Archive pour colonialisme canada territoires mohawk

Résistance politique au colonialisme: Le conseil colonial usurpateur Mohawk a été averti une seconde fois par la société traditionnelle… (Québec)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 mars 2015 by Résistance 71

Mêlée Mohawk

 

Mohawk Nation News

 

12 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/03/12/mohawk-melee/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’entreprise commerciale Canada n’est pas requise d’obtenir l’accord d’Ongwe’hon:weh (NdT: peuples amérindiens) pour faire passer une proposition, tout ce qu’elle a à faire est d’organiser une réunion de “consultation” avec les natifs Si nous n’y prenons pas part, cela veut dire que nous sommes d’accord et acquiesçons. Cette OBJECTION à l’usurpation de la terre de Ganiengeh (NdT: territoire de la nation Mohawk dont Montréal fait partie…) connue sous le nom de “Seigneurie du Sault St Louis” (SSSL) fut présentée au Conseil Mohawk de Kahnawake Inc. (CMK Inc.). Mike Delisle, le président de la corporation CMK Inc. , a dit que sa date butoir pour que cet accord soit ratifié, est au début Juin 2015. Delisle fut averti que “Toutes les 500 nations natives de l’île de la Grande Tortue (Amérique du Nord) étaient représentées au traité de la grande Paix Montréal en 1701, traité qui permît alors aux colons de vivre ici.” Ce traité a été brisé. Dès lors tout doit revenir comme au jour d’avant le traité pour tous les Ongwe’hon:weh (NdT: peuples originels de l’Île de la Grande Tortue). Le don de la terre de la Seigneurie aux jésuites par le roi Louis XIV en 1680 est une fraude et est invalide. Louis ne possédait pas notre terre.

Le CMK Inc. sont des INDIENS corporatifs qui agissent au nom de la COURONNE (NdT: la City de Londres et sa Banque d’Angleterre) et est supervisé par le Conseil Privé (de la reine) ou Privy Council. Leur boulot est de mettre une étiquette de prix sur notre terre puis de la vendre. Kanahwake sera rendu invivable par les réseaux d’oléoducs, d’autoroutes, de canaux, de chemins de fer et par les toxines émanant des ressources volées et transportées depuis l’Ouest du pays. Ces traîtres du CMK Inc. ont renoncé à leurs droits de naissance, leur nom Ongwe’hon:weh, leur clan, leur voix et leur droit de vivre parmi nous. Leurs actions constituent des actes d’espionnage, de complot et de complicité de génocide.

Notre terre apartient à ceux qui nous viennent du dessous. Le CMK Inc, le parlement, la reine, les entreprises/corporations, les banquiers et leurs suiveurs sont tous des étrangers. Leurs petites réunions privées ne représentent pas légalement la volonté du peuple. Ils doivent rendre des comptes aux 49 familles, nos amis et alliés à travers Ono’ware:geh (Île de la Grande Tortue)

Si le CMK Inc. continue ses trahisons, ils seront brûlés par le feu, qui brûlera pour toujours. Les relations politiques ne peuvent être menées que par les voies diplomatiques prescrites par Teio’ha:teh (NdT: ou Guswenta, le traité Wampum Deux Rangées)

Nous avons demandé les noms exacts, les adresses, et tous les communiqués impliquant le CMK Inc, les Affaires Indiennes, et leurs manipulateurs au Conseil Privé, qui dirigent ce génocide. Le CMK Inc a été averti “Vous ne vendrez pas, vous n’oblitérerez pas nos intérêts ni ne déplacerez aucun d’entre nous.” Nos territoires appartiennent à Rotino’shonni (NdT: La Confédération des 6 nations Iroquoises). Les actions du CMK Inc sont traîtresses, frauduleuses, inconstitutionelles et punissables de mort. [Tehon’watisokwa:riteh]

La loi internationale affirme que quand les traités entre les nations sont brisés, tout revient comme au jour d’avant la signature du traité. Dans ce cas présent, tout revient comme au 24 Janvier 1701. Nous possédons tout sur Ono’ware:geh. Les INDIENS artificiels créés par l’état colonial sont le vrai problème pour nous tous.

Mike Delisle a rapporté que 10 de ses institutions furent consultées. Cinq groupes de la Kahnawake Survival School se sont véhémentement opposés à sa proposition sur la Seigneurie. Leurs commentaires ne seront pas inclus dans le rapport. Delisle représente la règle des 51% de majorité (de ses suiveurs) de la corporation de la COURONNE, à l’encontre de la Grande Loi de la Paix (NdT: où toute décision se prend à l’unanimité..). Pour détourner l’attention, une lutte éclata sur un sujet totalement autre que celui prévu sur l’agenda. Mike prît alors avantage de cette opportunité pour mettre un terme rapide à la réunion. Alors que la mêlée se déroulait, la conseillère et membre du barreau Christine Deorn nous rappela la chanson des Trogg: “Wild thing. You make my heart sing. You make everything groovy. Wild thing. I think you move me. But I want to know for sure…wild thing!”

CIA wants to own everything in the world.

Inuit worry about weather.

US declares war on Venezuela.

Article connexe:

https://resistance71.wordpress.com/2015/02/02/resistance-au-colonialisme-au-canada-les-indiens-gouvernementaux-et-leurs-agents-mis-en-demeure-par-la-societe-traditionnelle/

 

Résistance politique: Le navire commercial qu’est le Canada fait naufrage…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 10 mars 2015 by Résistance 71

Costa Can’cordia

 

Mohawk Nation News

 

7 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/03/07/costa-cancordia/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le capitaine de l’armée britannique Joseph Brant a essayé de tirer son propre peuple, les Mohawks, hors de leur canoë dans le vaisseau (britannique) et ainsi de déchirer le Wampum Deux Rangées / Teiohateh (ou Guswentah). Il essayait alors de retirer une des lignes de la ceinture Wampum, la ligne représentant Ongwe’hon:weh (peuples indigènes d’Onoware:geh / Amérique du Nord). NdT: Ce qui représente une haute trahison, c’est pour cela que Joseph Brant a sa place dans les livres d’histoire, les traîtres y ont toujours en bonne place et son présenté en “héros”…
Le premier ministre canadien Harper est le capitaine de son navire étatique du Costa Can’Cordia (NdT: allusion ici au “naufrage” du paquebot Costa Concordia sur les rochers de l’île de Giglio en Toscane en 2012…). Il y a pas mal de bringues et de musique bruyante à bord pour couvrir toute la corruption ambiante. Bientôt il va le faire virer de bord pour heurter les rochers. Il est supposé sauver le navire et son équipage jusqu’à son dernier souffle. Mais il saute dans le premier canot de sauvetage et s’enfuit en Suisse via Londres avec son butin.

En accord avec la loi de l’amirauté régissant la haute mer, il doit couler avec le navire. Harper ne retournera jamais au Canada pour faire face à la musique, à ses responsabilités. S’il le fait, il sera lynché au premier arbre venu, comme le veut la loi de la terre, Kaianere’ko:wah. Un peu comme Mussolini qui essaya d’échapper à son peuple.

Harper rassure les Canadiens d’Onoware’geh / Île de la Grande Tortue, qui se comportent comme des touristes en vilégiature au Club Med. D’après des remarques écrites par son meilleur écrivaillon de discours il dit: “Ne vous inquiétez pas, je reviendrai. Je penserai aux femmes et aux enfants avant moi-même. Faites ce qu’on vous dit de faire.”

Ses sbires comme Mulcair et Trudeau sauteront dans le canot de sauvetage avec tous les autres rats, tous accompagnés de leurs larbins qui rameront pour eux.

Le bateau échoué et hors service sera laissé à l’abandon sur les rochers tout comme le vaisseau italien du Costa Concordia, laissé là, défigurant le paysage jusqu’à ce qu’il soit découpé en morceaux et mis à la poubelle.

Tous ces gens ne vont pas rester pour faire face à leur pire cauchemar, leur peur viscérale: le nettoyage qui vient.

Le naufrage imminent du vaisseau de l’amirauté canadien nous rappelle Gordon Lightfoot chantant au sujet du naufrage d’un autre navire célèbre, celui du cargo Edmund Fitzgerald (NdT: dans le lac supérieur le 10 Novembre 1975, sombrant dans une tempête avec ses 29 membres d’équipage): “At 7 pm a main hatchway caved in, he said “Fellas, it’s been good to know you”. The captain wired in, he has water coming in, and the good ship and crew was in peril. And later that night, when his lights went out of sight, came the wreck of the Edmund Fitzgerald”.   

 

Fascism is coming alive.

Why does the West hate Putin?

Résistance au colonialisme: De Kahnawake au Donbass les femmes se lèvent et avertissent les « chefs » errants… (Mohawk Nation News)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 12 février 2015 by Résistance 71

Femmes éveillées

 

Mohawk Nation News

 

11 février 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/02/11/women-awake/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans la “crise Mohawk de Oka” en 1990, 5000 soldats canadiens lourdement armés avaient encerclé trois de nos communautés. Nous protestions contre l’expansion d’un parcours de golf non-Ongwe’hon:we (natifs) sur des terres ancestrales lieux de sépultures et de cérémonies. L’armée attaqua et bon nombre d’entre nous furent blessés. Un de nos enfants fut blessé à la poitrine par une baïonnette. Notre Longue Maison emplie de femmes et d’enfants fut encerclée par des chars pour nous attaquer. Les femmes sortirent et firent face aux blindés et aux soldats. Dans la bataille qui s’en suivie, beaucoup furent sérieusement blessées.

Le monde naturel a créé les femmes comme progénitrices et gardiennes du sol et de la terre pour les générations futures. Les femmes ont toujours fait face aux agressions et aux brutalités émanant de la matrix de l’amirauté qui contrôle le monde de ses lois frauduleuses. Nous ressentons le courage et la colère du peuple ukrainien au travers de ses femmes dans cette vidéo:

Ukranian Women face soldiers.

Nous pouvons entendre les futurs enfants pleurant pour leurs mères de Donetsk et du Donbass maintenant.

Le conseil de bande de Kahnawake, contrôlé par des nazis, crée un chaos confus similaire afin de nous forcer à monétariser notre terre. Les élus du Conseil Mohawk Kahnawake Inc Mike Delisle et Christine Deorn ne sont pas Ongwe’hon:we (natifs). Nous pouvons bien voir qu’ils travaillent pour la corporation et entreprise (Canada). Nous n’avons aucune information ni discussion dans les médias locaux ou nationaux de masse au sujet de l’action génocidaire planifiée de nous expulser de notre terre. Les femmes du monde ne veulent pas envoyer leurs maris et leurs enfants faire le sale boulot des corporations transnationales (la guerre).

Le conseil de bande local nazi ment et nous menace. Ils sont les soldats envahisseurs et nous sommes le peuple. Tout ce qui est basé sur un mensonge est un mensonge. Eux et leurs soutiens nazis doivent faire leurs valises et quitter Kahnawake avant qu’ils ne soient physiquement virés. Kayoni (Wampum) # 59 (NdT: voir la note * sous l’article…) de la loi de la terre, Kaia’nere:kowa, indique que lorsque les traîtres refusent trois fois de prndre en considération les avertissements des femmes, alors l’affaire est gérée par Rotiskenra’keteh (NdT: la société des “guerriers”. En langage Mohawk et Iroquois, le mot “guerrier” n’existe pas… le mot employé veut dire “celui qui est investit de la charge de la paix”… Il n’y a pas de mot “guerrier” dans la plupart des langues natives des Amériques. Ce mot, venant du mot “guerre”, est propre au vocabulaire occidental…)

Les mensonges patriarcaux feront face à la vérité maternelle comme nous le rappelle Red and Kitty: “The love I treasured you sold for gold, for worldly goods you left me cold. You are happy now but the time will come, your false loves will leave you one by one.”

Lisez cet article publié il y a quelques jours dans la presse de masse canadienne CBC invoquant la révocation des bulles papales du XVème siècle, fondements de la “doctrine chrétiene de la découverte” et du colonialisme occidental depuis lors. Repeal Papal Bulls.

Dans ce second article sur CBC, un groupe catholique fait pression sur le pape François 1er pour qu’il révoque les bulles du XVème siècle:
http://www.cbc.ca/news/canada/north/catholic-group-lobbies-pope-to-revoke-doctrine-of-discovery-1.2771145

Le capitalisme doit mourir pour que vivent les indigènes:

Capitalism must die for Indigenous to live.

 

Note (*) sur le wampum 59:

La constitution de la Confédération Iroquoise (XIIème siècle) explique en long en large et en travers le modus operandi dans le cas où un ou des chefs deviendraient des chefs errants ou traîtres à la décision du peuple, ce que ne font pas nos “constitutions” occidentales qui ne sont écrites que pour sauvegarder les privilèges du petit nombre. Les chefs des nations indigènes n’ont pas de pouvoir per se, ils ne sont que des portes-parole de leurs peuples et nations au sein des conseils, mais l’anticipation est faite d’une collusion néfaste entre chefs allant à l’encontre du bien commun. L’encadrement de la chefferie par le peuple est strict et sans équivoque. Aucun leader ne peut dire qu’il ne savait pas !…

Voici ce que dit textuellement le Wampum (article) 59 de la constitution iroquoise: Traduction de Résistance 71

 

  1. Une ceinture tissée de nacres de coquillages wampum d’une largeur de trois mains, la moitié supérieure blanche, la moitié inférieurs noire, faite à contribution égale par les hommes des cinq nations, sera la manifestation physique de ce que les les gens ont fusionné en une tête, un corps et une pensée ; cela symbolisera aussi leur ratification du pacte de paix de la confédération, où les chefs des Cinq Nations ont établi la Grande Paix.

La portion blanche des nacres représente les femmes tandis que la portion noire représente les hommes. La portion noire est de plus le signe du pouvoir investi chez les hommes des Cinq Nations.

Cette ceinture wampum investit le peuple du droit de corriger leurs chefs errants. Dans le cas d’une partie où tous les chefs s’engagent sur un chemin qui n’est pas embrassé par le peuple et qu’ils ne considèrent toujours pas le troisième avertissement donné par les femmes de leurs familles, alors l’affaire devra être porté devant le conseil général des femmes des Cinq Nations. Si les chefs notifiés et avertis trois fois ne rentrent toujours pas dans le rang, alors l’affaire devra être portée devant les hommes des Cinq Nations. Les chefs de guerre devront alors, par droit et suivant l’autorité qui leur est conférée, entrer le conseil ouvert, pour avertir le ou les chefs de retourner sur le droit chemin. Si les chefs incriminés entendent le conseil, ils devront dire: “Nous répondrons demain”. Si une réponse favorable est ensuite donnéee en faveur de la justice et en accord avec la Grande Loi de la Paix, alors les chefs devront de nouveau prêter allégeance en fournissant chacun les ceintures wampum requises. Alors les chef de guerre ou les chefs devront exhorter les chefs errants d’être juste et bon.

Si les chefs devaient refuser d’entendre le troisième avertissement, deux options sont alors possibles: soit les hommes peuvent décider en conseil de déposer le ou les chefs ou de les frapper à mort avec leurs massues de guerre. S’ils décident dans leur conseil de prendre la première option, le chef de guerre devra s’adresser aux chefs intéressés et leur dire: “Puisque vous, chefs des Cinq Nations, avez refusé de retourner dans le bon processus de la constitution, nous déclarons dès maintenant vos positions vacantes, nous vous retirons vos bois de cerf, symboles de votre chefferie et d’autres devront être choisis pour siéger à vos places, laissez donc place libre.”

Si les hommes en conseil devaient choisir la seconde option, le chef de guerre devra ordonner à ses hommes d’entrer dans le conseil et de prendre positions aux côtés des chefs errants, s’asseyant entre eux si possible. Lorsque ceci est fait, le chef de guerre tiendra alors à bout de bras le wampum noir et dira aux chefs errants: “Et bien maintenant, chefs des Cinq Nations, oyez ces derniers mots de vos hommes. Vous n’avez pas tenu compte des avertissements des femmes de vos familles, vous n’avez pas tenu compte des avertissements du conseil général des femmes et vous n’avez pas non plus tenu compte des avertissements des hommes de vos nations, qui tous insistaient pour que vous retourniez sur le chemin de l’action juste. Puisque vous êtes déterminé à resister et à ne pas rendre justice à votre peuple, il n’y a plus qu’une seule façon d’agir pour nous.” A ce moment, le chef de guerre laissera tomber le wampum noir et les hommes devront se lever d’un bond et battre à mort les chefs errants. Chaque chef errant peut se soumettre avant que le wampum noir ne soit lâché. Son exécution sera immédiatement suspendu.

Le Wampum Noir ici utilisé symbolise que le pouvoir d’exécuter est enterré mais qu’il peut encore être déterré par les hommes. Il est enterré, mais lorsque l’occasion se présente, ils peuvent le déterrer et en dériver leur pouvoir et leur autorité pour agir comme ici prescrit.

Résistance au colonialisme au Canada: Les « indiens » gouvernementaux et leurs agents mis en demeure par la société traditionnelle…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 février 2015 by Résistance 71

Nous l’avons dit et le répéterons sans cesse: Là réside la solution immédiate contre l’empire: lui retirer son territoire volé, usurpé. Un empire sans terre est à terre ! Dans le même mouvement pour éviter tout antagonisme totalement inutile, les ex-colons s’allient de nouveau (Guswenta mis en place en 1701) de nations à nations égalitairement avec les natifs de l’endroit et continuent leur vie ENSEMBLE et unis. Ceci est valable pour tout le continent des Amériques, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

— Résistance 71 —

 

Kayoni (Wampum) 85

 

Mohawk Nation News

 

31 Janvier 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/01/31/kayoni-85/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La monnaie est une escroquerie basée sur l’air du temps. La terre Ongwe’hon:weh (native) et le seul bien véritable. Cette objection à la tentative frauduleuse du Conseil Mohawk de Kahnawake Inc. (CMK Inc.) d’usurper la terre Kanion’ke:haka (Mohawk) connue sous le nom de “Seigneurie du Sault St Louis”, fut déposée le 29 Janvier 2015.

Cinq personnes ont rencontré Mike Delisle du CMK Inc. pour affirmer Kaianereh’ko:wa (Grande Loi de la Paix) et Teio’hateh (Guswentah ou Wampum Deux Rangées). Nous avons officiellement fait objection à la tentative de déracinement, de destruction de tous les intérêts Kanion’ke:haka (Mohawk) dans le processus de vente de la bande de terre connue sous le vocable de la “Seigneurie” à l’entreprise commerciale “Canada”. Teio’ha:teh (Guswentah / Wampum Deux Rangées) est le passeport des colons pour vivre ici en paix avec nous sur notre terre.

Ainsi:

  1. La grande Loi de la Paix afirme que notre terre et notre ligne de descendance sont investies dans les femmes qui en sont les dépositrices et les héritières/gardiennes.
  2. Le CMK Inc. est composé d’INDIENS (NdT: la mise sous majuscule ici dénote le fait que l’entité est une entité commerciale, entrepreneuriale) et non pas d’Ongwe’hon:weh (NdT: natifs d’Amérique du nord). Ils agissent pour la COURONNE (NdT: idem, ajoutons ici que la “COURONNE” représente la City de Londres et la Banque d’Angleterre) et ses membres sont supervisé par le Privy Council (NdT: conseil privé de la reine mais en fait de la COURONNE). Christine Deorn du CMK Inc. qui dirige les communications avec le Privy Council était absente volontairement. Leur mission consiste à nous retirer nous et nos intérêts de la terre en vendant celle-ci pour de l’argent. Ceux qui acceptent un processus directif étranger se sont aliénés. Le CMK Inc. n’a aucune autorité pour discuter de la terre avec nos oppresseurs. Ils ont renoncé à leur droit de naissance Ongwe’hon:weh, leur nom, leur clan, leur voix et leur droit de vivre parmi nous. Leurs actions sont des actes d’espionnage, de complot et de complicité de génocide.
  3. Le modèle de génocide des Etats-Unis est de retirer tous nos liens qui nous lient entre nous et à notre terre. Kahnawake est voué à devenir invivable avec le passage d’oléoducs, d’autoroutes, de canaux et de voies de chemin de fer pour transporter les ressources volées à l’Ouest.
  4. Notre terre appartient aux visages enfouis dessous. Kahnawake fait partie du vaste territoire non cédé d’Ono’ware:geh (L’Île de la Grande Tortue / Amérique du Nord). Le parlement, la reine, les corporations, les banquiers et leurs suiveurs sont tous des étrangers.
  5. De petites réunions privées se tiennent afin de faire représenter frauduleusement le consentement de la majorité. De telles réunions, telle celle qui s’est tenue le 2 Décembre 2014 au Golden Agers et où 26 personnes étaient censées finaliser l’assassinat de plus de 100 millions d’Ongwe’hon:weh et le vol de centaines de milliers de milliards de dollars de nos fonds fiduciaires. Ces gens gagnent quand Kanion’ke:haka met un prix sur notre terre. Ceci permet à Obama d’échanger Ono’ware:geh contre la dette des banquiers envers la Chine.
    Lisez: : Obama: Ongwe’hon:weh land to pay debt to China. Nous ne devons rien à la Chine. Toute interférence avec notre titre doit répondre aux 49 familles (NdT: du conseil des 49 chefs du Grand Conseil de la Confédération Iroquoise), à nos amis et nos alliés à travers Ono’ware:geh. Le résumé d’une page du CMK Inc. à ses maîtres au nom de tout le peuple Kanion’ke:haka est une fraude et totalement illégal.
  6. Si le CMK Inc. continue ses tricheries et trahisons, le feu continuera de brûler. Seule une réunion publique dûment arrangée avec le peuple peut gérer toutes les menaces (NdT: Ce qui se rapproche chez nous à un “referendum”, mais qui est prévu sous forme de conseil populaire dans le Wampum 93 de Kaianere’ko:wa…)
  7. Haudenosaunee (Confédération des 6 Nations) et nos amis et alliés ne peuvent établir de relations politiques qu’au travers des voies diplomatiques prescrites par Teio’ha:teh (Guswentah/Wampum Deux Rangées)
  8. Nous demandons les informations suivantes:
    a) Les noms exacts et adresses de tous les communiquants avec le CMK Inc. des Affaires Indiennes (gouvernement canadien) et ceux qui gèrent la situation au niveau du Privy Council et qui dirigent ce génocide.
    b) Pourquoi les discussions sont-elles limitées à la monétisation, mise à prix et aux paiements pour notre Terre-Mère et notre déplacement et retrait frauduleux de notre intérêt sur toute notre terre. Tout ceci constitue une complicité de génocide.

