Coronavirus : Regard natif sur le bocal colonialiste infectieux (Mohawk Nation News)

 

 

“Ça s’appelle le rêve américain parce que vous devez être endormi pour y croire.”
~ George Carlin ~

 

Le dernier avertissement

 

Mohawk Nation News

 

26 avril 2020

 

url de l’article original:

https://mohawknationnews.com/blog/2020/04/26/the-final-warning/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le CoV19 est devenu partie intégrante des 95% de la dépopulation du monde selon l’agenda 21 et 30 de l’ONU.

En 1974, l’ONU a informé le monde que l’État n’avait que faire de “bouches inutiles”. Les maîtres des colons établis sur l’Île de la Grande Tortue mirent en place un système décidant de qui allait vivre ou mourir. Les envahisseurs ont répandu virus et bactéries sur nous et 150 millions d’entre nous, natifs du continent, furent exterminés. Les envahisseurs établirent des lois afin de s’octroyer le droit de nous assassiner sans être accusés ni condamnés pour homicide. Nous fûmes déclarés être des non-personnes. Les immigrants [européens chrétiens] reçurent la permission de nous exterminer et de voler notre terre. Ils commencèrent avec les virus qu’ils amenèrent d’Europe, puis mirent nos têtes à prix, puis nos scalps. Maintenant, c’est le CoV19 qui est arrivé, il va se diluer dans l’environnement pour revenir ensuite. Les colons sont conditionnés psychologiquement à obéir à leurs maîtres qui les maintiennent sous un état hypnotique.

Leur homme médecine sans aucune éducation suggère même qu’ils s’injectent des produits de nettoyage pour tuer le virus. Tout le monde est mis en quarantaine à la maison, les gens doivent rester à 2m de distance les uns des autres, porter des masques filtrant, se laver constamment les mains et ne doivent pas aller dans leur résidence secondaire. Ils n’ont plus de travail, plus d’argent. Les commerces sont fermés. Le prix du pétrole s’est effondré à un prix négatif au baril. Les vieilles personnes tombent comme des mouches et maintenant leurs maîtres leur suggèrent de jouer à la roulette russe avec leur santé en retournant au travail et en tentant leur chance de ne pas mourir du virus.

Le gouvernement contrôle la fourchette et donc la population. De plus en plus de personnes constatent à quel point leur existence est inutile. Ils ne font que le sale boulot de leur maître. Ils veulent retourner à ce qui est “normal”, c’est à dire continuer de détruire notre mère nature dans le monde entier.

Leur routine est la suivante: le couple se lève le matin et chacun va son chemin différent. Maintenant, ils sont ensembles tout le temps et les relations s’effondrent. Les crimes venus d’Europe comme l’inceste, la pédophilie et l’abus d’enfants montrent leurs sales têtes maintenant plus que jamais.

Changer leur routine a occasionné une énorme confusion. Leur système éducatif les conditionne à faire exactement la même chose chaque jour et à la même heure. Extinction des feux, dormir, se lever, manger, s’assoir à un bureau des heures durant, ou aller à l’usine, obéir à leurs maîtres.

Ils sont obnubilés par leur salaire et se jalousent les uns les autres au sujet d’une existence matérialiste. Le rêve américain est devenu un cauchemar depuis longtemps. L’industrie du spectacle ne peut plus renforcer leur vie fondée sur l’argent. On leur raconte des mensonges et on les trompe comme nous le fûmes il y a plus de 500 ans Ils sont terrifiés de la pénurie de travail, de nourriture et d’argent.

Le fondement même de leur vie est contre nature et soit ils ne savent pas quoi faire ou soit ils sont trop fainéants pour le faire.

Okwehonweh, le peuple natif, a été programmé pour suivre la nature. Nous sommes éduqués à ne jamais faire passer l’argent en premier. Faites votre activité du mieux de votre capacité et vos besoins seront assouvis.

Le virus a intensifié leur frustration, leur stress et leur paranoïa. La peur, la perte et un futur inconnu dominent leurs vies. L’industrie pétrolière a fermé parce que plus personne n’achète. On fabrique maintenant des camions sans conducteurs. Il n’y a plus d’immigrants techniquement qualifiés qui sont amenés dans la force de travail.

