Archive pour 11 septembre demolition controlee

11 Septembre: Les 28 pages manquantes vont-elles permettre de rouvrir l’affaire ?…

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 avril 2016 by Résistance 71

Les 15 pirates de l’air saoudiens du 11 septembre étaient des agents de la CIA travaillant pour les Etats-Unis

Avec Israël derrière le rideau

Kevin Barrett

14 Avril 2016

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2016/04/14/15saudis/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Note: Entretien de Kevin Barrett sur Press TV

Quinze des pirates de l’air des attentats du 11 septembre 2001 étaient saoudiens, agents de la CIA et travaillaient pour le gouvernement des Etats-Unis, qui cherchait à détruire le Moyen-Orient pour Israël et à doubler leur budget militaire, dit le Dr. Kevin Barrett, un académique qui a étudié les évènements du 11 septembre depuis la fin 2003.

Le Dr. Barrett est un membre fondateur de l’association the Scientific Panel for the Investigation of 9/11, et a fait ces remarques dans un entretien téléphonique avec Press Tv mercredi, après qu’un bon nombre de législateurs aient appelé la Maison Blanche à déclassifier des documents qui jettent la lumière sur la complicité possible de l’Arabie Saoudite dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Les anciens membres du congrès disent que le document classifié de 28 pages prouve que des citoyens saoudiens étaient derrière les attaques du 11/9 et reçurent le soutien et l’assistance depuis Riad alors qu’ils étaient aux Etats-Unis.

“Il apparaît que le mouvement pour la divulgation des 28 pages manquantes a eu un certain succès ou du moins est au bord du succès. Nous avons entendu lundi d’une source au sein du gouvernement Obama que le président planifie de finaliser le processus de révision, présumant qu’il déclassifierait les pages avant la fin de sa présidence,” a dit le Dr. Barrett.

“Maintenant c’est mercredi, et Nancy Pelosi a appelé pour la divulgation de ces 28 pages. Il apparaît que cela pourrait bien se produire très bientôt. Ceci est une nouvelle des plus fascinante. Cela va sans aucun doute causer plus de problèmes dans les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, parce qu’il apparaît que les 28 pages focalisent principalement sur le soutien des cercles du pouvoir saoudiens pour quelques uns des soi-disant 19 pirates de l’air, qui furent en fait faussement accusés des crimes liés au 11 septembre 2001,” a t’il ajouté.

La véritable affaire ici est de savoir si cela va finalement étaler au grand jour l’affaire complète de ces attentats ou si cela serait en fait une sorte de “limited hangout” ou une révélation contrôlée. Cela pourrait simplement être utilisé pour canaliser la colère populaire contre le gouvernement d’Arabie Saoudite, peut-être pour créer plus de distance entre les deux gouvernements et leur relation, mais ne rien changer vraiment”, a t’il déclaré.

“Ceci serait une tragédie, parce que nous avons grandement besoin de rouvrir toute cette affaire du 11 septembre. La relation actuelle entre les Saoudiens et le 11/9 n’est certainement pas celle d’avoir cette famille royale régnante saoudienne complètement en contrôle des attaques du 11/9 et en charge du complot, ceci est ridicule. L’Arabie Saoudite est une marionnette des Etats-Unis.”

Les 15 Saoudiens pirates de l’air n’étaient que des hommes de paille

“Nous savons que 15 des pirates étaient saoudiens, les supposés pirates, parce qu’ils n’étaient pas dans les avions, aucun des 19 pirates, ou quelque arabe que ce soit ne se trouvait dans les quatre avions détournés, ce d’après la liste des passagers et d’après toutes les preuves qu’il y aurait s’ils avaient été dans les avions, mais rien n’a été produit,” a dit Barrett.

“Donc, ces 15 hommes de paille saoudiens, qui furent cadrés pour encaisser le blâme des attentats, étaient en fait des agents de la CIA. Nous savons cela, j’ai eu ceci confirmé directement par une source de la CIA, que ces 15 Saoudiens, entrèrent et réentrèrent de manière répétitive sur des soi-disants visas de travail, mais il y a un numéro spécial de visas de travail, qui ne sont donnés qu’aux agents de la CIA en récompense de leurs services pour l’agence de renseignement centrale et ces visas leur permet de venir aux Etats-Unis. Typiquement, ils sont payés pour leur travail pour la CIA en Arabie Saoudite, et on leur donne ce type spécial de visa qui est maquillé comme visa de travail mais qui est d’un type particulier,” a t’il déclaré.

“L’ensemble de ces 15 types possédaient ce genre de visa. Ceci montre qu’ils étaient tous en fait des agents de la CIA. Certains d’entre eux vivaient avec des personnels du FBI en Californie. Ces 15 personnes ne travaillaient pas contre le gouvernement des Etats-Unis mais pour lui et ils furent spécifiquement cadrés de manière à ce que l’Arabie Saoudite puisse être éventuellemet blâmée pour les attaques du 11 septembre, qui furent en fait perpétrées par Israël et ses sbires américains,” a t’il fait remarquer.

“Le but était de s’assurer que l’Arabie Saoudite ne puisse pas sortir de l’orbite gravitationnelle américaine, comme le roi l’avait menacé en Août 2001. Similairement, le Pakistan fut aussi cadré. Le patron des services de renseignements pakistanais, l’ISI, fut trompé, ou on lui donna l’ordre, quoi qu’il en soit, d’envoyer de l’argent à Mohamed Atta, puis ceci fut révélé dans un canard indien. De la même manière, le Pakistan menaçait de quitter l’orbite américaine en 2001.”

“Bien évidemment, l’appareil impérialiste, dominé par les sionistes ici aux Etats-Unis, ne voulaient pas du tout d’un Pakistan nucléaire et d’une Arabie Saoudite riche en pétrole tous deux indépendants. Alors, il a utilisé le 11/9 pour les ramener dans l’orbite impérialiste, ce n’est qu’un des éléments,” a observé l’expert.

Quel fut le but du 11 septembre ?

“Bien sûr le but du 11/9 fut de détruire sept pays en cinq ans comme en a déjà parlé l’ancien général Wesley Clark, pays qui étaient des ennemis ou des menaces perçues pour Israël. Toute cette vérité fera t’elle surface lors de la publication des 28 pages manquantes, ce qui pourrait mener à la réouverture de l’affaire des attentats ?” a dit le Dr. Barrett.

“Bien si cela rouvre le fait que le bâtiment 7; la plus évidente des démolitions contrôlées de New York fut celle du bâtiment 7 du WTC, mais les deux tours jumelles furent, elles aussi, des démolitions contrôlées. Il n’y a eu aucun pirate de l’air dans aucun de ces avions. Pas un seul nom arabe dans ces avions. Pas un gramme de preuve qu’aucun de ces gars ne fut dans les avions”, a t’il dit.