9.Kayoni #85 wa’ton: Nen’nen kat’ke ne ti’honon’wen’tsateh tsi’ni’yoreh tsi wahon’wati’senni kwa’toha yahon’wa’tih’sateh, sotsi ya’te’honton’tats ne aha’tiriwa’yenah ne Kaia’nereh:kowa, tohka tih’ken kana’kerasera en’honteh’riyo tsini’yoreh akwe’kon en’honni’heyeh, tsi’na’hoten roti’yen’takwe tahnon ne ra’honon’wentsa, akwe’kon Wisk Nihon’onwen’tsakeh raho’na’wen enwaton.

[Voir la traduction du Wampum 85 qui est au sujet de la guerre contre une nation étrangère, ici.]

C’est pourquoi Kaianere’ko:wa et Teio’ha:teh affirment que:

[10] La jurisdiction de notre territoire appartient à Rotino’shonni (peuple iroquois) ; l’imposition ou l’usurpation sont des trahisons, sont frauduleuses, inconstitutionnelles et punissables de mort. [Tehon’watisokwa:riteh]

11]Rotino’shonni possède la jurisdiction de Kahnawake et des terres appelées “Seigneurie du Vault St Louis” et au-delà.

[12] Le bris de l’accord Teio’ha’teh de 1701 avec le peuple Iroquois constitue un acte de génocide (Article 3 de la convention sur le crime et les punitions pour génocide)

Envoyez vos objections à: Mohawk Council of Kahnawake Inc.

Frank Zappa nous décrit la pub du CMK Inc.:
“The mystery man came over and he said, I’m out of sight. He said for a nominal service charge I could reach nirvana tonight. If I was ready, willing and able to pay him his regular fee, he would drop all the rest of his pressing affairs and devote his attention to me. And I said, look here, brother, who you jiving with that cosmik debris.”

Lire (excellent). Bob Rae on trillion dollar exchange.

Lire. Harper’s new terror bill.

Lire. Canada loses Bank of Canada law suit [Galati]

Résistance au colonialisme et au projet génocidaire du Canada

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2015 by Résistance 71

Menace interne

 

Mohawk Nation News

 

1er janvier 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/01/01/menace-from-within/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’armée envoie une force éclaireuse dans la bataille, celle-ci est le plus souvent sacrifiée. Les conseils de bandes et les organisations incorporées INDIENNES nationale, provinciale et territoriale sont les mercenaires sous contrat de l’entreprise CANADA Inc, qui facilitent directement le génocide de notre peuple. Ils signent de manière illégale la vente de nos territoires, droits, possessions, violant dans le processus notre souveraineté. Ils nous mettent dans la ligne de mire pour l’inévitable assaut militaire à venir. Nous devons nous en occuper si nous voulons survivre.

Ces INDIENS entrepreneuriaux/corporatistes voulant s’intégrer, ont fait un choix délibéré de coopérer avec notre ennemi (NdT: l’État colonial) pour s’enrichir en volant notre voix (décisionnaire) afin de mieux voler nos moyens de subsistances. Ils s’arment des stratégies et des armes de l’envahisseur étranger afin d’aider à en finir avec “la solution finale au problème indien”. Le Canada et les Etats-Unis veulent le controle total d’Onoware:geh (Île de la Grande Tortue, dénomination native de l’Amérique du Nord). Nous sommes à leur merci. Ces régimes marionnettes des conseils de bandes (NdT: conseils de tribus aus USA) les aident à commettre leur crime haineux de livrer nos peuples à une puissance étrangère. Ces agents impériaux nous ont piégé pour l’assassinat final appelé (çà ne s’invente pas) “Projet termination” sous leur agent en chef, Stephen Harper de l’entreprise militaire appelée CANADA.

CANADA Inc. a récemment annoncé son plan de nous annihiler et de nous enlever nous et nos façons de vivre inhérentes, de la face d’Onoware:geh. Ces INDIENS corporatistes vont verser notre sang tout comme Ollie Wilson d’Onondaga (NdT: une des nations de la confédération iroquoise), qui essaya de diriger les troupes de l’état de New York lorsqu’elles nous ont attaqué le 18 Mai 1997.
Guswentha (wampum deux rangées), fondé sur le monde naturel ne permet pas aux traîtres de retourner dans le canoë une fois qu’ils l’ont quitté. Les INDIENS corporatifs sont des serviteurs d’une armée étrangère. Ils ne sont plus Ongwehon:we, le peuple naturel originel qui vit selon la loi de la terre. Quand ces criminels seront amenés devant nous, ils savent que le mot “désolé” et que le pardon n’existent pas pour le crime de génocide selon Kaianere:kowa. Ils seront mis en accusation d’avoir commis des crimes contre l’humanité, d’abord en ne respectant pas notre souveraineté en signant des “accords” afin de militariser nos communautés, de secrètement vendre nos ressources et de voler notre mode de vie et nos vies. Ce faisant, essayant de compléter le génocide planifié.

Chaque wampum (article) de la Loi de la Grande Paix est bafoué. Qu’ils se tiennent devant nous ou pas, il y a une punition pour le crime de génocide, l’ “assassinat délibéré d’une race ou d’un groupe culturel.

Les agents de la corporation sont coupables de conspiration pour haute trahison. Lorsque leur utilité envers leurs maîtres sera finie, ils seront jetés comme des vieilles chaussettes. Ces INDIENS “des alentours du fort” leur ont donné un faux accès au vrai peuple naturel et ses visages à venir. Pour arrêter la tricherie, la ligne de front imposée par le CANADA et toutes attaques subséquentes seront résistées avec la plus grande véhémence. Sans ses collabos INDIENS l’entreprise CANADA va s’effondrer.

Comme le chante si bien (le regretté) Joe Cocker: “If you disrespect anybody that you run into, how in the world do you think anybody’s s’posed to respect you. .. You goin’ out the world backwards, like you did when you first come here.”
“Si vous manquez de respect à chaque personne que vous rencontrez, comment voulez-vous que quiconque soit supposé vous respecter… Vous allez dans le monde à reculons, comme vous le faisiez lorsque vous êtes arrivés ici en premier lieu.”

 

Résistance politique: Les conditions de la fin de la colonisation (Mohawk Nation News)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 décembre 2014 by Résistance 71

Excellente analyse. L’auteure à la fin, cite Proudhon, ce qui veut bien dire que les idées anarchistes sont parfaitement en accord avec la méthode de gestion politique traditionnelle amérindienne. Ce n’est pas non plus pour rien que le professeur de science politique Taiaiake Alfred (Mohawk) dit ceci dans son livre « Wasase » (2009):

“Je suggérerais à ce point de considérer ce qu’on pourrait appeler l’anarcho-indigénisme… Les deux éléments venant à l’esprit sont l’indigènisme, évoquant l’enracinement culturel et spirituel dans cette terre et la lutte Ongwehonwe (native) pour la justice et la liberté et le mouvement philosophico-politique qui est fondamentalement anti-institutionnel, radical et démocratique, focalisant sur la prise d’action pour provoquer le changement: l’anarchisme.” 

