Espagne 36 : le peuple en arme… Entretien d’Abel Paz avec Durruti (extrait)

Lisez ce qui suit. Les paroles de Durruti ont toujours grand sens aujourd’hui en 2022, 86 ans plus tard.. Pourquoi cela ? Parce qu’à l’évidence rien n’a vraiment changé. Le système continue à utiliser les fascistes / nazis paramilitaires en Ukraine et ailleurs… car comme le dit Durruti plus bas : “Aucun gouvernement ne combat le fascisme à mort. Quand la bourgeoisie voit le pouvoir lui échapper elle utilise le fascisme pour se maintenir en place.” L’Espagne 36 n’a fait que suivre l’Italie et l’Allemagne des années1920, l’empire anglo-américain n’a fait que prendre le relais. Non ! Rien n’a changé et ne saurait changer car il n’y a de toute évidence, pas de solution au sein du système ! Simple, direct et sans ambage ! Il suffit donc d’agir en conséquence…
~ Résistance 71 ~

abelPaz_Durruti

Extrait d’un entretien d’Abel Paz avec l’anarchiste Buenaventura Durruti, paru dans le Toronto Daily Star du 5 août 1936

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

“Les masses sont en armes, L’armée ne compte plus. Il y a deux camps : des civils qui luttent pour la liberté et des civils qui sont rebelles et fascistes. Tous les travailleurs d’Espagne savent que si le fascisme triomphe, ce sera la famine et l’esclavage. Mais les fascistes savent aussi ce qui leur sera réservé s’ils sont battus. C’est pourquoi ce combat est âpre et sans merci. Pour nous c’est une question d’écraser le fascisme, l’éradiquer et le balayer de façon à ce qu’il ne redresse plus jamais la tête en Espagne. Nous sommes déterminés d’en finir avec le fascisme une bonne fois pour toute. Et ce oui, malgré le gouvernement,” ajouta t’il hilare.

Durruti1

Abel Paz : “Pourquoi dis-tu malgré le gouvernement ? Ce gouvernement ne combat-il pas la rébellion fasciste ?” Demandais-je avec une sorte d’incrédulité…

“Aucun gouvernement dans le monde ne combat le fascisme à mort. Quand la bourgeoisie voit le pouvoir lui glisser entre les doigts, elle a recours au fascisme pour se préserver et se maintenir au pouvoir. Le gouvernement libéral de l’Espagne aurait pu rendre inoffensif les éléments fascistes il y a bien longtemps ! Continua Durruti. “Mais au lieu de cela, il a temporisé et fait des compromis. Même maintenant, il y a dans ce gouvernement des personnes qui veulent y aller mollo avec les rebelles. Vous ne pouvez jamais savoir.” Ria t’-il. “Le gouvernement actuel pourrait bien avoir besoin de ces forces rebelles pour écraser le mouvement des travailleurs.”

[…]

“Pouvez-vous gagner seuls ? Demandais-je directement.

Durruti ne répondit pas. Il se gratta le menton. Ses yeux brillèrent.

“Vous serez assis sur une pile de ruines même si vous êtes victorieux.” M’aventurais-je à dire pour briser sa rêverie.

“Nous avons toujours vécus dans des taudis avec des trous dans les murs”, dit-il calmement, “Nous saurons nous accommoder pour un moment, parce que n’oublie jamais que nous pouvons construire aussi ces palaces et ces villes, ici en Espagne, en Amérique et n’importe où ailleurs. Nous, les travailleurs, pouvons en construire d’autres pour prendre leurs places et ce sera mieux, bien mieux construit. Nous n’avons aucunement peur des ruines. Nous allons hériter de la planète terre, il n’y a aucun doute là-dessus. La bourgeoisie va peut-être faire péter et ruiner son propre monde avant de quitter cette étape de l’histoire. Nous sommes ici porteurs d’un tout nouveau monde dans nos cœurs.” Dit-il dans un murmure. Il ajouta : “Ce monde grandit avec chaque minute qui passe…”

“Durruti: Le peuple en armes,” Abel Paz

Durruti2

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

===

Deux communiqués sur la guerre en Ukraine à diffuser sans modération :

GJ_vive_la_commune

w-l-invention-de-la-crise

8 Réponses vers “Espagne 36 : le peuple en arme… Entretien d’Abel Paz avec Durruti (extrait)”

  1. le mec dit que les gouvernements refusent de combattre à mort les fachos en disant qu’ils les trouvent utiles

    mais il ne donne pas la vraie information disant que les fachos sont la création des gouvernements eux mêmes

    cela s’appelle le mensonge par omission

    il omet délibérément une partie de la vérité

    faire croire que le gouvernement est innocent sur l’existence des fachos, et qu’il veut juste les utiliser

    mais il doit encore avoir peur du gouvernement, pour ne pas oser les accuser directement d’avoir créé les fachistes

    pour un anarchiste , il pourrait faire mieux

    mais bon en lisant l’article, on voit qu’il ne combat pas le gouvernement, mais uniquement les fachos produits secrètement par le gouvernement, comme les blackblocks chez nous

    donc s’il ne combat pas le gouvernement, normal qu’il n’ose pas accuser le gouvernement

    donc ce n’est pas un vrai anarchiste s’il se considère encore comme citoyen du gouvernement mensonger producteur de fachos

    tant qu’il ne veut pas reconnaitre publiquement que le gouvernement produit des fachos, et que la fin du fachisme ne peut se faire qu’avec la fin du gouvernement, il continuera à tourner dans le vide, et se fera tuer pour rien

    car sitôt que des fachos tués, le gouvernement en fabriquera d’autres que les autres « anarchistes » (je mets entre guillements vu que le mec refuse de combattre le gouvernement mais uniquement ses produits) ne visent que les produits fachos et non celui qui les produit, le gouvernement

    • non, Il dit simplement qu’aucun gouvernement ne combat vraiment à fond le fascisme, car ce n’est pas dans sa « logique ». Ceci dit, il y a toujours cette énorme erreur commise encore et toujours par tant d’anarchistes : la priorité n’est pas de combattre le fascisme, qui effectivement est gouvernement.. la priorité est de faire la révolution sociale, sa réalisation rendra DE FACTO tout « fascisme » ou régime autoritaire d’état qu’il soit de la droite ou de la gauche du capital, impossible. A ce titre, il est juste de dire que les « antifascistes » / « antifas », volontairement ou par manipulation, font le jeu du système.
      Lorsque État, marchandise, rapport marchand, donc fric et salariat auront été mis à bas… Il n’y aura plus de fascisme brun ou rouge possible… la révolution sociale aura été realisée et tout régime coercitif autoritaire sera impossible car les rouages le permettant n’existeront plus…
      CQFD

      • il est plus logique de dire qu’il refuse de combattre la vraie source du fachisme

        sinon il dénoncerait d’emblée que le fachisme est créé par le gouvernement

        c’est comme un gosse qui veut empêcher l’eau de robinet d’arriver dans la cuve en tentant de bloquer l’eau avec sa main, alors que la vraie solution c’est de fermer le robinet

        le mec c’est pareil il veut stopper l’eau mais sans fermer le robinet

        d’où le fait que soit il est idiot, soit il a peur du gouvernement, donc il n’est pas un vrai anarchiste

  2. Larsen Says:

    Hommage à la Catalognes G.
    Orwel S. Veil . Quand la CNT et le POUM obtiennent des portefeuilles ministériels et participent à l’assassina des baricadiers . Quand kropotkine pousse à la grande boucherie de 1914. Toutes les idéologies réformistes en ont fait ou en feront partie . Communautés radicales de l’être .

    • Anarchix Says:

      Et oui, bien malheureusement. Comme dit ci-dessus, la révolution sociale, la mise à bas du système étatico-marchand et sa cohorte de contraintes monétaires et salariales, est et doit demeurer la priorité. Kropotkine a fait une énorme boulette dans sa vie, c’est d’avoir signé ce pathétique manifeste de soutien à la guerre en 1916. Malatesta quant à lui, avec bien d’autres anarchistes, avaient signé en 1915 le manifeste contre la guerre. Kropotkine mourra en 1921, son action l’a t’elle miné jusqu’à la fin ? Emma Goldman lui en a t’elle parlé sur son lit ce mort ? Grosse erreur, qui n’enlève rien à sa pensée générale. Kropotkine était humain et pas un saint… comme nous tous. 😉

  3. […] Lecture complémentaire : “Espagne 36 : le peuple en armes” […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :