Archive pour attentat charlie hebdo fausse-bannière

L’histoire est faite d’opérations faux-drapeau déclenchant crises et guerres…

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 20 janvier 2015 by Résistance 71

Il était une fois… Un empereur romain (Néron) fit mettre le feu à Rome et fit accuser les chrétiens pour mieux les faire exterminer… Des siècles plus tard, un autre psychopathe (c’est fou le nombre de déficients mentaux qui accèdent au pouvoir…), Hitler, fit mettre le feu au parlement allemand (Reichstag) et en fit accuser les communistes… L’article qui suit en cite bien d’autres, liste non-exhaustive, qui affirme l’existence historique des opérations et attentats faux-drapeau au service de la psychopathie du pouvoir.

Aucun « conspirationnisme » là-dedans, juste une réalité indiscutable, dès lors, lorsqu’un attentat survient, où que ce soit, oui la première question à poser est: Est-ce une opération faux-drapeau ? Ne pas se la poser élimine d’emblée de manière très utile, une très grande partie des suspects potentiels quant aux commanditaires et aux exécutants. On n’en attend jamais moins de l’État et de sa « raison », pathétique excuse d’un totalitarisme à peine voilé.

« l’état est le plus froid des monstres froids » nous disait Nietzsche, cela devrait résonner encore plus fort de nos jours.

— Résistance 71 —

 

La première question à se poser après toute attaque terroriste: Est-ce une opération faux-drapeau ?

 

Par William Summer, le 8 janvier 2015 oublié sur Washington blog

 

url de l’article en français:

http://globalepresse.com/2015/01/08/la-premiere-question-a-se-poser-apres-toute-attaque-terroriste-est-ce-une-operation-sous-faux-drapeau-false-flag/

 

Des gouvernements tout autour du monde reconnaissent s’être servi du truc de la brute… attaquer le premier, puis imputer la faute à la victime:

