11 septembre nucléaire: introduction à une histoire secrète des mini armes nucléaires (VT)

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, documentaire, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 mai 2018 by Résistance 71

Lectures complémentaires sur le 11 septembre nucléaire:

Au sujet d’un 11 septembre nucleaire

 

 

L’histoire secrète des mini armes nucléaires

 

Introduction par Gordon Duff, Senior Editor avec Jeff Smith de l’AIEA et VT

 

3 mai 2018

 

Source: https://www.veteranstoday.com/2018/05/03/488735/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Depuis des documents en quelque sorte déclassifiés de l’AIEA:

Notes de l’éditeur de VT:

On nous a donné des bribes de matériaux en provenance de bon nombre d’enquêtes ; la plupart de ces infos mettent littéralement “le monde à l’envers”. Ceci provient de sources multiples, tout n’a pas les mêmes réponses. Nous avons observé que l’enquête originale sur les attentats de 11 septembre 2001, la vraie, fut un “préliminaire”, donné à la Maison Blanche, aux leaders du congrès des Etats-Unis, au Pentagone et à des juges clef. Lorsque le suivi de l’enquête fut fait, tout fut stocké pour ne pas être publié ni présenté. Ils ont voulu enterrer ce “11 septembre nucléaire” le plus profond possible.

Aujourd’hui, nous réécrivons l’histoire. Chaque article est un tout, certains furent écrits et publiés, d’autres pris de dossiers clefs et d’autres… comment dire, furent “officieusement” déclassifiés”. Nous avons établi et prouvé les thèses de physique et elles ont survécu à de multiples défis, nous avons aussi établi la vaste présence et existence d’un terrorisme nucléaire d’état, essentiellement centré autour d’Israël. Nous nous rapprochons également d’une explication plus “multinationale” des actions d’Israël alors que nous les voyons coopérer avec d’autres comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France dans le domaine de la technologie de l’armement.

Il a été établi il y a longtemps que ces trois nations ont injecté non seulement de la technologie, mais aussi des matériaux nucléaires, en Israël. Nous avons montré exactement qui l’a fait et comment ce fut fait et ce comme personne ne l’avait fait auparavant. A la fin, cette série, publiée en mon nom avec quelques articles de Veterans Today, devraient être lus et commentés par des universitaires et des scientifiques, des experts en sécurité qui prennent vraiment leur travail au sérieux. Nous avons rendu facile l’accès à de l’information qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Pour certaines personnes, naviguer dans l’entourage de VT n’est pas facile. Nous ne sommes pas dans le business de la vente de bouquins ni dans celui des remèdes miracles pour charlatans. J’ai déjà été informé par des “instances supérieures” que nos infos ont déjà changé le monde et que le terrorisme nucléaire n’est plus aussi attirant pour beaucoup depuis qu’il n’est en fait plus secret.

A cette occasion, je désire remercier tous ceux qui se sentent horriblement offensés par la vérité et les dégâts irréversibles que nous avons occasionnés à leur campagne de mensonge et de maquillage des faits. Ils ont fait avancer la cause de la reconnaissance de qui sont nos ennemis véritables et ce de manière dont ils n’ont probablement même pas idée…

= = =

“Ce ne fut pas long pour les scientifiques de réaliser qu’en créant le minuscule “noyau de l’armement” pour la bombe à hydrogène, ils créèrent aussi une micro arme nucléaire très légère qui pourrait être transportée par un simple soldat et ayant de multiples emplois possibles contre des cibles de haute valeur stratégique ceci incluant des centrales électriques et des ponts.

Moins de deux ans plus tard, la première des SADM [Special Atomic Demolition Munition] montrée en photo en haut du présent article fut mis en service opérationnel. La SADM “standard” qui en sorti, avait un noyau de Plutonium 239 dans un coffrage métallique d’uranium 238 non-fissile connu pour être un “réfléchisseur à neutron”.

Le Plutonium et le napalm brûlent sous forme de flash à la détonation, mais pouvez-dire qui est quoi ?

Lors du point critique de la détonation d’une munition de 10t équivalent TNT d’une SADM, cela bien entendu créait bien moins de radiations que l’énorme mal nommé “Little Boy” largué sur Hiroshima, mais produisait quand même un haut niveau de radiations résiduelles dangereuses. La majorité d’entre elles provenaient du “sale” réfléchisseur en uranium 238 de la SADM, qui, avec le noyau de Plutonium 239, explosaient en millions de particules une fois arrivés au point critique.

Ce même uranium 238 non-fissile produit toujours de dangereuses maladies aujourd’hui après avoir été tiré par les chars et les avions américains et leurs obus ou têtes de missiles à l’uranium appauvri sous-critique. Demandez voir aux gens en Irak ou au Kosovo à quel point cette saloperie peut vous rendre malade. Les années passèrent et des projets top-secrets furent mis en place aux Etats-Unis et en Israël pour remplacer les vieilles SADM et leur radioactivité excessive, culminant avec le développement et test réussis à la centrale nucléaire de Dimona en 1981, de “nouveaux micros engins nucléaires”. Utilisant une physique nucléaire avancée, les scientifiques trouvèrent le moyen de faire exploser les nouveaux engins “valises” sans utilisation d’uranium 238 comme réflecteur et enrichirent le noyau de plutonium 239 à 99,78%.

Ces mesures permirent la réduction considérable à la fois de la taille et du poids de l’engin, de cette nouvelle SADM, qui avait aussi un énorme avantage. Cette nouvelle micro arme nucléaire de Dimona fut la première arme critique qui pouvait être utilisée de manière “anonyme”. Disparu le sale réflecteur à neutron à l’uranium 238 et plus de pureté dans l’enrichissement du noyau de plutonium 239.

Le plutonium n’émet que des radiations alpha, qui sont de manière bien pratique, “invisibles” au compteur Geiger standard et en contraste avec ses cousines mortelles du rayonnement beta et gamma, alpha ne voyage qu’à quelques mètres de sa source et ne peut pas pénétrer la peau humaine. Rappelez-vous qu’une micro arme nucléaire est une petite arme en terme de masse critique ayant ses particules en nombre limité distribuées sur un grand secteur.

Vous devrez être dans une zone de l’ordre de 1m50 pour détecter une simple particule. Bien que les particules alpha ne puissent pas pénétrer la peau humaine, une telle radiation est extrêmement dangereuse si elle est inhalée parce que le Plutonium est la substance la plus dangereuse connue sur terre. Si vous en respirez une pleine bouche immédiatement après la détonation, vous serez mort en moins d’une heure, peut-être même en quelques minutes.

La preuve qui suit montre clairement qu’une mini bombe nucléaire semi-pure à l’hydrogène existait en 1958 et qu’elle a eu une bonne quarantaine d’années pour être raffinée. Le graphique dans le coin en haut à droite (cf article original) montre le seul diagramme publié d’une bombe atomique pour lequel la connaissance générale du public en matière d’armement nucléaire est connue. Ce n’est pas le type de bombe qu’on utiliserait pour la démolition des tours du WTC. Elle représente une bombe à hydrogène de seconde génération.

La bombe H montrée n’est pas une bombe à hydrogène pur qui est en fait très proche de la “bombe à neutron” déjà développée. En réalité, cette bombe H de seconde génération n’est rien de plus qu’une bombe à fission utilisée comme mise à feu avec la fusion d’hydrogène utilisée pour plus de puissance. Cette bombe produit le résultat connu du public, grosse puissance, radiations et des millénaires de dévastation radioactive. Elle est au moins vieille de 30 ou 40 ans, dernier modèle de technologie de seconde génération d’armes nucléaires qui a été mise au rencard pour des armes atomiques de 3ème génération à charge moins importante qui ont une plus longue demie-vie, un entretien plus facile et une source d’énergie incorporée.

Notez l’utilisation d’uranium appauvri dans l’armement. L’UA est utilisé dans l’enveloppe et comme container pour la réaction de fusion qui devient partie du matériau fissible. C’est important dans la pratique actuelle internationale de la bombe H de 3ème génération et de la bombe hybride à fusion. D’abord on a cru que l’enveloppe à l’UA et le container de fusion en UA ne feraient sûrement pas partie des armes de fin de 3ème et de 4ème générations qui furent le type d’armes utilisées pour la démolition des tours du WTC car elles sont trop sales (résidus radioactifs de longue durée) pour la bombe à hydrogène pur dont on avait besoin. Quoi qu’il en soit, des informations subséquentes des analyses de poussières, de fusion hybride, les vieux faits bien connus des bombes à fusion pure, les premières têtes nucléaires moins puissantes semi-pures, les bombes à neutron et la connaissance que les débris seraient retirés rapidement et l’information maintenue classifiée secret défense, rend n’importe lequel des scenario plausibles.

D’après Howard Morland dans son article “The Holocaust Bomb”, les bombes atomiques de seconde génération débutèrent en 1950 et devinrent standard en 1956 avec l’annonce par Eisenhower d’une bombe à 95% propre. En 1958, la bombe Mk-41C fut testée avec une charge de de 9,3 Mt, 4,8% de l’énergie résultait de la fission et 95,2 de la fusion. Des bombes H moins radioactives ou plus “propres”, demies-propres (moins d’énergie fissile et plus d’énergie de fusion) étaient alors connues et ne furent utilisées que pour des objectifs de test. Les bombes plus puissantes à fission nucléaire furent déployées pour usage avec la connaissance et la volonté d’infliger le plus de destruction possible aux “ennemis” sur des générations et sans aucune pensée pour les conséquences sur le reste du monde. Parmi quelques autres types de têtes nucléaires à hydrogène, fut développé l’arme atomique W54 en 1961. La W54 était une micro arme nucléaire qui pesait 23 kg et qui pouvait être tirée depuis une arme portable ressemblant à un bazooka modifié. Il y a eu différentes versions de la W54 allant de 0,01 Kt à 1 Kt (NdT: pour référence, la bombe d’Hiroshima faisait 20 Kt…). Entre le milieu des années 1950 et les années 1970 les deux types d’armes (grosse charge sale et petite charge propre) à hydrogène de seconde génération furent améliorés.

Des explosions nucléaires focalisées furent envisagées dès 1959. Samuel Cohen avait déclaré qu’une bombe à neutron de petite charge pouvait être construite pour diriger l’énergie et proposa ce concept il y a déjà plus de 35 ans. Une détonation souterraine de l’arme provoque aussi la possibilité de diriger le faisceau énergétique dégagé.

Vers 1960, La bombe H relativement pure fut modifié pour avoir des effets sélectifs créant ainsi la toute première arme nucléaire de 3ème génération: la bombe à neutron ou bombe à tête nucléaire avancée, essentiellement une bombe à fusion nucléaire. L’énergie déployée par une bombe à neutron était essentiellement le résultat d’une fusion utilisant du deutérium/tritium avec seulement un tout petit composant fissile pour déclencher la réaction de fusion nucléaire.

Les bombes à neutron sont faites pour relâcher au moins 85% de leur énergie sous forme de neutrons aux dépends du souffle de l’explosion et de la chaleur dégagée en comparaison avec les têtes nucléaires précédentes à fission-fusion. L’existence de bombes à neutron fut notée il y a environ une quinzaine d’années Ce fut durant cette période qu’un procès impliquant une affaire d’espionnage chinois força des révélations sur la bombe à neutron.

Peu de temps après, Reagan a déployé les W70 (des W54 améliorées), une version ayant une zone de puissance de 0,8 à 1,6 Kt. Au moins deux ans après le développement de la bombe à neutron, son test, déclassé de mai 1963, montre “le simple fait que les Etats-Unis soient “intéressés dans la recherche” d’un programme pour déterminer les caractéristiques d’une arme à radiation optimisée ou bombe à neutron”. La politique standard semble avoir été de développer l’arme, d’informer le congrès de son développement puis d’informer le public après qu’il ait été informé qu’il y avait un besoin pour cette arme.

Très peu a été dit sur les raffinements sélectifs des armes de 3ème et 4ème générations dans les 40 années suivant leur développement initial. Le fait que leur amélioration eut lieu est prouvé par l’existence de la bombe à neutron. Les effets des Pulsions Electro-Magnétiques (PEM ou EMP en anglais) ont été un autre sujet de préoccupation et de perfectionnement tandis que ces effets furent notés durant les tests nucléaires des années 1950, il y eut un intérêt plus marqué sur ces effets en 1962 avec la détonation en haute altitude produisant un massif effet PME. En novembre 1972, la phrase suivante fut déclassifiée des documents secrets: “L’existence d’armes à effets spécifiques comme par exemple à haute émission de rayons X, neutron ou gamma avec lesquels nous améliorons notre armement dans la zone haute,  sont utilisés pour endurcir les armes nucléaires contre les rayons X à haute énergie.”

A quel point une réaction nucléaire peut-elle être réduite ? Par des expériences hydrodynamiques pour déclencher la fusion, de petites explosions nucléaires ont été réalisées ayant une amplitude de quelques kilos de TNT équivalent. Comme nous l’avons noté ci-dessus, en 1961 fut réalisée une arme de 0,01 Kt (NdT: la référence en la matière est la bombe larguée sur Hiroshima en 1945 qui avait une puissance de 20 Kt c’est à dire une puissance équivalente à la détonation de 20 000 tonnes de TNT. 1Kt = 1000t de TNT, donc une arme de 0,01 Kt = 10t de TNT). En 1956 fut déclassée l’info sur Tamalpais ayant une charge de 0,072 Kt.

Avant la démolition des tours du WTC en 2001, le plus grand bâtiment qui fut implosé en démolition contrôlée a été la grande galerie marchande de l’Hudson qui faisait environ 205 000 m2 sur 33 étages et qui demanda une charge explosive répartie de 1,2t.

Les bâtiments du WTC étaient bien plus grands et résistants que le bâtiment de l’Hudson, mais il est douteux qu’une bombe de plus de 0,01Kt ait été nécessaire pour vaporiser les 47 colonnes centrales faites pour soutenir un poids total bien supérieur à celui du bâtiment entier.

Voici la liste (partielle) des informations que ce programme de développement d’une charge nucléaire de 0,01Kt a produit:

  • Rayon maximum de la boule de feu: 25,4m
  • Temps maximum de la pulsion lumineuse: 0,011 seconde
  • Rayon maximum d’explosion aérienne de la boule de feu: 10,6m
  • Temps maximum de la température maximum: 0,0032s
  • Superficie de l’exposition aux radiations: 0,35km2
  • Effets de l’onde de choc: 0,35kg/cm2
  • Détonation souterraine: diamètre de 17m donnant une magnitude de 3,52 sur l’échelle de Richter.

La portée des dégâts dûe à la radiation thermique est considérablement réduite par les nuages, la fumée ou toute autre matériau obscurcissant. Les détonations de surface sont connues pour réduire de moitié la radiation thermique. Une bombe à neutron produit bien moins d’énergie de souffle et thermique qu’une bombe à fission de la même charge en étendant son énergie par l’augmentation de la production de neutrons. Même les plus vieux modèles de bombe à neutron produisent très peu de retombées radioactives de long terme, mais ont produit une radiation induite considérable lors de détonation terrestre. La demie-vie induite des radiations est très courte et est mesurée plutôt en jours qu’en années.

Résumons l’information connue: on a à faire avec une explosion souterraine d’une bombe à hydrogène pur ou semi-pur d’une charge de 0,01Kt à radiation dirigée et à résidus minimum ayant une dispersion radioactive améliorée, le plus probablement à neutron, car cette radiation serait absorbée par le sol et le bâtiment et qui diminuerait les effets d’onde de choc et de température.

En 1993, Joe Vialls expose certains faits au sujet d’explosions simples qui étaient très similaires à celles des explosions du WTC en 2001. L’article intitulé “Micro Nukes in London” ou “Mini armes nucléaires à Londres”, note l’utilisation soudaine d’explosions massives dans les districts d’affaire par l’IRA avec la mention brève de l’explosion du WTC de 1993. Dans le supposé premier attentat à la bombe par l’”IRA”, un témoin oculaire déclara: “Le sol trembla sous nos pieds. Il y eut un flash très intense et une très haute colonne de fumée verticale.”

Information importante sur la SADM de classe W54

Tandis que le gouvernement parlait aux médias de l’utilisation d’une bombe conventionnelle, il y eut un filmage accidentel d’une équipe d’enquêteurs en complète tenue anti-radiation sur les lieux de l’attentat. La description du cratère créé par la seconde explosion révèle un trou de 18m de diamètre et de 12m de profondeur. Les dires des physiciens Galen Winsor, John McPhee et Theodore Taylor sont prophétiques dans l’utilisation de micro armes nucléaires. Taylor spécifiquement note l’utilisation future d’un micro nuke comme celui du WTC dès 1973. Un autre cratère de 7m de diamètre et d’1m50 de profondeur est noté dans l’article “Bali Micro Nuke, the lack of radiation confuses experts”. Dans les 48 heures qui suivirent, le gouvernement de Bali trouva des traces d’explosif C4. Puis s’en vint la version révisée des explosifs juchés sur des bonbonnes de gaz. Après avoir échoué d’expliquer les faits notés, la théorie suivante fut celle d’explosifs au napalm.

L’explication finale de Londres citait une source fiable qu’un type mélangé de bombes de l’IRA fut utilisé. Pourtant demeuraient d’importants problèmes à élucider avec cette théorie que l’IRA avait fait exploser plus de 500kg de cette mixture et qu’il n’y avait aucun cratère d’explosion. La bombe américaine BLU-82 utilisée pour créer des clairières dans la jungle vietnamienne pour que les hélicoptères se posent, contient 6,3t d’explosif militaire hautement raffiné avec un additif d’aluminium pour l’augmentation de chaleur, mais qui ne provoque pas de cratère. L’explosif contenu dans un container d’1cm d’épaisseur est parachuté sur la zone et est mis à feu à environ 50cm du sol. Quelques 40 personnes se trouvant suffisamment proches de l’explosion se retrouvèrent vaporisées sans laisser de traces. Des analyses de la bombe israélienne de 0,01Kt produite à Dimona sont aussi produites dans cet article. D’après les informations présentées, la bombe utilise un Plutonium 239 hautement enrichi, pur à 99,78% qui n’émet que des radiations alpha qui sont invisibles sur la plupart des compteurs Geiger.

Un autre article de Vialls parlant du supposé attentat à la voiture piégé de l’ambassade australienne de Djarkarta “Zionists Nuke the Australian Embassy in Indonesia,” révèle plus d’informations signifiantes sur les attributs nucléaires de cette explosion. Une caméra de surveillance a enregistré l’explosion nucléaire souterraine et est inclue dans l’article. Il y a des photos du champignon résultant de l’explosion en comparaison avec un champignon nucléaire typique. Le cratère laissé par l’explosion était de 6m de diamètre et près de 3m de profondeur. Des photos et de l’information sur la mise à feu par les forces spéciales américaines de deux camions chargée de plus de 500kg de composés de gasoil et de nitrate d’amonium sont montrées. Bien des liens de la couverture spéciale de Vialls sur des attentats à la bombe “terroristes” à travers le monde sont inclus à la fin de l’article.

Toute attaque terroriste à la bombe ayant une capacité de moins de 6,3t d’explosifs et qui crée un cratère est une explosion thermonucléaire jusqu’à preuve du contraire.

——————

“Il est pratiquement impossible d’obtenir une fission nucléaire avec l’U-238 sauf sous un gros flux de neutrons, qui est, sous conditions normales, un matériau à fission mais non fissile ; les matériaux fissiles appartenant à une certaine classe capable de fission spontanée sous certaines augmentations quantitatives et cinétiques de densité et autres considérations, comme cela est possible avec l’U-235 et le Plutonium 239 traditionnels.

Quoi qu’il en soit, l’U-238, aussi appelé uranium appauvri (UA), en l’occurence l’U-238 qui a pas mal suinté de son contenu fissile U-235, est sujet à la fission nucléaire sous un lourd flux de neutrons, qui le fait passer en plutonium 239 lorsqu’il est délibérément utilisé dans l’emballage de l’ensemble de fusion d’une arme thermonucléaire (bombe H).

Les armes nucléaires A FAIBLE CHARGE, produisant une faible énergie (entre quelques tonnes et quelques centaines de tonnes d’équivalent TNT), combinées avec une implosion électro-magnétique utilisant de lourds champs (électro-magnétiques) générés par des Générateurs de Compression de Flux (explosif), peuvent même produire de minuscules quantités de fission au Pu-239 et sont aussi beaucoup plus efficaces dans le pourcentage de matériau de matériel fissile qu’elles parviennent à fissionner lorsqu’elles sont mises en action ; ainsi les retombées radioactives sont faibles et la “bombe à neutron” qui est une sorte de mini arme nucléaire, produit un flux de neutrons à haute densité qui peut pénétrer les blindages ainsi que les endroits sous-terrains fortifiés. Ce sont ces armes qui ont vraisemblablement tué les soldats irakiens dans leurs bunkers souterrains au Koweït avant qu’ils ne soient ensevelis au bulldozer.

Afin de détruire le WTC de New York, il fallait contrôler l’effet, la charge énergétique et l’expansion de l’angle d’explosion. En octobre 2001, un tremblement de terre de magnitude 3 fut enregistré au Pakistan occidental (près des champs de batailles de l’Afghanistan) et il fut rapporté par plusieurs médias comme la possibilité de l’explosion d’une arme nucléaire tactique sous la forme d’une bombe démollisseuse de bunker. Des bombes classiques ne peuvent pas provoquer ce type d’onde de choc ; mais il n’y eut aucun enregistrement d’un plus haut niveau radioactif dans les zones avoisinantes.

Ainsi, ce fut attribué à la détonation concomitante des bombes sous-terre. Cela peut causer un choc enregistrable de 3 sur l’échelle de Richter et ne jamais causer une augmentation du niveau de radiations dans le voisinage de la zone. Si vous avez déjà réussi la bombe dans un briseur de bunker, vous pouvez utiliser le même type d’arme dans l’attaque du WTC. Vous pouvez faire exploser la bombe vers le haut au lieu de vers le bas. Des bombes conventionnelles briseuses de bunkers sont déjà développées et leurs effets et expansion énergétique peuvent parfaitement être contrôlés. Si vous utilisez une mini bombe nucléaire au lieu d’une ordinaire, alors vous pouvez utiliser un mini nuke pour démolir le WTC de manière profondément secrète.

Publicités

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: Riposte sur le Golan… Sévère mise en échec de l’entité sioniste (Al Manar)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 13 mai 2018 by Résistance 71

Golan occupé: Israël frappé au cœur !

 

Al Manar avec Press TV

 

13 mai 2018

 

Source: http://french.almanar.com.lb/890485

 

Aux premières heures du jeudi 10 mai, quand Israël a pris pour cible de ses missiles l’armée syrienne à « Al Baath » et à « Khan Arbaa », il ne croyait sans doute pas avoir à faire face à une riposte d’une telle envergure. Mais les Israéliens ont eu tort : la reprise de la Ghouta orientale, l’évacuation réussite de plus de 30.000 terroristes vers le nord et le retour de la sécurité dans la banlieue de Damas auraient dû les avertir : l’armée syrienne et ses alliés n’attendaient que l’heure zéro et c’est Israël lui-même qui l’a fait sonner.

Dans les minutes suivant la frappe israélienne contre Quneitra, une première salve de 53 missiles s’est abattue sur le nord du Golan occupé : les sites les plus sensibles de Tsahal et de son appareil de renseignement ont été visés. Certaines sources évoquent un bilan préliminaire de plus de 50 morts et blessés. Ce premier coup, d’une violence inouïe a suffi pour prolonger le QG de l’état-major israélien dans l’effroi : sept chasseurs bombardiers israéliens ont alors décollé pour frapper Damas et Quneitra puis encore Damas, Quneitra et Homs. Mais les frappes n’ont pu venir au bout de la riposte anti-israélienne : les unités de l’armée syrienne ont alors tiré 12 missiles tactiques cette fois contre Jabal al-Cheikh, là où se situent des sites ultrasensibles. Cette deuxième vague de tirs de missiles a poussé l’armée de l’air israélienne à s’activer plus et a impliqué 28 avions de combat. Les F-15 et les F-16 ainsi partis bombarder Damas, Homs et Quneitra, ont tiré quelques 60 missiles dont « Spike Nlos » plus 10 missiles sol-sol. Sur un total de 70 missiles, la DCA syrienne en a intercepté 62.

Les renseignements fournis par l’armée syrienne et confirmés par Moscou relèvent une réelle défaillance du bouclier antimissile israélien : seuls entre 8 à 10 missiles israéliens ont échappé à la chasse syrienne, s’abattant sur un stock d’armes et une batterie de S-200. Si Israël affirme avoir intercepté la totalité des missiles tirés contre le nord du Golan via Dôme de fer, les réalités sur le terrain n’attestent pas cette version. Au matin du jeudi 10 mai, les sites proches de la Résistance ont publié la liste des sites israéliens visés au Golan. Trois jours plus tard, de nouvelles révélations émanent des sources bien informées qui expliquent le pourquoi du « mutisme » observé par les milieux proches de l’armée israélienne.

Le nord du Golan, soit la principale cible des missiles de la Résistance fait partie des zones les plus sensibles et les plus stratégiques en Israël. C’est là où Israël a réuni un ensemble significatif de sites militaires et de renseignement militaire. Il s’agit des bases « chargées surtout de traitement, d’analyse « immédiate » des données ». Des dizaines de missiles tirés jeudi contre le nord du Golan a surtout nui à ce « pilier du renseignement de l’armée israélienne ».

C’est sur base de ces données que l’appareil militaire et sécuritaire d’Israël agit et entreprend ses démarches pour réduire au maximum les « menaces potentielles » : suivant ces données, Israël a été capable depuis le début de la guerre en Syrie de « suivre pas à pas à la fois l’armée syrienne et les terroristes en Syrie à une profondeur de 85 kilomètres et ce sont des informations de ce genre qui ont souvent aidé les terroristes dans leurs opérations contre l’armée syrienne et ses alliés. Bref, les données liées au transfert de troupes syriennes ou d’équipements ou encore les données liées aux bases militaires syriennes dans l’ouest de la Syrie et sur les frontières syro-libanaises étaient toutes traitées dans le nord du Golan occupé à l’intérieur des sites qui ont fait l’objet de tirs de missiles le jeudi 10 mai.

Des informations concordantes font d’ailleurs état de la mort des dizaines d’officiers et techniciens d’élite qui travaillaient sur ces sites au moment de l’attaque. Selon des sources liées au Hezbollah, Israël s’était préparé à une riposte de la Résistance, mais ne croyait pas que celle-ci vise avec une si haute précision « son Renseignement militaire en plein cœur ». Tel-Aviv croyait surtout que l’attaque ciblerait ses zones frontalières avec le Liban comme par le passé. Et dire qu’Israël s’est permis des « centaines de raids aériens et balistiques » depuis 2011 pour « couper court à tout accès de la Résistance aux armes nouvelles » . L’opération du 10 mai a été le fruit de sept ans de guerre menée par le gouvernement syrien et la Résistance contre le camp atlantiste. Et vu les résultats, les dés sont déjà jetés.

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Les antennes 4 et 5G, nanotechnologie et puce RFID…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 12 mai 2018 by Résistance 71

Les grandes lignes de ce développement technologique du Nouvel Ordre Mondial et de sa dictature technologique avaient déjà été décortiquées dans ce documentaire (à notre avis son meilleur et de loin) d’Alex Jones en 2007: “End Game, Blueprint for Global Enslavement” ; du temps où A. Jones était encore pertinent et avant qu’il ne se vende pour continuer d’exister.

La vidéo de “End Game” en VOSTF:

https://www.youtube.com/watch?v=deLDJhK8Ny4

~ Résistance 71 ~

“Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société finirait bientôt par ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire ; et cette affaire, l’affaire de tous les pouvoirs établis, serait de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins toujours plus stupide et par conséquent plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction.”

~ Michel Bakounine ~

 

Les micro antennes relais indécelables 4G et 5G de l’ANFR s’installent partout en France pour préparer l’agenda 21  et ses compteurs linky, smart cities, voitures intelligentes, la transhumanisation et la puce RFID sous cutanée (peut-être déjà dans les vaccins)

 

Source anonyme

 

12 mai 2018

 

L’ANFR installe des micro antennes relais 4G (4ème génération) pour les compteurs intelligents sans que les français s’en aperçoivent  car elles sont faciles à camoufler pour cacher aux français qu’ils sont déjà dans une smart grid big brother

l’ANFR installera aussi des micro antennes relais 5G super camouflés dans le paysage urbain sans que les français s’en aperçoivent en 2020 

Toutes ces micro antennes relais 4G et 5G sont faits super petits exprès pour être camouflés facilement dans le paysage urbain et pour empêcher les français de réclamer leur enlèvement (car si on ne sait pas où se trouvent les antennes relais, on aura du mal à les dénoncer), et les micro antennes relais 4G seront transformés en micro antennes relais 5G en 2020 pour préparer le puçage des êtres humains

Les paysans sont déjà obligés de pucer leurs animaux d’élevage sous peine de sanctions financières

https://jefklak.org/vivant-ne-sera-puce/

http://section-ldh-toulon.net/pucage-des-moutons-pucage-des.html

http://contrelepucage.free.fr/

Les citadins obligés de pucer leurs toutous

https://wamiz.com/chats/actu/puce-electronique-obligatoire-pour-vos-animaux-des-2011-1146.html

Les multinationales de puces RFID vendent des milliards de merdes de puces RFID https://www.planetoscope.com/electronique/1482-production-mondiale-de-puces-rfid.html et ne sont pas près de s’arrêter car tout est prétexte au puçage pour pouvoir vendre leurs merdes de puces RFID à tout prix  et faire grimper leur chiffre d’affaire, et pour tracer les objets, animaux et dans l’année 2030 ce sera les humains, voilà pourquoi ils préparent l’ère transhumaniste en faisant planter des micro antennes relais 4G ou 5G partout.

L’ANFR impose partout la 4G qui est 30% plus cher que la 3G 

https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20121023trib000726672/les-forfaits-mobiles-4g-plus-chers-de-10-a-20-que-la-3g-en-grande-bretagne-.html

et pourtant, les français ne perçoivent aucune différence entre la 3G et la 4G

http://www.lesmobiles.com/actualite/15482-plus-d-un-francais-sur-deux-ne-percoit-pas-de-difference-entre-3g-et-4g.html

La 4G c’est donc pour permettre les objets connectés (compteurs intelligents)

la 5G prochaine étape c’est pour permettre les humains connectés (transhumanisés) et également les objets connectés big brother (voitures intelligentes de Google, robots tueurs, drones tueurs, maison intelligente qui vous empêche de sortir avec sa porte intelligente 

https://www.francoischarron.com/deverrouiller-sa-porte-avec-son-telephone-intelligent-et-sa-serrure-kevo/-/RxGkae4duc/ et ses fenêtres intelligentes https://www.tomsguide.fr/actualite/fenetre-intelligente,47607.html piratés à distance comme les gosses de Mary Poppins enfermés dans le placard magique)

Vidéo de micro antennes relais 4G camouflés sur un abribus à Annecy

https://videos2.next-up.org/ANFR_Experimentation_Annecy.html

photos d’antennes relais 4G

http://blogwifi.fr/wp-content/uploads/2013/12/4g_monwifi.png

http://img.clubic.com/08026480-photo-4g-logo-antenne-relais-frequences.jpg

schéma de la micro antenne relais 4G

https://www.monpetitforfait.com/telephonie-mobile/22181-micro-antennes-4g-test

http://www.itabnav.fr/1108-large_default/kit-wifi-hotspot-34g-petite-antenne.jpg

photo d’une micro antenne relais (voir en haut à droite en agrandissant l’image)

http://www.next-up.org/images/ANFR_experimentation_micro_antennes_relais_abribus_Imperial_Annecy_1920_v11_02_2017_DSCN6969.jpg

Les abribus vont accueillir les premières « micro-antennes » 4G, l’ANFR souhaite expérimenter les « micro-antennes ». Une première expérimentation va viser les abribus. photo de l’antenne relais 4G http://images.frandroid.com/wp-content/uploads/2017/01/abribus1.png

http://www.frandroid.com/telecom/406662_les-abribus-sont-accueillir-les-premieres-micro-antennes-4g

https://lafibre.info/4g-orange/4g-lanfr-lance-une-experimentation-dimplantation-de-micro-antennes/

photo d’une micro antenne 5G

http://www.phonandroid.com/5g-voici-quoi-ressembleront-antennes-installees-partout-ville.html

antennes relais dissimulées en fausses cheminées

http://filterman.esy.es/gsm-253_lorient_charles_de_gaulle-b.jpg

La 4G est donc une arnaque financière qui sert à financer la 5G big brother (la 4G et la 5G se ressemblent, ce sont tous deux des micro antennes super polluantes qui peuvent être collés sous vos fenêtres sans que vous le sachiez http://web.next-up.org/email.php?id=7537&cv=nMmelMym0RyrLwFfsCgp&xid=Tk7LBj10TqcHwBLOvJuQ&jid=rliHn40k92925JcM3bJU&eid=combalinky%40yahoo.fr&code=IhTRBdxFMe&idenv=7531) qui elle coûtera tellement cher, que seuls ceux qui ont les moyens pourront avoir accès à internet. De plus les opérateurs qui déploient la 5G disent qu’ils mettront fin à la neutralité du net, ce qui signifie que les français devront payer pour chaque site qu’ils souhaitent visiter sur internet. 

Donc l’accès au savoir sera perturbé à travers le web.

Rien d’étonnant de la part d’un pays qui veut empêcher ses jeunes d’aller à l’université avec le site Parcours Sup et la loi de sélection qui vise à limiter les places selon les besoins des entreprises https://www.publicsenat.fr/article/politique/universite-le-senat-conditionne-les-capacites-d-accueil-en-licence-aux-debouches. 

Ils ont peur que les jeunes s’auto-forment sur le net après la fermeture des facs aux lycéens, et ont peur que les lycéens puissent créer leurs propres entreprises indépendantes grâce aux connaissances en autodidacte sur le net. Donc non seulement, ils ferment les universités à 90% des lycéens https://www.youtube.com/watch?v=UWCo5mwyKno, mais ils ferment aussi le net pour empêcher les jeunes de s’auto former par eux-mêmes.

