Infos sur les manifs du 28 décembre… « Pas de trêve jusqu’au retrait ! »


A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas le salariat !

 

Manifestations du samedi 28 décembre : pas de trêve jusqu’au retrait !

 

Paris-Luttes Info

 

Décembre 2019

 

source:

https://paris-luttes.info/manifestation-samedi-28-pas-de-13177?lang=fr

 

Pour terminer en beauté cette première semaine de fêtes sans trêve, les fédérations syndicales de plusieurs secteurs mobilisés appellent à une forte journée d’actions et de mobilisation samedi 28 décembre. Une manifestation aura notamment lieu à Paris.

Période des fêtes de fin d’année : pas de trêve jusqu’au retrait !

Appel de Solidaires RATP, SUD Rail, SUD éducation, SUD urbains/interurbains :

Depuis le 5 décembre, un mouvement d’opposition massif contre le projet de réforme des retraites Macron-Delevoye s’est construit. Nos secteurs — la SNCF, la RATP et les transports urbains, l’éducation — sont apparus aux yeux des usager·ère·s comme les secteurs en pointe dans la mobilisation, ou du moins ceux dans lesquels les effets de la grève se sont fait le plus sentir. Un nombre important de personnels dans nos secteurs sont en grève reconductible depuis le 5 décembre, et nos organisations appellent l’ensemble des personnels à renforcer celle-ci. C’est le gouvernement qui, en refusant d’abandonner ce projet rejeté par la majorité de la population, est responsable du blocage.

Nous réaffirmons que ce mouvement n’est pas corporatiste et qu’il ne s’agit pas de défendre nos supposés « privilèges ». En nous mobilisant, ce sont les droits de toutes et tous que nous défendons : mis à part une minorité composée des plus riches — les vrais « privilégiés », c’est bien l’ensemble de la population qui va y perdre, en termes d’âge de départ à la retraite comme en termes de niveau de pensions. Les récentes déclarations du Premier ministre comme les annonces faites dans nos secteurs par nos ministres de tutelle n’y changent d’ailleurs rien : c’est bien le retrait du projet Macron-Delevoye qui est un préalable pour nous.

La période des fêtes de fin d’année approche. C’est l’occasion pour le gouvernement de mettre la pression sur les secteurs en grève reconductible, en brandissant l’exigence d’une « trêve de Noël » pour diviser la population. Cela ne marche pas, et ne rend pas le projet du gouvernement plus populaire. Pour nos organisations, il ne saurait y avoir de trêve de Noël. Nous le réaffirmons avec force : « pas de trêve jusqu’au retrait ! ».

Pendant les deux semaines qui viennent, l’ensemble des personnels de l’éducation nationale seront en vacances. Diverses actions seront prévues pendant cette période dans un cadre interprofessionnel, bien souvent liées à la grève à la SNCF ou à la RATP. Ces actions vont prendre diverses formes : actions de blocages divers et variés, actions de péages gratuits dès le week-end du 21 décembre, réveillons dans les gares, actions de tractage, AG interprofessionnelles, manifestations.

Le 28 décembre sera une journée de forte mobilisation et actions interprofessionnelles sur tout le territoire.

Nos organisations appellent :

  • tou·te·s à renforcer la grève et sa reconduction jusqu’au retrait 
  • — les personnels de nos secteurs à faire du lien localement et à organiser concrètement leur convergence à travers des initiatives communes (réunions, tractages, initiatives publiques, actions et manifestations diverses) 
  • — l’ensemble des personnels de l’éducation à participer pendant leur congé, sur le lieu d’habitation ou sur leur lieu de vacances, aux actions et initiatives prévues 
  • — l’ensemble de la population à venir soutenir les grévistes sous diverses formes, en participant aux diverses initiatives et aux caisses de solidarité

D’autres appels pour cette journée sur Démosphère.

À Paris, RDV samedi 28 décembre 13h à gare du Nord, en direction de Châtelet (lieux et parcours à confirmer).

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

11 Réponses to “Infos sur les manifs du 28 décembre… « Pas de trêve jusqu’au retrait ! »”

  1. Commençons tout de suite, en décryptant le langage de ce gouvernement-qui-ment grâce au travail d’Anaïs Henneguelle, des Économistes Attérés, qui analyse et démonte tous les mensonges que répètent à l’unisson TOUS les membres de LaRem pour nous imposer à TOUS cette réforme inique des retraites par points et à coup de poingsdatagueule ► PDF à télécharger et à s’imprimer si besoin, et à faire tourner sans pitié ► https://warriordudimanche.net/data/medias/images//1576580427-Autod%C3%A9fense_Reforme_retraites_V3.pdf

    J’ai choisi un autre lien que gogole drive ou la mise en ligne sur leur Fesse Bouc des ÉA = Appelant à boycotter autant qu’on peut les GAFAM… Parce que c’est notre Projeeeeeeet = Dire NON et s’y tenir…

    Et sous ma publication d’hier ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/12/26/appel-a-une-transmutation-de-toutes-les-valeurs-dans-lesprit-de-friedrich-nietzsche/

    Pas de trêve jusqu’au retrait, c’est un bon début !

  2. d’abord ce n’est pas le projet macron delevoye mais un le projet de l’ue inscrit dans le gopé 2019 2020

    Les « grandes orientations des politiques économiques » (GOPÉ) sont des « recommandations » de politique économique et sociale émises chaque année par la Commission européenne — non élue, et adressées à chacun des États membres, en fonction de leurs spécificités économiques structurelles internes respectives, et en vertu de l’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

    C’est en fait la véritable feuille de route de la politique économique et sociale de tous les gouvernements des États membres de l’UE, notamment du gouvernement français, quelle que soit leur couleur politique. Les GOPÉ sont publiées après le programme national de réforme (PNR), le plus souvent fin mai, en anglais, puis peu de temps après dans la langue de chaque État membre. Ces derniers sont contraints de s’y plier, dès lors qu’ils sont membres de l’UE.

