Archive for the crise mondiale Category

Guerre biologique et génétique contre l’humanité… Boycott de l’inoculation mortelle !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, Uncategorized, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 5 avril 2021 by Résistance 71

Boycott de la vaccination génétique !

Résistance 71

5 avril 2021

Stats OMS : taux de mortalité du SRAS-CoV-2 donnant le COVID-19 = 0,03%. De ces gens, la plupart décèdent de nombreux facteurs de co-mortalité et non pas du virus per se. La grippe saisonnière (dont vous remarquerez qu’elle n’existe plus… Hop ! disparue la bougresse, Bébert corona a le monopole…) fait plus de morts chaque année que le COVID-19. Regardez les stats de 2017 par exemple, grand cru classé de la grippe saisonnière par la grande faucheuse.
Donc, 99,97% des gens touchés par le virus survivent et récupèrent. Et les guignols à la solde de Big Pharma et des instances financières qui nous gouvernent veulent vacciner la population mondiale avec une merde génétique de « vaccins » OGM non seulement déjà inefficaces face aux variants (mutants) existants, mais qui auront aussi des conséquences dramatiques dans le futur sur les personnes « vaccinées », sans compter les multiples effets secondaires, parfois mortels, de ces cocktails chimico-génétiques non testés déjà éprouvés par un grand nombre des piquouzés.
Il suffit de regarder les statistiques « des décès COVID » dans les pays les plus vaccinés au monde: le Chili, Israël et les USA pour constater que le nombre de morts « COVID » a drastiquement augmenté après le début des campagnes de « vaccination ». La France est à moins de 10% de vaccination.. C’est encore 10% de trop !

Organisons le BOYCOTT de cette sauvagerie imbécile que sont les mesures de cette dictature sanitaire, PsyOp de la fabrication du consentement et de la mise en esclavage de l’humanité sous contrôle de mesures dictatoriales technotroniques à grand renfort d’OGM, de malnutrition, de nanotechnologie et de bains d’ondes mortifères 5G forcées sur les populations abasourdies et ne sachant plus que faire, oscillant sans cesse d’information en contre-information.

L’humanité est en guerre contre ses « élites » auto-proclamées, la 3ème guerre mondiale est cette guerre qui est en train de passer du stade de guerre larvée à celui de guerre ouverte. Ils sont 0,00001% de l’humanité mais possèdent et noyautent tout par le pouvoir acquis grâce à la corruption inhérente de ce système étatico-capitaliste fabriqué et contre-nature. Nous sommes 99,99999% de l’humanité, dépossédés et fourvoyés, mais nous avons le nombre de notre côté et surtout, plus nous avançons dans le contrôle dictatorial, moins nous avons à perdre et au contraire absolument TOUT à gagner à lâcher prise, foutre ce système et ses commanditaires par dessus bord et nous émanciper totalement de la dictature des institutions du petit nombre et de la marchandise en mouvement.

Qu’on se le dise !…

Simple et percutant, petit PDF de RIEN du tout à diffuser au grand large :
003-pour-cent

Lectures complémentaires :

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

En mai 2020, nous publiions ceci: L’affaire du SRAS-CoV-2 virus OGM

COVID-19 du mythe aux statistiques

COVID-19 des statistiques au scandale

COVID-19 et la fraude des tests PCR

COVID-19 5 questions à poser à ceux de votre entourage qui veulent se faire piquouzer

COVID-19 Non à l’inoculation !

COVID-19 Déclaration de responsabilité civile à faire signet au médecin ou personnel piquouzeur

Note d’expertise sur les vaccins ayant recours aux OGM

Dictature sanitaire et technotronique : liste (non exhaustive) de vidéos de médecins et scientifiques anti-vaccination

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 avril 2021 by Résistance 71

Liste non-exhaustive de vidéos de médecins anti-vaccins

Anonyme

4 avril 2021

Note de Résistance 71 : Certaines de ces vidéos ont sans doute déjà été censurées, nous invitons les lecteurs à sauvegarder celles qui peuvent encore l’être pour futur référence, la guerre de l’info et la censure font rage. Ce blog en est une victime parmi des centaines d’autres. Si l’internet permet de toucher une plus vaste audience, rien ne remplace le contact de proximité et la dissémination de l’information de bouche à oreille, sous le manteau ou au grand jour… Il est IMPOSSIBLE de faire taire à 100% une dissidence, tout pouvoir autoritaire, toute coercition la plus soft soit-elle contient en elle-même sa résistance. Il ne fait aucun doute pour nous que la voix de la raison prévaudra en tout et avec elle, l’humanité dans sa forme achevée émancipée de la dictature étatico-marchande et sa énième mutation en cette entité de gouvernance mondiale supranationale nommée « Nouvel Ordre Mondial » par l’oligarchie en place.
Messieurs/dames de la pourriture et de la dégénérescence marchande, rendez-vous, vous êtes cernés !

