La société des sociétés comme évolution face au « progressisme » de la décadence étatico-capitaliste…

 

 

« Ainsi, pratiquez et combinez l’entraide !
C’est le plus sûr moyen de donner à tous

la plus grande sécurité, la meilleure garantie d’existence 
et de progrès, corporellement, intellectuellement et moralement.
C’est ce que la nature nous enseigne et ce qu’ont fait ces animaux
qui ont atteint le plus haute degré dans leurs classes respectives. »
~ Pierre Kropotkine, « L’entraide facteur de l’évolution », 1910 ~

 

C’est l’anarchie qu’il nous faut !

IN UMANITÀ NOVA DU 10 MAI 2020, TRADUCTION DE TONI GROUPE GERMINAL DE MARSEILLE

 

24 mai 2020

 

Source: 

https://www.monde-libertaire.fr/?article=Cest_lAnarchie_quil_nous_faut

 

La crise sanitaire déclenchée par l’irruption de la pandémie du COVID19 exige dans les cas graves l’accueil aux services des urgences cardio-respiratoires . En submergeant les systèmes sanitaires de nombreux pays, en particulier ceux qui avaient le plus poursuivi les recettes néolibérales sur la santé publique, elle est devenue le sujet principal des discussions en public comme en privé. Maintenant que dans divers pays la peur de la mort, la sienne et celle des proches, s’atténue avec la diminution du nombre des nouveaux contaminés et des morts, et que peu à peu se libèrent des lits aux urgences qui ont été dépassés au moment du pic, nous voilà en train d’entrer dans une nouvelle peur : celle d’une crise économique sans commune mesure avec celles qu’a connues précédemment notre planète.

Durant cette période l’écroulement de la santé publique a imposé la ségrégation sociale pour éviter la catastrophe : cela a débouché, comme nous le savons tous, sur la cessation de presque toutes les activités de productions estimées non essentielles, ainsi que les souterraines (travail « au noir », voire illégales au sens strict) qui se déroulaient dans les secteurs considérés plus ou moins comme essentiels. Depuis, l’absence de revenus commence à se faire sentir : naturellement pour ceux qui ont dû interrompre totalement leurs activités, mais aussi, ce qui ne doit pas être sous-estimé, pour ceux qui ont conservé un certain revenu mais fortement diminué (chômages, pertes des heures supplémentaires qui habituellement amélioraient le revenu). Par ailleurs les promesses de divers aides annoncées par l’État sont relativement faibles et tardent à rentrer.

Aujourd’hui il n’est pas nécessaire de faire appel à Keynes et à son concept de multiplicateur / démultiplicateur [note] pour comprendre qu’on se trouve confronté à une crise qui s’annonce bien plus grave que celle de 2008 [note] qui se développa surtout dans un seul secteur, celui de la finance, avant de s’attaquer à tous les autres. Nous sommes dans une situation dans laquelle un très grand nombre de secteurs économiques – pratiquement tous – ont été atteints en même temps. Mais pas seulement : à la différence de toutes les crises précédentes qui ont suivi les guerres, l’étendue de la crise mettra probablement en difficultés même les pays qui ont réussi à affronter la crise en subissant moins de dégâts, parce que l’efficacité de leur système sanitaire a permis de limiter les restrictions ; en fait ces pays – l’Allemagne en est un exemple paradigmatique – dont l’économie était essentiellement tournée vers l’exportation, sont confrontés aux difficultés des pays importateurs, et leurs économies subissent par contre coup une chute drastique.

Il est difficile de faire des prévisions exactes sur de telles situations. Il est banal de proclamer que l’Histoire ne se répète jamais deux fois, et ceci vaut aussi pour l’Histoire économique. Cependant il ne s’agit pas de dire ce qui va arriver – vu que nous y sommes encore – mais sur la portée de cette crise qui, comme nous l’avons dit s’annonce majeure. Nous devons espérer qu’elle n’atteigne pas le niveau désastreux de celle de 1929 qui déboucha littéralement sur des famines ayant entraîné la mort au sein même des pays industrialisés de l’époque [note] . Il est pourtant très probable que l’avenir s’annonce avec un taux de chômage en croissance, une chute des salaires, et, pour beaucoup d’entre nous, de survie quotidienne, étant donné qu’au présent même nous voyions déjà dans nos pays des millions de familles, et des centaines de millions dans le Monde en général, en extrêmes difficultés du point de vue alimentaire. C’est déjà le scénario que nous devons affronter et qui risque de s’aggraver toujours davantage.