Les micro antennes relais 4G  que l’ANFR installe en ce moment en secret dans toutes les villes françaises c’est pour préparer la future installation des micro antennes relais 5G qui permettront les humains pucés transhumanisés contrôlés à distance, les  robots policiers contrôlés à distance dans les villes, les drônes policiers dans les villes, les voitures intelligentes qui peuvent être piratés à distance, les frigidaires intelligents, armoire intelligente, bref le cauchemard des objets et humains connectés quoi….

Alors que les antennes relais 2G et 3G sont de grands poteaux faciles à repérer de plusieurs mètres, il n’en est pas de même pour les micro antennes relais 4G.

Les antennes relais 2G ou 3G n’émettent pas d’ondes quand il n’y a aucune communication,donc elles sont moins polluantes que la 4G qui émet des ondes en permanence 24h/24, 7j/7 même quand personne n’utilise de téléphone portable ou d’internet.

Donc, les antennes relais 4G émettent des ondes en permanence, même si tous les habitants débrancheraient leur live box d’internet, fermeraient leur téléphone portable, bref, il serait quasiment impossible pour un mec qui vit sans objets connectés de vivre sans ondes, avec une antenne relais 4G à côté.

Pour les électro-sensibles, cette invention de micro antennes relais difficilement détectables, c’est pour rendre l’invasion des ondes plus faciles, afin que si les gens ont des cancers,   personne ne puisse  accuser du doigt les antennes relais, donc c’est pour cela que l’ANFR a eu l’idée de créer de micro antennes relais que les habitants ne pourraient pas détecter. 

Ainsi si certains commencent à avoir les effets secondaires d’une proximité d’avec les antennes relais, on vous dira, qui vous prouve que ce sont les antennes relais ? Il n’y en a pas. (bah oui, puisque les micro antennes relais seront super bien camouflés dans le milieu urbain)

Et oui, car Les antennes relais 4G sont de micro antennes faciles à camoufler dans le milieu urbain. Donc qui dit camouflage d’antennes relais, dit camouflage de preuves que ce sont les antennes relais qui provoqueront le cancer des habitants :

« Le but de cette expérience est simple : tester la capacité des micro-antennes à suppléer les antennes principales (ici on parle du remplacement des antennes relais 2G ou 3G par les micro antennes relais super polluantes 4G). Afin de pallier les défaillances de la couverture 4G sur le territoire, l’Agence Nationale des Fréquences envisage d’utiliser le mobilier urbain. Les petites antennes 4G devraient effectivement, à terme, être disposées sur les abribus et panneaux publicitaires par exemple. »

https://www.monpetitforfait.com/telephonie-mobile/22181-micro-antennes-4g-test

l’ANFR a par exemple camouflé de micro antennes relais 4G en les intégrant sur les abribus JC Decaux à Annecy.  le problème est que les personnes dans l’abribus ont carrément leurs têtes juste sous les micro-antennes relais camouflées dans un cylindre en matériaux composite, dont le couvercle du dessus et le fond sont eux aussi en matériaux composite pour bien laisser passer les ondes.Ces micro antennes relais 4G émettent des ondes supérieurs à ce qui est conseillé par la directive européenne. Donc pollution électromagnétique cancérigène et invisible pour les habitants. 

https://videos2.next-up.org/ANFR_Experimentation_Annecy.html

Dans un deuxième temps ces micro-antennes relais ont vocation d’être modifiées en 5G pour la nouvelle société du tout contrôle des individus dans la ville intelligente voulu par les oligarques.

Cette expérimentation sous couvert d’amélioration du très haut débit mobile s’inscrit dans la perspective du passage à la 5G en dizaines de Giga Hertz pour une très forte augmentation des connexions et des débits nécessaires notamment pour les connectivités de la télévision sur mobile, des téléchargements, des voitures autonomes, de la prolifération exponentielle de tous les objets connectés ainsi que les puces RFID présentes sur les personnes souvent à leur insu.

https://videos2.next-up.org/ANFR_Experimentation_Annecy.html

La 5G tout comme la 4G sont des micro antennes relais, c’est à dire des cellules intelligentes camouflés partout  dans le mobilier urbain (abribus, mur d’immeubles en dessous des fenêtres des habitants, sur les murs des magasins, etc… pour contrôler les humains transhumanisés (pucés) et les objets connectés, et maisons intelligentes.

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

Sous prétexte d’améliorer les services d’internet, l’ANFR Installe des micro antennes relais 4G partout. Mais les français s’aperçoivent  bien que la 4G n’est pas du tout nécessaire, et préfèrent la 3G

http://kulturegeek.fr/news-41440/passage-3g-4g-plus-francais-voit-aucune-difference-dusage

Alors pourquoi l’ANFR insiste tellement pour installer des micro antennes relais 4G alors que les français n’en ont pas besoin ?

Tout simplement parce que l’installation de la 4G c’est pour préparer l’arrivée de la 5G nécessaire pour suivre les humains pucés avec la puce RFID  avec l’agenda 21 des villes intelligentes. 

Puçage RFID humain désormais en France. La démocratie est mal barrée…

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pucage-rfid-humain-desormais-en-168537

La France veut copier le modèle économique suédois

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/10/vive-le-modele-suedois_1815026_3232.html

La Suède sans argent liquide à partir de 2021

https://challenge-news.com/fr/actualit%C3%A9s/billet/la-su%C3%A8de-sans-argent-liquide-%C3%A0-partir-de-2021-mythe-ou-r%C3%A9alit%C3%A9.html (article censuré)

Un complexe de bureaux high-tech suédois a proposé aux salariés des entreprises locataires de se faire implanter des puces RFID pour passer les portillons de sécurité, utiliser les photocopieurs et même payer leurs consommations à la cafétéria.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-des-puces-rfid-greffees-dans-la-paume-de-salaries-suedois-60182.html

La Suède bénéficie d’un des réseaux 4G les plus étendus du monde occidental

http://www.expat.com/fr/guide/europe/suede/13427-telephone-et-internet-en-suede.html

Dans tous les pays où la 4G est déployée comme la Suède, il y a déjà le puçage des êtres humains qui est constaté.

Il faut donc empêcher le déploiement des micro antennes de la 4G et la 5G en France si on veut empêcher le puçage des êtres humains.

Cela sert à rien d’attendre qu’ils viennent installer les micro antennes relais 4G ou 5G, elles sont petites et camouflables dans le mobilier urbain (murs d’immeubles, abribus), donc personne ne s’en apercevra de leur installation, faudrait les faire refuser par avance.

« Comment remettre en cause la légitimité d’une installation d’antenne-relais ?

1. Se réunir en collectif ;

2. Ecrire au maire de sa commune le courrier suivant, accompagné des pièces jointes fournies ;

3. Organiser une réunion publique d’information sur la toxicité actuelle des antennes-relais de téléphonie mobile ;

4. Convier les riverains, les responsables politiques locaux ainsi que la presse 

https://www.robindestoits.org/Comment-remettre-en-cause-la-legitimite-d-une-installation-d-antenne-relais_a230.html

Sans compter que Internet deviendra super chère avec la 5G, 5G= dictature, car les opérateurs veulent la fin de neutralité du d’internet avec la 5G, donc compteurs intelligents= dictature 

Internet n »est pas gratuit. Pire encore, Internet est de plus en plus cher déjà avec la 4G. 

Et avec la 5G, ce sera  la fin de l »internet illimité pour tous

http://www.leparisien.fr/une/internet-vers-la-fin-de-l-acces-illimite-pour-tous-21-08-2011-1573112.php

« La 5G (La 5ème génération de standard pour la téléphonie mobile) est

susceptible de mettre fin à la connexion « gratuite » à Internet que permet

aujourd’hui le Wifi, par exemple. Le bluetooth, le Wi-Fi, la 4G… Tout serait

fusionné en un seul réseau, dont l »accès, évidemment, serait tarifé. »

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

Les opérateurs veulent même augmenter le prix, avec l »avènement de la 5G et

mettent fin à l »internet illimité à partir de 2020. La fin de l »internet

illimité rendra impossible toute consultation pour les citoyens de leur

consommation d »électricité.  « La 5G (La 5ème génération de standard

pour la téléphonie mobile) est susceptible de mettre fin à la connexion

« gratuite » à Internet que permet aujourd’hui le Wifi, par exemple.  Tout serait fusionné en un seul réseau, dont l »accès, évidemment, serait tarifé. »

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

Les compteurs intelligents et les villes intelligentes menacent la

démocratie. Pourquoi ? Parce que les opérateurs d »internet 5G qui travaillent

avec les opérateurs d »énergie (électricité, gaz, eau) ont réclamé la fin

de la neutralité du net en 2020 pour l »avènement de la 5G.  Donc CQFD, ville

intelligente= fin de la démocratie

« Les 1% les plus riches pourraient désormais contrôler pour toujours ce que

nous voyons sur le web. C »est l »apocalypse de l »Internet tel que nous le

connaissons. C »est la fin de la promesse démocratique de l »autoroute de

l »information pour tous qu »avaient imaginée les pionniers du world wide web.

 » https://secure.avaaz.org/fr/internet_apocalypse_loc/ 

« Si vous voulez la 5G, il faudra abandonner la neutralité du net disent les opérateurs (ils sont

17 à avoir demandé la fin de la neutralité du net https://www.laquadrature.net/fr/netneutralite-5G-Manifesto, mais curieusement, seuls quelques noms sont montrés dans les médias, ils ont honte de montrer

publiquement qu »ils veulent abolir la neutralité du net Euractiv a même censuré le manifesto des opérateurs demandant la fin de la neutralité du net http://www.euractiv.com/wp content/uploads/sites/2/2016/07/5G_Manifesto.pdf Donc

cela montre que les lobbys veulent cacher qu »ils veulent mettre fin à la

neutralité du net au public.  pour eux la neutralité du Net pourrait remettre

en cause le retour sur investissement de le 5G  Donc 5G= Fin de la démocratie

obligatoire On peut vivre sans 5G.  Mais on ne peut pas vivre en dictature. Donc

dites non à la 5G, et continuez à défendre la neutralité du net!

Voici la liste des 17 opérateurs anti-démocratiques et d »autres entreprises qui ont

réclamé la fin de la neutralité du net avec la 5G: 

-Gavin Patterson, Chief Executive Officer, BT Group plc. 

-Timotheus Höttges, Chief Executive Officer, Deutsche Telekom 

-Hans Vestberg, President and Chief Executive Officer, Ericsson

-Christian Salbaing, Deputy Chairman, Hutchison Whampoa Europe 

-Rupert Pearce, Chief Executive Officer, Inmarsat plc 

-Rajeev Suri, President and Chief Executive Officer, Nokia 

-Stéphane Richard, Chief Executive Officer, Orange 

-Dominique Leroy, Chief Executive Officer, Proximus SA/NV 

-Eelco Blok, Chief Executive Officer, Royal KPN N.V. 

-Karim Michel Sabbagh, President and Chief Executive Officer, SES 

-Allison Kirkby, Group Chief Executive Officer, Tele2 AB 

-Flavio Cattaneo, Chief Executive Officer, Telecom Italia S.p.A. 

-José María Álvarez-Pallete, Executive Chairman & Chief Executive Officer, Telefonica

-Alejandro Plater, Chief Executive Officer, Telekom Austria Group 

-Sigve Brekke, President & Chief Executive Officer, Telenor Group 

-Johan Dennelind, President & Chief Executive Officer, Telia Company 

-Vittorio Colao, Chief Executive Officer, Vodafone Group 

The following companies from the vertical industries express interest in this initiative and are willing to engage in the next phase: 

-Ahlers,

-Airbus Defence & Space, 

-Royal Philips, 

-Siemens AG, 

-Thales Alenia Space 

Pour retrouver la liste , vous cliquez sur cet article

http://www.zdnet.fr/actualites/5g-les-operateurs-europeens-mettent-la-neutralite-du-net-dans-la-balance-39839620.htm ensuite vous cliquez sur  » 5G Manifesto » qui est mentionné dans le début de l »article, un PDF s »ouvre, et la liste identique à celle-ci apparait. C »était super dur de trouver cette liste, car tous les articles ne mentionnaient que quelques opérateurs sur 17 et aucune mention sur les compagnies. D »ailleurs le fait que des compagnies outre que les opérateurs se mêlent de la 5G montrent bien qu »avec la fin de la neutralité de la 5G, il y a un risque de dictature;  « S’il y a une cause importante à défendre pour notre génération, c’est bien la neutralité du net, et il faut s’exprimer avant qu’il ne soit trop tard »

http://www.lecollectif.ca/la-fin-de-la-neutralite-du-net/ 

« La mise en place d »ici 2020 de la 5G en Europe ne pourra se faire qu »au prix de

la fin de la neutralité du net menacent les principaux opérateurs européens,

à commencer par Orange »

http://www.zdnet.fr/actualites/5g-les-operateurs-europeens-mettent-la-neutralite-du-net-dans-la-balance-39839620.htm

Orange qui a demandé la fin de la neutralité du net avec la 5G s »occupe de

gérer les compteurs intelligents d »eau : Orange et Veolia s’unissent

https://www.degroupnews.com/marques/orange-m2o_city-veolia-domotique-materiel

Telefónica qui a demandé la fin de la neutralité du net avec la 5G , sa

filiale Telefonica Business Solutions s »occupe de gérer les données du

compteur Gazpar à distance:  « Telefonica Business Solutions est l »un des

principaux fournisseurs choisis par GrDF pour son projet m2m compteurs

intelligents de gaz.  Cet accord renforce la position de Telefonica en tant que

fournisseur de services de télécommunications vers des multinationales sur le

marché français où le telco a récemment annoncé la création d »une

organisation commerciale conjointe avec Bouygues Telecom pour générer de

nouvelles affaires commerciales en France et à l »international »

https://www.business-solutions.telefonica.com/en/information-centre/news/telefonica-to-provide-m2m-services-to-grdf-s-smart-gas-meter-project/

5G = Fin de la neutralité du net = fin de l »internet illimité= fin de l »internet

démocratique  « La 5G (La 5ème génération de standard pour la téléphonie

mobile) est susceptible de mettre fin à la connexion « gratuite » à Internet que

permet aujourd’hui le Wifi, par exemple. Le bluetooth, le Wi-Fi, la 4G… Tout

serait fusionné en un seul réseau, dont l »accès, évidemment, serait

tarifé. »https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

 

Orange qui a demandé la fin de la neutralité du net se lance aussi dans les

villes intelligentes  Orange s »est lancé dans un projet de ville intelligente

au Qatar https://www.presse-citron.net/orange-acteur-smart-city-qatar/  Orange

veut lancer une ville intelligente à Strasbourg et Bordeaux, et contrôler les

données de consommation d »électricité et de gaz. Donc pour connaître ses

données de consommation d »électricité et de gaz via les compteurs

intelligents, vous serez obligé de payer un abonnement supplémentaire à

Orange, qui veut un abonnement plus cher avec la 5G (fin de la neutralité du

net)

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/07/08/20005-20130708ARTFIG00552-orange-rend-la-ville-plus-simple-et-plus-intelligente.php

Landys-Gyr qui a été choisi par EDF pour faire les compteurs intelligents linky travaille avec Ericsson qui veut la fin de la neutralité du net avec la 5G

https://www.ericsson.com/en/press-releases/2014/8/1848902-landisgyr-and-ericsson-join-forces-for-smart-meter-reading-in-finland

http://www.landisgyr.com/erdf-chosen-landisgyr-first-step-deployment-linky-meters/

Ericsson qui a demandé la fin de la neutralité du net se lance dans les

villes intelligentes et compteurs intelligents

https://www.mobileworldlive.com/featured-content/home-banner/ericsson-smart-city/

https://wcm.ericsson.net/en/press-releases/2012/8/1634106-elektrilevi-selects-ericsson-for-smart-metering-in-estonia-

Ce sont donc les mêmes qui font les villes intelligentes et qui demandent la fin de la neutralité du net, dont on connaît les dangers pour la démocratie.

Une preuve, que les villes intelligentes c »est pour mettre fin à la démocratie.  Orange qui a demandé la fin de la neutralité du net se met à supprimer le téléphone fixe:

-« La date de l »arrêt complet du téléphone fixe traditionnel pour tous les

clients de la zone bretonne retenue sera fixée ultérieurement, probablement

entre 2019 et 2021

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/pour-orange-la-fin-du-telephone-fixe-classique-debutera-des-2017-997656.html »

– « Pour Orange, la fin du téléphone fixe classique débutera dès 2017  Orange

veut fermer 100.000 lignes téléphoniques fixes par an à partir de 2021″

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/pour-orange-la-fin-du-telephone-fixe-classique-debutera-des-2017-997656.html

Malin ce cher Bilderberg Orange car maintenant comme les gens sont obligés d »être connectés pour se plaindre, donc pour éviter que les gens se plaignent, ils peuvent couper l »internet des gens à distance pour les empêcher d »utiliser le téléphone.  C »est cela la république numérique.

la république numérique est apparemment parfaite, parce que ceux qui veulent se plaindre se

trouvent déconnecté, et comme le web en plus ne sera pas neutre, même s »ils

déposent une pétition, leur voix citoyenne ne sera jamais entendue.

