Archive pour Dr Gilles Séralini OGM Monsanto

Santé et corruption: Une femme médecin parle…

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 octobre 2014 by Résistance 71

OGM et vaccins les conclusions qui s’imposent

 

Dr. Kelly Brogan

 

19 Octobre 2014

 

url de l’article:

http://www.alterinfo.net/OGM-vaccins-les-conclusions-qui-s-imposent_a107274.html

 

initialement publié le 12 Novembre 2013

 

La docteur en médecine Kelly Brogan est formée allopathiquement et holistiquement pour les soins aux femmes dans toutes les phases du cycle reproductif faisant l’expérience de symptômes d’humeurs et d’anxiété, incluant le syndrome pré-menstruel, la grossesse et la symptomatologie postpartum, ainsi que les maladies liées à la ménopause.

 

= = =

 

Je n’ai jamais eu d’attirance particulière pour la politique. Je ne suis pas non plus théoricienne de la conspiration. Je n’ai jamais été arrêtée et je n’aime pas avoir des ennuis.

Par contre, j’ai toujours aimé penser par moi-même. Je suis d’un naturel sceptique et pragmatiste. Ces temps-ci, il y a pas mal de questions qui m’interpellent et en reliant les choses entre elles, je parviens à mieux appréhender la vérité en science.

Je voudrais aujourd’hui vous avertir que dans de nombreux domaines où vous pensiez être protégé par les autorités en place et par le gouvernement, vous avez en fait été mené n’importe où par le bout du nez, et ce sera à vous seul qu’il appartiendra de vous débrouiller quand tout ira mal. C’est la raison pour laquelle je souhaite que les consommateurs deviennent chaque jour plus autonomes et qu’ils réfléchissent bien à tout ce qui doit rentrer dans leur corps.

Les êtres humains ont tendance à souffrir d’un orgueil démesuré – nous pensons que nous savons mieux que la nature, que nous pouvons faire mieux que la nature, que nous pouvons la maîtriser. Il existe (au moins) deux transgressions qui ont des tendances similaires et qui soulèvent pas mal d’inquiétudes : les OGM (aliments génétiquement modifiés)  et la vaccination. Voici ce qu’ils ont en commun :

La guerre contre la nature

Après avoir évolué pendant des milliards d’années on ne peut nier que la nature ait du sens. Il suffit de penser à la complexité des systèmes botaniques, à la relation aux ravageurs, à la complexité de la nature des sols, à tant d’éléments qui permettent une diversité optimale, ainsi que la reproduction.

Ce n’est que lorsque nous avons commencé à industrialiser le processus, à détourner certaines lois pour assurer des rendements et permettre aux fabricants de produits chimiques de « remédier » aux variables perçues comme des échecs, que nous nous sommes retrouvés dans le gâchis que nous connaissons aujourd’hui avec les OGM. – Nous avons, au hasard, injecté de l’ADN animal dans le génome des plantes et perturbé ainsi leur fonctionnement naturel tout en permettant leur saturation en herbicides toxiques qui sont aussi des perturbateurs du système endocrinien et intestinal.

Les compagnies pharmaceutiques et les médecins pensent qu’ils peuvent déjouer le système immunitaire qui, tout au cours de l’évolution, a coexisté avec des microbes; ils pensent qu’ils peuvent maitriser et formater ces systèmes. Nous sommes en guerre avec les maladies infectieuses. En conséquence, notre peur et notre malveillance vis-à-vis des bactéries et des virus nous ont conduits à  modifier, altérer et compromettre notre système immunitaire. Ces perturbations du système immunitaire ont été induites par des agents pathogènes injectés dans nos muscles avec des additifs toxiques qui dépriment les fonctions naturelles du système immunitaire et provoquent de l’inflammation chronique.

Cette idée d’améliorer nos capacités humaines comme nous le comprenons aujourd’hui est abordée par Sayer J. dans GreenMedInfo sous le terme « transhumanisme »

Nous ne pouvons pas duper et déjouer la nature; nous commençons seulement à apprécier son infinie complexité.

