Archive pour canada entreprise coloniale couronne

Message à la COURONNE (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2015 by Résistance 71

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats papaux auront de chance à être répudiés.

— Résistance 71 ~

 

Message à la COURONNE: Ramène tes enfants à la maison

 

Mohawk Nation News

 

 10 Juin 2015

 

 article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/06/10/crown-take-your-children-home/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de Résistance 71:

Nous saisissons l’opportunité de ce billet de MNN pour expliquer de nouveau ce qui doit être compris par le mot “couronne”. Il y a deux aspects à la “couronne”, le premier est le sens courant qui lui a été donné par extension et par manœuvre de brouillage des cartes: celui de la famille royale britannique, représentée depuis plus de 50 ans par la reine Elizabeth II d’Angleterre de la maison des Windsor/Saxe-Coburg-Gotha. Pour la vaste majorité des gens y compris les Britanniques, lorsqu’on parle ou lit au sujet de la “couronne”, tout le monde comprend: la famille royale. Celle-ci est la représentante de façade de la véritable couronne, qui est une entité commerciale et économique et à laquelle la famille royale britannique est sujette et soumise. La COURONNE (écrit en lettres majuscules symboles d’une entité commerciale, par ses détracteurs et dénonciateurs) est la City de Londres et sa Banque d’Angleterre gérant les intérêts du Vatican. En 1694, le roi d’Angleterre Guillaume III d’Orange privatisa la Banque d’Angleterre qui se retrouva gérée par les banquiers du Vatican, depuis lors la City de Londres, cité indépendante ne répondant ni du Royaume-Uni ni de la famille royale depuis plus de 800 ans, est devenue le centre financier du monde et l’est toujours aujourd’hui. La City, aussi appelée “le square mile le plus riche de la planète”, est dirigée par un Lord Mayor et ses 12 conseillers. Elle dispose de ses propres lois, de sa propre police (tout comme le Vatican et le District de Colombia au sein de la ville de Washington) et si la reine (ou le roi) d’Angleterre désire rentrer à la City, elle/il ne peut le faire que sur invitation, accompagné(e) par le Lord Mayor qui rencontre le monarque à la grille d’entrée de la City et de son temple. Le monarque britannique entre à pied en suivant le Lord Mayor de la City en signe de soumission. La City de Londres à un envoyé spécial siégeant au parlement britannique en permanence.

La véritable “couronne” est la City de Londres et son cartel de banques privées. La COURONNE est la créatrice et la contrôleuse de la Banque d’Angleterre, du FMI, de la Banque de la Réserve Fédérale américaine, de l’UE et de sa BCE. Toutes ses colonies travaillent pour elles directement ou indirectement: le Royaume-Uni, le Canada, les USA, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, tous les pays du Commonwealth. Les colonies au-delà des océans sont régies par la loi de l’amirauté, loi commerciale, s’appliquant uniquement à des entités commerciales.

-[]-[]-<I>-[]-[]-

A la COURONNE: Nous comprenons vos gens. Ils nous manquent de respect. Ils pratiquent l’assassinat, le kidnapping, le viol, la manipulation et toute forme de génocide. Notre terre-mère doit-être débarrassée d’eux. Renvoyez-les à la maison de manière pacifique.

Tous nos problèmes ont commencé avec vos colons s’établissant ici et qui ont volé nos terres en trahissant notre accord originel datant de 1701 (NdT: Guswenta ou traité Wampum Deux Rangées). Ils ont mis en place une dictature, l’emprisonnement, la corruption, le vol de tout, la destruction environnementale et toutes les formes possibles de préjudices et de racisme.

Votre représentant légal, le juge Murray Sinclair de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), a tranché pour l’extermination totale de nos peuples pour vous protéger. Sa recommandation est que vos enfants coloniaux gardent le contrôle de nos terres volées, de nos ressources et de notre souveraineté. Les INDIENS entrepreneuriaux, vendus au système, sont déjà en train de nous opprimer, de nous assassiner, de nous assimiler et de nous annihiler et ce avec un soutien para-militaire. Mr Sinclair est un pur produit du système des pensionnats pour Indiens, élevé comme le bon contre-maître afin de retirer la pression de la COURONNE, des églises et de tout le monde qui puisse bénéficier des profits du génocide. Si nous refusons l’exonération de génocide programmée par la CVR, les services ordinaires pour assurer notre survie et nos besoins de base seront coupés,

La CVR ne représente en fait aucunement la vérité, ni la réconciliation, ni la compensation, ni la justice. Sinclair nous appelle “Canadiens” (NdT: La confédération iroquoise a refusé en 1924 que ses membres soient “naturalisés” citoyens des Etats-Unis ou citoyens canadiens… Ils n’ont jamais changé d’avis depuis…). La COURONNE parle par sa bouche. Le système pédophile de pensionnats pour Indiens l’a formaté avec succès pour qu’il continue à aider et être complice du génocide de nos peuples.

En accord avec Kaia’nereko:wa, la grande Loi de la Paix, notre terre, nos possessions et tous les profits faits sur notre dos doivent nous être rendus par les voleurs. Aucun or ou argent ne peut acheter notre souveraineté. Nous ne sommes pas à vendre, pour quelque acheteur que ce soit (NdT: ceci est un avertissement pour les “nouveaux colons” pouvant arriver, les anciens cédant leurs avoirs moyennant finance, pour se retirer au soleil…) Kaia’nereh:kowa va s’occuper de ceux qui continuent de défier la loi de la terre.

Le traité Wampum Deux Rangées ou teiohateh, est caché dans une de vos petite pièces dans le palais. Si vous voulez personnellement vous réconcilier avec nous, montrez nous la ceinture wampum originale de 1701 qui vous fut présentée à Albany à cette date et qui amena vos enfants au Canada. Alors seulement pourrons-nous commencer à renégocier le contrat de location.

http://www.youtube.com/watch?v=MzE0nUMxpoI

WHITE LEAVING AMERICA.

Voice of Russia interview of kahentinetha.

New US internet law.

C-50 Vancouver Observor.

La réalité politique et coloniale du Canada hier et aujourd’hui…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, démocratie participative, documentaire, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 mai 2015 by Résistance 71

A lire:

« Kaiane’reko:wa, la Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise » et le « Traité Wampum Deux Rangées ».

— Résistance 71 —

 

Débranchons les politiciens et le système… C’est possible au Canada avec i-ACUSE et le retour au traité Wampum Deux Rangées

 

Nous pouvons le faire avec l’ Indigenous And Civil Unified Sovereign Enactment (i-ACUSE) en:

  • Mettant un terme aux “élections de partis politiques” et à la “monarchie” (présence de la reine canadienne et des tribunaux militaires/du Vatican), ce qui aurait pour effet d’éliminer une bonne fois pour toute la prétention d’acquisition par la “doctrine de la découverte “ et de celle de “Terra Nullius” de la Couronne et du Vatican, en signant la “convention de consentement à l’auto-détermination et à l’autogestion”.
  • Révoquant “l’autorité de décision finale” à tous les niveaux de gouvernance au Canada par la mise en place de la participation directe citoyenne.
  • Créant une nouvelle “démocratie directe” qui sera en harmonie avec les racines du pin blanc de la Grande Loi de la Paix pour les Canadiens.
  • Instillant une “gouvernance du Canada à 50/50” entre les nations indigènes et les citoyens de part et d’autre d’une nouvelle constitution vivante en harmonie elle-même avec la ceinture du traité Wampum Deux Rangées” et ses principes.