“Si ces faits ressortent et que nous apprenons que le 11 septembre fut une opération de couverture et d’enfumage menée par Israël et ses agents américains, ceci incluant les quasi-agents comme le sont les George W. Bush, Dick Cheney et Donald Rumsfeld etc, une opération qui fut agencée comme un nouveau Pearl Harbor, non seulement pour détruire le Moyen-Orient pour le “Grand Israël”, mais aussi pour permettre de plus que doubler le budget militaire et revigorer l’empire américains (NdT: via son complexe militaro-industriel et de la sécurité qui engrange le fric depuis lors…) et bien cela s’est terminé par tuer l’empire américain,” a t’il continué.

“Cela a certainement aidé Israël; ils ont virtuellement détruit tous leurs voisins. Mais les Etats-Unis sont maintenant dans un triste état. Pour faire tourner la table, nous avons besoin de promesses comme celle de Trump de révéler au peuple qui a vraiment effondré les tours jumelles du WTC et ce fut les sionsites,” a noté l’analyste.

“Une fois que nous saurons tout cela, nous serons peut-être dans une position de revamper radicalement la structure du pouvoir ici aux Etats-Unis, le reprendre de cette structure corporatiste dominée par les sionistes, les banques, l’industrie de l’investissement et l’appareil médiatique et ainsi de pouvoir rendre l’Amérique à son peuple, mettre fin à l’empire américain et nous presser dans une nouvelle ère de paix multi-polaire,” a conclu le Dr. Barrett.

Révélations sur le 11 Septembre… « Trop secret pour être publié », un rapport d’une agence du ministère de l’énergie américain (DOE) révèle que les attentats du 11 septembre 2001 de New York furent une attaque nucléaire ~ 3ème partie ~

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 15 septembre 2014 by Résistance 71

Les deux premières partie de ce dossier sur le 11 septembre 2001 nucléaire:

1ère partie: « Le jour où le monde s’écroula… Le 11 Septembre fut une attaque nucléaire »

2ème partie: « Trop secret pour être publié: Le piratage nucléaire de Bush »

 

Smash ! Révélations sur le plus classifé du 11 Septembre

 

Ian Greenhalgh and Don Fox

 

18 Juillet 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/07/18/slam-dunk-most-classified-911-revealed/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

C’est le Dr. James Fetzer qui m’a introduit à Veterans Today. Nous avons travaillé ensemble sur le 11 Septembre où mon expertise photographique et en analyse d’image a aidé sa recherche.

Plusieurs équipes de Veterans Today (VT) étaient en train de travailler sur les attentats du 11 Septembre lorsque je les ai rencontré, toutes ces personnes étaient arrivées à la conclusion que le 11 Septembre était un évènement nucléaire. Ils étaient aussi arrivés à la conclusion que d’autres chercheurs, des amateurs complets et ceux ayant une certaine expertise mais aussi une certaine rancœur, des théories conspirationnistes à chouchouter ou des bouquins à vendre, ont handicapé tout effort d’aller de l’avant.

Bien d‘autres, beaucoup “d’activistes” étaient quelque chose d’autre, un rien inconvaincants, clairement travaillant pour ceux qui ont perpétrés les attentats du 11 Septembre. Comme beaucoup de ces gens pour ne pas dire la plupart ne sont pas très malins, cela est devenu assez évident.

La véritable percée se produisit lorsque Veterans Today eut accès à des documents “empruntés” au ministère de l’énergie et donnés au renseignement russe. Les Russes, à leur tour, énervés des Etats-Unis au sujet du coup d’état en Ukraine, se sont mis en quête d’une source américaine fiable pour faire publier ce matériel d’information. Seul VT voudrait y toucher.

La somme de cette information fut le produit d’une vaste enquête fouillant et recherchant d’où les armes nucléaires avaient été acquises, qui les avaient volé, comment avaient-elles été reconfigurées, où étaient-elle placées et bien plus. Quoi qu’il en soit, toute l’information que nous voulions n’était pas là.

Don Fox et moi-même nous adressâmes à Gordon Duff qui nous introduisit à un vétéran de haut niveau de l’armée américaine et de l’OTAN qui avait commandé des forces nucléaires en Europe. Il conclût que le 11 Septembre était nucléaire, répondit à ce qu’il put et nous aida à aller de l’avant.

Bien que nous ayons alors fait pas mal de progrès, il y avait toujours des trous dans notre connaissance, donc quand nous avons appris que Gordon Duff avait des sources au sein du labo des armes nucléaires américain et que des infos sortaient comme jamais auparavant, nous fûmes excités de voir si nous pouvions les utiliser pour boucher des trous existant.

On nous donna un accès direct à des documents, non seulement liés à l’étouffement de l’enquête nucléaire sur le 11 Septembre, mais aussi à des notes privées des enquêteurs. Duff nous a alors dit que nous pouvions soumettre des questions. Un jour plus tard, nous recevions ces réponses que vous allez découvrir ci-dessous.

Cette information est époustoufflante. Elle provient du plus haut niveau de la conception américaine des armes nucléaires et est hautement classifiée. Après avoir lu ce qui suit, vous ne pourrez plus jamais penser au sujet des attentats du 11 Septembre, ni à la menace des armes nucléaires de la même façon… Plus jamais !

Alors que pendant des années, de soi-disants enquêteurs, bloggueurs, imposteurs, vilains narcissiques pensant à mal ont pondu des théories comme des aboyeurs de foire, les véritables concepteurs et fabricants d’armes nucléaires, beaucoup d’entre eux faisant partie de l’équipe qui a écrit le rapport de 2003 du ministère de l’énergie sur le 11 Septembre, n’avaient aucun besoin de fabriquer ou de cacher l’information.

Q: Combien d’engins de type différent furent-ils utilisés à New York lors des attentats du 11 Septembre 2001 ? Je comprends qu’il pourrait s’agir de 2 ou 3 différents types d’engins.

A: Au moins deux types d’armes nucléaires furent utilisées. L’une étant une mini-arme nucléaire standard de type W-54 de moins de 3 Kt et de plus de 500 t minimum en puissance d’explosion.

Les engins plus importants et améliorés qui servirent à détruire les tours 1 et 2 étaient de 1 à 3 Kt minimum en puissance. La taille de la boule de feu (plasmique) limite la taille en kilotonne de l’engin à moins de 70m de diamètre à cause de la taille des bâtiments. Pour chaque kilotonne d’effet explosif vous avez une boule de feu d’environ 15m de rayon. La taille de la boule de feu peut-être bien moindre quand elle est contenue dans une structure d’acier. Ainsi un engin de 3 Kt produira une boule de feu plasmique de l’ordre de 50m.