« Quelle est cette sorte de « science » qui inflige des dommages neurologiques à plusieurs centaines de milliers d’enfants chaque année ?…La catastrophe des vaccinations infantiles est essentiellement due à l’orgueil démesuré de la profession – cette volonté du médecin (avec les meilleures intentions du monde !) de prendre le contrôle des forces de la nature et de les plier à sa propre volonté. »

Harris Coulter, historien de la médecine dans « Vaccination, Social Violence and Criminality »

Manque d’études de sécurité avant la mise sur le marché

Monsanto prétend que les OGM sont équivalents aux aliments habituels (tout en échappant au devoir de prouver leur innocuité). Monsanto prétend que ces OGM sont suffisamment novateurs pour pouvoir être brevetés. Malgré les effets « Frankenstein » de ces manipulations génétiques, ces aliments n’ont jamais été étudiés sur une population humaine et encore moins évalués à long terme. Ce qui se passe à la suite de cette procédure accélérée pour aboutir à la commercialisation, c’est que petit à petit les dommages au niveau de la population commencent à émerger. La diversité des maladies chroniques en Europe et en Amérique pourrait avoir un rapport avec les limites imposées à ces produits en Europe et en Amérique. Il est un fait qu’il est difficile d’établir la relation de cause à effet pour les maladies chroniques. Toutefois, il est important d’insister sur l’importance des essais de pré-commercialisation à long terme.

Les vaccins n’ont jamais été étudiés par rapport à un groupe de non vaccinés, parce qu’ils sont supposés être à ce point vitaux pour notre santé que ce serait contraire à l’éthique de ne pas les appliquer, même si l’épidémiologie de base montre que l’hygiène et l’alimentation ont joué le rôle le plus important dans l’élimination des maladies infectieuses. Les vaccinations n’ont jamais été complètement étudiées dans leur contexte actuel, pas plus que les additifs (adjuvants) qui comprennent des produits toxiques connus pour le corps tels que l’aluminium, le mercure, le formaldéhyde et le polysorbate 80.

Signal de préjudice

Malgré ce manque d’efforts pour démontrer l’innocuité des produits dans ces deux domaines, un signal a néanmoins été donné qui aurait dû mettre davantage en avant le principe de précaution. Monsanto a surveillé les produits non OGM, ainsi que les produits OGM qui servaient à l’alimentation des rats pendant 90 jours et a déclaré que les modifications des fonctions hépatiques et rénales n’étaient pas cliniquement significatives. Seralini et al. ont repris ce projet mais ont prolongé de plusieurs années la période d’observation. Jetez un coup d’œil à ce qui s’est passé avec ces animaux. La première tumeur est apparue à l’âge de 4 mois. Plusieurs autres études ont reproduit les conclusions provocatrices de l’étude initiale. – Le glyphosate, l’herbicide qui a été pulvérisé en quantités de plus en plus importantes, est en fait un perturbateur endocrinien lié à l’obésité, aux maladies du foie, aux anomalies congénitales, à l’autisme et au cancer. C’est l’étude la plus instructrice sur ces mécanismes toxiques. Il a été observé que la toxine Bt dans le maïs OGM a pu perforer les cellules intestinales et circuler dans les tissus fœtaux.

Que ce soit dans le domaine du développement neurologique, de l’auto-immunité et des décès ou même sur la question de la susceptibilité/la prédisposition à la maladie, problèmes vis-à-vis desquels les vaccins devraient pouvoir assurer une protection, les vaccins ont néanmoins démontré qu’ils pouvaient provoquer des problèmes qui ont fait l’objet de dédommagements s’élevant à plusieurs milliards de dollars par le programme national d’indemnisation des dommages vaccinaux (National Vaccine Injury compensation Program) :

http://het.sagepub.com/content/31/10/1012.full

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22235057

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21880755

Des cas de maladie chronique comme l’atopie et l’autisme ont été mis en évidence et en corrélation avec les taux de vaccination…

Suppression des enquêtes

Séralini a été réduit au silence. Son travail a été vertement attaqué. Il a été censuré par les médias et des demandes de rétraction de ses publications ont été introduites par des gens ayant des liens avec l’industrie. Plusieurs mois après les publications de Séralini, Richard Goodman, ancien employé de Monsanto a été rapidement nommé au poste de rédacteur en chef adjoint au département de biotechnologie.   Comme Monsanto est maintenant à la tête des revues médicales influentes, les perspectives  pour la publication de recherches indépendantes sont de plus en plus réduites.

