Archive pour AIM textes traduits

Résistance à l’impérialisme et au colonialisme: L’angle officiel du Grand Conseil de l’American Indian Movement (AIM), Second texte…

Posted in actualité, altermondialisme, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 30 octobre 2012 by Résistance 71

Devant l’engouement du premier texte traduit de l’American Indian Movement, en voici un second, court également, portant sur le mythe des festivités de « Thanksgiving » aux Etats-Unis. Célébrée chaque année le quatrième Jeudi du mois de Novembre, la mythologie populaire issue de l’Histoire falsifiée veut que ces festivités aient été commencées au XVIIème siècle pour fêter de manière commune et remercier les tribus natives d’avoir aider les premiers colons en ces terres nouvelles.

Le mythe est tenace et… confortant, la réalité est tout autre, la voici…

— Résistance 71 —

1ère traduction de texte de l’American Indian Movement Grand Council

*  *  *

 

AMERICAN INDIAN MOVEMENT GRAND GOVERNING COUNCIL

MINISTRY FOR INFORMATION 
P.O. Box 13521 
Minneapolis MN 55414 
612/ 721-3914 . fax 612/ 721-7826 
Email: aimggc@worldnet.att.net 
Web Address: www.aimovement.org

 

Novembre 2005

url de l’article original:

http://www.aimovement.org/moipr/thanksgiv.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’origine de la fête américaine de Thanksgiving

 

C’était l’année 1637… 700 hommes, femmes et enfants de la tribu des Péquots se rassemblaient pour leur danse annuelle du maïs vert dans un endroit appelé aujourd’hui Groton dans l’état du Connecticut.

Alors qu’ils étaient réunis dans cet endroit pour leur réunion annuelle, ils furent encerclés et attaqués par des mercenaires à la solde des Anglais et des Hollandais. On ordonna aux Indiens de sortir du bâtiment et alors qu’ils sortaient, ils furent abattus. Le reste d’entr’eux fut brûlé vif dans le bâtiment.

Le lendemain, le gouverneur de la colonie de la Baie de Massachussetts déclara: “Un jour de remerciement, remercions Dieu car ils ont éliminé plus de 700 hommes, femmes et enfants.”

Les cents années qui suivirent, chaque “jour du remerciement (NdT: fête traditionnelle américaine appelée “Thanksgiving Day”, qui a lieu le quatrième jeudi du mois de Novembre chaque année), ordonné par un gouverneur ou un président le fut pour honorer cette victoire, remerciant Dieu pour la “bataille” gagnée.

Newell a fondé sa recherche sur des études de documents officiels hollandais et sur les 13 volumes de l’Histoire Coloniale Documentée, tous deux de gros volumes de lettres et de rapports des officiels coloniaux à leurs supérieurs et au Roi d’Angleterre, ainsi que les archives privées de Sir William Johnson, agent de liaison britannique avec les Indiens pour la colonie de New York durant 30 ans à la mi-XVIIème siècle.

“Ma recherche est authentique car elle est documentée”, a dit Newell. “Vous ne pouvez pas obtenir quelque chose de plus précis que cela, parce que cela correspond à des témoignages officiels de première main et non pas des ouï-dires.”

Newell a dit que les 100 Thanksgiving qui ont suivis, ont été une commémoration de l’assassinat des Indiens à ce qui est aujourd’hui Groton, Connecticut (base de sous-marins nucléaires de nos jours), plutôt qu’une célébration commune avec eux. Il a dit que l’image d’Indiens et de pèlerins assis ensemble autour d’une grande table pour célébrer le jour du remerciement, est une image fictive, bien que les Indiens aient beaucoup partagé avec les premiers colons.

= = =

Source: Documents de Hollande, 13 volumes des documentaires coloniaux. Histoire, lettres et rapports des officiels coloniaux et leurs rapports à leurs supérieurs et au roi d’Angleterre, ainsi que les archives privées de Sir William Johnson, agent de liaison du bureau des affaires indiennes britanniques de la colonie de New York pendant plus de trente ans.

Recherche effectuée par William B. Newell (tribu Pénobscot), ancien chairman du département d’anthropologie de l’université du Connecticut.

*  *  *

1ère traduction de texte de l’American Indian Movement Grand Council