Barb Garlow  – Cayuga Nation

Barbara Henry – Cayuga Nation

Nicole Lebrasseur – Canadian Citizen

et

Les équipes d’ i-ACUSE de chaque côté des Deux Rangées

Pourquoi les Canadiens devraient-Ils changer le système politique entier et la gouvernance du Canada ?

Parce qu’une réforme constitutionnelle serait des plus bénéfiques aux peuples des nations premières et aux citoyens du Canada, travaillant côte à côte respectueusement et en reprenant nos voix, qui ont en fait été éliminées par le système actuel de “fausse démocratie” et sa représentation par le sytème électoral de “partis politiques”. De fait, les politiiciens actuels ne sont capables que de tirer en politique la ligne de leur parti établi lors des caucus (réunions des partis où se décident les lignes à suivre…), au lieu d’écouter leurs constituants électeurs.

De manière évidente…

Presque tous les partis politiques soutiennent le financement par le Canada des actes génocidaires du gouvernement d’Israël et autres atrocités une fois élus et ce sans notre consentement express, comme par exemples:

  • Le financement des génocides silencieux ici sous bien des formes.
  • Le financement d’autres génocides présents violents en Palestine et dans d’autres pays avec l’argent des contribuables.
  • La mise en place de tactiques de police militarisées contre les manifestants qui osent protester pour protéger l’environnement, les terres et les ressources, tactiques que maintenant soutiennent les entreprises transnationales louant les services de milices privées.

Il est plus que temps pour les Canadiens de se dresser véhémentement conrre ces pratiques en retirant “l’autorité finale de décision” à tous les niveaux de gouvernance du pays.

Nous devons réécrire une “Nouvelle Constitution pour et par le peuple” et finalement donner le pouvoir à tous les peuples existant au sein de ce pays et ce afin d’obtenir une véritable prospérité pour toutes et tous.

Autrement…

La “globalisation et la corporatisation” des nations-unies continuera de retirer au Canada toute souveraineté et libertés personnelles et nationales. Notre indépendance sera réévaluée par de petits groupes d’autres pays ayant un droit de veto.

Saviez-vous que:

 

  • Notre gouvernement canadien est un gouvernement “de facto” incluant la reine Elizabeth II ?
  • Le Canada est en fait la “Corporation Canada de la Couronne” (NdT: comprendre ici par “couronne”, la City de Londres et sa Banque d’Angleterre…), n’est pas un véritable pays mais une entreprise commerciale incorporée ?
  • Que le BNA ou British North America est une loi/Act (BNAA) et n’a jamais été une véritable constitution ?
  • Qu’une véritable copie signée du British North American Act ou BNAA n’a jamais été trouvée, ni ici au Canada ni en Angleterre et que ce document n’a jamais existé aussi loin que nos recherches aient abouti mis à part un exemplaire en provenance de Grande-Bretagne, qui a été utilisé par les pères de la confédération pour créer la leur en 1867 ?
  • Que le gouvernement canadien et la couronne impériale ont échoué quant à produire la copie originale ou une copie certifiée conforme à l’original depuis apparemment 1867, simplement parce qu’un tel document n’a en fait jamais existé mis à part l’exemple à suivre envoyé par la Grande-Bretagne ?
  • Que les Canadiens ont été sans véritable constitution et sont devenus indépendants en 1931, mais que nous n’avons jamais été véritablement décolonisés ?
  • Que le gouvervement fédéral et les gouvernements provinciaux cachent bien des faits à leurs citoyens de manière délibérée de façon à ce que le peuple ne puisse pas participer au processus de décision en ce qui concerne le futur du Canada dans les années 1930 et ce jusqu’à aujourd’hui parce que ceux que le peuple a élu avaient peur de perdre le contrôle à la fois du peuple mais aussi des ressources du Canada ?

Que s’ils avaient laissé le peuple canadien tenir de “véritables referendums constitutionnels”, les nations indigènes auraient eu le droit de s’assoir à la table de négociation avec le peuple et le gouvernement afin de négocier leurs accords sur les problèmes de propriétés territoriales ?

  • Qu’une attention toute particulière au secret fut délibérément donnée afin de s’assurer que le peuple canadien ne sache jamais qu’il avait le droit de s’assoir à la table des négociations en 1931 afin d’assurer son futur et celui du Canada ?
  • Que les provinces refusèrent de suivre les plans du gouvernement fédéral mais furent apparememnt d’accord de maintenir le peuple canadien et les nations premières dans l’obscurité au sujet de ce qui transpirait dans les années 1920 et 1930 ? Cette information fut divulguée par leurs propres archives au cours d’une enquête ?
  • Que le peuple canadien ne paie pas et n’a jamais payé aucun sou de ses impôts aux nations indigènes ?
  • Que les nations premières du Canada sont toujours les “tenants du titre de la terre” au niveau international de par le processus de décolonisation politique international ?
  • Que les terres furent volées en “donnant aux nations premières le droit de chasser, de pêcher et de récolter les fourrures sur leurs territoires NON-CEDES (ce qui représente la vaste majorité des territoires de chaque province canadienne)”, par la cour suprême du Canada. Ceci représente un vol par les mots (voir la preuve dans la vidéo commise par les juges de la cour suprême)
  • Que presque 16 millions d’adultes dans une fourchette d’âge de 18 à 36 ans n’ont JAMAIS eu la chance de dire ce qu’ils veulent pour ce pays, car aucun de ces gens n’a eu la chance de pouvoir voter dans un referendum constitutionnel que ce soit au niveau de leur province ou au niveau fédéral ?

Et que jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement canadien continue inlassablement de mentir à tous les Canadiens et aux premières nations ?

Source: http://www.i-acuse.com/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 

Résistance politique: Pour lutter efficacement contre la tactique du « diviser pour mieux régner », encore faut-il savoir la reconnaître… Elle est pourtant rampante dans l’histoire

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 septembre 2014 by Résistance 71

Putsch de brasserie

 

Mohawk Nation News

 

25 Septembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/09/25/beer-hall-putsch/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La tactique qu’utilise Doug Ford pour sa campagne d’élection à la mairie de Toronto nous rappelle la tactique célèbre de Hitler et des ses “putsches de brasseries” afin de totalement contrôler les réunions politiques. Hitler allaient dans des brasseries avec ses équipes de chemises brunes armées et ses caïds provocateurs. Ils criaient, vociféraient et menaçaient quiconque le questionnait. Il devint une figure nationale. Après ce succès, il créa la Parti National Socialiste ou Nazi par abréviation. Personne n’osait interférer parce que les sionistes étaient derrière. Pour en finir avec le chaos, les autorités ont fini par convaincre les gens lâches d’accepter Hitler.

