Archive pour cryptomonnaie et NOM

Dictature technotronique et l’illusion des crypto-monnaies… A bas l’argent (quel qu’il soit), à bas le salariat, à bas la marchandise !

Posted in actualité, altermondialisme, économie, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, Internet et liberté, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, sciences et technologies, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 18 janvier 2020 by Résistance 71

Crypto ou non, toute monnaie n’est qu’un outil de la mise en esclavage, de la division toujours plus avant entre les « ayant » et les « n’ayant pas ». Le système de crypto-monnaie est non seulement contrôlé par la même clique d’usuriers esclavagistes, mais il représente le symbole moderne du réformisme qui pourrait s’exprimer selon la formule suivante: « changer quelque chose pour qu’en fait rien ne change »… mais tout en ayant donné L’ILLUSION au passage, que quelque chose ait ou puisse changer.
La crypto-monnaie ne représente pas « l’émancipation » car elle est monnaie, elle représente le changement de la merdasse systémique, le passage de la monnaie de singe « papier » numériquement transcrite, à une forme cybernétique de contrôle de la puissance financière. En fait la crypto-monnaie emmène les gogos là où oligarchie veut nous emmener depuis un bail, vers le contrôle total cybernétique dont un des outils sera « la société sans argent liquide, sans monnaie physique ». La seule différence, c’est qu’avec la chimère crypto, l’oligarchie ne forcera pas les gens, ceux-ci y accèderont de leur plein gré. Ils se mettront eux-même les (block) chaînes aux pieds et aux poings sous l’hypnose de l’illusion du changement et de l’émancipation.

Il est essentiel de bien comprendre qu’il n’y a pas de solution a sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir. La crypto-monnaie n’est qu’une accommodation supplémentaire de la division basée sur l’avoir. La seule solution viable est à bas l’argent, à bas la marchandise, à bas le salariat ! En plus d’à bas l’État bien entendu…
La crypto-monnaie est un miroir aux alouettes, une « réforme » de plus pour un système n’en finissant pas de mourir et qui cherche désespérément à se métamorphoser une énième fois pour survivre et faire survivre sa clique de nantis dans l’imposture prolongée de la finitude dictatoriale marchande. Halte au sketch ! Halte à la supercherie spéculative ! Toute monnaie n’est qu’outil spéculatif de notre mise en esclavage perpétuel par le chantage au revenu, le chantage au travail.
La crypto-monnaie est un des outils de la dictature technotronique !

~ Résistance 71 ~

 


Émancipation ou… outil de la dictature technotronique ?

 

L’illusion libertaire de la monnaie cryptée (crypto-monnaie)

 

Le Bitcoin, c’est ceux qui en vendent qui en parlent le mieux

 

19h17 Info

 

Septembre 2018

 

url de l’article original:

https://www.19h17.info/2018/09/10/lillusion-libertaire-de-monnaie-cryptee-bitcoin-crash-14/

 

Voici quelques formules tirées des nombreux sites qui proposent de vendre du Bitcoin.

« Le Bitcoin a été pensé et inventé pour redonner le contrôle à la population sur la monnaie. »[2]

«  De par sa nature libre et décentralisée, Bitcoin est le premier réseau de paiement qui fonctionne uniquement grâce à ses utilisateurs et sans autorité centrale. [… ] Bitcoin permet à chaque personne de stocker et échanger de la valeur de façon sécurisée sur un réseau qui ne peut être saisi, manipulé ou stoppé par aucune organisation ou individu. » [3]

« Le Bitcoin n’est pas basé sur l’or; c’est basé sur les mathématiques [… ] Cette monnaie n’est pas physiquement imprimée dans l’ombre par une banque centrale, ne rendant pas compte à la population, et établissant ses propres règles. Ces banques peuvent simplement produire plus d’argent pour couvrir la dette nationale, dévaluant ainsi leur monnaie. [… ] Le réseau Bitcoin n’est pas contrôlé par une autorité centrale. [… ] Cela signifie qu’en théorie, une autorité centrale ne peut pas modifier la politique monétaire et provoquer un effondrement – ou simplement décider de retirer les Bitcoins des gens, comme la Banque centrale européenne a décidé de le faire à Chypre au début de 2013. »[4]

Résumons. Selon ses partisans, le Bitcoin serait indépendant de toute autorité et de toute banque centrale, autrement dit des États qui peuvent manipuler les monnaies pour couvrir leurs déficits. Cette monnaie serait décentralisée et resterait sous le contrôle d’une communauté égalitaire que tout le monde pourrait rejoindre.

