Archive pour 11 septembre ben laden

Vérité sur le 11 septembre: Extraits de la compilation de lettres d’experts envoyées au président Trump

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 septembre 2018 by Résistance 71


WTC: Destruction nucléaire

 

Vérité sur le 11 septembre

2 lettres d’experts aux présidents des Etats-Unis Donald Trump, parmi une compilation de 100 pages…

 

11 Septembre 2018

 

Source:

https://phibetaiota.net/wp-content/uploads/2018/07/911-POTUS-Final-101-Pages.pdf

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

1er extrait: lettre de Nicholas Kollerstrom: “Le 11 septembre organisé de l’intérieur, Oussama Ben Laden piégé, le FBI au courant” (page 34 du document)

Lettre choisie pour traduction par notre lecteur et intervenant Bernardo1871 que nous remercions de nous avoir communiqué le document pdf mis en source ci-dessus, dont nous n’avions pas connaissance.

Monsieur le président,

Oussama Ben Laden n’a rien eu à faire avec les attentats du 11 septembre 2001. Il est mort aux alentours du 15 décembre 2001 après avoir dénoncé les attaques comme étant le travail d’autres personnes et en offrant de se livrer pour être jugé en dehors des Etats-Unis (Les Talibans avaient offert de le livrer aux Etats-Unis pourvu que des preuves soient produites en regard de sa supposée culpabilité, aucune preuve ne fut jamais avancée).

Les derniers mois de la vie de Ben Laden, de juillet à décembre 2001, sont d’une importance capitale pour l’histoire du monde. En juillet, il résida pour une semaine dans un hôpital américain de Dubaï afin d’y subir des soins pour son infection rénale, comme ceci le fut rapporté par le quotidien français “Le Figaro”. Il a subi une opération le 4 juillet. Ceci fut rapporté dans les quotidiens “Le Monde” et “The Guardian” le 1er novembre de la même année, mais fut nié par la CIA, pourtant aussi rapporté par John Snow sur Channel 4 News. Snow a d’abord confirmé la nouvelle avec le médecin britannique de Dubaï qui traita Ben Laden, source: Martin Summers, des “London 9/11 Sceptics” et il rencontra là le chef de station de la CIA Larry Mitchell le 12 juillet. Bon nombre des membres de la famille Ben Laden vinrent lui rendre visite, “l’histoire qu’il était le vilain petit canard ne tient plus debout”, a dit de manière laconique Michael Ruppert. Il a quitté Dubaï le 14 juillet dans un jet privé. On n’a plus de nouvelle de lui jusqu’au 10 septembre lorsqu’il réapparait dans un hôpital militaire à Rawalpindi au Pakistan, sous protection militaire, une fois de plus pour sa dialyse (Naffeez Ahmed “The war on Freddom, How and why America was attacked on september 11th 2001”, 2002, p.223 ; Thierry Meyssan “9/11, The Big Lie”, 2002, p.107).

Le 12 septembre, un quotidien pakistanais rapporta le déni final d’OBL, qu’il ne fut pas impliqué dans les attentats du 11 septembre, puis le 16 septembre, l’assistant d’OBL envoya un message par fax à l’Afghan Islamic Press (Islamabad, Pakistan), qui fut diffusé par la chaîne Al-Jazeera au Qatar. Dans ce message, OBL déclarait: “Je déclare catégoriquement que je n’ai pas fait ceci”, ajoutant qu’il avait un accord spécial avec Mohamed Omar, le chef des Talibans en Afghanistan, qui lui interdisait d’être impliqué dans de telles activités politiques. Une semaine plus tard, le 22 septembre, il donna toute une série de plus longues réponses à des questions émanant du quotidien pakistanais “Ummaut”:

“Je ne fus pas impliqué dans les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis ni n’ai eu connaissance que de telles attaques seraient effectuées. Il existe un gouvernement au sein du gouvernement des Etats-Unis. Ceux-ci devraient essayer de tracer les responsables de ces attaques en leur sein même, vers ceux qui veulent faire de ce siècle, un siècle de conflit entre l’Islam et la Chrétienté. On doit demander à ce gouvernement secret qui a perpétré ces attaques… Le système américain est totalement sous contrôle des juifs, dont la toute première priorité est Israël et non pas les Etats-Unis… J’ai déjà dit que nous ne sommes pas hostiles aux Etats-Unis. Nous sommes contre le système qui rend les autres nations esclaves des Etats-Unis ou qui les force à hypothéquer leur liberté politique et économique.”