C’est dans de telles situations qu’on constate l’absence d’anarchie, et d’un communisme autogestionnaire, qui permettrait d’affronter la force meurtrière d’un système hiérarchique, de l’État, et du Capitalisme. Comme le disait Kropotkine dans La conquête du pain, l’économie politique de la bourgeoisie, sous couvert de science, cache un raisonnement idéologique erroné, à savoir que la référence de ses analyses et de ses agissements, repose sur le profit plutôt que sur la satisfaction des besoins des êtres humains. La crise qui est déjà la nôtre, et celle qui s’annonce, ne sont dues qu’aux contraintes de la législation de la propriété privée, du salariat et de la nécessité de faire du profit ; sans ces lois, sans les hiérarchies sociales, dans une société anarchiste, le problème ne se poserait absolument pas. Ni le matériel, et d’abord l’ensemble des machines, ni les compétences n’ont disparu. Ce sont les hiérarchies, la gestion étatique et capitaliste qui les rendent inexploitables. Sans celles-ci, les outils et les savoirs seraient disponibles pour une utilisation plus rationnelle afin de satisfaire les besoins de chacun et chacune.

C’est ce que nous ne devons pas perdre de vue pour affronter la crise actuelle et ses probables développements : la prise de conscience que le système hiérarchique produira des crises à répétition et, même dans des conditions normales, la misère pour la majorité et des richesses toujours plus démesurées pour une minorité toujours restreinte ; c’est ce système qui doit être surmonté pour le bien et la survie même de l’humanité.

Cependant, dans une situation de crise économique comme celle que nous sommes en train de traverser et qui pourrait s’aggraver vertigineusement, d’une part il faut certes revendiquer dans l’immédiat une redistribution de la richesse produite collectivement mais que le système hiérarchique détourne de la grande majorité de l’humanité à son seul profit, et pour cela privilégier, quand les rapports de force le permettent, l’accès direct aux biens et aux services plutôt qu’une compensation monétaire, et d’autre part développer le plus possible les actions de secours mutuels qui se sont spontanément créées partout dans le monde.

Les actions mutualistes, ont de fait de nombreux avantages. Avant tout elles préfigurent une société sans hiérarchies sociales et politiques, égalitaire et autogestionnaire, accoutumant les personnes à ce mode de rapports sociaux, et nous n’avions pas besoin de la pandémie pour le découvrir ; il représente notre seul espoir d’un futur à notre humanité. Par ailleurs elles habituent les personnes à ne compter que sur elles-mêmes, dans un engagement mutuel entre égaux, qui ignore l’aide malveillante des gouvernants et la logique mercantile.

Ce qu’il faudra faire concrètement dépendra naturellement des rapports de forces. Ce qui importe c’est qu’aujourd’hui nos actes contribuent à alléger les souffrances imposées par la crise capitaliste daSociété des sociétés, anarchiens le cadre d’une réflexion qui ne perde pas de vue l’objectif général et n’aille pas à contre-courant. Au fond, même dans le cas présent, le gradualisme révolutionnaire de Malatesta conserve toute son actualité : 

« Nous incitons les travailleurs à exiger et à imposer toutes les améliorations possibles et impossibles, et nous ne voudrions pas qu’ils se résignent à souffrir aujourd’hui dans l’attente d’un paradis futur. Et si nous sommes contre le réformisme ce n’est certes pas parce que nous ne nous soucions pas des améliorations partielles mais parce que nous croyons que le réformisme est un obstacle, non seulement à la révolution, mais aussi aux réformes. (…) Parce que sont atteints des gens qui s’étaient habitués à un certain bien-être et qui supportent mal sa dégradation, un accroissement de la misère, une grande crise industrielle et commerciale peuvent déboucher sur un mouvement insurrectionnel et engendrer une transformation sociale. Parce que, si l’avènement ne se produisait pas rapidement, et si on laissait passer le temps que le peuple s’habitue progressivement à un mode de vie inférieur, la misère qui s’est manifestée perdrait sa potentialité révolutionnaire et aboutirait à une dépression et à l’abrutissement. »

Ces paroles publiées il y a exactement cent ans, dans la situation du Biennio Rosso [note] et de la crise qui suivit la première guerre mondiale, doit demeurer aujourd’hui une référence non seulement pour nous, mais plus généralement, de tous ceux qui ne veulent pas que « tout revienne comme avant », voire, pire qu’avant.

