Archive pour canada entreprise coloniale

Fête nationale du Canada… Fête du génocide continu (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 1 juillet 2018 by Résistance 71

 

1er juillet célébration de l’extinction

 

Mohawk Nation News

 

1er juillet 2018

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/06/28/july-1-celebration-of-extinction/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une fois de plus les envahisseurs vont pratiquer la célébration du déni le 1er juillet (NdT: fête nationale canadienne). Ils vont se saôuler et éructer des mensonges au sujet de leurs malversations, les pensionnats pour Indiens, la prise de scalps, l’assassinat, le vol de nos possessions et le génocide continuel de toute vie. Ils continuent de violer notre terre-mère et tous ses enfants.

ra-te-ri-wa-kwe-ri-ensta tse-nitsi-wahont-ti-tsa-ri-si kanon tsi-non hon-tsa-te ne kanon ne ka-we-noteh. tanon ro-na-se-tien so-hatie ne ne akwa onhontsa keken. tanon ne ken-non ne ne kah-ionkwa ta-hon-ne-ken ne ki-ie-sa-ton. tanon ne re-ti-io ta-tie a-ion ki-ton-teh ne ne onknkwawenneha. sekon tion-kwe-ta-kwen.

Onkwehonweneha veut dire être humain dans le sens d’être pour toujours en harmonie avec la Nature. L’arbre de la paix représente le peuple pour toujours. Il est toujours en vie. Nous sommes comme ses aiguilles qui tombent sur le sol et qui retournent à la terre pour y revivre. Nous devons tous maintenir l’arbre de la vie debout. Si le peuple devait tomber, toutes les familles sont responsables de maintenir tout le monde dans la fortitude.

Notre mère a créé un bol et une cuillère. Nous devons tous bénéficier de la Nature/création. Personne ne peut affirmer un droit de propriété. La cuillère n’est pas un ustensile tranchant, ainsi nous ne pouvons blesser, ni couper personne en la plongeant dans le bol, faisant ainsi couler le sang et créant la colère. L’homme blanc ordonne le meurtre de la vie. Il se rend sur d’autres terres et viole les autres peuples et la terre. Il ne prend aucune responsabilité. Il a quitté sa propre mère et ne protège personne à part lui-même.

Accablés d’amertume et de regrets, les envahisseurs s’aveuglent et refusent de voir leurs promesses brisées et les vérités ignorées, ainsi que le comment leur veulerie nous a empoisonnée ainsi que toute vie sur l’Île de la Grande Tortue. Les envahisseurs ressentiront la trahison dans toutes leurs attitudes et croyances arrogantes. Nous serons libérés. Leurs propres gens les livreront au serpent noir pour être nettoyés pour le génocide commis et qu’ils essaient de continuer de commettre.

Nous serons reconnaissant de leur départ. Ils ne seront plus ici pour nous forcer à chanter des chansons tristes et vivre une vie déplorablement vide.

= = =

Lectures complémentaires:

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Publicités

La réalité politique et coloniale du Canada hier et aujourd’hui…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, démocratie participative, documentaire, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 mai 2015 by Résistance 71

A lire:

« Kaiane’reko:wa, la Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise » et le « Traité Wampum Deux Rangées ».

— Résistance 71 —

 

Débranchons les politiciens et le système… C’est possible au Canada avec i-ACUSE et le retour au traité Wampum Deux Rangées

 

Nous pouvons le faire avec l’ Indigenous And Civil Unified Sovereign Enactment (i-ACUSE) en:

  • Mettant un terme aux “élections de partis politiques” et à la “monarchie” (présence de la reine canadienne et des tribunaux militaires/du Vatican), ce qui aurait pour effet d’éliminer une bonne fois pour toute la prétention d’acquisition par la “doctrine de la découverte “ et de celle de “Terra Nullius” de la Couronne et du Vatican, en signant la “convention de consentement à l’auto-détermination et à l’autogestion”.
  • Révoquant “l’autorité de décision finale” à tous les niveaux de gouvernance au Canada par la mise en place de la participation directe citoyenne.
  • Créant une nouvelle “démocratie directe” qui sera en harmonie avec les racines du pin blanc de la Grande Loi de la Paix pour les Canadiens.
  • Instillant une “gouvernance du Canada à 50/50” entre les nations indigènes et les citoyens de part et d’autre d’une nouvelle constitution vivante en harmonie elle-même avec la ceinture du traité Wampum Deux Rangées” et ses principes.