Il est de mon point de vue que le fait que les services de renseignement américains aient désigné Oussama Ben Laden comme coupable, est une complète fabrication, aussi fabriquée que les affirmations actuelles du renseignement américain que les Russes ont hacké les élections et que ceci est un des nombreux éléments sur lequel une nouvelle enquête indépendante pourrait se pencher.

Respectueusement vôtre

Nicholas Kollerstrom

2ème extrait: Lettre de Gordon Duff: “Les attentats du 11 septembre de NYC furent un évènement nucléaire réalisé par Israël et supervisé par Dick Cheney” (document page 61)

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Monsieur le président,

Les attentats du 11 septembre furent un évènement nucléaire, du moins en ce qui concerne sa partie new-yorkaise. Le 11 septembre 2001, des employés du ministère américain à l’énergie (Department of Energy, DoE) et de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique (AIEA) ont visité Ground Zero à New-York. Ils étaient habillés comme des employés utilitaires. Parmi eux figurait Jeff Smith, un de mes éditeurs bénévoles à Veterans Today (VT) et aussi inspecteur à l’AIEA. Jeff est un physicien des particules.

Des années après le 11 septembre, j’ai reçu des documents qui étaient supposément un rapport du DoE datant de 2003. J’ai contacté Jeff Smith et lui ai envoyé les documents qu’il partagea avec ses collègues du DoE à Los Alamos. Ils confirmèrent qu’ils avaient écrit ce rapport, qui avait été donné à la Maison Blanche, aux leaders politiques du congrès des Etats-Unis et au Pentagone. Le rapport stipulait qu’un certain type d’arme nucléaire avait été utilisé et que les armes avaient été fabriquées à partir de matériel nucléaire dérobé du dépôt Pantex à Amarillo au Texas.

J’ai reçu confirmation qu’il y avait eu une enquête du FBI et de la CIA sur un trafic nucléaire et ai reçu une confirmation indépendante que ceci était aussi lié à une enquête du FBI connue sous le nom du scandale de l’espionnage de l’AIPAC (American Israeli Public Affairs Committee). La membre du bureau directeur de VT, Gwyneth Todd, alors à la tête du bureau du Moyen-Orient pour le Conseil National à la Sécurité et assistante de Condoleezza Rice, a pris part à une opération arnaque qui prit alors dans ses filets un haut conseiller à la présidence qui passait des secrets nucléaires à Israël. L’enquête fut rapidement bâclée, les agents du FBI transférés et il y eut un attentat sur la vie de Gwyneth Todd. Elle se cache toujours maintenant. Non seulement des noyaux nucléaires furent volés, mais l’information technique permettant de  les classer et de les reconfigurer avaient été transférés à Israël par des hauts-fonctionnaires nommés par les administrations Clinton et Bush.

Les attentats du 11 septembre semblent avoir été faits par une force spéciale jointe israélo-saoudienne avec l’aide interne des plus hauts cercles politiques du gouvernement américain, opération qui fut “couverte” par un bon nombre d’éléments du gouvernement américain, menés par le vice-président Dick Cheney. Le degré d’implication d’éléments voyous de l’armée et des services de renseignement américains et leur complicité sur de multiples niveaux ce, de l’état-major des armées, jusqu’au simple surveillant de terrain, n’a pas encore été soumis à une véritable enquête.