Bitcoin et États

Les crypto-monnaies prétendent échapper à toute autorité parce que chaque échange est codé dans un programme conservé dans des ordinateurs éparpillés tout autour du monde, et qui tous participent à la validation des transactions en vérifiant qu’elles sont conformes à l’historique commun.

Pourtant, le système mondial d’échange d’information qui permet ces validations est tout sauf indépendant des États. Bien au contraire, ceux-ci ont mesuré depuis longtemps l’importance stratégique d’Internet et on sait que les principaux nœuds du réseau, comme les points d’atterrissement des câbles sous-marins, sont surveillés par les services de renseignement. Les différents États ont la possibilité de limiter, suspendre ou couper les communications sur Internet à leur guise.

Il est incontestable que couper le réseau mondial aurait des conséquences phénoménales sur l’économie de ces États et que cette mesure ne saurait être prise à la légère. Mais qui pourrait douter que des pays qui clament qu’ils utiliseraient des armes atomiques si leur existence était menacée n’oseraient pas débrancher Internet ? Les pertes induites par cette mesure seront assumées en regard de l’importance de la menace et de la nécessité de la riposte. Bref, les tenants de la crypto-monnaie veulent construire un système qui prétend s’affranchir de l’emprise de l’État en utilisant une technologie entièrement entre les mains de l’État.

Bitcoin et Capital

L’organisation à la base par le biais des outils numériques présuppose l‘existence des ordinateurs et des connections indispensables à son fonctionnement, et donc du mode de production capable de les fournir. Or, ce mode de production ne produit pas que des ordinateurs : il produit et reproduit aussi les formes sociales qui vont avec.

« Le procès de production capitaliste considéré dans sa continuité, ou comme reproduction, ne produit donc pas seulement des marchandises ni seulement de la plus-value; il produit et éternise le rapport social entre capitaliste et salarié »[5]

Il est vrai que les ultra-libéraux ne seront pas sensibles à ces arguments, puisqu’ils partagent l’illusion que la société capitaliste organise des individus dont les caractéristiques seraient immuables et intemporelles, au lieu de comprendre que la manière dont ces individus se rapportent les uns aux autres est un produit de l’histoire. C’est en réalité le système capitaliste tout entier qui est présupposé par la forme d’auto-organisation décentralisée que veulent promouvoir les tenants de la monnaie cryptée. Les  individus qui s’auto-organisent sont déjà pris dans les rapports sociaux qu’ils sont censés modifier par leur auto-organisation. Un seul phénomène  possède le potentiel de s’évader de cette tautologie : la lutte dans et contre le capital par et pour le communisme.

Chute tendancielle ou tendance à la chute ?

Les crypto-monnaies sont fragiles par nature. Plus le nombre de transactions augmente, plus le nombre d’informations emmagasinées dans l’historique s’accroit. La dépense d’énergie pour faire fonctionner les ordinateurs qui valident les transactions s’incrémente en proportion. On sait que les personnes qui mettent à disposition leurs moyens informatiques sont appelés, par une sorte de métaphore avec le métal précieux, des « mineurs » et qu’elles sont rémunérées en Bictoin pour ce service indispensable au fonctionnement du système. Mais le service coute de plus en plus cher en énergie. L’intérêt qu’il y a à miner dépend donc du cours de la monnaie cryptée[6], et un effondrement de celui-ci mettrait en péril l’existence même de la monnaie : si plus personne ne la mine, l’historique des transactions, qui est sa seule forme d’existence, disparait.

Les cas historiques d’effondrement suite à des spéculations effrénées sur des monnaies ne sont pas nouveaux. Le système de Law aura tenu quatre ans, entre 1716 et 1720. Mais au moins, au cours de l’hiver 1720, les épargnants ruinés pouvaient-ils se chauffer en brûlant le papier des billets dévalorisés. Avec le Bictoin, tout est dématérialisé. L’hiver sera rude.

Notes

[1] « Libéral », « libertaire », « libertarien » : le mot « liberté » se décline sous trop de formes. Quelque soit le sens que l’on donne à ces dérivés, aucun n’est synonyme d’anarchisme.

[2] courscryptomonnaies.com

[3] https://bitcoin.fr/Vices-et-vertus/#vices

[4]  https://bitcoin-house.fr/

[5]  K. Marx, Le Capital, Livre I, dernière phrase du chap. « Reproduction simple », traduction Roy, et p. 648 pour la traduction Lefebvre.

[6] Certains ont soutenu que la monnaie cryptée, n’étant pas dépourvue de valeur par elle-même puisqu’elle possède un coup de production, fonctionne comme une monnaie marchandise : par exemple le magasine Controverses de mai 2018, N°5, p.10 à 15. Cette position, qu’on pourrait qualifier de marxiste orthodoxe, croit en la pérennité de la monnaie marchandise comme en un dogme soviétique et ignore les subtilités de la théorie de Marx sur le sujet (voir les épisodes 9 et 10).

