nancy Snydermann a violé un ordre de mise en quarantaine de 21 jours après son retour du Libéria. Pourquoi violer un el ordre pour la sécurité publique en tant que MEDECIN… si on sait peut-être… qu’il n’y a rien pu vraiment pas grand chose à craindre ?…

Bref, cette affaire ébola est plus que louche à tous les niveaux. Voyez les articles sur les vaccins sous l’article et la vidéo que nous repostons en commentaires…

— Résistance 71 —

 

Article connexe: Le complot ébola ?

 

La mise en scène de la crise ébola

 

Mohawk Nation News

13 Octobre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/10/13/ebola-crisis-set-up/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Des “acteurs de crise” sont employés par les agences gouvernementales et les médias de masse pour faire le portrait du traumatisme et de la souffrance. Ils jouent les victimes ou les témoins dans des évènements fausse-bannières planifiés, comme des fusillades d’école ou des attaques terroristes bidon le tout pour promouvoir le totalitarisme.

Regardez la vidéo qui suit qui reprend des diffusions passées sur CNN et l’organe audio-visuel du New York Times travaillant en collaboration sur l’établissement d’une fausse urgence ébola en Afrique: NYT and CNN busted on ebola crisis. Regardez la vidéo en entier. A la minute 02:50, vous verrez un homme vêtu d’une chemise verte atablé avec un autre homme portant une blouse blanche.

Puis regardez cette photo ci-dessous (voir l’article original) de Thomas Eric Duncan, la première victime d’ébola aux Etats-Unis.

Thomas Eric Duncan in NYT & CNN hoax video.Is Thomas Eric Duncan, a crisis actor?

Nathan Bowles, le fondateur du site internet CrisisActors.org a dit que le gouvernement emploie des acteurs de crise pour des exercices de routine. Apparemment, des publicités furent publiées avant la fusiilade de l’école Sandy Hook, du marathon de Boston et des meurtres de masse de Fort Hood.

CrisisActors.org.

Des acteurs ont même simulés une crise ébola dans un hôpital: Fake ebola crisis at hospital.  Nous allons maintenant être convaincus que la seule voie de salut est d’accepter leur vaccin, lequel va nous donner ébola !

Nous vous rassurons ! Vous pouvez toujours croire en Mohawk Nation News. Nous sommes incorruptibles, Nous ne pouvons pas être achetés !

*  *  *

Des vaccins causant les maladies:

http://www.rense.com/general45/USvaccinescaused.htm

http://www.whale.to/vaccine/sf1.html

http://ameliorermasante.com/2009/07/20/vaccination-et-grippe-espagnole-par-un-temoinle-dr-eleanor-mac-bean/

http://www.wikistrike.com/article-la-grippe-espagnole-de-1918-est-due-aux-vaccins-89664859.html

http://expovaccins.over-blog.com/article-30869107.html

Médecin américain violant une injonction de quarantaine de 21 jours:

http://www.infowars.com/just-get-your-damn-vaccine-doctor-violates-ebola-quarantine/

 

Média et propagande: La « gonflette » pandémique Ébola comme parfait évènement fausse-bannière ?…

Posted in actualité, désinformation, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, presse et média, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 14 août 2014 by Résistance 71

Excellente analyse de Kevin Barrett à laquelle nous adhérons. Nous l’avions dit en Juillet: Cette affaire d’ébola est loin d’être claire…

— Résistance 71 —

 

La menace Ébola: réelle ou fausse-bannière ?

 

Kevin Barrett

 

13 Août 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/08/13/ebola/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les médias de masse sont en train de gonfler la “plus grosse” contagion d’Ébola jamais enregistrée.

On nous dit que la terrible maladie qui produit des symptomes tout droit sortis d’un film d’horreur, se propage aux Etats-Unis. Des Américains annulent leurs vacances et refusent de prendre l’avion, croyant qu’ils pourraient y attraper l’Ébola.

Les gens sont terrorisés (à dessein) par d’horribles images, par la peur de finir rapidement dans d’horribles souffrances et par la peur de prendre l’avion. Les peurs sont menées hors de proportion avec la réalité de la menace. Où avons-nous déjà vu cela ?

Le 11 septembre 2001, le public américain fut soumis à un contrôle de l’esprit par le traumatisme, une forme extensive de technique de lavvage de cerveau appelée coercition, décrite dans un livre du même ttre de Douglas Rushkoff. Le contrôle de l’esprit par le traumatisme utilise des peurs extrêmes ou l’horreur pour façonner le subconscient des victimes. C’est une technique très efficace pour faire soumettre les gens à l’autorité sans qu’ils réalisent qu’ils le fassent ni même pourquoi.