1. Dr. Nancy Banks – http://bit.ly/1Ip0aIm

2. Dr. Russell Blaylock – http://bit.ly/1BXxQZL

3. Dr. Shiv Chopra – http://bit.ly/1gdgh1s

4. Dr. Sherri Tenpenny – http://bit.ly/1MPVbjx

5. Dr. Suzanne Humphries – http://bit.ly/17sKDbf

6. Dr. Larry Palevsky – http://bit.ly/1LLEjf6

7. Dr. Toni Bark – http://bit.ly/1CYM9RB

8. Dr. Andrew Wakefield – http://bit.ly/1MuyNzo

9. Dr. Meryl Nass – http://bit.ly/1DGzJsc

10. Dr. Raymond Obomsawin – http://bit.ly/1G9ZXYl

11. Dr. Ghislaine Lanctot – http://bit.ly/1MrVeUL

12. Dr. Robert Rowen – http://bit.ly/1SIELeF

13. Dr. David Ayoub – http://bit.ly/1SIELve

14. Dr. Boyd Haley PhD – http://bit.ly/1KsdVby

15. Dr. Rashid Buttar – http://bit.ly/1gWOkL6

16. Dr. Roby Mitchell – http://bit.ly/1gdgEZU

17. Dr. Ken Stoller – http://bit.ly/1MPVqLI

18. Dr. Mayer Eisenstein – http://bit.ly/1LLEqHH

19. Dr. Frank Engley, PhD – http://bit.ly/1OHbLDI

20. Dr. David Davis – http://bit.ly/1gdgJwo

21. Dr Tetyana Obukhanych – http://bit.ly/16Z7k6J

22. Dr. Harold E Buttram – http://bit.ly/1Kru6Df

23. Dr. Kelly Brogan – http://bit.ly/1D31pfQ

24. Dr. RC Tent – http://bit.ly/1MPVwmu

25. Dr. Rebecca Carley – http://bit.ly/K49F4d

26. Dr. Andrew Moulden – http://bit.ly/1fwzKJu

27. Dr. Jack Wolfson – http://bit.ly/1wtPHRA

28. Dr. Michael Elice – http://bit.ly/1KsdpKA

29. Dr. Terry Wahls – http://bit.ly/1gWOBhd

30. Dr. Stephanie Seneff – http://bit.ly/1OtWxAY

31. Dr. Paul Thomas – http://bit.ly/1DpeXPf

32. Many doctors talking at once – http://bit.ly/1MPVHOv

33. Dr. Richard Moskowitz – censored

34. Dr. Jane Orient – http://bit.ly/1MXX7pb

35. Dr. Richard Deth – http://bit.ly/1GQDL10

36. Dr. Lucija Tomljenovic – http://bit.ly/1eqiPr5

37. Dr Chris Shaw – http://bit.ly/1IlGiBp

38. Dr. Susan McCreadie – http://bit.ly/1CqqN83

39. Dr. Mary Ann Block – http://bit.ly/1OHcyU

40. Dr. David Brownstein – http://bit.ly/1EaHl9A

41. Dr. Jayne Donegan – http://bit.ly/1wOk4Zz

42. Dr. Troy Ross – censored

43. Dr. Philip Incao – http://bit.ly/1ghE7sS

44. Dr. Joseph Mercola – http://bit.ly/18dE38I

45. Dr. Jeff Bradstreet – http://bit.ly/1MaX0cC

46. Dr. Robert Mendelson – http://bit.ly/1JpAEQr

47. Dr Theresa Deisher https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=6Bc6WX33SuE

48. Dr. Sam Eggertsen-7a4dd71dafbb1404bfd494dae3fe02fd-b-mail-icon_video-link.gifhttps://m.youtube.com/watch?v=8LB-3xkeDAE

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

Apprenez plus sur la dictature technotronique sur Résistance 71

Discours de défense de Louise Michel devant la cour d’assise de la Seine le 22 juin 1883 et l’origine du drapeau noir anarchiste…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, documentaire, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 3 avril 2021 by Résistance 71

Discours de défense prononcé devant la cour d’assise de la Seine

Louise Michel

22 juin 1883

« Il y a quelque chose de plus important, dans ce procès, que l’enlèvement de quelques morceaux de pain. Il s’agit d’une idée qu’on poursuit, il s’agit des théories anarchistes qu’on veut à tout prix condamner.

On insiste sur la fameuse brochure : « A l’armée ! » à laquelle le ministère public semble s’être appliqué à faire une publicité à laquelle on ne s’attendait guère.

On a agi autrement durement envers nous en 1871.

J’ai vu les généraux fusilleurs ; j’ai vu M. de Gallifet faire tuer, sans jugement, deux négociants de Montmartre qui n’avaient jamais été partisans de la Commune ; j’ai vu massacrer des prisonniers, parce qu’ils osaient se plaindre. On a tué les femmes et les enfants ; on a traqué les fédérés comme des bêtes fauves ; j’ai vu des coins de rue remplis de cadavres. Ne vous étonnez pas si vos poursuites nous émeuvent peu.

Ah, certes, monsieur l’avocat général, vous trouvez étrange qu’une femme ose prendre la défense du drapeau noir. Pourquoi avons-nous abrité la manifestation sous le drapeau noir ? Parce que ce drapeau est le drapeau des grèves et qu’il indique que l’ouvrier n’a pas de pain.

Si notre manifestation n’avait pas dû être pacifique, nous aurions pris le drapeau rouge ; il est maintenant cloué au Père-Lachaise, au-dessus de la tombe de nos morts. Quand nous l’arborerons nous saurons nous défendre.

Nous n’avons pas fait appel à l’Internationale morte parce qu’on n’a pu en réunir les tronçons et parce que l’Internationale est un pouvoir occulte et qu’il est temps que le peuple se montre au grand jour.

On parlait tout à l’heure de soldats tirant sur les chefs : Eh bien ! à Sedan, si les soldats avaient tiré sur les chefs, pensez-vous que c’eût été un crime ? L’honneur au moins eût été sauf. Tandis qu’on a observé cette vieille discipline militaire, et on a laissé passer M. Bonaparte, qui allait livrer la France à l’étranger.

Mais je ne poursuis pas Bonaparte ou les Orléans ; je ne poursuis que l’idée.

J’aime mieux voir Gautier, Kropotkine et Bernard dans les prisons qu’au ministère. Là ils servent l’idée socialiste, tandis que dans les grandeurs on est pris par le vertige et on oublie tout.

Quant à moi, ce qui me console, c’est que je vois au-dessus de vous, au-dessus des tribunaux se lever l’aurore de la liberté et de l’égalité humaine.

Nous sommes aujourd’hui en pleine misère et nous sommes en République. Mais ce n’est pas là la République. La République que nous voulons, c’est celle où tout le monde travaille, mais aussi où tout le monde peut consommer ce qui est nécessaire à ses besoins…

On nous parle de liberté : il y a la liberté de la tribune avec cinq ans de bagne au bout. Pour la liberté de réunion c’est la même chose. En Angleterre le meeting aurait eu lieu ; en France, on n’a même pas fait les sommations de la loi pour faire retirer la foule qui serait partie sans résistance. Le peuple meurt de faim, et il n’a pas même le droit de dire qu’il meurt de faim. Eh bien, moi, j’ai pris le drapeau noir et j’ai été dire que le peuple était sans travail et sans pain. Voilà mon crime ; vous le jugerez comme vous voudrez.