— Résistance 71 —

 

Oratoire Ongwe’hon:we

 

Mohawk Nation News

 

29 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/29/ongwehonweh-oration/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La Grande-Bretagne et ses colonies: Les Etats-Unis, Israël, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, sont associés dans une guerre perpétuelle contre la paix mondiale. La colonisation prendra fin:

  1. QUAND les officiels publics prêteront serment aux habitants naturels de la terre et non pas à un(e) autocrate étranger(e).
  2. QUAND le génocide sera puni au maximum de façon à ce qu’il ne se reproduise plus jamais.
  3. QUAND le Canada, une entreprise militaire qui n’a ni constitution (légale) ni démocratie, sera mis en arrêt. Il n’y aura plus besoin de police, de prisons, ni de l’appareil judiciaire de l’amirauté. La loi naturelle de la terre, Kaianer’ko:wa sera mise en application quand chaque conseil de femmes sera opérationnel dans chaque communauté.
  4. QUAND l’entreprise Canada sera démantelée, que ses créditeurs Ongwe’honwe seront remboursés de tout ce qui leur a été pris depuis l’invasion, incluant le retour de la terre et de fonds comme par exemple l’Indian Trust Fund.
  5. QUAND tous les programmes de terreur pour faire avancer plus avant l’agenda colonialiste cesseront, alors seulement la vérité prévaudra. Ongwehonwe ne sera pas menacé d’annihilation, maintenu sous occupation ou n’aura pas ses droits fondamentaux niés et bafoués. Nous ne serons pas criminalisé parce que nous nous défendons, nos vies, notre bien-être et notre futur.
  6. QUAND le programme de propagande de la COURONNE (NdT: la City de Londres et la Banque d’Angleterre / du Vatican) contre Ongwe’hon:we prendra fin. Tous les problèmes natifs seront exposés véritablement sous toute forme éducative possible.
  7. QUAND les INDIENS entrepreneuriaux et leur pouvoir illégal seront démantelés. Les INDIENS vendus aux corporations et qui font partie de l’agenda de génocide contre nous seront gérés par leur propre peuple dans leurs propres communautés. Si les INDIENS entrepreneuriaux refusent leur identité corporatrice et refusent spontanément d’aider les criminels de l’entreprise CANADA dans son programme génocidaire, ils (re)deviendront Ongwe’honwe et aideront à la transition vers la Grande Paix.
  8. QUAND nous ne seront plus victimisés, menacés ou affamés à des fins de soumission à cause de notre self-défense en tant que souverains d’Ono’ware:geh (NdT: Île de la Grande Tortue)
  1. QUAND des états voyous mettront fin à leur occupation militaire et décoloniseront, alors la Grande Paix prévaudra.
  2. QUAND Ongwe’hon:we ne sera plus menacé d’extermination, d’assimilation, de privatisation, de dé-communalisation, quand sera mis fin à la taxation pour les envahisseurs et à toutes les opérations fiduciaires illégales de la COURONNE sur notre terre et nos ressources. Chaque personne devra parvenir à la vérité et les colons devront avoir le choix de suivre la loi de la terre (Kaianere’ko:wa) ou de demeurer les sujets de l’entreprise Canada et partir, quitter Onoware:geh. Chaque personne aura la liberté, l’égalité et une voix.

“Hangman, Hangman, wait for a little while. I think I see my brother coming from many a mile. Brother, did you bring some silver? Brother, did you bring some gold? Brother, what did you bring to keep me from the gallows pole.” Chante Robert Plant et Led Zeppelin pour tous les Canadiens lorsqu’il demande aussi, “Brother, what do you have to keep me from the gallows pole? Ongwehon:weh possède la Grande Paix qui va vous préserver du bourreau.

Vidéo: “Gallows Pole” ~ Led Zeppelin

http://www.youtube.com/watch?v=wTrdHX9hvVw

Dans son ouvrage: “L’idée générale de la révolution” The General idea of the Revolution en 1851, Proudhon insistait pour une “société sans autorité” et dans la partie intitulée: “Qu’est-ce que le gouvernement?” il écrivait ceci:

Être gouverné

C’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, reglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre ni la science, ni la vertu…
Etre gouverné, c’est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est, sous pretexte d’utilité publique, et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendié, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale!

Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie ; des prolétaires qui posent leur candidature à la présidence la République !

Pierre-Joseph Proudhon (« Idée générale de la révolution au XIXe siècle », 1851)

Résistance au colonialisme: Négociations frauduleuses en cours pour récupérer des territoires Mohawk…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 18 décembre 2014 by Résistance 71

Suite des articles Onowa’re:geh et Apprendre à vous connaître

 

L’expulsion comme au bon vieux temps !

 

Mohawk Nation News

 

16 Décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/16/old-time-removal/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note: La lettre ci-dessous a été envoyée au gouverneur général du Canada avec copies aux personnes et entités ci-dessous mentionnées. Un exemplaire a été envoyé à la présidence de la république française.

Cc: US President Barack Obama, Prime Minister Stephen Harper, Premier, Province of Quebec, City of Montreal, President of France, Progressive Conservative Party, New Democratic Party, Parti Quebecois, UN High Commission for Human Rights, Governor of New York State, Mohawk communities: St. Regis Mohawk Tribe Inc., Mohawk Council of Akwesasne Inc., Kanio’ke:haka Kaianereh’kowa Kanon’ses:neh, Mohawk Council of Kahnawake Inc., Mohawk Trail Longhouse, 207 Longhouse, Up-the-Hill Longhouse, Ganiengeh Mohawk Territory, Tyendinaga Mohawks, Kanekota Mohawks, Wahta Mohawks, Kanatsiohareke,     Minister, Department of Indian Affairs, Bureau of Indian Affairs in Washington DC

Cette lettre a été envoyée au gouverneur général du Canada, Hon. Davis Johnson le 16 décembre:

“Je vous écris aujourd’hui au sujet de ce que le Canada est en train d’essayer de mettre en pratique la désastreuse politique de termination indienne américaine de 1945 à 1965. Durant une réunion de “négociation” du 2 décembre courant s’étant tenue au Conseil Mohawk de Kanahwake Inc. nous avons été informé d’un accord illégal qui était en train d’être finalisé entre eux et Ottawa. Nous percevrions un peu de notre propre argent puis nous serions déplacés sur d’autres terres.

Les Etats-Unis ont voulu retirer tout intérêt indien de toutes les terres afin de parvenir à une souveraineté complète sur Ono’ware:geh (Île de la Grande Tortue). Ongwe’hon:we devaient être assimilés dans la société américaine de base. Le congrès mît fin à leur souveraineté et à ses obligations envers eux. Ils reçurent un alller-simple pour la ville. Leurs communautés furent municipalisées ou privatisées. Ceux qui avaient des ressources furent pris au sein d’entreprises de développement. Beaucouo moururent dans les rues. Certains essayèrent de retourner sur leur terre ancestrale. Ils avaient tout perdu, toute leur propriété, les exemptions, l’éducation, les services de santé et les bénéfices économiques furent arrêtés. Certains résistèrent et eurent leurs droits et terres restaurés.

La tentative de vol de notre terre connue sous le nom de Seigneurie du Sault St Louis n’est pas nouvelle. En 1975, le chef Andrew Delisle essaya secrètement de nous faire retirer nos droits sur notre terre au travers d’une résolution du conseil de bande qu’il soumît alors aux Affaires Indiennes d’Ottawa. Nous luttâmes avec succès. Maintenant, ils essaient encore.

