Archive pour avril, 2019

De Notre Dame de Paris à Notre Dame de l’Hypocrisie… (Patrice Sanchez)

Posted in actualité, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 21 avril 2019 by Résistance 71

 

Il est venu le temps des idiots utiles !

 

Patrice Sanchez

 

21 avril 2019

 

Il est bien loin l’esprit chevaleresque du temps des Cathédrales,

désormais nous pataugeons dans une époque de milliardaires idiots utiles !

A tous les dirigeants stipendiés des nations, je dis merci !

A tous les patrons de gigantesques groupes industriels prédateurs, je dis merci !

A tous les financiers maîtres de l’imposture, je dis merci !

A vous voir accourir ventre à terre au chevet de la cathédrale Notre Dame et de ses deux Tours en une course à l’échalote et à la surenchère de promesses de dons, je me remémore immanquablement la période historique des trafics d’indulgences et de reliques dont le génial livre d’Umberto Eco, « Baudolino », illustre à merveille la nature cupide de la lie du genre humain.

Oui, à vous tous idiots utiles je dis merci, car par vos actions profondément iniques qui contreviennent à toute nature humaine et spirituelle profondes, vous contribuez à précipiter le basculement de notre monde matérialiste mortifère par l’accélération de la course folle du système Titanic entropique … et en attendant que l’humanité du futur prenne enfin conscience de ses infinies capacités créatrices et de sa possibilité d’avoir le contrôle de sa destinée à la condition du respect scrupuleux des lois universelles, les Hommes de bonne volonté n’auront d’autres alternatives à présent que de s’aimer et de s’entraider.

Ainsi brûlèrent mais ne s’écroulèrent-elles pas !

Patrice Sanchez

Mon Odyssée sous le soleil de Zarathoustra ou Ma preuve par Nietzsche suivie de ma Renaissance d’une apocalypse cérébrale.

https://drive.google.com/file/d/1Fhl0tFeCQy9TH2PMO3IZFgmDjVLLUy9T/view

 

Gilets Jaunes: Sortir du système en voyant l’éducation comme pratique de la liberté (Paulo Freire en PDF)

Posted in actualité, altermondialisme, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 avril 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

19 avril 2019

 

Nous avons publié récemment en deux parties de larges extraits d’un essai de Paulo Freire datant de 1965 : « L’éducation comme pratique de la liberté », antérieur donc à sa « Pédagogie des opprimés », que nous avons retraduit en français et publié sous format pdf grâce au talent de Jo de JBL1960.

Voici donc ci-dessous, ces deux parties réunies par la même Jo sous format pdf à archiver, imprimer, lire, relire et diffuser sans aucune modération. La voie de sortie du marasme vicié du contrôle et de division étatico-capitaliste existe, c’est un jeu de piste qui se résout pas à pas.

Bonne lecture !

 

Leducation-comme-pratique-de-la-liberte_Paulo_Freire_1965
Version PDF

 

Lectures complémentaires:

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

 

 

Affaire Notre Dame de Paris et fiasco de la honte… (VT)

Posted in actualité, média et propagande, militantisme alternatif, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , on 19 avril 2019 by Résistance 71

On aime bien le fond et la forme de cette harangue de Greenhalgh, que nous partageons dans ses grandes lignes. Nous ajouterons cependant ceci, car comme souvent, les analystes… analysent, mais ne proposent jamais de solutions, or il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! Ainsi, sortir du cercle vicieux du mensonge, de l’hypocrisie et de la violence étatique, marchande et religieuse doit devenir le leitmotiv de nos vies ou de ce qu’il en reste. C’est sur ce chemin que se sont engagés les Gilets Jaunes et en cela, l’histoire de notre émancipation est en marche.

Comment ?

Quelques éléments de réponse ici… et et là encore

~ Résistance 71 ~

 

 

Notre Dame: quel honteux fiasco !

 

Ian Greenhalgh

 

17 avril 2019

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2019/04/17/notre-dame-what-a-shameful-fiasco/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

A moins que vous ne sortiez d’un coma ou que vous étiez en vacances hors de la planète ces derniers jours, vous devez être au courant qu’un vieux bâtiment de Paris a vu son toit et sa charpente prendre feu lundi dernier. Il n’y a pas eu tant de dégâts que cela, le toit et la flèche de bois du XIXème siècle ont brûlé, il y a eu quelques trous dans la pierre de taille, mais à part ça, pas grand chose d’autre ne fut endommagé.

Seulement 10-15% des “trésors” que la cathédrale contenait ont été légèrement touchés par le sinistre et la plupart essentiellement par l’eau des pompiers ; la structure du bâtiment ne fut pas mise en danger mis à part le toit et une partie de la charpente, mais si vous jugez l’importance de l’incident par l’importance de la réaction qu’il a suscité, alors vous pourriez bien penser que Paris n’est plus qu’un trou fumant dans le sol.

Calmez-vous les gars ! Ceci n’est pas une tragédie ni un désastre, personne n’est mort, personne n’a été blessé, un peu de bois de 150 ans et du plomb ont été détruits, quelques vieilles pierres sont tombés au sol, quelques vieux ustensiles et reliques religieuses ont bu le bouillon et ont été un peu noircis de suie, voilà tout…

Des adultes furent montrés en train de pleurer, et de geindre au sujet d’une grande tragédie, d’un grand désastre pour la France et sa culture. Ces gens ont vraiment besoin d’un grand coup de pied dans le cul et d’être perfusé à la réalité des choses.