Vous dites que nous voulons faire une révolution. Mais ce sont les choses qui font les révolutions : c’est le désastre de Sedan qui a fait tomber l’empire, et quelque crime de notre gouvernement amènera aussi une révolution.

Cela est certain. Et peut-être vous-mêmes, à votre tour, vous serez du côté des indignés si votre intérêt est d’y être. Songez-y bien.

S’il y a tant d’anarchistes c’est qu’il y a beaucoup de gens dégoûtés de la triste comédie que depuis tant d’années nous donnent les gouvernements. Je suis ambitieuse pour l’humanité moi je voudrais que tout le monde fût assez artiste, assez poète pour que la vanité humaine disparût. Pour moi, je n’ai plus d’illusion. Et tenez, quand M. l’avocat général parle de ma vanité. Et bien ! j’ai trop d’orgueil même pour être un chef : il faut qu’un chef à des moments donnés, s’abaisse devant ses soldats, et puis, tout chef devient un despote.

Je ne veux pas discuter l’accusation de pillage que l’on me reproche, cela est trop ridicule. Mais, si vous voulez me punir, je commets tous les jours des délits de presse, de parole, etc. Eh bien ! Poursuivez-moi pour ces délits.

En somme, le peuple n’a ni pain ni travail, et nous n’aurons en perspective que la guerre. Et nous, nous voulons la vie en paix de l’humanité par l’union des peuples.

Voilà les crimes que nous avons commis.

Chacun cherche sa route ; nous cherchons la nôtre et nous pensons que le jour où le règne de la liberté et de l’égalité sera arrivé, le genre humain sera heureux ».

-[]-

« Plus de drapeau rouge, mouillé du sang de nos soldats. J’arborerai le drapeau noir, portant le deuil de nos morts et de nos illusions »
~ Louise Michel, 18 mars 1883 ~

-[]-

Louise Michel ne devint, de son propre aveu, anarchiste que lors de la traversée vers le bagne de Nouvelle-Calédonie où elle fut déportée avec des milliers d’autres communards, elle ne l’était pas encore lors de la Commune.  Elle brandira ainsi le drapeau noir lors d’une révolte de chômeurs à Paris en mars 1883. 

Historiquement, c’est à la fin de 1882 que les anarchistes renoncèrent définitivement au drapeau rouge pour adopter le drapeau noir du deuil et de la révolte. Le drapeau noir sera d’abord arboré à Lyon lors de la révolte des canuts de 1831 et de 1834, mais la toute première apparition d’un drapeau noir fut lors des Trois Glorieuses de la révolution de 1830 lorsqu’un drapeau noir fut accroché à la façade de l’Hôtel de Ville de Paris. La Commune de Paris de 1871 s’est faite sous le drapeau rouge, celui du prolétariat et de la subversion sociale, apparu sur les barricades de 1848, tandis que le drapeau tricolore de la république était dès lors vu par le prolétariat révolutionnaire comme celui des Versaillais et de la réaction bourgeoise et donc comme étendard de l’exploitation, de la domination et de la répression. 

Au bout du compte, tout cela n’est que symbole et signe de ralliement à une cause et au-delà de la cause à une Idée, celle de vivre ensemble, dans l’harmonie et l’amour, sans État, sans marchandise, sans argent et sans salariat. Quand la Commune Universelle de la société des sociétés sera enfin réalisée et que nous aurons ensemble, parachevé notre humanité, il n’y aura plus jamais besoin de quelque drapeau que ce soit…

(Résistance 71)

Louise Michel sur Résistance 71 :

Louise Michel, de la Commune à la pratique anarchiste

Esprit Communard :

1871-2021 : Esprit communard de la Commune aux gilets Jaunes

1871-2021 : Recherche esprit communard désespérément

Pour tout changer, un appel anarchiste

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Louise Michel (1830-1905)

Appel à la résistance et l’éveil des consciences de la Voix du Pacifique (vidéo, Tahiti)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 2 avril 2021 by Résistance 71

CHEVAL FOU

Resistance 71

2 avril 2021

Nous relayons cette excellente vidéo de La Voix du Pacifique du 31 mars 2021 en provenance de Tahiti: « Appel à la résistance et à l’éveil des consciences ».

Dans l’esprit communard, Gilets Jaunes et de Cheval Fou, gardons présent à l’esprit toutefois qu’il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir.

Vidéo Voix du Pacifique (Tahiti), durée : 7min40
https://rumble.com/vf8qx3-urgent-urgent-urgent-.html

GJ_vive_la_commune

Lettre de soutien du Mexique au peuple français en lutte (Front des Peuples)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 1 avril 2021 by Résistance 71

Lettre du Mexique pour les manifestations en France contre les violences policières

Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau

États de Morelos, Puebla et Tlaxcala, Mexique

31 mars 2021

Source :
https://www.lavoiedujaguar.net/Lettre-du-Mexique-pour-les-manifestations-en-France-contre-les-violences

Compañeras et compañeros,

Recevez un salut combatif des terres de résistance du Mexique. Nous sommes des femmes et des hommes indigènes nahuas habitant sur les versants du volcan Popocatepetl dans les États de Tlaxcala, Puebla et Morelos. Nous sommes les petites-filles et les petits-fils des zapatistes qui ont combattu avec Emiliano Zapata il y a cent ans pour la terre, l’eau et la liberté.

Aujourd’hui, ces acquis gagnés au prix du sang et de la vie de nos grands-mères et grands-pères sont menacés par les politiques extractivistes et les mégaprojets de mort qui s’imposent dans notre pays et dans de nombreuses régions du monde. Dans notre territoire, la dépossession a un nom, il s’agit du Projet intégral Morelos, qui touche plus de 90 villages des États de Tlaxcala, Puebla et Morelos, et qui a pour objectif un processus de méga-industrialisation dans des territoires historiquement agricoles.

Ce projet vise à nous priver de l’eau de la rivière Cuautla qui alimente la vie agricole de milliers d’agriculteurs de l’État de Morelos ; ce projet polluera l’air, la terre et l’eau, et nous obligera à adopter un mode de vie qui n’est pas celui que nous souhaitons, qui n’a rien à voir avec notre façon de vivre et notre relation avec la terre, la nature et les communautés. Ce projet nous expose, les communautés habitant sur les versants du volcan le plus actif de notre pays, au grand risque d’une bombe à retardement que signifie pour nous ce gazoduc. Ce projet considère nos territoires comme de simples marchandises, il a mis à prix nos eaux, nos montagnes, nos terres et même nos propres vies, pour promouvoir les centrales thermoélectriques, les usines et les mines.

C’est pourquoi nous arrêtons depuis presque dix ans tout cet engrenage de dépouillement de nos peuples. Les mauvais gouvernements et leurs patrons, les entreprises, n’ont pas pu nous déposséder. Depuis 2012 ils espéraient démarrer l’opération de leurs projets mais ils n’ont pas réussi jusqu’à présent. Ça n’a pas été facile de les arrêter, nous nous sommes battus avec les lois, l’organisation communautaire et la lutte dans les rues. Pendant ces années, nous avons vécu la répression de trois gouvernements de partis politiques différents, nous avons été emprisonnés, réprimés dans les villes, torturés, menacés, dépouillés de nos radios communautaires et notre frère Samir Flores a été assassiné en 2019. Mais malgré tout cela, malgré la douleur, l’indignation et la fureur que nous ressentons, nous continuons à lutter, nous continuons à défendre nos territoires et l’avenir de nos filles et de nos fils, mais aussi l’avenir en tant que peuples que nous sommes.

Compas, le capitalisme, maître de tous les États-nations, a déclaré la guerre aux populations et au peuple d’en bas. C’est une guerre qui dure depuis des siècles mais qui s’est intensifiée et étendue. Des États qui défendent et génèrent des politiques de mort et d’asservissement de la dignité humaine, qui parlent d’égalité, de droits de l’homme, de justice dans leurs discours, mais qui font tout le contraire dans la réalité et dans l’application de leurs politiques et décisions gouvernementales. Ils utilisent tous les rouages de l’État pour contrôler et dominer les populations, ils perpétuent la haine raciale et de classe, les inégalités économiques et la politique de terreur contre celui qui est différent, pense différemment, a une couleur de peau différente. L’utilisation de la force publique et de la police en toute impunité pour développer cette guerre, pour battre, mutiler, violer, torturer et assassiner, est autorisée par les discours et les lois qui justifient cette violence contre les gens d’en bas, tout en disant « ce n’est pas de la répression, c’est seulement pour maintenir l’ordre ; ce n’est pas un meurtre, la police ne faisait que son travail », et en refusant même le statut de victimes aux personnes qui ont été la cible de cette violence policière.

Les chiens de garde du capitalisme, autrement appelés « police », ont pour seul but de veiller aux intérêts de ce système, de ces mauvais gouvernements ; dire qu’ils sont là pour veiller sur nous c’est un mensonge, nous savons sur quoi ils veillent, nous savons qui protège le monopole de la violence. Dans nos sociétés, nous devons parfois faire davantage attention à la police qu’aux autres risques. Et c’est vrai dans le monde entier, que ce soit au Mexique ou chez vous, en France. Nous sommes tou·te·s confronté·e·s aux mêmes situations avec ces chiens dressés à la haine, à la violence et à l’impunité.

Pour cette raison, compas, vous qui êtes aujourd’hui dans les rues pour exiger que justice soit faite et l’arrêt total de la violence des forces de l’ordre, nous vous adressons notre solidarité, notre courage, notre force et notre espoir. Aucune société ne peut se dire démocratique si elle permet et perpétue cette violence, cette impunité et ce mépris pour les gens d’en bas, pour les travailleurs, pour nous tou·te·s qui ne sommes pas fait·e·s pour les moules de ce qui est normal, acceptable et correct pour le pouvoir.

Nous voulons surtout dire aux familles des victimes de la violence d’État de continuer à avancer, de ne pas se décourager face à tant d’injustice, de mensonges ou d’attaques contre vous, la lutte que vous entreprenez est d’une grande importance pour transformer ce monde, la justice seulement viendra lorsque auront cessé tant d’impunité et de violence. Que votre douleur devienne la force pour continuer, qu’elle soit le cri pour demander justice. La transformation ne viendra pas des gouvernements mais de personnes organisées, avec la dignité et la force de changer ce monde.

Votre lutte et la nôtre sont liées parce que nous luttons pour une vie digne, nous luttons contre la violence de ce système capitaliste, qu’il s’agisse de mégaprojets ou de violence policière, parce que nous croyons qu’il peut y avoir un avenir différent pour nous tous, parce que votre lutte, la nôtre et celle de beaucoup d’autres dans le monde finiront par élargir la fissure qui brisera ce système de mort.

Nous joignons nos voix aux vôtres, nos poings gauches, nos sourires et notre force à vous en ce jour important.

Plus de violence de la part des forces de l’ordre !

Plus de mégaprojets dans le monde !

Vive la dignité rebelle ! Vive les peuples du monde !

Front des peuples en défense de la terre et de l’eau
des États de Morelos, Puebla et Tlaxcala

Source et traduction : CSPCL

25 mars 2021.


¡Viva Zapata!

Association pour un Anarchisme Ontologique : Une (re)lecture du préambule du syndicat I.W.W 1991 ~ 2020

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, Social & Retraite, société des sociétés, syndicalisme et anarchisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 31 mars 2021 by Résistance 71


L’I.W.W (1905), seul syndicat digne d’intérêt

Une interprétation ésotérique du préambule de l’I.W.W. par Hakim Bey et l’Association for Ontological Anarchism

 

AOA

1991

Révisé, mars 2020

Ceux qui pensent connaître nos idéaux politiques, qui savent que nous sommes des individualistes (ou pire des « néo-individualistes ») seront sans nul doute choqués de découvrir notre intérêt pour l’I.W.W. [i] Et ils seront encore plus étonnés d’apprendre que Mark Sullivan [ii] et moi-même avons rejoint la NY Artists et Writers Job Branch de l’I.W.W. en janvier de cette année à la demande pressante de Mel Most [iii]. En fait, nous sommes un peu sous le choc nous-mêmes. « Ne jamais se plaindre, ne jamais expliquer »… mais peut-être que, juste pour cette fois, nous allons un peu adoucir notre règle – d’où l’apologie.