  • Des troupes japonaises ont déclenché une petite explosion le long d’une voie ferrée en 1931, et en ont faussement accusé la Chine afin de justifier une invasion de la Mandchourie. Cet événement est connu sous le nom d’ « Incident de Mukden » ou « Incident Manchou ». Le Tribunal Militaire International de Tokyo découvrit que: « Plusieurs des participants à ce plan, y compris Hashimoto [un officier de haut rang de l’armée japonaise], ont à maintes reprises reconnu leur rôle dans le complot et ont déclaré que l’objectif de l’ « Incident » était d’offrir une raison à l’occupation de la Mandchourie par l’armée du Kwantung… » Compulsez ceci ;
  • Un Major des SS Nazis a reconnu aux procès de Nuremberg que – selon les ordres du chef de la Gestapo – lui-même et d’autres agents Nazis ont mis en scène des attaques contre leur propre peuple qu’ils ont imputées aux Polonais, pour justifier l’invasion de la Pologne. Le Général Nazi Franz Halder témoigna également aux procès de Nuremberg que le dirigeant Nazi Hermann Göring avait avoué avoir mis le feu au Parlement allemand en 1933, et d’avoir ensuite faussement accusé les Communistes de l’incendie criminel;
  • Le dirigeant soviétique Nikita Khrushchev a avoué par écrit que l’Armée Rouge de l’Union Soviétique avait bombardé le village russe de Mainila en 1939 – tout en portant le blâme sur la Finlande – comme base pour initier la « Guerre d’Hiver » contre la Finlande. Le président russe Boris Eltsine a confirmé que la Russie avait été l’agresseur dans la Guerre d’Hiver, ainsi que Poutine;
  • Israël reconnaît qu’une cellule terroriste israélienne opérant en Égypte a planté des bombes dans plusieurs immeubles, y compris des locaux diplomatiques US, puis y a laissé des « preuves » impliquant les Arabes en tant que coupables (l’une des bombes détona prématurément, permettant aux Égyptiens d’identifier les poseurs de bombe, et par la suite plusieurs des Israéliens les ont avoués) (voyez ici et ici);
  • La CIA avoue avoir engagé des Iraniens dans les années ’50 pour passer pour des Communistes et organiser des attentats à la bombe en Iran, afin de retourner le pays contre son Premier Ministre démocratiquement élu;
  • Le Premier Ministre turc a reconnu que le gouvernement turc avait perpétré l’attentat à la bombe d’un consulat turc en Grèce – endommageant aussi le lieu de naissance tout proche du fondateur de la Turquie moderne – et d’en avoir accusé la Grèce, dans le but d’inciter à et de justifier des violences anti-grecques;
  • Le Premier Ministre britannique avoua à son ministre de la défense que le président US Dwight Eisenhower et lui-même avaient approuvé un plan en 1957 pour se livrer à des attaques en Syrie et d’en accuser le gouvernement syrien, comme moyen d’effectuer un changement de régime;
  • L’ancien Premier Ministre italien, un Juge italien, et l’ancien chef du contre-espionnage italien reconnaissent que l’OTAN, avec le concours du Pentagone et de la CIA, a commis des attentats à la bombe en Italie et dans d’autres pays européens durant les années ’50 et en a accusé les Communistes, de façon à rallier les populations à leurs gouvernements en Europe dans leur combat contre le Communisme. Ainsi que l’a déclaré un participant de ce programme naguère secret: « Il fallait attaquer des civils, des gens, des femmes, des enfants, des personnes innocentes, des gens inconnus sans rapport avec le jeu politique. La raison en était simple. Ils étaient conçus pour forcer les gens, le public italien, à se tourner vers l’état pour davantage de sécurité» (voyez ici) (l’Italie et les autres pays européens sujets à la campagne de terreur avaient rejoint l’OTAN avant que les attentats n’aient lieu). Et regardez ce document de la BBC ;
  • Ainsi que le gouvernement US l’a reconnu, des documents récemment déclassifiés montrent que dans les années ’60, les chefs d’état-major US ont apposé leur signature pour un plan devant faire exploser des avions US (utilisant un plan élaboré d’échanges d’avions), et aussi de commettre des actes terroristes sur le sol US pour ensuite en accuser les Cubains, afin de justifier une invasion de Cuba. Regardez le reportage suivant d’ABC News; les documents officiels ; et regardez cette interview du Producteur des Enquêtes à Washington pour ABC News, avec Peter Jennings;
  • 2 ans plus tôt, le Sénateur US George Smathers avait suggéré que les USA se livrent à « une fausse attaque sur la Baie de Guantanamo, ce qui nous donnerait une excuse pour vraiment provoquer la bagarre et qui nous laisserait le champ libre pour y aller et [renverser Castro] »;
  • Et d’autres documents officiels du State Department US démontrent que – seulement neuf mois avant que le projet des chefs d’état-major soit présenté – la direction des chefs conjoints de l’état-major et d’autres responsables de haut rang avaient évoqué de faire exploser un consulat en République Dominicaine afin de justifier une invasion de ce pays. Les 3 plans ne furent pas menés à bien, mais ils furent tous débattus comme des propositions sérieuses;
  • La NSA avoue qu’elle a menti sur ce qui s’était réellement passé lors de l’incident du Golfe du Tonkin en 1964… manipulant l’information pour faire accroire que des vedettes nord-vietnamiennes avaient tiré sur un navire US, afin de créer une fausse justification de la Guerre du Vietnam;
  • Un comité parlementaire US a reconnu que – en tant qu’élément de sa campagne « Cointelpro » – le FBI s’était servi de beaucoup de provocateurs des années ’50 aux années ’70 pour se livrer à des actes violents et les imputer faussement à des activistes politiques;
  • Le gouvernement allemand a reconnu (voyez ici) que, en 1978, les services secrets allemands avaient fait exploser une bombe le long du mur extérieur d’une prison et caché des « outils d’évasion » sur un prisonnier – un membre de la Fraction Armée Rouge – sur qui les services secrets voulaient porter le blâme de l’explosion;
  • Le Conseil Sud-Africain de Vérité et de Réconciliation a découvert que, en 1989, le Bureau de Coopération Civique (une branche discrète des forces de défense sud-africaines) a approché un expert en explosifs et lui a demandé « de participer à une opération visant à discréditer l’ANC [Le Congrès National Africain] en posant une bombe dans le véhicule de police d’un officier enquêtant sur un incident d’homicide », et en mettant l’ANC en cause pour cet attentat;
  • Un diplomate algérien et plusieurs officiers de l’armée algérienne reconnaissent que, dans les années ’90, l’armée algérienne a fréquemment massacré des civils algériens, et a ensuite accusé les militants islamiques des meurtres (visionnez cette vidéo; l’Agence France-Presse, le 27/09/2002 – Le Tribunal français rejette la plainte algérienne de diffamation, contre son auteur);
  • Une équipe indonésienne de recherche des faits a enquêté sur les violentes émeutes qui ont eu lieu en 1998, et a déterminé que « des éléments militaires ont été impliqués dans ces émeutes, dont certaines ont été délibérément provoquées « ;
  • Des officiers supérieurs militaires et du renseignement russes avouent que le KGB a fait exploser des immeubles d’appartements en 1999 et en a faussement accusé les Tchétchènes, afin de justifier une invasion de la Tchétchénie (voyez ce rapport et ce débat);
  • Selon le Washington Post, la police indonésienne reconnaît que les militaires indonésiens ont tué des enseignants US en Papouasie en 2002, et accusé des meurtres un groupe séparatiste Papou afin que ce groupe soit listé comme organisation terroriste;
  • L’ancien et respecté président indonésien reconnaît également que le gouvernement avait probablement joué un rôle dans les attentats de Bali;
  • Comme rapporté par la BBC, le New York Times et Associated Press, des officiels macédoniens reconnaissent que le gouvernement a assassiné 7 immigrants innocents de sang froid et prétendu qu’ils étaient des soldats d’al-Qaeda tentant d’assassiner des policiers macédoniens, afin de rejoindre la « guerre contre le terrorisme »;
  • Des responsables haut-gradés de la police génoise en Italie ont avoué – en juillet 2001, lors du sommet du G8 à Gênes – avoir lancé deux cocktails Molotov et mis en scène un officier de police se faisant poignarder, afin de justifier une répression violente des manifestants;
  • Bien que le FBI reconnaisse maintenant que les attaques à l’Anthrax de 2001 avaient été perpétrées par un ou plusieurs scientifiques gouvernementaux US, un officiel de haut rang du FBI affirme que le FBI a en fait reçu comme instruction de porter le blâme sur al-Qaeda de la part de responsables de la Maison Blanche (souvenez-vous de ce à quoi ressemblaient les lettres à l’Anthrax). Des officiels du gouvernement confirment également que la Maison Blanche avait essayé de relier l’anthrax à l’Irak, comme justification pour un changement de régime dans ce pays.
  • Pareillement, les USA ont faussement accusé l’Irak d’avoir joué un rôle dans les attentats du 11 septembre 2001 – ainsi que le démontre un mémorandum du ministre de la défense – pour en faire l’une des principales justifications pour livrer la guerre d’Irak. Même après que la Commission du 11 septembre ait reconnu qu’il n’y avait aucune connexion, Dick Cheney affirma que les preuves qu’al-Qaeda entretenait une relation avec le régime de Saddam Hussein étaient « accablantes », que Cheney détenait « probablement » des informations non disponibles pour la Commission, et que les médias ne « faisaient pas leurs devoirs » en ne rapportant pas de tels liens. Des responsables haut placés du gouvernement reconnaissent désormais que la guerre d’Irak avait en réalité été déclenchée pour le pétrole… pas le 11 septembre ou des armes de destruction massives (malgré des allégations précédentes de « loups solitaires », beaucoup d’officiels du gouvernement US disent aujourd’hui que le 11 septembre était du terrorisme d’état; mais que l’Irak n’était pas celui qui a soutenu les pirates de l’air);
  • L’ancien avocat du ministère de la justice US, John Yoo, suggéra en 2005 que les USA devaient passer à l’offensive face à al-Qaeda, faisant que « nos propres agences de renseignement créent une fausse organisation terroriste. Elle pourrait avoir ses propres sites web, ses centres de recrutement, ses camps d’entraînement, et des opérations pour soulever des fonds. Elle pourrait lancer de fausses attaques terroristes et revendiquer le crédit de réelles frappes terroristes, aidant à semer la confusion à l’intérieur des rangs d’al-Qaeda, incitant des agents à douter de l’identité des autres et à remettre en question la fiabilité des communications »;
  • United Press International rapporta en juin 2005: Des officiers du renseignement US rapportent que certains des insurgés en Irak utilisent des pistolets Beretta 92 de modèle récent, mais que les numéros de série de ces pistolets semblent avoir été effacés. Les chiffres ne semblent pas avoir été enlevés physiquement; les pistolets semblent provenir d’une chaîne de production sans numéros de série. Des analystes suggèrent que le manque de numéro de série indique que les armes étaient destinées à des opérations de renseignement ou à des cellules terroristes disposant d’un soutien gouvernemental conséquent. Ces analystes spéculent que ces armes proviennent probablement soit du Mossad soit de la CIA. Ils spéculent que des agents provocateurs puissent se servir des armes anonymes alors même que les autorités US se servent des attaques des insurgés contre les civils comme preuve de l’illégitimité de la résistance;
  • Des soldats israéliens infiltrés ont reconnu en 2005 avoir lancé des pierres contre d’autres soldats israéliens pour qu’ils puissent en blâmer les Palestiniens, comme excuse pour réprimer les manifestations pacifiques des Palestiniens;
  • La police de Québec a reconnu que, en 2007, des brutes portant des pierres lors d’une manifestation pacifique étaient en réalité des officiers de la police de Québec infiltrés (voyez ici);
  • Aux manifestations contre le G20 à Londres en 2009, un député britannique a vu des policiers en civil essayer d’inciter la foule à la violence;
  • Des politiciens égyptiens ont reconnu (voyez ici) que des employés du gouvernement avaient pillé des artefacts de musée inestimables en 2011 pour essayer de discréditer les manifestants;
  • Un Colonel de l’armée colombienne a avoué que son unité avait massacré 57 civils, puis les avait habillés en uniformes pour faire croire qu’ils s’agissait de rebelles tués au combat;
  • Des soldats US ont reconnu que s’ils tuent des Irakiens et des Afghans innocents, dès lors ils « laissent tomber » des armes automatiques près de leurs cadavres pour pouvoir prétendre qu’il s’agissait de militants;
  • L’auteur hautement respecté du Telegraph Ambrose Evans-Pritchard affirme que le chef du renseignement saoudien – le Prince Bandar – a récemment reconnu que le gouvernement saoudien « contrôle » les terroristes tchétchènes;
  • Des sources US haut placées ont reconnu que le gouvernement turc – un collègue membre de l’OTAN – avait perpétré les attaques chimiques imputées au gouvernement syrien; et des officiels de haut rang du gouvernement turc ont avoué, tout en étant enregistrés, les projets pour mener des attaques en en accusant le gouvernement syrien;
  • L’ancien chef de la sécurité ukrainienne admet que les attaques de tireurs d’élite qui ont déclenché le putsch ukrainien ont été mises en scène afin d’en accuser d’autres;
  • L’agence de renseignement britannique a reconnu (voyez ici) qu’elle se livrait à des attaques « électroniques sous faux drapeau » sur des cibles, piégeant des gens en écrivant des commentaires offensants ou illégaux… tout en portant la faute sur la cible;