Barb Garlow  – Cayuga Nation

Barbara Henry – Cayuga Nation

Nicole Lebrasseur – Canadian Citizen

et

Les équipes d’ i-ACUSE de chaque côté des Deux Rangées

Pourquoi les Canadiens devraient-Ils changer le système politique entier et la gouvernance du Canada ?

Parce qu’une réforme constitutionnelle serait des plus bénéfiques aux peuples des nations premières et aux citoyens du Canada, travaillant côte à côte respectueusement et en reprenant nos voix, qui ont en fait été éliminées par le système actuel de “fausse démocratie” et sa représentation par le sytème électoral de “partis politiques”. De fait, les politiiciens actuels ne sont capables que de tirer en politique la ligne de leur parti établi lors des caucus (réunions des partis où se décident les lignes à suivre…), au lieu d’écouter leurs constituants électeurs.

De manière évidente…

Presque tous les partis politiques soutiennent le financement par le Canada des actes génocidaires du gouvernement d’Israël et autres atrocités une fois élus et ce sans notre consentement express, comme par exemples:

  • Le financement des génocides silencieux ici sous bien des formes.
  • Le financement d’autres génocides présents violents en Palestine et dans d’autres pays avec l’argent des contribuables.
  • La mise en place de tactiques de police militarisées contre les manifestants qui osent protester pour protéger l’environnement, les terres et les ressources, tactiques que maintenant soutiennent les entreprises transnationales louant les services de milices privées.

Il est plus que temps pour les Canadiens de se dresser véhémentement conrre ces pratiques en retirant “l’autorité finale de décision” à tous les niveaux de gouvernance du pays.

Nous devons réécrire une “Nouvelle Constitution pour et par le peuple” et finalement donner le pouvoir à tous les peuples existant au sein de ce pays et ce afin d’obtenir une véritable prospérité pour toutes et tous.

Autrement…

La “globalisation et la corporatisation” des nations-unies continuera de retirer au Canada toute souveraineté et libertés personnelles et nationales. Notre indépendance sera réévaluée par de petits groupes d’autres pays ayant un droit de veto.

Saviez-vous que:

 

  • Notre gouvernement canadien est un gouvernement “de facto” incluant la reine Elizabeth II ?
  • Le Canada est en fait la “Corporation Canada de la Couronne” (NdT: comprendre ici par “couronne”, la City de Londres et sa Banque d’Angleterre…), n’est pas un véritable pays mais une entreprise commerciale incorporée ?
  • Que le BNA ou British North America est une loi/Act (BNAA) et n’a jamais été une véritable constitution ?
  • Qu’une véritable copie signée du British North American Act ou BNAA n’a jamais été trouvée, ni ici au Canada ni en Angleterre et que ce document n’a jamais existé aussi loin que nos recherches aient abouti mis à part un exemplaire en provenance de Grande-Bretagne, qui a été utilisé par les pères de la confédération pour créer la leur en 1867 ?
  • Que le gouvernement canadien et la couronne impériale ont échoué quant à produire la copie originale ou une copie certifiée conforme à l’original depuis apparemment 1867, simplement parce qu’un tel document n’a en fait jamais existé mis à part l’exemple à suivre envoyé par la Grande-Bretagne ?
  • Que les Canadiens ont été sans véritable constitution et sont devenus indépendants en 1931, mais que nous n’avons jamais été véritablement décolonisés ?
  • Que le gouvervement fédéral et les gouvernements provinciaux cachent bien des faits à leurs citoyens de manière délibérée de façon à ce que le peuple ne puisse pas participer au processus de décision en ce qui concerne le futur du Canada dans les années 1930 et ce jusqu’à aujourd’hui parce que ceux que le peuple a élu avaient peur de perdre le contrôle à la fois du peuple mais aussi des ressources du Canada ?

Que s’ils avaient laissé le peuple canadien tenir de “véritables referendums constitutionnels”, les nations indigènes auraient eu le droit de s’assoir à la table de négociation avec le peuple et le gouvernement afin de négocier leurs accords sur les problèmes de propriétés territoriales ?

