Résistance au colonialisme: Canada et « affaires indiennes » une entreprise coloniale militaire (Mohawk Nation News)

 

Le piège à rats [du ministère] des affaires indiennes

 

Mohawk Nation News

 

4 novembre 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/11/03/indian-affairs-rat-trap/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Qu’est-ce que le Canada ? Rien d’autre qu’une occupation militaire de la terre onkwehonweh (native), gérée depuis le bureau des Affaires Indiennes (AI) qui est un département de l’armée.

En 1968, quelques kanionkehaka’onwe [Mohawks} allèrent à Ottawa pour protester le fait que 33 communes de Montréal entreposaient leurs ordures sur Kahnawake (territoire mohawk). Les AI appelaient cela une “décharge sanitaire”, gérée par la mafia. Nous voulions montrer comment le Canada notre soi-disant fiduciaire, permettait que des dizaines de milliers d’hectares de terre, d’eau et de détritus toxiques empoisonnaient et mettaient en feu les sous-sols. Les Kanionkehaka capturèrent dans leurs maisons rats et souris et les emmenèrent à une réunion avec les AI qui était à l’époque localisées à Ottawa. Pendant la réunion, les rats s’échappèrent accidentellement de leurs boîtes et se cachèrent. Ils commencèrent à se reproduire à grande vitesse et finirent par détruire le bâtiment (en le rendant insalubre). En 1973, un(e) des onkwehonweh qui délivra les rats eut un travail au département des AI.

En 1978, le Canada construisit un nouveau bâtiment de 27 étages à Hull, aujourd’hui appelé Gatineau. Tout fut tranquillement déménagé dans le nouveau bâtiment. Ceci eut lieu durant le temps fort du mouvement séparatiste du Québec. A cette époque, nous les natifs, discutions de la possibilité de la séparation corporatrice par les Québecois. Les séparatistes établirent un plan secret pour prendre le Canada.

Les Affaires Indiennes sont le département et le bâtiment les plus importants de l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada. Chaque document enregistrant le vol de l’Île de la Grande Tortue, notre terre à travers tout le Canada, est enregistré et archivé dans ce bâtiment. Tous les documents d’extraction des ressources sont aussi enregistrés et archivés là. Toutes les archives de tous les biens et ressources volés aux peuples natifs par le gouvernement colonial  Canada sont au 10 Wellington, Gatineau.

Récemment, après que le Québec ait gagné 32 sièges aux dernières législatives de 2019, le Parti Québecois (BQ) a déclaré qu’il ne faisait pas partie du Canada, mais a déclaré le Québec comme nation indépendante (NdT: en fait le Bloc Québecois s’est aligné sur le vision politique du premier ministre québecois pour un Québec “autonome” et non pas “séparé”, salade réformiste électorale usuelle…). Cette séparation corporatrice validée, tous les documents remontant aux 200-300 dernières années seront détenus en dehors du Canada et contrôlés par le Québec. Ils peuvent les brûler, les passer à la machine à confettis ou changer le texte.

En 1978, Pierre Trudeau a donné ces bâtiments au Québec. Dans toute dispute entre le Québec et le Canada, le Québec contrôlera toutes les terres et les ressources du Canada.

Trudeau père planta les graines. En 1968, nous avons prévenu le monde de ce qui arriverait lorsque nous avons relâché ces rats dans le bâtiment. Ils ont pris le dessus sur le département des Affaires Indiennes.

En ce moment même, “l’état major de guerre” est au 14ème étage des Affaires Indiennes et est géré par l’armée canadienne. L’armée du Québec va prendre le relai.

Le monde sait que 100% d’Onowarekeh (l’Île de la Grande Tortue), est terre native et qu’il n’existe pas de pays appelés “Canada” ou “Québec”. Les banquiers de la City de Londres possèdent à la fois l’entreprise coloniale du “Canada” mais aussi celle appelée “United States of America”. Ces parasites pompent la vie de l’Île de la Grande Tortue”. Notre terre-mère et la création/nature sont en train de réagir. Nous avons d’abord accueillis ces immigrants, maintenant ils nous pressent si fort que nous ne pouvons plus respirer. Le monde céleste et la paix vont revenir.

 

5 Réponses to “Résistance au colonialisme: Canada et « affaires indiennes » une entreprise coloniale militaire (Mohawk Nation News)”