Les conseillers de l’INDIAN Act qui nous sont imposés illégalement et leurs quelques 200 électeurs sont des Canadiens de descendance INDIENNE. Ils ont abandonné leur droit à tout territoire Rotinoshonni (iroquois). Les gouvernements fédéral, provincial et des conseils de bandes ne peuvent en aucun cas négocier quoi que ce soit pour nous.

Cette fausse “affirmation de propriété” est basée sur un don de terre par Louis XIV aux Jésuites en 1680, qui contrôlent le tribunal de l’amirauté (NdT: au travers des intérêts du Vatican à la City de Londres). Nous avons vécu ici depuis le début de l’humanité sur terre. Nous arrangerons les termes pour les colons qui désireront rester.

La Grande Paix de Montréal en 1701 fut un traité de “paix” et non pas un abandon, don de terre. Les jésuites ont donné de manière illégale notre terre de la “Seigneurie” aux colons français. En 1762 le général britannique Gage a reconfirmé le titre foncier des Mohawks.

La terre Kanion’ke:haka (Mohawk) s’étend au sud vers la vallée de la rivière Mohawk aux Finger Lakes, à l’Ouest jusqu`à l’Ohio, au nord jusqu’au lac supérieur et de retour au lac St Louis. Il y a des rumeurs qui disent qu’un nouveau passage fluvial, plus large et plus profond sur le St Laurent sera construit aux alentours du sud de Kanahwake. Un oléoduc transcanada vas passer au travers. Notre communauté deviendra inhabitable. Des terres d’autres Ongwe’hon:we (nations premières) sont apparemment mises de côté pour nous dans le nord afin de nous couper de nos racines territoriales.

Nous ne sommes jamais devenus des sujets britanniques ni des citoyens canadiens. Sir William Johnson, le premier super-intendant des Affaires Indiennes et le représentant de la COURONNE en Amérique du Nord savait très bien de quoi il retournait. En 1767, cinq ans après la conquête sur les Français, il écrivit à Earl Shelburne: “Quiconque voudrait proclamer que les 6 Nations (iroquoises) sont des sujets de sa majesté aura besoin d’une solide armée derrière lui.” En 1767, le gouverneur Simcoe écrivit qu’Ongwe’hon:we se considérait comme “totalememt indépendant”. En 1796, le procureur général du Canada notait que “Les Six Nations ne reconnaissent pas la souveraineté du roi. Ils se nomment eux-mêmes des alliés.”

En 1763, la proclamaition royale a affirmé cette position. Les gouverneurs coloniaux ne pouvaient pas faire de dons ou acheter de terres sur Ono’ware:geh.

Guswentha (le traité wampum à deux rangées) est notre relation de base avec les nouveaux venus. Ce sont des accords de “paix et de commerce” qui sont établis originellement entre nous, les Hollandais, les Français et les Anglais.

Kahtihon’tia:kwenio, le conseil des femmes, les “progénitrices du sol”, sont les dépositrices de la terre pour les générations à venir (NdT: Wampum 44 de Kaianere’ko:wa). Les représentants de la COURONNE ne peuvent pas négocier pour nous.

La fraude concernant la terre de la “Seigneurie” se passe entre avocats, sous des règles d’un tribunal de l’amirauté qui mène la mise en application d’un programme de génocide. Cette affaire ne peut pas être traitée dans votre tribunal de l’amirauté. Nous allons nous pourvoir devant la Cour Arbitrale Permanente de la Hague. C’est le seul tribunal où nous pourrions avoir une procédure juste et équitable fondée sur la loi naturelle. Préparez-vous en conséquence.”

* * *

Comme le groupe de rock canadien Steppenwolf l’explique au sujet des Mohawks; “Like a true nature’s child, we were born to be wild. We can climb so high we never want to die. Born to be wild. Born to be wild. Born to be wild”. (NdT: Cette chanson est la musique du générique du film culte Easy Rider de et avec Denis Hopper, 1969)

GG is old time corporatism.

Obama 50 wounded knees.

A voir: Intervention du juge Andrew Napolitano sur “La loi naturelle comme restriction à la tyrannie”. Excellent, activez le sous titrage en français:

http://www.youtube.com/watch?v=4orlWZeF6sg

Adresse: Governor General, Rideau Hall, 1 Sussex Drive, Ottawa Canada K1A -0A1,613-993-8200.

Note: Merci de bien vouloir faire circuler cette notice à toutes les nations Ongwehonwe de tout le continent américain et à nos alliés du monde entier. Envoyez vos commentaires au gouverneur général du Canada et au CMK

communications@mck.ca

Résistance politique au colonialisme: Lettre Mohawk aux dirigeants colonialistes et aux communautés résidentes québecoises…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 14 décembre 2014 by Résistance 71

Un grand mouvement est en train de naître, celui qui mènera à la fin du colonialisme, plus grand fléau passé et présent de l’humanité, fléau inhérent au dogme du capitalisme criminel et hégémonique.

Ce combat est le combat de tous les peuples, certes celui des peuples toujours sous le joug colonial, mais aussi le notre, occidentaux, car nous sommes tous des colonisés !

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie coloniale, se tenant debout, main dans la main avec les peuples indigènes oppressés du monde. Pour briser l’empire, brisons la fiction de sa légitimité territoriale dans le « nouveau monde ».

Merci de lire et de diffuser cette lettre sans aucune modération. Un exemplaire de l’original sera reçue par la présidence de la république française sous peu.

— Résistance 71 —

 

Apprendre à vous connaître

 

Mohawk Nation News

 

13 Décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/13/getting-to-know-you/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Cette lettre a été envoyée à quelques villes de la région de Kahnawake appelée “Seigneurie” (NdT: pour “Seigneurie du Sault St Louis ou SSSL)

Copies à : Governor General of Canada, US President Barack Obama, Prime Minister Stephen Harper, Premier, Province of Quebec, City of Montreal, President of France, Progressive Conservative Party, New Democratic Party, Parti Quebecois, UN High Commission for Human Rights, Governor of New York State, Mohawk communities: St. Regis Mohawk Tribe Inc., Mohawk Council of Akwesasne Inc., Kanio’ke:haka Kaianereh’kowa Kanon’ses:neh, Mohawk Council of Kahnawake Inc., Mohawk Trail Longhouse, 207 Longhouse, Up-the-Hill Longhouse, Ganiengeh Mohawk Territory, Tyendinaga Mohawks, Kanekota Mohawks, Wahta Mohawks, Kanatsiohareke, Minister, Department of Indian Affairs, Bureau of Indian Affairs in Washington DC.

 

“Le 13 Décembre 2014,

Aux : villes de Chateauguay, St-Constant, St-Isidore, LaPrairie, Candiac, St-Remi, St. Catherine, LaSalle and Lachine.

She:kon: / Salutations

La Grande Loi Kaianere’ko:wa nous dirige vers le maintien et l’extension de la Grande Paix, la loi de l’Île de la Grande Tortue. Ces accords récents illégaux entre les INDIENS du CONSEIL MOHAWK DE KAHNAWAKE INC. et la COURONNE sont une attaque directe contre la paix. Le Wampum 44 de notre constitution instruit Kohtihon’tia:kwenio (le conseil des femmes) de protéger notre terre. Montreal est situé au cœur de Ganiengeh, notre territoire non cédé. Nous, Kanion’ke:haka (Nation Mohawk), sommes les “gardiens de la porte orientale” au cœur même d’Onowaregeh.

