Archive pour canada corporation terrorisme d’état

Néolibéralisme capitalisme monopoliste et paupérisation généralisée…

Posted in actualité, crise mondiale, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, Social & Retraite, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 6 novembre 2014 by Résistance 71

Au Canada les banques alimentaires sont débordées

 

La Presse.ca

 

5 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-16758.html

 

Les banques alimentaires canadiennes sont utilisées à 25 % plus qu’avant la récession de 2008, et 37 % des demandes sont pour des enfants de moins de 18 ans, selon des enquêtes annuelles sur l’utilisation des organismes d’aide alimentaire.

Au Québec, ce sont plus de 1,6 million de demandes par mois que reçoit l’ensemble des banques alimentaires de la province. Selon le rapport Bilan-Faim 2014, les demandes ont augmenté en moyenne de près de 40 000 par mois depuis l’an dernier, pour un total mensuel de 1 601 115 demandes. De cet impressionnant total, 342 568 paniers ont été distribués à des familles québécoises d’une à six personnes en situation de pauvreté.

Devant la demande grandissante, plus de la moitié des banques alimentaires n’arrivaient pas à répondre à toutes les demandes, en mars 2014. C’était 22 % de plus qu’en mars 2013. Au cours de l’année 2014, rapporte l’enquête, 12,1 % des organismes ont dû fermer leurs portes, comparativement à 3 % l’année précédente.

Au Québec, le rapport Bilan-Faim propose d’offrir un crédit d’impôt destiné aux agriculteurs et transformateurs d’aliments qui font des dons de produits aux banques alimentaires, ce qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire tout en augmentant et en assurant l’approvisionnement de ces banques.

Il recommande aussi «un élargissement du soutien aux enfants au-delà du soutien à l’école actuellement disponible sous la forme d’un petit déjeuner durant les journées d’école. Plusieurs organismes et comptoirs alimentaires du réseau offrent ce type de soutien, et il y a lieu ici de réviser le support et le financement gouvernemental à ce niveau.» Rappelons que les compressions budgétaires du gouvernement Couillard dans les commissions scolaires ont forcé les responsables à couper dans le service d’aide alimentaire de certaines écoles.

Au niveau canadien, le rapport Bilan-Faim révèle que près de la moitié des ménages qui ont fait appel à l’aide alimentaire sont des familles avec enfants. Près de la moitié d’entre elles sont des familles biparentales.

Entre autres recommandations, le rapport conseille le gouvernement fédéral de remplacer les différentes mesures fiscales pour enfants par une nouvelle prestation de bien-être pour enfants qui ciblerait particulièrement les familles plus vulnérables. Il presse aussi les gouvernements fédéral et provinciaux de financer de manière stable des garderies abordables et réglementées pour permettre aux parents de rester à l’emploi.

À Ottawa, le rapport Bilan-Faim tombe tout juste quelques jours après l’annonce par le premier ministre Stephen Harper de nouvelles mesures fiscales pour les familles, notamment le fractionnement du revenu, une mesure qui, selon les économistes, aidera d’abord et surtout les familles riches avec des enfants.

Selon l’enquête Bilan-Faim, le nombre de personnes ayant reçu l’aide alimentaire a augmenté de 1 % en mars 2014, comparativement à mars 2013, pour un total de 841 191 personnes.

Fait nouveau, la proportion de bénéficiaires seuls et sans enfants a explosé, passant de 39 % en 2001 à 43 % cette année.

Les responsables du rapport attribuent ce phénomène à la disparition d’emplois bien payés dans le secteur manufacturier, qui offrait de bons salaires notamment aux hommes non diplômés. Le rapport recommande au gouvernement de remplacer les programmes d’aide sociale existants par un revenu minimum garanti.

Canada et Nouvel Ordre Mondial: L’affaire du maire de Toronto fumeur de crack fait descendre le Canada dans le fascisme

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , on 19 novembre 2013 by Résistance 71

« Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme, car il représente la fusion de l’État et de la grande entreprise » (Benito Mussolini)

Du « rêve américain » au… « rêve mussolinien » si on veut, mais c’est sans compter sur l’acuité des nations originelles qui empêcheront ce cuachemard de se réaliser, avec notre aide à nous ceux des peuples occidentaux émancipés de l’idéologie colonialiste raciste et suprémaciste.