Dans une construction d’arme thermo-barique, le plasma de la boule de feu demeurera de la même taille, mais elle sera sous une pression bien plus importante et aura plus de densité dûe à l’apport d’oxyde de fer dans la boule de feu. Quand la boule de feu s’étend à son maximum de 50m et juste après qu’elle ait consummé tous les matériaux du bâtiment dans cette zone (plus de 150 tonnes dans cette zone), elle commence à se refroidir rapidement. Lors de son refroidissement, elle va cracher le plasma d’acier fondu sous haute pression comme un véritable volcan, propulsant le plasma liquide directement vers le haut du cœur de la structure du bâtiment. Cette éruption volcanique de fer liquide plasmique va littéralement dissoudre tout l’intérieur du bâtiment et tout ce qui entre en contact avec. La suite de la Pulsion electro-magnétique (PEM) va même ajouter encore plus de chaleur thermique aux composants structurels du bâtiment. La PEM détruira et effacera tout disque dur d’ordinateur survivant dans la zone.

Q: Les engins nucléaires opérant au-dessus de la surface du sol apparaissent être beaucoup plus petits que les engins nucléaires opérant en sous-sol et les charges nucléaires se trouvant sous les tours apparaissent être différentes de celles étant placées sous le bâtiment 7 du WTC.

A: Oui, chaque bâtiment a besoin d’une charge explosive différente afin de le démolir. Ceci dépend de la taille, de la forme et de la masse du bâtiment. Ceci correspond à des calculs physique de démolition de base. Les bâtiments 4-6 étaient plus petits demandant des charges moins importantes pour les amener au sol. Le bâtiment 7 était plus important et demanda plus d’une charge. Les bâtiments 1 et 2 demandèrent bien plus de charge explosive et ils ont eu besoin d’un bien plus grand trou au centre de leur structure pour les amener au sol. Les charges thermo-bariques furent utilisées et faites spécifiquement pour juste cet objectif.

Q: Nous voyons des preuves de l’utilisation de bombes à neutron dans les résultats d’analyse de poussières de l’USGS et dans celles de l’eau du DOE. Le composant principal apparaît avoir été l’uranium car on retrouve de l’uranium dans les poussières et non pas du plutonium. Le second composant apparaît être du deuteride de lithium alors que nous voyons du tritium dans les échantillons d’eau analysés par le DOE. Est-ce qu’un engin nucléaire thermo-barique pourrait utiliser de l’uranium en ingrédient primaire ?

A: Oui. Une arme à l’uranium ou au plutonium peut-être utilisé primairement. L’engin primaire n’a besoin que d‘être construit pour être une arme de fission. L’uranium est aussi utilisé dans un engin à plutonium comme miroir à neutrons et décupleur d’énergie. Il réduit la quantité nécessaire de plutonium de 25 à 50%. L’uranium ne va pas complètement se consummer parce que c’est un miroir à neutrons, il va donc être détectable dans les retombées radioactives. Environ 500 g de plutonium ou d’uranium vont produire jusqu’à 85g de déchets radioactifs par 500g de carburant fissile consummés par la détonation primaire.

Donc si l’arme a utilisé 7,5kg de carburant, cela produira environ 1275g ou 1,275kg de retombées radioactives. La vastemajorité de cela sera absorbée par la combustion secondaire du résidu de carburant nucléaire dans la réaction thermo-barique. Ajouter de l’oxyde de fer dans la secondaire va réduire les retombées radioactives à un niveau acceptable après plusieurs jours. C’est une arme thermique propre. C’est pourquoi elle a été utilisée: moins de retombées radioactives a gérer.

Pour chaque Kt d’énergie produite dans une explosion nucléaire, elle va consummer jusqu’à 50 tonnes de fer ou d’acier lorsqu’il est pompé dans la boule de feu plasmique les transformant en gaz. Lorsque cela se refroidit ou est exposé à l’air ou à de la vapeur d’eau, il forme des microgranules d’oxyde de fer de forme sphérique de 7 à 10 nanomètre de taille.

Toutes les sphères de métal formées par le plasma vont varier en taille lors du refroidissement, variation basée sur leur poids atomique et la longueur d’onde de la lumière qu’elles absorbent. La taille est déterminée par la longuer d’onde de la lumière iradiée par la boule de feu plasmique et elles auront une taille allant de 30 nanomètre (lumière infra-rouge) jusqu’à moins de 1 nanomètre pour les expositions aux rayonx x et gamma. Le fer n’absorbe la lumière que dans une échelle de l’ordre de 7 à 10 microns, c’est pourquoi elles sont de cette taille, L’or, l’argent et l’aluminium absorbent tous des longueurs d’onde plus courtes, elles sont donc plus petites par la taille.

Si l’échantillon de retombées n’est pas pris directement de l’épicentre de ground zero, il révèrera de moins en moins de plutonium ou d’uranium dans les échantillons relevés ; au plus loin on s’éloigne de l’épicentre de la détonation. Ceci est dû au fait que la plus grande partie du matériau radioactif non consummé ne voyage pas très loin de la boule de feu plasmique.

Le but secondaire de l‘oxyde de fer est de convertir l’excès de rayons gamma, x et des radiations à neutron en énergie thermique. Sa troisième fonction est de convertir les radiations alpha et béta en chaleur. Sa quatrième fonction est de convertir l’excès d’électrons libres produits par la détonation en une PEM plus importante. Sa cinquième fonction est de contenir ou même d’absorber les retombées radioactives et de réduire les niveaux de radioactivité, aidant en cela le nettoyage a posteriori.

Si un coffrage épais ferreux est utilisé, il se fragmentera comme une grenade ou un obus d’artillerie, une poudre de fer plus douce est alors utilisée. Il y a aussi besoin d’une grande surface afin de produire l’effet thermo-barique. Lorsque ce plasma très chaud qui a plus de 1 000 000oC en son centre et environ 5000oC sur sa périphérie vient en contact avec quelque matériau que ce soit, il va soit le vaporiser immédiatement, ou le faire fondre. Même s’il ne le fait pas fondre entièrement, si les éléments structurels du bâtiment montent en température au dela de leur point Curie, ils perdront toute intégrité structurelle et plieront comme des fétus de paille.