  • Qu’une attention toute particulière au secret fut délibérément donnée afin de s’assurer que le peuple canadien ne sache jamais qu’il avait le droit de s’assoir à la table des négociations en 1931 afin d’assurer son futur et celui du Canada ?
  • Que les provinces refusèrent de suivre les plans du gouvernement fédéral mais furent apparememnt d’accord de maintenir le peuple canadien et les nations premières dans l’obscurité au sujet de ce qui transpirait dans les années 1920 et 1930 ? Cette information fut divulguée par leurs propres archives au cours d’une enquête ?
  • Que le peuple canadien ne paie pas et n’a jamais payé aucun sou de ses impôts aux nations indigènes ?
  • Que les nations premières du Canada sont toujours les “tenants du titre de la terre” au niveau international de par le processus de décolonisation politique international ?
  • Que les terres furent volées en “donnant aux nations premières le droit de chasser, de pêcher et de récolter les fourrures sur leurs territoires NON-CEDES (ce qui représente la vaste majorité des territoires de chaque province canadienne)”, par la cour suprême du Canada. Ceci représente un vol par les mots (voir la preuve dans la vidéo commise par les juges de la cour suprême)
  • Que presque 16 millions d’adultes dans une fourchette d’âge de 18 à 36 ans n’ont JAMAIS eu la chance de dire ce qu’ils veulent pour ce pays, car aucun de ces gens n’a eu la chance de pouvoir voter dans un referendum constitutionnel que ce soit au niveau de leur province ou au niveau fédéral ?

Et que jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement canadien continue inlassablement de mentir à tous les Canadiens et aux premières nations ?

Source: http://www.i-acuse.com/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 

Résistance au colonialisme: Canada ou Kanata ?…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2013 by Résistance 71

La société traditionnelle indienne est « anarchiste » par essence puisque non-étatique, non centralisée et à pouvoir non-coercitif. Les seules « institutions » sont les conseils des femmes et des chef (clans, nations, confédération) qui ne prennent des décisions qu’à l’unanimité, après débat populaire à la base. Les représentants sont de véritables représentants de la nation, des nations, qui ne rendent directement de comptes qu’à leurs peuples qui est véritablement souverain et décide de tout. Des sociétés où la chefferie est tout sauf le pouvoir (cf. Pierre Clastres).

C’est l’avenir de nos sociétés, nous avons beaucoup à apprendre car nous ne savons rien…

— Résistance 71 —

 

“Toronto” “Ontario” “Canada”

 

Mohawk Nation News

 

19 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/19/toronto-ontario-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La grosse bagarre actuelle à la mairie de Toronto est au sujet de savoir qui a la jurisdiction pour gérer l’entreprise commerciale “Toronto”, qui est sise sur des terres Mohawk qui n’ont pas été abandonnées ou cédées.

Toronto est le mot Mohawk pour dire “l’endroit où il y a des arbres poussant dans l’eau”, Ontario (O’nia’ta:rio) est le mot Mohawk qui veut dire: “grande étendue d’eau” et le mot “Canada” (Ka’na:ta) est le mot Mohawk qui veut dire “communauté”. D’après le Wampum 44 de Kaianerekowa / La Grande Loi de la Paix, la terre et ses ressources sont la responsabilité du seul Kahonti’tiokwa:nio ou le Conseil des Femmes.

En 1701, nous avons invité les colons blancs à venir vivre en paix perpétuellement avec nous sur nos terres en accord avec Guswentha ou Wampum à Deux Rangées. Ils furent d’accord. Ensuite ils essayèrent de nous tuer et de nous “assimiler” et de voler nos possessions. La loi d’Onowarageh, de l’Île de la Grande Tortue fut totalement ignorée. Lorsque cet accord fut rompu, ils devinrent alors des envahisseurs illégaux.

Les banquiers ont mis illégalement en place la corporation, l’entreprise Canada sous les auspices de la loi de l’Amirauté des mers britannique afin de conserver ce qui nous avait été volé. Le système complet de gouvernance entrepreneuriale est artificiel. Ils sont coupables de vol, de meurtre, de génocide en ce qui nous concerne et aussi sur leur propre peuple.

Les banquiers ont établi ce système hiérarchique qui donne le pouvoir au-dessus des autres. A Toronto, la lutte est pour savoir qui est au sommet de la pyramide et contrôle nos fonds et nos ressources. Dans ce système, les banquiers n’ont besoin que de payer une personne au sommet et Rob Ford lutte pour rester en haut de la pyramide.

Les banquiers ont mis ce système en place dans tous les pays incorporés en tant qu’entreprise et qui font partie de l’ONU afin de prétendre être en démocratie et de savoir qui corrompre.