Ces Parisiens pleurnichards se considèrent des catholiques, ce qui veut dire qu’ils sont chrétiens et devraient donc placer le fardeau d’autrui au plus près de leur esprit et de leur cœur pour en faire leur priorité, ils devraient s’engager dans la charité, être bons et bienveillants envers leurs voisins et toute cette merde issue du nouveau testament.

Comme c’est de coutume avec les chrétiens, spécifiquement les catholiques, ils ont complètement oublié ce que les écritures leur disent au sujet de ce que leur dieu veut qu’ils fassent et se sont engagés dans la plus dégueulasse hypocrisie à faire vomir alors qu’ils engagèrent la surmultipliée pour dire à quel point ceci fut un désastre et comment le bâtiment doit être reconstruit et pourquoi de larges fonds sont nécessaires et qu’ils doivent être donnés le plus vite possible. Et ouais, les chrétiens ont tout de suite eu le réflexe de sortir les plateaux à obole, faites passer SVP…

Quelle surprise ! (NdT en français dans le texte original)

O vous les hypocrites, salopards égoïstes à deux visages, baissez la tête de honte parce que ceux d’entre nous qui sont toujours coincés contre cette folie de contrôle des esprits appelée religion, sommes très en colère contre vous à cause de votre connerie hypocrite ne servant ouvertement que vos intérêts.

S’il y avait un dieu, ils seraient même encore plus en colère que moi et mes comparses non-chrétiens. Dans un monde où les gens sont en lutte constante pour la survie, vivant une vie courte et brutale de pauvreté et d’indigence, sans avoir à manger ou d’eau potable, bref ces gens pour lesquels les chrétiens devraient ressentir une grande compassion et aider, les cathos de France sont plus concernés de traire les gens de quelques centaines de millions d’Euros nécessaires pour retaper une vieille pile de pierres sur les rives de la Seine, que de vraiment s’occuper d’aider les pauvres et ceux vraiment dans le besoin.

Ceci est l’antithèse même de ce que le christianisme est supposé être, mais tout cela n’est que pratique normale pour les catholiques et l’église malfaisante de Rome qu’ils suivent comme un troupeau de moutons imbéciles.

Il y a des gens dans la rue en lutte pour leur survie dans les environs immédiats de Notre Dame, mais ces bons chrétiens sont aveugles et ne voient que ce qu’ils veulent bien voir, ils préfèrent dépenser des millions sur une vieille bâtisse que de sortit leur prochain de la pire des pauvretés.

Ce bâtiment est peut-être le symbole de la France et l’histoire de mougeons catholiques hallucinés, mais pour moi, ce qu’il représente et symbolise et la mise en esclavage et le contrôle des esprits des masses afin de voler leur richesse ; pensez juste combien a coûté cette vieille bâtisse à construire, avec de l’argent volé aux gens, puis pensez au bien qu’aurait pu faire cet argent s’il avait été dépensé sur des choses que leur dieu mythologique aurait approuvé comme par exemple la charité pour les pauvres et les sortir de leur condition.

L’hypocrisie de l’église de Rome et de Notre Dame fut un monceau puant de grande hypocrisie, de celle des princes de la guilde du clergé vivant dans leurs luxueux palaces tandis que leurs ouailles devaient survivre dans la fange de la cité médiévale à Paris et ailleurs. Il n’est pas surprenant que Paris devienne le berceau du communisme.

Note de R71: Toute cathédrale appartient à l’église. Le Vatican est la multinationale la plus riche du monde, totalement exonérée d’impôts. Ses fonds d’investissements sont gérés depuis des siècles depuis la City de Londres. L’église de Rome a pillé le monde durant des siècles ! Elle est à l’origine du fléau colonial avec sa doctrine chrétienne de la découverte et les bulles pontificales du XVème siècle ouvrant les portes de l’enfer colonial et du génocide des peuples indigènes au nom d’un dieu autant illusoire que sanguinaire. (cf bulles Dum Diversitas 1452, Romanus Pontifex 1455 et Inter Caetera 1493)
Elle veut reconstruire Notre Dame ?… Qu’elle casque pour changer, c’est son DEVOIR ! Ah les coups de pied au cul qui se perdent comme dit Greenhalgh !…

Déjà les grosses entités entrepreneuriales françaises se bousculent au portillon pour donner des centaines de millions d’Euros, montrant tout autant d’hypocrisie que les catholiques car ce sont les mêmes entreprises qui emploient des segments entiers de centaines de personnes dont la tâche est l’évasion fiscale et qui polluent et détruisent l’environnement. Pour ces méga entreprises, 100 millions d’Euros représentent la monnaie que vous avez dans votre poche et s’ils peuvent dépenser cette pécadille de  somme pour se faire une super pub à moindre frais (NdT: bien moins que s’ils payaient des impôts au plein pot…), les mecs vont faire la queue pour donner ce fric sans problème.

Ceux qui énervent presque autant que les catholiques sont les idiots de la conspiration à tout va et ceux qui détestent les juifs (souvent tombent-ils dans les deux catégories du reste) qui proclament à qui veut les entendre que ceci fut “un faux-drapeau juif satanique”, les flammes à peine éteintes. Au diable donc les faits et les preuves en attente, portons donc le blâme sur les juifs, ouais, ça va marcher, mon audience va y croire et elle pourrait même donner sur mon compte Patreon si j’en mettais une bonne couche sur la haine du juif.

Quelle belle bande de salopards, ils devraient avoir honte tout comme les salauds et veules catholiques qui ne pensent qu’au fric à soutirer.

Je refuse de tomber dans ce piège du “accusons les juifs de tout”, vous ne me verrez jamais inventer de faux agents du N.O.M ou adorateurs de satan afin que je puisse sembler en savoir plus que vous. Certainement pas, je ne donne pas dans cette connerie égoïste, dites que je suis un vieux con, mais je demeure étroitement lié au principe de s’en arrêter aux faits et d’insister d’avoir de solides preuves pour soutenir ce que j’écris.

Peut-être que “les juifs” ont brûlé Notre Dame de Paris, mais il n’y a pas encore de preuve de tout ça, mais Hé, ne laissons pas ce genre de chose interférer avec les préjugés de l’audience n’est-ce pas ?

Allez, dans l’esprit d’inventer quelque chose parce que ça paraît plausible et que ça plaira à l’audience, en croisant les doigts, je vais y aller de ma petite théorie de la conspiration en précisant bien que je sors cette histoire tout droit de mon cul juste pour le plaisir d’amuser la galerie:

C’est Macron qui l’a fait ! Il en a eu plein les bottes des Gilets Jaunes et de leurs manifs et qu’on pense de lui qu’il n’est qu’un idiot larbin des grosses entreprises, alors il a fait envoyer un laquais avec une boite d’allumettes. Macron l’a fait parce que cela lui a permis d’agir comme un homme d’état, pour se dépeindre comme un protecteur de l’héritage culturel français et pour faire bien devant le parterre des cathos imbéciles hallucinés. De plus, il pensait qu’un “désastre” de cette ampleur servirait à unir le peuple français et à mettre fin aux manifs et contestations des Gilets Jaunes alors que les gens se rassemblaient autour du drapeau tricolore, chantaient la Marseillaise et se rappelaient qu’ils étaient toujours français, oubliant un instant qu’ils se détestaient entre eux.

Quelle preuve est-ce que j’ai pour soutenir cette théorie ? Exactement la même que tous les conspis et détesteurs de juif ont pour leurs théories, justement absolument aucune….

Calmez-vous les gars, une vieille bâtisse a perdu son toit, dans le même temps, le monde continue d’être un endroit horrible à vivre où des millions et des millions de gens meurent de faim et sous les bombes (occidentales), si vous pensez que cet évènement de Notre Dame a, ne serait-ce qu’un iota d’importance dans le grand schéma se déroulant à l’échelle planétaire, vous êtes de sombres imbéciles.

= = =

Lectures complémentaires:

https://francais.rt.com/france/61137-generosite-pour-notre-dame-gilets-jaunes-lfi-conspuent-les-millions-venus-de-grands-patron 

https://paris-luttes.info/notre-blame-de-paris-12002?lang=fr

 

Dictature technologique: la relation explosive entre fuite de gaz et compteurs « intelligents » à ondes gazpar / GRDF

Posted in actualité, documentaire, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 19 avril 2019 by Résistance 71

 

Engie propriétaire de GRDF avoue sur sa propre page indirectement que les compteurs gazpar sont dangereux en disant qu’il ne faut pas utiliser de téléphone mobile à proximité d’une fuite de gaz

 

Source anonyme

article reçu par courriel

 

19 avril 2019

 

A lire également:

stop-linky-gazpar-5G (PDF)

Notre « dossier 5G »

 

Quand les multinationales des compteurs intelligents prennent les français pour des ignorants…ils savent que les ondes provoquent des explosions en cas de fuite de gaz, mais impose quand même les compteurs intelligents (Engie est côté à la Bourse Euronex thttps://www.boursorama.com/cours/1rPENGI/  donc le fric passe avant tout, faut compenser les pertes de la bourse et remplir les poches des actionnaires en faisant grimper les factures le plus possible et tant pis pour la sécurité des citoyens https://www.alterinfo.net/GRDF-impose-le-compteur-gazpar-par-la-force-l-installe-en-l-absence-des-habitants-mais-pretend_a146556.html) , alors qu’ils ne savent même pas empêcher les fuites de gaz (provoqués possiblement par les compteurs intelligents eux-mêmes à cause de leurs piles en lithium explosives…)

https://stoplinky76320.wordpress.com/tag/fuites-de-gaz/

https://resistance71.wordpress.com/2019/03/30/technologie-et-securite-le-piege-mortel-que-constituent-les-compteurs-gazpar-et-linky-pour-les-habitations/

https://resistance71.wordpress.com/2019/02/28/compteurs-gazpar-risques-averes-dexplosion/

43 700 fuites de gaz en France 

htps://www.bfmtv.com/societe/43-700-fuites-de-gaz-recensees-en-ile-de-france-en-2018-1639077.html

Ondes électromagnétiques + fuite de gaz= explosion (partie 1):

Engie le sait ( ondes électromagnétiques + fuite de gaz= explosion) car il dit sur sa propre page de ne pas utiliser de téléphone mobile à côté d’une fuite de gaz en disant que cela causerait des étincelles pouvant causer l’explosion 

Engie propriétaire de GRDF dit sur sa page « que faire en cas de fuite de gaz » qu’il ne faut pas utiliser de téléphone mobile en cas de fuite de gaz car cela risque de provoquer une étincelle et donc une explosion.

Source citation : 

« Si vous suspectez une fuite, n’appelez pas d’ascenseur, n’utilisez aucun interrupteur, téléphone fixe ou mobile, appareil ménager, lampe de poche ou sonnette car ils pourraient créer une mini étincelle et entrainer une explosion »

https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html

copie de l’article d’Engie au cas où Engie censure ou modifie  sa page en supprimant le mot mobile:

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf

Pourquoi le téléphone mobile c’est à dire le téléphone portable est indiqué comme dangereux à utiliser en cas de fuite de gaz ?

Le téléphone portable est exactement similaire au compteur gazpar.

Il marche avec des ondes wifi.

Voilà pourquoi GRDF (pourtant filiale d’Engie), a supprimé « téléphone mobile » sur les consignes en cas de fuite de gaz sur le site de GRDF

source citation:

« Fuite de gaz : que faire ?

1. Ouvrez les fenêtres.

2. Fermez votre arrivée de gaz.

3. Evitez les flammes et les étincelles.

4. Ne touchez à aucun appareil électrique ni téléphone.

https://www.grdf.fr/fuite-de-gaz 

, comme on le voit, GRDF a uniquement mis téléphone tout court à ne pas utiliser en cas de fuite de gaz à proximité,car s’il avait mis téléphone mobile comme sur la page d’Engie, il aurait avoué par là que les compteurs gazpar sont dangereux en cas de fuite de gaz, car les téléphones mobiles c’est pareil que les compteurs intelligents gazpars.

la mention de téléphone mobile a donc  été supprimé par la  filiale gazière de ENGIE, on voit donc qu’il ne recopie pas toutes les consignes de Engie, car il a supprimé mobile, et n’a mis que téléphone, sans doute pour empêcher qu’on fasse le lien entre compteur intelligent et téléphone mobile…

GRDF a supprimé la mention de mobile à côté de téléphone dans sa page

https://www.grdf.fr/fuite-de-gaz alors que pourtant GRDF est la filiale d’Engie et devrait écrire comme lui, que les téléphones mobiles sont dangereux à utiliser en cas de fuite de gaz.

Voici ce qu’a écrit Engie:

« Si vous suspectez une fuite, n’appelez pas d’ascenseur, n’utilisez aucun interrupteur, téléphone fixe ou mobile, appareil ménager, lampe de poche ou sonnette car ils pourraient créer une mini étincelle et entrainer une explosion »

https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html

Engie a bien précisé de ne pas utiliser de téléphone mobile à côté d’une fuite de gaz.

Mais GRDF met uniquement téléphone. Il ne met téléphone mobile nul part. Pourquoi? Parce que téléphone mobile c’est exactement pareil que le compteur gazpar, et donc GRDF avouerait sur sa propre page que les compteurs gazpar sont dangereux en cas de fuite de gaz à proximité s’il mettait téléphone mobile, car téléphone mobile cela émet des ondes wifi et cela une batterie en lithium exactement comme les compteurs intelligents.

Là, donc on voit bien que Engie sur sa propre page

https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html

[copie de l’article d’Engie au cas où Engie censure ou modifie  sa page en supprimant le mot mobile

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf], avoue que les compteurs intelligents gazpar sont dangereux en cas de fuite de gaz à proximité, puisqu’il dit que les téléphones mobiles ne doivent pas être utilisés à côté d’une fuite de gaz, or téléphone mobile émet des ondes, et compteur gazpar émet des ondes.

D’ailleurs le CRIIREM avait avoué carrément que les compteurs intelligents gazpar (télé-relève) sont dangereux en cas de fuite de gaz car pouvaient risquer de provoquer des explosions (création de zones latex explosives): citation

Source du CRIIREM : « Les compteurs à gaz équipés de télé-relevés sont à déconseiller, car les lieux où ils seront installés doivent être considérés comme des zones à atmosphère explosive (zones ATEX) en cas de fuite de gaz. De plus, l’installation de ces compteurs va encore entrainer la mise en place d’équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs dont les émissions ne feront qu’augmenter le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie. »

https://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

Donc Cette citation d’Engie sur sa page officielle « Si vous suspectez une fuite,(…) n’utilisez aucun téléphone  mobile car ils pourraient créer une mini étincelle et entrainer une explosion » https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html est très révélatrice. 

En effet cette citation (tronçonné par GRDF sur son site qui a supprimé le mot mobile) avoue par là que les ondes des portables peuvent provoquer des explosions en cas de fuite de gaz, et donc par conséquent, les ondes des compteurs intelligents gazpar, linky, eau (qui sont comme des portables en fin de compte) peuvent provoquer des explosions en cas de proximité d’une fuite de gaz, ce qui montre qu’Engie avoue sur sa propre page que les compteurs gazpar sont dangereux en cas de fuite de gaz.

Ironique n’est-ce pas, quand on s’attaque aux détails le NVO se contredit lui-même….Il installe des compteurs intelligents partout alors qu’il sait qu’en cas de fuite de gaz à proximité des compteurs intelligents gazpar, linky et cie c’est le risque d’explosion.

En tout cas enregistrer la page d’Engie au cas où https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html, elle risque d’être censurée ou l’élément « téléphone mobile » supprimé, vu que GRDF a déjà supprimé l’élément « téléphone mobile » et l’a remplacé juste par « téléphone » sur sa propre page 

https://www.grdf.fr/fuite-de-gaz https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html

Ces sites de conseils de sécurité de quoi faire en cas de fuite de gaz  disent également de ne pas utiliser de téléphone mobile à côté d’une fuite de gaz

https://www.medisafe.fr/urgence/consignes-d-urgence/consignes-securite-gaz.html

https://www.signaletique.biz/panneau-consigne-de-securite-gaz-a0335-,fr,4,A0335.cfm

https://www.virages.com/Panneau-Pictogramme-Securite/Consignes-Securite-Gaz

https://www.securinorme.com/affichage-reglementaire/11573-poster-consignes-de-securite-gaz.html

https://www.handinorme.com/affichage-legal/8200-poster-consignes-de-securite-gaz.html?utm_source=affiliation&utm_medium=banniere&utm_campaign=testeffi

https://gazissimo.fr/conseils/securite/fuite-de-gaz-et-risque-d-explosion-que-faire-et-ne-pas-faire

Le site gazissimo dit qu’il faut téléphoner avec son portable très loin de l’immeuble où il y a la fuite de gaz, donc il avoue que les ondes du portable peuvent déclencher l’explosion en cas de fuite de gaz, et donc que tous les objets connectés devraient être interdits près du réseau à gaz et des compteurs à gaz, et donc que les compteurs à gaz ne devraient pas être intelligents et donc que les compteurs intelligents gazpar devraient être interdits et ne pas émettre d’ondes par mesure de sécurité.

https://gazissimo.fr/conseils/securite/fuite-de-gaz-et-risque-d-explosion-que-faire-et-ne-pas-faire

Mais comme le site gazissimo n’interdit pas le compteur gazpar mais uniquement les ondes. 

Quel paradoxe de dire pas d’ondes en cas de fuite de gaz et pourtant de mettre des compteurs à ondes (gazpar) pour s’occuper du réseau de gaz 

https://gazissimo.fr/conseils/securite/fuite-de-gaz-et-risque-d-explosion-que-faire-et-ne-pas-faire

https://resistance71.wordpress.com/2019/03/30/technologie-et-securite-le-piege-mortel-que-constituent-les-compteurs-gazpar-et-linky-pour-les-habitations/

Les multinationales des compteurs intelligents dont Engie propriétaire de GRDF savent donc que les téléphones mobiles émetteurs d’ondes à proximité d’une fuite de gaz peuvent déclencher l’explosion et donc que les compteurs intelligents gazpar, linky et eau émetteurs d’ondes à proximité d’une fuite de gaz peuvent déclencher l’explosion (création de zone latex explosive)

Mais ils prennent les gens pour des cons et leur impose des objets connectés (compteurs gazpar) quand même.

D’ailleurs des sites capitalistes totalement corrompus comme GRDF (qui est côté à la Bourse Euronext pour vendre le big data des français https://www.boursorama.com/cours/1rPENGI/ , on sait déjà que la loi d’informatique et libertés n’existe plus source http://www.alterinfo.net/GRDF-impose-le-compteur-gazpar-par-la-force-l-installe-en-l-absence-des-habitants-mais-pretend_a146556.html

et en plus, Gazprom entreprise nationale RUSSE vante le compteur gazpar dans son site, donc GRDF va vendre les français à la Russie

Gazprom et GRDF sont copains http://www.gazprom.com/press/news/2013/may/article163491/

Gazprom l’entreprise nationale Russe fait la publicité du compteur Gazpar sur son site ► https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/03/apres-linky-bonjour-gazpar/

En plus, le site Gazprom montre fièrement les dates de déploiement du compteur Gazpar en France pour chaque commune de France en faisant la publicité pour le compteur Gazpar à chaque fois ;

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/05/gazpar-calendrier-deploiement-2017/

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2018/03/gazpar-simulateur-date-deploiement/

La Russie SMART-GRID veut nous inonder de compteurs intelligents Gazpar avec sa multinationale Gazprom fusionné à son amant GRDF et GRDF va vendre les données des français à la Russie,https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/stop-linky-gazpar-5g-cie-version-pdf-jbl1960-mars-2019.pdf

) ont déjà supprimé la mention de téléphone mobile dans leurs consignes de fuite de gaz, et n’ont gardé que le téléphone fixe, donc ils ont peur de montrer que les téléphones mobiles sont dangereux en cas de fuite de gaz, car cela reviendra à dire que tous les objets connectés, compteurs intelligents, caméras intelligentes, tous les émetteurs d’ondes à proximité d’une fuite de gaz risquent de déclencher des explosions.

la preuve que la mention téléphonie mobile dans les consignes de sécurité en cas de fuite de gaz gène le NVO car elle rappelle que les objets connectés sont dangereux en cas de fuite de gaz:

En effet, il y a 2 liens qui ont supprimé la mention de téléphone mobile et ont juste mis téléphone

https://www.signals.fr/consigne-securite-chaufferie.html#CS10G

https://www.usine-digitale.fr/article/interview-plus-que-jamais-nous-croyons-en-la-smart-city-et-aux-objets-connectes-pierre-andrade-suez.N810040

Donc Engie dit la même chose que le CRIIREM en fin de compte, il met juste téléphone mobile au lieu de compteur gazpar,voilà pourquoi GRDF a supprimé le mot mobile à côté de téléphone dans sa page web pour pas qu’on fasse le lien entre téléphone mobile et compteur gazpar qui sont des émetteurs d’ondes tous 2.

Ondes électromagnétiques + fuite de gaz = explosion (partie 2) 

les stations de gaz le savent (ondes électromagnétiques + fuite de gaz= explosion) car ils déconseillent dans certains états (ils sont présents dans le monde entier mais ne donnent ces conseils que dans certains états voir source https://www.scienceabc.com/humans/can-using-a-cellphone-at-a-gas-station-petrol-pump-cause-an-explosion.html) l’usage de portable à proximité des pompes à gaz liquéfié naturel et on voit que ceux qui ne suivent pas ces consignes en subissent les conséquences  voir vidéos ci-dessous montrant que les ondes des portables causent des explosions en présence de gaz liquéfié naturel:

GRDF sait que le compteur gazpar peut provoquer l’explosion en cas de fuite de gaz au niveau du compteur gazpar, puisqu’il se démet de toute responsabilité en cas de fuite de gaz au niveau du compteur gazpar et accusera l’habitant à la place (donc si l’habitant meurt  ce sera de sa faute selon la logique de GRDF)

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-4861802-fuite-de-gaz-sur-le-compteur#answers

Voilà pourquoi le CRIIREM dit que la fuite de gaz à côté des compteurs intelligents gazpar va provoquer des explosions https://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve, voilà pourquoi il faut s’opposer aux compteurs intelligents gazpar car ils sont ceux qui sont en contact direct avec le réseau de gaz, et à la moindre fuite de gaz, les ondes électromagnétiques du compteur gazpar provoqueront l’explosion si la fuite de gaz est à proximité, ou si les ondes électromagnétiques des compteurs intelligents gazpar, linky et eau se sont répandus pour se mettre en contact avec la fuite de gaz, ondes électromagnétiques+ gaz= explosion.

D’ailleurs Engie et les autres sites le savent puisque ils disent de ne pas utiliser de portable en présence de fuite de gaz, or portable= objet connecté= émetteurs d’ondes= compteurs intelligents (gazpar, linky et cie)

https://particuliers.engie.fr/gaz-naturel/conseils/normes-securite/que-faire-fuite-gaz.html

https://www.medisafe.fr/urgence/consignes-d-urgence/consignes-securite-gaz.html

https://www.signaletique.biz/panneau-consigne-de-securite-gaz-a0335-,fr,4,A0335.cfm

https://www.virages.com/Panneau-Pictogramme-Securite/Consignes-Securite-Gaz

https://www.securinorme.com/affichage-reglementaire/11573-poster-consignes-de-securite-gaz.html

https://www.handinorme.com/affichage-legal/8200-poster-consignes-de-securite-gaz.html?utm_source=affiliation&utm_medium=banniere&utm_campaign=testeffi

https://gazissimo.fr/conseils/securite/fuite-de-gaz-et-risque-d-explosion-que-faire-et-ne-pas-faire

les piles en lithium causent des incendies :

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), une agence de l’ONU basée à Montréal, vient d’interdire à ses 191 pays membres de transporter des piles lithium-ion en cargaison sur les avions de ligne de passagers en raison des risques élevés d’incendie.

http://www.rcinet.ca/fr/2016/02/23/loaci-interdit-les-cargaisons-de-piles-lithium-sur-les-avions/

« Il est important de noter qu’une pile lithium-ion surchauffée présente un très grave risque d’explosion »

https://www.arrow.com/fr-fr/research-and-events/articles/cr2032-batteries-keep-a-light-shining-in-the-window

Autres sources 

https://ulisse.cnrs.fr/page.php?page=DT1229355884&lang=fr&codej=france 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/760961/piles-lithium-danger-incendie-transport-avion

https://www.tc.gc.ca/fra/tmd/les-piles-au-lithium-sont-des-marchandises-dangereuses-1162.html

voir plus de liens de piles en lithium causant des explosions sur

https://resistance71.wordpress.com/2019/02/28/compteurs-gazpar-risques-averes-dexplosion/