Le but et la mission de la vie de Ford est de (re)devenir maire de Toronto. Il se rend dans les projets d’aménagement immobilier et donne des billets de 20 et 50$ aux pauvres de la rue. Un putsch est organisé. Ils sont ensuite acheminés par bus entiers pour faire un énorme cirque et noyer les dires de ses concurrents politiques et adversaires à la mairie.

Voir: Toronto City Hall Election Debate.

La formule du putsch est utilisée contre ceux qui s’opposent à la politique du gouvernement, en particulier ceux qui s’opposent aux projets d’oléoducs à travers la pays et au vol de nos terres. On nous fait ressentir que nous n’avons aucun futur si nous ne suivons pas les plans poussifs et destructeurs de l’élite entrepreneuriale. Nos communautés et nos organisations sont inflitrées par des provocateurs, comme les mercenaires de la “police des oléoducs”, entraînés par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC, police montée canadienne), les grosses boîtes pétrolières et le Canada lui-même, voir à ce sujet notre article sur la “Police des Oléoducs”. La diversion vient d’une affaire controversive comme par exemple celle de la “pureté raciale” (pour la résidence dans nos territoires, réserves), qui sont faites pour nous empêcher de poser les bonnes questions et de nous unir sur les sujets bien plus importants. Ce qui n’est jamais sur la table est le vol constant de tout ce que nous avons et des gens qui sont forcés à signer des accords à sens unique avec les grandes entreprises pour l’accaparement de nos ressources. Une des préoccupations des plus importantes est cette création de la “police des oléoducs” par le Canada-GRC-Compagnies pétrolières. Les réunions publiques sont emplies de ces gangs bordéliques qui attaquent ceux qui posent ce genre de questions controversives. Les hurleurs perturbateurs dominent. Les marches, menaces, violences et peurs dérivent notre énergie. Des factions sont délibérément encouragées à se créer de façon à ce que nous nous désaccordions, ensuite leur solution choisie est mise en application pour arrêter le ou les problèmes et la discorde qui en résulte.

Les médias ne couvrent jamais les affaires cruciales de vie ou de mort. Les gens ont peur. On nous explique en permanence que toute résistance est futile. Ils veulent nous faire croire que la seule solution, la seule réponse sont celles que donnent leurs marionnettes des conseils de bandes/tribus. Ils viennent ensuite avec leur plan préparé à l’avance pour nous prendre quelque chose. Nous aurons des miettes, ou une faveur, si nous refusons leur offre, nous serons menacer de pauvreté et de ruine perpétuelle.

Comme le faisait Hitler, la tactique du putscch divise la communauté, montre les opposants et les suiveurs et amène les instigateurs à l’attention nationale. Ils arrivent au pouvoir et éliminent leurs ennemis et mettent alors en place leur agenda entrepreneurial.

Nous savons pertinemment qui fait cela. Il suffit de suivre le fric ! Nous n’avons peur de rien ! La Grande Loi de la Paix et le conseil des femmes ne permettraient jamais à cette farce de s’exercer sur nos communautés.

Résistance politique à la corruption colonialiste du Canada, entreprise de la City de Londres…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 février 2014 by Résistance 71

Autant en emporte le vent

 

Mohawk Nation News

 

16 février 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/02/16/gone-with-the-wind/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’entreprise Heenan Blaikie est la version canadienne légale de l”assassin économique” John Perkins (Perkins. ‘Economic Hit Man’. ). Elle est la plus importante firme légale du Canada et elle édicte les règle afin que le business de la guerre soit “légal”. Nos ressources sont volées et nous (les autochtones), sommes criminalisés pour résister à ce hold-up. Heenan a établi des contrats pour de l’armement canadien, des navires de guerre et même des vaisseaux d’attaque russes avec les deux côtés de conflits en Afrique et dans le monde et ce afin que la guerre continue. Ils ont battu les tambours pour l’accès aux ressources minières en territoires indigènes, pour le pétrole et les ressources énergétiques en Afrique, au Canada et ailleurs au profit de leurs clients entrepreneuriaux des corporations. Ils ont collecté d’énormes commissions sur chaque contrat.

Des fêtes luxueuses ont été organisées à Paris par des avocats de Heenan, Jean Chrétien, Pierre Trudeau et autres officiels de haut niveau du gouvernement afin de rencontrer et de faire affaires avec de gros clients internationaux. Des versements illicites furent effectués à des épouses de leaders africains. Ils étaient, ils sont les “faiseurs de pluie”, les personnes qui amènent les clients, l’argent ou le respect sur une transaction fondée uniquement sur leurs associations. Des anciens premiers ministres rassemblent des dictateurs et des fabriquants d’armes.

Le boulot de ces firmes est de maintenir une guerre constante afin de diviser nos esprits. Le consensus des 51% entrepreneuriaux est fait pour diviser les gens dans le milieu de façon à ce que jamais les gens ne puissent devenir un corps-un esprit. Le quatrième monde, celui de la hiérarchie, touche à sa fin. Le cinquième monde sera égalitaire. La paix règnera sur terre finalement.

Ces cabales vont toutes chuter et tous ces criminels finiront en prison au “Vaterland” et non pas dans de grandes propriétés au Queensland en Australie, dans les îles du nord de la Nouvelle-Zélande ou en Suisse.

D’après Kaianerehkowa, la Loi de la Grande Paix de l’Île de la Grande Tortue, aucune personne qui soutient la guerre n’est autorisée dans nos communautés. Nous allons récupérer tout le butin volé et nous allons traduire ces criminels en justice.

Ils devront courir le “défi Mohawk” (Mohawk gauntlet)

La (seule) solution au mondialisme est de manger localement.

Comme le chante si bien Jim Morrison: ““You know the day destroys the night/Tu sais que le jour détruit la nuit. Night divides the day/la nuit divise le jour. Try to run/essaie de t’enfuir. Try to hide/essaie de te cacher. Break on through to the other side/passe de l’autre côté du miroir”.

Jim Morrison. “Break on through to the Other Side”.

“How Rogue African Arms Deal Unraveled Heenan Blaikie”.

“Canada Arms Deal with Saudis”.

Colonialisme et crimes occidentaux en Amérique du Nord: L’Indian Fund Trust pillé par l’entreprise « Canada »…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 février 2014 by Résistance 71

Le fond du Trust Indien d’une valeur de 650 trillions de dollars est en train d’être volé

 

Kahentinetha Horn

 

Entretien de la rédactrice en chef de Mohawk Nation News avec John Robles de “La Voix de la Russie” (audio de l’entretien sur le lien original en anglais)

 

12 Février 2014

 

url de l’article original:

http://voiceofrussia.com/2014_02_12/Canadas-650-trillion-Indian-Trust-is-being-stolen-Kahentinetha-Horn-1476/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

C’est déjà une conspiration du vol et de l’exploitation vieille de plusieurs siècles, qui a commencé avec la doctrine de l’église catholique dite “doctrine de la découverte”, qui permît aux Européens de commettre un génocide à l’encontre des peuples indigènes des Amériques (NdT: et de toute terre “non chrétienne” au nom du pape, vicaire du christ, auquel l’humanité devait allégence…) et de voler leurs terres et leurs ressources aussi loin que l’église recevait une bonne part du butin.

