Archive pour attentat boston fausse bannière false flag

Affaire Tsarnaev: Nettoyage des témoins gênant ?…

Posted in actualité, terrorisme d'état with tags , , on 25 mai 2013 by Résistance 71

Attentat de Boston: Mort de deux agents spéciaux du FBI

 

Réseau Voltaire

 

24 Mai 2013

 

url de l’article:

http://www.voltairenet.org/article178635.html

 

Deux agents spéciaux du FBI, Christopher Lorek et Stephen Shaw, sont morts durant un exercice à Virginia Beach, le 20 mai 2013. Les deux hommes tentaient de descendre par un filin d’un hélicoptère sur un bateau. Mais en raison du mauvais temps, ils sont tombés à l’eau et sont morts du choc.

Christopher Lorek et Stephen Shaw étaient les agents en charge de l’attentat de Boston aux côtés de Richard Deslauriers. Ils avaient arrêté les suspects, les frères Tsarnaev.

Un jeune étudiant qui avait été accusé à tort, Sunil Tripathi, est déjà mort dans des circonstances inexpliquées.

 

=  =  =

 

Note de Résistance 71:

On peut aussi rapprocher ces “accidents” de l’accident d’hélicoptère en Afghanistan qui a tué toute l’équipe Navy SEAL Team 6, qui avait pris par au raid bidon qui avait soi-disant tué Bin Laden au Pakistan…

De plus, un ami de Tsarnaev vient d’être abattu par le FBI en Floride, alors qu’il était interrogé dans son appartement, après avoir soi-disant menacé les agents d’un couteau…

Conseil aux tueurs des forces spéciales aux ordres de l’oligarchie: Réflécissez bien avant d’obéir aux ordres… Peu survivent par les temps qui courent !… et les acteurs des opérations bidons fausse-bannière des gouvernements sont éliminés purement et simplement.

Attentat de Boston: Le lien par le tonton des Tsarnaev à la CIA…

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 29 avril 2013 by Résistance 71

Boston: Les Tsarnaev liés au Fuller (CIA)

 

Réseau Voltaire

 

28 Avril 2013

 

url de l’article original:

http://www.voltairenet.org/article178336.html

 

La fille de Graham E. Fuller, Samantha A. Fuller, a épousé Ruslan Tsarnaev, oncle des « suspects » de l’attentat de Boston, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev.

Graham E. Fuller est ancien chef de poste de la CIA en Afghanistan, ancien « agent traitant » de Fethullah Gulen aux USA, ancien analyste de la RAND, et ancien collaborateur du Monde diplomatique. Il est aujourd’hui professeur adjoint à l’Université Simon Fraser de Vancouver (Canada).

Samantha A. Fuller travaillait au milieu des années 90 pour Price Waterhouse à Bichkek (Kirghizistan) sur des projets de privatisation. Elle a épousé Ruslan Tsarnaev dont elle a divorcé en 1999.

Ruslan Tsarnaev (photo) est le frère d’Ansor Tsarnaev, père des « supects ». Il a travaillé pour l’USAID (qui servait alors de couverture pour la CIA), puis comme cadre pour plusieurs sociétés du Groupe Halliburton. Il vit aujourd’hui à Montgomery Village, MD, et décrit ses neveux comme des « perdants ».

Graham E. Fuller a qualifié d’« absurde » toute tentative de lier son ex-gendre à l’acte de ses neveux.

Selon Izvestia du 24 avril, Tamerlan Tsarnaev a participé à un séminaire de la CIA en 2012.

 

Traduction de l’article d’Izvestia par Résistance 71

Attentat de Boston: 10 questions hors sentier battus et leurs conséquences…

Posted in actualité, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 27 avril 2013 by Résistance 71

Orwell se fait l’Amérique

 

Pepe Escobar

 

25 Avril 2013

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/article34738.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Bienvenus dans le doux abysse du vortex orwellien.