Pratiquement plus personne ne conduit, les avions ne volent plus, les usines sont fermées, plus personne ou presque ne travaille, tous les commerces sont fermés pour une durée indéterminée.

Leurs maîtres psychopathes veulent qu’ils retournent au boulot et qu’ils “tentent leur chance”.

Onkwehonweh n’écoute pas ces dictateurs étrangers. Nos ancêtres nous ont prevenu de ne jamais faire confiance à l’homme blanc. Ceux qui le peuvent rassemblent de la nourriture tandis que l’infrastructure s’effondre.

Les hommes blancs ont besoin de maîtres qui leur donnent des ordres. Ils vont obéir et retourner au travail parce qu’ils sont absolument désespérés. La société de consommation perd des clients qui achètent des trucs dont ils n’ont pas besoin.

Et tous ces gens vont passer le reste de leur vie à acheter des trucs dont ils n’ont pas besoin avec de l’argent qu’ils n’ont pas et à payer 18% d’intérêt pour le crédit de ces conneries qu’ils n’aiment plus dès qu’ils arrivent à la maison de toute façon… pas très malin tout ça les gars, pas très malin…”
~George Carlin ~

Lectures complémentaires:

« Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » (Steven Newcomb)

« Meurtre par décret, le crime de génocide au Canada » (TIDC)

« Effondrer le colonialisme » (Résistance 71)

« Nous sommes tous des colonisés ! » (Résistance 71 )

« Manifeste pour la société des société » (Résistance 71)

« Comprendre le système de l’oppression coloniale » (Peter d’Errico)

« Comprendre le système d’oppression coloniale » (Steven Newcomb)

 


La révolution sociale… est la question de la terre !

6 Réponses to “Coronavirus : Regard natif sur le bocal colonialiste infectieux (Mohawk Nation News)”

  1. Leurs grand projets nous concernant n’est plus.
    le virus est faible . Moins meurtrier que prévu.
    Car,comme l’a dit le Pr Luc Montagnier il disparaitra de lui même,car fabriquer et non naturel.
    Car,le second grain de sable dans le rouage de nos élites le Pr Didier Raoult trouve un traitement très rapidement pour soigner cette grippe.(particulière vu sa complexité de composition et sa réactivité nous concernant.)
    mais les choses ne se passe pas comme Prévu !
    Donc phase 2 économie.
    question: l’humanité peut elle avoir une adaptation rapide pour un changement global de paradigme économique financier ?

    • Réponse: Il faut ABANDONNER totalement la merdasse marchande, la seule solution viable pour l’humanité se jouera sur cette ligne qui ne souffre aucune forme de réformisme béat:
      A bas l’État, à bas la marchandise, à bas l’argent, à bas le salariat !
      Vive la Commune Universelle des associations libres confédérées et la réintégration du pouvoir dans le corps social ce qui automatiquement annihilera la relation dominant / dominé. Le reste suivra le flot des choses remises à leur place.
      Tout le reste n’est que pisser dans un violon et en attendre la 10ème de Beethoven… 😉

    • P.S en cela, oui, les nations natives nous montrent la voie. Ils sont dans le vrai depuis le départ, il suffit d’adapter à la différence culturelle, jouer sur la complémentarité et JAMAIS sur l’antagonisme qui ne peut être qu’induit et mortifère.
      😉

  2. […] Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans ; Coronavirus : Regard natif sur le bocal colonialiste infectieux (Mohawk Nation News) […]

    • Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu’ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu’ils respectent la terre, dites à vos enfants qu’elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.

      Chef Indien Seattle

      • oui il y a plein de sages adages amérindiens, celui-ci est est particulièrement profond et dit tout en très peu de mots:
        « Nous ne possédons pas la terre, nous ne faisons que l’emprunter à nos enfants »…
        Un autre sur la décision politique :
        « Chacune de nos décisions doit être prise en fonction de ce qu’en penseront nos enfants non-nés jusqu’à la 7ème génération. » Imaginons chaque décision politique prise avec cette vision en tête, le nombre incommensurables de conneries qui auraient déjà été évitées… 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.