Le désormais tristement célèbre Andrew Wakefield qui a publié un article sur la présence d’une souche de rougeole vaccinale dans les intestins d’enfants autistes a perdu sa licence d’exercer et accusé de fraude dans une chasse aux sorcières visant à supprimer toute recherche dans cette direction. Heureusement à l’heure actuelle, au moins 28 études indépendantes du monde entier ont confirmé ses conclusions.

Protection des bénéfices corporatistes

Le « Monsanto Protection Act » a été conçu pour fournir une immunité juridique à la technologie GM afin que des citoyens ne puissent jamais introduire de plainte par rapport à des dommages secondaires à une exposition à des aliments génétiquement modifiés. C’est de cette manière que les sociétés seraient protégées par rapport aux agriculteurs et aux citoyens.

Le Programme d’Indemnisation pour Dommages Vaccinaux  a été créé en 1986 pour protéger les sociétés de toute responsabilité de sorte que toute incitation à une politique de sécurité de leurs produits a été éliminée. De la sorte, les citoyens ne pouvaient plus s’engager dans des procès pour demander justice.

Conflits d’intérêt et portes tournantes

C’est là que la situation dérape et que se trouve la véritable source de la corruption.

Lorsque ceux qui règlent un  système qui a besoin de freins et de contrepoids sont les mêmes personnes  qui en profitent et ont profité de sa protection et de sa réussite, nous assistons à une détérioration critique de la situation par rapport à l’intérêt et la patience des consommateurs. […]

La liste des personnes interchangeables entre le CDC, l’industrie pharmaceutique et le Comité consultatif des vaccins contribue à augmenter le nombre de conflits car il ne s’agit nullement d’exceptions. C’est notamment en janvier 2010 que Julie Gerberding, ancienne directrice du CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies) est devenue la présidente de l’Unité vaccins chez Merck. C’est en janvier 2011 qu’Elias Zerhouni, ancien directeur du NIOH (National Institute of Health) est devenu président des laboratoires de recherche chez Sanofi-Aventis. On sait que ces relations sont souvent réglées d’avance. Le porte-parole le plus véhément du programme vaccinal est le Dr Paul Offit,  MD, employé de Merck et titulaire d’un brevet pour le vaccin contre le Rotavirus. Cet article  illustre les nombreuses couches de conflits d’intérêts qui obscurcissent le jugement des régulateurs. Si vous préférez ne pas lire, voici une courte vidéo.

Il est impossible de s’attendre à de l’objectivité dans la recherche ou dans la diffusion de l’information dans pareilles circonstances. Ces conflits d’intérêt minent pratiquement toutes les revendications en matière de sécurité… Ces géants multimilliardaires n’hésitent pas à dépenser quelques dollars quand il s’agit d’influencer les législateurs et les régulateurs. Les projets dont il a été question dans cet article vont finir par se réunir pour produire des vaccins contenant des OGM. Nous faisons déjà partie d’une vaste expérience incontrôlée. Cette situation pourrait ajouter une couche supplémentaire de complexité qui ferait déborder le vase. Si vous pensez comme moi, il n’y a pas de doute que vous vouliez échapper à pareille situation que vous n’avez jamais souhaitée.

Il y a cependant un moyen d’en sortir : faire des choix éclairés, faire confiance à son instinct, à son bon sens et voter selon ce qui vous apparaît financièrement le plus judicieux.

Dr Kelly Brogan, M.D.

Source : Greenmedinfo

http://www.initiativecitoyenne.be/article-ogm-vaccins-les-conclusions-qui-s-imposent-124812517.html

Communiqué: Manifestation Mondiale contre Monsanto le 25 Mai 2013 !!

Posted in actualité, écologie & climat, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique française, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , on 20 mai 2013 by Résistance 71

Ceci fait suite à notre article sur le processus engagé pour annihiler la « loi de protection de Monsanto » signée par Obama il y a quelques semaines…

Lutter contre Monsanto, c’est être à la pointe de la lutte contre le  Nouvel Ordre Mondial ! N’oublions jamais que depuis 1945, le terme eugénisme a été remplacé par le terme « génétique ». Les mêmes eugénistes se cachent aujourd’hui derrière la promotion du « génie génétique »… Monsanto en est un des géants et est une entreprise phare du Nouvel Ordre Mondial.

Il nous faut les empêcher de nuire. C’est une mesure de salubrité publique. Par le boycott et la lutte, nous devons faire en sorte que ces entreprises eugénistes ferment leurs portes et ne puissent pas recommencer sous un nouveau prétexte.