C’est parce que les oligarques voient que leur empire touche à sa fin qu’ils accélèrent le processus de contrôle planétaire et de nouvelles alliances géopolitiques, notamment avec l’Iran et la Chine si possible afin d’entraîner ces deux puissances dans l’aventure impérialiste en suivant le vieil adage qu’il vaut mieux s’allier à son ennemi (temporairement) que de disparaître.

L’empire n’a jamais été aussi vulnérable et pourtant sa puissance semble inexorable… Ilusions et poudre aux yeux, comme tout ce qu’il touche !

— Résistance 71 —

 

Totalitarisme sur la pointe des pieds

 

Mohawk Nation News

 

18 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/18/totalitarian-tiptoe/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le show Rob Ford (NdT: Le maire de Toronto piqué en vidéo à fumer du crack et filmé “pétant les plombs” bourré menaçant de mort celui qui a diffusé la vidéo…) est une distraction en forme de contrôle des esprits de ce qu’il se passe vraiment.

Son boulot est de faire diversion, de couvrir le véritable agenda. Les envahisseurs de l’Île de la Grande Tortue (NdT: L’Amérique du Nord) ont vécu et vivent une imitation, un ersatz  d’existence appelée “Le Rêve Américain”, qui est en train de devenir depuis un moment le cauchemard américain. La ploutocratie est fermement en contrôle et quiconque fait le plus de fric, fait les règles.

Etobicoke est la zone ouest de Toronto, là où Rob Ford et Stephen Harper ont grandi. Etobicoke a été incorporée en 1954 comme la “première communauté planifiée de Toronto”. C’est un modèle expérimental en circuit-fermé pour de futures communautés.

Le spectacle de Rob Ford est écrit à l’avance et sert le but de quelqu’un. La nation de Ford fait la promotion parmi les leaders de la violence, de la haine, de la veûlerie, du contrôle, de la mise en esclavage, du génocide, de la torture, de la dégradation morale, de la prostitution, des drogues et de la destruction des valeurs familiales. Deux personnes ont déjà été assassinées au sujet de cette vidéo de fumette de crack, qui est maintenant aux mains de la police.

Le journaleux Anderson Cooper de CNN vient à Toronto le 18 Novembre pour interviewer la maire fumeur de crack. L’attitude en apparence délurée de Ford est promue dans le monde entier. Il rabaisse systématiquement la boussole morale de manière permanente. Cela ne peut être que par design !

Ceux qui le manipulent ont entraîné Ford sur la manière de jouer dans le registre du vice, de la folie, des abus et des pantalonnades pour se ridiculiser en public. Il attire l’attention sur la véritable fondation du monde sous-terrain des corporatistes et du gouvernement. La société est gentiment guidée vers le fascisme, tout en faisant croire qu’elle se guide elle-même. Cette façon de faire est appelée “le totalitarisme sur la pointe des pieds, ou le totalitarisme à pied de chaussette”, commençant à Toronto. Toute mauvaise attitude est transformée en attitude naturelle, qui devient acceptable pour tout le monde. La loi martiale, l’état de siège, seront rendus nécessaires de façon à ce que les privilégiés friqués puissent être protégés. Le PTB veut contrôler tout et tout le monde.

Toronto est géré de la même façon qu’une entreprise privée. Les gens sont conditionnés à devenir tolérant à l’intolérable. Les attitudes immorales et criminelles sont faites pour paraître normales et marrantes. Tout le monde pardonne à Ford parce que c’est un gros porc clownesque. On nous dit à tous: “Vous ne pouvez pas vous bagarrer contre la mairie”.

 “You can’t fight city hall.” Today 11/18/13 Ford physically attacked a co-councillor at Toronto. Ford attacks female councillor in the Toronto City Council chamber.