Le Canada est en train de demander au CMK, Inc. de nous retirer illégalement, nous et nos intérêts, de la terre connue sous le nom de Seigneurie du Sault St Louis, sur laquelle votre communauté est sise. Nos communautés Mohawk sont en terre Rotinoshonni, confédération iroquoise, Kahnawake, St. Regis, Akwesasne, Ganiengeh, Tyendinaga, Oswego, Wahta, Kanehsatake, Kanatsioharekeh and Kanekota. Toute incursion quelle qu’elle soit doit être discutée avec nous tous.

Les INDIENS du CMK ont volontairement quitté le canoë et ont mis leurs deux pieds dans le vaisseau étranger de la COURONNE. Ils ont prêté serment à des forces étrangères. Ils ont violé le Guswentha (Wampum Deux Rangées) et la Grande Paix de Montréal de 1701 établie entre nos peuples. Ceci affecte tout le monde sur ce territoire en tant que bafouement de la paix de 1701 entre nous et de la loi internationale.

Les Québecois peuvent être fiers d’avoir pris part à la première conférence internationale de la paix en 1701 à Montréal. Ils ont accepté la paix avant la Grande-Bretagne et qui que ce soit d’autre. Toutes les nations de l’Île de la Grande Tortue furent représentées à la Grande Paix de Montréal par les 49 nations qui y participèrent au travers des alliances, des traités et des ceintures (wampum) d’amitié. Puis en 1710, nous avons envoyé 5 de nos chefs à la cour de la reine Anne d’Angleterre à Londres afin d’y expliquer la Grande Loi de la Paix aux 13 familles de sang d’Europe. Ce fut la première conférence internationale de la paix au monde.

Bientôt le monde connaîtra la paix. Québecois, vous devez vous réimpliquer dans la Grande Paix, qui vous a été enseignée lorsque vos ancêtres l’ont accepté. Vous avez été d’accord pour la disséminer. Maintenant nous vous demandons de le faire. Les Français sont les premiers Européens à avoir accepter la Grande Loi de nous. Ses principes furent ramenés en France et ont créé le premier gouvernement républicain d’Europe. Ré-immergeons nous dans l’accord qui fut fait il y a si longtemps. Tout le monde suivra alors les racines et répandra la paix sur la planète. Commençons une force inarrêtable ici du Québec, d’où tout a commencé.

Skennen, Gasastensera, Kariwiio / Paix, Pouvoir, Rectitude.

Les véritables Kanion’ke:haka (Mohawks) voudraient étendre une invitation à votre municipalité pour discuter de votre situation. Nous avons une variété de choix que nous voudrions vous présenter. Nous voudrions entendre vos points de vue au sujet de résider en paix sur notre terre.

L’ensemble Ongwehonwe de l’hémisphère occidental se tiendra à nos côtés dans le cas de toute menace sur nous ou notre terre. Kohtihon’tia:kwenio, les conseils des femmes sont en train de contacter les femmes de vos communautés pour discuter de leurs véritables sentiments au sujet de leurs enfants présents et futurs. Nous sommes prêts à participer à des réunions pour expliquer Kaianere’ko:wa. Rassemblons nos esprits et voyons ce que nous pouvons faire dans l’intérêt de nos enfants non-nés. Envoyez s’il vous plaît cette lettre à tous vos constituents car ceci les affecte toutes et tous. Nous voudrions connaître leur opinion. Cette lettre est postée à destination du monde entier sur mohawknationnews.com

Neil Young demande qui va se dresser et sauver le monde.

Cela pourrait bien être les Mohawks avec les Québecois.

Kahentinetha, Clan de l’Ours, Kohtihon’tia:kwenio kahentinetha2@yahoo.com; Thahoketoteh@hotmail.com

Note: S’il vous plaît, postez cette notice vers toutes les nations Ongwehonwe à travers le continent des Amériques et vers tous nos alliés dans le monde. Merci de nous envoyer vos commentaires ainsi qu’au CMK: communications@mck.ca

Ce combat n’est pas seulement le nôtre, il appartient à tous !

 

Résistance politique: Retirer notre consentement à l’oligarchie… Quand La Boétie et les Amérindiens se rejoignent…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 décembre 2014 by Résistance 71

Nous le disons depuis un bon moment: Là réside la solution !…

— Résistance 71 —

 

Le soleil se couche sur l’empire britannique

 

Mohawk Nation News

 

12 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/12/sun-setting-on-british-empire/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~        

 

Note de Résistance 71: Les noms indiqués en majuscules d’imprimerie le sont également dans le texte original. Comme nous l’avons précédemment dit, ceci sert à notifier du caractère entrepreneurial de l’entité citée. Ainsi la COURONNE représente la city de Londres et sa Banque d’Angleterre, qui sont la véritable “couronne”, de même les INDIENS représentent les conseils de bande ou les individus travaillant pour l’entité coloniale et ne rendant de compte qu’à la COURONNE via les institutions coloniales canadiennes.

Lorsque chaque conseil de bande entrepreneurial refusera de prêter serment à la reine d’Angleterre, ce sera le commencemet de la fin pour l’empire britannique en Amérique du Nord.

Pour travailler aux affaires indiennes à Ottawa, j’ai dû jurer “que je serai fidèle et accorder ma totale allégeance à sa majesté la reine Elisabeth II”. J’ai inscrit “sous contrainte” et ai signé mon nom. Notre peuple a presqu’été exterminé, notre propriété et ressources volées et nous vivons dans des camps de prisonniers. Je n’avais pas le choix afin d’obtenir un emploi et un salaire.

Le serment envers un monarque étranger affirme que le Canada est une colonie de le Grande-Bretagne. La reine est un suzerain féodal. Le serment des soldats est un code d’obligation morale à la reine, qui est le chef militaire de l’armée et de la franc-maçonnerie mondiale. (NdT: L’armée britannique et des colonies du Commonwealth dont le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande font partie, jurent allégeance à la reine/roi d’Angleterre qui est le chef des armées. L’armée britannique et ses vassales ont pour mission de protéger les deux têtes de la couronne: la plus importante qui est la City de Londres et la Banque d’Angleterre et ses possessions mondiales avec celles du Vatican, gérées par la famille Rothschild et l’autre, qui est la famille royale et sa descendance… Le/les peuples n’ont absolument rien à voir dans l’équation). Ils prêtent serment de protéger la reine, ses héritiers et ses ancêtres, la ligne de sang. (NdT: La “dynastie” actuelle des Windsor vient d’Allemagne… Le mari de la reine Victoria était un Saxe-Cobourg-Gotha, le mari d’Elizaeth II, Philip, est un Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glucksburg, et fervent sympathisant nazi…)

Prêter serment est obligatoire pour tout travail dans une position de la COURONNE et pour tout salaire. Ceci représente l’acquiescence à un autocrate étranger et son système de gouvernement par l’amirauté. Si vous ne prêtez pas serment, vous n’aurez ni travail ni argent. Ainsi, les INDIENS sont forcés de se soumettre.

Le serment volontaire vous fait sujet de la COURONNE et de toutes ses institutions au sein du système de gouvernement de l’amirauté, des tribunaux, de la police, des législateurs. Il donne au Privy Council, conseil privé de la reine au Canada, le droit de diriger le Canada. Si chaque INDIEN refusait de prêter serment à la reine, la colonisation serait finie !

L’Assemblée des Premières Nations (APN ou AFN de son acronyme anglais) est une entreprise/corporation volontaire des INDIENS mis sous pression par le conseil privé de la reine, probablement de la pièce état-major du 14ème étage du bâtiment des Affaires Indiennes à Ottawa. Leur serment public au peuple est une façade théâtrale. Le serment à la reine peut-être forcé. Les anciens chefs de l’APN, Shawn Atleo, Ovid Mercredi et Phil Fontaine, sont montés dans l’échelle sociale corporatrice de la même manière que tout sujet colonisé et ce par le mensonge et la furtivité vis à vis de leur propre peuple. Ils ont pris l’argent des assassins économiques à plumes et se sont enrichis au gré de comptes en banque off-shore dans des paradis fiscaux. “Pensez à vous et à votre famille, ne vous occupez pas des gens”.