La commission européenne investit 700 millions d’euros pour la 5G

http://www.phonandroid.com/5g-la-commission-europeenne-investit-700-millions-deuros.html

Les Télécoms invitent les opérateurs à augmenter le prix des offres 4G

http://www.clubic.com/pro/actualite-e-business/actualite-519025-lobby-4g.html 

Une preuve supplémentaire donc que le prix de la 5G va augmenter:

L »opérateur SFR augmente les prix de son forfait mobile

http://www.clubic.com/pro/entreprises/sfr/actualite-788682-pourquoi-sfr-interet-augmenter-prix.html

Bouygues -Télécom (le bâtiment et l »opérateur pour les villes

intelligentes)  Bouygues Télécom augmente le tarif de ses forfaits Bbox Nomad

http://www.universfreebox.com/article/33799/Bouygues-Telecom-augmente-le-tarif-de-ses-forfaits-Bbox-Nomad-mais-ajoute-de-la-data

Le mariage de Bouygues-Orange (le bâtiment et l »opérateur pour les villes

intelligentes) va augmenter le prix de l »internet mobile

http://www.universfreebox.com/article/33072/Mariage-Bouygues-Orange-les-prix-ont-augmente-lors-du-passage-de-4-a-3-operateurs-en-Europe-Et-en-France

On voit donc que les villes intelligentes s »accompagnent toujours d »une

hausse des tarif de l »internet. 

Donc on résume : avec la 5G, c »est la fin de la neutralité du net. La 5G

est nécessaire pour les compteurs intelligents et les villes intelligentes.

Donc les villes intelligentes seront construites avec la fin de la neutralité

du net. Et la fin de la neutralité du net c »est la fin de la démocratie. Donc

les compteurs intelligents et les villes intelligentes c »est pour instaurer la

fin de la démocratie.  En plus la 5G sera plus chère et entrainera la fin de

l »internet illimité

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

donc cela empêchera au citoyen lambda pauvre de téléphoner

http://avcparcours1combattant.over-blog.com/2017/05/les-compteurs-intelligents-sont-hors-la-loi-car-les-donnees-inacessibles-car-internet-deviendra-super-chere-avec-la-5g-5g-dictature

le puçage des nourrissons pourrait déjà avoir commencé pour 2018 avec les 11 vaccins en aluminium obligatoire  Les puces RFID sont dissimulés dans les vaccins obligatoires à travers l’aluminium. Voilà pourquoi ils mettent des adjuvants métalliques dans les vaccins, c’est pour le puçage RFID.

Des vaccins connus comme le vaccin contre l’Ebola, la grippe H1N1 auraient déjà des puces RFID. sources

https://www.express.co.uk/news/science/614168/Secret-plan-inject-ALL-ID-chips-vaccination-program-Simon-Parkes-conspiracy-theory

http://loveforlife.com.au/content/09/09/15/microchip-implants-ready-be-used-swine-flu-vaccines-chip-located-tip-needle

https://www.inquisitr.com/1556644/rfid-chips-will-be-in-ebola-vaccines-is-this-true/

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread494936/pg1

https://youtu.be/w_S8NyT13Uc

https://www.naturalnews.com/027093_vaccine_RFID_flu.html

vaccins obligatoires, puces RFID et camps FEMA aux USA 

http://www.prepperfortress.com/are-you-ready-for-force-vaccines-rifd-chips-and-fema-camps/ (article censuré)

« Combien de temps faudra-t-il aux gouvernements et aux grandes entreprises pharmaceutiques pour immerger des nanopuces à l’intérieur des vaccins pour étiqueter et surveiller les populations mondiales ?

Doug Dorst, microbiologiste et critique en matière de vaccins dans le sud du Pays de Galles, affirme que ces progrès de nanotechnologie ont un immense attrait pour les fabricants de vaccins. « Les entreprises de biotechnologie et leurs chercheurs ont rapidement orienté la plupart des initiatives de financement vers la nanotechnologie afin d’accroître la puissance de leurs vaccins « , a-t-il dit. Si les nanotechnologies  à l’intérieur des vaccins peuvent être amenés à cibler ou à envahir des cellules spécifiques, ils pourraient atteindre leur but à un rythme accéléré par rapport aux vaccins conventionnels. « Selon le côté du débat sur les vaccins, pour ou contre, les nanorobots à l’intérieur des préparations vaccinales pourraient faire progresser leur efficacité de façon exponentielle en améliorant considérablement ou en détruisant l’immunité, selon leur conception « , a-t-il ajouté.

La Russie a récemment annoncé la construction d’une nouvelle usine de fabrication qui produira strictement des nano-vaccins. » Donc la Russie aussi est pour la puce RFID dans les vaccins (nano particules dans les vaccins) https://fr.sputniknews.com/russie/20090727122476244/

Toutes ces avancées nanotechnologiques soulèvent de nombreux problèmes et préoccupations concernant la toxicité et l’impact environnemental des nanomatériaux, et leurs effets potentiels sur la médecine, l’économie mondiale, ainsi que la spéculation sur la surveillance du gouvernement. Ces préoccupations ont conduit à un débat entre les groupes de défense et les gouvernements sur la nécessité d’une réglementation spéciale de la nanotechnologie. 

https://preventdisease.com/news/09/100509_injectable_nano_microchips.shtml

« Sans surprise, les pays scandinaves et les pays baltes devraient être les premiers à proposer un réseau 5G opérationnel. La Norvège, la Suède, la Finlande, l’Estonie et la Lettonie feraient partie des premiers pays qui accueilleront la 5G en Europe. 

Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie, la République Tchèque, la Hongrie, la Bosnie et la Serbie devraient suivre – probablement courant 2019 ou début 2020, tous ces pays ayant déjà confirmé leurs plans de commercialisation d’un réseau 5G. »

http://geeko.lesoir.be/2018/03/02/5g-les-pays-qui-devraient-accueillir-la-5g-en-premier-en-europe/

A 08’30 https://youtu.be/RPfHdlbzb-U, Jacques Attali lance : « on peut imaginer que chaque individu accepte, volontairement ou sans le savoir, une puce en lui, qui contiendrait tout un tas d’information sur lui qui permettrait à la fois de payer tout, de tout savoir…  ». Je le redis tellement cela semble sur-réaliste : chaque individu acceptera, volontairement ou sans le savoir, une puce en lui. (sans le savoir, donc c’est par le service médical qu’il y aura le puçage obligatoire, vu que les médecins font la loi sur les patients)

Et le pire, c’est qu’une fois lancé, Jacques Attali ne s’arrête plus le bougre… Il propose de pucer les immigrés histoire que l’on sache précisément où ils se trouvent (faudrait pas non plus les perdre ceux là !), pucer les prostituées (peut être en vue d’une application I-Phone « trouver ta p@#e » ?), pucer les bébés, pucer les séniles (oui, oui, il veut pucer les vieux, au cas où ils ne sauraient plus où ils se trouveraient), bref, il veut pucer tout le monde. Le principal argument étant toujours la sécurité, on a droit à un ramassis d’arguments jouant sur les peurs.

L’objectif avoué que nous décrit ici M. Attali, conseiller apprécié de nos élites, n’est rien de moins que le contrôle total et absolu sur le bétail humain. En effet, aujourd’hui ce sont les chiens et les vaches qui sont « pucés », mais demain?

Car oui, demain, pour être membre de la société occidentale, pour avoir accès à des soins donc, avoir des droits, un emploi, payer ses factures, il faudra peut-être accepter une laisse virtuelle accrochée à notre cou. Une laisse indécrochable car synonyme de vie.

Ce projet d’avenir n’est peut-être pas si lointain qu’il y paraît, car aujourd’hui certains employés d’entreprises à travers le monde ou certains citoyens (notamment aux Etats-Unis) sont déjà contraints d’accepter cette identification perpétuelle, ce traçage permanent.

http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/09/20/jacques-attali-et-la-puce-rfid-la-vrai-liberte-sera-le-droit-de-ne-pas-etre-branche/

Comment la 5G va nous faire basculer dans le monde de l’internet des objets

La marque de la Bête arrive en France, tous les salariés en France seront pucés qu’importe le candidat qui sera élu

Il y a un mois avant le premier tour des élections présidentielles, ils ont posté une vidéo satanique , où ils parlent d’encourager les entreprises à pucer leurs salariés ! 

le titre de la vidéo c’est  » remplacer les badges par des puces rfid sous cutanées » 

http://www.dailymotion.com/video/x5fwrti_doit-on-remplacer-les-badges-par-des-puces-rfid-sous-cutanees_news 

Ils veulent des salariés à 2 vitesses, ceux qui auront accepté la puce RFID sous-cutanée auront plus de droits sociaux que les autres! 

http://www.alterinfo.net/La-marque-de-la-Bete-arrive-en-France-tous-les-salaries-en-France-seront-puces-qu-importe-le-candidat-qui-sera-elu_a130208.html

5G en 2020= Robots en masse= chômage= revenu de base= fin du Cash

«  Qu’est-ce qui permettra l’utilisation des robots intelligents policiers tueurs en masse ? Réponse le Cloud robotique qui sera fait avec la 5G »

https://www.ericsson.com/res/thecompany/docs/publications/ericsson_review/2016/etr-5g-cloud-robotics.pdf (article censuré)

Les crimes des robots sur la population resteront impunis

http://www.liberation.fr/futurs/2015/07/28/intelligence-artificielle-danger-reel_1355397

Emmanuel Macron est pour le revenu de base

https://soundcloud.com/revenudebase/emmanuel-macron-le-revenu-universel-est-une-idee-qui-minteresse-bourdin-direct

Le mouvement transhumaniste français est pour le revenu de base universel

https://iatranshumanisme.com/2017/02/03/le-revenu-de-base-un-outil-pour-construire-le-xxie-siecle-comment-le-financer/

On peut voir que tous les pays qui veulent mettre fin bientôt au cash se sont déjà mis au revenu de base universel :

– Le Québec qui veut la fin du cash, veut aussi le revenu de base universel

https://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/462310/vers-un-quebec-sans-argent-liquide

https://fr.express.live/2016/02/02/le-revenu-universel-apres-la-finlande-le-quebec/

– La Finlande qui veut la fin du cash en 2029, veut aussi le revenu de base universel

https://yle.fi/uutiset/osasto/news/bank_of_finland_predicts_country_will_be_cash-free_by_2029/8689417

http://www.liberation.fr/planete/2015/12/09/la-finlande-prete-a-experimenter-un-revenu-universel_1419464

– Le Canada qui veut la fin du cash, veut aussi le revenu de base universel

Le Canada sera sans argent liquide avant les Etats-Unis https://www.huffingtonpost.ca/2012/08/28/canada-cashless-society_n_1837085.html

En 2014, les Canadiens n’utilisaient le Cash que pour 10 % des transactions : le Canada est prêt pour la fin du Cash 

http://www.canadianbusiness.com/eco (article censuré)

Le Canada introduit le Revenu de Base Universel en mars 2016 

https://www.attn.com/stories/6395/canada-basic-income-program

Un sondage dit que Les Canadiens sont favorables à la fin du Cash pour fin 2016 

http://news.nationalpost.com/news/canada/will-2016-mark-the-end-of-cash-growing-number-of-canadians-find-theres-no-reason-to-carry-bills

• La Suède veut la fin du cash pour 2021 https://challenge-news.com/fr/actualit%C3%A9s/billet/la-su%C3%A8de-sans-argent-liquide-%C3%A0-partir-de-2021-mythe-ou-r%C3%A9alit%C3%A9.html (article censuré) et la Suède expérimente le revenu de base en 2015

http://lerassemblement2015.fr/?s=su%C3%A8de (article censuré)

la 5G connectera machine-humain, les robots avec la 5G seront plus intelligents et observeront le comportement humain (bientôt le patron pourra être un robot ) 

https://www.forbes.com/sites/huawei/2016/06/14/when-your-colleague-is-a-robot-how-5g-will-connect-humans-and-machines-in-tomorrows-factories/#5d14422b136f%C2%A0

La Chine, les USA, Singapour préparent le puçage RFID humain par le tatouage RFID humain

Le tatouage puce RFID fabriqué par des chercheurs de Chine, des USA, et Singapour : 

« La technologie de la microélectronique, appelée système électronique épidermique (EES), a été développée par une équipe internationale de chercheurs des États-Unis, de Chine et de Singapour, et est décrite dans la revue Science. «C’est une technologie qui brouille la distinction entre l’électronique et la biologie», 

« Notre objectif était de développer une technologie électronique qui pourrait s’intégrer avec la peau d’une manière mécaniquement et physiologiquement invisible pour l’utilisateur. » 

Le patch pourrait être utilisé au lieu d’électrodes volumineuses pour surveiller l’activité du cerveau, du cœur et des tissus musculaires et lorsqu’il est placé sur la gorge, il permettait aux utilisateurs d’utiliser un jeu vidéo activé par la voix avec une précision supérieure à 90%. 

Moins de 50 microns d’épaisseur – légèrement plus minces que les cheveux humains – les dispositifs sont capables d’adhérer à la peau sans colle ou matière collante. « Les forces appelées interactions van der Waals dominent l’adhésion au niveau moléculaire, de sorte que les tatouages électroniques adhèrent à la peau sans colles et restent en place pendant des heures », a déclaré l’étude. L’ingénieur de l’Université Northwestern Yonggang Huang a déclaré que le patch était «aussi doux que la peau humaine». 

Rogers et Huang ont travaillé ensemble sur la technologie pour les six dernières années. 

Sources https://vigilantcitizen.com/latestnews/electronic-skin-tattoo-with-rfid-technology-to-facilitate-monitoring/ 

http://www.lesmotsontunsens.com/un-tatouage-qui-met-la-puce-rfid-a-l-oreille-ou-ailleurs-10979 

http://science.sciencemag.org/content/333/6044/830.summary 

http://www.alterinfo.net/La-Chine-les-USA-Singapour-preparent-le-pucage-RFID-humain-par-le-tatouage-RFID-humain_a129453.html

Comme faux semblant on nous fait croire que c’est pour les jeux vidéos pour que au final l’être humain est obliger de se pucer sous peine de privation de liberté… l’état français veut déjà essayer de nous obliger à vacciner nos nourrissons…

http://lesmoutonsrebelles.com/la-chine-les-usa-singapour-preparent-le-pucage-rfid-humain-par-le-tatouage-rfid-humain/

les robots auront bientôt les mêmes droits sociaux que les hommes:

Voici une proposition de loi qui sera discuté en décembre 2016 au parlement Européen  pour « faire accepter les Robots comme des personnes électroniques et qui devraient avoir droit eux aussi à une sécurité sociale. »

https://fr.express.live/2016/07/11/employeurs-devraient-payer-cotisations-sociales-de-leurs-robots/

Contrôle des robots avec la 5G https://youtu.be/xGpz792DP4c

Les antennes relais 5G seront invisibles car incrustés dans les murs urbains sous forme de cellules intelligentes avec l’utilisation de l’imprimerie 3D.

      Il sera donc difficile de savoir quand et où les antennes relais 5G s’installeront, c’est pourquoi vaut mieux refuser la 5G d’un seul coup par avance dans toutes les communes.

Voici un schéma qui montre comment les nouvelles antennes relais 5G seront fabriqués et installés dans les villes http://arxiv.org/pdf/1506.09109.pdf

 » Pour être efficace, la 5G devra être associée à de petites antennes, tous les 100-200 mètres, là où celles d’aujourd’hui émettent sur de vastes étendues. Les “small cell ” pourraient aussi être une réponse à cette difficulté technique. Installées dans le mobilier urbain, ces petites antennes de télécommunication pourraient assurer la couverture régulière de la ville.

Quant aux zones rurales, Google et Facebook sont en train de réfléchir à la possibilité d’y amener le réseau par drones. En attendant, leurs habitants devront s’adapter aux ondes plus basses fréquences comme celles utilisées pour la 4G et la 3G, qui cohabiteront, au moins un temps, avec celles utilisées pour la 5G.

la 5G permettra aussi de contrôler sa maison à distance, rendra « intelligent » l’électroménager et réduira la consommation énergétique villes, notamment grâce à des solutions d’éclairage connecté.  »

http://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

« En France, le 22 septembre 2015, l’ARCEP (sans aucune étude sanitaire sur les conséquences de la 5G sur l’être humain et l’environnement) a autorisé Orange à tester des technologies 5G[6] dans les bandes de 3,7 GHz, 10,5 GHz et 17 GHz dans la ville de Belfort (Territoire de Belfort, Franche-Comté). En juillet 2016, l’Institut de recherche technologique B-Com est retenu par l’Arcep pour effectuer un test de la 5G dans la ville de Rennes » https://fr.wikipedia.org/wiki/5G

La 5G rendra internet chère :

citation source: « Elle posera aussi plusieurs questions. D’abord celle du prix. La 5e génération de standard pour la téléphonie mobile est susceptible de mettre fin à la connexion « gratuite » à Internet que permet aujourd’hui le Wifi, par exemple. Le bluetooth, le Wi-Fi, la 4G… Tout serait fusionné en un seul réseau, dont l’accès, évidemment, serait tarifé.  » http://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

Une fois qu’avec la 5G,  les robots auront piqué tous les emplois et mis tout le monde au chômagehttps://www.maddyness.com/2015/03/19/robots-collegues-bureau/, le peuple sera alors mis en otage et contraint d’accepter le revenu de base qui mettra fin au paiement en espèces , au libre choix des achats (vous serez obligés d’acheter OGM sinon fermeture du compte virtuel de revenu de base) et annoncera l’ère de l’argent virtuel et du puçage RFID car Le mouvement transhumanisme (puce RFID sous cutané, etc…) est pour le revenu de base

http://www.changesurfer.com/Acad/DemocraticTranshumanism.htm

Pour voir le programme du mouvement transhumaniste :

Par exemple un des points de leur programme est : « Cryopreservation of Embryos and Fetuses as a Future Option for Family Planning Purposes » voir plus sur http://jetpress.org/index.html

L’Union Européenne veut contrôler les achats des citoyens sous le prétexte de lutte pour l’environnement 

https://www.actu-environnement.com/ae/news/interview_jean_pierre_hannequart_association_europeenne_villes_region_5465.php4

Des scientifiques du Canada considèrent que manger bio est mauvais pour l’environnement

http://www.science20.com/news_articles/why_organic_food_bad_environment-2079

Un journal français déclare que manger bio est mauvais pour l’environnement

https://www.contrepoints.org/2015/09/24/222943-20-raisons-de-ne-pas-consommer-bio-1ere-partie

La France devient le copier collé du Canada avec la signature du CETA…

Le mouvement Français pour un revenu de base explique le fonctionnement du Revenu de Base Universel (comme vous pouvez le voir c’est une véritable arnaque, cela rend les français contrôlés comme des gamins):

 » Une monnaie virtuelle à base de revenu de base

Vous recevez de l’argent virtuel sur un compte appelé Monnaie M, et vous êtes jugé et noté sur 5 sur l’utilisation que vous faites avec cet argent virtuel reçu. » (donc si vous achetez que du bio, c’est 0/5, et vous avez votre compte supprimé) https://www.revenudebase.info/2013/05/31/monnaie-m-experimentation-revenu-de-base/;

 » Le montant revient à zéro chaque fin de mois  même si vous n’avez rien dépensé. » (encore une arnaque pour rendre les français dépendants des banques qui veulent empêcher les gens d’accumuler de l’argent sur leur compte et les obliger  à dépenser sans cesse et donner sans cesse de l’argent virtuel aux multinationales afin de nourrir le système économique mondial des smart cities.)

« Ce revenu virtuel ne pourrait être utilisé que via une carte dans le pays de résidence et disponible auprès de banques d’ETAT.

Cet argent n’existerait pas. Il serait virtuel mais rendu réel via une convention nationale.  » (bah au moins ils avouent eux-mêmes que cet argent n’existe pas. Et c’est pour de l’argent qui n’existe pas qu’ils veulent pucer les gens…)

https://www.humanosphere.info/2013/10/la-crise-peut-se-resoudre-grace-au-revenu-de-base-mais/

Donc si un individu ne plait pas au gouvernement ou plutôt à une multinationale car les 10 plus grosses multinationales pèsent plus que les 180 états http://multinationales.org/Les-10-plus-grosses-multinationales-au-monde-pesent-davantage-financierement , donc par exemple si le citoyen veut consommer que du bio, un seul bouton suffit pour supprimer son compte « revenu de base universel » et son existence économique et social disparaît.

Et le citoyen ne pourra plus travailler à cause des robots intelligents en masse que permettra la 5G. Et les universités refuseront 90% des lycéens, et comme les boulots non universitaires seront pris par les robots, cela signifie que tous les refusés des universités se trouveront au chômage.

Et même si le citoyen trouve un travail par miracle, son compte qui sera également virtuel (puisque ce sera la fin du cash partout) sera également supprimé s’il continue à acheter bio.

Bayer-Monsanto pourra ainsi imposer les OGMS par la force à la population ; tout cela grâce au revenu de base et à la fin du cash qui en résultera.

• Trois millions d’emplois vont être supprimés en France d’ici à 2025 à cause des robots. Telle est la prédiction de Roland Berger Strategy Consultants, une société internationale de conseil stratégique

https://www.francetvinfo.fr/societe/debats/robotisation-et-chomage-de-masse-a-quoi-ressemblera-la-societe-de-demain_769165.html

Les métiers qui disparaitront d’ici 2035 à cause des robots intelligents 

https://www.maddyness.com/2015/03/19/robots-collegues-bureau/

Au Canada, depuis la signature du CETA, en janvier 2018, les chômeurs sont obligés d’accepter le puçage pour avoir accès à manger, au logement et aux soins : 

Au Canada, les chômeurs recevront la puce RFID en 2018 en même temps que la signature du CETA sous le prétexte de lutte contre la fraude chez les assistés sociaux(donc on viole votre corps, votre âme au nom de Jules César):

« Tout achat se fera via cette puce, placé dans la paume de la main. Elle permettra aussi de bloquer l’achat de certains produits ou aliments jugés nocifs pour l’individu (En Europe, on a des scientifiques qui annoncent que manger bio c’est mauvais pour la santé https://www.consoglobe.com/bio-dangereux-sante-2174-cg/2, donc au Canada, ils interdisent au chômeur d’acheter bio sous prétexte que c’est mauvais pour sa santé ). Elles nous permettront ainsi d’évaluer de façon saine, non seulement les achats, mais aussi les habitudes de vies de chaque individu » a-t-il expliqué à notre journaliste via téléphone. »

L’implantation obligatoire des micropuces devrait se faire dès janvier 2018 nous a t’ont précisé. 

https://www.journaldemourreal.com/assistance-sociale-la-puce-sera-obligatoire-dici-2018/ 

http://www.alterinfo.net/le-Canada-veut-pucer-les-chomeurs-en-2018-avec-le-CETA-tandis-qu-au-contraire-l-UPR-veut-des-2017-l-interdiction_a129500.html

  La France a signé la CETA avec le Canada, donc il y a de forts risques qu’elle suive le même chemin totalitaire, c’est à dire le puçage des pauvres sans emplois.

La 5G c’est pour lancer le puçage des humains, c’est à dire lancer l’ère de la transhumanisation orwellien big brother

https://www.forbes.com/sites/huawei/2016/06/14/when-your-colleague-is-a-robot-how-5g-will-connect-humans-and-machines-in-tomorrows-factories/#5d14422b136f%C2%A0

Cela sert à rien d’attendre qu’ils viennent installer les micro antennes relais 4G ou 5G, elles sont petites et camouflables dans le mobilier urbain (murs d’immeubles, abribus), donc personne ne s’en apercevra de leur installation, faudrait les faire refuser par avance.

« Comment remettre en cause la légitimité d’une installation d’antenne-relais ?

1. Se réunir en collectif ;

2. Ecrire au maire de sa commune le courrier suivant, accompagné des pièces jointes fournies ;

3. Organiser une réunion publique d’information sur la toxicité actuelle des antennes-relais de téléphonie mobile ;

4. Convier les riverains, les responsables politiques locaux ainsi que la presse 

https://www.robindestoits.org/Comment-remettre-en-cause-la-legitimite-d-une-installation-d-antenne-relais_a230.html

Donc la 4G et la 5G sont les boites à pandore qui permettront à l’oligarchie de dérouler son programme de fin du cash avec revenu de base universel, robots policiers tueurs partout, objets connectés (frigidaire intelligent de Microsoft http://www.thmmagazine.fr/smartdevicebox-le-frigidaire-intelligent-de-microsoft-et-liebherr/, compteurs intelligents, voitures intelligents qui peuvent être hackées à distance http://www.businessinsider.fr/us/smart-cars-are-vulnerable-to-hackers-2015-7 et provoquer des crash pour finir comme la princesse Diana http://montgomerycountypolicereporter.com/woman-critical-smart-car-crash/ , drones intelligents tueurs) et surtout leur programme de violer le libre arbitre de l’être humain, la dernière fondamentale de nos libertés, qui est la liberté de pensée, mais qui ne sera plus, quand ils nous auront mis une puce de 4G ou 5G dans le cerveau connecté à l’ordinateur Big Brother 4G puis 5G pour nous programmer soit comme des esclaves à servir les robots dans les usines ou de cobayes pour les laboratoires phamarceutiques dans des camps soit comme des policiers transhumanisés chargés de servir l’empire comme de bons gladiateurs cyborgs. Ce qui explique pourquoi Macron a instauré le service national obligatoire pour avoir des cobbayes bien obéissants pour bouffer des produits pharmaceutiques non testés ou du nucléaire https://www.lemonde.fr/societe/article/2005/12/18/les-cobayes-de-la-guerre-du-golfe_722462_3224.htmlhttp://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/02/16/01016-20100216ARTFIG00499-les-soldats-francais-cobayes-des-essais-nucleaires-.php  et empêché 80% des jeunes d’accéder à l’université avec le site Parcours Sup, c’est pour pouvoir créer son armée de cyborg dans sa France connectée.

L’armée française oblige ses soldats à subir la vaccination forcée https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/sclerose-en-plaques/un-lien-entre-vaccination-et-sclerose-en-plaques-624874(donc puçage forcé des soldats). La vaccination forcée dans l’armée et le service national c’est Au nom du patriotisme et du service national bien sûr.

Quand les 1% se servent du service national pour éliminer les 99% pour pouvoir avoir la planète rien qu’à eux. Les français travailleront gratuitement sans contrepartie pour les entreprises au nom du service nationale. le code du travail est cassé au nom du service national. Un serviteur est fait pour servir, pas pour avoir des droits. Et aussi, Pour les patrons des multinationales, le service nationale, c’est la disparition et le génocide des classes populaires et pauvres qui serviront aussi de cobbayes pour rendre un service national au lobbys pharmaceutiques dans les smart cities remplis de pesticides et d’ondes cancérigènes et l’interdiction de leur accès aux études.

Critique radicale pour une ère nouvelle (Louise Michel)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 11 mai 2018 by Résistance 71

“Le socialisme vient des siècles et des millénaires précédents. Le socialiste englobe toute la société et son passé, sent et sait d’où nous venons et ensuite détermine où nous allons.”
~ Gustav Landauer ~

“Aucun État centralisé, bureaucratique et par là même militaire, s’appela-t-il même république, ne pourra entrer sérieusement et sincèrement dans une confédération internationale. Par sa constitution, qui sera toujours une négation ouverte ou masquée de la liberté à l’intérieur, il serait nécessairement une déclaration de guerre permanente, une menace contre l’existence des pays voisins. Fondé essentiellement sur un acte ultérieur de violence, la conquête, ou ce que dans la vie privée on appelle le vol avec effraction, — acte béni par l’Église d’une religion quelconque, consacré par le temps et par là même transformé en droit historique, — et s’appuyant sur cette divine consécration de la violence triomphante comme sur un droit exclusif et suprême, chaque État centraliste se pose par là même comme une négation absolue du droit de tous les autres États, ne les reconnaissant jamais, dans les traités qu’il conclut avec eux, que dans un intérêt politique ou par impuissance.”
~ Michel Bakounine, 1895 ~

Lecture complémentaire:

Manifeste pour la societe des societes

 

 

L’ère nouvelle

Louise Michel (1887)

I

Pareil à la sève d’avril, le sang monte au renouveau séculaire dans le vieil arbre humain ( le vieil arbre de misère ). Sous l’humus des erreurs qui tombent pour s’entasser pareilles à des feuilles mortes, voici les perce-neige et les jonquilles d’or, et le vieil arbre frissonne aux souffles printaniers. Les fleurs rouges du joli bois sortent saignantes des branches ; les bourgeons gonflés éclatent : voici les feuilles et les fleurs nouvelles.

C’est une étape de la nature.

Cela deviendra les fourrés profonds où s’appelleront les nids, où mûriront les fruits ; et tout retournera au creuset de la vie universelle.

Ainsi souffle la brise matinière à la vermeille aurore du Monde nouveau.

Les religions et les États sont encore là, devant nos yeux, mais les cadavres n’ont-ils pas gardé l’apparence humaine quand on les ensevelit pour les confier à la terre ?

La pâleur, la rigidité des morts, l’odeur de la décomposition, n’indiquent-elles pas que tout est fini pour l’être qui a cessé de vivre ?

Cette pâleur, cette décomposition, la vieille société les a déjà dans les affres de son agonie.

Soyez tranquille, elle va finir.

Elle se meurt la vieille ogresse qui boit le sang humain depuis les commencements pour faire durer son existence maudite.

Ses provocations, ses cruautés incessantes, ses complots usés, tout cela n’y fera rien ; c’est l’hiver séculaire, il faut que ce monde maudit s’en aille : voici le printemps où la race humaine préparera le nid de ses petits, plus malheureux jusqu’à présent que ceux des bêtes.

Il faut bien qu’il meure ce vieux monde, puisque nul n’y est plus en sûreté, puisque l’instinct de conservation de la race s’éveille, et que chacun, pris d’inquiétude et ne respirant plus dans la ruine pestilentielle, jette un regard désespéré vers l’horizon.

On a brûlé les étapes ; hier encore, beaucoup croyaient tout cela solide ; aujourd’hui, personne autre que des dupes ou des fripons ne nie l’évidence des faits. — La Révolution s’impose. L’intérêt de tous exige la fin du parasitisme.

Quand un essaim d’abeilles, pillé par les frelons, n’a plus de miel dans sa ruche, il fait une guerre à mort aux bandits avant de recommencer le travail.

Nous, nous parlementons avec les frelons humains, leur demandant humblement de laisser un peu de miel au fond de l’alvéole, afin que la ruche puisse recommencer à se remplir pour eux.

Les animaux s’unissent contre le danger commun ; les bœufs sauvages s’en vont par bandes chercher des pâtures plus fertiles : ensemble, ils font tête aux loups.

Les hommes, seuls, ne s’uniraient pas pour traverser l’époque terrible où nous sommes ! Serions-nous moins intelligents que la bête ?

Que fera-t-on des milliers et des milliers de travailleurs qui s’en vont affamés par les pays noirs dont ils ont déjà tiré tant de richesses pour leurs exploiteurs ?

Vont-ils se laisser abattre comme des bandes de loup ?

Les Romains, quand ils n’étaient pas assez riches pour envoyer le trop-plein de leurs esclaves à Carthage, les enfouissaient vivants ; une hécatombe eût fait trop de bruit ; le linceul du sable est muet. Est-ce ainsi que procédera la séquelle capitaliste?

Emplira-t-on les prisons avec tous les crève-de-faim? Elles regorgeraient bientôt jusqu’à la gueule.

En bâtira-t-on de nouvelles ? Il n’y a plus assez d’argent même pour le mal : les folies tonkinoises et autres ont absorbé les millions, les fonds secrets sont épuisés pour tendre des traquenards aux révolutionnaires.

Essaiera-t-on de bercer, d’endormir encore les peuples avec des promesses ?

Cela est devenu difficile. Les Don Quichotte revanchards qui soufflent dans leurs clairons au moindre signe des Bismarck ( pour les protéger en donnant l’illusion qu’ils les menacent ) ne trompent heureusement pas la jeunesse entière : l’esprit de l’Internationale a survécu aux fusillades versaillaises.

Plus hauts et plus puissants que le cuivre tonnent de cime en cime les appels de la Liberté, de l’Égalité, dont la légende éveille des sens nouveaux.

Il faut maintenant la réalité de ces mots partout inscrits, et qui, nulle part, ne sont en pratique.

La chrysalide humaine évolue : on ne fera plus rentrer ses ailes dans l’enveloppe crevée.

Il faut que tout s’en aille à l’Océan commun, sollicité par des besoins de renouveau, par des sens jusqu’ici inconnus et dont rien ne peut arrêter le développement fatal.

Comme la goutte d’eau tient à la goutte d’eau d’une même vague et d’un même océan, l’humanité entière roule dans la même tempête vers le grand but.

La bête humaine qui, au fond des âges, avait monté de la famille à la tribu, à la horde, à la nation, monte, monte encore, monte toujours ; et la famille devient race entière.

Les langues, qui ont évolué suivant les vicissitudes humaines, adoptent pour leurs besoins nouveaux des mots semblables, parce que tous les peuples éprouvent ce même besoin : la Révolution.

Et la révolution dans la science, dans les arts, comme dans l’industrie, rend de plus en plus nécessaire cette langue universelle qui déjà se forme d’elle-même et qui sera le corollaire de la grande éclosion.

II

La société humaine n’en a plus pour longtemps de ces guerres qui ne servent qu’à ses ennemis, ses maîtres : nul ne peut empêcher le soleil de demain de succéder à notre nuit. Aujourd’hui nul homme ne peut vivre autrement que comme l’oiseau sur la branche, c’est-à-dire guetté par le chat ou le chasseur. Les États eux-mêmes ont l’épée de Damoclès suspendue sur leur tête : la dette les ronge et l’emprunt qui les fait vivre s’use comme le reste.

Les crève-de-faim, les dents longues, sortent des bois ; ils courent les plaines, ils entrent dans les villes : la ruche, lasse d’être pillée, bourdonne en montrant l’aiguillon. Eux qui ont tout créé, ils manquent de tout.

Au coin des bornes, il y a longtemps qu’ils crèvent, vagabonds, devant les palais qu’ils ont bâtis : l’herbe des champs ne peut plus les nourrir, elle est pour les troupeaux des riches.

Il n’y a de travail que pour ceux qui s’accommodent d’un salaire dérisoire ou qui s’abrutissent dans une tâche quotidienne de huit à dix heures.

Alors la colère monte : les exploités se sentent, eux aussi, un cœur, un estomac, un cerveau.

Tout cela est affamé, tout cela ne veut pas mourir ; et ils se lèvent ! Les Jacques allument la torche aux lampes des mineurs : nul prolétaire ne rentrera dans son trou : mieux vaut crever dans la révolte.

La révolte ! c’est le soulèvement des consciences, c’est l’indignation, c’est la revendication des droits violés… Qui donc se révolte sans être lésé ?

Plus on aura pesé sur les misérables, plus la révolte sera terrible ; plus ceux qui gouvernent commettront de crimes, plus on verra clair enfin, et plus implacablement on fera justice…

III

-Le Capital ! dit-on avec un respect craintif, — on parle de détruire le capital ! Hein ? … Ah ! Il y a longtemps que la raison, que la logique en a fait justice du Capital : est-il d’essence supérieure au travail et à la science ? Supposez des Rothschild quelconques, possédant toutes les mines d’or et de diamants de la terre, qu’en feraient-ils sans les mineurs ? Qui donc extrairait l’or du sable, le diamant de la gemme ?

Donnez aux exploiteurs des carrières de marbre sans personne pour en tailler, pour en arracher les blocs…

Que ces gens-là le sachent, ils sont incapables de tirer parti de rien sans les travailleurs : mangeront-ils la terre si personne ne la fait produire ?

Allez, allez ! il y a longtemps que la Bastille capitaliste ne compte plus pour l’avenir.

Et, du reste, cette portion de biens qu’ils détiennent au détriment de la foule des déshérités est infime en regard des prodigieuses richesses que nous donnera la science !

Ce n’est pas pour le reconstituer sur la terre qu’on a détruit l’enfer d’outre-vie ; détruit, le jour où l’on a eu conscience qu’il serait monstrueux, ce Dieu éternellement bourreau, qui, pouvant mettre partout la justice, laisserait le monde se débattre à jamais dans tous les désespoirs, dans toutes les horreurs ; et en même temps que l’enfer des religions s’écroulent les enfers terrestres avec les amorces de récompenses égoïstes qui n’engendrent que corruption.

C’est avec ces récompenses corruptrices qu’on a fait patienter si longtemps les uns que leur patience est usée, et si bien persuadé aux autres que tout doit se passer ainsi de par l’ injustice séculaire, qu’ils ont la conscience ankylosée et commettent ou subissent le crime.

Cela est fini : les voiles de tous les tabernacles se déchirent.

Finis les trônes, finies les chamarreries de dignités illusoire, finis les grelots humains.

Toute chose à laquelle on ne croit plus est morte.

On commence à s’apercevoir que les oiseaux, les fourmis, les abeilles se groupent librement, pour faire ensemble le travail et résister au danger qui pourrait surgir ; et que les animaux donnent aux hommes l’exemple de la sociabilité.

Comment tombera la geôle du passé que frappent de toutes parts les tempêtes populaires ?

Nul ne le sait.

Croulera-t-elle dans les désastres ?

Les privilégiés, acculés par le malheur commun, feront-ils une immense nuit du 4 Août ?

La marée populaire couvrira-t-elle le monde ?…

Ce qui est sûr, c’est que le siècle ne se couchera pas sans que se lève enfin l’astre de la Révolution : l’homme, comme tout être, veut vivre, et nul -pas même l’exploiteur- ne pourra bientôt plus vivre si le droit ne remplace la force.

Prolétaires, employés, petits commerçants, petits propriétaires, tous sentent que d’un bout à l’autre de la société, chacun, dans son âpre lutte pour l’existence, est, à la fois, dévorant et dévoré.

Le grand propriétaire, le grand capitaliste, pèse sur le petit de la même manière que les petits boutiquiers pèsent sur les travailleurs, lesquels travailleurs s’infligent entre eux les mêmes lois fatales de la concurrence et ont de plus à supporter tout le poids des grands et petits exploiteurs ; aussi, comme le grain sous la meule, sont-ils finalement broyés.

On s’aperçoit, d’autre part, que le soleil, l’air, appartenant à tous ( parce qu’on n’a pas pu les affermer au profit de quelques-uns ), n’en continuent pas moins à vivifier la nature au bénéfice de tous ; qu’en prenant le chemin de fer, aucun voyageur n’empêche les autres de parvenir à destination ; que les lettres ou télégrammes reçus par les uns n’entravent nullement l’arrivée des lettres ou télégrammes au profit des autres.

Au contraire, plus les communications s’universalisent et mieux cela vaut pour chacun.

On n’a que faire, pour toutes ces choses, de gouvernement qui entrave, taxe, impose, en gros et en détail, on même qui gaspille, mais on a besoin de travail, d’intelligence, de libre essor qui vivifient.

En somme, le principe de tout pour tous se simplifie, se formule clairement dans les esprits.

On pourrait dire, cependant, que le soleil et l’air n’appartiennent pas également à tout le monde, puisque les uns ont mille fois plus d’espace et de lumière qu’il ne leur en faut, et que les autres en ont mille fois moins ; mais la faute en étant aux inégalités sociales, doit disparaître avec elles.

L’ignorance qui les engendre, quelle calamité !

L’ignorance des premières notions d’hygiène est cause que tant de citadins — qui succombent faute d’air — diminuent encore cette quantité d’air.

Comme si la santé — le premier des biens — n’exigeait pas qu’on balayât, par la ventilation, les miasmes du bouge où l’on nous entasse, de l’usine où l’on nous dépouille !

Comme si pour assainir, l’air pur n’était pas le complément du feu !

« Courants d’air ! courants d’air ! » quelle sempiternelle rengaine déchire l’oreille de ceux dont l’enfance s’est épanouie aux douces senteurs des champs, dont les poumons se sont trempés dans l’atmosphère rustique de la belle Nature !

Heureux le riche !

Il est de fait que la naissance et la mort, ces grandes égalitaires, ne se présentent pas de la même façon pour le riche que pour le pauvre. Étant donné nos lois iniques, il n’en peut être autrement.

Mais ces lois iniques disparaîtront avec le reste : il faut bien arracher le chaume et retourner la terre pour semer le blé nouveau.

IV

Supposons que la chose soit faite, que dans la tempête révolutionnaire, l’épave sur laquelle nous flottons ait enfin touché le rivage, malgré ceux qui, stupidement, préfèrent s’engloutir avec la société actuelle. Supposons que la ruche travailleuse, se répande libre dans l’espace, voici ce qu’elle dirait : –Nous ne pouvons plus vivre comme nos aïeux de l’âge de pierre, ni comme au siècle passé, puisque les inventions successives, puisque les découvertes, de la science ont amené la certitude que tout produira au centuple quand on utilisera ces découvertes pour le bien-être général, au lieu de ne laisser qu’une poignée de rapaces s’en servir pour affamer le reste.

Les machines, dont chacune tue des centaines de travailleurs, parce qu’elles n’ont jamais été employées que pour l’exploitation de l’homme par l’homme, seraient, étant à tous, une des sources de richesses infinies pour tous.

Jusqu’à présent le peuple est victime de la machine ; on n’a perfectionné que les engrenages qui multiplient le travail : on n’a pas touché à l’engrenage économique qui déchire le travailleur sous ses dents.

Dam ! comme on ne peut pas établir d’abattoirs pour se débarrasser des prolétaires exténués avant l’âge, la machine s’en charge, et ce serait dommage d’entraver d’aussi hautes œuvres.

Eh bien ! au contraire, la machine, devenue l’esclave de l’ouvrier, ferait produire à chacun, au bénéfice général, ce que produisent actuellement un si grand nombre d’exploités au bénéfice des quelques-uns et souvent du seul individu qui les exploite, et même alors chacun aurait tous les jours, pour son repos ou ses études, plus de temps, plus de loisirs, qu’il n’en peut avoir, aujourd’hui, dans toute sa semaine.

Le repos après le travail ! l’étude ! c’est si bon ! et si rare, excepté pour les riches qui en ont trop.

Autant celui qui ne travaille jamais ignore le bien-être d’un peu de repos, autant l’être surmené y aspire.

Celui dont le cerveau s’est rétréci, muré par l’égoïsme, n’a plus d’idées : elles ne jaillissent plus, elles sont mortes.

Au contraire, le cerveau, comme l’estomac du travailleur, deviennent avides par l’activité dévorante de toute une race sans pâture depuis des siècles, activité mise encore en appétit par l’époque virile de l’humanité : dans les cerveaux incultes germent des idées fortes et fières pareilles aux poussées des forêts vierges.

C’est bien le temps du renouveau.

En attendant, vous savez ces vers du bon Lafontaine :

Pour un âne enlevé, deux voleurs se battaient :

Survint un troisième larron

Qui saisit maître Aliboron…

Telle est l’histoire des gouvernements qui légifèrent et des Compagnies financières gloutonnes qui affament le gréviste et se repaissent avec les détritus des vieilles sociétés : gouvernements et Compagnies le harcèlent, toujours tenant les fusils de l’ordre sur sa gorge, et discutent pour savoir si c’est la Compagnie ou si c’est l’État qui reprendra l’exploitation ( comme à Decazeville ). Survient le troisième larron de la fable, sous forme de la ruine, qui détruit la mine sans mineurs, la mine où s’enflamme la poussière des charbons abandonnés, la mine envahie par l’eau qui s’engouffre dès qu’on cesse de la combattre. Partout où n’est plus la main créatrice du pionnier, l’industrie meurt, et cette main créatrice, cette main du pionnier seule la ressuscitera dès qu’il le pourra sans forfaiture ; et il le pourra la mine étant à ceux qui la fouillent, la terre à ceux qui la font produire, la machine à ceux qui la font grincer, c’est-à-dire, à chacun et à tous, tous les moyens de produire et tous les produits.

La Révolution, la Révolution violente est hâtée, soufflée, rendue inévitable par l’affolement du pouvoir.

La propriété n’est plus si les prolétaires préfèrent crever de faim que d’engraisser leurs maîtres, leurs sangsues, et le Capital aura vécu comme les autres erreurs quand on le voudra.

S’il plaît au travailleur de faire grève, s’il lui plaît de se révolter, la terre est noire des fourmis humaines. Elles sont le nombre, le nombre immense qui n’a jamais su sa force : le désespoir la lui apprendra.

Les coups de cravache l’apprennent au lion en cage comme le coup de massue l’apprend au taureau à l’abattoir : alors le lion prend sous ses ongles l’histrion qui l’a cravaché ; le taureau brise la corde qui lui courbait la tête à l’anneau du supplice, s’échappe et sème l’effroi sur son passage.

On l’a vu en 1793 et au 18 Mars, on l’a vu à Decazeville quand la mesure a été comble : on le verra ailleurs, peut-être un jour à Vierzon.

V

Rien n’est inutile dans la nature : pas plus que les bourgeons printaniers qui couvrent les arbres en avril, les sens nouveaux qui gonflent les cerveaux des foules ne resteront sans germe et ne germeront en vain. Remarquez ceci : la plupart des grévistes soit de Decazeville, soit du Borinage, ne savaient un mot de socialisme ; les mots de Liberté ou d’Égalité, qu’ils épellent au fronton des édifices, ne leur disaient rien. Mais ils ont jeté des effluves si chaudes, ces mots-là, que partout ils deviennent des sens rudimentaires et font que partout la race humaine doit remplacer le bétail humain que nous sommes encore.

Le dernier des grands bardes solitaires est mort. Voici le choeur des bardes, et les bardes ce sont les foules : comme chacun parle, comme chacun marche, chacun se servira de son oreille, de sa voix, de ses yeux.

L’oreille se développe par l’éducation musicale ; les yeux deviennent justes chez les peintres ; les mains, qui, chez le sculpteur, savent tailler le bois, le marbre et la pierre, deviendront, par la pratique, expertes chez tous ; car nul n’a des yeux, des oreilles, des mains pour ne pas s’en servir, de sorte que les races atteindront à un degré difficile à comprendre.

Elle sera magnifique, la légende nouvelle chantée par ceux qui nous succéderont.

Tous étant poètes, tous étant savants, tous sachant se servir de facultés jusqu’alors rudimentaires, rien de nos sauvageries présentes ne subsistera.

L’Humanité évoluant enfin en pleine lumière de liberté, des objections, basées alors sur les mœurs d’aujourd’hui, seraient encore moins valables.

-Comment vivraient les paresseux ? Comment l’envie, la jalousie s’arrangeraient-elles de l’égalité ?

-Est-ce que dans le bien-être général ces arguments ne tombent pas d’eux-mêmes ?

Eh parbleu ! comment vivront les fainéants ?

Est-ce qu’il n’y aura pas encore pendant longtemps des estropiés de corps ou d’esprit, des fainéants, des gens qui, par atavisme, hériteront des infirmités présentes ?

Les paresseux, comme les aveugles, ou les sourds, sont des infirmes qui ont droit à la vie, et ils vivront, ou plutôt végéteront sans nuire à personne.

Quant à la jalousie, quant à l’envie, etc., est-ce qu’il y aura de tels états possibles ? Puisque la machine sera au service de l’homme, et au profit de tous, à quoi donc servirait d’envier ce dont on serait toujours sûr de jouir en toute plénitude ?

Est-ce que la science universalisée n’empêchera pas les folies de l’orgueil ?

Est-ce que les travailleurs, alors, resteront enchaînés à un métier qu’ils ne pourraient faire, par manque d’aptitudes ou parce qu’il ne leur plairait pas de l’exercer ? Est-ce qu’en changeant de groupements ils ne trouveraient pas toujours des ressources nouvelles ?

Au lieu d’héritages qui font les parricides, chacun aura l’héritage de l’humanité, héritage immense, et dont nous avons à peine une idée, sous forme des richesses de chaque genre, ou plutôt de tous les genres de travail, dans leurs incommensurables variétés.

Les groupements libres d’individus libres, le travail fait pour le bien-être de tous et de chacun : il faudra bien qu’on en arrive là ( par nécessité ), puisque quelques oisifs, quelques monstrueux parasites, ne peuvent faire disparaître, à leur gré, les légions sans nombre, les légions grondantes de ceux qui travaillent.

Faut-il que ceux dont la mort n’empêcherait rien de marcher causent la perte de l’espèce entière ? Les choses, du reste, seront bien simplifiées : l’Europe, l’univers éprouvent, les mêmes anxiétés qui sont le prélude de l’enfantement du Monde nouveau pour lequel toute entraille de penseur se sent déjà tressaillir.

Les âges de pierre et de bronze ont passé ; notre âge passera : nous ressentons les heurts spasmodiques de son agonie, et c’est dans sa mort que nous voyons l’histoire de toutes les époques disparues.

Chacune d’elles emporte froides les choses qui l’ont passionnée ; elles sont finies : alors dans le renouveau grandissent les choses regardées comme utopies à la dernière étape.

Les idées jetées en jalons par les sentinelles perdues servent à de nouveaux explorateurs et, sans fin, on va vers des temps incomparablement plus proches de l’Idéal.

Entre ces temps et le nôtre justement est la période où l’humanité, devenant virile, ne supporte plus qu’en regimbant les chaînes qui l’immobilisent dans l’ornière.

Nulle promesse endormeuse ne bercera plus ceux qui auront vu les malheurs amoncelés sur notre espèce par la crédulité, pas même les miroitements d’amélioration basés sur des paroles vaines. Les paroles s’envolent à tous les vents : serments et plaintes tombent ensemble dans le balayage éternel.

C’est ce qui, sous le nom de parlementarisme, allonge l’étape actuelle où nous piétinons.

Étape tourmentée où le vertige habite de plus en plus les sommets du pouvoir : l’impuissance, le parasitisme, la bêtise, la folie, étayés l’un sur l’autre, sont encore debout.

Mais quelle ruine dure toujours ?

Aussi n’y a-t-il pas de doute que la plus abominable de toutes les caducités — notre état social — ne doive bientôt disparaître.

Avec cette société devenue coupe-gorge, il y a nécessité absolue d’en finir.

VI

Savez-vous comment on s’apercevra que le vieux monde n’existe plus ? Ceux qui, d’une oubliette, sont revenus à la lumière, à la sécurité, ceux-là, seuls, pourraient le dire. Les groupements formés par le danger commun et survivant seuls à la ruine commune reprendront naturellement les choses d’intérêt général, dont aujourd’hui nos ennemis mortels sont les seuls à bénéficier : Postes, chemins de fer, télégraphes, mines, agriculture, seront d’autant plus en activité que les communications entre les travailleurs auront la surabondance de vie des foules délivrées — enfin respirant libres.

Plus de guerres, plus de parasites à gorger : la puissance de l’homme sur les choses d’autant plus grande et d’autant plus salutaire que le pouvoir des individus les uns sur les autres aura été détruit.

Plus de luttes pour l’existence — de luttes pareilles à celles des fauves : toutes les forces pour multiplier les productions, afin que chaque être nage dans l’abondance ; toutes les inventions nouvelles — et la science, enfin libre dans ses investigations — servant, pour la première fois, à l’humanité entière : rayonnantes, fécondes, audacieuses, elles frapperont de leur fulgurence tout ce qu’à cette heure encore on amoindrit, étouffe, enténèbre.

S’il se dépense, hélas ! autant d’efforts pour entraver la marche irrésistible du progrès, c’est que, outre ceux qui vivent d’ignorance, d’erreur, d’injustice, il y a ceux qui en meurent et trouvent cela bien ; il y a aussi les retardataires s’entêtant sur des choses inutiles parce qu’elles leur ont coûté beaucoup à conquérir — c’est naturel — et ce n’est pas avec des paroles qu’on guérira les gens de pareils béguins : les catastrophes seules pourront y suffire.

On discutera encore dans nos parlotes bourgeoises ( et même révolutionnaires ) quand le ras de marée des crève-de-faim nous passera sur la tête à tous.

Il monte vite, et, par les trouées faites un peu partout : à Decazeville, en Belgique, en Angleterre, en Amérique, le récif qui protège le monde vermoulu de jour en jour s’ébrèche et c’est par ces brèches que passera l’océan de la révolte qui partout mugit. ( Tout vient à son heure. )

C’est dans cet océan-là que les fleuves humains se précipitent : ainsi s’en vont : arts, littératures, sciences, ainsi tout se noie sous le flot de la rouge aurore du vingtième siècle qui déjà reluit.

Et sous le flot de cette aurore grandissante, comme un amas de poussières en fusion les petites vanités deviennent l’immense amour du progrès humain ; et les grelots de célébrité, d’honneurs, cessent de tinter pour des oreilles, pour des coeurs brûlant d’une soif de perfectibilité.

Tout ce qui nous semble indéchiffrable : l’électricité, le magnétisme, aura, dans vingt-cinq ans, donné des résultats tels, qu’en y joignant les découvertes sur la chimie, l’agriculture, le mécanisme, on se demandera, stupéfait, comment les hommes de notre époque pouvaient croire que la misère qui décime les masses fût une calamité inévitable et fût nécessaire au bien-être d’une poignée de privilégiés !

N’est-il pas grandement temps que chacun le soit, privilégié ! N’y a-t-il pas assez longtemps déjà que cela dure, assez longtemps que chacun traîne son boulet, que chacun tire sur sa chaîne sans parvenir à la rompre ! Rompues ? Alors elles le seront toutes.

« Voici les rouges pâques », dit la chanson des Jacques.

Les rouges pâques après lesquelles la chrysalide humaine aura évolué, pressée par les souffles de germinal, pour être jetée ensuite sur la terre, les ailes déchirées, peut-être. Qu’importe ! elle a senti l’air libre : d’autres y voleront, et gagnés de la même fièvre sublime, tous y voleront à leur tour.

VII

A quoi bon comparer toujours ce qui se passe sous ce régime infect à ce qui se passera dans des milieux salubres ? Est-ce que les fenêtres fermées à la neige d’hiver ne s’ouvrent pas toutes grandes aux haleines chaudes de l’été ? Est-ce que les âges de la vie ont les mêmes besoins, les mêmes aptitudes ?

Ne nous arrêtons donc plus à des arguments oiseux.

Est-ce que les besoins nouveaux, les aptitudes nouvelles, ne sont pas, à leur tour, les sources d’autres besoins éveillant d’autres aptitudes ?

L’homme se façonne aux arts, aux sciences, aux idées de justice, comme chez les protées aveugles évolue le sens visuel sollicité par la lumière ; et malgré des milieux défavorables, la bête humaine, enfin, se sent, elle aussi, appelée par des horizons lumineux.

Du feu ravi au cratère fumant, de forêts enflammées par la foudre, ou même du simple frottement de deux morceaux de bois, est venue une si grande poussée en avant, qu’après avoir fixé les Prométhées au pic rocheux où le dévorent les vautours, l’homme adora le feu et le divinisa.

Rien de plus expressif que cette légende.

Toujours ceux qui sont le plus intéressés au progrès se révoltent le plus farouchement contre ce progrès.

On immola les premiers qui firent du feu ; on battit de verges le premier qui, proclamant le mouvement de la terre autour du soleil, détruisait la légende de Josué, comme on ôte une pierre à une citadelle.

Toujours ceux qui s’attaquèrent aux dieux et aux rois furent brisés dans la lutte ; pourtant les dieux sont tombés, les rois tombent, et bientôt se vérifieront les paroles de Blanqui : « Ni Dieu ni maître ! »

Que les Prométhées soient livrés aux vautours, est-ce que cela empêche la tribu de se grouper au foyer commun ? Est-ce que cela empêche la vapeur de faire des merveilles, l’électricité d’en promettre de plus grandes ?

Au contraire, l’idée arrosée de sang germe plus vite et mieux, elle ramifie plus profondément ; dans les cerveaux fouillés par la douleur, électrisés par les passions ardentes et âprement généreuse, elle se fertilise ; et, pareille à la graminée sauvage, elle deviendra froment.

Plus on brise les hommes, et plus profondément, sinon plus rapidement, les idées se répandent.

On voit loin par les fenêtres des cellules. Au grand silence, l’être grandit dans l’humanité entière. On vit en avant, le présent disparaît : l’esprit, qui pressent l’Ère nouvelle, plane dans l’Avenir.

A présent, la lutte s’est faite suprême par le concours d’événements, de circonstances impérieuses, qui acculent, à notre fin de siècle, la vieille société comme une bête enragée que le travail et la science remplacent avant même qu’elle ne crève.

Qu’est-ce que cela fait qu’elle nous étouffe dans le spasme de son agonie, la bête maudite, puisqu’elle va mourir ?

Il faudra bien que le droit triomphe, à moins qu’on n’abatte les travailleurs, qu’on les assomme, qu’on les fusille comme des bandes de loups qui hurlent la faim.

Et ceux qui produisent tout, et qui n’ont ni pain, ni abri, commencent à sentir que chaque que chaque être doit avoir sa place au banquet du trop-plein.

On ne peut pas plus empêcher ce grandissement des sociétés humaines qu’on ne fera remonter l’homme adulte à son berceau.

Le monde a eu sa première enfance bercée de légendes, puis, sa jeunesse chevaleresque, et le voilà à l’âge viril, qui déjà prépare le nid des races à venir.

Des individualités se dessinent : l’humanité où vivent et pullulent tous les êtres est à la fois une et multiple.

Des figures étranges et hardies passent qui joignent l’idée nouvelle aux types d’autrefois.

S’il est, hélas ! des pieuvres humaines à qui le sang du monde entier ne suffirait pas : finances, pouvoir, ânerie, lâcheté, monstres grouillant dans notre humus — et ce n’est pas de trop de toutes les foules pour les y étouffer — nous avons aussi des fakirs jetant leur vie comme on verse une coupe, les uns pour l’idée, les autres pour la science, mais tous pour le grand triomphe.

Après ses luttes, la race, voulant vivre, se groupera sur le sol délivré.

Les astres s’attirent pour graviter ensemble dans les espaces stellaires : ainsi les hommes, librement, prendront leur place par groupes.

Le travail libre, conscient, éclairé, fera les moissons fertiles là où sont les champs déserts.

La force des tempêtes et des gouffres, portée comme un outil, broiera les rochers, creusera des passages dans les montagnes pour ne faire qu’un seul paradis humain des deux hémisphères.

Les navires sous-marins explorant le fond de l’Océan mettront à découvert des continents disparus : et l’Atlantide peut-être nous apparaîtra morte sous son linceul de flots et gisant pâle dans des ruines cyclopéennes enguirlandées de gigantesques coraux et d’herbes marines.

L’électricité portera les navires aériens par-dessus les glaces des pôles, pour assister aux nuits de six mois sous la frange rouge des aurores polaires.

Que de choses quand on regarde en avant, de choses tellement grandes que lorsqu’on y songe il devient impossible de s’occuper de son misérable individu !

En y songeant, elles seront loin les personnalités !

Chacun vivra inoffensif et heureux, dans l’humanité entière, aidant à multiplier indéfiniment les forces, la pensée, la vie.

VIII

Les idées ayant germé sous notre ombre, les voilà qui dardent leur flamme ; on voit partout sous leur vrai jour les choses que l’obscurité faisait vagues et trompeuses. Les voilà dans la vie, les idées de Liberté, d’Égalité, de Justice, si longtemps affichées sur les geôles. On admire les oeuvres d’une réunion de savants, d’artistes, de travailleurs ; on a admiré les monuments auxquels ont travaillé des générations d’hommes.

Les idées s’allument, flamboient, remuées, fertilisées par la lutte, le coeur se dilate, la vie se multiplie.

Sur les agglomérations des foules passent des souffles brûlants ; cela vous empoigne, vous transfigure, vous jette au courant qui se précipite à l’océan révolutionnaire, au creuset où la fange même s’irradie en soleil.

Les hommes ne pèsent guère dans ce cataclysme, le progrès seul y survit, le progrès juste, implacable, celui qui bat en brèche les vieux récifs.

Quelle parcelle de terre n’est couverte de sang, quelle loi du réseau maudit ne sert de noeud coulant qui nous étrangle ?…

Rien n’est à garder.

Vous avez vu le laboureur retourner les sillons pour semer le blé nouveau : ainsi seront retournées toutes les couches humaines comme pour y enfouir, pareilles aux vieux chaumes, toutes les iniquités sociales.

Il le faut !

Pour qui seraient donc les découvertes, les sciences, pour qui seraient donc les machines, si ce n’est pour créer le bonheur de tous en même temps que multiplier les forces vivifiantes ?

A quoi bon le sens des arts, si c’est pour l’étouffer chez les multitudes, et ne le cultiver qu’à grands frais chez quelques vaniteux artistes ?

Tous ont les mêmes sens, excepté que les races qui ont trop joui ont le cerveau plus aride encore que ne l’ont les autres sans culture.

Attendez qu’un quart de siècle ait passé sur la race, qu’elle ait évolué en pleine lumière de liberté, la différence entre la végétation intellectuelle à cette époque et la végétation présente sera telle que le vulgaire, imbu des sornettes dirigeantes, ne peut actuellement le saisir.

Ni les États dont nous voyons les derniers haillons trempés du sang des humbles flotter dans la tourmente, ni les mensonges de carte géographique, de race, d’espèce, de sexe, rien ne sera plus de ces fadaises.

Chaque caractère, chaque intelligence prendra sa place.

Les luttes pour l’existence étant finies, la science ayant régénéré le monde, nul ne pourra plus être bétail humain, ni prolétaire.

Et la femme dont la vie, jusqu’à présent, n’a été qu’un enfer ?…

Qu’il s’en aille, aussi cet enfer-là avec les songes creux des enfers mystiques !

Chaque individu vivant en tout le genre humain ; tous vivant en chaque individu et surtout vivant en chaque individu et surtout vivant en avant, en avant toujours où flamboie l’idée, dans la grande paix, si loin, si loin, que l’infini du progrès apparaîtra à tous dans le cycle des transformations perpétuelles.

C’est ainsi qu’avant de retourner au creuset, chaque homme, en quelques ans, en quelques jours, aura l’éternité.

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: conflit Iran-Israël voulu par l’oligarchie ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 11 mai 2018 by Résistance 71

Des cibles israélienne frappées dans le Golan, Israël accuse l’Iran et dit ne pas chercher l’escalade

 

Al Manar

 

10 mai 2018

 

Source: http://french.almanar.com.lb/885850

 

Des dizaines de missiles en provenance de la Syrie se sont abattus, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur plusieurs positions militaires israéliennes dans le Golan syrien occupé.

L’armée d’occupation israélienne a directement accusé les Gardiens de la révolution iranienne d’être derrière cette attaque. A en croire le porte-parole de l’armée d’occupation, une vingtaine de missiles été tirées par des hommes de la brigade iranienne al-Qods ont visé les premières lignes de l’armée israélienne sur le Golan. Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus a prétendu que le système antimissile Dôme de fer en a intercepté plusieurs.

Or, le quotidien israélienne Haaretz a reconnu que le Dôme de fer n’a fonctionné que partiellement et que « certains des missiles iraniens » ont traversé le « bouclier antimissile israélien ».

Dans ce contexte, la chaine libanaise Al Mayadeen, citant des sources militaires concordantes, a affirmé que plus de 50 missiles ont atteint plusieurs positions de l’armée d’occupation.

Et de préciser : ‘dix sites militaires israéliens ont été visés au nombre des quels figurent le site ultra-secret du renseignement des unités de protection des frontières’.

Citant des témoins, AlMayadeen a fait état d’énormes incendies après la chute des missiles et un mouvement intensif des ambulances.

L’armée d’occupation a imposé un black out total sur les dégâts et les pertes israéliennes, recommandant des médias israéliens de n’évoquer qu’une vingtaine de missiles pour éviter de semer la panique parmi les Israéliens.

La première salve de tirs de missiles a eu lieu vers minuit heure locale contre les positions israéliennes déclenchant les sirènes d’alertes.  Le conseil local du Golan occupé, organe désignée par l’armée de l’occupation, a lancé la consigne d’évacuation et a demandé aux colons de gagner les abris.

Raids contre Damas, ‘Israël’ ne cherche pas l’escalade

L’incapacité des missiles Patriot israéliens à intercepter ces missiles a poussé l’aviation sioniste à lancer des raids contre la banlieue de Damas.

Vers 04h30 (Heure locale), des avions de combat israéliens ont lancé une série de raids aériens contre la capitale syrienne, et sa banlieue. Des détonations ont été entendues non loin du siège de la Garde présidentielle et du centre de recherche militaire Jamaria. La DCA syrienne a été pleinement active à l’heure où l’information tombait sur le télex.

Selon le ministère russe de la Défense, les raids israéliens ont été menés par 28 avions israéliens F-15 et F-16 qui ont tiré environ 60 missiles, dont plus de la moitié ont été abattus par la DCA de l’armée syrienne. Le moment de l’interception a été enregistré par des caméras.

Une source des forces alliées de Damas a indiqué à l’AFP que les frappes israéliennes ont touché « un régiment de l’armée de l’air près de la ville de Doumeir (à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Damas, ndlr) et la brigade 38 dans les environs de Deraa ».

« Les systèmes de défense anti-aériens ont réussi à abattre des missiles qui visaient l’aéroport de Damas », a ajouté cette même source.

De son côté, le porte parole de l’armée d’occupation a confirmé les raids contre la Syrie, tout en insistant que l’entité sioniste « ne cherche pas l’escalade » militaire.

Selon lui, le chef de la brigade al-Qods, « Qassem Soleimani, a ordonné et dirigé en personne l’attaque aux missiles contre les positions de l’armée israélienne ».

Et d’ajouter: « Israël a informé la Russie avant ses raids menés jeudi contre des cibles en Syrie ».

Le ministre israélien de la guerre, Avigdor Lieberman, a également déclaré qu’ ‘Israël ne veut pas une escalade’ tout en espérant que ‘cet épisode soit clos’, a rapporté AlMayadeen.

Citant des sources bien informées, la chaine libanaise d’informations a affirmé qu’Israël informé les Casques bleux de la FNUOD qu’il n’aspire pas à une escalade ou à une guerre avec l’Iran.

Les abris ouverts dans la Galilée

Et puis à 5h30 heure locale, de nouvelles explosions ont été entendue, cette fois-ci, dans la colonie de Metula, au le nord de l’entité sioniste, a pour sa part rapporté la chaine d’informations iranienne francophone PressTV. Et d’ajouter : les colons ont été sommés à quitter la colonie : les refuges à « Tiberiade » et « Kiryat Shmona » dans la Galilée ont été ouverts.

Mardi soir, les forces d’occupation ont été mises en état d’alerte pour se préparer à une éventuelle riposte qui pourrait être lancée à partir de la Syrie. Deux missiles israéliens ont été interceptés mardi soir par la défense antiaérienne syrienne au-dessus de la ville d’al-Kiswah, située au sud de Damas.

Paris appelle à la « désescalade » entre ‘Israël’ et l’Iran

En réaction, le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a appelé à la « désescalade » entre ‘Israël’ et l’Iran, a indiqué jeudi la présidence française.

« Il appelle à la désescalade », a indiqué la présidence et « il s’entretiendra à ce sujet avec la chancelière » allemande Angela Merkel, qu’il rencontre dans la journée à Aix-la-Chapelle en Allemagne à l’occasion de la remise d’un prix européen.

Dans une interview publiée le week-end dernier dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, le président français avait mis en garde contre le risque de guerre en pareil cas.

Si les Etats-Unis se retirent de l’accord « cela signifie que nous ouvririons la boîte de Pandore, il pourrait y avoir une guerre », avait dit M. Macron.

Moscou appelle à la retenue

La Russie, a quant à elle, appelé à « la retenue », a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, faisant part de sa « préoccupation ».

« Nous avons établi des contacts avec chaque partie, nous les appelons toutes à la retenue », a indiqué aux agences de presse russes le haut diplomate, ajoutant: « bien sûr, cela suscite pour tout le monde de la préoccupation ».