2013 ressemble de plus en plus à 1984. Dans deux articles précédents pour RT et Asia Times Online, j’ai observé les niveaux superposés de failles dans le narratif de l’attentat de Boston. Avec tant de questions demeurant sans réponses en regard de ce qu’il s’est passé ce jour là à Boston après les explosions, il est temps de regarder une liste de ce qui est sûrement la liste des 10 plus grosses absurdités concernant cette affaire ; ceci sans botter en touche d’autres questions cruciales demeurant sans réponse comme par exemple pourquoi un exercice d’alerte à la bombe organisé par la firme Craft International s’était déroulé durant le marathon qui vit les attentats se produire et pourquoi fut-il si véhémentement nié qu’un tel exercice y prît place. Pour cette liste de question, je remercie grandement le lectorat bostonien d’Asia Times Online.

Choisissez votre Mercedes

1. Le FBI fera t’il amende honorable et admettra t’il qu’il savait tout ce qu’il y avait à savoir sur Tamerlan Tsarnaev, après cinq années de suivi et de contrôle et pourtant mentant éhontement à l’opinion publique en jurant qu’il ne savait rien de lui et de son frère, de leur identité, postant leurs photos et demandant au public d’agir comme les “yeux et les oreilles” du FBI pour identifier ces “suspects” ?

2. Depuis le 11 Septembre 2001, le modus operandi préféré du FBI est d’utiliser des “informateurs”, des “taupes” pour leurrer de “potentiels” terra-ristes (sic) à agir. Prenons par exemple l’opération Fast & Furious, complot gouvernemental de livrer des armes aux cartels de la drogue mexicains dans sle style de l’affaire Iran-Contra. Il y a une forte possibilité que les frères Tsarnaev furent piégés et volontairement sacrifiés. Dans ce cas, y a t’il quelqu’un, quelque part dans ce vaste appareil de renseignement américain qui enquête sur les enquêteurs du FBI ?

3. Le FBI expliquera t’il le tsunami de faux rapports par les habituels “officiels américains” anonymes d’explosions ou de “bombes non explosées” dans deux hôtels de Boston, un palais de justice et la bibliothèque JFK ?

4. Un étudiant saoudien, blessé lors de l’attentat, qui était aux Etats-Unis avec un visa étudiant légal, est soudainement déporté pour des “raisons de sécurité nationale”, alors même que les enquêteurs ont trouvé des “brulûres inhabituelles” sur ses mains, inconsistantes avec les blessures des autres victimes. Il pourrait faire partie d’un clan saoudien notoire pour ses connexions avec Al Qaïda. L’”enquête” du FBI est abruptement interrompue après que l’ambassadeur saoudien aux Etats-Unis ait eu un rendez-vous non planifié avec le président Barack Obama. Ajoutez à cela, qu’avant même que la fumée ne se fut dissipée dans la rue de Boston, le lobby israélien et son notoire site de désinformation DEBKA, montraient du doigt des “terroristes intra muros ayant des connexions moyen-orientales”.

5. La description de la voiture détournée par les deux frères, une Mercedès SUV E350, correspond à la description de leur véhicule laissé dans une station service à Cambridge pendant deux semaines avant l’attentat. Un mécanicien de Cambridge a dit que Dzhokhar, le frère de Tamerlan, est venu chercher son SUV Mercédès noir le Mardi, le jour d’après le marathon. Les deux véhicules pourraient bien être le même, ce qui grillerait le narratif officiel du détournement de véhicule s’étant produit lors de la chasse à l’homme qui s’ensuivit.

6. De plus, il y a une censure totale des médias sur le propriétaire du véhicule soi-disant détourné, qui en théorie, s’échappa et appela la police et qui maintient que les deux frères allèrent dans trois distributeurs automatiques de billets et retirèrent 800 US$ de son compte, lui ayant dit auparavant qu’ils étaient “les poseurs de bombes du marathon et les tueurs du policier du MIT”. Le chauffeur a dit qu’il fut laissé à la station service de Memorial Drive de Cambridge. Mais des témoins ont vu Dzohkhar dans le magazin de la station service, sans le chauffeur. Puis le narratif des deux frères dévalisant un magazin fut révélé être faux. Les radios de police réfèrent à une personne “vêtue de noir”. Pourtant, le narratif officiel continue de dire que les frères Tsarnaev étaient au même endroit et en même temps que le bracage se déroulait.