Enrico Voccia, in Umanità Nova du 10 mai 2020, traduction de Toni

= = =

Lectures complémentaires :

« Errico Malatesta, écrits choisis »

« La conquête du pain », Pierre Kropotkine

« L’anarchie dans l’évolution socialiste », Pierre Kropotkine

« Anarchisme et organisation », Rudolph Rocker

« Évolution et révolution », Élisée Reclus

« La société du spectacle », Guy Debord

« De la Commune à la pratique anarchiste », Louise Michel

« L’inévitable anarchie », Pierre Kropotkine

« Un monde sans argent », Ber Yann Tillemont

« Petits précis sur la société et l’État », Résistance 71

« Appel au socialisme », Gustav Landauer

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

3 Réponses to “La société des sociétés comme évolution face au « progressisme » de la décadence étatico-capitaliste…”

  1. Un médecin payé par Enedis soutenu par l’ordre des médecins attaque un médecin qui dénonce l’électrosensibilité causé par les ondes du compteur linky
    « e Pr Dominique Belpomme se voit viser par une plainte du Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) pour d’éventuels manquements à la déontologie, selon les informations d’APMnews confirmées par le CNOM. Déposée confidentiellement en mars 2017, cette plainte a été motivée par l’alerte du Dr Jacques Lambrozo, directeur du service des études médicales d’EDF, surpris de recevoir autant de certificats médicaux, dont la moitié émanaient du Pr Belpomme, de « contre-indication à la pose » du nouveau compteur Linky. »
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479
    https://sante.lefigaro.fr/article/electrosensibilite-le-pr-belpomme-vise-par-une-procedure-disciplinaire-de-l-ordre-des-medecins

    Pas étonnant qu’ils veulent des bracelets intelligents de traçage émettant des ondes cancérigènes, l’ordre des médecins soutient déjà les compteurs linky cancérigènes

    ils veulent enfermer des gens en bonne santé dans les hôpitaux avec des tests bidons faux positifs http://pryskaducoeurjoly.com/actu/7133/tests-du-covid-19-une-epidemie-de-faux-positifs/ https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-19-des-dizaines-de-tests-faux-positifs-en-meurthe-et-moselle/ar-BB15Yl1N pour les empoisonner de pesticides cancérigènes de Monsanto jusqu’à ce qu’ils crèvent de la malbouffe de Monsanto:

    Quand MacDo s’invite à l’hôpital
    https://www.aufeminin.com/societe/quand-macdo-s-invite-a-l-hopital-s2724.html

    Un adolescent britannique devient aveugle après des années de malbouffe
    https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2019/09/04/un-adolescent-britannique-devient-aveugle-apres-des-annees-de-malbouffe/

    La malbouffe tue 400’000 personnes par an aux USA
    https://www.tdg.ch/vivre/malbouffe-tue-400-000-personnes-an/story/11921306

    la mauvaise nourriture à l’hôpital
    il y a des barquettes micro-ondables de l’entrée jusqu’au dessert, pas un couvert, pas une assiette, ça ne vous donne pas faim », observe le journaliste. https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/alimentation-la-mauvaise-nourriture-a-l-hopital_2100081.html
    Sodexo en accusation aux États-Unis

    2010 : Bas salaires, discriminations, répression antisyndicale… Une campagne syndicale internationale dénonce les pratiques de la multinationale française Sodexo de l’autre côté de l’Atlantique.
    http://www.lesmotsontunsens.com/sodexo-en-accusation-aux-etats-unis-7388
    Des médecins américains dénoncent l’implantation des fast-food dans les hôpitaux
    https://www.dietetique-paris.fr/index.php/actualites-mainmenu/a-la-une-mainmenu/285-des-medecins-americains-denoncent-limplantation-des-fast-food-dans-les-hopitaux?format=pdf
    Sodexo fournit les hôpitaux français avec de la nourriture contaminée aux pesticides, herbicides, fongicides, perturbateurs endocriniens qui peuvent aussi provoquer de la gastro-entérite et qui peuvent aussi contenir des larves et des vers
    https://www.bfmtv.com/police-justice/marseille-une-plainte-contre-du-riz-infeste-de-vers-a-la-cantine_AN-201311260031.html
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/142/BREVILLE/53423
    http://cantinesbiorambouillet.com/7-residus-de-pesticides-dans-une-poire/
    https://www.sodexo.com/fr/home/your-industry/healthcare.html
    https://fr-fr.facebook.com/cantinesbiorambouillet/posts/1492956064066455
    en 2012, Sodexo veut imposer le végétarisme et interdire de manger de la viande en utilisant l’arnaque du CO2 comme prétexte
    https://www.bastamag.net/La-FNSEA-fait-censurer-une
    http://www.charlottenormand.com/touffeverte/index.php/367-sodexo-met-les-pieds-dans-le-plat-de-viande
    L’article consacré à Sodexo énumère les scandales de sécurité alimentaire dans lesquels l’entreprise s’est trouvée impliquée : affaire de la viande de cheval au Royaume-Uni et intoxication d’élèves allemands par des fraises chinoises. Son contrat avec la Marine américaine a été remis en cause suite à la découverte de poulets contaminés à la listeria.
    Certains critiques vont jusqu’à établir un lien de causalité directe entre restauration privée et mauvaises performances scolaires. Les prestataires tendraient en effet à servir une alimentation de moindre qualité, chargée en sucre, en sel et en graisse, nuisible à la capacité de concentration des élèves.
    Sodexo. Tout comme en France, le groupe assure la restauration de nombreuses écoles, universités et administrations publiques américaines – ainsi que de plusieurs bases de l’armée, y compris en Irak. Il a été dénoncé à de multiples reprises pour la mauvaise qualité de l’alimentation servie et pour les conditions imposées à ses clients et ses fournisseurs. https://multinationales.org/Sodexo-denoncee-parmi-les