Si courant qu’il y a un nom pour ça.

L’usage du truc de la brute est si courant qu’il lui a été donné un nom il y a plusieurs siècles.

Le « terrorisme sous faux drapeau » est défini comme un gouvernement attaquant son propre peuple, puis accusant d’autres du forfait afin de livrer la guerre aux personnes qu’il accuse. Ou comme Wikipedia le définit :

Les opérations sous faux drapeau sont des opérations secrètes menées par des gouvernements, des corporations ou d’autres organisations, qui sont conçues pour paraître avoir été commises par d’autres entités. Le nom est dérivé du concept militaire de montrer de fausses couleurs; c’est-à-dire de porter le drapeau d’un autre pays que le sien. Les opérations sous faux drapeau ne se limitent pas à la guerre et aux opérations de contre-insurrection, et ont été employées en temps de paix; par exemple, durant la stratégie italienne de la tension.

Le terme vient des jours anciens des navires en bois, où un navire hissait le drapeau de son ennemi avant d’attaquer un autre navire de sa propre flotte. Parce que le drapeau de l’ennemi, plutôt que celui du réel pays du navire assaillant, était hissé, ce fut appelé une « attaque sous faux drapeau ». Effectivement, ce concept est si bien assimilé que les règles d’engagement des combats militaires navals, aériens et terrestres interdisent toutes les attaques sous faux drapeau.

Des dirigeants à travers l’histoire ont reconnu le danger des attaques sous faux drapeau:

« Là et nulle part ailleurs se trouve la racine d’où s’élève un tyran; lorsqu’il apparaît d’abord comme un protecteur. »

– Platon

« Si la tyrannie et l’oppression parviennent jusqu’à cette terre, ce sera sous l’apparence de la lutte contre un ennemi étranger. »

– le président US James Madison

« Une tradition d’attaques sous faux drapeau utilisée pour manipuler l’esprit des gens! Chez les individus, l’insanité est rare; mais dans les foules, les partis, les nations et les époques c’est la règle. »

– Friedrich Nietzsche

« Le terrorisme est la meilleure arme politique car rien ne motive davantage les gens que la peur d’une mort subite. »

– Adolph Hitler

« Alors bien sûr les gens en veulent pas de la guerre… Mais après tout ce sont les dirigeants d’un pays qui déterminent la politique, et c’est toujours une simple affaire que de traîner les gens avec vous, que ce soit en démocratie ou dans une dictature fasciste, un parlement ou une dictature communiste… Avec ou sans voix, la populace peuvent toujours être amenée à se plier aux volontés des dirigeants. C’est facile. Tout ce que vous avez besoin de faire est de leur dire qu’ils se font attaquer et de dénoncer les pacifistes comme manqant de patriotisme et exposant le pays au danger. Ça marche aussi bien dans n’importe quel pays. »

– Hermann Göring, dirigeant Nazi

« La façon la plus simple pour prendre le contrôle d’une population est de commettre des actes de terreur. [Le public] criera pour de telles lois si sa sécurité est menacée. »

– Joseph Staline

Les gens se réveillent face aux « false flags »

Les gens s’éveillent lentement à toute cette arnaque des gouvernements qui veulent justifier la guerre.

Davantage de gens parlent des mots « false flag », « faux drapeau » que jamais auparavant.

 

http://globalepresse.com/2015/01/08/la-premiere-question-a-se-poser-apres-toute-attaque-terroriste-est-ce-une-operation-sous-faux-drapeau-false-flag/

 

Source: http://www.globalresearch.ca/the-first-question-to-ask-after-any-terror-attack-was-it-a-false-flag/5423463

Publicités

11 janvier 2015: Tous ceux qui aiment la France l’ont pleuré !…

Posted in actualité, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 janvier 2015 by Résistance 71

Marche de Paris: Où es-tu “Bandar” !?

 

IRIB

 

14 janvier 2015

 

url de l’article original:

http://french.irib.ir/info/international/item/355650-charlie-hebdo-où-est-tu-bandar

 

A voir Netanyahu s’afficher avec fatuité et outrecuidance qui lui sont propres

en tête du cortège lors de la marche de l’unité à Paris , tout observateur un tant soi peu mu par les sentiments altruistes est amené à se demander : dans quel monde vivons -nous?! tout au long de l’été 2014, alors que la France fournissait aux jihadistes takfiris de quoi miner les bases de l’Etat syrien, l’Homme qui a marché dimanche dans les rues de Paris en mémoire des victimes de Charlie Hebdo et de Vincennes, mettait de sang froid à mort plus de 3000 gazaouis ! Au bout de deux mois de folie meurtrière, Netanyahu a pu se targuer d’avoir détruit des milliers de logements, des centaines d’ateliers et d’usines, des dizaines d’exploitations agricoles, … Sous un tapis des runies que ses  bombes à fragmentation et à l’uranium appauvri ont laissé dernière elles, Gaza grelotte en ce moment, en attendant que les alliés arabes de Tel-aviv honore ou pas leurs promesses d’aide e d’assisstance.