7. Le policier du MIT tué. Le rapport radio initial de la police mentionne le suspect comme étant “ seul, hispanique avec une casquette”. Ceci se passa sur le campus universitaire du MIT, dans une rue adjacente, après que le policier ait répondu à un appel pour “trouble de voie publique”. Maintenant, tout le système policier est certain que le policier du MIT fut tué par les frères, sans qu’il n’y ait eu aucune enquête de faite.

8. Il y a une sombre histoire au sujet d’un “SUV de la police volé contenant des explosifs et des armes d’épaules”, sans aucun autre détail. Tout le monde assume que le véhicule a été volé par les frères, mais personne ne peut dire où et quand. Le narratif officiel le maintient afin de justifier les armes que les frères auraient soi-disant utilisées dans une fusillade avec la police dans la ville de Watertown. De plus, le chef de la police de Watertown maintient que les frères conduisaient des voitures séparément. Le FBI et le procureur de Boston disent que les frères étaient à bord de la Mercédès volée.

9. L’appareil policier a insisté qu’il y a eu un échange de tirs très nourri avec Dzohkhar lorsqu’il était dans le bateau, avant son arrestation. Ceci est faux. Il était désarmé, ne bougeant quasiment pas et la volée de balles reçue par le bateau venait de la police.

10. Comment se fait-il que des légions de police, super-armées et des équipes d’intervention (NdT: SWAT, équivalent en France des GIPN), cherchant un périmètre de scène de crime de 20 pâtés de maisons dans la ville de Watertown, furent simplement incapables de localiser Dzohkhar se cachant dans une rue se trouvant moins de deux pâtés de maisons plus loin que là où il avait abandonné son véhicule ? Même une simple recherche sur Google map contredit l’affirmation faite par la police qu’ils ne l’ont pas trouvé pendant toute une journée parce que la rue Franklin où il se cachait, “était légèrement en dehors du périmètre”. Un nombre de résidents de la rue Franklin se sont même plaints qu’ils furent perquisitionnés après la levée du couvre-feu et la découverte de Dzohkhar par le propriétaire du bateau, qui est maintenant un héros national.

Faites la danse martiale

Ce que rendit possible la journée de délai dans la capture de Dzohkhar, fut en fait de rendre la ville de Watertown en une répétition générale monstre de loi martiale urbaine, appelée euphémiquement un “vérouillage”, loi martiale qui sera appliquée dans un futur proche.

Une militarisation complète de la vie civile utilisera par exemple la folie du département de la sécurité de la patrie (DHS) et ses centaines de véhicules blindés déployés dans les rues, ceci fut un succès total. Pendant ce temps là, sur le front “légal”, la Maison Blanche et le ministère de la justice sont solidement en train d’éliminer le processus de la lecture des droits (Miranda warning) pour les suspects interpellés, ceci a déjà été appliqué il y a deux ans lorsque le décret secret d’Obama stipulait que la lecture de leurs droits ne s’appliquerait plus aux suspects de terrorisme.

Dzohkhar est un suspect de terrorisme, maintenant officiellement inculpé de conspiration d’utilisation d’arme
de destruction massive et qui a déjà été condamné par les médias corporatistes. Bienvenus dans l’état policier des USA (NdT: pourquoi avons-nous rebaptisé les USA en “pays du goulag levant” ?… ce n’est pas une coïncidence bien évidemment), où chacun a toujours le droit de faire des emplettes… Pour l’instant.

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), and Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009).

Il est correspondant pour Asia Times et l’auteur de la truculente rubrique “The Roving Eye” ou “L’œil aguicheur” en français.