Ceci est une arme plasmique de première génération quand elle est utilisée dans un bâtiment fermé en acier. La construction fermée en acier va aussi aider à contenir les radiations, quand l’engin est utilisé dans une structure très haute comme ce fut le cas le 11 Septembre. Le cœur central en acier de 300m de long ou de hauteur du bâtiment joue le rôle de guide d’une vague thermique pour le plasma très chaud transformant le cœur central d’acier du bâtiment en une arme à énergie dirigée. Il agit aussi en tant que guide de la vague de la PEM et dirige l’énergie produite par l’engin directement vers le haut du cœur de la structure centrale Cela fondamentalement forme de fait une arme à énergie dirigée.

La Pulsion electro-Magnétique (PEM) est polarisée verticalement et est primairement absorbée par la structure d’acier des bâtiments. Les effets d’élargissement du champ de la PEM ne radie pas plus loin que le proche champ magnétique produit par l’explosion initiale. Le bâtiment en acier agit comme une cage de Faraday absorbant et re-iradiant l’énergie de la PEM comme énergie thermique, ajoutant ainsi à l’effet thermo-barique. Les rayons x, gammas et les neutrons sont rapidement absorbés par la plupart des matériaux lourds du bâtiment, ainsi très peu de radiations se retrouvera à plus de quelques blocs de voisinage de la structure extérieure du bâtiment. Afin de prévenir qu’une contre-pulsation électro-magnétique endommage les sources électriques du bas de Manhattan, le bâtiment doit être mis hors secteur juste avant l’explosion. Ceci demanderait que quelqu’un coupe le courant dans la substation électrique qui était utilisée par le complexe du WTC et la compagnie d’électricité.

_____________________________________

Voila, vous avez les secrets nucléaires des attentats du 11 Septembre nus devant vous pour que tout le monde puisse comprendre. Il ne peut plus y avoir de doute ni de contestation sur le fait que la ville de New York a été victime d’une attaque nucléaire en ce 11 Septembre 2001. La théorie de la nano-thermite fut une opération psychologique depuis le départ pour masquer l’attaque nucléaire sur les tours.

Nous devons saluer et remercier ceux qui ont choisi de relâcher cette information hautement classifée secret défense, ils ont rendu un énorme service en répondant finalement à la question du “comment” de la destruction des tours du WTC.

Nous nous sommes demandés pourquoi cette information sort maintenant, la réponse nous a donné plus de vue sur les gens responsables de ce crime terrible du 11 septembre. Cette courte remarque se trouvait à la fin du texte envoyé.

“Bush, Cheney et Rahm Emmanuel sont partis. Tout comme le sont la majorité des co-conspirateurs. Ils ont quitté ou ont été écarté du pouvoir. Ceci rend les choses plus sûres pour les lanceurs d’alerte.”

Notez les noms utilisés et l’ordre dans lequel ils sont placés. Ceci ouvre bien d’autres questions, cette fois-ci des questions qui pourraient bien avoir des réponses et des conséquences.

Dick Cheney a récemment averti ou peut-être menacé devrait-on dire, “qu’un évenement plus mortel que le 11 septembre nucléaire” pourrait se produire, maintenant que nous savons que le 11 Septembre était nucléaire et que Cheney était au cœur de la conspiration, cette prédiction devient vraiment terrifiante.

L’information divulguée ci-dessus est loin d’être tout ce qui a été publié, fourni en provenance des documents du ministère de l’énergie (DOE) ou divulguée par de loyaux américains travaillant dans nos programmes nucléaires.Ceci n’est que la réponse à des questions sans réponse jusqu’ici, les détails auxquels nous pensons pouvoir apporter les réponses nécessaires.

Veterans Today a déjà publié des articles sur la fabrication de bombes, où les engins du 11 Septembre ont été placés et plus extensivement sur ceux qui avaient accès à ces armes. Tous les articles revus ici ainsi que celui-ci, ont détaillé pas mal de preuves scientifiques. Ce qu’il vaut la peine de noter est le fait que jamais autant d’information non publiée sur des programmes d’armement spécialisé n’a été divulguée dans une même décennie, encore moins en quelques jours.

Ce que j’ai également appris en travaillant avec VT, est que bien que les médias de masse boycottent l’information, la communauté militaire et du renseignement ne le fait pas. Quelques personnes très dangereuses sont maintenant très en colère et encore plus motivées.

J’ai vu cela. Ceci demande ce type d’ouverture et de détail après plus d’une décennie de tromperie puérile.

= = =

Article technique connexe:

http://www.veteranstoday.com/2014/08/28/nuclear-911-revealed-theories-and-disinformation-the-misguided-and-the-inhuman/

Résistance au mensonge d’état: Des journalistes américains dénoncent le mensonge sur le 11 Septembre…

Posted in 11 septembre, actualité, altermondialisme, désinformation, France et colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 octobre 2013 by Résistance 71

Le mensonge permanent sur les attentats fausse-bannière du 11 Septembre 2001 au pays du goulag levant n’est que le prolongement, un des outils du façonnage de l’impérialisme occidental mené à une nouvelle apogée par l’empire anglo-américain dont les piliers du financement et source du pillage mondial sont la City de Londres, la banque du Vatican (un des plus gros actionnaires de la City et protectrice de celle-ci…) et Wall Street.

Le mensonge du 11 septembre est le pilier idéologique récent, qui trouve ses origines profondes dans le colonialisme européen sur le monde depuis l’empire romain, qui fut légué à l’église par le « don de Constantin » au IVème siècle.

Détruire l’idéologie colonialiste euro-centriste génocidaire, c’est détruire l’empire. Nous sommes tous des colonisés et l’humanité doit en sortir, à tout jamais…

— Résistance 71 —

 

Des journalistes des médias de masse exposent et dénoncent l’escroquerie du 11 Septembre

 

Dr. Kevin Barrett

Source: Press TV

 

20 Octobre 2013

 

Url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/10/19/330112/mainstream-journalists-expose-911-hoax/V

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Plusieurs journalistes  de renom américains disent que le gouvernement américain ment au sujet des attentats du 11 Septembre 2001 et de cette soi-disante “guerre contre la terreur”. Malheureusement, les propriétaires des médias et leurs chefs de rédactions ne rapporteront ni ne diffuseront leurs trouvailles.

Récemment, Seymour Hersh, le journaliste d’enquête #1 aux Etats-Unis, a divulgué que l’affirmation par le gouvernement américain de l’élimination d’Oussama Ben Laden le 2 Mai 2011, est un “énorme mensonge, il n’y a pas un mot de vérité là dedans.”

Hersh a poursuivi en attaquant son employeur de longue date, le New York Times et d’autres officines médiatiques: “Nous mentons au sujet de tout, mentir est devenu la norme”. Il a dit que tous les géants des médias aux Etats-Unis devraient être fermés pour avoir menti au peuple américain.