    À l’occasion du Conseil européen de Göteborg des 15 et 16 juin 2001, les GOPÉ ont été définies par les États membres comme servant de « cadre de définition des grands objectifs politiques » [1].

    Ces « recommandations » sont de facto des obligations, notamment depuis le pacte de stabilité et de croissance (PSC) de 2011. Avec le « Six pack » (également désigné sous l’expression « volet correctif » du PSC), la Commission peut sanctionner les États membres qui s’écarteraient ou seraient en retard, délibérément ou non, dans l’application des mesures préconisées.

    En cas d’« écarts importants », la Commission adresse à l’État membre concerné un avertissement, pouvant aboutir à des sanctions financières en cas de récidive au fil des années, ou de persévérance dans l’écart de la trajectoire demandée dans les GOPÉ. La situation de cet État est par ailleurs suivie tout au long de l’année. Si la situation n’est pas redressée, la Commission peut proposer la constitution d’un dépôt (une « amende ») d’un montant correspondant à 0,2 % du PIB. Pour la France, il s’agirait donc d’un dépôt de 4,4 milliards d’euros environ !

    Le gouvernement français, et particulièrement le ministère de l’Économie, assure le suivi de la mise en œuvre des GOPÉ en établissant chaque année le PNR pour la France, quelques semaines voire quelques mois avant la publication des GOPÉ, et sous la coordination du Secrétariat général des affaires européennes (le SGAE), qui est un service du Premier ministre. Le PNR et le rapport des GOPÉ sont des documents publics. Le PNR contient notamment des tableaux de suivi, constitués en 3 colonnes : une première colonne rappelle les recommandations telles que formulées dans les GOPÉ, une deuxième énonce les orientations prises par le gouvernement français pour s’y soumettre, et enfin une troisième colonne mentionne quelles mesures juridiques et économiques concrètes ont été prises ou sont en cours d’élaboration ou d’application pour mettre en œuvre ces orientations.

    • Mais c’est bien pour ça qu’on a inscrit sous la photo « A bas l’Etat ! A bas la marchandise ! A bas le salariat! « … Tout doit partir ! pour être remplacé de fond en comble par la société des sociétés. Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir… et certainement pas bien évidemment dans l’UE, matrix quasi achevée de la dictature marchande.
      Il est grand temps que la masse des gens finissent par comprendre et agir en conséquence, nous n’avons pas besoin de l’éveil de 100% d’une population, c’est impossible, mais de 10-15% de gens décidés et incorruptibles mettant en place une confédération de communes libres.
      45 millins d’adultes français… 15% environ 7 millions de personnes connectant des communes émancipées, c’est fin de partie pour l’oligarchie, l’État et la dictature marchande, avec effet boule de neige garanti au large pour toujours plus de gens rejoignant la nouvelle société en France et ailleurs.
      L’heure arrive, sachons prendre les bons wagons.
      2020 sera charnière, plus rien ne peut être comme « avant », on ne peut plus remettre le chat noir ébouriffé dans le sac, 😉

      • mais ce n’est pas l’etat

        • L’état est une conséquence de la division politique de la société, l’état est un organe de gestion du pouvoir coercitif. Ce qu’il nous faut c’est réintégrer le pouvoir dans le corps social et revenir au décisionnaire de la base. De même c’est parce que la société s’est divisée politiquement que le pouvoir est sorti du corps social à un moment donné que l’État a pu se mettre en place en symbiose ultérieure avec un système économique spéculatif adapté à la division sociale. La division politique de la société prédate tout et c’est de là qu’il faut repartir sur le bon pied… 😉

  3. Y’a une autre réforme dans les tuyaux, promise à mettre encore plus de sang sur les murs et qui devait entrer en application dès le 1er janvier prochain ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/12/24/lautre-reforme-qui-fache-et-qui-tache/

    Zont du lire mon billet que j’ai glissé au pied du Sapin tellement j’avais les boules, paske finalement hier midi zont annoncé qu’ils reportaient la mise en application de la réforme au 1er avril ► https://www.challenges.fr/economie/apl-la-reforme-repoussee-au-1er-avril_691245

    RooooOoooor ! Zauraienty peur ?
    Surtout qu’ils ont fait dire et répéter que c’était une demande de la CAF… qui n’était pas techniquement prête. Ahum…

  4. Je ne résiste pas à vous mettre le dessin de Cambon que j’ai utilisé pour illustrer mon billet et qui résume bien le personnage :

    • Surtout qu’il a plus d’une magouille à sortir de sa hutte, il a pas besoin de parler (outre que cela nous fait des vacances) ses perroquets sont à la manœuvre, et c’est un spécimen femelle de LaRem qui nous a sortie, tout de go, que le vrai progrès de cette réforme de la retraite par points, c’est que dans quelques années, tout le monde aurait une appli sur son smartphone qui calculera, en temps réel, le montant de sa futur retraite !

      Donc, comme je l’ai écrit il y a peu = les baisés comptez-vous !
      Voilà à quoi indirectement les briseurs de grève travaillent et à quoi ils contribuent en laissant faire et dire Macron et tout son orchestre.

      Voilà pourquoi, aussi, on maintient les régimes spéciaux aux pilotes, steward, qui viennent d’annuler leur grève…

      Preuve supplémentaire, puisqu’il en est encore besoin, que Macron et tout son orchestre parachèvent l’agenda oligarchique de dépopulation, pour ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité…

      JBL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.