Attentat de Boston: Tamerlan Tsarnaïev recruté en 2012 par une ONG georgienne façade de la CIA (source russe)

Posted in actualité, ingérence et etats-unis, N.O.M, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 25 avril 2013 by Résistance 71

Tamerlan Tsarnaïev recruté par une Foundation Georgienne

 

Izvestia TV

 

24 Avril 2013

 

url de l’article original;

http://izvestia.ru/news/549252

 

 

~ Traduit du russe par Résistance 71 ~

 

 

Un des organisateurs de l’attaque terroriste de Boston, Tamerlan Tsarnaïev, a étudié au sein d’un séminaire conduit en conjonction avec les services spéciaux américains de Georgie.

 

Des documents ont été mis à la disposition d’ “Izvestia”, documents en provenance du département de contre-espionage du ministère de l’intérieur de Georgie, confirmant que l’organisation georgienne “Fond pour le Caucase”, qui opère avec l’ONG américaine du fond Jamestown, où figura un temps en son comité directeur, un des idéologues de la politique étrangère américaine, Zbigniew Brzezinski, était engagée dans le recrutement de résidents du nord-caucase afin de travailler pour les intérêts des Etats-Unis et de la Georgie.

D’après les rapports du colonel du Directorat Principal du département du contre-espionage du ministère de l’intérieur de Georgie, Gregory Chanturia au ministre de l’intérieur Irakli Garibashvili, le “Fond pour le Caucase” en coopération avec la fondation Jamestown a effectué des séminaires durant l’été 2012 pour la jeunesse du Caucase, incluant la partie russe. L’un des participants était Tamerlan Tsarnaïev, qui était alors en Russie de Janvier à Juillet 2012.

“Le fond pour le Caucase” écrit Chanturia fut établi le 7 Novembre 2008, juste après le conflit entre la Georgie et l’Ossétie afin de “contrôler les processus se déroulant dans la région du nord-Caucase”. Ainsi, le cas de département de contre-espionage du ministère de l’intérieur devint une opération de renseignement appelée “DTV”, dont le but principal était de recruter de jeunes gens et des intellectuels du nord-Caucase afin d’améliorer l’instabilité et l’extrémisme dans les régions du sud de la Russie.

“Afin de financer l’organisation, il fut déterminé une somme mensuelle de 33 millions de lari (660 000 roubles). Depuis l’établissement de l’organisation avant le 1er Janvier 2013, la somme allouée est de plus de 4 milliards de GEL (81 millions de roubles)”, écrivit Chanturia dans un rapport.

Les documents se réfèrent au travail du “Fond pour le Caucase” dans les trois zones frontalières de l’Azerbaïdjan et du Dagestan: Balacan, Zakatalsky et Kakh.

De plus, un colonel du contre-espionage de Tbilissi rapporte que les forces de sécurité de la Tchétchénie, grâce au “fond pour le Caucase” georgien et le fond Jamestown sont favorables au peuple georgien, lequel est invité à de multiples évènements dans la république sous des prétextes innocents. Dans ces séminaires, les russes recrutent et préparent des actes de terrorisme.

Le directeur adjoint de l’ONG “Agence pour les initiatives socio-politiques” Tatiev Iles, qui supervise le district fédéral du nord-Caucase, a dit que les activités de ce “Fond pour le Caucase” soulève bien trop de questions. Comment la Georgie, qui ne survit que d’emprunts, a t’elle cet argent pour ces fonds ? demande l’expert. Je n’exclue pas que cet argent soit affilié au ministère des affaires étrangères (états-unien) pour ses opérations dans le nord-caucase.

Le directeur de New York de l’Institut pour la Démocratie et la Coopération, Andranik Migranyan, qui a appris du “Fond pour le Caucase” par les informations, croit que les activités de l’organisation, comme elles sont décrites dans les documents sont consistantes avec la politique des autorités georgiennes.

Le gouvernement Saakashvili suit une ligne anti-russe, dit l’analyste.