En relation: Seymour Hersh: Bin Laden Raid “One Big Lie”

D’autres journalistes des médias de masse sont d’accord pour dire que l’histoire du gouverneent américain sur Oussama Ben Laden et le 11 Septembre est un gigantesque mensonge. Sherwood Ross, un journaliste lauréat de nombreux prix dans la profession et qui a travaillé pour le bureau de presse de la vile de Chicago, le Chicago Daily News et pour l’agence Reuters et autres services de dépéches, m’a dit dans un récent entretien radio:

“Il est douteux que des musulmans soient derrière les attaques du 11 Septembre. Pensez-y une minute: La famile du président Bush faisait des affaires avec celle de l’homme soi-disant derrière ces attaques terroristes, Oussama Ben Laden. La famille Ben Laden était membre du comité directeur de la compagnie pétrolière de Bush. Comment est-il possible que des milliards de familles au monde, la seule famille qui ait perpétré les attaques du 11 Septembre soit justement celle qui était en affaire avec le président des Etats-Unis ? Ceci ressemble plus à une faveur qu’autre chose. Je ne pense pas que le 11 Septembre ait été une conspiration arabe ou une conspiration musulmane. Je pense que c’est une conspiration américaine pour renverser le gouvernement des Etats-Unis et pour installer ce qui est en train de devenir un état policier et aussi faire avancer les ambitions impérialistes des Etats-Unis pour escroquer le Moyen-Orient de ses ressources énergétiques.”

Ross expliqua que les journalistes américains ne sont plus libres d’exposer et de dire au monde ce que sont les plus outrageants mensonges et fabrications officiels:

“Vous ne voyez aucune remise en question sérieuse faite par les médias. Je pense qu’un des indices révélant que ceci a été un coup-monté fut lorsqu’un cameraman d’une petite agence de presse de Pennsylvanie se rendît sur place où l’avion de ligne était supposé s’être écrasé le 11 septembre 2001 en rase campagne et il a dit: “Je n’y ai vu aucun avion de ligne. J’ai vu un trou dans le sol. Aucun corps, aucun bagage.” Bon, peut-être que le type a inventé cette histoire, mais je ne le pense pas. Je pense qu’il faisait juste son travail, normalement. Ensuite au Pentagone, on a dit qu’un autre avion de ligne l’avait percuté, mais là encore aucune trace d’épave de l’avion. Les journalistes qui travaillaient dans la salle de presse du Pentagone sortirent sur la pelouse de celui-ci et ils ne purent voir aucun avion. Ainsi, encore et encore, vous avez des mensonges préfabriqués que la presse dans sa vaste majorité ne rapportent pas.”

J’ai demandé à Ross s’il est autorisé à exprimer de telles vues dans ses articles du Miami Herald, du Chicago Daily News ou sur les services de dépêches, il m’a répondu:

“Absolument pas. Lorsque j’écrivais pour Reuters, couvrant des affaires de terrain pendant dix ans, mes colonnes étaient reproduires par le New YorkTtimes, le Los Angeles Times. Mais si vous écrivez au sujet du ‘pourquoi la tour du WTC7 s’est-elle effondrée alors qu’elle n’a été frappée par aucun avion ?’ persone ne va le publier. Donc maintenant mes articles sont utilisés sur internet par les bloggueurs et ils sont utilisés par les services de presse moyen-orientaux. J’ai des coups de fil de Press TV (Iran) et vous pouvez lire mes interviews sur leur site internet, mais vous ne me verrez plus cité par Associated Press.”

Un autre journaliste américain connu, Paul Craig Roberts, a lui aussi été banni des médias de masse pour avoir dit la vérité au sujet du 11 Septembre. Le Dr. Roberts a servi comme secrétaire d’état aux finances sous Reagan, il est le récipient de la légion d’honneur en France et d’autres récompenses pour ses contributions économiques et il a été un journaliste chroniqueur régulier pour le Wall Street Journal, Business Week et autres publications de masse. Depuis qu’il a parlé des démolitions contrôlées des trois tours du WTC le 11 septembre 2001, Paul Craig  Roberts a été mis sur la liste de “non-publication” des médias américains.

Dans un entretien récent sur mon émission de radio, le Dr Roberts a expliqué pourquoi les médias de masse américains, comme l’a dit seymour Hersh, mentent sur tout:

“Une des pires choses qui se soit jamais passée aux Etats-Unis fut lorsque le président Clinton autorisa cinq entreprises à concentrer les médias américains. Ceci détruisit l’indépendance de la presse et depuis que Clinton a permis cela, ce qui était entièrement contre la tradition américaine et totalement contre la loi anti-trust (anti-monopole)… Mais aux Etats-Unis, comme nous l’avons vu, la loi ne veut absolument plus rien dire. La minute où ces cinq conglomérats concentrèrent les médias, l’indépendance de ceux-ci disparut. Les médias ne sont plus gérés par des journalistes, mais par des exécutifs entrepreneuriaux de la publicité et du marketing. La valeur de ces conglomérats médiatiques réside dans leurs licenses de diffusion fédérales, ainsi ils ne peuvent plus oser défier et offenser le gouvernement car leur license pourrait ne plus être renouvelée et la valeur marchande de dizaines, centaines de milliards de dollars disparaîtrait. Ainsi les soi-disants médias de masse ne sont en fait plus un média, ils ne vous disent plus rien, ce n’est plus qu’un ministère de la propagande, Gerald Celente l’appelle à juste titre la ‘pressetituée’ “.

Au lieu d’écrire pour les médias de masse, Paul Craig Roberts expose maintenant le faux assassinat de Ben Laden et il déconstruit l’opération fausse-bannière du 11 Septembre pour une officine indépendante appelée L’Institute for Political Economy. Dans un article récent publié le jour du 12ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le Dr Roberts a écrit ceci:

“Les néoconservateurs qui prônent l’hégémonie américaine sur le monde ont appelé pour un ‘nouveau Pearl Harbor’ qui leur permettrait de se lancer dans plus de conquêtes… Il n’y a aucune preuve existante qui soutienne l’histoire gouvernementale concernant le 11 Septembre… En ce 12ème anniversaire d’un évènement fausse-bannière, il n’est pas nécessaire pour moi de rapporter les preuves volumineuses existantes et prouvant de manière conclusive que l’histoire officielle est un mensonge. Vous pouvez lire tout cela par vous-même. On le trouve en ligne. Vous pouvez lire ce que les architectes et les ingénieurs (pour la vérité sur le 11 septembre) ont à dire. Vous pouvez lire les rapports scientifiques. Vous pouvez écouter et voir les personnels de premiers secours qui étaient dans les tours. Vous pouvez lire ce que les pilotes ont à dire sur les manœuvres aériennes associées avec l’avion de ligne qui est censé avoir percuté le Pentagone, qui sont au-delà de leurs propres techniques et le plus certainement ne furent pas, ne purent par être effectuées par des pilotes inexpérientés. Vous pouves lire les multiples livres de David Griffin. Vous pouves regarder le film documentaire produit par Richard Gage d’Architects & Engineers for 9/1 Truth. Vous pouvez lire le rapport de Toronto sur l’audition international sur le 11 septembre.”