 


Dictature Technotronique en marche…

 

Lectures complémentaires:

Notre dossier « crypto-monnaies »

Dire-NON-a-la-dictature-technotronique

Dossier-complet–pour-stopper-net-la-dictature-technotronique

dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Les dessous des crypto-monnaies… Métamorphose de l’hydre financière impérialiste pour un Nouvel Ordre Mondial (VT)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 2 septembre 2019 by Résistance 71


Cryptomonnaie et Nouvel Ordre Mondial…

 

Bonjour au siècle de la crypto-monnaie !

 

Ceci est un extrait d’un article plus long de Nahed Al-Huseini publié sur Veterans Today le 26 août 2019 sous le titre:
“Le cauchemar de l’élite mondialiste”

url de l’article complet:

https://www.veteranstoday.com/2019/08/26/vt-syria-the-nightmare-of-the-ruling-elites-19/

 

~ partiellement traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de R71: nous avons choisi de ne traduire que cet extrait parce que cela constitue à notre sens la seule partie originale de l’article et est aussi ce qu’on a lu de plus pertinent récemment sur les crypto-monnaies comme outil de contrôle du N.O.M.
Le concept de “monnaie” est un piège. La seule solution est “A bas l’argent !”, crypto ou pas, toute forme monétaire est mise en esclavage !

= = =

[…] Comme nous l’avons déjà dit à nos lecteurs dans de précédentes éditions de cette série “Le cauchemar des élites dirigeantes”, lorsque le système monétaire va s’effondrer, les gens n’auront plus aucune confiance dans quelque institution financière que ce soit et ainsi, en lieu et place de la confiance, les élites se reposent sur un contrôle cryptographique. D’après leur plan, le prochain système financier mondial sera celui de la crypto-monnaie.

Clarifions quelque chose ici. Aujourd’hui, la Chine est très active à tirer à elle la “couverture du commerce mondial”, remplaçant le dollar par le yuan, soutenu officieusement par l’or. Par exemple la Russie vend du pétrole Céleste et convertit une partie des revenus en RMB en or sur le marché d’échange de l’or de Shanghaï.

Étant donné que la banque de la réserve fédérale émet secrètement des milliers de milliards (afin de pouvoir racheter leur trésorerie inutile et pour nourrir leur vorace Pentagone), un départ graduel du dollar pour le commerce mondial est garanti. Et vous pensez que ceci inquiète l’”élite” mondialiste financière ? Non. Ils s’attendent à faire fléchir le yuan de manière très simple: par la technologie.

Le fait est que la technologie d’un registre distribué (blockchain) est économiquement plus efficace que des systèmes d’émission de monnaie et de paiement centralisés. En référence: une transaction d’envoi de fonds au travers du réseau SWIFT coûte plus de 25 US$ et une transaction par le système de paiement VISA coûte 0,45% du montant de la transaction plus 3 roubles, c’est à dire, au moins 3 roubles. Pour ceux qui utilisent aujourd’hui par exemple la crypto-monnaie Digibyte, la transactions coûte 0,1-0,2 kopek quand on envoie n’importe quelle somme même un million de dollars.

Peu importe que les banques opèrent en dollar ou pas, en rouble ou en yuan, tôt ou tard, elles travailleront par la blockchain. Concurrence oblige.

Chaque jours, toujours plus de banques rejoignent les technologies blockchain. Prenez le réseau XRP par exemple ; il est déjà beaucoup utilisé aujourd’hui pour les envois rapides en dollars, euros, yen, yuan et autres monnaies. Dans le même temps, les soi-disantes opérations de fonds fiduciaires sont enregistrées sur blockchain, c’est à dire que les banques, lorsqu’elles donnent un service à leurs clients au travers du blockchain, échangent rapidement les reçus (qui doit combien à qui et combien ?) et les régularisations finales se font plus tard, à la fin de la journée ou de la semaine. Le meilleur moyen d’expliquer tout ceci est par la bonne vieille méthode du transfert bancaire par câble. Vous comprenez que lorsqu’une personne envoie un transfert d’argent à une autre, seule l’information voyage par le câble, aucun argent n’est envoyé et à destination, les billets ont été introduits sous forme d’avance.


le siphon tout-à-l’égout monétaire 

D’un principe similaire, les élites de la finance ont l’intention de construire le “réseau des réseaux”, une infrastructure qui vous permettra d’échanger toute monnaie, mère ou crypto les uns les autres en utilisant la méthode d’échange atomique et ainsi de facilement transférer partout.