Jusqu’au jour d’aujourd’hui, l’exploitation des terres volées continue, tout comme l’abus et le vol des fonds de trust qui ont été (soi-disant) faits pour les peuples indigènes.

Le fond de l’Indian Trust au Canada vaut environ à lui seul 650 000 milliards de dollars, celui des Etats-Unis détient au moins 450 000 milliards de dollars a tout moment et pourtant cet argent n’a jamais été donné aux peuples autochtones et il continue d’être contrôlé, retenu et exploité par les envahisseurs qui sont en contrôle du système d’exploitation. Légalement parlant, le Canada est une entreprise commerciale, une entreprise qui s’échange sur le marché boursier du NYSE et d’après l’ancienne de la nation Mohawk (Confédération Iroquoise) Kahentinetha Horn, l’entreprise “Canada” est en train d’être dissoute et le fond de trust indien est évacué en catimini vers l’Europe. Dans un entretien avec “la Voix de la Russie”, Mme Horn dit que les peuples indigènes d’Amérique du Nord, qui n’ont aucun recours, désirent rencontrer le président Vladimir Poutine. Elle appelle les Russes et les peuples indigènes des Amériques alliés et appelle pour l’unité contre un ennemi commun.

Bonjour, ici John Robles et vous écoutez un entretien avec Kahentinetha Horn, membre de la nation Mohawk de la Confédération Iroquoise et membre du clan de l’ours. Elle est propriétaire/éditrice de MohawkNation.News.com. Elle appartient aussi au conseil des anciens de la nation Mohawk.

Robles: Hello, Kahentinetha.C’est un plaisir que de parler de nouveau avec vous.

Horn: Bonjour. La Russie est toujours dans les informations, c’est ce que nous voyons à la télé et j’ai vu et ai appris pas mal sur la Russie. Elle semble être un bon endroit où aller.

Robles: Oui, en fait çà l’est. Vraiment et ce malgré toute la mauvaise propagande colportée. J’adore être ici.

Horn: Bon, alors la grande nouvelle est que le Canada est en train de rejoindre les Etats-Unis et l’ONU dans leur grille de contrôle. Vous savez, le programme d’Agenda 21 ?

Robles: Non, je ne suis pas familier avec cela. SVP, expliquez-nous ce que c’est, qu’est-ce que l’Agenda 21 ?

Horn: C’est un programme sur lequel ils travaillent depuis les années 1970 et il est maintenant effectif et l’ONU, qui est une autre entreprise commerciale, elle va avoir une armée et va gérer le monde. Cela va devenir comme “le super departement ou ministère des affaires indiennes”, mais à l’échelle planétaire.

Je le vois de cette façon: les avocats… il y a une grosse firme légale qui travaille pour le gouvernement, pour la corporation du Canada et ces avocats se sauvent et ceci se passe de manière, si… soudaine, cela paraît soudain en tout cas, mais cette grosse annonce fut faite mercredi. Ils ont dit en gros: “Partons d’ici pendant qu’il en est encore temps.” Et un grand nombre d’entre eux rejoignent une firme légale américaine et des nations-unies appelée Piper, c’est une firme internationale et opère depuis l’ONU même.

Ce sont eux qui vont écrire les règles et réglementations pour les banquiers dans le monde. Ils vont prendre tout l’argent qu’ils nous ont volé, qui est mis sur des comptes offshore dans des paradis fiscaux, vous savez, de façon à ce que personne n’y touche et ceci se passe déjà depuis un bon moment.

L’ancien patron de la Banque du Canada, Mark Carney, est parti en Juillet dernier et il est parti pour devenir le patron de la Banque d’Angleterre. Il est celui qui… Nous avons un énorme fond de l’Indian Trust de plus de 600 000 milliards de dollars, le plus gros du monde, c’est ce qui est en train d’être bougé. Il est donc parti en Angleterre pour faire cela.

La firme légale vous en dit un petit peu à ce sujet, c’est la maison-mère de quelques premiers ministres, de juges de cours fédérales, de politiciens fédéraux et provinciaux. Quand ces gens ne travaillent plus au sein des gouvernements, c’est là qu’ils vont et le boulot de cette firme légale et d’empêcher que les banquiers aient chaud aux plumes. C’est leur boulot essentiel.

Alors maintenant, comme les rats, ils quittent le navire et beaucoup d’entre eux retournent vers ce que j’appelle la “mère patrie”, vous savez, l’un d’entre eux que je connais personnellement, a deux maisons en France et c’est là-bas qu’il va aller vivre.

Maintenant aussi loin que je sois concerné, ces criminels devraient tous aller en prison, ils devraient pourrir en prison. Et ils ne veulent pas retourner en Europe sur le type de bateau d’esclaves sur lequel ils sont venus, parce qu’ils disent: “Je m’en vais en première classe”. Voilà tout. Ils pensent que parce qu’ils sont enrés dans le processus de rédition, ils veulent décider comment ils vont se rendre parce qu’ils ne sont qu’une bande d’escrocs. Maintenant, leur firme légale est en train de dissoudre l’entreprise Canada avec eux.

Robles: Pour nos auditeurs, pourriez-vous SVP donner un résumé succint de ce qu’est vraiment la Corporation du Canada ? Parce que beaucoup de gens n’en savent rien, cela n’est pas dit et pour nos auditeurs, la seule fois où ils l’ont entendu çà a été dans vos entretiens précédents (NdT: Il y a pas mal d’info là-dessus sur la toile, de plus en plus même, ceci est peut-être un effet direct de la dissolution actuelle de l’ entreprise comme le dit Kahentinetha). Qu’est-ce que l’entreprise, la corporation Canada ?

Horn: Le Canada et les Etats-Unis sont tous les deux des corporations, des entreprises commerciales, qui ont des actionnaires, qui sont les banquiers ; les banquiers internationaux en sont les actionnaires. Ils sont venus au Canada et aux Etats-Unis et ont placé leurs entreprises ici avec pour seul but de voler toutes les terres et ressources, de complètement détruire notre terre. Maintenant ils prennent l’argent fait sur notre dos et se sauvent. Ils sont en train de dissoudre leur corporation parce qu’ils en sont au point où ils commencent à avoir beaucoup de résistance de la part des gens, de nous, des véritables propriétaires, usagers de cette terre et de toutes ces ressources. Et je ne parle pas ici que des ressources naturelles exploitables, non, mais de la terre elle-même, de l’air, de l’eau. Tout ceci originellement appartient aux peuples, aux nations autochtones.

L’entreprise Canada est une entreprise, une corporation étrangère. Ils la dissolvent maintenant et aussi loin que je puisse voir, ils partent ; mais dans le même temps, ils importent de nouveaux immigrants au Canada et ces gens viennent d’Inde et d’ailleurs, ce sont des immigrants avec beaucoup d’argent et on ne leur a bien sûr pas dit qui sont les véritables propriétaires de la terre et ils commencent déjà à établir leurs affaires et ils commencent eux aussi à voler tout ce que leurs prédécesseurs ont laissé derrière eux.

C’est ce que nous constatons maintenant. Ils ont l’argent et ils obtiennent de ces gens pour établir ceci et leur boulot est de continuer le génocide parce que le génocide ne fut jamais complètement achevé par ces gens. Nous sommes toujours là. Et nous nous plaignons et nous nous dressons contre eux. Et nous avons beaucoup de gens avec nous, qui se dressent contre eux.

Le Canada n’a pas de constitution qui est capable d’outre-passer les règlementations imposées par la Corporation du Canada, qui est une pseudo-démocratie et qui est fondée sur le vol et l’abus de pouvoir.

Le premier ministre Harper renforce les règles corporatrices et le système policier. Il va maintenant établir des prisons privées qui pourront contenir 50 000 prosonniers, ceci sera fait de manière privée. Ces prisons seront essentiellement faites pour contenir les membres des peuples autochtones.

Donc, comme je l’ai dit, la Corporation, comme toute corporation est en train d’être dissoute, les actionnaires essaient maintenant de diriger cette dissolution en leur faveur. Et nous sommes… une des choses que nous voulons est une liste de ces actionnaires de l’entreprise/corporation du Canada. Ils doivent comparaître en justice sous les charges de génocide et de vol aggravé, mais ils vont se sauver avec le fond de trust indien de plus de 650 000 milliards de dollars ! Je pense que le monde désire nous aider ! Je pense que tout le monde veut nous aider. Ai-je tort ou raison ?

Robles: Je pense que vous avez raison. Vont-ils vraiment quitter le Canada et si la corporation et les gens derrière elle partent et retournent en Europe, où cela laissera t’il le Canada en tant que nation ?

Horn: Et bien les gens qui sont laissé derrière, on les laisse porter le sac et ils sont ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe, ils ne le  voient pas. Vous pouvez leur expliquer, leur dire en long, en large et en travers, ils ne le voient pas parce que ce sont des gens qui ont l’habitude d’être pris en charge, à qui on ordonne et qui sont habitués à être obéissant. C’est le genre de personnes auxquelles on a affaire. Alors ces gens vont rester et nous allons nous retrouver à nous occuper et prendre soin d’eux.

Robles: Encore.

Horn: Mais vous savez… ouaips, encore !

Que s’est-il passé ? C’est ce qu’il s’est passé en Islande et je pense que c’est ce dont ils ont peur. En Islande, le peuple a fait une nouvelle constitution et ils ont mis leurs banquiers et politiciens verreux derrière les barreaux pour ce qu’ils ont fait.

Vous rappelez-vous l’Islande en 2008 ? Ils ont complètement volé ces banques et les politiciens les ont aidé. Alors les gens ont réécrit leur constitution et ils se sont débarrasser de leur machine à fric.

Vous voyez, dès que vous virez la machine à fric, ils vont se sauver. Mais en ce qui me concerne, nous allons non seulement leur retirer leur machine à fric, mais nous allons les forcer à rembourser TOUT ce qu’ils ont volé. Voilà ce que je dis.

Robles: Comment pensez-vous que ceci pourra être fait ?Comment pensez-vous les empêcher de sortir l’argent du Canada ? L’argent est peut-être déjà ailleurs

Horn: Oui peut-être… ou peut-être pas.

Robles: Y a t’il quelque chose que vous puissiez ou que nous puissions faire pour empêcher cela ?

Horn: Et bien je pense que nous devons commencer à ouvrir des couloirs diplomatiques et nous désirerions rencontrer Mr Poutine.

Robles: Je vois.

Horn:. Il est le seul que je vois tenir tête à Obama, il ne semble pas avoir peur d’Obama.

Robles: Comment cela se passe t’il avec l’ONU ? Je me souviens de la dernière fois que nous nous sommes parlés, vous remplissiez un dossier de l’ONU au sujet de la corporation du Canada, suis-je correct ?

Horn: L’ONU est une entreprise créée par les banquiers de Londres (NdT: Le QG de l’ONU à New York est erigé sur un terrain “donné” par les Rockefeller, les protégés des Rothschild et donc de la City de Londres, en Amérique du Nord…). Ils gèrent absolument tout. Nous l’avons vu venir depuis un moment. Nous avons vu ces derniers jours que le porte-flingue de la corporation du Canada et les banquiers partent tous, les avocats qui sont les gardes-fou du système, ceux qui protègent la corporation, ils partent.

D’un seul coup je me rends compte qu’ils sont partis, qu’ils partent. Ils emballaient leurs affaires et partaient lorsque j’ai appelé.

Robles: C’est incroyable. Qu’est-ce qu’il va rester et quel recours aurez-vous ? Je veux dire, est-ce que cela va être dur ? De leur courir après dans leur système légal ? Que pouvez-vous faire ? Que pouvons-nous faire ?

Horn: Qu’est-ce qu’il va se passer quand la corporation va se dissoudre pour de bon ?

Robles: Que pensez-vous qu’il va se passer ? Je n’ai aucune idée, c’est pourquoi je vous le demande.

Horn: Ils nous tiennent au collet par le truchement de leur corporation.

Robles: Juste.

Horn: Quand çà va se dissoudre alors quoi? Une chose dont je me rappelle est d’avoir pensé à la Russie, je ne sais pas quels sont vos sentiments au sujet du Tsar, c’était il y a longtemps, mais il aimait bien les Indiens. Il était très intéressé et passionné par les Indiens.

Robles: Kahentinetha, laissez-moi vous raconter une histoire. J’aimerai que vous y réagissiez. Cela est sorti l’été dernier, il y avait quelques généticiens qui faisaient une étude sur le corps d’un jeune garçon autochtone mort il y a très longtemps et dont le corps avait été gelé quelque part. Ils ont découvert de l’ADN de provenance ethnique russe dans ce garçon, environ 40% ou quelque chose du style.

Horn: Etait-ce en Alaska ?

Robles:. Je ne sais plus les détails. Quelque part en amérique du Nord, peut-être au Canada ou je ne sais plus, dans le nord.

Horn: Sûrement en Alaska, à cause du passage de terre… Je vais juste vous dire ce que je pense ok ?

Robles: Oui, oui, bien sûr, SVP.