Mort à l’agriculture génétique mortifère et au patentage des gènes et donc de la nature !

— Résistance 71 —

 

Manifestation mondiale contre Monsanto le 25 mai : Rendez-vous à Paris, Marseille et Strasbourg !

Combat Monsanto

Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le notre !

 

url de l’article:

http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article1011

 

Le 25 mai 2013 sera une journée marquée d’une pierre blanche dans la mobilisation citoyenne mondiale. A l’initiative du mouvement Occupy américain, dans une démarche citoyenne autonome, le mot d’ordre a été lancé à travers les réseaux sociaux d’organiser la première manifestation internationale simultanée contre Monsanto.

Plusieurs dizaines de manifestations sont organisées aux Etats-Unis, mais aussi en Europe et en Inde. La France et ses citoyens mobilisés de longue date contre les OGM auront aussi leur manifestation citoyenne avec l’organisation d’un rassemblement Place du Trocadéro le samedi 25 mai à partir de 14h (Nb du 13 mai : la manif a été déplacée, initialement prévue à l’Assemblée, ce RDV est annulé). Sans étiquette politique, ce rassemblement citoyen est spontané et ouvert à tous ceux qui se reconnaissent dans le rejet des multinationales de l’agroalimentaire pour réclamer une nourriture dépourvue de poison chimique et la reconnaissance due droit à un environnement sain pour tous !

Alors rejoignez nous à PARIS le 25 Mai 2013 pour dire ensemble que « Le monde de Monsanto ne sera jamais le notre ! »

Combat Monsanto appelle tous ceux qui nous soutiennent à se joindre au mouvement !

 

Communiqué

Communiqué des organisateurs citoyens de la « MARCH AGAINST MONSANTO – PARIS » pour un SIT-IN PACIFISTE Place du Trocadéro LE 25 MAI 2013 DE 14 À 18H

Face à la voracité de Monsanto faisons entendre nos voix !

Semences OGM, Round-up, hormone de croissance bovine, PCB, aspartame, agent orange… Le point commun entre tous les mots de cette liste toxique ? Monsanto…

Nous, citoyens responsables et vigilants, sommes informés des graves accusations qui pèsent sur la multinationale américaine Monsanto, « accusée de promouvoir des produits nocifs pour la santé et l’écosystème mais aussi de falsifier les résultats d’enquêtes scientifiques, accusations portées entre autres par un ancien directeur de filiale de la firme », rappelle l’encyclopédie citoyenne Wikipédia sur la page consacrée à Monsanto.

Nous appelons au principe de précaution alimentaire !

Le manque de transparence de l’État sur les études qui sont fournies pour les demandes d’autorisation des produits Monsanto, l’absence d’étiquetage obligatoire européen sur les OGM, nous amène à appeler nos concitoyens à la vigilance, en les invitant à s’orienter vers des produits issus de l’agriculture biologique et de marchés locaux, en prenant soin de contrôler le mode de culture des fruits et légumes ainsi que le contenu de l’alimentation des animaux de boucherie.

Ce 25 mai nous interpellons les élus et le gouvernement en participant à une marche mondiale contre Monsanto et au sitting Place du Palais Royale.

Ayant connaissance des conflits d’intérêts chez un grand nombre d’experts des autorités sanitaires françaises et européennes, nous sommes déterminés à utiliser la mobilisation citoyenne pour exiger de nos représentants qu’ils agissent pour le bien-être des populations dont ils sont responsables !

Nous demandons aux représentants du peuple français, ainsi qu’aux responsables européens de :

Rendre obligatoire, par devoir d’information, un étiquetage des produits issus d’OGM au niveau européen.

Débloquer des crédits de recherche pour étudier les conséquences à long terme d’une alimentation OGM sur la santé publique.

Réévaluer les molécules de synthèse employées par Monsanto. Prendre en compte toutes les études indépendantes et non les études financées par cette firme dont la crédibilité est sévèrement remise en cause.

Procéder à une mise en jour des études sur les liens entre l’exposition chronique aux produits chimiques agricoles (désherbants, fongicides, pesticides, insecticides, fertilisants…) et l’augmentation des cancers et des problèmes d’infertilité.