Le Conseil des Femmes a le devoir de notifier tous les colons que comme sa proclamation est au-dessus de toutes règles et tous statuts, toutes leurs colonies, développments et réglementations violent la Proclamation et le Guswentha.

Le retour à la terre est le seul moyen de mettre un terme à la confusion. Le Conseil des Femmes dans chaque communauté doit interagir avec les autres. Le niveau communal est le plus important car c’est là que sont élevés les enfants.

Le sénat doit être donné au Conseil des Femmes et la Chambre Commune (parlement, assemblée nationale), au Conseil des Hommes, sans hiérarchie, sans premier ministre, sans président. Les conseils locaux citoyens délibèrent et passent leurs décisions aux conseils des femmes et des hommes. Chaque voix est entendue. Tout le monde est égal. Les décisions ne sont pas basées sur la règle des 51% de la majorité, qui est une règle corporatiste, entrepreneuriale et non pas démocratique (NdT: Dans le système politique indien, les décisions sont prises à l’unanimité...). Rob Ford est en train de se faire virer d’un système électoral à 51% qui est fondé sur les pots-de-vin et la corruption ouverte.

Pink Floyd chante à propos de la malfaisance de l’argent. “I’m all right Jack keep your hands off my stack. Money it’s a hit.” Pink Floyd. “Money”.

Canada et Nouvel Ordre Mondial: L’affaire du maire de Toronto fumeur de crack fait descendre le Canada dans le fascisme

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , on 19 novembre 2013 by Résistance 71

« Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme, car il représente la fusion de l’État et de la grande entreprise » (Benito Mussolini)

Du « rêve américain » au… « rêve mussolinien » si on veut, mais c’est sans compter sur l’acuité des nations originelles qui empêcheront ce cuachemard de se réaliser, avec notre aide à nous ceux des peuples occidentaux émancipés de l’idéologie colonialiste raciste et suprémaciste.

C’est parce que les oligarques voient que leur empire touche à sa fin qu’ils accélèrent le processus de contrôle planétaire et de nouvelles alliances géopolitiques, notamment avec l’Iran et la Chine si possible afin d’entraîner ces deux puissances dans l’aventure impérialiste en suivant le vieil adage qu’il vaut mieux s’allier à son ennemi (temporairement) que de disparaître.

L’empire n’a jamais été aussi vulnérable et pourtant sa puissance semble inexorable… Ilusions et poudre aux yeux, comme tout ce qu’il touche !

— Résistance 71 —

 

Totalitarisme sur la pointe des pieds

 

Mohawk Nation News

 

18 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/18/totalitarian-tiptoe/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le show Rob Ford (NdT: Le maire de Toronto piqué en vidéo à fumer du crack et filmé “pétant les plombs” bourré menaçant de mort celui qui a diffusé la vidéo…) est une distraction en forme de contrôle des esprits de ce qu’il se passe vraiment.

Son boulot est de faire diversion, de couvrir le véritable agenda. Les envahisseurs de l’Île de la Grande Tortue (NdT: L’Amérique du Nord) ont vécu et vivent une imitation, un ersatz  d’existence appelée “Le Rêve Américain”, qui est en train de devenir depuis un moment le cauchemard américain. La ploutocratie est fermement en contrôle et quiconque fait le plus de fric, fait les règles.

Etobicoke est la zone ouest de Toronto, là où Rob Ford et Stephen Harper ont grandi. Etobicoke a été incorporée en 1954 comme la “première communauté planifiée de Toronto”. C’est un modèle expérimental en circuit-fermé pour de futures communautés.

Le spectacle de Rob Ford est écrit à l’avance et sert le but de quelqu’un. La nation de Ford fait la promotion parmi les leaders de la violence, de la haine, de la veûlerie, du contrôle, de la mise en esclavage, du génocide, de la torture, de la dégradation morale, de la prostitution, des drogues et de la destruction des valeurs familiales. Deux personnes ont déjà été assassinées au sujet de cette vidéo de fumette de crack, qui est maintenant aux mains de la police.

Le journaleux Anderson Cooper de CNN vient à Toronto le 18 Novembre pour interviewer la maire fumeur de crack. L’attitude en apparence délurée de Ford est promue dans le monde entier. Il rabaisse systématiquement la boussole morale de manière permanente. Cela ne peut être que par design !

