Archive pour canda entreprise commerciale

Résistance politique: L’attaque impérialiste sur la Syrie relève de la même idéologie colonialiste génocidaire occidentale…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 septembre 2013 by Résistance 71

Une fois de plus apprenons des Indiens des Amériques. Ils luttent contre le terrorisme depuis 1492 et savent parfaitement de quoi il rertourne. De plus, leurs sociétés traditionnelles contiennent certains éléments de solution à nos problèmes sur cette planète. Comprenons, acceptons nos torts et allions-nous !

N’oublions jamais que la terre ne nous appartient pas… Nous appartenons à la terre. Nuance… Grosse nuance…

— Résistance 71 —

 

Dur dur de vendre la salade syrienne

 

Mohawk Nation News

 

5 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/05/syria-hard-sell/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ceux qui dirigent l’entreprise ne connaissent que la guerre. Tout ce qu’ils ont a été volé. Le mensonge originel est la hiérarchie. La guerre permanente est nécessaire pour maintenir les mensonges. La politique d’extermination totale des nations indigènes n’a jamais été abandonnée. Pour nous tuer, nous finir, les banquiers va t’en guerre tirent les ficelles de leurs politiciens dans leur prétendue démocratie. Ils leur ont ordonné de voter pour la guerre.

La raison pour attaquer la Syrie est réelle, imaginée ou mise en scène. La Syrie ne doit pas d’argent à la Banque Mondiale. Elle doit être plongée dans la misère de la dette par les banquiers pour détruire le pays. Les rebelles financés par les Etats-Unis ne sont que des mercenaires payés par l’entreprise tout comme l’étaient les Hessiens en 1778. La guerre révolutionnaire et la guerre civile ne furent que des escroqueries qu’afin de créer une armée pour nous annihiler. Ils créèrent et entrainèrent les “Buffalo soldiers”, soldats anciens esclaves noirs formés pour nous assassiner.

Les Etats-Unis argumentent que ne pas aller en guerre (contre la Syrie) endommagerait leur capacité à mentir. Les sponsors disent à leurs politiciens: “Ce vote pour bombarder la Syrie est très important !” Le monde politicien et les gros banquiers internationaux vont bénéficier grandement de la guerre.

Les investisseurs connaissent les politiciens au travers des chèques qu’ils signent pour les mettre au pouvoir. Ensuite, vient le temps du “remboursement”.

Les corrupteurs sont appelés des “lobbyistes” qui achètent ces faibles politiciens. Ils entrent dans leurs bureaux avec un sac de billets. S’ils n’aiment pas ce qu’ils entendent, ils reviennent. Les politiciens peuvent-être éjectés. “Les élections importent peu, ce qui est important est qui compte les voix”, disait Joseph Staline.

Le congrès des Etats-Unis (sénat et parlement) protègent l’économie de guerre. Le président des Etats-Unis est le maître de guerre qui s’assure que cela continue. Il est le seul au monde qui peut “déclarer” la guerre “légalement” à quiconque il juge bon pour les banquiers.

Les politiciens sont publiquement attachés aux boutons de vote de la chambre des débats afin de nous montrer qui possède tout et tout le monde. Ils doivent voter “comme il faut”. Plus de guerre n’arrête pas la guerre. Les politiciens et leurs sponsors d’entreprises ont créé et possèdent le jeu.

Dekanawida et Jigosaseh nous ont dit que nous ne pouvions accepter quiconque sur notre territoire est engagé dans la guerre. Le serpent entrepreneurial s’est imiscé dans tous les aspects de nos vies. Nous commençons à peigner ces serpents de nos cheveux.

Syrian rebels loading for gas attack.

http://mjayrosenberg.com/2013/09/04/exclusive-house-staffer-tells-me-what-aipac-is-doing/

*  *  *

Ménage à trois

 

Mohawk Nation News

 

4 septembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/04/threesome/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Sans nom et sans visage. Il est immoral de voler et de tuer ? Dans un vol, une personne vole ou blesse mortellement une victime. Le voleur ou le tueur peut être pris, arrêté, traduit devant la justice, emprisonné ou exécuté. Le criminel pourrait argumenter qu’il a besoin de protection, de nourriture, de vêtements, d’une télé à écran plat ou d’un téléphone cellulaire. Il supplie pour que toutes les accusations soient abandonnées pour des raisons de compassion. Il est victime de l’inégalité !

Un tiers rejoint l’affaire, qui devient un “ménage à trois”. La hiérarchie entrepreneuriale artificielle est la tierce partie. Ils volent notre propriété, la donne à quelqu’un d’autre et nous tuent pour ce faire. Nous sommes les victimes des deux autres parties. Des règlementation bidons sont passées. Ceux qui les appliquent peuvent nous tuer, nous les propriétaires naturels, en toute impunité.

Nous sommes constamment en désaccord et nous sommes étiquetés comme ennemis de l’État, égoïstes, gourmands, criminels inconsidérés et terroristes. Les règlementations édictées par l’entreprise commerciale (que sont le Canada et les Etats-Unis) font le portrait des récipients des biens volés comme ne commettant pas de crimes. Les autorisateurs appellent ceci le “budget” tiré et dépensé sur les fonds toujours croissants des 375 000 milliards de dollars de l’Indian Trust Fund canadien.

Nous sommes poussés hors circuit afin que le gouvernement (contrôleur de la pensée) puisse survivre. Le génocide nous élimine nous et nos voix. Les banquiers le perpétuent avec l’aide de leurs “sujets” qui ont signés leur accord. Les Canadiens ne se voient pas en criminels dès lors que leur gouvernement est supposé s’occuper d’eux. Personne ne demande d’où proviennent les fonds…

Il n’y a pas de limite à la stupidité ! Voler est voler. Le statut limitatif n’expire jamais. Cela ne devient magiquement pas  moral lorsque le gouvernement commet le crime pour ses sujets qui veulent éviter la responsabilité directe. Se détourner de la responsabilité pour un génocide continu de nos peuples les rend complices de ce crime. Ils “votent” et donc embrassent l’entreprise. Même s’ils ne votent pas, nous ne les entendons jamais dire qu’ils vont rendre la plus petite parcelle de la terre volée.

La Grande Loi de la Paix nous donne les outils pour subvenir à nos besoins et ceux des autres. Dekanawida et Jigosaseh ont vu que nous pouvions exister comme peuple auto-dirigé, autogéré, vivant dans le meilleur intérêt de tout le monde. Le gouvernement n’est pas l’usage de la force afin que quelqu’un puisse avoir plus que les autres. Laisser les faiseurs de réglementations entrepreneuriales distribuer nos possessions volées a créé la tyrannie du IVème Reich, la fusion de l’entreprise commerciale et financière avec l’État (NdT: la définition même du fascisme par Mussolini…) sur l’île de la grande tortue.

L’hymne nazi pourrait être révisé et chanté par les Américains:

‘Germany, Germany above everything,
 Above everything in the world’,
http://www.youtube.com/watch?v=ai_bOYJLwYs The True Fuhrer Adolph Hitler.

http://sas4liberty.wordpress.com/2011/09/02/the-nameless-faceless-victims/