Ouvrir un grand débat national sur les orientations responsables et soutenables de l’agriculture de demain, pour préparer et mettre en œuvre sa nécessaire conversion écologique.

Nous réclamons une protection des semences !

Conscients de la tentative de main mise de Monsanto sur les semences dans de nombreux pays par le rachat des entreprises locales semencières, nous considérons qu’aucune organisation ne doit détenir les clefs du garde-manger du monde !

Nous savons que l’utilisation de semences hybrides est une plaie pour la biodiversité, qu’elle rend la terre stérile et les agriculteurs dépendants des produits chimiques, que le processus naturel de pollinisation entraîne une contamination des semences là où les OGM sont cultivés (une industrie de 10 milliards d’euros en 2011), que dégradation de l’environnement, misère sociale et agriculture industrielle sont étroitement liées.

Nous demandons à nos dirigeants de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter de suivre le triste exemple des Etats-Unis et du « Monsanto Protection Act » : la justice américaine ne pourra plus s’opposer aux mises en culture de plantes génétiquement modifiées, même si leur homologation est contestée devant un tribunal.

Nous refusons d’être mis devant le fait accompli d’une pollution génétique et chimique de notre environnement et de notre santé !

Participez ! Retrouvez toutes les infos sur la page de l’événement FB https://www.facebook.com/events/160596650769757

Des manifestations sont également organisées à Marseille et Strasbourg face au Parlement européen le même jour !

 

Détournement de la science et nécro-agriculture: Le secteur OGM au cœur de l’agenda eugéniste de l’oligarchie…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, crise mondiale, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 avril 2013 by Résistance 71

Nous avons traduit cette article très complémentaire de ce que nous avons déjà publié au sujet de l’eugénisme et de la nécro-agriculture mortifère qui n’existent qu’à des fins de contrôle de la population.

La réalité est simple et il nous faut tous bien l’appréhender: l’oligarchie nous empoisonne à petit feu dans en suivant une méthodologie qui fera passer les Hitler, Staline et Mao pour de simples amateurs.

En Avril 2010, l’un de nous avait publié cet article: « Elite globaliste, eugénisme et contrôle des populations » où un simple historique de l’eugénisme qui vit son point culminant avec l’Allemagne nazie, nous montre que dans le monde post-seconde guerre mondiale le mot « eugénisme » a simplement été remplacé par le mot « génétique ». Tout le secteur de la génétique est-il eugéniste et fondamentalement mauvais ? Non, bien évidemment, il y a une multitude d’applications bénéfiques de la génétique, qui contribuent à maintenir l’image de ce secteur, tandis que l’agenda planifié et poussé de derrière le rideau est quant à lui, fondé sur de bien noirs desseins…

Rien de nouveau, il suffit de gratter la fine couche de vernis pour découvrir l’horreur larvée en son sein… Ceci constitue ni plus ni moins que du terrorisme écologique d’état, sponsorisé par les cartels de la nécro-agriculture monopolistes. La récente loi de protection de Monsanto votée et signée par Obama n’est que le dernier chapitre en date de l’ignominie qui se déroule.

— Résistance 71 —

 

Ingénierie génétique, eugénisme et l’idéologie des riches

 

Colin Todhunter

 

29 Mars 2013

 

url de l’article original:

http://www.globalresearch.ca/genetic-engineering-eugenics-and-the-ideology-of-the-rich/5329025

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quelque soit les buts publiquement énoncés du secteur des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) et quelque soit son impact terrible sur la santé, l’environnement et les fermiers du cotton en Inde, il y a un côté bien plus sombre à cette industrie.

Afin de gouverner et de contrôler une population, mis à part l’utilisation de la violence, le consentement des gens doit être atteint au moyen de ce que Louis Althusser appelait les appareils idéologiques de l’état: le système éducatif, le spectacle, la religion, le système politique etc. Le livre de Noam Chomsky “La fabrication du consentement” discute du rôle important des médias dans ceci et Antonio Gramsci a beaucoup écrit au sujet de l’hégémonie, les méthodes utilisées par la classe dominante pour légitimer sa position aux yeux de ceux qu’elle opprime, une sorte de “coercition consentie” qui habille le véritable poing du pouvoir.

Quoi qu’il en soit, possiblement la forme la plus basique et efficace de contrôle social est l’eugénisme, une philosophie qui inclut la capacité de reproduction réduite de ceux des gens jugés “moins désirés”.

