Dispute territoriale en terre apache, Oak Flat, exploitation minière, Vatican et bulle pontificale Inter Caetera, l’histoire encore et toujours, la véritable, celle du colonialisme toujours rampant… (Steven Newcomb)

 

 

Dans cette analyse de Steven Newcomb traduite par nos soins ci-dessous et concernant la dispute actuelle entre des compagnies minières et le gouvernement yankee contre la nation apache au sujet de leur territoire ancestral dit de Oak Flat, il est fait mention, comme à l’accoutumée car ceci est incontournable, des bulles pontificales du XVème siècle, origine profonde du colonialisme occidental chrétien sur le monde et plus particulièrement celle qui édifia le système et sur laquelle tout repose jusqu’à aujourd’hui: la bulle Inter Caetera écrite par le pape Alexandre VI (Rodrigo Borgia, père de César et Lucrèce Borgia) au roi et reine de Castille le 4 mai 1493.

Au sujet de ce pape et quelques autres, voici ce qu’en disait Voltaire déjà dans son “Traité sur la Tolérance, chapitre III “ (1763) :

“Le pape Alexandre VI avait acheté publiquement sa tiare, et ses cinq bâtards en partageaient les avantages. Son fils, le cardinal duc de Borgia, fit périr, de concert avec le pape son père, les Vitelli, les Urbino, les Gravina, les Oliveretto et cent autres seigneurs, pour avoir leurs domaines. Jules II, animé du même esprit, excommunia Louis XII, donna son royaume au premier occupant ; et lui même, le casque en tête et la cuirasse sur le dos, mit à feu et à sang une partie de l’Italie. Léon X, pour payer ses plaisirs, trafiqua des indulgences comme on vend des denrées dans un marché public…”

Sacrée belle brochette d’ordures et de dégénérés n’est-il pas ? Tout le système est piloté de la sorte depuis des siècles. Pour en sortir, il faut en comprendre les origines profondes, les admettre, ce qui mène à comprendre qu’il ne peut y avoir aucune solution dans le système et qu’il faut radicalement en sortir (par la racine), en commençant par le boycott de ces rouages devenus étatico-capitalistes, par la solidarité et en engageant un processus réel et profond de DÉCOLONISATION des terres certes, toujours de nos jours, mais aussi et surtout des esprits.

C’est fraternellement unis que nous en sortirons, la main dans la main, pas autrement. Cessons d’acquiescer et de nous laisser diviser. Comprenons que nous sommes UN dans la complémentarité de notre diversité.

~ Résistance 71 ~

“La question sociale est une question agraire.” (Gustav Landauer)

 

 

L’affaire du territoire d’Oak Flat (apache) et le décret de domination pontifical du pape Alexandre VI dans la loi états-unienne (Inter Caetera, 1493)

 

Steven Newcomb

 

2 février 2021

 

url de l’article original:
https://originalfreenations.com/oak-flat-and-pope-alexander-vis-papal-decree-of-domination-in-u-s-law/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Avant l’invasion de ce sous-continent de l’Amérique du Nord par des représentants de monarques de la chrétienté occidentale, les peuples et nations originels de ce continent, comme la nation Apache, vivaient leur mode de vie de manière libre et indépendante.

Nous pouvons réfléchir sur les milliers et milliers d’années durant lesquelles aucun système de domination et de contrôle européen chrétien n’existait sur ce continent. Pendant des millénaires un tel système ne fut pas imposé sur les nations et peuples, comme par exemple les Apaches, qui essaient maintenant de sauver leur zone sacrée d’ “Oak Flat” de la destruction aux mains d’un gigantesque projet d’extraction minière de cuivre. (NdT: emmené par un des géants de l’extraction minière la multinationale Rio Tinto)

Il y a un contexte spécifique pour tout conflit majeur, incluant la dispute au sujet d’Oak Flat, entre les peuples et nations originels de ce continent et la société des Etats-Unis. Ce contexte se situe dans le contraste entre l’existence libre et indépendante des nations natives de ce continent et le système de domination (colonial) qui, il y a quelques siècles, fut amené à travers l’océan Atlantique sur des vaisseaux vers cette partie du monde. Ce système de domination peut être tracé à des documents (comme les bulles pontificales émises par des papes catholiques, ou des chartes royales émises par des monarques), qui furent émis depuis un endroit connu alors comme étant “la chrétienté occidentale” ou l’Europe occidentale. (NdT: par opposition à la “chrétienté orientale” qui avait fait sécession par deux fois en 1054 et en 1204, après la mise à sac de Constantinople par les croisés. Les chrétiens d’Orient n’ont pas participé à la mise sous tutelle du monde dit “païen” et à son pillage et sa colonisation à partir du XVème siècle…)

Le juge associé de la Cour Suprême des Etats-Unis, Joseph Story, qui a servi à la CSEU de 1812 à sa mort en 1845, a tiré une connexion directe entre l’origine du système légal et politique des Etats-Unis et une bulle pontificale du Vatican de domination datant de 1493 (NdT: la bulle Inter Caetera du pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia) . Il le fit dans le volume I de ses 1833 commentaires sur la constitution des Etats-Unis. Story intitula son premier chapitre “Origin and Title to Territory of the Colonies.” Il commence avec le tout premier voyage de Christophe Colomb et il cite aussi la bulle pontificale dans son texte latin, émise par le pape Alexandre VI au roi et à la reine d’Espagne en 1493.

Dans ce premier chapitre, Story paraphrase une décision de la CSEU qu’il aida dans sa décision en 1823 dans la fameuse affaire Johnson & Graham’s Lessee v. McIntosh. Cette décision fut écrite par son meilleur ami et mentor, le juge de CS John Marshall. Par exemple, Story écrit : “Les Indiens étaient une race sauvage, profondément ancrée dans les profondeurs de l’ignorance et du paganisme. S’ils ne pouvaient pas être extirpés de leur manque de religion de de juste morale, ils pouvaient être sauvés de leur erreurs.” Story continue :

“Les Indiens étaient voués à se plier au génie supérieur de l’Europe et à changer leurs habitudes sauvages et déphasées pour la civilisation et le christianisme et allaient recevoir bien plus qu’un équivalent pour chaque sacrifice et souffrance.

Ce phrasé était la manière de Story de paraphraser la déclaration de Marshall dans la décision de “Johnson” disant que “le caractère et religion des habitants du continent fournissait une excuse pour les considérer comme des peuples sur lesquels le génie supérieur de l’Europe pourrait affirmer une ascendance.

La définition de “ascendance” dans le dictionnaire Webster’s inclut le mot de “domination”. Ce fait nous permet de transcrire de manière précise l’idée mise en avant à la fois par Story et par Marshall : les colonisateurs chrétiens européens furent capables d’utiliser leur “génie supérieur” pour affirmer un droit d’utiliser un droit de domination contre les habitants natifs du continent sur la base de leur “caractère et religion” (que Story nomma “paganisme”). Story continue de la sorte :

L’autorité pontificale, elle aussi, fut amenée à aider ces grands plans et avec le but de renverser le paganisme et de propager la religion catholique(7), le pape Alexandre VI, avec une bulle écrite en 1493, donna à la couronne de Castille l’entièreté de l’immense territoire découvert ou à être découvert, entre les pôles, aussi loin qu’il ne fit pas déjà en possession d’un autre prince chrétien(8).

[footnotes 7 and 8 in the original text]

A la note de base de page #7 Story écrivit : “‘Ut fides Catholica, et Christiana Religio nostris praesertim temporibus exaltetur, etc., ac barbarae nationes deprimantur, et ad fidem ipsam reducantur,’ est le langage de la bulle. 1 Haz coll.3”. La citation est du document latin du pape Alexandre. Le segment “ac barbarae nationes deprimantur…” veut dire “et que les nations barbares soient réduites”, voulant dire “subjuguées” ou “dominées”. La note de bas de page 8 trace aussi la langue latine de la bulle de 1493. et cela complète la section 5 (§5).

Story ouvre la section 6 comme suit : “§ 6. Le principe d’alors que ‘la découverte donnant le titre au gouvernement, constitué de ses sujets et de son autorité, contre tous les autres gouvernements européens, fut établi…” Le mot “d’alors” se référant à la bulle pontificale d’Alexandre VI du 4 mai 1493 (NdT: Inter Caetera) et les vingt-trois mots suivants que j’ai mis en italique, Story les a pris verbatim de la décision de l’affaire Johnson c. M’Intosh.

Dans cette décision, Marshall a utilisé ces mots pour exprimer ce qu’il identifiait comme le “principe” de la “découverte”. Story n’a mis aucun point d’interrogation sur ces mots et il n’a pas inclus de référence pour laisser le lecteur comprendre que ces mots étaient une citation de la décision de Johnson.

Quoi qu’il en soit, le lien entre les sections 5 et 6 des commentaires de Story est l’admission par le juge Story d’une connexion directe entre le langage de domination de la bulle pontificale du Vatican et le langage de domination de la décision de justice dans l’affaire Johnson c. M’Intosh. Ce langage, et le système général de domination qu’il constitue, est le contexte de la dispute d’aujourd’hui au sujet des terres sacrées apaches connues sous le nom d’Oak Flat.

Pourquoi le gouvernement des Etats-Unis est-il vu comme ayant le droit de décision ultime sur ce qui va arriver à Oak Flat qui est un territoire originel de la nation apache ? Parce que fondé sur l’affirmation d’un droit de domination trouvé dans des bulles pontificales du XVème siècle (NdT: il y en eu 3 en fait : Dum Versitas 1453, Romanus Pontifex 1455 et Inter Caetera 1493 chacune renchérissant sur la précédente) et intégré dans la décisions de la CSEU Johnson c. McIntosh en 1823, les Etats-Unis affirment avoir un droit ultime de domination chrétienne en relation au supposé “paganisme” des nations apaches en regard d’Oak Flat. (NdT : et de toute autre dispute concernant des territoires de nations originelles) Du point de vue des Etats-Unis, leur succession politique à l’affirmation d’un droit de domination chrétien catholique, est regardée comme étant capable de rendre nulle et non avenue quelques traditions ou visions spirituelles affirmées par la nation Apache en relation au territoire d’Oak Flat (NdT : ainsi que de toute autre affirmation identique ou similaire émanant d’autres nations originelles concernant leurs territoires ancestraux…).

Le document de référence des notes de bas de pages mentionnées:

Origin of the Title to Territory of the Colonies

“En se présumant eux-mêmes inconsciemment d’avoir de droit un pouvoir mental de juger les “païens”, les chrétiens furent capables d’affirmer que les Indiens n’avaient pas le droit de continuer de vivre leur mode de vie libre et indépendant. Sur la base biblique que le peuple élu possède la tâche providentielle de soumettre la Terre et d’exercer une domination sur tout être vivant, les chrétiens se considéraient eux-mêmes comme un peuple élu ayant l’obligation divine de “sauver” les païens et leurs nations en les subjuguant, ce qui fut référé par le doux euphémisme de les “civiliser”. Ceci devait être accompli en brisant les nations païennes pour ensuite tourner leurs membres en des individus chrétiens qui deviendraient, par le moyen d’une assimilation graduelle, soit des sujets d’une monarchie chrétienne européenne ou des citoyens d’un état européen chrétien. De ce point de vue, les païens sont destinés par dieu à être sauvés et réduits à la “civilisation” européenne chrétienne.”
~ Steven Newcomb, 2008 ~

Lectures complémentaires :

Steven Newcomb sur Résistance 71

Les bulles pontificales Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493)

Notre traduction du livre de S. Newcomb: « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » (2008)

Effondrer le colonialisme (Résistance 71)

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec P. d’Errico

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec S. Newcomb

Un manifeste indigène (Taiaiake Alfred)

Nous sommes tous des colonisés ! (Résistance 71)

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.