Horn: Poutine est un descendant je pense des gens qui travaillaient, il n’est pas de la famille royale, mais de ceux qui travaillaient avec les Romanov. Ils furent tués par les oligarques britanniques. Je pense qu’ils voyaient les Romanov comme un maillon faible de la chaîne du pouvoir (NdT: Quoi qu’on pense du tsar, celui-ci avait viré la Standard Oil des Rockefeller de Russie, car ses conseillers s’étaient rendus compte de l’importance à venir du pétrole, l’état russe en voulait l’exploitation qui jusqu’ici avait été sous-traitée aux Rockefeller et leur Standard Oil… Ceci fut une des raisons de la chute des Romanov et la mise en place du système bolchévique financé par Wall Street et la City de Londres comme le montre les recherches de l’historien anglo-américain Antony Sutton. Les raisons ? Financement et dette/rente d’une grosse nation et accaparement d’un marché captif). Depuis, Poutine s’est dressé et il est très puissant.

Robles: Oui, il l’est.

Horn: Je pense que Poutine est la seule personne dont tout le monde a peur. Obama a peur de lui.

Les Russes ne sont pas dans la même situation que les gens d’ici qui sont juste parties intégrantes d’une entreprise commerciale. Les Russes ne font pas partie d’une entreprise commerciale. Vous êtes les personnes indigènes, endémiques à l’endroit, à la terre. Et bien, aujourd’hui le pipeline dont nous parlions…

Robles: Kahendinetha, vous parliez de quelque chose avec le tsar…

Horn: J’ai dit que le tsar appréciait les peuples autochtones et d’aussi loin que je le vois, vous, le peuple russe, êtes nos alliés. Vous êtes nos alliés, vous êtes vous-mêmes indigènes et comme le dit le vieil adage: “tout ennemi de mon ennemi est mon allié”. Donc, vous, le peuple russe êtes notre allié.

Ainsi nous désirerions rencontrer Mr Poutine et nous désirerions parler de ce qui se passe ici, parce que ces escrocs, ces criminels se sauvent et ils pensent qu’ils vont pouvoir tout prendre avec eux. Mais nous allons les mettre sur les galères, ces bateaux galères de la traite d’esclaves et les faire retourner de la même manière qu’ils sont venus. C’est ce que je ressens pour eux. Je ne suis peut-être pas très gentille, mais regardons ce qu’ils nous ont fait, plus de cent millions d’entre nous, alors… C’est le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité.

Robles: Maintenant au sujet de ce pipeline si nous pouvons, parce que je pense que cela va être quelque chose qui peut galvaniser les nations et les tribus pour finalement se rebeller. Qu’en pensez-vous ?

Horn: Vous savez, les Mohawks sont les gardiens de la porte de l’Est de la confédération iroquoise, parce que c’est de cette façon qu’ils sont entrés sur l’Île de la Grande Tortue (NdT: l’Amérique du Nord en terminologie indienne), ce fut par notre rivière ici (rivière Mohawk) et jusque dans les grands lacs, au cœur du territoire même et nous, les Mohawks, nous sommes les gardiens de cette porte orientale et nous avons cette tâche, nous observons, surveillons et nous intervenons si nous le devons.

Plus de lecture:

Fonds manquants et vols des US Indian Trust Fund, Corporation of Canada et le vol dd l’ Indian Trust Fund.

Pourquoi le Canada n’est pas un pays et la véritable nature des tribunaux, the True Nature of the Courts:

“Sous la loi internationale, la loi des nations, une confédération n’est jamais survenue conformément à la section 1. De plus, la confédération n’a pas été effectuée par le peuple du Canada mais par un ministre de l’assemblée nationale britannique. Aucune des résolutions de conférence du Québec datant de 1864 n’a été mise dans le British North America Act (BNAA) ou loi sur l’Amérique du Nord Britannique. Le BNAA n’est rien de plus qu’un simple manuel politique d’une corporation, entreprise privée appelée “Canada” de laquelle personne n’est résident.”

“Les sections 2 et 9 du BNAA confirment que le pouvoir exécutif est assigné à la reine et à ses héritiers et successeus. Quoi qu’il en soit, l’extension de la partie enregistrée dans la section 2 a été répudiée en 1893 et ainsi la monarchie britannique a perdu tout pouvoir exécutif sur le Canada après le décès de la reine Victoria en 1901.”

“Tous les documents constitutionnels font référence seulement aux personnes ou variations qui sont des entités entrepreneuriales et non pas des personnes de chair et de sang.”

Resistance au colonialisme: Le parasitisme politicien et banquiers…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 8 janvier 2014 by Résistance 71

Vision juste et acerbe Mohawk de la situation de la société non pas seulement canadienne. Le colosse oligarchique aux pieds d’argile a du plomb dans l’aile, le compte à rebours est commencé et l’oligarchie le sait pertinemment !

— Résistance 71 —

 

Parasites

 

Mohawk Nation News

 

6 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/01/07/free-loaders/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le premier ministre canadien Harper, le PDG de l’entreprise de la “couronne” (city de Londres) appelée “Canada”, est en train de nous engager dans une guerre à plein temps comme les Etats-Unis. Ces éponges, profiteurs n’ont jamais travaillé. Ils ne veulent que vivre sur le dos des autres. Ils veulent continuer de voler, de vendre nos possessions et empocher le fric.

Canada a perdu du business en Afghanistan. L’industrie de la “défense” canadienne cherche plus de guerres à soutenir dans le monde.

Au lieu de se commettre à un jour de boulot honnête, le ministre des affaires étrangères John Baird met la pression sur le Brésil, le Chili, le Pérou et la Corée du Sud pour qu’ils entrent en conflit avec quelqu’un, quelque part afin de préserver 109 000 boulots (liés à l’industrie de la mort).

Les armes de destruction massive peuvent bouger facilement. Un comité des mesures de guerre, l’Association Canadienne de Défense et les Industries de la Sécurité, représentent plus de 975 entreprises liées à la “défense”, à la guerre. Elles ont besoin de guerres !!…

Le Canada est une entreprise de la “couronne” (NdT: de la City de Londres et donc de la Banque d’Angleterre), mise en place par les banquiers, qui possèdent les entreprises de fabrication des armes. Des terres autochtones qui n’ont pas été abandonnées, des ressources naturelles et des routes pour le transport sur nos territoires sont l’épine dorsale de cette machine à tuer et faire des guerres proposée. La guerre a besoin de carburant, de nourriture pour les troupes et d’une propagande pour tromper le peuple. Plus de 50% des impôts iront à la guerre.

Une petite poignée d’agences gèrent le tout, elles ne rendent de compte qu’aux banquiers et aux actionnaires. Les contrats de défense vont toujours à de proches collègues des corporations. Les entreprises se convertissent en production militaire. Le travail forcé est amené au sein de camps/prisons privés. Les standards de vie sont déjà en train de fondre pour tous ceux qui ne font pas partie de cette cabale.

Le Nouvel Ordre Mondial est le vieux paradigme portant un nouveau masque entrepreneurial. L’économie de guerre de Harper est dirigée par l’industrie militaire, financée par notre toujours croissant fond de trust Indien qui est de l’ordre de 650 000 milliards de dollars.

N’avons-nous pas entendu ceci auparavant ?