Mais beaucoup d’entre nous voient au travers de la vitrine et voient les mensonges. Attention, quelque chose se prépare…

Résistance politique: La solution au problème colonial n’est pas dans l’extrémisme communautaire…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 16 novembre 2013 by Résistance 71

Cet article que nous avons traduit ci-dessous se situe à une extrême du problème colonial en Amérique du Nord en général et au Canada en particulier. Si les arguments présentés sont tout à fait valides, la conclusion quant à l’issue nous paraît être à la fois démesurée et surtout irréaliste. En effet, il apparaît au travers de l’histoire et des recherches effectuées à cet effet, que la solution au problème colonial ne soit pas seulement dans le camp des pays et peuples colonisés sous une forme de révolte ou une autre, mais également et peut-être essentiellement dans le camp des colons. Pour effectivement débarrasser le monde du colonialisme et de son fondement radicalement raciste et hégémonique, il est de la plus haute importance que les peuples occidentaux embrassent le concept de l’éradication de l’idéologie dominante en les gagnant définitivement à la cause indigène et donc anti-coloniale. Ce n’est donc pas en clâmant: « Les blancs dehors comme ils sont venus c’est à dire sans rien… » que cela fera gagner le momentum nécessaire au mouvement anti-colonial global. Une fois de plus nous y voyons les limites tracées immanquablement par toute forme d’extrêmisme idéologique. Cette conclusion en est une. De fait, la solution est de gagner une majorité de colons à la cause anti-coloniale en insistant sur la nécessité à la fois de la reconnaissance des torts coloniaux et de la restitution des terres et ressources autochtones tout en suivant une « voie du milieu », celle déjà proposée et acceptée en 1613 par les premiers colons hollandais puis anglais, du traité Wampum à deux rangées. Ceci représente la solution la plus réaliste et viable pour tous au delà de tout extrêmisme néfaste. Cette idée a été parfaitement exprimée par la professeur de science politique Mohawk Taiaiake Alfred du l’université de Victoria en Colombie Britannique, lorsqu’il étudia le problème de la restitution à des fins de réconciliation véritable. Une autre de ses études sur la solution coloniale ici.

Les solutions viables à nos problèmes sociétaires se trouvent à la fois hors de la « boîte », mais également de manière réfléchie, non épidermique et hors de tout extrêmisme néfaste.

— Résistance 71 —

 

Dissoudre le Canada

 

Mohawk Nation News

 

15 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/15/dissolving-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous, peuples indigènes, pouvons forcer à la dissolution de la corporation, de l’entreprise Canada. Nous pouvons demander le paiement total pour solde de tout compte de notre toujours croissant Indian Trust Fund évalué à 500 000 milliards de dollars. Les entreprises corporations n’existent que pour fournir des profits toujours plus accrus à leurs actionnaires. Leurs actions les révèlent pour ce qu’ils sonts en tant que voyous entrepreneuriaux tels les Harper, Ford, Duffy et le reste de cette clique qui ne sont dans ce jeu que pour l’argent,  notre argent et encore et toujours notre argent !

Notre agenda est de décoloniser les colons. La corporation doit se dissoudre quand elle ne peut plus nous payer sa dette. Alors, ils doivent rendre ces actionnaires de la corporation de Canada qui détient  tous nos fonds. Si non, l’entreprise est en banqueroute pour protéger ses actionnaires, alors les actionnaires seront mis en accusation pour vol et le génocide de notre peuple.

L’entreprise corporation du Canada a été enregistrée comme telle à Washington D.C le 1er Juiller 1867 sous le numéro de registre #0000230098 CANADA DC SIC: 8880. Les actionnaires de l’entreprise sont les 13 familles économiques royalistes. A une époque elles furent les monarchies européennes bannies qui ré-émergèrent comme banquiers internationaux.

L’entreprise artificielle du Canada sera dissoute. D’après l’article 1 de la convention de Montevideo de 1932, le Canada n’est pas un pays. Le Canada n’a pas:

  • De population permanente (la population n’a pas ses racines ici)
  • De territoire défini (qui n’a jamais été abandonné par nous)
  • De gouvernement (le canada est officiellement une entreprise commerciale coloniale)
  • De relations internationales valides avec d’autres états

http://www.taiwandocuments.org/montevideo01.htm

Les actionnaires sont légalement responsables. Ou ils rendent leurs parts ou ils déclarent la banqueroute. Alors l’entreprise corporation “Canada” est dissoute.

Nous aimerions avoir tout avis ou conseil de personnes compétentes en la matière pour nous aider sur ces problèmes légaux.

Les envahisseurs sont venus avec rien et ils repartiront avec ce qu’ils avaient en arrivant ici: rien !

Billy Preston connait la musique: “Nothin’ from nothin’ leaves nothin’/You gotta have somethin’”.
 Billy Preston. “Nothin’ from Nothin’!”