Dimanche à Paris,  Netanyahu n’a pas eu honte de dénoncer le  » terrorisme islamiste », lui qui encette période pré electorale a presque tout perdu , crédit, et soutien et quii cherche à se les re procurer de la manière la plus déloyale possible,à savoir sur le dos des Français victime des accoitances pro-takfrs de leur dirigeants.

En France, Netanyahu en a été même, grâce au lobbing des pro sionistes,  au stade de détourner les dépouilles mortelles des victimes dans la pure tradition necrophagière, dépouilles qu’il a tenu à inhumer aussitôt en cette terre volée  qu’est Israel et qui sont censés désormais servir d’attrape-voix au candidat Bibi!! Ce terrorisme islamiste » contre quoi s’insurge Netanyahu, en partant en  » croisade » aux  » côtés des chrétiens » que ses hordes persécute ailleurs à Qods occupé, n’a toutefois rien contre Israël. ses dirigeants comme Golani, ou Baghdadi ont à plus d’une reprise annoncé que leur but consiste à »tuer des musulman »s et à « s’entendre Israël .

Au Golan syrien, cette synergie s’illustre d’ailleurs de la manière la plus parfaite : les takfiris d’Al Nosra sont maternés par l »‘armée sioniste qui leur prodigue armes, soins médicaux, denrées alimentaires, et qui les appuient à chaque assaut contre les positions de l’armée assadiste. Au demeurant, c’est sur ces mêmes takfiris dont les frères Kouachi sont l’émanation, que Netanyahu compte pour annexer définitivement le Golan, et s’immuniser contre les attaques du Hezbollah. Dimanche dernier, Israël a insulté la France et ceux des français qui ont plutôt les yeux tournés non pas vers Marianne mais vers la Terre promise se sont rendus complice de cette moquerie grandeur nature.

Mais hélas, depuis 2011, date à la quelle la France a totalement rompu avec sa souveraineté, ce genre de spectacle où elle s’humilie de la sorte est devenu monnaie courante!En Libye, elle a agi en marionnette de l’Otan, en plantant un abcès dans le nord de l’Afrique du nom de « vivier du takfirisme », abcès d’où part cette  » peste noire » en direction du Moyen Orient et de l’Europe. …

Dimanche à Paris, tous ceux qui aiment la France l’ont pleurée : le représentant le plus notoire de Daech , Netanyahu, assisstait en personne aux cérémonies commémoratives des journalistes tués au nom du takfir..il manquait une seule personne au parterre : Bandar Ben Sultan…

Grand pas en avant… Al CIAda Yémen revendique l’attentat de Paris…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 janvier 2015 by Résistance 71

La franchise yéménite d’Al CIAda vient de revendiquer l’attentat de Paris. C’est donc signé made in CIA… avec les complicités locales bien évidemment. Ze big boss d’Al CIAda Yémen, Anouar al-Ahouaqi (Anwar al-Awaki) est un agent de la CIA, qui a travaillé pour le FBI et qui a déjeuné à plusieurs reprises en 2001 et en 2003 au Pentagone. Kouachi a déclaré avoir été financé par Al-Awaki… donc.. par la CIA, le bras armé de Wall Street… Donc la France a été attaquée par la CIA, vivement la réaction du gouvernement à cette annonce !

Voir la vidéo sous l’article.

— Résistance 71 —

 

Nouvelle information confirme que la CIA est derrière l’attaque de Paris

 

Press TV

 

13 janvier 2015

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/Detail/2015/01/13/392957/Info-confirms-CIA-link-to-Parris-attack

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Cette nouvelle information a quasiment confirmé que l’attentat de Paris contre le journal Charlie Hebdo était une opération fausse-bannière menée par la CIA, dit Soraya Sepahpour Ulrich, chercheur et écrivain indépendante d’Irvine, Californie.

D’après l’agence Associated Press, un des hommes responsables de l’attaque terroriste de la semaine dernière à Paris, qui tua 12 personnes a affirmé avoir vécu avec le Nigérien qui fut responsable de l’attaque échouée d’Al Qaïda il y a cinq ans, en essayant de faire exploser son “sous-vêtement piégé”, a dit Lundi le journaliste et chercheur yéménite Mohamed al-Kibsi qui a rencontré Saïd Kouachi.

Dans un entretien téléphonique avec Press TV mardi, Ulrich a dit: “L’incident de Paris a été une énigme pour beaucoup.. et on doit trouver les connexions afin de savoir ce qu’il se passe vraiment.”

“Les médias occidentaux nous ont dit qu’un journaliste yéménite a affirmé avoir interviewé Kouachi, responsable de l’attaque de Paris, ou un de ceux responsables”, a t’elle dit.

“et il a eu des liens avec le terroriste au “slip piégé”, celui qui fut tenu pour responsable de la tentative d’attentat sur un vol commercial à Noël 2009.” A ajouté Ulrich.

Oumar Farouk Abdulmutallab a été condamné pour avoir tenté de faire exploser des chages explosives cachées dans son sous-vêtement alors qu’il était à bord du vol de la Northwest Airline 253 allant d’Amsterdam à Detroit.

“Et bien les médias ici sont tant occupés à retourner l’information qu’ils ont oublié l’information qu’ils nous ont donné en premier lieu. Par exemple en 2012, on nous a dit que le “terroriste au slip piégé” travaillait en fait pour la CIA et les services de renseignement saoudien (NdT: du prince Bin Sultan, le “3ème fils” de la famille Bush et patron des services secrets saoudiens et ancien ambassadeur saoudien à Washington…)”, a t’elle fait remarquer.

Les officiels yéménites et américains ont dit à Associated Press en mai 2012 que le soi-disant terroriste au slip piégé travaillait en fait sous couvert pour le renseignement saoudien et la CIA lorsqu’on lui donna un nouveau type de bombe non-métallique ayant pour objectif de passer la sécurité des aéroports.

Ulrrich a dit qu’il est très important de mentionner que le soi-disant terroriste au slip piégé est passé au travers des services de sécurité “alors que le renseignement israélien était en charge de l’aéroport d’Amsterdam et de sa sécurité.”

Elle a ajouté que les fonctionnairs du renseignement n’ont pas inspecté la bombe et ont aidé le terroriste à monter dans l’avion (NdT: Celui-ci n’avait pas de passeport et a été escorté par la “sécurité” jusqu’à la porte d’embarquement…), ce qui “indique qu’ils étaient tous au courant du boulot que cet individu devait faire.”

“Il y a six ou sept mois, la sécurité des aéroports du Royaume-Uni a reçu soi-disant une alerte en provenance des services de renseignement américains, alerte disant que des terroristes d’Al Qaïda allaient attaquer des aéroports et des avions en utilisant une nouvelle génération de bombes non-métalliques développée par eux en Syrie et au émen”, a dit Ulrich.