Les banquiers sont les parasites les plus actifs au monde. Ils vivent sur le dos du reste des populations sans rien donner en retour, absolument rien ! Cela ne va pas se passer comme ils l’ont prévu. Plus d’un million de personnes de nos peuples vont arriver sur le marché du travail en 2017. Ces jeunes gens connaissent nos droits et notre histoire. Leur priorité absolue sera de promouvoir la paix. Ils dissoudront l’économie de guerre.

Comme le chantait Bon Scott: “I know that it’s evil/I know that its got to be/.. know I ain’t doing much/doing nothing means a lot to me. /Living on a shoe string/a 50-cent millionaire/Open to charity, rock and roll welfare“… Bon Scott. “Down Payment Blues”.

See: Postmedia: “Canada looks to weapons sales in developing countries ..’

“Truth of the Crown”

“FEMA Camps Going Operational”.

Résistance au colonialisme fléau #1: Réalités coloniales des Amériques (d’Australie et de Nouvelle-Zélande)…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, crise mondiale, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 2 décembre 2013 by Résistance 71

C’est une fois de plus les autochtones qui énoncent réalités et vérités historiques… Il est grand temps d’écouter, de comprendre, d’agir pour une véritable réconciliation non emprunte du racisme arrogant habituel et de nous unir contre la criminalité oligarchique.

— Résistance 71 —

 

4ème Reich !

 

Mohawk Nation News

 

29 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/29/fourth-reich/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les familles banquières “du crime” organisé sont le quatrième Reich. Ia’kon, on nous a raconté ( ouïs dires que nous n’avons pas vu nous-mêmes), que Jésus s’est rendu au temple de Jérusalem et se rendit compte que les changeurs d’argent l’avait tourné en “repère de voleurs”. Ils pratiquaient l’usure, c’est à dire ils chargeaient des intérêts sur les prêts faits aux gens. C’était immoral. Il renversa leurs tables et exposa leur escroquerie à la dette au grand jour. Une semaine plus tard, il fut cloué sur la croix.

Au Moyen-Age, l’usure était illégale en Europe. En 1080, les chevaliers des Templiers (les banquiers), devinrent les premiers banquiers internationaux. Ils instituèrent l’usure. Le vendredi 13 Octobre 1307, le roi Philippe de France et le pape les bannirent et les chassèrent d’Europe à cause de leur escroquerie à la dette illégale. Puis, ils arrivèrent sur nos côtes. Les 13 familles instaurèrent ensuite la corporation, l’entreprise financière appelée “La Couronne” (The Crown) ; leur escroquerie à la dette fut instaurée ici aussi.

Le système nazi entrepreneurial, corporatiste, masqué sous la forme d’un pays, a commencé ici sur l’Île de la Grande Tortue afin de dominer les peuples naturels. Il est fondé sur le génocide pour voler notre terre, nos ressources naturelles et nos fonds.

William Lyon McKenzie King fut le premier ministre canadien qui demeura le plus longtemps en fonction de manière intermittante entre 1921 et les années 1940. Il était le PDG de l’entreprise Canada et savait que: “L’usure une fois en contrôle, fera faire naufrage à toute nation.”

Le premier ministre King connaissait les dangers des banques privées créant la monnaie d’un pays. Il disait: “Tant que le contrôle de l’impression de la monnaie et du crédit n’est pas restauré de plein droit au gouvernement du peuple et reconnu comme la responsabilité la plus importante et sacrée, toutes paroles sur la souveraineté du parlement et de la démocratie ne sont que vaines et futiles.”

En 1934, il créa la loi sur la Banque du Canada (Bank of Canada Act), qui écarta les banquiers internationaux de la porte du Canada. En 1974 (NdT: Un an après le décret Pompidou / Giscard, tous deux affiliés à la banque Rothschild, qui vit la Banque de France rendue aux banquiers privés pour créer de la dette…) Pierre Elliott Trudeau, premier ministre du Canada, permit illégalement aux banquiers internationaux de revenir dans les vies des Canadiens en imprimant leur monnaie avec intérêt.

Nous, les peuples autochtones, demandons à ce qu’on nous aide à virer les changeurs d’argent du temple une bonne fois pour toute ! Dans la vidéo ci-dessous de Stewart Philips, il demande à tout le monde de soutenir la lutte des Mi’kmaqs d’Elsipogtog au Nouveau Brunswick.

 http://www.youtube.com/watch?v=eBLhUXhL5FQ&sns=fb

Nous, les véritables gens de ce territoire (Ongwehonwe), allons arrêter cette escroquerie à la dette qui cause la destruction de la planète Terre. Tout comme le chantait Roy Orbison à propos des victimes qui ne sont plus proches les unes des autres, vous, les entrepreneurs mercantiles, n’êtes ni désirés ni bienvenus. “C’est, fini, c’est fini, c’est fini, c’est fini”…

Quiconque travaille pour la “Couronne” dans les provinces et à Ottawa, sera tenu pour responsable par le peuple réel… Ongwehonwe (NdT: les habitants de l’île de la Grande Tortue ou Amérique du nord) se soulève !!

http://www.youtube.com/watch?v=h9JArvEJ64Mhe  Ongwehonwe rising!  Roy Orbison. “It’s Over”!

 

Résistance au colonialisme: Canada ou Kanata ?…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2013 by Résistance 71

La société traditionnelle indienne est « anarchiste » par essence puisque non-étatique, non centralisée et à pouvoir non-coercitif. Les seules « institutions » sont les conseils des femmes et des chef (clans, nations, confédération) qui ne prennent des décisions qu’à l’unanimité, après débat populaire à la base. Les représentants sont de véritables représentants de la nation, des nations, qui ne rendent directement de comptes qu’à leurs peuples qui est véritablement souverain et décide de tout. Des sociétés où la chefferie est tout sauf le pouvoir (cf. Pierre Clastres).

C’est l’avenir de nos sociétés, nous avons beaucoup à apprendre car nous ne savons rien…

— Résistance 71 —

 

“Toronto” “Ontario” “Canada”

 

Mohawk Nation News

 

19 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/19/toronto-ontario-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La grosse bagarre actuelle à la mairie de Toronto est au sujet de savoir qui a la jurisdiction pour gérer l’entreprise commerciale “Toronto”, qui est sise sur des terres Mohawk qui n’ont pas été abandonnées ou cédées.

Toronto est le mot Mohawk pour dire “l’endroit où il y a des arbres poussant dans l’eau”, Ontario (O’nia’ta:rio) est le mot Mohawk qui veut dire: “grande étendue d’eau” et le mot “Canada” (Ka’na:ta) est le mot Mohawk qui veut dire “communauté”. D’après le Wampum 44 de Kaianerekowa / La Grande Loi de la Paix, la terre et ses ressources sont la responsabilité du seul Kahonti’tiokwa:nio ou le Conseil des Femmes.

En 1701, nous avons invité les colons blancs à venir vivre en paix perpétuellement avec nous sur nos terres en accord avec Guswentha ou Wampum à Deux Rangées. Ils furent d’accord. Ensuite ils essayèrent de nous tuer et de nous “assimiler” et de voler nos possessions. La loi d’Onowarageh, de l’Île de la Grande Tortue fut totalement ignorée. Lorsque cet accord fut rompu, ils devinrent alors des envahisseurs illégaux.

