A pelles d’air et à pelles à la vie… tout simplement… Une Chronique de Rien

 

150ans_commune

 

Résistance 71

 

16 juin 2021

 

Superbe texte et réflexions de RIEN sur un futur proche aussi aléatoire que certain… si on laisse faire les raclures du pouvoir et du capital.
Il est temps de se prendre par la main et de bouger efficacement.
Dans l’esprit de Cheval Fou

Rien_A_Pelles_d_air (PDF)

 

citation_Gramsci

4 Réponses vers “A pelles d’air et à pelles à la vie… tout simplement… Une Chronique de Rien”

  1. Un immense merci à JO, la wolf’ma aux 8 cerveaux pour la mise en page !
    Je ne sais plus où ai-je lu que la meilleure façon d’aimer quelqu’un n’est pas de le changer, mais plutôt de l’aider à révéler la plus belle version de lui-même !
    Allez ! ouste les parents et grands-parents, démasquez-vous, démasquez vos enfants et laissez être la plus belle version de chacun se révéler…

    • Nous le devons à notre jeune génération à laquelle nous laissons une société au bord de l’abîme, qui entre en nous lorsqu’on le contemple trop longtemps, mais surtout aux générations non-nées pour qui nous devons agir en toute âme et conscience.

      « Avant d’agir, pense au résultat que ton action aura sur la 7ème génération. »
      ~ Proverbe Haudenosaunee ~

  2. – On m’a dit que vous aimiez beaucoup cette parole d’Allan Watts : « Je ne philosophe pas pour la gloire de la philosophie, mais parce que je suis émerveillé par le monde et que je voudrais faire partager cet émerveillement. »
    – Oui, j’aime cette parole. C’est la parole d’un homme libre.
    – Vous estimez que s’émerveiller du monde est signe de liberté ?
    – Naturellement.
    – Mais le monde est terrible, dévorant, inhumain !
    – Vous voici en prison.
    – Comment cela ? Au contraire ! Je manifeste mon sens critique ! Je témoigne d’un idéal !
    – Vous trouvez le monde haïssable, invivable ? Votre intelligence s’en persuade ? Votre cœur le crie ? Vous y voici donc contre votre gré ? Celui qui est quelque part contre son gré est en prison.
    – Vous ne m’avez pas compris. Le monde m’épouvante, mais je souhaite qu’il change. Je suis peut-être en prison, mais j’ai de l’espérance.
    – Et comment changer le monde, s’il vous plaît ?
    – En changeant les hommes !
    – Comment ? Par quoi ?
    – Par l’Amour, Monsieur ! Uniquement par l’Amour !
    (Louis Pauwels, L’apprentissage de la sérénité, Le troisième Esprit et l’Amour du monde)
    L’Amour : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/lamour.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.