Il existe une peur grandissante que l’eugénisme soit utilisé à des fins de contrôle de la population, pour se débarasser de segments entiers de la population mondiale jugés être des “surplus aux requis”. En occident, à cause de l’automatisation et de la délocalisation du travail, il y a très certainement une grande proportion de la population qui sera non-employée ou sous-employée de manière permanente. Dans des pays comme la Chine, l’Inde et certains pays africains, la promotion du contrôle des naissances a été un objectif primordial de l’agenda depuis déjà plusieurs décennies.

La baron milliardaire américain des médias Ted Turner croit qu’une population mondiale de moins de 2 milliards d’individus serait idéale et le milliardaire Bill Gates a promis des centaines de millions de dollars pour améliorer l’accès à la contraception dans les pays en voie de développement. Fondée sur la supposition erronée que le monde est surpeuplé, quelques personnes des élites nanties pourront réduire la concurrence pour l’accaparement des ressources qu’elles convoitent de manière tant acharnée et aussi pour maintenir leur très haut niveau de consommation matérielle. Gates a aussi acheté des parts de l’entreprise Monsanto à hauteur de quelques 23 millions de dollars. Son agenda est d’aider Monsanto à avoir leurs OGM sur le sol africain à très grande échelle.

Voici où cela devient intéressant. En 2001, Monsanto et DuPont ont acheté en commun une petite entreprise de biotechnologie appelée Epicyte, entreprise qui avait créée un gène qui fondamentalement, rend le mâle stérile par déplétion des spermatozoïdes et induit la non-réceptivité à la fécondation de l’ovule de la femelle. Aux Etats-Unis, les aliments à base d’OGM sont déjà sur le marché et ne sont pas étiquettés. Le secteur des OGM a dépensé des millions pour s’assurer du statu quo. Ainsi, les citoyens américains n’ont absolument aucune idée de ce qui est dans leur assiette; de plus la nourriture incriminée n’a pas été testée de manière indépendante pour évaluer son impact réel sur la santé.

Ne voudriez-vous pas savoir si ce que vous mangez n’est pas (d’après le professeur Seralini de l’université de Caen en France) dommageable à la santé ?

Ne voudriez-vous pas savoir si ce que vous mangez contient quelque chose qui pourrait vous rendre stérile ?

Le père de Bill Gates a été longuement impliqué avec Planned Parenthood:

“Lorsque j’ai grandi, mes parents étaient toujours impliqués dans des actions bénévoles. Mon père était à la tète de l’organisation du Planned Parenthood (NdT: Planification parentale) et il était très controversif d’être impliqué avec cette organisation.”

La citation ci-dessus provient d’une interview de 2003 avec Bill Gates.

Planned Parenthodd fut fondée sur le concept que la plupart des êtres humains sont des reproducteurs inconsidérés. Gates senior est co-chairman de la Bill & Melinda Gates Foundation et un guide derrière la vision et la direction prise par la fondation, qui s’est lourdement concentrée sur la promotion des OGM en Afrique et le financement de l’Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA) – NdT: Il suffit de lire le désastre qu’a été la révolution verte en Inde dans les années 1960, “révolution” qui ne se fit que pour les semenciers et leur monopole sur les semences, l’erradication de milliers de variétés de cultures et de semences naturelles (riz, céréales, cotton)… pour pouvoir imaginer ce que sera celle que les eugénistes imposent en Afrique —

La fondation Gates a donné au moins 264,5 millions de dollars pour l’AGRA. D’après un rapport publié par La Via Campesina (La Voie paysanne) en 2010, 70% des récipients des fonds de l’AGRA au Kenya travaillent directement avec Monsanto et 80% des fonds de la fondation Gates sont dévoués à la biotechnologie. Le rapport explique également que la fondation Gates a promis 880 millions de dollars au Global Agriculture and Food Security Program (GAFSP), qui est un promoteur hyper-actif des OGM.

Au lieu d’embrasser et de soutenir un véritable essor vers une souveraineté alimentaire et d’adresser les problèmes économiques et politiques sous-jacents qui sont les causes de la pauvreté, la Fondation Gates a choisi la promotion d’une agriculture contrôlée par les cartels industriels, ce qui a mené à la perte de contrôle et de pouvoir inéluctables des paysans.