Ceux qui le manipulent ont entraîné Ford sur la manière de jouer dans le registre du vice, de la folie, des abus et des pantalonnades pour se ridiculiser en public. Il attire l’attention sur la véritable fondation du monde sous-terrain des corporatistes et du gouvernement. La société est gentiment guidée vers le fascisme, tout en faisant croire qu’elle se guide elle-même. Cette façon de faire est appelée “le totalitarisme sur la pointe des pieds, ou le totalitarisme à pied de chaussette”, commençant à Toronto. Toute mauvaise attitude est transformée en attitude naturelle, qui devient acceptable pour tout le monde. La loi martiale, l’état de siège, seront rendus nécessaires de façon à ce que les privilégiés friqués puissent être protégés. Le PTB veut contrôler tout et tout le monde.

Toronto est géré de la même façon qu’une entreprise privée. Les gens sont conditionnés à devenir tolérant à l’intolérable. Les attitudes immorales et criminelles sont faites pour paraître normales et marrantes. Tout le monde pardonne à Ford parce que c’est un gros porc clownesque. On nous dit à tous: “Vous ne pouvez pas vous bagarrer contre la mairie”.

 “You can’t fight city hall.” Today 11/18/13 Ford physically attacked a co-councillor at Toronto. Ford attacks female councillor in the Toronto City Council chamber.

Mais beaucoup d’entre nous voient au travers de la vitrine et voient les mensonges. Attention, quelque chose se prépare…

Résistance politique: La solution au problème colonial n’est pas dans l’extrémisme communautaire…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 16 novembre 2013 by Résistance 71

Cet article que nous avons traduit ci-dessous se situe à une extrême du problème colonial en Amérique du Nord en général et au Canada en particulier. Si les arguments présentés sont tout à fait valides, la conclusion quant à l’issue nous paraît être à la fois démesurée et surtout irréaliste. En effet, il apparaît au travers de l’histoire et des recherches effectuées à cet effet, que la solution au problème colonial ne soit pas seulement dans le camp des pays et peuples colonisés sous une forme de révolte ou une autre, mais également et peut-être essentiellement dans le camp des colons. Pour effectivement débarrasser le monde du colonialisme et de son fondement radicalement raciste et hégémonique, il est de la plus haute importance que les peuples occidentaux embrassent le concept de l’éradication de l’idéologie dominante en les gagnant définitivement à la cause indigène et donc anti-coloniale. Ce n’est donc pas en clâmant: « Les blancs dehors comme ils sont venus c’est à dire sans rien… » que cela fera gagner le momentum nécessaire au mouvement anti-colonial global. Une fois de plus nous y voyons les limites tracées immanquablement par toute forme d’extrêmisme idéologique. Cette conclusion en est une. De fait, la solution est de gagner une majorité de colons à la cause anti-coloniale en insistant sur la nécessité à la fois de la reconnaissance des torts coloniaux et de la restitution des terres et ressources autochtones tout en suivant une « voie du milieu », celle déjà proposée et acceptée en 1613 par les premiers colons hollandais puis anglais, du traité Wampum à deux rangées. Ceci représente la solution la plus réaliste et viable pour tous au delà de tout extrêmisme néfaste. Cette idée a été parfaitement exprimée par la professeur de science politique Mohawk Taiaiake Alfred du l’université de Victoria en Colombie Britannique, lorsqu’il étudia le problème de la restitution à des fins de réconciliation véritable. Une autre de ses études sur la solution coloniale ici.

Les solutions viables à nos problèmes sociétaires se trouvent à la fois hors de la « boîte », mais également de manière réfléchie, non épidermique et hors de tout extrêmisme néfaste.

— Résistance 71 —

 

Dissoudre le Canada

 

Mohawk Nation News

 

15 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/15/dissolving-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous, peuples indigènes, pouvons forcer à la dissolution de la corporation, de l’entreprise Canada. Nous pouvons demander le paiement total pour solde de tout compte de notre toujours croissant Indian Trust Fund évalué à 500 000 milliards de dollars. Les entreprises corporations n’existent que pour fournir des profits toujours plus accrus à leurs actionnaires. Leurs actions les révèlent pour ce qu’ils sonts en tant que voyous entrepreneuriaux tels les Harper, Ford, Duffy et le reste de cette clique qui ne sont dans ce jeu que pour l’argent,  notre argent et encore et toujours notre argent !