Les banquiers ont mis illégalement en place la corporation, l’entreprise Canada sous les auspices de la loi de l’Amirauté des mers britannique afin de conserver ce qui nous avait été volé. Le système complet de gouvernance entrepreneuriale est artificiel. Ils sont coupables de vol, de meurtre, de génocide en ce qui nous concerne et aussi sur leur propre peuple.

Les banquiers ont établi ce système hiérarchique qui donne le pouvoir au-dessus des autres. A Toronto, la lutte est pour savoir qui est au sommet de la pyramide et contrôle nos fonds et nos ressources. Dans ce système, les banquiers n’ont besoin que de payer une personne au sommet et Rob Ford lutte pour rester en haut de la pyramide.

Les banquiers ont mis ce système en place dans tous les pays incorporés en tant qu’entreprise et qui font partie de l’ONU afin de prétendre être en démocratie et de savoir qui corrompre.

Le Conseil des Femmes a le devoir de notifier tous les colons que comme sa proclamation est au-dessus de toutes règles et tous statuts, toutes leurs colonies, développments et réglementations violent la Proclamation et le Guswentha.

Le retour à la terre est le seul moyen de mettre un terme à la confusion. Le Conseil des Femmes dans chaque communauté doit interagir avec les autres. Le niveau communal est le plus important car c’est là que sont élevés les enfants.

Le sénat doit être donné au Conseil des Femmes et la Chambre Commune (parlement, assemblée nationale), au Conseil des Hommes, sans hiérarchie, sans premier ministre, sans président. Les conseils locaux citoyens délibèrent et passent leurs décisions aux conseils des femmes et des hommes. Chaque voix est entendue. Tout le monde est égal. Les décisions ne sont pas basées sur la règle des 51% de la majorité, qui est une règle corporatiste, entrepreneuriale et non pas démocratique (NdT: Dans le système politique indien, les décisions sont prises à l’unanimité...). Rob Ford est en train de se faire virer d’un système électoral à 51% qui est fondé sur les pots-de-vin et la corruption ouverte.

Pink Floyd chante à propos de la malfaisance de l’argent. “I’m all right Jack keep your hands off my stack. Money it’s a hit.” Pink Floyd. “Money”.

Résistance politique: La solution au problème colonial n’est pas dans l’extrémisme communautaire…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 16 novembre 2013 by Résistance 71

Cet article que nous avons traduit ci-dessous se situe à une extrême du problème colonial en Amérique du Nord en général et au Canada en particulier. Si les arguments présentés sont tout à fait valides, la conclusion quant à l’issue nous paraît être à la fois démesurée et surtout irréaliste. En effet, il apparaît au travers de l’histoire et des recherches effectuées à cet effet, que la solution au problème colonial ne soit pas seulement dans le camp des pays et peuples colonisés sous une forme de révolte ou une autre, mais également et peut-être essentiellement dans le camp des colons. Pour effectivement débarrasser le monde du colonialisme et de son fondement radicalement raciste et hégémonique, il est de la plus haute importance que les peuples occidentaux embrassent le concept de l’éradication de l’idéologie dominante en les gagnant définitivement à la cause indigène et donc anti-coloniale. Ce n’est donc pas en clâmant: « Les blancs dehors comme ils sont venus c’est à dire sans rien… » que cela fera gagner le momentum nécessaire au mouvement anti-colonial global. Une fois de plus nous y voyons les limites tracées immanquablement par toute forme d’extrêmisme idéologique. Cette conclusion en est une. De fait, la solution est de gagner une majorité de colons à la cause anti-coloniale en insistant sur la nécessité à la fois de la reconnaissance des torts coloniaux et de la restitution des terres et ressources autochtones tout en suivant une « voie du milieu », celle déjà proposée et acceptée en 1613 par les premiers colons hollandais puis anglais, du traité Wampum à deux rangées. Ceci représente la solution la plus réaliste et viable pour tous au delà de tout extrêmisme néfaste. Cette idée a été parfaitement exprimée par la professeur de science politique Mohawk Taiaiake Alfred du l’université de Victoria en Colombie Britannique, lorsqu’il étudia le problème de la restitution à des fins de réconciliation véritable. Une autre de ses études sur la solution coloniale ici.

Les solutions viables à nos problèmes sociétaires se trouvent à la fois hors de la « boîte », mais également de manière réfléchie, non épidermique et hors de tout extrêmisme néfaste.

— Résistance 71 —

 

Dissoudre le Canada

 

Mohawk Nation News

 

15 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/15/dissolving-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous, peuples indigènes, pouvons forcer à la dissolution de la corporation, de l’entreprise Canada. Nous pouvons demander le paiement total pour solde de tout compte de notre toujours croissant Indian Trust Fund évalué à 500 000 milliards de dollars. Les entreprises corporations n’existent que pour fournir des profits toujours plus accrus à leurs actionnaires. Leurs actions les révèlent pour ce qu’ils sonts en tant que voyous entrepreneuriaux tels les Harper, Ford, Duffy et le reste de cette clique qui ne sont dans ce jeu que pour l’argent,  notre argent et encore et toujours notre argent !

Notre agenda est de décoloniser les colons. La corporation doit se dissoudre quand elle ne peut plus nous payer sa dette. Alors, ils doivent rendre ces actionnaires de la corporation de Canada qui détient  tous nos fonds. Si non, l’entreprise est en banqueroute pour protéger ses actionnaires, alors les actionnaires seront mis en accusation pour vol et le génocide de notre peuple.

L’entreprise corporation du Canada a été enregistrée comme telle à Washington D.C le 1er Juiller 1867 sous le numéro de registre #0000230098 CANADA DC SIC: 8880. Les actionnaires de l’entreprise sont les 13 familles économiques royalistes. A une époque elles furent les monarchies européennes bannies qui ré-émergèrent comme banquiers internationaux.

L’entreprise artificielle du Canada sera dissoute. D’après l’article 1 de la convention de Montevideo de 1932, le Canada n’est pas un pays. Le Canada n’a pas:

  • De population permanente (la population n’a pas ses racines ici)
  • De territoire défini (qui n’a jamais été abandonné par nous)
  • De gouvernement (le canada est officiellement une entreprise commerciale coloniale)
  • De relations internationales valides avec d’autres états

http://www.taiwandocuments.org/montevideo01.htm

Les actionnaires sont légalement responsables. Ou ils rendent leurs parts ou ils déclarent la banqueroute. Alors l’entreprise corporation “Canada” est dissoute.

Nous aimerions avoir tout avis ou conseil de personnes compétentes en la matière pour nous aider sur ces problèmes légaux.

Les envahisseurs sont venus avec rien et ils repartiront avec ce qu’ils avaient en arrivant ici: rien !

Billy Preston connait la musique: “Nothin’ from nothin’ leaves nothin’/You gotta have somethin’”.
 Billy Preston. “Nothin’ from Nothin’!”