Alors que le secteur OGM continue de marteler la porte de l’Inde, nous avons tous les droits d’être préoccupés, non seulement par les impacts rapportés des monopoles des graines et des OGM qui sont documentés être détrimentaux à la santé publique et à l’environnement, mais aussi à cause du souci au sujet de gènes pouvant être dans notre nourriture et qui nous sont inconnus.

Le chercheur F William Engdahl (NdT: Auteur de l’excellent ouvrage: “Les semences de la destruction”) déclare que l’ingénierie génétique ne peut pas être comprise sans d’abord regarder et analyser l’hégémonie de la puissance américaine. Des personnalités importantes de la “révolution verte” ont financé par les Etats-Unis dans le secteur agricole de pays en voie de développement afin de créer de nouveaux marchés pour les engrais pétro-chimiques et les produits pétroliers ainsi que pour augmenter la dépendance envers les produits énergétiques. La nourriture est maintenant devenue une arme pour sécuriser la domination mondiale.

Les problèmes du monde ne sont pas du tout causés par une surpopulation, mais par la veulerie et un système de propriété qui assure que la richesse est pompée et se dirige de la base vers le haut. Ceci n’est pas du tout au sujet de stopper la croissance de la population, mais bien à propos de changer un système mondial tentaculaire et la mentalité inhérente qui sont basés sur une sur-dépendance des produits pétroliers et le tarissement des ressources naturelles non durables, les Etats-Unis étant le coupable majeur de ceci.

Les milliardaires comme Ted Turner croient que cela ne doit pas enfreindre la consommation aussi loin que l’on réduise la population. Ceci est l’idéologie des riches qui voient le reste de l’humanité comme un problème “qu’il faut adresser”. Il dit qu’il y a “trop de gens qui utilisent trop de choses”. Il ne peut pas être plus dans l’erreur. Par exemple, les nations en voie de développement comptent pour plus de 80% de la population mondiale, mais ne consomme qu’environ le tiers de l’énergie mondiale. Les citoyens américains consomment à eux seuls 24% de l’énergie mondiale tout en ne constituant que 5% de la population mondiale. En moyenne, un citoyen de base américain consomme autant d’énergie que deux Japonais, six Mexicains, 13 Chinois, 31 Indiens, 128 Bengladeshis, 307 Tanzaniens et 370 Ethiopiens (mindfully.org) ~ NdT: George Bush n’avait-il pas dit après le 11 Septembre: “The american way of life is non-negotiable”, c’est à dire: “le mode de vie américain n’est pas négociable”… Tout était dit ~

Alors, devrions-nous être inquiets au sujet d’un secteur extrêmement connecté politiquement, qui est propriétaire de technologies qui permettent la transformation génétique de la nourriture et d’un gène qui pourrait être utilisé (ou l’est déjà…) pour la stérilisation forcée des masses ? Bien sûr que nous le devrions. Ceci représente un secteur dont l’objectif déclaré est le contrôle de la chaîne alimentaire de la planète et donc par implication, de la population mondiale.

Dans le monde d’aujourd’hui, piloté par la technologie, les intérêts entrepreneuriaux d’état utilisent la panoplie complète des moyens de la haute-technologie pour nous contrôler. Il y a plusieurs décennies, le théoricien et philosophe social Herbert Marcuse avait résumé le problème auquel la société moderne devait faire face en disant que les capacités, à la fois intellectuelles et technologiques, des sociétés contemporaines sont bien plus grandes qu’auparavant, ce qui veut dire que la portée de la domination de la société sur l’individu est aussi bien plus grande qu’auparavant. Ceci est d’autant plus vrai là où le secteur de l’ingénierie génétique est concerné.

La science moderne est-elle toujours science ? Biologistes de la biotechnologie, corruption et patentes OGM… Cours après moi que je t’attrape…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , on 26 novembre 2012 by Résistance 71

Scientifique: Beaucoup de biologistes pro-OGM des entreprises de l’industrie agro-alimentaire possèdent leurs propres patentes OGM, ils sont au lit avec Monsanto

 

Anthony Gucciardi


 

Le 25 Novembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/scientist-many-pro-gmo-corporate-biologists-own-gmo-patents-in-bed-with-monsanto/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistanve 71 ~

 

 

