Archive pour censure coloniale contre-rapport CVR canada

Censure d’état colonial: le livre « Meurtre par décret: le crime de génocide au Canada » proscrit des bibliothèques de l’ouest canadien…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 juillet 2016 by Résistance 71

Le contre rapport sur le maquillage du génocide au Canada est officiellement censuré: “Meurtre par décret” est proscrit des bibliothèques de la côte ouest canadienne suite à des pressions gouvernementales

TIDC

1er juillet 2016

url de l’article original:

http://itccs.org/2016/07/01/a-special-mid-year-update-july-1-2016/ dans sa seconde partie

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Lire “Meurtre par décret: le crime de génocide au Canada” en français (traduction Résistance 71)

 

Vancouver, Nanaimo (Canada): Ces dernières semaines, des exemplaires du livre récemment publié Meurtre par décret: le crime de génocide au Canada” ont continuellement disparu des étagères du système de bibliothèques de l’Île de Vancouver et de la bibliothèque publique de Vancouver sans qu’aucune raison valable ne soit donnée par le personnel des dites bibliothèques. En réponse, une demande de renseignement au bureau bibliothécaire de la ville de Vancouver a révélé qu’une directive avait été donnée aux bibliothèques affiliées à cette branche pour qu’elles retirent de la circulation toutes les copies du livre en leur possession à fin “d’examen et d’évaluation”.

Interrogé au sujet de cette directive, un fonctionnaire du système blibliothécaire de Vancouver qui a demandé de demeurer anonyme a dit à Kevin Annett le 3 juin 2016:

“Nous avons été averti du fait que le contenu de ce livre pourrait créer un problème légal et entraîner des poursuites envers la bibliothèque.”

Interrogé sur qui les a conseillé de procéder de la sorte, il a répondu: “Des avocats de la ville [de Vancouver] et de Victoria.

“Vous voulez dire le gouvernement de la province ?” (Kevin)

“Correct” (employé)

Une demande similaire d’information au bureau bibliothécaire de Nanaimo sur l’Île de Vancouver a été totalement ignorée.

=*=

Publicités