Mais ne perdez pas votre temps à lire la presse classique. Comme Seymour Hersh, Sherwood Ross, Paul Craig Roberts et un nombre grandissant rapidement de citoyens américains ordinaires commencent à comprendre, le slogan de la presse de masse est aujourd’hui: “Nous mentons sur tout. Mentir est la norme.”

Le simple fait que le gouvernement ne redemande pas une enquête approfondie sur un évènement qui est le plus grand embarras de la plus grosse “superpuissance” de l’histoire du monde est une évidence flagrante en soi que les évènements des attentats du 11 septembre 2001 sont une opération fausse-bannière.

Il y a 12 ans… Le 11 Septembre

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 11 septembre 2013 by Résistance 71

Résistance 71

 

11 Septembre 2013

 

Un grand cycle lunaire (cycle de 12 ans) plus tard, où en-sommes nous ?

Au même titre que des évènements faux-drapeaux avant eux comme l’incendie de Rome par Néron, la destruction du USS Maine, l’incendie du Reichstag, l’incident frontalier germano-polonais, l’incident du Golfe du Tonkin, l’attaque de l’USS Liberty, pour ne citer que les plus reconnus, les attentats du 11 Septembre 2001 ont servi à l’empire anglo-américano-sioniste de déclancher une “guerre contre le terrorisme” autant perpétuelle que factice. Ces évènements criminels meurtriers perpétrés par une faction du gouvernement états-uniens ont ouvert les portes de l’enfer pour des millions de personnes sur terre: renforcement des mesures coercitives domestiques, suppression des libertés au moyen de lois de plus en plus liberticides, déclanchement de guerres et d’invasions impérialistes sous couverts des prétextes fallacieux de “sécurité” ou “d’humanitarisme” de pays dont la liste ne fait que s’allonger: Afghanistan, Irak, Soudan, Somalie, Pakistan, Yémen, Libye et maintenant Syrie en attendant l’Iran, le Liban, puis la Russie et la Chine…

Le mensonge et la propagande continuent de plus belle, mais fait unique depuis plus de dix ans: l’intervention militaire programmée et provoquée en Syrie au moyen de nouveaux mensonges et attaque fausse-bannière à l’arme chimique, enrobée comme à l’accoutumée, de la même couche propagandiste va t’en guerre, servie ad nauseam par les merdias complices, semble avoir été stoppée par une opinion publique internationale éveillée plus massivement aux turpitudes criminelles des criminels en charge de nos pseudo-démocraties illusoires autant qu’obsolètes.

Il aura fallu 12 ans (1 cycle) et l’invasion, destruction de 3 pays, un 4ème en cours de destruction, pour qu’enfin s’élève la voix des peuples au dessus de la cacophonie pseudo-diplomatique du politique en charge.

Mieux vaut tard que jamais, certes, mais l’heure est venue maintenant en cet anniversaire de l’élément catalyseur qui a permis depuis 2001, cette poussée ignoble de bellicisme, de mensonge, et de crimes sous de faux-prétextes, pour que les peuples forcent la vérité au grand jour sur ces attentats, qui ont vus trois tours du WTC de New York être pulvérisées par démolition contrôlée en ce funeste jour du 11 Septembre 2001 et qui vît la mort de près de 3000 personnes, sacrifiées à l’autel des intérêts particuliers du petit nombre et de leur démente idéologie de “dominance totale” mondiale afin d’imposer le fascisme global transnational, tel que ne le rêvait même pas Mussolini lui-même.

Nous l’avons dit à maintes reprises sur ce blog. Les attentats du 11 Septembre 2001 sont l’élément clef à exposer afin de tirer le paillasson de dessous les pieds de l’oligarchie et de son projet de Nouvel Ordre Mondial, qui n’est rien d’autre que la planification d’un génocide massif à l’échelle planétaire, qui a du reste déjà commencé.

Les invasions de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye et ce qui se passe actuellement en Syrie, n’ont pu être possibles qu’à cause du 11 Septembre 2001 (grâce au 11 septembre disent les oligarques).

Faire enfin éclater la vérité sur ce crime mettra un terme définitif aux agissements extrémistes actuels des criminels de l’ombre. Ensuite viendra le temps du choix d’un nouveau paradigme sociétal pour l’humanité.

L’heure arrive… Enfin !

11 Septembre et théorie du « choc des civilisations »: Où en est-on ?

Posted in 11 septembre, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 11 septembre 2011 by Résistance 71

11 Septembre: Théorie du complot ou complot de la théorie?

 

par Résistance 71

 

 

“La mémoire, l’Histoire sont des réminiscences de mensonges passés, de forfaitures et aussi une réminiscence que des gens en apparence impuissants peuvent vaincre ceux qui les dirigent, s’ils persistent.”

– Howard Zinn –

 

 

Dix ans après que savons-nous de ces évènements qui ont changés la face du monde, pour le pire ?.

Nous avons un monde partagé (succès total pour l’oligarchie une fois de plus qui se délecte de la division des peuples et du chaos qu’elle génère) entre ceux qui croient la version ou plutôt la théorie du complot officielle et ceux qui posent les questions auxquelles aucune réponse valide n’a été proposée jusqu’ici, celles-ci menant inévitablement à des spéculations (qui malheureusement demeureront toujours des spéculations tant qu’une nouvelle enquête 100% indépendante ne sera pas menée) sur la génèse et le narratif des attentats.

Théorie du complot… Qu’en est-il ?

La définition de “complot” donnée par le dictionnaire de l’académie française (8ème édition) nous dit ceci: “Entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs individus contre la sûreté de l’État ou contre quelqu’un”.

La définition du Littré pour “théorie” est la suivante: “Spéculation, connaissance qui s’arrête à la simple spéculation, sans passer par la pratique.”

Que nous dit la version officielle du gouvernement Bush, reprise sans bouger d’un iota par le gouvernment Obama ?

