Archive pour avion ukrainien abattu iran janvier 2020

Iran, affaire de l’avion ukrainien: transpondeur de l’appareil brouillé et éteint dans une bataille cybernétique…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 20 janvier 2020 by Résistance 71

 

Rappelez-vous, nous avions dit le 12 janvier, juste après ce bien triste évènement que cette question du transpondeur de l’avion ukrainien abattu serait une importante question… Bingo ! Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’affaire commence à sortir.
Une fois de plus, attendons de voir ce qui va sortir de tout ça. Il semble que tout cela soit le résultat d’une massive bataille électronique militaire ayant eu lieu dans la région suite à l’assassinat de Soleimani en Irak. D’après d’autres sources (VT, NEO), des avions F-35 étaient en vol près de la frontière iranienne et toute la communication des yankees avec leurs appareils fut brouillée, le contact fut perdu, ce qui généra une panique des instances militaires yanks. Le brouillage initial était-il iranien ? possible… russe ? tout aussi possible… La guerre électronique fait rage, c’est une certitude.
Il y a bien plus dans toute cette affaire qu’on veuille bien dire… comme d’habitude quoi !

A suivre…

~ Résistance 71 ~

 

 

Ex-officier de la CIA : le transpondeur de l’avion de ligne ukrainien abattu en Iran a été piraté par les USA

 

Al Manar avec Zero Hedge

 

20 janvier 2020

 

Source: https://french.almanar.com.lb/1620390

 

Un ex-officier de la CIA suggère que le transpondeur de l’avion ukrainien a été piraté par les États-Unis provoquant une attaque de l’Iran.

Philip Giraldi, ex spécialiste du contre-terrorisme et officier de renseignement militaire de la CIA, a écrit un article dans l’American Herald Tribune dans lequel il spécule sur le fait que les États-Unis ont lancé plusieurs cyber-attaques, une sur un système de défense anti-missiles iranien, et une autre sur le transpondeur de l’avion ukrainien abattu en Iran le 8 janvier.

Giraldi explique que l’opérateur iranien de missiles a subi un « brouillage » extrême et que le transpondeur du vol 752 d’Ukraine International Airlines a été éteint plusieurs minutes avant le lancement des deux missiles Tor de fabrication russe.

« L’arrêt du transpondeur, qui aurait automatiquement signalé à l’opérateur et à l’électronique de Tor que l’avion était civil, indiquait au contraire automatiquement qu’il était hostile. L’opérateur, ayant été particulièrement informé de la possibilité de l’arrivée de missiles de croisière américains, a alors tiré » , a-t-il déclaré.

Selon M. Giraldi, le système de missiles Tor utilisé par l’Iran est susceptible d’être piraté ou « usurpé » et, simultanément, le transpondeur du vol 752 a été mis hors service « pour créer un accident d’aviation qui serait attribué au gouvernement iranien ».

« Le Pentagone aurait mis au point des techniques qui permettent de tromper les radars ennemis avec des cibles fausses et mobiles», a-t-il dit.

« La même technologie peut, bien sûr, être utilisée pour modifier ou même masquer le transpondeur d’un avion de ligne civil de manière à envoyer de fausses informations sur l’identité et la localisation. Les États-Unis ont des capacités de cyber-guerre nécessaires pour brouiller et modifier les signaux des transpondeurs des avions de ligne et des défenses aériennes iraniennes. Israël a probablement les mêmes capacités », a dit M. Giraldi.

L’Iran a affirmé la semaine dernière que le « sabotage ennemi » ne peut être exclu dans la destruction de l’avion.

Le général de brigade iranien Ali Abdollahi a suggéré que les systèmes de défense antimissile américains ont été piratés pour faire croire que le vol 752 était un missile entrant.

Le président iranien Hassan Rouhani a également accusé les Etats-Unis d’être responsables du crash de l’avion, en déclarant que: « La racine de toutes les douleurs remonte à l’Amérique… cela ne peut pas être une raison pour nous de ne pas en examiner toutes les causes. »

Le Parlement iranien a également déclaré que « nous sommes dans une confrontation puissante avec les criminels américains et nous ne permettons pas qu’une erreur… ouvre la voie à une mauvaise exploitation de ce drame par les ennemis ».

Giraldi conclut en disant que la guerre électronique menée par les Etats-Unis pour abattre un avion civil et le mettre sur le dos de l’Iran « suggère un événement prémédité et soigneusement planifié » pour créer un false flag pour la prochaine guerre mondiale.

 

A lire aussi:

Cette info sur Veterans Today

« Guerre de l’empire contre l’Iran… Bavure iranienne à Téhéran »

Notre dossier « Assassinat du général Soleimani en Irak par Trump »

 

Guerre de l’empire contre l’Iran… Bavure iranienne à Téhéran

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 12 janvier 2020 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

12 janvier 2020

 

Un avion de ligne ukrainien s’écrase à Téhéran quelques heures après la réplique iranienne à l’assassinat du général Soleimani en Irak, occasionnant la mort des 176 passagers et de l’équipage. Stupeur et confusion générale. On a entendu et lu tout et n’importe quoi à ce sujet depuis lors. Le manque d’info fiable aurait dû généré un silence attentiste, ce ne fut bien souvent pas le cas.
Les Iraniens refusèrent la thèse du missile tant qu’ils n’avaient pas les résultats de leur enquête…
Quelques jours plus tard, ceux-ci tombent… implacables : l’avion de ligne ukrainien a été victime d’une « erreur humaine », confondu avec une menace aérienne et a été abattu par le système anti-aérien iranien.
Situation horrifique dans un contexte de tragédie régionale et internationale menant le monde au bord de la 3ème guerre mondiale. Une bavure qui ne peut qu’entacher la position morale prise par l’Iran jusqu’ici en tant que pays agressé.
Néanmoins, une question brûle les lèvres : comment cette erreur grossière de jugement a t’elle pu se produire sachant que les avions de lignes commerciaux émettent des signaux électroniques identificateurs en permanence via leur transpondeur, ce boitier électronique embarqué qui communique en permanence l’identité de l’appareil en vol à tous systèmes radar afin d’assurer sa sécurité dans les airs. Ce boîtier sert essentiellement à tracer l’avion sur sa route et à aider ainsi les aiguilleurs du ciel de tous les aéroports civils à gérer le trafic aérien. De plus, les signaux sont captés par les installations de surveillance militaires qui peuvent identifier les appareils en vol comme « civils » ou « militaires », « amis » ou « ennemis ». Aura t’on des informations sur la situation d’émission/réception de l’avion ukrainien ? Lorsque le transpondeur d’un appareil de l’aviation civile est allumé (et il doit l’être en permanence pour des raisons de sécurité évidente, surtout dans une zone « chaude » de conflit), il devient alors impossible pour un système de défense antiaérien qui l’a localisé sur son radar, de le méprendre pour autre chose qu’il est…
Ainsi trois options se présentent:
1- Le tir fut intentionnel (peut-on l’imaginer ? Quel en serait le motif ?…)
2- Le système a « lu » une information erronée occasionnant le tir… Dans ce cas, comment et pourquoi ?…
3- Le transpondeur était éteint ou a « mal fonctionné »… Pourquoi ?
Il est évident que cette énorme bavure iranienne va mobiliser les merdias occidentaux pour éclipser l’origine de cette tragédie : l’assassinat par drone par l’armée américaine sur l’ordre de son commandant en chef, le président « Donnie mains d’enfant » Trump, du général iranien Soleimani sur le sol irakien, illégalement occupé depuis 2003 par ces même Etats-Unis.
Ainsi, si l’Iran est directement responsable de cette tragédie, le General Amir-Ali Hajizadeh, chef de la division aérospatiale du CGRI, ayant endossé la pleine responsabilité de cette erreur, il n’en est pas moins vrai que Trump et l’armée terroriste des Etats-Unis en sont les causes indirectes de par leur action criminelle de l’assassinat programmé d’un haut responsable iranien en mission commandé en Irak en la personne du général Soleimani, tué avec  huit autres membres d’une délégation incluant des responsables irakiens venus les accueillir à l’aéroport de Bagdad.
Il est notoire que ce que nous voyons ou entendons le plus récemment tend à garder notre attention. C’est là dessus que vont tabler les propagandistes usuels pour faire passer l’Iran du statut d’agressé à celui d’agresseur et lui faire perdre sa position d’avantage. Il ne faut donc pas perdre le fil de l’histoire et garder notre réflexion claire.
Nous le réitérons ici car ce qu’on lit en dernier lieu tend à rester plus longtemps incrusté dans les esprits: La question du transpondeur du Boeing 737 de l’Ukrainian International Airline (UIA) et les questions relatives, sont vitales. Y aura t’il des réponses apportées ? A suivre…