Archive pour crise économique amérique

Nouvel Ordre Mondial: a l’Ouest du nouveau, l’éradication planifiée de la société américaine

Posted in actualité, crise mondiale, guerres imperialistes, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation with tags , , , , , on 29 novembre 2010 by Résistance 71

La puanteur de la décomposition de l’économie américaine est telle, que la Russie et la Chine larguent le Dollar

Par Paul Craig Roberts (traduction Résistance 71)

url de l’article original:

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=22150

Dans la soirée de Thanksgiving les organes de presse chinois en anglais et en ligne China Daily et le People’s Daily Online ont commenté que la Russie et la Chine avaient conclu un accord pour abandonner l’utilisation du dollar US dans leur commerce bilatéral et qu’ils utiliseraient dorénavant leur propre monnaie a la place. Les Russes et les Chinois ont dit qu’ils avaient pris cette mesure afin d’isoler leur économie des risques qui ont induits leur manque de confiance dans la monnaie de réserve mondiale.

Ceci est une nouvelle très importante, spécifiquement en cette période de vacances si morne en nouvelles de valeur, mais je ne l’ai pas vu reporté sur Bloomberg, CNN, le New York Times ou n’importe ou dans la presse écrite et les chaines de télévision. La tête de l’autruche demeure bel et bien dans le sable. Auparavant, la Chine avait conclu le même accord avec le Brésil.

La Chine possede une très grosse réserve de Dollars, qui grossit toujours, résultat de son surplus commercial avec laquelle elle peut gérer son commerce; ainsi la Chine signale qu’elle préfere le rouble russe et le réal brésilien a plus de dollars US.

La presse financière américaine n’y trouve pas grand chose a dire quand la peur de la dette étrangère dans l’Union Européenne envoie le dollar contre l’Euro et la Livre britannique. Mais ces mouvements de monnaies ne sont que des manoeuvres de joueurs financiers qui court-circuitent la dette de l’UE. Ceci ne sont pas des mesures de démonstration de force du dollar.

Le rôle du dollar comme réserve monétaire internationale est un des instruments principaux de l’hégémonie financière américaine. On ne nous a pas dit combien la fraude de Wall Street a endommagé les institutions financières de l’UE, mais les pays de l’UE n’ont plus besoin du dollar US pour le commerce entr’eux, car ils partagent une monnaie commune. Des que les pays de l’OPEP arrêteront de garder les dollars avec lesquels le paie pour leur pétrole, l’hégémonie du dollar sera terminée.

Un autre instrument de l’Hégémonie financière américaine est le FMI. Des qu’un pays ne peut plus tenir sa promesse de paiement de ses dettes et repayer les banques américaines, le FMI intervient avec un package de mesures d’austérité qui presse le pays et sa population avec une surcharge d’impôts, et des coupes drastiques dans les budgets pour l’éducation, la santé, et les programmes sociaux, jusqu’à ce que les banquiers récupèrent leur argent.

C’est exactement ce qui se passe en ce moment en Irlande et qui va très certainement s’étendre au Portugal, a l’Espagne et peut-être la France. Apres que les américains aient causé la crise financière le rôle du FMI comme outil coercitif de l’impérialisme américain est de moins en moins acceptable. La limite pourra sans doute venir quand les gouvernements ne pourront plus vendre leurs citoyens pour la gloire des banques américaines.

Il y a d’autres signes que certains pays commencent a être fatigués de l’utilisation abusive du pouvoir par les Américains. Les gouvernements civils turques ont longtemps été a la botte des militaires turcs influencés par l’Amérique. Quoi qu’il en soit, récemment, le gouvernement civil a réagi promptement contre deux généraux et un amiral suspectés d’être impliqués dans un coup d’état. Le gouvernement civil s’est consolidé lui-même quand son premier ministre a annoncé le jour de Thanksgiving, que la Turquie se préparait a réagir en cas d’actions offensifs d’Israel contre le Liban. Ici, nous voyons un allié américain de l’OTAN se libérer quelque peu de la suzeraineté exercée par l’Amérique via l’armée turque. Qui sait, l’Allemagne pourrait suivre ?

Pendant ce temps la, les moutons américains demeurent satisfaits, ou aveugles, de leur rôle de bétail a être abattu pour nourrir les riches. L’administration Obama a réussi a réunir une commission du déficit, dont les membres veulent payer les guerres qui coûtent des milliers de milliards de dollars au pays et qui engraissent le complexe militaro-industriel, ainsi que les packages de sauvetage des banques qui se chiffrent également en milliers de milliards de dollars, en réduisant tous les bénéfices sociaux de sécurité sociale pour les plus démunis, augmenter l’âge de la retraite jusqu’à 69 ans, arrêter la déduction de l’intérêt sur l’emprunt, mettre fin a l’exonération d’impôt sur l’assurance maladie payée par l’employeur, et imposer une taxe de vente fédérale supplémentaire de 6,5%, tout cela en exonérant plus les hauts revenus des riches.

Même les bas taux d’intérêts de la Réserve Fédérale sont faits pour aider les bangsters.

Le taux d’intérêt très bas prive les retraités et ceux qui vivent de leurs économies du revenu de l’intérêt. Les taux d’intérêts très bas ont aussi privé les fonds de retraites professionnels de fonds. Pour boucher les trous, les industries émettants des milliards de dollars d’obligations pour pouvoir financer les retraites. La dette industrielle augmente, mais pas ce qui servirait a produire plus pour alléger la dette. Au fur et a mesure que l’économie de désagrege, honorer la dette additionnelle va devenir de plus en plus problématique.

De plus, les personnes âgées aux États-Unis trouvent de moins en moins de médecins qui vont les accepter comme patients alors qu’une coupe de 23% s’annonce dans la rémunération par la sécurité sociale, qui s’est déjà réduite comme une peau de chagrin.

Le gouvernement américain n’a de ressources financières que pour les guerres d’agression, les intrusions de l’état policier dans la vie des citoyens et le sauvetage des riches bangsters. Le citoyen américain aujourd’hui est devenu un serf a saigner pour l’oligarchie en place.

L’attitude totalitaire de la TSA envers les passagers de lignes aériennes est une indication on ne peut plus claire que les citoyens américains ne sont plus des citoyens, mais des sujets, des serfs sans droits. Peut-être viendra le jour ou les américains oppressés prendront la rue comme les Français, Grecs, Irlandais et Britanniques.