A l’automne 2001, nous fûmes conditionnés pour croire que des musulmans radicaux, utilisant des avions détournés, de l’anthrax et on ne sait quoi d’autre, avaient la volonté de tuer un grand nombre d’Américains. Ceci eut pour résultat que les Etats-Unis prirent le sentier de la guerre contre les Musulmans, les nations musulmanes, les persécutant dans le monde entier, déchirant en mille morceaux la constitution, gaspillant des milliers de milliards de dollars, risquant la banqueroute tant morale que financière.

Depuis lors, la preuve que la peur du 11 septembre/anthrax était une escroquerie a été faite et a laissé beaucoup d’Américians plus tristes mais plus éveillés. Aujourd’hui, dès que le gouvernement et les médias commencent à faire peur aux gens avec une menace gonflée, les observateurs avertis se demandent directement: Est-ce une menace réelle ? Ou est-ce juste encore un faux-drapeau ?

Dans un entretien exclusif avec le programme radio Truth Jihad (Djihad pour la vérité), le Dr. Garth Nicolson, un expert de renommée sur les maladies émergentes et la guerre biologique, a suggéré que la menace d’Ébola a été exagérée à cause de la nature très spectaculaire de ses symptomes. En fait, le Dr Nicolson a aussi suggéré que c’est précisément à cause de ces symptomes spectaculaires, qui se voient très rapidement, que la maladie est en fait plus facile à contenir.

Si vous avez une maladie grave, à haute mortalité comme Ébola, cela va gagner beaucoup d’attention. Mais vous pouvez isoler ces patients immédiatement et cela va contenir l’ensemble du processus.

Une maladie spectaculaire, capable de gagner l’attention, mais qui n’est pas capable de tuer un grand nombre de gens, est idéale pour une manipulation psychologique fausse-bannière de l’opinion publique. Un des facteurs dominant d’une psyop fausse-bannière, est la disproportion entre l’impact massif sur l’opinion publique de l’évènement et la faible réalité de la menace supposée (NdT: Jusqu’ici, Ébola dans sa forme “classique” de contamination n’a fait que quelques 1000 morts dans 3 ou 4 pays différents en 6 mois de temps, alors que la grippe commune fait de l’ordre de 300 000 morts par an dans le monde… Aucune commune mesure, par contre si le virus était manipulé pour être transmissible par voie aérienne… Là… Nous pouvons être à peu près certains que l’armée yankee y travaille ou a déjà mis au point ce type de virus génétiquement manipulé afin de potentiellement pouvoir produire un scenario “12 Singes”…)

Ce schéma existe depuis des siècles.

Dans l’Angleterre du XVIIème siècle, le clan de va t’en guerre de Robert Cecil voulait lancé un assaut sur les empires espagnol et portugais, mais il fut contraint par la politique pacifique du roi James et de quelques uns de ses conseillers et aussi par la récalcitrance de l’opinion publique pacifiste. Comme l’Espagne et le Portugal étaient des pays catholiques, Cecil avait besoin de convaincre ses concitoyens qu’ils devaient tous faire face à une “menace catholique” ; il trouva donc un agitateur catholique radical du nom de Guy Fawkes, le mit lui et quelques barrils de poudre à canon mouillée dans un tunnel sous le parlement anglais et le fit arrieter en accord avec un plan préétabli.

Le complot de Cecil marcha à la perfection. De toutes les chaires anglicanes du pays, les prêcheurs dénoncèrent les diaboliques catholiques extrémistes qui avaient presque réussi à faire sauter le parlement britannique L’opinion publique anglaise entra dans une transe anti-catholique similaire à celle que nous avons vécu contre les musulmans après le 11 septembre 2001 et Cecil obtint sa guerre.

En fait, les catholiques britanniques ne posèrent que peu ou pas de menace à quiconque. Mais à cause de l’énorme impact de relation publique du plan de Cecil avec ses barils de poudre sous le parlement, le public fut convaincu qu’une vague de chaos catholique arrivait sur ses côtes.

Le gouvernement américain tout comme le gouvernement britannique a convaincu de manière répétée ses citoyens d’une menace imminente exagérée ou simplement non-existante. En 1847, Washington fabriqua de toute pièce une “invasion mexicaine”. En fait le Mexique était bien plus faible que les USA et ne posait en rien une menace à la nation, mais des manchettes de journaux belliqueuses martelèrent les Américains pour faire la guerre au Mexique et de la sorte, Washington vola presque la moitié du territoire mexicain. En 1898, une fausse “menace espagnole” fut fabriquée par l’envoi par le fond fausse-bannière du navire USS Maine qui mouillait dans le port de la Havanne à Cuba. En réalité, l’Espagne ne posait aucune menace aux Etats-Unis, étant le plus faible des deux camps, elle ne pensait qu’à éviter la guerre, mais une fois de plus les citoyens américains furent lobotomisés pour croire à une menace non-existante renforcée par une attaque fausse-bannière. Les Etats-Unis s’emparèrent une nouvelle fois de larges territoires pour leurs banquiers et leurs capitalistes.