“Ce qui est vraiment alarmant pour moi est que cette information, ou désinformation, que nous recevons, doit nous faire comprendre qui y gagne dans tout cela.”

Une bordée de violents incidents, incluant une attaque sur le bureau parisien du journal controversif Charlie Hebdo a fait au moins 17 morts la semaine dernière dans la capitale française.

Deux jours après l’attaque sur Charlie Hebdo, Saïd et Chérif Kouachi, suspectés d’avoir commis l’attentat, furent tués après s’être retranchés dans une imprimerie dans la ville de Dummartin-en-Goële

“Ainsi, au bout du compte, nous devons comprendre qui gagne de toutes ces attaques”, a insisté Ulrich. On ne dit pas la vérité aux gens, on leur dit “des mensonges qui sont supposés ne pas être connectés et lorsqu’on arrive à connecter les évènements entre eux, on en arive toujours à remonter à des services de renseignement, comme la CIA.”

“Nous devons rester très vigilants et ne pas oublier que ce que nous avons lu hier afin d’absorber ce que nous lisons aujourd’hui et nous devons relier les points entre eux nous-mêmes”, a t’elle averti.

“Je veux dire que beaucoup ont des doutes sur la véracité de l’incident de Paris. Beaucoup ont déjà pensé que c’était une opération fausse-banière ; maintenant avec cette nouvelle information qu’ils nous donnent en la connectant avec le terroriste au slip piégé qui travaillait pour la CIA, cela établi presque clairement que tout ceci est en fait une opération fausse-bannière”, a conclu Ulrich.

= = =

vidéo informative sur la même information (en anglais, possibilité d’activer le sous-titrage):

http://www.youtube.com/watch?v=4RBWcB2lJek

Galerie parisienne d’hypocrites et de criminels…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 14 janvier 2015 by Résistance 71

Charlie Hebdo Beau défilé d’hypocrites à Paris

 

Pepe Escobar

 

13 janvier 2015

 

url de l’article:

http://www.mondialisation.ca/charlie-hebdo-beau-defile-dhypocrites-a-paris/5424514

 

L’hypocrisie politique dans toute sa splendeur ! Voyez le beau défilé : le général Hollande, conquérant du Mali ; David d’Arabie Cameron ; Angela laissons les Ukrainiens de l’Est mourir Merkel ; Ahmed Assad doit partir Davutoglu ; même le roi Sarko premier, libérateur de la Libye ; sans oublier Bibi solution finale Netanyahou – tous marchant à l’unisson pour défendre la liberté, la liberté d’expression et la civilisation contre la barbarie dans les rues de Paris. C’est assez pour les défenseurs de la tradition intellectuelle occidentale, de Diogène à Voltaire, de Nietzsche à Karl Kraus, se retournent dans leur tombe avec dégoût.

Vu de l’Asie, ce détournement politique semble encore plus grotesque. Il ne faut donc pas s’étonner que la juxtaposition de l’image de la marche de l’unité avec celle d’Hitler et ses nazis se pavanant dans Paris avec la tour Eiffel en arrière-plan soit devenu rapidement virale dans toute l’Asie du Sud-Ouest, berceau des réseaux sociaux arabes [1]. C’est un beau résumé de tout le débat autour de la liberté d’expression. Cette juxtaposition serait-elle permise à la une des journaux occidentaux, satiriques ou autres ?

Dénigrer l’Islam et les 1,6 millions de musulmans dans leur ensemble est acceptable, ou du moins toléré. Mais dénoncer le sionisme est faire preuve d’antisémitisme. Liberté de la presse vous dites ? L’agence iranienne Press TV est interdite et bannie dans tous les milieux atlantistes. RT est constamment tourné en dérision comme le porte-parole d’une dictature malveillante. Ces chefs d’État vont-ils parader dans le Donbass ou à Damas pour défendre la liberté d’expression ? Oubliez cela.

« Nos » salauds alliés de l’Otan

On pourrait dire que la cerise sur le gâteau empoisonné a été le soutien offert à la France par la Maison des Saoud, tout juste après avoir asséné sa première volée de coups de fouet en public (50 sur un total de 1 000) au blogueur incarcéré Raif Badawi. Son crime : tenir un site Web libéral favorable à la Ô si précieuse liberté d’expression, mais en Arabie saoudite.

Oh ! se sont écriées les hordes éclairées à l’unisson. Mais il s’agit là d’un royaume conservateur ! Certainement l’un des principaux alliés stratégiques de l’Occident, d’autant plus que son pétrole nous offre d’excellents débouchés pour notre arsenal. Ce sont nos salauds. Alors ils peuvent faire ce qu’ils veulent sans avoir rien à craindre.

La racine du mal djihadiste, on la retrouve dans le wahhabisme médiéval, avec son interprétation primitive et intolérante de l’Islam. Pourtant, ce phénomène ne peut même pas être abordé dans les médias institutionnels occidentaux. Aucune liberté d’expression ici. La Maison des Saoud et les diverses ploutocraties du golfe Persique sont nos salauds. Ils font même partie de la coalition de l’Empire du Chaos dans sa lutte contre Daech.

Même les intellectuels français qui ont déjà essayé de donner un sens au djihadisme, comme Olivier Roy, s’interrogent à propos du « lien entre l’Islam et la violence ». Mais la question n’est pas là. Le problème, ce n’est pas l’Islam, mais l’idéologie et le prosélytisme religieux exporté par l’Arabie saoudite.

Sur le plan intérieur, la société française n’est pas menacée par la présence des musulmans, bien qu’elle soit menacée par l’islamophobie exacerbée. Le problème principal, c’est que la France ne sait pas comment intégrer sa population musulmane, entraînant ce que le sociologue Farhad Khosrokhavar qualifie de terroristes maison. Ces terroristes made in France sont d’abord des voleurs à la tire, déislamisés puis de nouveau islamisés par les imams du quartier et, surtout, par la dévastation commise par l’Empire du Chaos et l’Otan sur les terres de l’Islam.

L’Otan, dont fait partie la France, a tout fait pour envenimer les choses, notamment en bombardant des civils (Libye) et en finançant, en armant et en appuyant les soi-disant rebelles modérés en Syrie. Puis les choses ne s’améliorent pas sur le front de la liberté d’expression. D’après le tribunal BRussells au moins 404 journalistes ont été tués depuis l’invasion et l’occupation de l’Irak par les USA en 2003, dont 374 Irakiens. On ne peut pas dire que le gang des atlantistes ne se soit pas particulièrement soucié de leur décès, ni de la mort de plus d’un million de civils irakiens décimés par l’Empire du Chaos en plus de trente années de rage impériale. Sans oublier les 200 000 Syriens victimes de la guerre « Assad doit partir ».

Patriot Act à la française ?