L’histoire officielle nous narre le complot de 19 terroristes, pirates de l’air majoritairement saoudiens, liés à l’organisation terroriste Al Qaïda, qui sur ordre de leur leader Oussama Ben Laden, alors caché dans un réseau de grottes aménagées dans la province frontalière de Tora Bora en Afghanistan, détournent 4 avions de ligne des compagnies American Airlines et United Airlines décollant d’aéroports différents à quelques minutes d’intervalle le tout en menaçant équipages et passagers à l’aide de cutters.

Ces terroristes, entraînés au préalable à piloter dans des écoles américaines amènent deux avions à percuter les tours 1 et 2 du World Trade Centre (WTC) de New York à trente minutes environ d’intervalle, puis une aile du Pentagone à Washington D.C, alors que le 4ème appareil s’écrase en rase-campagne suite semblerait-il à la révolte des passagers contre les pirates. Les résultats de ces attaques sont dévastateurs: 3 tours du WTC, les tours 1, 2 et 7 s’écroulent plusieurs heures après les impacts, tuant près de 3 000 personnes. Quelques personnes meurent au Pentagone après l’impact sur une partie en voie de rénovation du bâtiment. Le 4ème avion s’écrase dans la campagne de Pensylvanie tuant équipages et passagers.

Le monde est choqué, le gouvernement américain blâme dans les heures qui suivent Oussama Ben Laden et Al Qaïda pour les attaques. Georges W. Bush déclare solennellement que les coupables seront punis et demande aux autorités afghanes de livrer le responsable Ben Laden. Ceci mènera un mois plus tard aux bombardements et à l’invasion de l’Afghanistan par les forces américaines puis avec l’aide d’une coalition alliée.

Le gouvernement américain travaille ensuite d’arrache-pied pour connecter les attentats avec l’Irak de Saddam Hussein, créant une sensation de danger actuel et imminent, ce qui mènera à l’invasion de l’Irak en 2003.

Si cela n’est pas une théorie du complot… Qu’en est-il alors ?

Une commission d’enquête, celle de la NIST, rendît un rapport pour le moins biaisé, ignorant un certain nombre de questions qui se devaient logiquement d’être posées et répondues de manière objective. Ce rapport, mis en doute par certains de ses membres, s’est plus avéré être une une opération de maquillage, qu’une véritable enquête indépendante et scientifique.

Nous posons ici une liste de questions en résumé de celles que se posent à juste titre les gens qui pensent que la vérité n’a pas été dite sur ces évènements criminels et meurtriers qui ont endeuillés une nation entière.

 

  •  Comment 19 terroristes, connus des services de renseignement, ont-ils pu déjouer la sécurité de 4 aéroports, passer au travers du système de défense et d’interception du NORAD et mener à bien leur mission sans coup férir ?
  •  Comment ces mêmes terroristes ont ils pu déjouer la surveillance de 16 agences de renseignement américaines (dont la FBI, NSA et CIA) et des services alliés ?
  • Pourquoi les pistes des lanceurs d’alerte comme Sibel Edmonds du FBI et d’autres n’ont-elles pas été suivies, alors que ces “terroristes” étaient pour la plupart, connus de ces services ? Pourquoi les alertes des services de renseignement étrangers (notamment la Russie) n’ont pas été prises en considération ?
  •  Pourquoi Oussama Ben Laden n’a t’il jamais été officiellement recherché par le FBI pour les attentats du 11 Septembre ? A cette question la réponse du FBI est invariable depuis 2001: “il n’y a pas assez de preuves pour inculper Ben Laden de ces faits” ? L’intéressé lui-même avant sa mort en décembre 2001, a réfuté plusieurs fois en être le responsable.
  • Pourquoi n’y a t’il eu aucun avions du NORAD interceptant les avions détournés ?
  • Pourquoi n’y a t’il jamais eu d’enquête sur les mouvements boursiers et la revente massive dans les jours qui ont précédés les attentats, d’actions des compagnies aériennes qui seraient impliqueés dans les attentats ?
  • Où était George W. Bush ce jour, après l’aventure de la lecture du livre de la biquette dans une école de Floride ? Qui était en charge durant toute cette journée jusque dans la soirée ? Le vice-président Cheney ?.. Pourquoi ?
  • Pourquoi l’enquête officielle a t’elle ignorée pendant si longtemps l’effondrement d’un troisième bâtiment du WTC (le WTC7), alors que celui-ci n’a été touché par aucun appareil et n’était sujet qu’à des incendies mineurs ?
  • Pourquoi n’y a t’il jamais eu d’enquêtes approfondies sur la manière de l’effondfrement des trois tours ? Cet évènement en lui-même est un défi à toutes les lois de la physique connues et représentent le cas unique dans l’histoire ou trois grattes-ciels de structure métallique se sont effondrés et complètement pulvérisés suite à plusieurs heures d’incendies mineurs en regard de leur masse structurelle ? Ceci n’est JAMAIS arrivé auparavant, et n’est plus jamais arrivé depuis… sur un seul bâtiment, encore mois sur trois dans la même journée !
  • Pourquoi les ordres ont ils été donnés d’évacuer et de faire disparaître tous les traces et indices sur la zone du crime ? Pourquoi les poutrelles d’aciers et autres éléments de taille conséquente demeurant ont-ils été envoyé illico en Inde et en Chine pour destruction et refonte ?
  • Pourquoi l’enquête officielle n’a t’elle a aucun moment recherchée des traces d’explosifs sur les lieux du plus gros attentat de tous les temps ? Dans une enquête, toutes les approches doivent être envisagées, pourquoi la piste des explosifs fut-elle délibérément négligée ? Pourquoi un groupe indépendant de chercheurs ont-ils retrouvés dans des échantillons de poussières provenant du WTC une masse importante d’explosif de destruction sous la forme de nanothermite (explosif de démolition contrôlée de facture militaire) ?
  • Pourquoi les autorités n’ont-elles jamais diffusé des images probantes du Boeing percutant le Pentagone ce qui de toute évidence ferait taire toute spéculation du contraire?
  • Comment un avion de la taille d’un boeing a t’il pu laisser a l’impact un orifice de 5m de diamètre et se pulvériser, volatiliser sans laisser de traces tangibles que quelques débris ? Où sont les moteurs de l’appareil ?

La liste des questions est bien plus longue, mais ceci peut-être un résumé des questions légitimes que tout à chacun peut et doit se poser sur les attentats.

Une chose est sûre: il y a bien plus dans cette histoire criminelle que ce qu’on veut bien nous dire.