Notre agenda est de décoloniser les colons. La corporation doit se dissoudre quand elle ne peut plus nous payer sa dette. Alors, ils doivent rendre ces actionnaires de la corporation de Canada qui détient  tous nos fonds. Si non, l’entreprise est en banqueroute pour protéger ses actionnaires, alors les actionnaires seront mis en accusation pour vol et le génocide de notre peuple.

L’entreprise corporation du Canada a été enregistrée comme telle à Washington D.C le 1er Juiller 1867 sous le numéro de registre #0000230098 CANADA DC SIC: 8880. Les actionnaires de l’entreprise sont les 13 familles économiques royalistes. A une époque elles furent les monarchies européennes bannies qui ré-émergèrent comme banquiers internationaux.

L’entreprise artificielle du Canada sera dissoute. D’après l’article 1 de la convention de Montevideo de 1932, le Canada n’est pas un pays. Le Canada n’a pas:

  • De population permanente (la population n’a pas ses racines ici)
  • De territoire défini (qui n’a jamais été abandonné par nous)
  • De gouvernement (le canada est officiellement une entreprise commerciale coloniale)
  • De relations internationales valides avec d’autres états

http://www.taiwandocuments.org/montevideo01.htm

Les actionnaires sont légalement responsables. Ou ils rendent leurs parts ou ils déclarent la banqueroute. Alors l’entreprise corporation “Canada” est dissoute.

Nous aimerions avoir tout avis ou conseil de personnes compétentes en la matière pour nous aider sur ces problèmes légaux.

Les envahisseurs sont venus avec rien et ils repartiront avec ce qu’ils avaient en arrivant ici: rien !

Billy Preston connait la musique: “Nothin’ from nothin’ leaves nothin’/You gotta have somethin’”.
 Billy Preston. “Nothin’ from Nothin’!”

 

Résistance politique au Canada: Les manifestations autochtones contre le gaz de schiste et l’appropriation illégale de territoires continuent…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, démocratie participative, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 20 octobre 2013 by Résistance 71

Cet article ci-dessous provient de la radio iranienne francophone… Le soutien au peuple Mik:maq Elsipogtog vient de partout, du Canada bien sûr et des Etats-Unis mais aussi d’Europe, d’Amérique du Sud. La solidarité et la résistance s’organisent au travers des continents… Ce n’est que le début…

— Résistance 71 —

 

Poursuite des manifestations autochtones au Canada

 

IRIB

 

Le 20 0ctobre 2013

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/279511-canada-poursuite-des-protestations-des-autochtones

 

 

Malgré la répression violente que la police canadienne leur inflige, les autochtones poursuivent leurs protestations contre les opérations de forage d’une société américaine, dans les terres qui leur appartiennent.

Les manifestants se sont réunis, dimanche, dans la province du New Brunswick, pour manifester contre ces activités qu’ils jugent inégales, mais l’intervention de la police a été suivie, aussi, par l’arrestation d’une quarantaine de manifestants. Auparavant, les autochtones avaient, déjà, perturbé, à plusieurs reprises, les activités d’une société canadienne, active dans le domaine du gaz et du pétrole. Ils avaient même brûlé plusieurs véhicules, pour empêcher que les agents de cette société puissent continuer leurs activités. A présent, la société américaine qui collabore avec ces projets, est en train de mener des opérations d’exploration, dans la province du New Brunswick, en se servant d’une méthode hydraulique, pour explorer des gisements de gaz. Ces opérations polluent les nappes phréatiques et les ressources d’eau douce, disent les représentants des protestataires. Il est à noter qu’en avril 2013, les Canadiens et les autochtones avaient, déjà, protesté contre les activités de la société, qui est en train de construire un oléoduc, pour transférer le brut canadien à une raffinerie située, dans l’Etat du Texas, aux Etats-Unis.

Selon les protestataires, la construction de cet oléoduc pollue l’environnement naturel des terre, dont une grande partie appartient aux Amérindiens. Ces derniers accusent, aussi, le gouvernement, ainsi que les sociétés canadiennes et américaines, de confisquer les terres qui appartiennent, depuis de longues années, aux autochtones. Sur ces terres, ces sociétés pillent, aussi, les ressources d’eau, disent les protestataires. Il est à noter qu’il y a quelques jours, l’Organisation des Nations unies a proposé au gouvernement canadien de résoudre les problèmes des autochtones, par le dialogue, et en respectant les droits de ces populations. Un représentant des Nations unies, James Anaya, avait dénoncé, également, les problèmes dont souffrent les autochtones, notamment, la violation de leurs droits, le manque des services de santé, le logement et le chômage.