Avant la première guerre mondiale, une menace allemande non-existante pour les Etats-Unis fut fabriquée de toute pièce au moyen de deux manips de relation publique (propagande): La forgerie du télégramme Zimmerman qui a convaincu l’Amérique que les Allemands conspiraient avec le Mexique pour envahir les Etats-Unis et l’envoi par le fond orchestré du navire Lusithania, qui était bourré de passagers… et d’armes et de munitions à destination de l’Europe. Les Américains se levèrent en masse par peur hystérique des Allemands et s’en allèrent guerroyer en Europe pour leurs banquiers sionistes et les britanniques.

Washington et Londres ont aussi dragué les Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale au travers d’une menace fabriquée. Ils utilisèrent le plan en huit points, incluant de couper le Japon de ses vivres afin de forcer le Japon à attaquer les USA à Pearl Harbor. Le filmage de l’attaque, choqua les citoyens et les convainquit que les Etats-Unis faisaient face à une véritable menace avec la Japon et ses alliés Allemands. En fait, si les Etats-Unis étaient restés neutres (comme la population le voulait au départ), une telle menace ne se serait jamais matérialisée.

Dans les années 1960, une autre menace non-existante émergea cette fois-ci du Vietnam. Elle fut fabriquée pour amener les US dans une guerre totale avec le pays. Une fausse attaque sur un navire américian dans le Golfe du Tonkin, appelé “l’incident du Golfe du Tonkin”, fut arrangé.

Ce ne sont là que quelques exemples montrant qu’une hystérie gonflée par les médias est toujours au service d’un agenda caché.

Qu’est-ce qui se cache derrière la peur d’Ébola ?

La scientifique Ann Sullivan argumente qu’une contagion orchestrée par virus Ébola en Amérique pourrait être utilisée pour créer “une urgence pandémique de niveau 6, qui demanderait une vaccination obligatoire, vaccins qui contiendraient leur virus patenté de guerre biologique ébola”. Cette vision d’un scenario du pire cauchemardesque prend en considération la vision de la faction la plus eugéniste de l’élite mondialiste utilisant une fausse menace à l’Ébola pour en créer une bien réelle (NdT: en disant que le “virus a muté rapidement et que les services de santé sont pris de cours”…)

Avec ou sans menace réelle, le gouvernement américain pourrait utiliser le spectre d’une urgence pandémique pour boucler les Américains et retirer les derniers vestiges de leurs droits constitutionnels. Le président Obama vient de signer un amendement au décret 13295 de George W. Bush, qui autorise “l’appréhension, la détention ou la relâche conditionnelle d’individus pour prévenir l’introduction, la transmission ou la dissémination de maladies contagieuses suspectées.” L’amendement d’Obama élargit l’ordre de permission de mise en détention d’un nombre illimité d’Américains sur la simple suspicion qu’ils peuvent être porteurs d’une maladie dangereuse et contagieuse (Ndt: Entrent alors en lice les fameux camps de la FEMA…)

Pourquoi le gouvernement américain voudrait-il manufacturer une menace à la contagion, réelle ou inventée, comme excuse à la loi martiale et à la détention de masse ? Il pourrait le faire en mesure préventive à des troubles sociaux de masse lorsque le dollar va s’effondrer et que l’économie américaine va imploser. En ce moment, les nations des BRICS, emmenées par la Russie et la Chine, sont en train de retirer le bouchon de l’évier sur le dollar, qui commence à tournoyer grandement dans sa préparation à disparaître dans le tout-à-l’égoût. Lorsque le dollar fera son dernier plongeon, les Américains feront face aux pleines conséquences du gaspillage imbécile par leurs gouvernements successifs, de milliers de milliards de dollars depuis le début de la “guerre” après les attentats du 11 septembre 2001. Le résultat plus que probable: Une seconde révolution américaine.

Si le gouvernement américain peut terroriser les Américains avec Ébola, militariser la société et mettre sous les verrous des centaines de milliers, des millions de personnes dans des camps de concentration, alors il pourra peut-être enrayer la révolution avant qu’elle ne commence. C’est ce qui pourrait être leur plan pour le moins.

Mais le virus Ébola dans sa forme naturelle, classique, ne pourra pas créer de situation de pandémie aux Etats-unis, car il n’est pas facilement transmissible, il n’a pas de longue période d’incubation et il ne peut pas survivre en dehors du corps sauf sous un climat très chaud et humide. Alors soyez prévenus: Si les merdias pressetitués rapportent une pandémie Ébola aux Etats-Unis, il ne pourra y avoir que deux possibilités:

  • Soit ils mentent
  • Soit ils auront créé une version militaire synthétique du virus et si cela se produit… Nous avons tout intérêt à commencer la révolution… avant qu’ils ne nous bouclent…

… Ou nous tuent.