Archive pour complicité USA israël arabie saoudite

3ème guerre mondiale: L’empire se prépare à bombarder l’Iran en Avril-Mai 2019 suite à une attaque faux-drapeau dont le scénario se discute en ce moment… (VT)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 24 février 2019 by Résistance 71

C’est du lourd, on a traduit, que les gens fassent ce qu’ils veulent de cette info… Mais sachons que les psychopathes aux manettes, ces « élu(e)s » de toutes les républiques bananières occidentales, eux, continuent à mener le monde vers sa destruction d’une manière ou d’une autre. ¡Ya Basta! Non ?…
~ Résistance 71 ~

Lecture connexe de VT (traduit par R71):
« Le problème juif européen de VT »

MAJ du 10/4/19: ça se précise avec la mise réciproque des Pasdarans et de l’armée yankee d’occupation sur la liste terroriste de chaque protagoniste.

 


« Bomb, bomb, bomb Iran… »
~ John McCain, 18 avril 2007 ~

 

Trump, Kushner, Bolton pèsent le pour et le contre de différents scenarios d’attaques faux-drapeau pour une guerre avec l’Iran en Avril-Mai

 

Gordon Duff avec Nahed al Huseni et des sources diplomatiques multiples

 

23 février 2019

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2019/02/23/trump-kushner-bolton-weighing-false-flag-scenarios-for-april-may-war-with-iran/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La date a été établie: Avril, Mai et les fuites sont partout. Le timing est basé sur le rapport du Mueller [FBI] et sur ce qui a fuité vers les leaders du parti démocrate de la Chambre, qui ont “re-fuité” les infos vers leurs contrôleurs du Mossad et Trump.

Trump a déjà décidé d’attaquer l’Iran, ceci lui fut donné comme sa seule option. [Le vice-président] Pence a échoué à aligner les alliés européens sauf la France et la Grande-Bretagne qui sont déjà à bord de l’affaire et qui n’attendent que le casus belli, ce qui doit encore être décidé.

La liste inclut une bombe sale [nucléaire] aux Etats-Unis ou une énorme explosion dans le détroit d’Ormuz qui sera blâmée sur une mine et qui incapacitera un des porte-avions américains défectueux.

Les Etats-Unis sont déjà en train de pré-positionner des forces militaires pour un assaut aérien au Qatar, à Diego Garcia, de très grosses quantités de munitions sont envoyées en Arabie Saoudite et en Israël.

L’Iran est au courant de l’agenda et de son timing, bien qu’elle ne veuille pas l’admettre. Nous suspectons que l’Iran a des espions au Pentagone, comme toutes les autres nations.

Des sources au Pakistan disent qu’elles sont profondément concernées car leurs relations avec l’Inde sont en train de se dégrader très rapidement, se fondant sur la récente attaque suicide faux-drapeau au Cachemire. Le Pakistan est devenu de plus en plus dépendant de l’argent saoudien après que Trump ait coupé l’aide militaire à cette nation.

Les véritables préoccupation néanmoins sont l’arsenal nucléaire en possession de l’Arabie Saoudite et la livraison très récente à Israël d’armes nucléaires tactiques, cadeau de Donald Trump, pouvant être montées sur les avions F-35 israéliens.

Ceci constitue des informations confirmées en provenance des plus hautes sources.

Des représentants du ministère des affaires étrangères iranien, en ce moment à Damas pour des négociations, ont été questionnés par VT à ce sujet, mais répondirent off record. Nous pouvons dire qu’ils ont confirmé notre histoire et, ceci est une citation directe: ils “sont prêts à gérer les attaques et à limiter les dégâts, même si des armes nucléaires sont utilisées.

Des sources ici aux Etats-Unis voient la chambre des représentants à majorité démocrate utilisant le matériel de Mueller pour sortir une liste des confidents de Trump, chacun d’eux se parjurant, ce qui fut annoncé à Trump comme menant à sa destitution.

Nous avons été menacés pour ne pas publier les noms, mais nous les avons sous le coude.

 

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: Israël en guerre au Yémen

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 18 février 2019 by Résistance 71

A Varsovie, Israël révèle son engagement militaire au Yémen

 

Réseau Voltaire

 

15 février 2019

 

url de l’article: https://www.voltairenet.org/article205196.html

 

La Conférence ministérielle de Varsovie sur la Paix et la sécurité au Moyen-Orient n’a accouché que d’une chose importante et pas celle qui avait été prévue : Israël s’y est affiché avec des États arabes, discutant avec eux alors qu’ils n’entretiennent pas de relations diplomatiques officielles.

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a profité du vote de la Chambre des représentants US contre la guerre du Yémen pour révéler son engagement militaire dans ce pays.

En réalité, cette guerre a commencé dès le premier jour avec des troupes saoudiennes, émiraties et israéliennes. Les trois États avaient installé un état-major commun au Somaliland, un pays non-reconnu mais contrôlé par Tel-Aviv.

Cette guerre avait fait l’objet de plusieurs années de négociations entre Israël et l’Arabie saoudite. Elle avait pour objectif d’exploiter les réserves pétrolières du « quart vide », cette zone à cheval sur l’Arabie et le Yémen. Elle devait se prolonger par un projet commun dans la corne de l’Afrique.

Pour Israël, la révélation de son engagement au Yémen est un pas de plus après celui de ses interventions incessantes en Syrie. Il s’agit de s’affirmer comme un État agissant contre les intérêts iraniens. C’est en réalité une réécriture de l’Histoire puisque avant les interventions israéliennes, il n’y avait pas d’Iraniens, ni en Syrie, ni au Yémen.

Pour les États-Unis, cette révélation est un pas de plus dans la constitution de l’alliance judéo-sunnite contre les chiites, annoncée par le secrétaire d’État, Mike Pompeo.

Une soixantaine de délégations étrangères a assisté à ce show sans réagir. La presse occidentale a passé cette conférence sous silence.

Affaire Kashoggi: larguez les Saoudiens en rase campagne ! (Dean Henderson)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 16 octobre 2018 by Résistance 71

Quelles sont les chances que ce que dit Henderson se produise ? Les paris sont ouverts, faites vos jeux…

~ Résistance 71 ~

 

Larguez les Saoudiens

 

Dean Henderson

 

15 octobre 2018

 

url de l’article:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/10/15/ditch-the-saudis/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La disparition et l’apparent assassinat la semaine dernière du journaliste saoudien du Washington Post Jamal Kashoggi, à l’ambassade d’Arabie Saoudite d’Istanboul en Turquie, fournit aux Etats-Unis une superbe opportunité de couper les ponts une fois pour toute avec la despotique Maison des Saoud.

Installée par les Britanniques pour protéger les intérêts de la compagnie pétrolière de la Couronne (City de Londres) de la Royal Dutch/Shell & British Petroleum (BP) au moyen du traité de Djeddha en 1927, la dynastie des Saoud a laissé une trainée sanglante derrière elle à la fois chez elle en Arabie et internationalement et ce depuis sa création, en servant les banquiers de la City de Londres dans son rôle imparti concernant les opérations de contre-insurrection mondiale, celui de pourvoyeur de fonds.

Le dernier boucher royal en date est le prince Mohamed bin Salman Al Saoud (MBS), parvenu au pouvoir en promettant des réformes de convenance. En lieu et place, ces mots vides ont fourni le prétexte pour une gigantesque purge de l’opposition intra muros en Arabie, une escalade de l’agression saoudienne comme au Yémen et une plus grande volonté de coopérer avec l’autre entité de la couronne de la City installée, sioniste celle-là, appelée Israël.

Dans un éditorial à boulet rouge de dimanche, le porte-voix de l’Arabie, le journal Al Arabiya a menacé que si les Etats-Unis sanctionnaient le pays pour avoir tué Kashoggi, elle “poignarderait à mort leur propre économie”. L’édito a aussi dit que l’Arabie allait commencer à faire payer son pétrole à la Chine en Yuan, devenir amie avec l’Iran et inviter l’armée russe dans le royaume via sa nouvelle base de Tabouk dans la partie stratégique nord-ouest près de la Mer Rouge.

Le General Manager du quotidien Al Arabiya, Turki Al Dakhil a dit que les Saoudiens considéraient 30 différentes actions si les Etats-Unis agissaient, bon nombre se situant sur le marché pétrolier. Al Dakhil, sur le ton belliqueux typique des Saoudiens a déclaré “Si le prix du baril de pétrole a courroucé le président Trump à 80 US$, personne ne peut exclure le fait que le baril pourrait bien atteindre 100, 200 US$ ou le double…

Les industries américaines du pétrole et de la défense sont en effet devenues dépendantes de l’Arabie Saoudite. Les Saoudiens sont, et de loin, les plus gros acheteurs d’armement américain et les 4 cavaliers du pétrole demeurent bien accros aux exportations de pétrole saoudien. Les investissements saoudiens en bons du trésor américains (NdT: la dette américaine…) ces 30 dernières années sont aussi très importants.

Il ne fait aucun doute que faire la bonne chose que de couper les ponts avec l’AS serait un grand choc pour Wall Street et initialement le dollar. Mais c’est précisément ce que les Etats-Unis devraient faire. Et l’incident Kashoggi fournit juste ce prétexte.

Ce faisant, Les USA devraient changer toute le politique étrangère d’un seul coup. Nous devrons alors nous protéger et devenir alliés avec l’Iran, le Hezbollah et la Syrie de Bachar al Assad. Nous devrons aussi renouer de solides liens avec les Palestiniens et couper les ponts avec l’entité sioniste alias Israël. Par dessus tout, nous devrons mettre fin aux siècles de servitude passés sous la coupe de la City de Londres, de la “couronne” et au lieu de cela, développer de fortes relations avec la Russie et l’Allemagne.

Domestiquement, nous devrons alors nous embarquer dans un vaste programme de renouvellement d’infrastructure ayant les énergies alternatives en son centre, tout en arrêtant de focaliser sur la mise en place du 5G et de sa grille de contrôle de domination complète. Ce stimulus amortirait le choc alors que nous nous évaderions de l’étau exercé par le complexe militaro-industriel contrôlé par la couronne (City).

Les jours des bravades et menaces saoudiennes se doivent d’être écourtés. Il est inconcevable que les Etats-Unis les supportent, spécifiquement considérant le rôle des saoudiens dans les attaques du 11 septembre (NdT: entre autres…). Ce sera une tâche herculéenne après toutes ces décennies de complicité avec ces démons, mais l’Amérique doit le faire. C’est notre chance de pouvoir tourner la page et de fournir au monde de plus en plus noir et pessimiste un lueur d’espoir de leadership.

Tu nous as rabattu les oreilles en nous parlant de tes “grosses couilles” Trump, maintenant vient le temps de nous montrer que tu en as.