Archive pour daesh armée mercenaire Exxon-Mobil Aramco

Pétrole, géopolitique, Maison des Saoud et Nouvel Ordre Mondial…

Posted in actualité, économie, canada USA états coloniaux, colonialisme, crise mondiale, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 15 novembre 2017 by Résistance 71

A lire:

« Les huit familles du cartel de la réserve fédérale » (Dean Henderson)

« Cartel de la réserve fédérale: Francs-Maçons et la maison Rothschild »

« La Maison Rothschild » (Dean Henderson)

Théorie_russo_ukrainienne_origine_profonde_abiotique_du_pétrole

 


4 cavaliers du pétrole:
Royal Dutch-Shell / Exxon-Mobil /
Chevron-Texaco & BP-Amoco

 

Les maîtres payeurs saoudiens se lâchent au gré d’un revirement géopolitique

 

Dean Henderson

 

7 novembre 2017

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2017/11/07/saudi-paymaster-lashes-out-amid-geopolitical-shift/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Samedi (dernier), le président Trump a appelé le géant saoudien du pétrole  ARAMCO à mettre en vente 5% de ses actions que les Saoudiens ont décidé de vendre à cause de prix pétroliers très bas et d’une économie saoudienne en dépression.

ARAMCO a été “officiellement” nationalisée dans les années 1970, mais est toujours contrôlée par ce que j’appelle les 4 cavaliers du pétrole à savoir: la Royal Dutch/Shell, Exxon-Mobil, Chevron Texaco et BP Amoco et en fait leurs banquiers de soutien (NdT: les intérêts essentiellement Rothschild et Rockefeller).

Le même jour, le prince héritier saoudien Mohamed bin Salman (MBS) a fait arrêté 11 autres princes, annonçant durant le week-end qu’ils seraient jugés pour corruption. Tous ceux détenus sont des membres du clan Sudairi de la famille royale saoudienne, descendants du roi fondateur de la dynastie Abdoulaziz et son épouse favorite Hussa bint Ahmed al Sudairi.

Le plus important de la clique, le prince Al Walid bin Talal, est un propriétaire principal du géant de la finance Citigroup, formé dans les années 1990 suite à une fusion entre Citibank (intérêts Rockefeller), Discover, Travellers, Salaman Brothers et autres.

Bin Talal est aussi le second plus gros actionnaire, derrière Ruppert Murdoch, de la News Corporation, parente de Fox News et du Wall Street Journal (NdT: une des voix de la CIA avec le New York Times). J’ai déjà dit auparavant que Fox News paraît être une opération de guerre psychologique (PsyOp) entre Israël (Murdoch) et l’Arabie Saoudite (bin Talal) afin d’abrutir toujours plus le public américain. Le torchon cité avec Fox News, le WSJ, sert de fait aux mêmes fonctions.

En septembre, le roi Salman a sévi contre les critiques du régime. Il avait déjà secoué son cabinet économique et militaire, tout en bombardant les rebelles du Ansar Allah Houthi au Yémen.

Toujours samedi, tandis que Trump paradait devant ARAMCO et que MBS mettait au frais les princes à l’hôtel Ritz-Carlton, Ansar Allah a tiré un missile sur l’aéroport de Ryad. Les Saoudiens ont dit qu’ils l’ont abattu et ont blâmé l’Iran.

Mais le cirque n’était toujours pas fini.

En visite en Arabie, le premier ministre libanais Saad Hariri a soudainement démissionné dans une adresse télévisée en direct. Hariri a affirmé que sa vie était en danger et a encore pointé du doigt l’Iran et son influence grandissante dans la région.

Le ministre des affaires étrangères iranien a répondu que “La démission de Hariri a été coordonnée entre le président américain Trump et le prince saoudien MBS.”

Hassan Nasrallah, SG du Hezbollah a déclaré: “La démission fut une décision saoudienne… Hariri fut forcé de le faire.”

Le jour suivant, les Saoudiens avaient retourné leur rhétorique va t’en guerre sur le Liban, disant que celui-ci avait, en votant pour un parlement à majorité du Hezbollah, “déclaré la guerre à l’Arabie”.

Puis, le lundi les Saoudiens annonçaient un blocus du Yémen, qui mettrait un terme à l’aide humanitaire de l’ONU dans une nation où déjà 13 000 enfants sont morts, où le choléra est une réalité quotidienne et bon nombre de personnes font face à la famine à cause des bombardements saoudiens soutenus par les Américains.