Le chercheur qui a publié l’étude monumentale qui lie les OGM de Monsanto et son herbicide RounfUp au développement de tumeurs et de mort précoce tire maintenant la sonnette d’alarme sur le nombre grandissant de scientifiques des entreprises qui ne sont pas juste “trop proches” de Monsanto et de ses cultures à moissonner les bénéfices, mais beaucoup d’entre eux possèdent ou recherchent à établir leurs propres patentes OGM. Ces patentes leur permettent bien entendu de se remplir les poches. D’autres scientifiques des entreprises sont (ou étaient à un moment donné de leur carrière) sur la liste des employés de Monsanto, ceci incluant l’ancien chef exécutif de Monsanto devenu depuis adjoint commissaire à l’alimentation pour la Food and Drug Administration US (FDA): Michael Taylor.

Le Dr. Gilles Séralini, un scientifique français qui a été sous le feu nourri de Monsanto et de scientifiques pro-OGM, est responsable pour ce qui est sûrement le plus grand éveil concernant les dangers des produits alimentaires OGM de Monsanto, qui ait jamais existé. Non seulement le public a commencé a reconnaître plus avant l’existence du danger représenté par les OGM, grâce à son étude, mais un bon nombre de pays comme la Russie et d’autres ont effectivement arrêté les importations de maïs génétiquement modifiés à cause des préoccupations du public pour sa santé.

Ceci, bien sûr, a totalement énervé les scientifiques d’entreprises financés par Monsanto, qui ont littéralement “lâchés les loups” sur le Dr. Séralini. Même Monsanto a publié un communiqué, disant que l’étude sur la vie entière des rats n’était pas suffisante pour émettre des préoccupations substantiées pour la santé. L’entreprise elle-même, de manière surprenante, avait effectué une étude d’essai sur une période de seulement 90 jours pour ses OGM avant de les larguer sur le public.

Des preuves préalables et peer-reviewed mettant en évidence les dangers des OGM ont été ignorées par des “scientifiques”

Il est très important de se souvenir que le travail de Séralini est peut-être le plus populaire dans les médias, mais il ne constitue pas la seule recherche liant les OGM et le RoundUp à de sérieux troubles de la santé. Monsanto et ses garde-chiourmes n’ont pas mentionné cette vérité, spécifiquement le fait que le RoundUp de Monsanto a été associé avec 29 effets négatifs pour la santé d’après des recherches qui ont été validées par le système de peer-review et publié sur PubMed. Ces conditions négatives pour la santé n’ont rien de mineur. Les effets sur la santé du RoundUp incluent:

  • Cancer
  • Parkinson’s
  • Endommagement de l’ADN
  • Baisse de la testostérone
  • Dégâts hépatiques (foie)
  • Stérilité
  • Maladies endocriniennes (hormonales)

Ceci représente de sérieux désordrex physiques résultant de cet herbicide RoundUp qui est utilisé sur les cultures par les fermiers du monde entier, avant que ces cultures ne se retrouvent dans nos assiettes. En fait, une utilisation accrue de la substance est maintenant à l’ordre du jour, grâce à l’inéfficacité des cultures OGM qui sont maintenant mangées par des super-insectes mutants qui ont développés une résistance aux pesticides OGM Monsanto intégrés dans les plantes.. Les cultures noyées dans de RoundUp finissent éventuellement dans nos assiettes dans le monde entier.

Mais peu de scientifiques dans le monde osent parler de ces dangers à cause de l’influence politique énorme et tentaculaire que Monsanto et les autres entreprises de la biotechnologie possèdent sur les nations du monde. Nous savons depuis les fameux câbles de Wikileaks en 2007 que non seulement la plupart voire tous les ambassadeurs US émargent chez Monsanto, mais également que des figures politiques connues américaines ont menacé des nations qui s’opposent à Monsanto de “guerres économiques et commerciales proches de guerres réelles”. Une menace qui a appeurée beaucoup de nations qui ne veulent pas prendre le risque de représailles massives de la part des Etats-Unis.

Maintenant en tout ca, l’attention est montée de plusieurs crans pour les consommateurs du monde entier et ceux-ci se dressent. Une attitude de rebellion que les nations du monde ne peuvent plus ignorer, ni non plus les scientifiques corrompus des entreprises ne peuvent dissiper l’affaire avec la science poubelle habituelle pour laquelle ils sont grassement payés.

This post originally appeared at Natural Society