Le dernier “hiver froid” met plus de pression sur les INDIENS de corporation pour “finir le boulot” d’aider la COURONNE de prendre le contrôle des 100% de notre terre non cédée et de nos possessions. Ils n’ont jamais voulu partager quoi que ce soit avec nous. Ils n’ont jamais rien voulu d’autre que de tout nous voler, tout ainsi que nos enfants. C’est ce pour quoi ils paieront !

Nous, Ongwehonwe (NdT: habitants originels de l’île de la Grande Tortue/Amérique du Nord), refusons d’être contrôlés par les conseils corporatistes (de bande) et par le conseil privé de la reine d’Angleterre. Nous avons la Grande Loi de la Paix (Kaianerekowa), le meilleur système sur Terre, pour gérer ce pays.

L’empire britannique ne va pas continuer à voler nos ressources et notre terre. Les chefs et conseillers ont juré allégeance à la reine Elisabeth pour ensuite essayer de nous évincer. Le CONSEIL MOHAWK DE KANAWAKE, INC. créé sous la loi illégale et génocidaire sur les Indiens (Indian Act, 1867 & 1923), est fini, terminé. Nous allons abattre les barrières militaires qui entourent les camps de prisonniers de guerre appelés “réserves”. Nous allons mettre fin au meurtre de nos enfants.

Mick Jagger chante au sujet de la reinette pour Ongwehonwe: “I don’t want to read about you when you’re gone. I don’t want to hear about the things you’ve done. I put a filter in my brain, I want to cut out all the pain. I don’t want to hear about you when you’re gone.”

A voir et lire: La nouvelle maire de Victoria (vile principale de l’île de Vancouver en Colombie Britannique), Liza Helps, refuse de prêter allégeance à la reine d’Angleterre…

Vancouver Mayor refuses oath to Queen.

Le serment d’allégeance:

Oath of allegiance.

Le nouveau chef de l’Assemblée des Premières Nations:

New chief of AFN.

Eisenhower camps de la mort allemands

Vidéo (1h30)

http://www.youtube.com/watch?v=hbp61fOVFaE

Résistance politique: Avertissement Mohawk au gouverneur général de Canada au sujet du vol des terres…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 9 décembre 2014 by Résistance 71

Lier les flèches

 

Mohawk Nation News

 

8 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/08/binding-the-arrows/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une copie de cette objection a été envoyée par courrier recommandé avec A/R au gouverneur général de la corporation du Canada (NdT: rappelons-le, nommé(e) par la reine d’Angleterre et qui en dernière instance dit au premier ministre canadien ce qu’il faut faire ou pas dans les intérêts de la COURONNE c’est à dire la City de Londres et la Banque d’Angleterre…):

A tous les Ongwehonwe (membres des peuples originels) de la confédération Rotinoshonni (6 nations iroquoises) et à tous nos amis et alliés sur Onowaregeh (Île de a Grande Tortue, terminologie amérindienne pour dire l’Amérique du Nord):

She:kon/Salutations.
De petits groupes d’individus ont reçu le pouvoir des colonisateurs pour agir ent tant qu’imposteurs. Ils représentent Ongwehonwe de manière frauduleuse. Ils “négocient” secrètement des accords au nom de notre peuple et de nos générations futures. Ils essaient d’abandonner notre terre, notre titre et notre droit de naissance. Ils seront mis en accusation selon la Grande Loi de la Paix ainsi que leurs maîtres entrepreneuriaux et ils seront tous jugés pour génocide au tribunal de La Hague.

Ce ne sont pas des négociations, seulement des instructions reçues des colonisateurs. Pour de l’argent, ces indvidus acceptent de signer adieu notre droit de naissance Ongwehonwe en échange d’un “privilège” de vivre quelque part d’autre comme des INDIENS.

Nous sommes les souverains naturels d’Onowaregeh, l’Île de la Grande Tortue. Par la tromperie, certains membres de notre peuple ont été convaincus d’abandonner notre terre et les droits inhérents. Quand quelqu’un vous donne un privilège, celui-ci peut vous être repris à tout moment.

Kahnawake et tous les territoires Rotinoshonni d’Onowaregeh qui appartiennent à notre peuple sont un pays. Nous ne pouvons pas abandonner ni vendre notre Mère, notre patrie, notre pays. Il n’y a aucun document existant montrant que notre peuple ait jamais donné, abandonné réellement quelque partie de notre terre que ce soit. Tous les documents pouvant exister sont frauduleux (NdT: dans le sens qu’il n’émane pas de la gouvernance traditionnelle, mais d’entités gouvernantes coloniales fictives n’ayant aucun droit sur quoi que ce soit. De par Kaianerekowa, tout leg de terre ancestrale ne peut être effectué que par le conseil des femmes des nations concernées, gardiennes du patrimoine territorial. Aucun conseil de femmes dans l’histoire n’a légué quelque terre iroquoise que ce soit, nulle part, jamais !… point barre..). On nous ordonne de nous relocaliser dans une nouvelle RESERVE INDIENNE, loin de notre terre ancestrale.

Le plan est de recouvrer au nom de la COURONNE/Vatican et d’en faire sa terre, les 18 500 hectares de la Seigneurie Sault St Louis. Nous serions alors forcés de partir dans un territoire de nos voisins, qui sera “réservé” à l’utilisation des INDIENS jusqu’à ce que la COURONNE en décide autrement.

C’est un privilège temporaire. Le plan à terme est de se débarrasser des Affaires Indiennes parce qu’il n’y aura plus d’Ongwehonwe. Le conseil de bande entrepreneurial INDIEN deviendra maires et conseillers municipaux de villes ou de quartiers. On nous donnera un “certificat de possession” imposable pour y bâtir nos maisons, qui seront temporaires sur des terres de la COURONNE Ainsi le vol de nos terres par la COURONNE sera complété et la mission édictée par Duncan Campbell Scott et l’Indian Advancement Act de 1924 pour se “débarrasser du problème indien”, sera accomplie.

Toux ceux qui lisent cet article maintenant savent très bien que cela est malfaisant et génocidaire.

Je fais cette objection officiellement car j’appelle solennellement Ongwehonwe à se tenir debout rassemblé, à garder nos flèches solidement attachées ensemble, et ce où que nous résidions sur Onowaregeh. Nous devons protéger toute notre terre-mère, pas seulement des portions de celle-ci, de façon à ce que nous puissions de nouveau être forts. N’importe qui peut briser une flèche. Personne ne peut briser 5 flèches solidement attachées ensemble avec du boyau.

Kahentinetha, Kohtihon’tia:kwenio, Bear Clan, Kanionkehaka”.

~ Les conseillers de bande essaient de faire un grand bracage de nos terres, comme du temps de Bonnie and Clyde. Merle Haggard nous rappelle ce qui va se passer pour ces conseillers de bande: “Two years of running was ended that day. For robbin’ and killin’, they both had to pay. But we’ll always remember how they lived and died. So goes the legend of Bonnie and Clyde.”

Extraits du film “Bonnie & Clyde” immortalisés à l’écran par Warren Beatty et Faye Dunaway:

http://www.youtube.com/watch?v=kqCa-YKhqsM