    • certains kurdes le sont sans aucun doute… Qui décide ? Depuis 2016, la fadaise pilotée par l’empire de la « charte du rojava » a pris le dessus en bien des points, il s’agit d’une institution proto-étatique qui nous le rappelons N’A RIEN A VOIR avec le Confédéralisme Démocratique (CD) tel que mis en place depuis 2005. On est dans la récupération impérialiste et pour ce faire oui, certains ont dû trahir. Il est cependant hors de question de mettre tous les Kurdes dans le même panier.
      L’empire à œuvrer pour semer la confusion avec un certain succès. La propagande et la désinformation faisant rage.
      On l’a dit et on le répète: la « charte / contrat social du Rojava » est une supercherie pondue dans les burlingues de Washington et ne peut en aucun cas être associée au Confédéralisme Démocratique.
      Lire les deux textes pour s’en convaincre.
      Déjà celui sur le CD qui est sans équivoque sur la construction d’un « Kurdistan étatique ».. 😉
      Il faut les lire l’un après l’autre, c’est choquant et ça permet de comprendre mieux la manip’.
      Les Kurdes locaux proches du clan mafieux Barzani (CIA/Mossad) semble avoir pris un certain ascendant aidé bien sûr par les suspects habituels des affaires tordues au profit de l’empire.
      On soutient le CD fondamental du rojava, pas la supercherie du « contrat social » qui s’auto-affirme « constitution du rojava », donc qui dit constitution, dit état et la merdasse qui s’ensuit, ce qui est totalement anti-CD.
      Il est important de faire ces distinctions parce que… ben peu de personnes le font vraiment, on est passé dans la manichéisme de la division… le terrain fertile pour la perpétuation du système étatico-capitaliste. La routine mon colonel.. 😉

    • P.S: un des buts est aussi certainement de faire « passer les Kurdes » sous contrôle israélien, la mafia barzani étant à l’œuvre pour se faire sur le terrain. Le but étant la jonction du Kurdistan sioniste du nord-Irak avec un « kurdistan » nord-syrien phagocyté. L’action des Yankees visant sans doute (entre autre…) à finaliser l’affaire. Les déclarations en provenance de l’entité sioniste du reste fusent à bon escient, partie de l’intox généralisée.
      Nous l’avons dit depuis des années, le CD est pris entre le marteau et l’enclume et la position est particulièrement difficile, ajoutons à cela infiltration et trahison et on se retrouve avec une situation bien similaire à celle des collectifs espagnols de 36. Ce que nous (toi et nous et les autres) disons ici ou ailleurs est une chose, ce qu’il se passe sur le terrain en est une autre. Cela fait 3 ans que nous disons que le CD a été trahi. Tout ce qui se passe depuis valide cet état de fait. Faire une révolution sociale (plutôt la continuer car elle a commencé en 2005) au sein d’une guerre dans un endroit se révélant stratégique pour tous les partis engagés n’est pas la situation rêvée pour ce faire bien malheureusement… 😉

      • Bernardo Says:

        whatever ce que les anarchistes kurdes proclament, prétendent être, nous ne sommes jugés que sur nos actes.

        s’ils étaient d’authentiques ‘anarchistes’, jamais la base n’aurait laissé les dirigeants faire du commerce de pétrole avec l’entité sioniste (les documents existents!).

        les YPG, qui font partie des proxies arabo-kurdes à la solde des Usa, ont déclaré ne pas vouloir honorer leur engagement à l’égard de la Syrie, et sont partis se planquer dans les jupons des soldats nord-américains, qui *protègent* les champs de pétrole.

        les anarcho-impérialistes existent, mais ils ne constituent pas la majorité de l’espèce des anarchistes, theoretically..

        • Le système s’est laissé phagocyter au gré des évènements, des corrompus ont été mis en place pour décider, des « leaders » sous contrôle existant à la base et mis en avant par la « constitution » et le système « électoral » entré en vigueur. Que le CD soit « parti en sucette » sous l’impulsion des taupes implantées est très possible. Il nous apparaît plus que douteux que l’ensemble des communes aient été d’accord sur la voie empruntée, mais une fois verrouillées dans le « contrat social / constitution », qu’elle fut leur marge de manœuvre réelle ?… Un exemple simple: l’expansion hors de la zone usuelle du Rojava s’est effectuée depuis la mise en place de la merdasse proto-étatique fin 2016.
          Il est fort probable que ceux qui ont couru sous les jupes de maman yankee soient aussi ceux les plus impliqués / corrompus et qu’une fois laissés sans protection, ça pourrait à terme craindre pour eux. On a trouvé ça aussi chez les Amérindiens, partout en fait où il y a eu collaboration. Combien de miliciens de Vichy se sont barrés avec leurs maîtres teutons, puis, vu l’impasse, ont trouvé refuge dans l’Espagne franquiste par exemple ou en Amérique Latine, recyclés par les services ?
          Inhérent à toute guerre…
          Question fondamentale: Que reste t’il vraiment aujourd’hui au Rojava du Confédéralisme Démocratique mis en place en 2005 et expliqué noir sur blanc par Ocalan en 2011 ?
          On peut parfaitement penser qu’Ocalan a publié son manifeste pour le CD à la fois pour en expliquer au public la teneur et la voie de mise en pratique, mais aussi parce qu’il anticipait le fait que le CD serait tentativement corrompu et qu’il fallait en écrire les lignes directrices irrévocables, un étalonnage politique en quelque sorte.
          Bien lui en a pris, car pour ceux qui le désirent bien sûr, il suffit de comparer ce texte avec touts les ersatz pondus ou qui seront pondus pour voir la supercherie comme le nez au milieu de la figure.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.