Ces frappes interviennent au lendemain d’une rencontre à Moscou entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Résistance politique: analyse sémantique pour lutte de classes épurée…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, philosophie, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 10 mai 2018 by Résistance 71

Nous sommes d’accord sur les grandes lignes présentées par ce texte de Robert Bibeau, mais trouvons grandement à redire sur la terminologie employée pour élaborer l’argument. Le vocabulaire employé est à notre sens archaïque au sens politique et infuse une confusion qui ne sert pas le but recherché de ramener les gens sur la voie de la révolution sociale.

Pour couper court, il n’y a que deux classes dans la société humaine sous l’ère capitaliste (et pré-capitaliste dirait les marxistes…) qui nous régit depuis quelques siècles:

  • La classe capitaliste parasite, exploiteuse et devenue toute puissante car étant parvenue dans le temps à acheter le pouvoir politique et donc à se l’assujettir. Sont membres de cette classe tous ceux qui par leurs possessions parasitaires n’ont pas besoin de travailler pour mener leur existence de privilégiés d’un système construit autour de leur protection. Ils sont de l’ordre de 0,1% de la population mondiale, c’est à dire peut-être de l’ordre de 7 millions de personnes sur terre en étant large…
  • La classe dite du “prolétariat”, c’est à dire tous ceux qui n’ont rien d’autre que de vendre leur force de travail pour subsister et dont le temps de travail est “acheté” à vil prix pour l’essentiel, par la classe exploiteuse. Cette classe constitue de l’ordre de 99,9% de la population mondiale…

Alors la conjoncture aidant, il est vrai que ce sont établis certains “niveaux de confort”, des strates, au sein de la classe prolétarienne, strates rendues plus fortes avec l’avènement de la société de consommation, la création d’une foultitude de boulots inutiles (ce que l’anthropologue politique David Graeber appelle les “bullshit jobs” qui sont légions depuis la fin de la seconde guerre mondiale…) ; cependant le patron d’une PME et ses ouvriers sont tous des prolétaires ! Le système les étiquette différemment parce qu’il est dans son intérêt d’exacerber les antagonismes dans ce que nous appelleront des “pseudos classes”, créées sémantiquement avec le seul but de nous monter les uns contre les autres. Et cela a parfaitement réussi jusqu’ici. 

Ainsi, faire la “distinction” entre les capitalistes, la “bourgeoisie”, la “petite bourgeoisie” et les attitudes / comportements induits qui leur sont artificiellement alloués, c’est faire le jeu du système qui ne peut survivre que dans le chaos, la division et la discorde. Le boulot du capital est de continuer à monter l’ouvrier contre son patron en expliquant qu’ils ont des intérêts antagonistes alors qu’il n’en est absolument rien !

Il faut cesser de faire le jeu de la division qui maintient le système en place et cela commence avec l’abandon d’une certaine sémantique de connivence, même si celle-ci peut ne pas être volontaire, mais induite.

Bref, il y a la classe capitaliste, celle des (liste bien entendu non exchaustive) Rothschild, Rockefeller, Warbug, Schiff, et les milliardaires affiliés Bolloré, Murdoch, Soros, Buffet, Gates, Bezos, Zuckerberg, Bouyghes, les familles royales (GB, Saoud, Hollande, Belgique, etc) et on en passe… et il y a la classe des prolos, nous, vous, votre patron, le gérant de votre banque (et oui), l’instituteur, le médecin, la prof du bahut, l’ouvrier d’usine, l’artisan, l’agriculteur, le flic, le trouffion, l’ingénieur d’une entreprise pétrolière, le journaliste, l’écrivain, le dealer de shit de la cité du coin etc, etc…

Le but est de faire comprendre au plus de membres des 99,9% qu’ils en font partie, surtout chez ceux des “strates de confort” temporairement supérieures qui effectivement sentent passer le vent du boulet de la paupérisation en marche. Ce n’est pas quand tout va bien pour eux qu’il faut leur expliquer, c’est maintenant ! Ils sont plus disons… réceptifs.

A ce titre nous sommes tous des prolétaires, comme nous sommes tous des colonisés ! Sortir de ce marasme induit par un système outil du privilège parasite, c’est en sortir par la compréhension ultime de notre complémentarité qui transcendera l’antagonisme pour nous réunifier dans une société des sociétés qui n’œuvrera que pour le bien commun naturellement égalitaire.

Pour les 99,9% d’entre nous, il ne devrait pas être difficile de choisir notre camp pourvu que notre vision ne soit plus obscurcit par une sémantique erronée participant plus au jeu de la division qu’à un rôle rassembleur pour grand intérêt  commun de la grande classe prolétaire mondiale dans son ensemble dont nous faisons bien entendu toutes et tous partie.

Ceci dit, nous sommes essentiellement d’accord avec le fond de l’article de Robert. 

~ Résistance 71 ~

 

Le Black Bloc et la petite bourgeoisie radicalisée

 

Robert Bibeau

 

9 mai 2018

 

url de l’article:

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-black-bloc-et-la-petite-bourgeoisie-radicalisee/

 

Qu’est-ce qu’une classe sociale ?

 

Une classe sociale ne se définit pas par son revenu. Le revenu (salaire, dividendes, intérêts et prestations gouvernementales) est la conséquence d’une situation sociétale et non l’inverse. Le revenu moyen d’une classe sociale, ou de l’une de ses sections, peut varier, mais pas son statut social même si son rôle fluctue dans le procès de production et de reproduction élargie. Ainsi, une classe « moyenne » serait socialement la moyenne de quoi dans le procès de reproduction sociétal ?
Une classe sociale se définit par son rôle – sa position dans le procès de production et de reproduction sociétale. Ce positionnement détermine in fine le revenu de ses sujets.  Si un individu membre de la classe bourgeoise – s’activant à une tâche quelconque dans la société globalisée – perd son emploi, alors il est expulsé de sa classe sociale et on dira qu’il est prolétarisé (les chômeurs forment une « armée » de prolétaires). Si un individu gagne le pactole à la loterie et qu’il quitte son emploi salarié pour œuvrer dans une autre activité comme usurier ou commettant dans une société alors il gravit un échelon social et adhère à la classe bourgeoise non pas parce qu’il est soudainement riche, mais parce qu’il pratique une nouvelle profession. C’est ce que l’on fait comme travail et nos rapports aux moyens de production, de commercialisation et de communication qui déterminent le statut social.

La classe sociale petite-bourgeoise

La petite-bourgeoise est partie de la classe bourgeoise avec laquelle elle partage les mêmes intérêts. Ainsi, la petite-bourgeoisie a pour rôle (pour mission sociétale), pour tâche dans le procès de production, d’assurer la reproduction des forces productives sociales (de la naissance à la mort, et ce pour tous les sujets des classes existantes). En termes plus précis la petite-bourgeoisie assure les soins de santé, de l’accouchement à l’enterrement en passant par les soins médicaux, l’éducation, la formation, la gestion bureaucratique, l’administration publique, la culture, la religion et la morale c’est-à-dire l’aliénation idéologique, le formatage de la pensée (la propagande médiatique appelée frauduleusement information), le divertissement, le sport, les loisirs, tout ce qui est utile à la reproduction élargie de la force de travail (et de ses descendants) requis et nécessaire à la valorisation du capital, c’est-à-dire à la production et à la commercialisation des marchandises et des services non pas au bénéfice de la populace (ce qui n’est qu’une conséquence aléatoire), mais bien pour assurer la reproduction élargie du capital. C’est l’astuce sur laquelle s’est érigé le mode de production capitaliste et que Karl Marx a exposée. Autant dire que la gauche et la droite font fausse route quand elles brament et réclament de l’État fétiche des riches qu’il maintienne les services publics tellement appréciés par les salariés. Ce n’est pas le rôle de l’État des riches de maintenir de tels services et la preuve en est que si vous permutez un parti gauchiste et un parti droitiste ils appliquent les mêmes politiques qu’impose la conjoncture économique.

Sous la croissance et la prospérité

Tout va bien tant que le mode de production se développe et conquiert de nouveaux marchés dans la prospérité – tant que le système reproduit et valorise le capital – tant que la productivité aussi bien des forces productives sociales (ouvriers) que la productivité des forces de reproduction sociétale – la petite-bourgeoisie administrative bureaucratique et cléricale à l’hôpital, à la garderie, à l’école, à l’université, à la banque, à l’église, au marché, au cinéma, dans les transports, dans l’ONG des paumés, et dans toutes sortes d’institutions de services publics, etc. Tout baigne dans l’huile en ces temps de croissance économique, et avec elle la croissance de la petite-bourgeoisie de service. Même que cette croissance peut provoquer des turbulences entre l’État des riches et la petite-bourgeoisie aspirant à gravir les échelons de la promotion sociale comme on l’a vu en Mai-68 dans Paris assiégé et traumatisé par ses étudiants agités. S’il vous plait, ne pas confondre une insurrection populaire et une révolution prolétaire avec des revendications lycéennes même violemment exprimées.

La débandade économique et sociale

Mais voici que le système s’embourbe et ne parvient plus à trouver de nouveaux débouchés – de nouveaux marchés pour ses marchandises produites en grande quantité et à prix coupé. Le grand capital désemparé et ne sachant comment parer (ce n’est pas un problème de bonté ou de méchanceté des affidés c’est le fruit des paradoxes du système) coupe de mille-et-une façons dans les revenus de la population et dans les services publics afin de maintenir les taux de profits visant à assurer la reproduction élargie. Ce faisant, le capital rétrécit encore davantage son marché de consommation globale. Le prolétariat aussi bien que l’immense petite bourgeoisie de service voient ses salaires et ses revenus d’aide sociale et de retraite – stagné puis s’étriquer, ce qui entraine de nouvelles demandes des riches capitalistes à l’État fétiche antidémocratique en vue de nouveaux transferts de capitaux publics à verser aux entreprises milliardaires ne parvenant plus à satisfaire leurs actionnaires, ni à faire fructifier leurs capitaux ce qui est pourtant leur « affaire ». Le capital devient volatile, fragile et parfois invisible, on dit qu’il se dissipe en nuage spéculatif.

Je ne dis rien ici du crédit à la consommation et de la dette souveraine qui ne font que retarder temporairement l’effondrement inéluctable… La seule énigme étant de savoir combien de temps tiendra l’illusion de la croissance.

Le chemin de Damas du petit-bourgeois délaissé

 Comme décrit ci-haut le processus d’effondrement sociétal, commence toujours dans la sphère économique pour ensuite s’étendre à la sphère sociale, politique, judiciaire, idéologique, morale, médiatique, diplomatique et militaire. La crise économique est le fondement de la crise sociétal, car elle entraine l’expulsion de la petite bourgeoisie du procès de reproduction de la force de travail social. L’État coupe dans les services constate amèrement le petit-bourgeois éploré après avoir perdu sa BMW et son loft dans la Cité. C’est qu’il est l’un des premiers congédiés – on dit alors que le petit-bourgeois est en voie de paupérisation (baisse de revenu, expulsion de sa maison, fin des vacances sur la côte, tout ce qui faisait sa fierté s’est effondré). On dit aussi que le petit-bourgeois est en voie de prolétarisation, car le capital l’invite à se recycler en micro-entrepreneur (sic), travailleur taxable et corvéable à volonté. Ou alors le petit-bourgeois devient chômeur, SDF, itinérants ou encore mercenaires, ou bien il devient bagarreur dans le Black Bloc, les groupes anarchistes ou maoïstes, ou dans les groupuscules néonazis et néofascistes, souvent sincèrement enragé contre le système, mais se laissant instrumentaliser pour justifier la répression de la société terroriser et totalitariser, autant d’embuches que le prolétariat devra surmonter quand il se sera résigné à se révolter pour s’émanciper.

Des couches entières de petits-bourgeois déclassifiés, paupérisés, prolétarisés crient leur frustration sur les pavés des cités et remplissent les phalanges des groupes de droite – comme de gauche, insoumis, revendicateurs, appelant de leurs pleurs le retour des « beaux jours », du temps de la croissance trépassée. Tout ceci démontre de la part des uns et des autres (gauche, droite, centre) une grande désespérance face à leur situation sociale inconvenante – dégradante et où chacun pense que l’on peut arrêter le processus d’effondrement social global en bloquant les migrants dans les Alpes, en Méditerranée, à la frontière mexicaine, ou indienne, ou que l’on peut enrayer la violence sociale et la prolétarisation en cassant des vitres, ou en brulant des voitures à Paris – à Montréal – à Berlin – à Rome – à Calcutta. Oublions les policiers infiltrés et les majordomes stipendiés, la majorité croit faire ce que doit, mais elle se fourvoie.

Le faux-drapeau « djihadiste »

 Pour les mercenaires des pays du Moyen-Orient et d’Afrique, c’est autre chose. Là-bas les petits bourgeois deviennent mercenaires terroristes, de soi-disant « djihadistes » (faux-drapeau n’ayant rien à voir avec l’Islam) et ils sont rejoints par les paysans affamés et par le prolétariat désoeuvré.  Tous ont trouvé un nouveau métier, un nouvel emploi, dangereux, mais lucratif, – et pour la plupart – (si on excepte les agents stipendiés par le grand capital qui jouent les sultans ou les imams) – ils n’ont que faire d’un nouveau sultanat. Oubliez les ONG de la « paix et des droits de l’homme » charger de colporter ces fadaises à propos de zélotes exterminateurs de mécréants à convertir, couper la solde et vous verrez l’armée du « djihad » s’évaporer dans les fumées du narguilé.

Aucune solution à l’intérieur du système

Il n’y a pas de solutions à cette série de crises économiques – sociales – politiques – idéologiques – militaires à l’intérieur du système contrairement à ce que pense les Blacks Blocs et les néonazis et compagnies. Il est impossible de stopper la décadence – ou la prolétarisation de la petite-bourgeoisie – en brisant des vitres et en matraquant des flics. Tout ce que cela rapportera c’est de nous mener collectivement à la troisième guerre mondiale, comme lors des affrontements précédents, communistes contre fascistes dans les années trente, qui préparèrent la Seconde Guerre mondiale. La chair à canon est toute trouvée, ce seront les manifestants des dernières rangées.

Les militants authentiquement anticapitalistes doivent reprendre confiance dans la classe prolétarienne, l’écouter et se mettre à son service – pas au service de Mélenchon – du PCF, du NPA, des anarchistes, des marxistes-léninistes, des maoïstes, des Blacks Blocs et autres groupuscules d’enragés, et comprendre que ce n’est que le jour où des dizaines de millions d’ouvriers cesseront la production et « paupériseront » le grand capital transnational que le capitalisme sera durement frappé et terrasser.

Alors s’il en est qui souhaite casser du mercenaire de riches, aller renforcer les lignes de piquetage des travailleurs grévistes et si des briseurs de grève s’amènent alors casser du casseur de grèves.

La longue nuit psychopathe de (tout) l’empire… Trump fait un grand pas vers la guerre avec l’Iran en prononçant le retrait unilatéral des USA de l’accord nucléaire des 5+1…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 9 mai 2018 by Résistance 71

 

L’imam Khamenei à Trump: “Sois maudit !”

 

Al Manar

 

9 mai 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/885443

 

Le numéro un iranien a dénoncé « le discours stupide et superficiel » du président américain Donald Trump qui a annoncé,  mardi 8 mai au soir, le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015.

« Mais de quel droit vous menacez l’Iran ? », a-t-il affirmé s’adressant à Donald Trump, lors de deux audiences séparées accordées aux responsables du ministère de l’Éducation nationale ainsi qu’aux universitaires iraniens..

« Au cours des pourparlers nucléaires, j’ai insisté à plusieurs reprises sur le fait que le problème des Américains avec l’Iran ne relève pas du simple nucléaire et que le programme nucléaire iranien n’est qu’un prétexte dont ils se servent ».

Et l’imam Khamenei d’ajouter : « Le retrait US de l’accord Iran/5+1 me donne raison. Quoi que nous ayons signé le PGAC, cette signature n’a pas mis fin à l’animosité de Washington à notre égard. À présent, les Américains s’en prennent à notre rôle dans la région et à nos missiles. Leur hostilité ne disparaîtra jamais à notre égard, même si nous concluons des accords avec eux sur ce sujet. L’hostilité américaine contre la RII renvoie à une divergence d’essence et de nature : l’Iran s’est catégoriquement opposé à l’hégémonie américaine et y a mis un terme sur son sol et la défie à travers la région. »

Selon le guide suprême, M. Trump a menti dix fois dans son discours de mardi soir. Il fait sans doute allusion, entre autre, à ses propos dans lesquels il a accusé la RII de soutenir Al-Qaïda, alors que cette dernière appartient aux écoles sunnites et non chiites et en l’occurrence au wahhabisme, religion d’état en Arabie saoudite, l’allié des Etats-Unis dans la région.

L’Imam Khamenei estime aussi qu’il n’est logique que l’Iran continue dans l’accord avec les Européens sans obtenir des garanties de leur part.

« Au nom du peuple iranien, je te dis sois maudit », a-t-il aussi taclé à l’adresse du président américain.

Seuls l’entité sioniste et l’Arabie saoudite ont soutenu la décision du président américain de se retirer de l’accord nucléaire. Européens, Russes et Chinois l’ont quant à eux dénoncée, assurant vouloir continuer à observer les clauses de l’accord. D’autant que l’Agence internationale pour l’énergie atomique a d’innombrables fois assuré que Téhéran l’a toujours respecté.