Ce qui se passe vraiment avec les Etats-Unis et leur marionnette MBS est que l’emprise anglo-israélo-américano-saoudienne sur la région est en train de sérieusement s’affaiblir. C’est une déroute en fait depuis que les troupes irakiennes ont récupéré le nord de l’Irak des griffes des proxies kurdes de la CIA. (NdT: la clique de la mafia Barzani)

L’Iran, l’Irak, le Liban, la Syrie et même maintenant le Qatar  et la Turquie ont formé un front unifié, soutenu par la Russie et sa force militaire, pour battre les faux islamistes créés par les services de renseignement et d’actions de l’occident pour diviser les peuples arabes et voler leur pétrole et ressources naturelles.

Israël et l’Arabie Saoudite ont toujours servi de goupille de sécurité néo-coloniale pour la main mise sur les ressources par les 4 cavaliers du pétrole des Rothschild/Rockefeller. La couronne britannique (NdT: La City de Londres…) a fait établir tout cela par la déclaration de Balfour en 1917 et le traité de Djeddha de 1927.

La déroute des mercenaires de l’EIIL/Daesh et des Peshmergas kurdes en Irak et en Syrie veut dire que ces jours touchent à leur fin. Et les financiers saoudiens sont plus que nerveux.

Publicités

Politique impérialiste hégémonique de l’occident: Daesh a été crée par l’empire pour être « l’ennemi parfait », comme l’armée mercenaire d’Exxon-Mobil et d’Aramco…

Posted in actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 3 décembre 2015 by Résistance 71

Ce qu’analyse Kevin Barrett ci-dessous est juste mais ne correspond qu’à une partie de toute l’affaire à notre sens, celle du directement visible. Derrière, en allant encore plus loin derrière le rideau, en descendant plus bas dans le terrier du lièvre, on trouve la guerre du gaz naturel au MO entre Exxon-Mobil et Gazprom pour simplifier. Ne jamais perdre de vue que l’attaque de la Syrie s’est produite 18 mois après le refus d’Assad de laisser passer le gazoduc qatari (Exxon-Mobil) à travers la Syrie, pour protéger les intérêts de son allié russe.

Si Daesh est armé et entraîné par l’OTAN, le Qatar et l’Arabie Saoudite le finance et l’affaire turque en ce moment fait diversion de ce point essentiel. Bien sûr que du pétrole volé transite en Turquie sous contrôle de la mafia Erdogan, mais aussi en Israël (ce dont pratiquement personne ne parle…), mais ceci n’est pas le nerf de la guerre, le gros financement de Daesh vient du Qatar et de l’Arabie Saoudite c’est à dire d’Exxon-Mobil et Aramco. Daesh est l’armée mercenaire d’Exxon, des Rockefellers et de l’oligarchie, qui est en guerre larvée contre GazProm et la NIOC de l’Iran pour la suprématie gazière.

Si on veut lutter VRAIMENT contre ce terrorisme, il faut considérer ceci et agir en conséquence, tout le reste n’est que cataplasme sur jambe de bois…

— Résistance 71 —

 

Les Etats-Unis cherchent à conserver Daesh comme l’ennemi parfait

 

Kevin Barrett sur Press TV

 

2 Décembre 2015

 

url de l’article original (avec vidéo en anglais):

http://www.presstv.ir/Detail/2015/12/02/440009/US-Turkey-Syria-Iraq-Daesh-Carter-Pentagon-

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 Press TV s’est entretenue avec Kevin Barrett, éditeur à Veterans Today à Madison, pour discuter de la lutte des Etats-Unis contre le groupe terroriste takfiriste de l’EIIL/Daesh.

Ce qui suit une une transcription des grandes lignes de l’entretien. (Voir l’entretien complet dans la vidéo sur Press TV)

Press TV: Il a été annoncé plus de forces commandos américaines au Moyen-Orient pour combattre l’EI. Que pensez-vous de la sincérité des Etats-Unis à combattre le terrorisme et l’EIIL étant donné qu’ils ne sont pas très satisfaits des efforts de la Russie en Syrie pour combattre et contenir l’EI et aussi en renonçant à condamner l’agression de la Turquie qui a abattu un bombardier russe ?