Ces évènements ont changé la face du monde, à commencer par la vie des familles des victimes de la tragédie et celle de tous les secouristes laissés pour compte depuis, étant intervenus pour sauver des vies humaines. Qui que ce soit responsable de ces attentats est responsable d’un des plus grands crimes de l’Histoire et nous devons à toutes les familles des victimes et à ceux qui souffrent toujours aujourd’hui plus qu’hier dans leur chair de ces évènements, de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire tomber le rideau de propagande qui les entourent, l’omerta mafieuse faisant ecran de fumée sur la vérité.

Personne ne sait vraiment ce qu’il s’est passé ce jour là et il est essentiel que les familles des victimes, comme elles le reclament depuis des années au travers de leurs associations et avocats obtiennent une nouvelle enquête indépendante afin de faire la lumière sur cette affaire de manière objective, ce qui n’a jamais été fait depuis 10 ans.

Le monde n’est pas devenu plus sûr depuis le 11 Septembre 2001 contrairement à ce que nous font croire les autorités impériales. Deux guerres durent depuis 8 ans (Irak) et 10 ans (Afghanistan), une autre a été déclanchée en Libye sous les effets boule de neige pervers de la “sécurité internationale”, les gouvernements occidentaux ont passé plus de lois liberticides contre leurs populations en 10 ans que dans toute l’histoire des démocraties représentatives… Nous vivons dans un état de peur induite au profit de l’industrie de la mort et de la sécurité totalitaire. Le 11 Septembre a été le catalyseur d’une nouvelle poussée impérialiste néo-coloniale de l’occident, le catalyseur de la politique néo-conservatrice fasciste du “choc des civilisations”… Le 11 Septembre a été “le nouveau Pearl Harbor” dont une frange idéologique du grand cirque impérialiste avait besoin pour lancer la phase finale de l’avènement de la gouvernance mondiale; l’évènement qui rallia les foules derrière un projet impérialiste de grande envergure, qui se déroule sous nos yeux complices depuis 10 ans…

Pour comprendre le monde d’aujourd’hui, il faut comprendre le 11 Septembre et traquer les véritables responsables. Tout ce que nous vivons aujourd’hui: guerres impérialistes, renforcement sécuritaire des appareils d’état, lois liberticides, détournement des médias et de la science, se fait au profit du petit nombre et aux dépends comme toujours de la vaste majorité.

Une question simple et ancrée dans le réel: A qui profite tout cela ? a qui profite le 11 Septembre ?

Lorsque nous répondons à cette question, nous sommes très proche de la vérité…

Doutez de tout, y compris de ce que vous venez de lire. Recherchez par vous mêmes. Il faut aller au fond de la question de ces attentats. Le jour où la vérité se fera, le voile sur cette “guerre contre la terreur” factice et induite tombera et les manipulateurs exposés.

C’est ensemble que nous devons travailler pour que ce jour arrive enfin !

 

 

 

 

11 Septembre: la version officielle s’effondre… comme les 3 Tours du WTC

Posted in 11 septembre, actualité, guerres imperialistes, média et propagande, N.O.M, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , on 9 septembre 2011 by Résistance 71

11 Septembre: Démolition contrôlée

L’art de la guerre

 

Par Manlio Dinucci

url de l’artice original en français:

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=26410

 

 

Que penseriez-vous si la police, après une explosion suspecte qui aurait fait écrouler une maison en tuant les gens qui y habitaient, avant toute chose enlevait et détruisait tout ce qui reste ?

C’est ce qu’ont fait, il y a dix ans, les autorités étasuniennes : elles ordonnèrent d’enlever immédiatement les structures en acier des tours écroulées le 11 septembre à New York. Aucun doute, dans la version officielle, que la cause ne fût l’incendie provoqué par l’impact des avions détournés par les terroristes. Les trois cent mille tonnes d’acier des tours furent en grande partie recyclées dans des fonderies asiatiques, sauf 24 tonnes données à la société Northrop Grumman (un des plus gros contractuels militaires du Pentagone) pour construire un navire-symbole, le New-York : le premier d’une nouvelle génération d’unités d’assaut amphibie pour la guerre globale au terrorisme, justifiée par l’attaque contre les tours jumelles qu’on a montrée en mondovision directe. Par contre, pas un gramme d’acier ne fût donné aux ingénieurs spécialistes de structures qui avaient demandé à examiner les colonnes et travées, pour en re-assembler quelques sections, afin de déterminer avec  certitude la cause de l’écroulement. « Une telle décision -déclara Frederick Mowrer de l’Université du Maryland, professeur d’ingénierie pour la protection contre les incendies- compromet toute enquête sur les écroulements. Je juge très inquiétante la rapidité avec laquelle ont été enlevées et recyclées des preuves potentiellement importantes » (The New York Times, 25 décembre 2001). Aucune tour de ce type, en fait, ne s’est jamais écroulée à cause d’un incendie. Le carburant des avions n’aurait pas pu développer une chaleur capable de fondre les massives colonnes d’acier et, de plus, ce carburant a brûlé en majeure partie à l’extérieur des tours si bien que, à l’intérieur du point d’impact, on voit des gens indemnes. La dynamique de l’écroulement des Tours jumelles et de la tour 7 (qui n’a même pas été touchée par les avions) -soutiennent différents experts- rappelle une démolition contrôlée, provoquée par des explosifs situés à l’intérieur.

Pour avoir soutenu ceci, le professeur Steven Jones, enseignant de physique, a été expulsé de l’Université Brigham Young (Utah). Il ne s’est cependant pas désisté. Avec une équipe dont font partie aussi des scientifiques d’autres pays, il a publié en 2009, sur la revue The Open Chemical Physics Journal (qui soumet à une révision scientifique tous ses articles à publier), une étude fondée sur l’analyse d’échantillons de poudre prélevés à Ground Zero. Ceux-ci révèlent la présence de thermite, une substance non explosive qui produit une réaction chimique à une température de 2.500 degrés Celsius, en capacité de fondre l’acier, en le coupant comme un couteau chauffé coupe le beurre. On voit sur une photo une colonne d’acier tranchée net, en diagonale, avec des coulures semblables à celles d’une bougie. Et, comme la thermite n’a pas besoin d’air pour brûler, la réaction continua pendant plusieurs jours à développer de la chaleur sous les décombres, alors que les pompiers les refroidissaient par des jets d’eau continus. C’est sur ces preuves et d’autres, toutes scientifiques, que se fonde l’étude du professeur Steven Jones qui a mis au défi les scientifiques soutenant la version officielle de réfuter la sienne. Ces derniers ont cependant refusé de la lire, en disant qu’ils n’avaient pas le temps de le faire. Mais la version officielle est en train de s’écrouler de la façon dont se sont écroulées les tours : comme un château de cartes.

 

Edition de mardi 6 septembre 2011 de il manifesto

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio