Archive pour communiqué CNI EZLN juin 2019

Résistance au colonialisme: Le génocide des peuples originels continue au Mexique et ailleurs…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 10 juin 2019 by Résistance 71

 

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !
~ Résistance 71 ~

« Le drapeau va au paysage immonde, et notre patois étouffe le tambour.
Aux centres nous alimenterons la plus cynique prostitution. Nous massacrerons les révoltes logiques.
Aux pays poivrés et détrempés ! — au service des plus monstrueuses exploitations industrielles ou militaires.
Au revoir ici, n’importe où. Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce ; ignorants pour la science, roués pour le confort ; la crevaison pour le monde qui va. C’est la vraie marche. En avant, route ! »
~ Arthur Rimbaud, “Les Illuminations”, 1886 ~

 

Communiqué des CNI-CIG et de l’EZLN en réponse aux violences récentes contre les peuples originels

 

Aux peuples du monde
Aux réseaux logistiques du CIG
A la Sixta nationale et internationale
Aux médias

 

5 juin 2019

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Reçu par courriel

 

Le capitalisme néolibéral impose sa marque avec le sang de nos peuples alors que la guerre contre nous s’est intensifiée à chaque fois que nous refusons de céder notre terre, notre culture, notre paix et notre organisation collective et aussi parce que nous refusons d’abandonner la résistance ou de nous résigner à disparaître.

Nous dénonçons les lâches attaques du 31 mai contre la communauté indigène Nahua de Zacualpan, qui fait partie du Conseil National Indigène (CNI), dans la municipalité de Comala, Colima, où des narco-paramilitaires ont tiré à l’arme lourde sur un groupe de jeunes gens, en tuant un et en blessant grièvement trois autres.

Nous tenons les trois niveaux de mauvais gouvernement comme responsables de cet incident, en particulier le chef de la sécurité publique, Javier Montes Garcia, dans la mesure où c’est le mauvais gouvernement [d’État] qui permet à ces groupes paramilitaires d’opérer dans la région. Nous demandons un respect total des traditions et des coutumes de la communauté indigène Nahua du Zacualpan.

Nous condamnons l’agression et la destruction menées aux petites heures du matin de ce 31 mai contre les communautés de Rebollero et de Rio Minas, parties de la communauté de Binizza de San Pablo Cuatro Venados de la municipalité de Zachila, Oaxaca. Là, un groupe armé également d’armes lourdes est venu ouvrir le feu sur la communauté, détruisant des douzaines de maisons et forçant la population, incluant les enfants, à se sauver. En tout, 24 maisons furent détruites et le maïs et autres commodités alimentaires furent incendiés, incluant les graines sauvegardées pour les semis. Le groupe a aussi brûlé les effets personnels des familles comme les vêtements, les chaussures et ont volé le cheptel, les groupes électrogènes et les pompes à eau.

Nous condamnons la répression et le déplacement de nos compañeros et compañeras de la communauté indigène d’Otomi qui ont maintenu un camp provisoire au 7 de Londres Street dans le quartier de Juarez à Mexico City depuis le tremblement de terre du 19 septembre 2017. A 11 heures du matin le 30 mai, ils furent violemment évincés de l’endroit par des troupes de choc envoyées par le mauvais gouvernement et les entreprises immobilières, travaillant aux côtés de centaines de membres de la police anti-émeute au service de Nestor Nuñez, le maire du district de Cuauhtémoc.

Nous condamnons le siège narco-paramilitaire entrepris par des groupes criminels, soutenus et protégés par le mauvais gouvernement et toutes les polices, contre les communautés du Conseil Populaire Indigène Emiliano Zapata de la province de Guerrero (CIPOG-EZ) dans les municipalités de Chilapa et José Joaquin de Herrera, qui luttent pacifiquement pour construire leur autonomie.

Nous en appelons aux peuples du Mexique et du monde afin qu’ils soient attentifs et solidaires dans la lutte des communautés du Guerrero afin de briser le siège violent mis en place contre elles et qui limite leur accès à la nourriture et aux médicaments et qui est mené dans les seuls intérêts de l’appropriation capitaliste des territoires indigènes. Nous appelons véhémentement à l’envoi de provisions vers ces communautés durement affectées, incluant du riz, du maïs, des haricots, des piments, du sucre, des sardines, du thon, du papier hygiénique, des couches et des médicaments. Une collecte est organisée au QG du l’UNIOS au 32 Carmona y Valle Street, Colonia Doctores, Mexico City.

Nous réitérons que notre terre-mère n’est pas à vendre au grand capital ni à qui que ce soit d’autre, que notre existence n’est pas négociable, ni ne l’est de facto la résistance de nos peuples.

Avec attention

Juin 2019

Pour la reconstruction de nos peuples
Plus jamais un Mexique sans nous
Congrès National Indigène (CNI)
Conseil de Gouvernement Indigène (CGI)
Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN)

= = =

Lectures complémentaires:

Ricardo_Flores_Magon_Textes_Choisis_1910-1916

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

Abdullah-Ocalan-Confederalisme-democratique

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Que faire ?

Effondrer le colonialisme

40ans_Hommage_Pierre_Clastres

6ème_déclaration_forêt.lacandon

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

 

 

Publicités