Beaucoup de pays nous ont averti quelques mois à l’avance et le gouvernement des Etats-Unis était littéralement en guerre avec lui-même à partir de l’été 2001. Des chapeaux blancs étaient centrés sur une force spéciale combinée, basée à Fort Lee dans l’état du New Jersey, tandis que des chapeaux noirs, incluant le directeur de la CIA et les trois directeurs du FBI (passé, faisant fonction et Mueller) étaient tous engagés à essayer d’empêcher l’opération ABLE DANGER et d’autres éléments des chapeaux blancs qui essayaient de stopper l’évènement faux-drapeau planifié.


Vitrification de la roche à Ground Zero

En ce jour du 11 septembre 2001, il y eut d’autres attaques sur le pont George Washington et dans les tunnels Holland et Lincoln. Ceux qui étaient impliqués furent arrêtés et les arrestations qui furent faites sur le pont G. Washington, de nationaux israéliens armés ayant en leur possession plusieurs tonnes d’explosif, fut rapportée aux informations nationales. En tout, la force spéciale affrétée arrêta quelques 80 personnes, citoyens israéliens et saoudiens. Tous sauf 5, furent remis aux “officiels de Washington” et furent exfiltrés du pays. Alors qu’il fut rapporté que la famille Ben Laden était à bord de l’avion qui les transportait “en place sûre”, en fait la plupart des passagers de cet avion étaient des membres du Mossad, citoyens israéliens.

J’ai connaissance que la documentation du fait que le 11 septembre fut à la fois un évènement nucléaire et une opération faux-drapeau israélo-saoudienne avec l’aide interne du gouvernement des Etats-Unis, a été communiquée aux médias de masse, tous ont refusé de sortir du narratif officiel qui est une farce.

J’ai espoir que vous honoriez votre promesse de campagne électorale et que vous alliez au fond des choses de cette affaire et que vous utilisiez votre discours du 11 septembre 2018 pour libérer l’Amérique de l’influence de la fange sioniste et saoudienne.

Respectueusement vôtre,

Gordon Duff

= = =

Lectures complémentaires:

Au sujet d’un 11 septembre nucleaire

911_History_english

 


Vaporisation de poutres d’acier géantes

Publicités

Mort d’Oussama Ben Laden… Les demies-vérités du journaliste Seymour Hersh…

Posted in 11 septembre, actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , on 14 mai 2015 by Résistance 71

Seymour Hersh est un journaliste d’enquête respecté, mettant les « pieds dans le plat Ben Laden »… Questions: pourquoi maintenant ? Pourquoi des demies-vérités ? 

Quand on lève un lapin… On va au bout de l’affaire non ? Hersh fait-il partie (volontairement ou non) de ce que les services de renseignement appelle une opération de « limited hangout » (désolé l’expression française, si elle existe, nous échappe…), qui consiste à faire reconnaître des faits qu’on ne peut plus cacher par des tiers crédibles, afin de cacher des faits ou des raisons plus profonds ?…

— Résistance 71 —

 

Ben Laden est mort en Afghanistan en 2001 et non pas au Pakistan en 2011

 

Jim Fetzer / Press TV

 

13 Mai 2015

 

url de l’article original

http://www.presstv.ir/Detail/2015/05/13/410939/Osama-death-Afghanistan-t-Pakistan-

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un universitaire américain dit que l’affaire Oussama Ben Laden n’était qu’une “farce élaborée” ajoutant que le chef d’Al Qaïda est mort en décembre 2001 en Afghanistan et non pas en Mai 2011 au Pakistan.

James Henry Fetzer, professeur en retraite de l’université de Madison, Wisconsin et journaliste avec Veterans Truth Network a dit mercredi dans un entretien avec Press TV que le journaliste d’enquête américain Seymour Hersh ne dit que partiellement la vérité dans son dernier article au sujet de la mort de Ben Laden.

Dans l’article publié dans le London Review of Books dimanche, Hersh a écrit que le mensonge de haut niveau “demeure le modus operandi de la politique américaine, avec ses prisons secrètes, ses attaques de drones, ses raids de nuit de commandos, contournant la chaîne de commandement, et court-circuitant ceux qui pourraient dire non.

