Comprendre l’affaire du coronavirus CoV19 passe par comprendre ce qu’est Big Pharma… au début était Rockefeller…

 

“Progrès médical : La profession médicale est seulement en train de concéder que peut-être, mais alors juste peut-être, que la nutrition a quelque chose à voir avec une bonne santé. Et aussi peut–être, juste peut-être, que l’esprit est connecté avec le corps. Bien entendu, il n’y a pas beaucoup de fric à faire avec ce genre de raisonnement..”
~ George Carlin, 1997 ~

 


Standard Oil Rockefeller aujourd’hui…
Chevron, ExxonMobil, BP et pétrochimie

 

Comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels

 

Chris Kanthan

 

Mai 2020, première publication 2015

 

Source:

https://www.globalresearch.ca/how-rockefeller-founded-modern-medicine-killed-natural-cures/5711818

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

De nos jours, les gens vous regardent comme un frapadingue si vous parlez des propriétés curatives des plantes et de toute autre pratique holistique. Comme pour beaucoup d’autres choses, il y a bien du fric et de la (sale) politique derrière notre système médical moderne.

Tout commence avec John D. Rockefeller (1839 ~ 1937) qui était un magnat du pétrole, un baron voleur, le premier milliardaire américain et un monopoliste né.

A l’aube du XXème siècle, il contrôlait 90% des raffineries de pétrole aux Etats-Unis au travers de sa compagnie pétrolière de la Standard Oil, qui fut plus tard divisée en différentes branches pour devenir Chevron, Exxon, Mobil etc…

Dans le même temps, vers 1900, des scientifiques découvrirent la “pétrochimie” et la capacité de créer toutes sortes de produits chimiques à partir du pétrole. Par exemple le premier plastique, appelé bakelite, fut dérivé du pétrole en 1907. Des scientifiques découvrirent aussi différentes vitamines et postulèrent que bien des médicaments pharmaceutiques pourraient être dérivés du pétrole.

Ceci fut une excellente opportunité pour Rockefeller qui vit la capacité de monopoliser le pétrole et les industries chimiques et médicales dans le même mouvement ! Ce qui était excellent avec les produits de la pétrochimie et que tout pouvait être mis sous patente et vendu avec un très haut profit.

Mais il y avait un problème avec le plan de Rockefeller concernant l’industrie médicale et pharmaceutique : les médecines naturelles et aux herbes médicinales étaient très populaires à cette époque aux Etats-Unis. Près de la moitié des médecins et des écoles de médecine aux Etats-Unis pratiquaient la médecine holistique utilisant une connaissance en provenance à la fois d’Europe et des peuples natifs du sous-continent.

Rockefeller le monopoliste dût réfléchir sur le comment se débarrasser de sa concurrence la plus importante ; il utilisa alors la stratégie classique du “problème-réaction-solution” ; c’est à dire de créer un problème pour faire peur aux gens, puis offrir une solution déjà toute prête (comme la peur du terrorisme suivie et “solutionnée” par la solution toute prête et empaquetée du “Patriot Act” en 2001…)

Il alla vers son grand pote Andrew Carnegie, un autre de ces ploutocrates qui fit fortune lui en monopolisant l’industrie de l’acier. Celui-ci mit alors en place un schéma. De la prestigieuse Fondation Carnegie, ils envoyèrent un homme du nom d’Abraham Flexner à travers le pays pour qu’il fasse un rapport complet sur le statut des écoles de médecines et des hôpitaux aux Etats-Unis.

Ceci résulta dans le “rapport Flexner”, qui donna naissance à la médecine moderne telle que nous la connaissons. Il va sans dire que le rapport parlait de la nécessité de réformer et de centraliser nos institutions médicales. Sur la base de ce rapport, bientôt plus de la moitié des écoles/facultés de médecine furent fermées.

L’homéopathie et les médecines traditionnelles aux herbes médicinales devinrent la risée et furent diabolisées et certains médecins furent même jetés en prison.