La Mackay Society, dont Mark et moi-même sommes des membres actifs, est dédiée à l’anarchisme de Max Stirner, de Benjamin Tucker et de John Henry Mackay. En outre, je me suis associé avec divers courants du post-situationnisme, du « travail zéro », du néo-dadaïsme, du mouvement « autonomia »[iv] et de l’anarchisme « Type 3 »[v], qui tous sont supposés être des horreurs sans nom pour l’I.W.W. et le syndicalisme en général. D’autres membres de la NY Artists Branch sont également des individualistes ou des anarchistes pacifistes (suivant la ligne de transmission de Julian Beck [vi]) ; un certain malaise s’était déjà fait jour lors de réunions concernant le Préambule de l’I.W.W. ou d’autres textes… ; et donc, hormis faire un geste sentimental en l’honneur de la mémoire de Mel… pourquoi collaborons-nous à l’I.W.W. ?

Primo : où est le problème ? Lorsque j’ai découvert l’anarchisme vers l’âge de 12 ou 13 ans, j’ai voulu devenir un hobo [vii] (une ambition plus modeste que pirate) et les organisateurs Wobbly [viii] me semblaient alors de véritables héros américains. Je le pense toujours.

Secundo : nous qui sommes du « Type 3 », nous aimons montrer notre mépris pour l’idéologie – et même pour notre propre anti-idéologie. La lutte des classes ne nous suffit pas comme explication de la réalité, mais il est évident qu’elle est réelle – nous savons où va notre sympathie. Nous nous opposons à l’idée sociale de « Travail » – mais nous sommes loin de nous opposer aux « travailleurs ». L’aliénation du travail, selon nous, ne peut être totalement expliquée par l’économie du salariat ; elle a également une origine psychologique. Cette double critique jette le concept même et la structure profonde du « monde industriel » dans le creuset de la déconstruction radicale. Cependant, le travail industriel est réel et le contrôle des travailleurs doit être considéré comme une tactique totalement valide en vue de la réalisation des aspects économiques & psychologiques de toute « société nouvelle » hypothétique « au sein de la coquille de l’ancienne ».

En outre, en tant qu’individualistes nous avons de bonnes raisons pour apprécier le concept d’union de l’I.W.W. Stirner – contrairement ce que croient ceux qui n’ont jamais lu ses livres – approuvait une « Union des Uniques » (nous préférons cette traduction à celle d’« union des égoïstes »), au sein de laquelle tous les membres pourraient atteindre leurs buts au travers des intérêts communs. Il suggéra que les travailleurs avaient tout à gagner à embrasser cette notion, & que si la classe laborieuse devait s’organiser sur une telle base elle deviendrait imbattable. (Le préjudice fait à Stirner remonte à Marx et à Engels qui le considéraient comme potentiellement plus dangereux encore que Bakounine et qui écrivirent leur plus gros livre pour détruire son influence).

La Mackay Society, cela dit en passant, représente un courant peu connu de la pensée individualiste qui n’a jamais rompu ses liens avec le syndicalisme. Dyer Lum, Ezra et Angela Haywood représentent cette école de pensée ; Jo Labadie, qui écrivit pour le « Liberty » de Tucker, faisait lui-même un lien entre les anarchistes « fil à plomb » américains, les individualistes « philosophiques » et les syndicalistes ou la branche communiste du mouvement ; son influence a atteint la Mackey Society au travers de son fils, Laurance. Tout comme les stirnériens italiens (qui influencèrent notre vieil ami E. Arrigoni), nous soutenons tous les courants antiautoritaires, en dépit de leurs contradictions apparentes. Pourquoi ? Tout simplement, car nous pensons que la réalisation de la liberté personnelle est possible dans l’acte même de se battre pour l’obtenir. De notre point de vue, s’organiser radicalement (jusqu’au point d’insurrection) n’est pas un sacrifice que l’on fait pour le futur ; il s’agit plutôt d’un mode d’auto-libération avec sa propre récompense immédiate – même si cette récompense consiste seulement en fragments et moments de réalisation. Les Wooblies, avec leur mépris pour la « part de gâteau à venir » [ix] (ou comme l’a si bien dit Lewis Carroll, « du jambon demain ou du jambon hier, mais jamais de jambon aujourd’hui »), doivent ressentir la même méfiance envers l’utopie gauchiste qui demande le martyr au nom d’un « lendemain » matérialiste que nous ne vivrons pas assez vieux pour voir.

Dans une récente édition de « Factsheet Five », M. Gunderloy (un autre néo-individualiste de renom) salue le « vent du changement… soufflant sur le Grand Syndicat [x] » démontré par un « article intriguant sur l’Écologisme de l’I.W.W. » dans « The International Worker ». Si l’I.W.W. est compatible avec « Earth First ! »[xi], il doit sûrement être capable d’accepter des pacifistes & des individualistes. Dans l’édition de janvier de « IW », un délégué de San Francisco la conférence de 1989 « Without Borders » comme un « festival de contre-culture anti-laborieuse » — mais il admet que la branche locale a retiré certains bénéfices de cette rencontre. Ce délégué serait sans nul doute surpris d’apprendre que nous, les « néo-individualistes », nous sommes sentis sous-représentés à cette conférence. Le problème c’est que le mouvement anarchiste grandit et que toutes sortes de courants naissent, se croisent, et fleurissent. Aucune tendance antiautoritaire ne devrait être exclue – ou s’exclure – de ce ferment. L’idéologie meurt – le communisme aujourd’hui, le capitalisme peut-être demain – et l’anarchisme est le seul mouvement politique moderne de gauche qui ait une chance d’être pris au sérieux. Nous mettons l’I.W.W. au défit d’élargir ses horizons au-delà de la conscience de classe, tout comme nous mettons au défi les punks (ou les environnementalistes) d’étendre leur conscience de classe, de travail et d’histoire de l’anarchie. Nous sommes tous ensemble et il est grand temps de commencer à nous traiter les uns les autres avec camaraderie.

Le Préambule de l’I.W.W. est quasiment un texte « sacré » — une Écriture. Aucun croyant n’aime trop se plonger dans les Écritures – et nous sommes suffisamment superstitieux pour ne pas désirer déranger les esprits de ces vieux hobos que nous vénérons. Mais les temps changent et les Écritures doivent être réinterprétées. Voilà pourquoi nous suggérons, avec le sourire, une lecture « ésotérique » du texte.

Du point de vue d’un exégète agile, il y a dans le Préambule quelques termes-clés merveilleusement vagues & élastiques. La définition de « classe laborieuse » devrait être étendue afin d’inclure tous ceux qui souffrent de l’aliénation du travail, à la fois psychologique et économique. « La classe patronale » devrait alors comprendre toutes les forces d’opposition à la liberté tant économique que psychologique. « Les bonnes choses de la vie » ne doivent certainement pas être comprises comme de simples biens matériels, mais également comme arts de vie, actions, créations, inspirations, modes de liberté, manières de vivre.

« Un mal fait à un seul, c’est un mal fait à tous » non pas parce que nous faisons partie d’un corps mystique ou d’une église placée sous quelque code moral impérieux ou sous le Saint-Esprit, mais parce que chacun d’entre nous aspire aux « bonnes choses » qui circulent librement parmi les esprits libres, les individus agissant en « union » pour certaines valeurs – valeurs qui commencent à émerger dans l’acte même de les déclarer comme telles, et de déclarer sa volonté à se battre pour elles.

Après tout, pourquoi sommes-nous contre la « faim et le manque » ? Parce que nous sommes des cœurs tendres et des bienfaiteurs ? Ou parce que la faim et le manque (à la fois économique et psychologique) empêchent la pleine réalisation d’une société dans laquelle les bonnes choses circuleraient librement, et donc diminuent ainsi la capacité de chaque individu à obtenir ces choses ?

En tant qu’artistes et écrivains nous apprécions l’image de la bannière portant le slogan révolutionnaire – notre propre « travail » est précisément la création de telles bannières, de tels symboles. Nous ne créons pas d’idoles à adorer ou des slogans gravés dans l’éternité de la pierre – non, nous fabriquons des outils pour la réalisation. Notre branche « produit » le potentiel d’une conscience libre en œuvrant à l’abolition de la perception consensuelle, de l’auto-oppression et de l’oppression de l’autorité. Les salaires de l’aliénation sont la mort de l’esprit humain ; le slogan révolutionnaire est « possession de la terre » – ce qui inclut la possession de soi, de l’imagination, du corps, du pouvoir créatif – cela aussi c’est « la machinerie de la production ».

Préambule à la Constitution de l’I.W.W.

La classe laborieuse et la classe patronale n’ont rien en commun. Il ne peut exister de paix entre elles aussi longtemps que la faim et la misère accablent les millions de travailleurs et que la minorité, constituant la classe patronale, jouit de tous les bons côtés de la vie.

Entre ces deux classes, la lutte doit perdurer jusqu’à ce que les travailleurs du monde s’organisent en tant que classe, prennent possession des moyens de production, abolissent le système du salariat et vivent en harmonie avec la Terre.

Nous pensons que la concentration de la gestion des industries entre des mains de moins en moins nombreuses empêche les syndicats de contrer le pouvoir sans cesse grandissant de la classe patronale. Les syndicats servent un état des affaires qui permet de dresser un groupe de travailleurs contre un autre au sein de la même industrie, aidant ainsi à la défaite des uns et des autres dans la guerre des salaires. En outre, les syndicats aident la classe patronale à renforcer chez les travailleurs l’idée fausse que la classe laborieuse a des intérêts en commun avec ses employeurs.

Ces conditions peuvent être changées et l’intérêt de la classe laborieuse maintenu uniquement par une organisation formée d’une manière telle que tous ses membres dans un secteur de l’industrie en particulier, ou dans toute l’industrie si nécessaire, cessent de travailler lorsqu’une grève ou un lockout est entrepris dans un département – faire du tort à un seul, c’est faire du tort à tous.

En lieu et place du slogan conservateur, « un bon salaire pour un jour de travail juste », nous inscrivons sur nos bannières le slogan révolutionnaire :

« Abolition du salariat ».

C’est la mission historique de la classe laborieuse d’en finir avec le capitalisme. L’armée de la production doit s’organiser, non seulement pour la lutte de tous les jours contre les capitalistes, mais aussi afin de continuer la production lorsque le capitalisme aura été aboli. En nous organisant industriellement, nous formons la structure de la nouvelle société au sein de la coquille de l’ancienne.

NOTES :

[i] L’Industrial Workers of the World est un syndicat international fondé aux États-Unis en 1905 dont le siège actuel se trouve à Cincinnati dans l’Ohio. Ce syndicat vise principalement à mettre fin au salariat.

[ii] Mark Sullivan est le fondateur d’une antenne de la John Henry MacKay Society.

[iii] Mel Most est l’un des organisateurs de l’I.W.W. décédé en 1991.

[iv] Mouvement autonomiste apparu en Allemagne et en Italie dans les années 70.

[v] Terme forgé par Bob Black afin de définir l’amalgame entre anarchisme individualiste et communiste.

[vi] Fondateur avec Judith Malina, du Living Theatre.

[vii] Un hobo est un sans domicile fixe se déplaçant de ville en ville le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises, vivant de travaux manuels saisonniers et d’expédients.

[viii] Wobbly est le nom donné aux membres de l’I.W.W.

[ix] Une des caractéristiques de l’I.W.W. est la création et l’utilisation de la chanson. Ainsi, pour contrecarrer les patrons qui appelaient la fanfare de l’Armée du salut pour couvrir les orateurs des wobblies, Joe Hill composa ainsi « There’ll Be Pie in the Sky When You Die (That’s a Lie) », « Il y aura du gâteau au Ciel quand tu mourras, (c’est un mensonge) ».

[x] Autre nom donné à l’I.W.W.

[xi] « Earth First! » est une organisation radicale écologiste apparue dans le Sud-ouest des États-Unis, et fondée en 1980

Cet article a été modifié le 15 mars 2020

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Industrial Workers of the World ~ Wobblies ~

1871-2021 : 150 ans de la Commune… La déclaration de la Commune de l’Algérie du 28 mars 1871

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 31 mars 2021 by Résistance 71

Déclaration de la Commune de l’Algérie

28 mars 1871

Citoyens,

Les délégués de l’Algérie déclarent au nom de tous leurs commettants, adhérer de façon la plus absolue à la Commune de Paris.

L’Algérie toute entière revendique les libertés communales.

Opprimés pendant quarante années par la double concentration de l’armée et de l’administration, la colonie a compris depuis longtemps que l’affranchissement complet de la Commune est le seul moyen pour elle d’arriver à la liberté et à la prospérité.

Lettre du délégué de la Commune aux relations extérieures aux grandes villes de France

Avril 1871

Grandes villes !

Le temps n’est plus aux manifestes ; le temps est aux actes ce que la parole est aux canons.

Assez de sympathies, vous avez des fusils et des munitions, debout les grandes villes de France !

Paris vous regarde, Paris attend que votre cercle se serre autour des lâches bombardeurs et les empêche de d’échapper au châtiment qu’il leur réserve.

Paris fera son devoir et le fera jusqu’au bout. Mais n’oubliez pas Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Nantes, Bordeaux et les autres, si Paris succombait pour la liberté du monde, l’histoire vengeresse aurait le droit de dire que Paris a été égorgée parce que vous avez laissé s’accomplir l’assassinat.

Pashal Grousset

Délégué de la Commune aux Relations Extérieures

= = =

La Commune sur Résistance 71

En 2017, le vice-président de Pfizer lançait l’alerte sur la létalité du vaccin Gardasil… Survol de la falsification scientifique à tous les étages…

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , on 31 mars 2021 by Résistance 71

La pseudo-science est rampante elle existe partout et  a phagocyté l’essentiel de la recherche scientifique. Dans un monde qui est métamorphosé pas à pas en dictature technotronique, la science devient l’outil du contrôle et de l’oppression des masses. La falsification, facilitée par l’avènement de la science des « modèles informatiques » au détriment de la science de l’observation, sévit dans bien des domaines : du médical et de la santé au climat en passant par les théories régissant l’exploitation de l’énergie hydrocarbonée, quasiment tout est falsifié au profit de la pensée dominante et de ses dogmes eugénistes néo-malthusianistes toujours en filigrane chez les « bien-pensants » de cette communauté scientifique sous influence.
La science a été kidnappée il y a un bon moment au XIXème siècle et les effets de la falsification se font de plus en plus lourdement sentir. Comme pour tout, retirons le facteur marchand et financier de cette affaire et nous en reprendrons le contrôle pour le bien commun. Aujourd’hui, la science ne sert que des intérêts particuliers toxiques qui mènent l’humanité au désastre.
~ Résistance 71 ~

Ces pensées du grand visionnaire qu’était Bakounine : qui ne peut pas voir, 130 ans plus tard, l’inquiétante actualité de ces analyses ?…

« Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société finirait bientôt par ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire ; et cette affaire, l’affaire de tous les pouvoirs établis, serait de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins toujours plus stupide et par conséquent toujours plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction. […] Nous reconnaissons l’autorité absolue de la science mais nous repoussons l’infaillibilité et l’universalité des représentants de la science. […] La science a pour mission unique d’éclairer la vie, non de la gouverner. Le gouvernement de la science et des hommes de la science, s’appelassent-ils même des positivistes, des disciples d’Auguste Comte, ou même des disciples de l’école doctrinaire du communisme allemand, ne peut être qu’impuissant, ridicule, inhumain, cruel, oppressif, exploiteur et malfaisant. »
(Dieu et l’État, compilation d’écrits posthumes, 1892)

fraude_scientifique
Douter de tout… même du « meilleur » est la voix de la raison

Le vice-président de Pfizer lance l’alerte sur le vaccin Gardasil : “Le vaccin est mortel”

NewsPunch

23 septembre 2017

url de l’article original: https://newspunch.com/pfizer-gardasil-vaccine/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

30 mars 2021

L’ancien vice président de Pfizer, le Dr Peter Rost, a sonné l’alerte sur les dangers du vaccin Gardasil et affirme au passage que le but de Big Pharma est de maintenir les gens en mauvaise santé.

Dessous (dans l’article original en anglais) se trouve un clip tiré du documentaire “One More Girl”, un film où figure le Dr Rost et dans lequel il révèle comment les vaccins et les médicaments de Big Pharma sont faits pour maintenir les gens dans un état de maladie constant.

Il est l’auteur du livre “The Whistleblower, Confessions of a Healthcare Hitman.” Considérant son expérience professionnelle, ce serait sous-estimer grandement que de dire qu’il est un expert de l7intérieur sur Big harma et ses techniques de marketing et de vente.

Ci-dessous figures quelques citations d’un ancien et courant rédacteurs en chef de deux des plus gros magazines médicaux au monde, considérés comme être les plus crédibles [Le New England Medical Journal et le Lancet]. Il n’est pas hors sujet de les inclure dans cet article car ils sont connectés avec ce que dit le Dr Rost dans la vidéo (NdT: en anglais, sur l’article original).

“On ne peut tout simplement plus croire la recherche clinique qui est publiée, ou se fier aux jugements de médecins connus ou de lignes de conduite médicales faisant autorité. Je ne prend aucun plaisir à conclure de la sorte. conclusion à laquellle je suis graduellement parvenue et à reculons durant mes deux décennies en tant qu’éditrice au New England Journal of Medicine.” (Dr Marcia Angell, médecin et longtemps éditrice en chef du New England Medical Journal (NEMJ).