 

Solution au marasme mondial: L’arrêt du colonialisme nord-américain sur les terres volées…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, crise mondiale, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 11 octobre 2013 by Résistance 71

Homme blanc au visage noir

 

Mohawk Nation News

 

9 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/10/09/white-man-with-black-face/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Des promesses, des promesses ! Nous, peuples indigènes, savons ce que c’est que de recevoir une “mauvaise médecine” de la part de ceux qui “parlent avec la langue fourchue” ! Le 2 Octobre le ministère de la santé et des services humains a dit au congrès que quiconque “légalement présent” aux Etats-Unis qualifierait pour les services de l’Obamacare même s’ils ne sont pas citoyens, ce qui incluent les étudiants étrangers, les voyageurs, les immigrants enregistrés et la plupart des étrangers illégaux et non-citoyens.

La demande en ligne pour s’enregistrer pour les services de l’Obamacare redirige les demandeurs vers un registre pour voter. Beaucoup d’abus peuvent se passer. Des millions de gens de l’étranger peuvent secrètement voter dans des élections américaines.

Aucun de ces gens ne sont des citoyens légaux de Onowara:geh, ou île de la grande tortue. Ils sont tous des “Honey Boo Boo” illégaux qui vinrent de partout dans le monde pour squatter et piller la place. Ces voleurs sont maintenant en train de dire à tout le monde qui est ou n’est pas “légal”. Ceci n’est qu’une autre manipulation pour toujours voler plus de ressources des nations indigènes afin de créer une dictature plus avant.

Une cible d’au moins 21,3 millions d’électeurs est mise en danger. Ils peuvent émettre un vote de blocage et contrôler la présidence. S’ils ne signent pas ils seront punis, mis à l’amende ou en prison.

La règle entrepreneuriale des 51% va mettre encore plus de pouvoir dans les mains des entreprises et des oligarques pour gérer le gouvernement et prendre un contrôle complet de la trésorerie et des finances. Bientôt un état d’urgence sera créé. Les états modernes sont déjà gérés par des Emergency Managers qui ne répondent qu’aux entreprises (de Wall Street). Les banquiers dissolvent les chartes d’entreprises des villes et autres entités, comme Detroit et achètent tous les biens et possessions pour des queues de cerises.

Toute la richesse américaine est produite du vol de l’extraction des ressources indigènes, ici et autour du monde.

Obama doit financer ses supporteurs minés par la pauvreté. Le système privé de la banque de la réserve fédérale crée de la fausse monnaie, la prête et charge des intérêt sur l’opération. Quand un pays refuse d’utiliser le dollar US comme monnaie d’échange de base, ce pays est envahi, détruit et des hommes, femmes et enfants innocents y sont massacrés.

Les deux partis politiques et le président travaillent ensemble pour établir et renforcer ce monopole des banquiers internationaux. Le contrôle permanent des cordelettes de la bourse est le but, dans le monde entier. Les peuple endoctrinés sont conditionnés pour accepter tout cela.

Les gens devront dire: NON ! Récemment, les femmes Lakota (Sioux) et nos supporteurs se sont dressés contre des groupes racistes suprémacistes blancs à Leith dans l’état du Nord-Dakota. Ils les ont poursuivi parce que tout le monde sait qui sont les véritables légataires de la terre.

Mettre quelqu’un au dessus de l’autre viole la base même de la Grande Loi de la Paix. Kasatstensera kowa so oiera, le grand pouvoir de la nature, fait que tout le monde est égal et a une voix.

NdT: Ci-dessous le lien de l’article des Lakota s’opposant aux groupes d’extrêmes droites blancs locaux à Leith. Un drapeau nazi fut saisi lors de la débandade des suprémacistes WASP (White Anglo Saxon Protestants) et montré aux caméras. Le parti nazi est légal aux Etats-Unis, affaire choquante déjà révélée dans le film culte de John Landis en 1978 “Blues Brothers”. Choquante, mais pas surprenante pour qui connaît l’histoire du financement du nazisme de 1930 à 1944 (cf notre dossier sur « Wall Street et la montée d’Hitler » du professeur Antony Sutton…) :

http://bsnorrell.blogspot.ca/2013/09/american-indians-protect-treaty.html