Barrett: Bon, vous ne pouvez en aucun cas vous attendre à ce que le leadership américain soit sincère en quoi que ce soit, et encore moins lorsque cela concerne le terrorisme et la soi-disante “guerre contre le terrorisme”, qui n’est qu’une colossale supercherie inventée par les Etats-Unis et spécifiquement la faction sioniste ici.

Ceci dit, Je dois admettre qu’Ash Carter avait raison au sujet de quelque chose, lorsqu’il a accusé la Turquie de ne pas vraiment combattre l’EIIL mais ce qu’il n’a pas dit c’est que cela était parce que les Etats-Unis n’ont pas voulu que la Turquie combatte véritablement l’EI, tout comme ces mêmes É-U ne se battent pas contre lui non plus. Il y a tant d’exemples de cela, mais il est certain que l’EIIL n’aurait pas pu prendre le terrain en Irak, si simplement les Etats-Unis avaient livré les avions de combat acheté par l’Irak. Les US ont gelé la livraison pendant des années et l’Irak n’a eu aucune force aérienne pour contrer l’EIIL Il y a aussi des rapports plus que crédibles sur le fait que les Etats-Unis ont entraîné et équipé les militants de l‘EI. Un avion britannique a été abbatu en Irak, il était plein d’armes pour Daesh, ce qui veut dire que les puissances occidentales de l’OTAN y compris la Turquie ne mènent qu’une guerre poudre aux yeux contre l’EI.

Le véritable objectif de l’occident est un changement de régime en Syrie. C’est pour cela qu’ils ont créé l’EIIL, c’est pourquoi ils l’ont armé, entraîné et qu’ils veulent le conserver comme l’ennemi parfait. Ils peuvent l’utiliser aussi pour faire monter leurs populations dans un désir d’attaquer et d’envahir la Syrie ainsi que d’avoir une forte présence militaire dans la région ; ils peuvent dans le même temps l’utiliser comme bras armé contre leur principal antagoniste régional qui est l’axe de la résistance, composé de la Syrie, mais aussi de l’Iran et du Hezbollah. Donc, bien que Carter ait dit la vérité au sujet de la Turquie, mentait au sujet de la politique américaine.

Press TV: Alors pourqupi utiliser le terrorisme comme outil pour obtenir ce qui doit être fait dans la région ? Si les Etats-Unis affirment qu’ils bombattent le terrorisme et qu’ils luttent contre Daesh et qu’ils ne le font pas, est-ce que la présence américaine en fait aide l’expansion du terrorisme au Moyen-Orient ? Quel est l’agenda principal que Washington poursuit au-delà de la Syrie et de renverser le gouvernement syrien ?

Barrett: Et bien la politique du terrorisme d’état des Etats-Unis et des autres puissances occidentales n’est pas nouvelle. Ceci a en fait été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale partout dans le monde. Les Etats-Unis ont soutenu le terrorisme, comme les terroristes Contras essayant de renverser le gouvernement au Nicaragua et des groupes similaires dans le monde entier, ils ont sponsorisé une vague d’attentats faux-drapeau en Europe durant la guerre froide (NdT: référence directe aux années de plomb et à l’Opération Gladio de l’armée secrète de l’OTAN “Stay behind”)

En fait toutes les attaques terroristes majeures en Europe, de la gare de Bologne en 1980, aux fusillades meurtrières des tueurs du Brabant en Belgique et bien d’autres qui furent attribuées à des groupes terroristes gauchistes furent en fait perpétrés par le Pentagone des Etats-Unis. Ceci est un fait bien établi et un fait historique totalement admis.

Donc, ceci est une politique de très longue haleine d’utiliser le terrorisme en soutien à des objectifs géopolitiques très spécifiques. Je pense que les objectifs ici incluent la volonté d’affaiblissement et de division du Moyen-Orient et du monde musulman en général, ils veulent suivre le plan sioniste d’Oded Yinon afin de séparer les différents groupes le long de lignes ethniques et sectaires et bien sûr ils veulent uin changement de régime eu Syrie (NdT: à cause de la guerre du gaz naturel qui est la véritable raison de toute cette affaire). Ils ont échoué jusqu’ici. Ceci met un gros point d’interrogation sur leur crédibilité, donc ils poussent très fort pour le changement de régime qu’ils ont promis, le même type de changement de régime qu’ils ont effectué en Irak par des moyens militaires plus directs, mais dans d’autres pays comme la Libye et la Syrie, au travers d’une guerre par procuration. En fait tout cela n’est que toujours plus de la même chose en provenance de l’empire.