Sur le front du contre terrorisme, tout ce cirque à propos de Charlie est un cadeau qui, dorénavant, ne cessera de tomber du ciel, en pleine guerre contre le terrorisme. Tous les auteurs présumés sont comme par hasard morts, réduisant à néant toute chance de reconstituer ce qui s’est réellement passé. Ce pourrait être Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA) ; un partage du travail entre AQPA et l’EI/EIIL/Daech ; un commando de djihadistes qui ont agi comme des pros jusqu’à ce qu’ils commettent une erreur fatale, pour reprendre les propos du ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en laissant une pièce d’identité dans leur Citroën abandonnée (belle délicatesse).

Le ministère de la Peur a publié une mise en garde mondiale à propos de la menace constante d’actions et de violence terroristes contre les citoyens et les intérêts des USA partout dans le monde. Il y aura un sommet sur la sécurité à la Maison-Blanche le 18 février. Pour sa part, le ministre de l’Intérieur de la France exhorte les pays de l’Europe à échanger de l’information à propos des gens qui reviennent de « Syrak ».

Le roi Sarko premier, c’était prévisible, est en effervescence. Son nouveau dada, c’est la « guerre des civilisations », qui est essentiellement une reprise made in France de la guerre contre le terrorisme de Debeliou Bush, et qui ouvre la voie à l’adoption d’un Patriot Act français. Le véritable enjeu, cependant, n’a rien à voir avec la démocratie ou la liberté d’expression, ni même de la guerre des civilisations. Sans surprise, l’Occident a réagi en multipliant les tentacules de l’hydre orwellien de la surveillance et de la sécurité, ce qui le mène à un cul de sac, parce qu’il refuse de s’attaquer aux causes réelles du djihadisme.

Prochainement sur votre écran : un Guantanamo made in France commandité par Dior. Merci mon Dieu de nous donner autant de politiciens brillants chargés de veiller à notre protection.

Pepe Escobar

Article original en anglais: Hypocrites Shine on Paris Catwalk, Sputnik International, 12-01-2015

Traduit par Daniel pour le Saker francophone

Notes

[1] This has gone viral all over the arab world, The Vineyard Saker in Oceania, 12-01-2015

Rideau sur Charlie Hebdo

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 12 janvier 2015 by Résistance 71

“Al Nosra (la branche syrienne d’Al Qaïda) fait du bon boulot.”

 

~ Déclaration de Laurent Fabius, ministre des affaires étangères à Marrakech 12 Décembre 2012, reprise par le journal “Le Monde” du 14 /12/12 ~

 

Résistance 71

 

12 Janvier 2015

 

Bien sûr que nous condamnons l’attaque dont les membres de Charlie Hebdo ont été les victimes, mais il a été transparent très rapidement que le fond de l’affaire allait bien au-delà des faits et narratifs divers proposés au gré de la très courte cavale des supposés terroristes.

L’immense niveau d’hypocrisie déployé par les instances de l’état, les partis politiques, les médias, a atteint en cette occasion des sommets probablement jamais égalés. Pour les instances oligarchiques, fixer le débat sur la “liberté d’expression” est impératif pour éviter le trop plein de questions brûlant les lèvres de beaucoup et désamorcer ce que les régimes politiques occidentaux qualifient de “théories du complot”.

Nous l’avons dit ici, avons traduit et publié un grand nombre d’articles démontrant l’implication directe de l’occident colonialiste et de ses services de renseignement et barbouzards dans la création, la formation, le soutien logistique et le financement (avec les roitelets du Golfe principalement ceux de l’Arabie Saoudite et du Qatar) des groupes “terroristes” islamistes takfiristes, prônant le sectarisme religieux wahabbite (secte religieuse islamique essentiellement suivie dans les pays de Golfe, jugeant le reste de l’Islam hérétique et essayant d’imposer leur dogme à l’Oumma). Depuis la guerre de libération de l’Afghanistan de l’occupation soviétique dans les années 1980, le “djihadisme” moderne à la sauce yankee fut créé de toute pièce par des gens comme Zbigniew Brzezinski, Robert Gates et continué par toutes les administrations de la CIA, du MI6, Mossad, ISI, DGSE et autres depuis lors…

Dans cette vidéo ci-dessous, Hillary Clinton admet devant une commission sénatoriale du congrès du pays du goulag levant, que ce pays a créé le djihadisme moderne: http://www.youtube.com/watch?v=TAhpacLjiXY

Tout ce que nous avançons ici a été prouvé encore et encore depuis des lustres. Oussama Bin Laden alias colonel Tim Osman pour la CIA, était un agent de l’agence américaine de renseignement jusqu’à sa mort documentée des suites d’une maladie virale rénale en décembre 2001. Il fut visité à l’hôpital américain de Dubaï par le chef d’antenne de la CIA alors qu’il y était en traitement en Juillet 2001, alors qu’il était déjà l’homme le plus recherché de la planète.

Depuis 2011 et l’attaque de la Libye par l’OTAN et ses mercenaires de la “légion islamiste”, le pays a sombré dans le chaos des guerres tribales et du nettoyage ethnique, la Libye a servi de base pour les camps d’entrainement “djihadistes” et de source en approvisionnement en armes et munitions (depuis Bengazi) dans les premiers temps de la nouvelle guerre par procuration de l’OTAN en Syrie (constituant le 3ème volet de l’élimination des leaders nationalistes pan-arabes comme Moubarak, Khadafi et Al-Assad), à tous les groupes “djihadistes” mercenaires contrôlés en haut de leur pyramide interne de commandement, par les mêmes services de renseignement et barbouzards de l’OTAN.

Personne de la classe politique et des merdias collaborateurs du fascisme oligarchique ne trouve quoi que ce soit à redire des crimes perpétrés par ces mercenaires de bas étages contre les populations civiles de Libye, de Syrie et maintenant de la région du Sahel. “Ils font du bon boulot”, clâment nos marionnettes politiques.

Alors que 17 personnes étaient assassinées à Paris déclenchant un émoi d’un autre monde, plus de 2000 personnes étaient massacrés dans l’indifférence quasi générale par le même type de mercenaires soutenus, équipés et financés par l’occident et ses sbires décadents du golfe, les collègues des mercenaires Kouachi, ceux-là se nommant Boko Haram et sévissant entre le Nigéria et le Cameroun. Personne ne trouva rien à dire du cannibalisme avéré du membre d’un groupe takfiriste ami de l‘occident, lorsqu’un de ces barbares mangea devant les caméras le cœur ou le foie d’un soldat syrien abattu.

Hollande ne qualifie pas de “crime abominable” les atrocités commises par les escadrons de la mort islamistes financés et entraînés par l’occident, dont la France, en Libye, en Syrie, au Soudan, au Sahel.