Le directeur général du Conseil de Stratégie National Valery Hamsters argumente qu’exagérer la force des ennemis extérieurs en Georgie peut-être bénéfique à la gestion des républiques du nord-Caucase.

Je pense que le facteur georgien est exagéré, pense l’expert. Personnellement, je n’ai aucun doute que la Georgie ne gère que l’introduction de ses espions et le recrutement de citoyens russes.

Un membre du comité de sécurité Anatoly a même promis de se connecter selon leur capacité à l’enquête sur le “Fond pour le Caucase”.

Les documents auxquels vous référez disent la vérité, a t’il dit. Nous ne voyons aucun bon geste de la part de la Georgie ou des Etats-Unis, leur but étant de s’ingérer et de contrôler l’état russe.

La fondation Jamestown a démontré de manière répétitive son intérêt pour la Georgie et les affaires de la Russie dans le nord-Caucase. En 2007, la fondation a tenu un séminaire intitulé: “le futur de l’Ingoustie”, séminaire auquel participa l’ancien combattant Aslan Maskhadov.

En Mars 2010, La fondation Jamestown a demandé au Comité International Olympique de ne pas se faire tenir les prochains JO d’hiver à Sochi, citant les évènements tragiques de la guerre du Caucase au XIXème siècle.

En 2011, un fond de politologues a prédit que la Georgie allait prendre dans les années à venir un rôle politique dominant dans le Caucase et serait un sérieux compétiteur pour la russie en tant que leader régional.

Le ministère russe des affaires étrangères a répondu répétitivement à la politique de ce fond et s’est formellement plaint dans une note officielle aux Etats-Unis à Moscou.

Attentat de Boston: Le narratif a de plus en plus de mal à tenir la route…

Posted in actualité, désinformation, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 25 avril 2013 by Résistance 71

Toujours plus de mensonges au sujet du poseur de bombe de Boston

 

InfoWars

 

25 Avril 2013

 

url de l’article:

http://www.infowars.com/more-boston-bomber-lies/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une fois de plus, la voix officielle a changé son histoire sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière lorsque Dzhokhar Tsarnaev a été capturé dans un bateau se trouvant dans la cour d’une maison d’un quartier de la ville de Watertown dans le Massachussetts.

De l’agence Associated Press AP ce soir:

Les autorités ont dit originellement qu’il y avait eu un échange de coups de feu avec Dzhokhar Tsarnaev pendant plus d’une heure Vendredi soir dernier avant que les autorités ne fussent capables de le maîtriser.

Les officiels, parlant sous conditions d’anonymité parce qu’ils ne sont pas autorisés à discuter de l’enquête en cours, disent que les enquêteurs ont retrouvé une arme de poing de calibre 9mm dont ils pensent qu’elle a été utilisée par le frère de Tsarnaev, Tamerlan, depuis le site de la bataille rangés de la nuit de Jeudi dernier, qui a occasionnée la blessure d’un officier de la compagnie de transport du Massachussetts. Dzohkhar était pensé a voir été blessé avant qu’il ne puisse s’enfuir.

Les officiels disent à Associated Press qu’aucune arme n’a été retrouvée dans le bateau. Le chef de la police de Boston Ed Davis avait dit plus tôt que des coups de feu avaient été tirés depuis l’intérieur du bateau.

De manière évidente, nous ne pouvons plus croire ce que la police et les autorités en charge de l’enquête donnent comme information sur l’attaque et les évènements qui s’en suivirent ainsi que la soi-disante poursuite qui s’est engagée alors, tuant tamerlan Tsarnaev et menant à la capture de son jeune frère, qui fut originellement dépeint comme étant un dangereux terroriste armé.

Aucune confiance ne peut plus être donnée aux autorités. Une enquête indépendante doit être autorisée afin d’examiner tous les éléments de cette affaire avant que Tsarnaev ne soit condamné et mis à mort, ainsi que des membres du congrès, incluant les libéraux démocrates sénateurs Chuck Schumer et Dianne Feinstein, l’ont demandé.