Le rapport affirme que des officiers de l’armée pakistanaise ont aidé les hélicoptères américains à pénétrer dans le pays et qu’un officiel de la sécurité pakistanais avait mené les commandos américains directement à Ben Laden sans aucune résistance des gardes.

Washington a annoncé le 2 Mai 2011 que Ben Laden avait été tué dans sa maison retranchée d’Abbottabad au Pakistan par des membres des forces spéciales américaines (Navy SEALS team 6) et des membres du service action de la CIA. Il était le fondateur d’Al Qaïda, l’organisation terroriste qui avait supposément revendiqué les attentats de 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Le professeur Fetzer a dit que Hersh ne dit pas toute la vérité. “La situation est en fait bien plus profondément dérangeante et je suis par conséquent assez surpris que Seymour Hersh ne l’ait pas bien comprise.

La réalité est que Ben Laden est mort le 15 décembre 2001 en Afghanistan. Il y fut enterré dans une sépulture non marquée en accord avec les traditions musulmanes ;des annonces mortuaires locales furent faites,” a t’il ajouté.

“David Ray Griffin, qui a écrit 10 livres au sujet du 11 septembre, en a parlé dans — Osama bin Laden Dead or Alive,” a t’il noté.

“Nicholas Kollerstrom, l’expert principale sur les attentats du 7 juillet de Londres et dont le livre Terror on the Tube est maintenant dans sa troisième édition, a publié un article intitulé: Osama bin Laden, 1957 – 2001,” a t’il déclaré.

Même Fox News a publié une note sur la mort d’Oussama Ben Laden le 26 décembre 2001, note que vous pouvez toujours trouver en ligne,” a t’il fait remarqué. (NdT: vous pouvez trouver cette note ici: wwwfoxnews.com/story/2001/12/26/report-bin-laden-already-dead/)

L’association ‘Scholars for 9/11 Truth’ que j’ai créée en décembre 2005, a publié des articles au sujet des faux enregistrements audio et des faux Oussama”, a ajouté l’universitaire américain.

Ce qu’a fait Obama est de tenter de détourner les questions d’alors sur son acte de naissance et que cette affaire quitte la une des journaux et essayait aussi de justifier d’autres actions qu’il avaiet entreprises.” Nous a dit le professeur Fetzer.

Toute cette affaire ne fut qu’une farce élaborée. Cela a fonctionné comme un théâtre politique, comme une pirouette de relation publique, en l’autorisant à proclamer qu’il avait éliminé l’homme le plus recherché de la planète”, a insisté Fetzer.

La vérité est qu’Oussama Ben Laden n’était pas responsable des attentats du 11 septembre 2001 (NdT: Ben Laden n’a JAMAIS revendiqué ces attentats, il n’était du reste pas officiellement recherché par le FBI en connexion avec ces faits…). Il est en fait décédé 10 ans avant son prétendu assassinat par les forces spéciales US. Ce à quoi nous avons eu droit de la part des médias ne furent que de simples rapports de la seconde mort d’Oussama Ben Laden,” a t’il souligné.

C’est pathétique. Mais le gouvernement américain a été réduit à rien d’autre que de mentir au peuple américain et de fabriquer toutes les affaires.

Les attaques du 11 septembre 2001, furent une série d’attaques aux Etats-Unis qui tuèrent près de 3000 personnes et causèrent plus de 10 milliards de dollars de dégâts matériels.
Les officiels du gouvernement américain estiment que ces attaques furent menées par le groupe terroriste d’Al Qaïda, mais beaucoup d’experts ont soulevé bien des questions au sujet de la version officielle des faits, disant que ces attaques étaient une opération faux-drapeau et que Ben Laden n’était juste que l’épouvantail et bouc-émissaire du complexe militaro-industriel américain.

Les experts pensent que des éléments au sein du gouvernement des Etats-Unis ont orchestré ou au moins encouragé ces attaques du 11 septembre afin d’accélérer la machine de guerre des Etats-Unis et de faire avancer l’agenda sioniste.