(NdT: pour ceux de nos lecteurs qui ont aujourd’hui plus de 50 ans, qui ne se rappelle pas de son pharmacien de quartier ou de village qui avait son “labo” derrière la boutique et qui faisait et vendait ses propres décoctions herbales et médicinales. Bien des pharmaciens à l’époque était aussi des herboristes. Le diplôme d’herboriste fut supprimé en 1941 sous le régime de Vichy acoquiné bien entendu avec la grosse industrie chimique et IG Farben en particulier puisque la même année l’industrie chimique française Francolor passe sous contrôle de la très nazie IG Farben. Mais bien des pharmaciens après la guerre continuaient à faire leur propres médicaments le plus souvent dérivés des plantes…) 


John D. Rockefeller,
père du complexe médico-pharmaceutique

Pour aider à la transition et pour changer le mode de pensée des autres médecins et scientifiques, Rockefeller donna plus de 100 millions de dollars (NdT : à l’époque !!…) aux universités et aux hôpitaux et fonda un groupe vitrine philanthropique appelé le “General Education Board” (GEB). Ceci représente la classique approche de la carotte et du bâton.

En très peu de temps, les écoles/facultés de médecine furent misent au pas et homogénéisées. Tous les élèves y apprenaient la même chose et la médecine n’était plus qu’une question de prescription de médicaments dûment patentés.

Les scientifiques commencèrent à recevoir d’énormes fonds de recherche pour savoir comment les plantes guérissaient les maladies, mais leur but était d’identifier les composants chimiques effectifs de la plante, puis de recréer un processus chimique similaire, mais pas identique, en laboratoire, qui pourrait être patenté. Ainsi naissait la grande recherche des “molécules” synthétiques qu’on pouvait patenter à souhait.

Une pilule pour un malade ‘(“a pill for an ill” en anglais) devint le mantra de la nouvelle médecine.

Et vous pensiez que les frères Koch étaient de mauvais garçons ?…

Nous produisons donc, 100 ans plus tard, des docteurs à la chaîne qui ne savent absolument rien des bénéfices de la nutrition ou des herbes ou de la pratique holistique. Nous avons une société entière qui est enchaînée à la “sagesse” entrepreneuriale pharmaceutique pour son bien-être.

Les Etats-Unis dépensent quelques 15% de leur PIB dans la santé, qui n’est en fait que de la gestion de pathologie. Rien n’est focalisé sur la guérison, mais sur le traitement des symptômes, créant ainsi une énorme base de clients dont l’industrie médico-pharmaceutique ne fait que tirer une rente (NdT: ceci n’est pas unique aux Etats-Unis, c’est partout pareil dans le monde occidental). Il n’y a pas de thérapies réellement curatives pour le cancer, le diabète, l’autisme, l’asthme, ni même la grippe.


… Aujourd’hui Fondation Rockefeller et ExxonMobil

Pourquoi du reste devrait-il y avoir une guérison des maladies ? Ce système a été fondé, agencé et remodelé par des oligarques et des ploutocrates et non pas par des médecins ayant pour but la guérison et la santé publique réelle. (NdT: qui passe essentiellement par la PREVENTION et non pas par la guérison. On pourrait même dire que si un médecin doit guérir un malade, c’est parce qu’il/elle, le système médical, a échoué à prévenir la pathologie. Ne dit-on pas dans la sagesse populaire “Mieux vaut prévenir que guérir” ? Est-ce un hasard ?… Alors certes tout n’est pas prévisible, mais sans doute pas loin de 90% l’est, quand on connaît la relation naturelle de notre corps à l’environnement… Comme nous le disons toujours  retirez l’étiquette de prix sur tout et tout le monde y verra de suite bien plus clair. C’est l’évidence même.)

Quant au cancer, ah oui, l’American Cancer Society fut fondée par personne d’autre que… Rockefeller en 1913

En ce mois de cancer du sein, il est bien triste de voir tant de gens endoctrinés sur la chimiothérapie, la radiation (au cobalt) et sur la chirurgie. Nous en reparlerons bientôt… mais pour terminer, voici une citation de John D. Rockefeller qui résume parfaitement bien sa vision de l’Amérique tirée d’une déclaration qu’il fit lors de l’inauguration de son General Education Board:

“Je ne veux pas d’une nation de penseurs, mais d’une nation de travailleurs…”

Tout est dit.

= = =

Lire notre « dossier Rockefeller » en 3 parties
la version pdf: Gary_Allen_Le-dossier-Rockefeller

A lire également, notre traduction du livre culte de G. Edward Griffin :
« Un monde sans cancer, histoire de la vitamine B17 » en format PDF, mais surtout pour ce qui concerne les écrits ci-dessus, la seconde partie commençant au chapitre 13.