Le cas contre la science est sans équivoque : la plupart de la littérature scientifique, peut-être la moitié, est sans doute fausse. Affligée de recherches ne prenant en compte que de petits échantillons, des effets minuscules, des analyses exploratrices invalides, et de flagrants conflits d’intérêt, de concert avec une véritable obsession de poursuivre une mode d’importance plus que douteuse, la science a pris un sévère virage vers l’obscurantisme et les ténèbres.” ~ Dr Richard Horton, éditeur en chef actuel [2017] du magazine The Lancet, considéré comme un des journaux médicaux les plus respectés au monde. (source)

Il est plus que grand temps de repenser la recherche médicale actuelle et de rechercher une véritable vision panoramique de l’affaire

En 2005, le Dr John P.A Ioannidis, en ce moment professeur de prévention pathogène à l’université de Stanford en Californie, a publié l’article le plus téléchargé de l’histoire de la Librairie Publique de Sciences, Public Library of Science (PLoS) et intitulé :  Why Most Published Research Findings Are False.

Dans ce rapport il déclare :

“Il y a une préoccupation croissante sur le fait que la plupart des trouvailles de recherches courantes sont fausses.”

Nous avons maintenant un grand nombre de preuves et de déclarations d’experts qui viennent directement du terrain et qui nous dépeignent une figure des plus préoccupantes. La science utilisée pour éduquer, former les médecins et développer la médecine est falsifiée. Nous ne sommes exposés qu’à des études et recherches qui ont été financées par Big Pharma et ses grands laboratoires pharmaceutiques, mais ces études ne sont pas faites pour rechercher en profondeur, dans le détail. Elles ne sont pas faites pour détecter les problèmes qui peuvent se produire des années voire des décennies après la prise d’un traitement, ni d’examiner les risques de prendre ces médicaments sur le long terme. Personne ne semble mentionner ou reconnaître le bon nombre d’études qui montrent très clairement les risques associés avec un grand nombre de produits que les laboratoires pharmaceutiques fabriquent pour aider à combattre la maladie.

Ce qui est encore plus préoccupant est que la population au grand large manque singulièrement d’attention et de connaissance sur ces problèmes. tout ceci ne sera certainement pas mentionné dans les infos de masse et malgré beaucoup de preuves qui soutiennent ce fait, certaines personnes vont refuser de regarder ou même reconnaître que cela existe. Ceci est un énorme problème, notre monde est en train de changer et nous devons garder l’esprit ouvert envers de nouvelles possibilités en regard de sa nature. Nous sommes en 2015 et alors que nous continuons à aller de l’avant, toujours plus d’informations vont venir défier les systèmes de croyance ancrés dans l’esprit de beaucoup. Il est bien de regarder des informations qui vont à l’encontre de ce que vous croyez, en fait, c’est même un besoin si vous voulez continuer à aller de l’avant et créer un meilleur monde pour vous mêmes, vos proches et le reste de l’humanité.

Vous penseriez que les déclarations placées ci-dessus, en provenance d’éditeurs de longue date de tels journaux scientifiques connus et de renom (en apparence considérer comme les meilleurs du monde), recevraient au moins une certaine couverture médiatique…

Quand le Dr Rost travaillait toujours chez Pfizer, il a fait quelques apparitions dans les médias. Il a fait des entretiens avec le Wall Street Journal par exemple, il y a 10 ans, avant qu’il ne décide de lancer l’alerte.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

KP_science_et_pseudo-science

Les Soulèvements de la Terre acte 2 les 10-11 avril 2021 à Rennes

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , on 30 mars 2021 by Résistance 71

arbrepuissance

Les Soulèvements de la Terre : Acte 2 10-11 avril 2021 à la Prévalaye

LSDT

29 mars 2021

CONTRE

le projet destructeur et imposé d’extension des infrastructures par les dirigeants du Stade Rennais Football Club à la Prévalaye. Ce projet de 3,5 hectares, soutenu par la majorité «sociale-écologiste» rennaise, détruirait des prairies naturelles et des jardins vivriers pour la construction de bureaux, parkings, de deux terrains de foot et d’une voie d’accès supplémentaire.

POUR

une réappropriation collective de la Prévalaye, de son paysage de bocage et sa vocation agricole historique. Pour une plus grande résilience alimentaire locale, la préservation des ressources en eau et en biodiversité, ainsi que le maintien d’usages patrimoniaux (jardins vivriers) sur notre territoire.

PROGRAMME

SAMEDI 10 AVRIL

10h – Manifestation fourches en main du mail F.Mitterrand jusqu’à la Prévalaye !

12h30 – Cantine à la Prévalaye

14h – Plantations sur les terres menacées, ateliers enfants (maquillage, bouture), balades naturalistes, discussion sur les luttes foncières et paysannes locales

DIMANCHE 11 AVRIL

9/10h – Accueil, petit-déjeuner puis plantations

11h – Grand tournoi de foot mixte

12h30 – Cantine à la Prévalaye

14h – Parcours musical pour les enfants, balades naturalistes, atelier de co-construction d’un contre projet pour la Prévalaye

Si vous voulez vous joindre à ce week-end, et que vous avez besoin d’infos, contactez nous ici : defense-prevalaye@riseup.net

Pour suivre les soulèvements de la terre : 

site : lessoulevementsdelaterre.org 

mail – lessoulevementsdelaterre@riseup.net

Non à l’inoculation !… (PDF)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 28 mars 2021 by Résistance 71

 

 

vaxbof

 

Résistance 71

 

28 mars 2021

 

Vacciner la population mondiale pour un virus dont le taux de mortalité est de l’ordre de 0,23% (chiffre OMS) des gens infectés, c’est à dire que dans le peu de personnes touchées, 99,77% guérissent !
Si ça n’est pas se foutre de la gueule du monde, on ne sait pas ce qui l’est…

 

Stop à la dictature sanitaire ! PDF à diffuser sans aucune modération:

Non_A_L_inoculation

 

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

 

dictaturesanitaire