Les merdias à la botte ne s’offusquent pas des camarades de combat des frères Kouachi s’entraînant dans des camps en Jordanie et en Turquie (un pays membre de l’OTAN et contrôlé par la secte des frères musulmans), financés par des pays arriérés et sanguinaires comme l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui soutiennent par la même occasion le régime wahabbite du petite état féodal du Bahreïn au prise avec une véritable révolution populaire celle-là et non pas un “printemps arabe” aux couleurs de la NED/CIA ; du reste, même les supporteurs de football, pourtant généralement pas reconnus pour leur intelligence collective dans les stades, ne s’y trompent plus au vu des banderoles affichées récemment dans un stade de Bastiat qui lisaient: “Le Qatar finance le PSG et le terrorisme” !! Bien vu !

Pas de cris d’orfraie non plus de la part de nos “élites” auto-proclamées lorsqu’on apprend que les avions yankees font des parachutages d’armes et de munitions aux barjots de l’EI en Irak. Oups nous disent-ils, erreur de pilotage… Elle est bien bonne !

Vous avez dit deux poids deux mesures ? On pourrait faire les mêmes remarques du deux poids deux mesures sur le concept à géométrie variable de l’état français au sujet de la “liberté d’expression”… Restons-en au politique, même si bien sûr, cela est lié.

La marche pour “Charlie” du 11 Janvier nous a montré une sacrée brochette de criminels de guerre invités par l’état français, une autre de fieffés hypocrites et des centaines de milliers de pauvres citoyens manipulés et apparement très heureux de l’être. En cela cet évènement fut très instructif.

Mais une chose est certaine, quelque soit ce que l’on pense de cette affaire: qu’elle soit le fait d’une cellule terroriste indépendante de retour de Syrie vengeant un blasphème (la version officielle), qu’elle soit le fait d’une cellule terroriste suivie par les services de renseignement français qui auraient ignoré le danger (dans ce cas faute professionnelle, on attend que des têtes administratives tombent…) ou aient laissé sciemment perpétré l’attentat (complicité) ou aient récupéré la crise à des fins politiques selon le vieil adage de “ne jamais laisser se perdre une bonne crise” ou qu’ils aient carrément facilité et provoqué cet attentat (haute trahison), les répercussions politiques et sociales seront dramatiques dans un avenir proche.

Il est quasiment certain qu’il y a en préparation un texte législatif de promotion d’un “Patriot Act” à la sauce liberticide française. Ceci a déjà été mentionné du reste par des “crânes d’œuf” gouvernementaux, qui nous disent déjà que “la tentation est grande”, ce qui nous fait penser que ce texte est peut-être déjà prêt et n’attend qu’à sortir du tiroir pour être validé à chaud, tant que le gogo de base est toujours maléable à souhait.

Attendons nous dans les semaines et mois à venir à un déchaînement liberticide, à contempler une classe politique de tous bords, complice et “réconciliée” pour voir et faire appliquer un paquet de lois liberticides, muselant la (vraie) liberté d’expression plus avant, muselant la dissidence à la pensée unique oligarchique, muselant (ou essayant de) donc impérativement l’internet qui est devenu l’arme ultime pour pourfendre les mensonges perpétuels d’une classe politique corrompue et prête à tout pour rester en haut de la pyramide et profiter des miettes laissées par leurs maîtres de la haute finance et de la grosse industrie transnationales, cette synarchie toujours vivante et plus que jamais active et criminelle.

Attendons nous à plus de répression au nom de la liberté, de la démocratie et de la “liberté d’expression”, qui n’existe que dans le cadre précis servant les intérêts de l’oligarchie. Le totalitarisme n’est qu’une question de degré, le bouton du thermostat étant aux mains de l’oligarchie…

Bientôt le concept du deux poids deux mesures sera officialisé sous forme de lois éviscératrices et liberticides, n’en doutons pas, en tout cas ils essaieront de le faire si le peuple ne s’interpose pas.

Lutter contre ce qui se prépare, la main mise de l’état totalitaire sur nos libertés, est fondamental. C’est le devoir réel de tout citoyen qui se respecte.

Benjamin Franklin avait dit en substance que les gens qui sont prêts à sacrifier toujours plus de liberté pour plus de sécurité non seulement n’auront ni l’un ni l’autre, mais ne les méritent pas non plus… Quelques centaines de milliers de moutons hier dans les rues de Paris et de province ont pavé ce chemin pour la France. Cela devrait appaître triste et affligeant pour tout à chacun.

Ce double attentat a également servi à diviser la société plus avant, à diviser les musulmans entre eux, cela va les forcer à toujours plus se justifier et gageons comme nous l’avons dit il y a peu, que toute cette affaire représente la face émergée d’une plus vaste opération de l’OTAN: Gladio 2.0, ou le retour de la stratégie de la tension inventée en Europe durant les années de plomb entre 1970 et la fin des années 1990 au moyen des attentats perpétrés par les armées secrètes de l’OTAN et de son réseau “Stay Behind” reconverti en cellules terroristes sous contrôle de la CIA (cf les recherches très appronfondies des historiens Webster Griffin Tarpley et Daniele Ganser sur le sujet). Des “menaces” ont déjà été proférées par le réseau mercenaire takfiriste de la CIA, les locaux d’un journal allemand ayant publié des caricatures “offensant l’Islam” ont été victimes hier d’un incendie et plus dans les semaines et les mois qui viennent soyons-en certains…

La stratégie de la tension est de retour, cette fois pour amener l’UE dans le giron totalitaire de l’empire anglo-américain et l’intégrer totalement dans la grille de surveillance planétaire sous contrôle militaro-sécuritaire américano-israélien.

En fait, à y regarder de plus près, il y a une guerre qui a été déclarée le 11 septembre 2001. Elle ne le fut pas seulement contre le monde arabo-musulman, mais aussi et surtout contre nous, les peuples du monde. Le temps ne joue plus pour l’empire, qui agit en terrain découvert depuis plusieurs années, exposé qu’il est de toutes parts ; la vérité est exposée jour après jour, semaine après semaine, année après année par des médias alternatifs qui sont devenus à terme, une bonne partie du contre-pouvoir naissant et nécessaire aux turpitudes de l’oligarchie et au système pyramidal archaïque, rétrograde et répressif que sont les états et leurs gouvernements quels qu’ils soient. L’ampleur de la contestation ne fait que croître et les oligarques savent que leur temps est compté, de fait, ils sont passés en surmultipliée et tente d’imposer coûte que coûte et au plus vite leur Nouvel Ordre Mondial totalitaire planétaire. En France, le retour de Sarkozy en “politique” ne servira qu’à cela.

Si nous les laissons faire, dans moins de dix ans le monde ne sera plus qu’un vaste goulag, parsemé de “zone verte” pour les oligarques et leur petite cour de privilégiés.

La question aujourd’hui n’est pas de savoir si “on est Charlie” ou pas, mais de savoir ce que nous voulons en toute connaissance de cause. Chacun est libre de ses choix à la condition que ce choix soit le résultat d’une réflexion ayant impliqué tous les éléments possibles afin de faire un choix éclairé et en toute connaissance de cause… Ce n’est en aucun cas le but de tout état et de toute oligarchie, pour qui l’intérêt particulier de quelques privilégiés compte, ne fournissant aux citoyens que mensonges et information tronquée via un système propagandiste bien rôdé et surtout bien financé. Tout est tellement si facile lorsqu’on contrôle le fric en société esclavagiste capitaliste.

En l’occurence, notre seule mission est d’assayer de contribuer à la possibilité pour le plus de gens possible d’accéder à une information supplémentaire qui entrera à un moment ou un autre dans la balance du choix de chacun. Nous ne sommes qu’une goutte dans l’océan, mais sans gouttes d’eau… pas d’océans…

La vérité n’est pas dans l’intérêt de l’État et ne le sera jamais. Les instances ont inventé toute une rhétorique à ce sujet que les bureaucrates obsolètes et vaniteux ont nommé la “raison d’état” ou la “sécurité nationale” derrière lesquelles elles peuvent se réfugier en tote impunité. Nous, les peuples, ne devons en aucun cas avoir accès à la vérité sur l’attentat de Charlie Hebdo, tout comme nous ne le pouvons pour les attentats de Madrid (2007), de Londres (2005), de Bali (2003) et bien sûr du 11 septembre 2001 pour ne citer que les plus récents sans toujours avoir à remonter aux assassinats de JFK et de Martin Luther King Jr.

Il y a des questions que toute la presse devrait normalement poser:

Pourquoi les pays occidentaux aident, forment, financent et recyclent-ils les “djihadistes” du Moyen-Orient ? Pourquoi ces “terroristes”/mercenaires de l’OTAN sont-ils renvoyés dans leurs pays d’origine ? (l’Espagne vient récemment de dire que plus de 600 takfiristes européens sont rentrés au bercail de Syrie et d’Irak… Comment les officiels peuvent-ils le savoir s’ils ne contrôlent pas les entrées et sorties de leurs mercenaires ?) Quel est le rôle précis des services de renseignement ? Quel était le degré d’implication de la DGSE et de la DCRI avec des (leurs ?) mercenaires comme Merah, les frères Kouachi et Koulibaly? Il va s’en dire que des réponses comme “parce que…”, “raison d’état”, ou “sécurité nationale”, ne seront pas jugées recevables…

En ce qui nous concerne, l’affaire est “close”, comme elle l’est pour l’état français qui n’aura donc pas à s’emmêler les pinceaux dans le judiciaire, puisque les perpétrateurs sont bien sûrs, comme toujours, morts en “martyrs”, selon leur volonté comme ne manque jamais de le souligner les merdias nationaux.

Nous ne relaierons plus que des faits alternatifs importants s’il s’avère que des choses transpirent, mais il y a toujours bien d’autres choses plus importantes à s’occuper dans le monde aujourd’hui.

Rideau donc sur Charlie.

« liberté » d’expression: le deux poids deux mesures occidental…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 janvier 2015 by Résistance 71

Quand le Mossad assassinait un grand caricaturiste palestinien

 

IRIB

 

11 janvier 2015

 

url de l’article original:

http://french.irib.ir/component/k2/item/355299-quand-le-mossad-assassinait-un-grand-caricaturiste-palestinien

Souvenons nous !

Le dessinateur et caricaturiste palestinien, Naji al-Ali, célèbre, au Proche-Orient, a été assassiné, à Londres, le 22 juillet 1987, près du quotidien koweiti, Al-Qabas, où il travaillait. Il était irrévérencieux, à l’égard des potentats arabes, appelait le Sionisme par son nom et dénonçait la corruption de certains dirigeants palestiniens. Un tueur-professionnel lui a logé une balle, dans la tête, et a continué son chemin, calmement, sans être inquiété.

La presse occidentale ne s’est pas émue de cette atteinte à la liberté d’expression, comme c’est le cas, aujourd’hui, après l’attentat, dont a été victime Charlie Hebdo. Deux poids et deux mesures?

Dix mois plus tard, Scotland Yard a arrêté un certain Ismaïl Suwan, un étudiant palestinien, impliqué dans l’organisation du meurtre. Interrogé, il a révélé qu’il avait été recruté, par le Mossad, et que ses supérieurs l’avaient informé du projet d’assassinat.

Devant le refus d’Israël de s’expliquer sur ce crime, Margaret Thatcher – Premier ministre britannique – ordonna la fermeture de l’antenne du Mossad, à Londres – Palace Green – et l’expulsion de deux «diplomates» israéliens. Bien que connue du MI5 – service de renseignement intérieur britannique – l’identité de l’assassin – un agent du Kidon, le service action du Mossad – n’a jamais été divulguée.

La presse occidentale n’a pas remué ciel et terre, pour que le tueur et ses commanditaires soient appréhendés et jugés.

Le Mossad a poursuivi ses activités, en Grande-Bretagne, tranquillement, mais sans statut officiel.

Il a fallu attendre 1998, pour qu’Ephraïm Halevy, nouvellement nommé à la tête du Mossad, obtienne de Margareth Thatcher la réouverture du bureau du Mossad, à Londres.

Dans la présentation du «Livre de Handala« , le dessinateur- caricaturiste français, Siné – licencié de Charlie Hebdo, en juillet 2008, pour des propos dits anti-sémites» par Philippe Val, le directeur d’alors – a rappelé que le dessinateur a été tué, «à cause des convictions qu’il exprimait à merveille, à travers ses dessins et son petit personnage ,nommé Handala »

Handala, réfugié palestinien de 10 ans misérable, est présent, sur tous les dessins de Naji al-Ali, le dos tourné au monde, qui a trahi son peuple.

France 11 janvier 2015: La manifestation de la manipulation…

Posted in actualité, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 10 janvier 2015 by Résistance 71

Nous serons « Charlie » quand…

  • L’hypocrisie sur la « liberté d’expression » cessera
  • L’hypocrisie des politiques cessera
  • L’hypocrisie des journalistes cessera
  • L’hypocrisie de l’État sur la « démocratie » cessera
  • L’hypocrisie du deux poids deux mesures cessera
  • L’hypocrisie sur la « guerre contre le terrorisme » cessera
  • L’hypocrisie sur la responsabilité française dans le carnage au Moyen-Orient cessera
  • L’hypocrisie sur la « laïcité » cessera
  • L’hypocrisie religieuse cessera
  • L’hypocrisie sur l’agenda politico-social de l’oligarchie cessera

et surtout… Lorsque l’État arrêtera de nous prendre pour des cons…

c’est à dire JAMAIS !!

Résistance 71 
10 janvier 2015