A lire en supplément « Histoire du cartel pharmaceutique » (version PDF)

 


Henry Kissinger… création de la Fondation Rockefeller
et bras droit politique de David Rockefeller


Organisation de la Manipulation de la Santé

24 Réponses vers “Comprendre l’affaire du coronavirus CoV19 passe par comprendre ce qu’est Big Pharma… au début était Rockefeller…”

  1. Tout est dit exactement !

    Puis-je me permettre une précision, ce n’est pas herbale, mais médicinale (le terme herbicinal que pourtant on emploie communément, n’est même pas accepté).

    Voilà pourquoi, notamment, on supprime la médecine homéopathique, qui est une médecine « humaine » qui est la cible…

    Par ailleurs, lorsqu’on utilise des huiles essentielles on vous prend carrément pour des fous furieux !

    Des médecins, pas beaucoup, on relevé le fait que les régions les moins touchées par le connard-à-virus sont celles où l’on mange le mieux, où la bonne nourriture est celle des terroirs. À chaque fois, ils ont été moqués !

    Excellent article qui tombe pile poil au moment où tout le gouvernement-qui-ment tentent d’acheter les médecins pour qu’ils se taisent et nous trackent à la trique en silence…

    JBL

    • merci on va corriger ça. bien sûr qu’il faut aller chercher la racine profonde du problème comme en toute chose et surtout surtout, ne jamais rien croire des salades officielles et rechercher pour se documenter.
      Le refus en masse de tout vaccin de merde qu’on voudra nous imposer… s’impose.
      Il suffit de dire NON ! et d’arrêter de se laisser rouler dans la farine à longueur de « crises »… 😉

  2. Exactly !

    Je n’ai pas retrouver le sketch, qui n’existe probablement en VOSTFR, Carlin ayant un débit incroyable, de la citation en préambule, mais j’ai retrouvé cet extrait sur les microbes et les virus, et je le mettrai en préambule de votre traduction demain la complétant dans mon style ;

    Je peux l’écouter et le réécouter des dizaines de fois, y’a toujours kéke chose qui m’avait échappée et qui me saute à la tronche !

    P.S. : À bientôt 60 ans, je me souviens fort bien qu’autrefois lorsqu’on allait chez le pharmacien on y allait pour obtenir un conseil, une expertise, c’était vraiment le prolongement du médecin de famille, qui n’existe plus non plus depuis un bail.

    C’est aussi simple que cela, voulons-nous la télémédecine et pour soigner des hémorroïdes je sens qu’on va tous en chier, pardonnez-moi l’expression, où le retour à une médecine humaine, d’écoute, où le smartphone est juste inutile ?

    JBL

    • La citation de Carlin provient de son livre de 1997: « Brain Droppings » qu’on pourrait traduire par « Fiente de cerveau », c’est un jeu de mot avec l’expression « bird droppings » qu’on peut traduire en français par « fiente de piaf ». Ce livre de Carlin est rempli de courtes pensées sur tout et n’importe quoi et de perles comme celle-ci: « Les médias ne sont pas indépendants, ils ne sont qu’un panneau d’affichage et un mode de relation publique pour la classe dirigeante, celle qui dirige vraiment les choses, ces gens qui décident quelles nouvelles vous allez ou pas entendre et qui paient pour ce faire. Si la maison mère ne veut pas que vous sachiez quelque chose, ça ne sera pas dans les nouvelles du jour, point barre. Au mieux, ce sera trafiqué pour que cela fasse corps avec leurs intérêts et ne sera que très rarement suivi. Profitez bien de votre sieste… »
      Il disait ça il y a près d’un quart de siècle, c’était valable avant et bien sûr après, mais qui le disait haut et fort ?…
      Carlin écrivait tout ce qu’il pensait et se servait de ces matériaux pour écrire ses spectacles. Carlin n’était pas un comédien disant un texte, c’était avant tout un penseur critique de son temps qui écrivait et qui avait la capacité de dire ses textes de la manière appropriée. carlin a aussi fait de la radio. On a eu des équivalents de Carlin en France même s’ils ont été rares, ils ont marqué les esprits : Jean Yanne, Coluche, Desproges, aujourd’hui Dieudonné. Nous pensons que le premier nommé est le plus dans la classe de Carlin et a fait passer au cinéma ce qu’il aurait pu faire passer sur scène, pas sûr que ce fut un bon choix, mais trois de ses films ont fait le boulot de la satire efficace « Tout le monde il est beau…. », « Moi y en a vouloir des sous » et « Des Chinois à Paris », Yann avait le cynisme de Carlin et comme lui ne se projetait pas dans une quelconque solution. Ils essayaient de rester neutre dans le train en marche en quelque sorte… Dommage, mais au moins leur esprit vif et critique demeure, ils se contentaient de dépeindre le monde tel qu’il est, ce qui n’est déjà pas si mal comparé à la merdasse entourant leur œuvre.
      😉