Un “réseau des réseaux”, comme un plus à toutes les blockchains, donnera aux gens l’illlusion d’une indépendance financière, tout le monde choisira sa crypto-monnaie, mais avec chaque échange, l’élites percevra son pourcentage et le même système taxera immédiatement.

La réserve fédérale américaine a déjà annoncé un travail de recherche en ce sens sur ce système l’introduisant sous le nom de FedNow.

Bien sûr, les fonctionnaires de la Fed ne parlent pas de l’objectif principal de la création de ce système de FedNow. Ils parlent de transferts rapides et bon marché, 24/24, des interactions sans problèmes entre les banques dans le monde etc, etc. tout ceci est vrai. Et nous complétons la photo: avec l’aide de FedNow, l’élite financière mondialiste va se débarrasser à la fois de l’État profond (en le laissant sans ses dollars de l’ombre) et des gouvernements nationaux.

D’après la vision des ces élites, le rôles des banques sera assumé par les entreprises transnationales qui émettront les crypto-monnaies pour les besoins de leurs affaires. Les banques dans leur forme actuelle disparaîtront.

Les mondialistes en marche (Le N.O.M en marche)

Voici ce que pense l’élite financière mondiale:

Toute personne dans le monde sera capable de choisir une crypto-monnaie qu’elle jugera meilleure pour elle depuis une liste de dizaines, de centaines de possibilités. Quand cette personne pourra l’utiliser dans les magasins, échanger et les envoyer dans le monde entier, le pouvoir des gouvernements nationaux va s’effondrer. Ils ne seront tout simplement plus capable d’imposer leur monnaie classique aux citoyens et seront incapables de fermer les frontières au mouvement de capitaux. Les états nations vont perdre d’énormes ressources en impôt et se rendront.”

Au fait, le Vatican en 2011 a déclaré que le système bancaire international ne pourrait plus gérer la crise financière et que donc un gouvernement organisé supranational est une nécessité. Pour la même raison, un lavage de cerveau en règle fut organisé sur la population du monde entier au sujet d’un changement climatique (anthropique) et des émissions catastrophiques humaines en CO2. Voyez-vous chers lecteurs, la glace fond, des continents entiers vont se retrouver sous la flotte, de pauvres nounours dans le nord sont assis sur des glaçons et pleurent !

Pour forcer le monde à accepter un gouvernement mondial, les globalistes ont inventé de toute pièce une menace planétaire et prouvent maintenant, la bave aux lèvres, qu’aucun gouvernement au monde ne peut gérer cette situation seul. “Donc, citoyens, le gouvernement mondial n’est pas notre lubie, mais une nécessité objective”, comme ils disent si bien aux gens: “Nous devons coordonner les efforts communs depuis un centre déterminé”.

Les commissions sur transactions que FedNow va générer en accord avec le plan élitiste, assurera le travail du gouvernement mondial, qui sera créé sous un nom (d’abord obscur) via l’ONU.

Ce qui est curieux, c’est l’espoir des élites de sauvegarder leur fortune infinie en pompant et injectant les dérivatifs financiers dans la cryptosphère. C’est à dire qu’ils veulent monétariser des dérivatifs et essayer de refourguer les tokens crypto reçus au public avant qu’il ne puisse se douter de quelque chose, comment ?

Lorsque commence la promotion générale, les gens vont tout prendre. Voyez-vous chers lecteurs, pourquoi le prix de l’or et de l’argent n’est-il pas autorisé à augmenter drastiquement et pourquoi le prix de la Bitcoin a pu tripler en six mois ? Il est nécessaire de chauffer le public, d’apâter.

Pourquoi voit-on le Bitcoin toujours représenté comme une “pièce en or” ? On voit souvent cela dans les articles sur la crypto-monnaie. Les élites, au travers des six plus grandes corporations médiatiques qu’ils contrôlent, essaient de convaincre les gens que la Bitcoin est l’or du XXIème siècle et que la Chine avec son marché de l’or n’est qu’atavisme.

Les “Élites” sont effrayées d’être à court de temps. La pyramide des dérivatifs est déjà en train de s’effondrer, le temps manque.

Ils sont aussi épouvantés à l’idée que les gens ne vont pas s’en remettre à d’utiles calculs faits depuis les smartphones via FedNow, mais qu’ils vont utiliser Bitcoin Core, Litecoin Core, Ethereum Mist et autres portes-feuilles bien épais des bon vieux classiques sur ordinateurs fixes ou portables, c’est à dire qu’ils n’utiliseront plus du tout d’intermédiaire financier…

 


La City de Londres… Cœur de l’hydre capitaliste