    Les prisonniers dans les prisons et les patients des hôpitaux bouffent la même malbouffe cancérigène de Sodexo :

    « Le Center for Media and Democracy rappelle aussi que Sodexo a déjà été la cible, il y a quelques années, aux États-Unis, d’une grande campagne citoyenne pour son implication dans la Corrections Corporation of America (CCA), une entreprise gestionnaire de prisons privées très controversée. Cette campagne avait fait perdre à Sodexo ses contrats de restauration dans six universités américaines, la forçant à se désengager totalement de CCA en 2001. Mais l’entreprise française reste active dans le secteur carcéral en France et ailleurs, et continue à gérer directement la restauration des prisons au Royaume-Uni et en Australie. « https://multinationales.org/Sodexo-denoncee-parmi-les

    un type parle de la malbouffe à l’hôpital que sa femme était obligée de manger et disait que c’était un scandale pour les patients de bouffer cette malbouffe que la multinationale Sodexo donne aux hôpitaux français https://www.sodexo.com/fr/home/your-industry/healthcare.html
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-mal-bouffe-dans-les-hopitaux-162911
    S’ajoutant au massacre mondial, Monsanto et ses partenaires criminels, Archer Daniels Midland, Sodexo et Tyson Foods écrivent et sponsorisent la Loi sur la Modernisation de la Sécurité Alimentaire : HR 875. Cette « loi » criminelle donne à l’agriculture industrielle un monopole virtuel pour surveiller et contrôler toute la culture alimentaire partout, y compris dans les potagers privés, et délivrer de sévères pénalités et peines de prison pour ceux qui n’utilisent pas de produits chimiques et d’engrais. Le président Obama a décidé que cela semblait raisonnable et a donné son approbation. https://www.alterinfo.net/L-histoire-complete-de-Monsanto-La-societe-la-plus-malefique-au-monde-_a116632.html

    Sodexo est confronté à des enjeux de salaires et de droits des travailleurs dans les pays où il est implanté, à quoi s’ajoutent des problématiques de sécurité alimentaire. Fortement implanté aux États-Unis, ainsi qu’au Royaume-Uni et en Australie, le groupe s’est aussi retrouvé contesté pour ses nombreux contrats avec des prisons et avec l’armée américaine dans le monde. https://multinationales.org/Sodexo
    L’entreprise française Sodexo, connue pour ses plats de restauration collective et ses chèques déjeuner, est accusée un peu partout dans le monde de faire peu des cas des droits et de la dignité de ses salariés. Rencontre avec des syndicalistes guinéens et marocains en marge du Forum social mondial de Dakar. Sodexo n’a pas obtenu le certificat pour les « entreprises responsables », décerné par les ministères de l’Emploi et de l’Industrie. Un certificat qui prouve qu’une société respecte les règles sur le travail des enfants ou le droit syndical. « « Les salariés mangent parfois les restes des clients »
    Sodexo ne prend pas seulement ses aises avec le droit syndical. Elle n’attache que peu d’attention aux conditions de travail. « Les salariés travaillent 3 ou 4 heures supplémentaires par jour, sans être payés », s’indigne Mohammed. L’activité est organisée par tâches. Les salariés commencent à 7h le matin et partent quand le travail qui leur est assigné est terminé. Une mission impossible à réaliser en 8h, temps légal de la journée de travail. https://multinationales.org/Sodexo-champion-du-travail-bas-de

    Un autre individu dénonce la malbouffe à l’hôpital en montrant des photos

    un autre individu dénonce que la nourriture à l’hôpital bourré de pesticides cause le cancer

    un groupe contre la malbouffe à l’hôpital se plaint de la malbouffe à l’hôpital bourré de pesticides cancérigènes sans vitamines et que les gens attrapent le cancer à l’hôpital à cause des pesticides dans la malbouffe à l’hôpital et sont dénutris car aucune vitamine dans la malbouffe de l’hôpital

    un site scientifique reconnait que les hôpitaux nourrissent les patients avec de la malbouffe sans vitamines avec pesticides et OGM
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2474890/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.