      • Jean Yanne était puissant et profond dans ces participations télés (Pivot, Chancel) et fort drôle, caustique et toujours à l’affut dans tout le reste…

        Et grand, très grand comédien, même dans ces bouzes c’est lui qui a réalisé 2 heures moins le quart avant Jésus Christ et c’était brouillon…

  3. Je ne fais pas allusion au smartphone pour rien, car c’était (c’est toujours) l’objectif de la Buze(hein ?) que de nous obliger à smartphoner pour tout, y compris pour l’E-santé zont juste changer de personne en cours de route, mais rien n’indique que la Buze ne pourrait revenir dans la course, sont capables de tout !

    Le PDF de 8 pages, la télémédecine c’est pas bon pour la santé, que j’ai constitué l’an dernier fait sens encore aujourd’hui ;

    Cliquer pour accéder à la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

  4. Ratuma Says:

    il faut avant tout renforcer ses défenses : NIGARI – oranges kiwi – le vinaigre des quatre voleurs – le plasma de Quinton (qui a guéri beaucoup d’enfants vers 1906) – le quinquina – l’armoise – la gentiane – le citron – l’ozonothérapie – le bol d’air jacquier etc ….. Mais bigpharma n’aime pas

    • le vinaigre des 4 voleurs c’est plus en cutané non? si vous l’avalez c’est combien de cuillères maxi?
      vu que cela contient de l’absinthe et du camphre,dans la notice d’utilisation, ils parlent de gargarisme dans la bouche, d’inhalation, mais ils ne parlent pas de l’avaler

      le plasma de Quinton est en rupture de stock

      l’argent colloidal pas plus d’un bouchon, pas que cela charge les reins

      si cela charge, prendre de l’ortie ou des oignons ou pastèque ou concombres pour purifier les reins

      pour l’armoise, sous quelle forme, plante racine ou homéopathie (artemesia annua)?

  5. Ratuma Says:

    et un bon apéro : DUBONNET !!

  6. Oui, vous avez raison.
    Dieudo lorsqu’il se cantonne à l’humour, est aujourd’hui le meilleur…

    Mais pas dans ces appels à acheter des sestrels en affirmant que c’est l’avenir, en plus…

  7. […] Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans : Comprendre l’affaire du coronavirus CoV19 passe par comprendre ce qu’est Big Pharma… au début…… […]

  8. Tenez, je me permets de vous tirer l’œil vers cette publication du Dr. Nicole Delépine ► http://docteur.nicoledelepine.fr/covid19-et-confinement-aveugle-combien-de-morts-evitables/

    C’est à lire entièrement…

    Tout est dit !
    Jo

  9. […] À relier à ma publication du 8 mai 2020 ► CoV19 & Big Pharma, aux origines… OU Comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels […]

  10. […] comprendre comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels et remonter aux origines du CoV19 & de Big Pharma, cette toute nouvelle page de mon blog ► LE […]

  11. […] CoronaCircus Planétaire !  » NON Et ce sera fin de partie pour l’oligarchie ! Pour comprendre comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels et remonter aux origines du CoV19 & de Big Pharma, cette toute nouvelle page de mon blog ► LE […]

  12. […] comprendre comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels et remonter aux origines du CoV19 & de Big Pharma, cette toute nouvelle page de mon blog ► […]

  13. […] 5- Comprendre le CoV19 c’est comprendre Big Pharma… Au début était Rockefeller […]

  14. […] 5- Comprendre le CoV19 c’est comprendre Big Pharma… Au début était Rockefeller […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.