La fuite de gaz peut aussi être provoqué par un compteur linky, vu que le compteur linky possède aussi une pile en lithium

https://www.4suisse.com/linky-londe-de-trop-des-etudes-montrent-que-les-ondes-cpl-du-compteur-linky-augmentent-le-risque-de-cancer-de-diabete-dhyperactivite-et-plus/

http://www.alerte-usine-eaunes31.fr/images/articles/Linky/le-compteur-ne-peut-pas-tre-obligatoire.pdf

et une pile en lithium  peut causer des incendies source

https://resistance71.wordpress.com/2019/02/28/compteurs-gazpar-risques-averes-dexplosion/

Si le compteur linky explose et cause un incendie, alors le compteur gazpar situé à côté explosera, causera une fuite de gaz, et l’incendie venant du compteur linky causera l’explosion de l’immeuble.

https://resistance71.wordpress.com/2019/03/30/technologie-et-securite-le-piege-mortel-que-constituent-les-compteurs-gazpar-et-linky-pour-les-habitations/

Tous les compteurs intelligents ont des piles en lithium et les piles en lithium peuvent exploser et causer l’incendie des compteurs intelligents et donc des fuites de gaz ou incendies dépendant si  la pile en lithium qui a explosé était dans un compteur gazpar ou un compteur linky ou un compteur d’eau (là cela provoquerait des inondations, et l’humidité fera causer l’incendie du compteur linky qui causera l’explosion du compteur gazpar qui causera la fuite de gaz qui causera l’explosion à cause de l’incendie venant du compteur linky ou des ondes wifi émis par d’autres compteurs intelligents pas encore abimés des voisins du palier)

https://resistance71.wordpress.com/2019/02/28/compteurs-gazpar-risques-averes-dexplosion/

https://resistance71.wordpress.com/2019/03/30/technologie-et-securite-le-piege-mortel-que-constituent-les-compteurs-gazpar-et-linky-pour-les-habitations/

les compteurs gazpar et linky lancés par Sarkozy en 2009 ont été faits réduire la population

https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

Agenda entier de réduction de la population de Sarkozy ici

http://stoplinky28.blogg.org/la-folie-des-ondes-5g-a161753442 

Quand GRDF veut contrôler tout ce qui se passe dans les chaumières des français

En plus des compteurs intelligents Gazpar, GRDF veut lancer des drônes de 4kilos à caméra infra-rouges qui permettent de voir tout ce qui passe à l’intérieur des habitations des français (voir si une habitation est occupée ou pas par exemple)

http://www.alterinfo.net/En-plus-des-compteurs-intelligents-Gazpar-GRDF-veut-lancer-des-drones-de-4kilos-a-camera-infra-rouges-pour-faire-une_a128974.html

Ici après avoir repéré une habitation qui a été inoccupée de puis longtemps grâce à ses drones à caméras infra-rouges, GRDF veut contrôler tout ce que fera l’habitante dans l’aménagement de sa chaumière

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-7341691-grdf-qui-impose-un-controle-sur-une-maison-achetee-inoccupee

Autre danger à savoir: 

Les voitures électriques peuvent exploser à cause de leurs batteries en lithium explosives et facilement inflammables

Des smartphones qui s’enflamment, des voitures qui explosent, des avions qui prennent feu… Et tout cela, à cause d’une batterie lithium-ion. Le phénomène ne date pas d’hier et a enflammé la Toile à de nombreuses reprises. Dernièrement, c’est l’incendie ravageur qui est survenu à Steckborn en Suisse le 21 décembre 2016, à cause d’une batterie rechargeable d’un modèle réduit de voiture. http://www.infoprotection.fr/RISQUE-INCENDIE/Article.htm?Zoom=fc469291d03d115fbc7d387fb1e81bef

« Les batteries lithium-ion ont fait parler d’elles suite à divers incendies

Des voitures électriques qui explosent, des téléphones qui brûlent, des avions qui s’enflamment. Tout dernièrement, c’est la vidéo de l’embrasement d’une voiture électrique de Tesla Motors qui a mis le feu à la Toile. Le responsable de ces incendies à répétition ? Les batteries lithium-ion »

https://www.industrie-techno.com/article/les-batteries-lithium-ion-enflamment-le-web.25829

Un type se plaint de l’incendie de sa voiture électrique à cause de la batterie (en lithium comme toutes les batteries…)

http://forum.autoplus.fr/autoplus/Entretien-et-mecanique/batterie-voiture-prend-sujet_1117_1.htm

Un chercheur dénonce que les voitures électriques sont dangereuses à cause de leurs batteries en lithium explosives et causes d’incendie

https://www.cnetfrance.fr/cartech/danger-voiture-electrique-incendie-lithium-ion-39762091.htm

sur le site scienceabc, ils avouent que les ondes électromagnétiques des portables peuvent causer des explosions en cas de fuite de gaz :

«le rayonnement électromagnétique est une cause de préoccupation; parce qu’ils transportent beaucoup d’énergie, ils peuvent provoquer des étincelles et par conséquent enflammer les gaz, ce qui pourrait causer des dommages monumentaux dans un endroit comme une station-service de gaz! »

https://www.scienceabc.com/humans/can-using-a-cellphone-at-a-gas-station-petrol-pump-cause-an-explosion.html

Batteries Lithium-ions : un danger chimique dans nos voitures électriques

Lors d’un accident routier, si la batterie prend feu, il ne faut pas, dans la mesure du possible, entrer en contact avec les vapeurs qui peuvent s’échapper de celle-ci la combustion des cellules de la batterie pourrait provoquer l’émanation de substances chimiques nocives pour l’homme, dont le fluorure d’hydrogène (ou HF). L’article du Monde précise qu’une minute dans un lieu contaminé à 10 grammes de HF par mètre cube d’air provoque les premiers effets létaux. Aussi, pour une exposition de 20 minutes, 0,5g suffisent pour provoquer la mort.

sources https://www.prevor.com/fr/batteries-lithium-ions-un-danger-chimique-dans-nos-voitures

htps://www.sudouest.fr/2011/07/28/les-batteries-de-voitures-electriques-plus-dangereuses-que-les-moteurs-classiques-455644-3.php

Vélo électrique : incendie d’un magasin lié à l’explosion d’une batterie en lithium dans un vélo électrique

https://www.breezcar.com/actualites/article/incendie-magasin-velos-electriques-explosion-batterie-0317

L’été 2016 aura été émaillé par 2 incendies de voitures électriques à cause de leurs batteries en lithium: une BMW i3 de la police italienne, et une Tesla Model S au cours d’un essai en France.

https://www.automobile-propre.com/voitures-electriques-thermiques-incendies/

Une auto électrique provoque un important incendie à cause de sa batterie en lithium

http://www.enerzine.com/une-batterie-lithium-polymere-provoque-un-important-incendie/17757-2016-01

Les batteries de voitures électriques sont plus dangereuses que les moteurs classiques

Le chimiste Michel Armand dénonce que les batteries en lithium des voitures électriques sont dangereuses (il a été renié par la suite par le CNRS pour avoir avoué cela):

» Le chimiste Michel Armand, directeur de recherche au CNRS (institution avec qui il est du coup brouillé) et spécialiste en électrochimie, qui se fait le pourfendeur des batteries au lithium et révèle selon lui les effets dangereux de cette technologie de batteries en lithium. »

htps://www.sudouest.fr/2011/07/28/les-batteries-de-voitures-electriques-plus-dangereuses-que-les-moteurs-classiques-455644-3.php

On peut répertorier différents risques non négligeables avancés par Michel Armand, dus au manque de sécurité apportée à la batterie:

• En cas de choc, un court-circuit pourrait se produire, et avec lui un danger direct pour les passagers (incendie, explosion, électrocution, etc.).

• Avec l’usure, une batterie en mauvais état serait susceptible de provoquer un incendie. Du fait de la nouveauté de ces batteries, on en connaît mal les conditions de vieillissement, d’où les doutes qui planent sur la capacité des constructeurs à prévenir des risques.

• Autre risque, celui de la surcharge de la batterie au lithium, qui pourrait ainsi entrainer son implosion, de la même manière que les Iphones il y a quelques temps (comme il est possible de lire dans l’Express), eux aussi dotés d’une batterie au lithium ion, mais dont les dommages seraient bien plus conséquents. Une cellule de la batterie (l’unité de base) qui se dégrade provoquerait un effet domino avec les autres cellules qui s’embraseraient aussitôt.

• Enfin, la combustion des cellules de la batterie pourrait provoquer l’émanation de substances chimiques nocives pour l’homme, dont le fluorure d’hydrogène (ou HF). L’article du Monde précise qu’une minute dans un lieu contaminé à 10 grammes de HF par mètre cube d’air provoque les premiers effets létaux. Aussi, pour une exposition de 20 minutes, 0,5g suffisent pour provoquer la mort.

A la suite de ces allégations, les constructeurs automobiles électriques se font discrets.

htps://www.sudouest.fr/2011/07/28/les-batteries-de-voitures-electriques-plus-dangereuses-que-les-moteurs-classiques-455644-3.php

https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

Mise à jour du 22 avril 2019:
« le rayonnement électromagnétique est une cause de préoccupation; parce qu’ils transportent beaucoup d’énergie, ils peuvent provoquer des étincelles et par conséquent enflammer les gaz, ce qui pourrait causer des dommages monumentaux dans un endroit comme une station-service de gaz! »
https://www.scienceabc.com/humans/can-using-a-cellphone-at-a-gas-station-petrol-pump-cause-an-explosion.html

 

Nouvelles de l’empire: Notre Dame de Paris, Assange et état profond (VT)

Posted in actualité, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, politique et social, politique française, résistance politique with tags , , , , on 18 avril 2019 by Résistance 71


« Du point de vue de Quasimodo »

 

Paris et le silence d’Assange

Toute beauté doit-être détruite, mais qui fait cela ?

 

Gordon Duff

 

16 avril 2019

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2019/04/16/intel-drop-paris-and-the-silence-of-assange/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Paris brûle

Imaginez la Maison Blanche crâmée comme elle le fut une fois, cette fois-ci aux mains de la monarchie britannique contrôlée par les Rothschild et leurs amis américains, les “fédéralistes” traîtres. Dans une rare victoire sur la tyrannie, les fédéralistes furent chassés au Canada et ceux qui ne purent pas s’échapper furent retrouvés décorant en se balançant les arbres le long de la rivière Hudson tandis que les oiseaux les bouffaient. c’est une histoire supprimée, non-dite, mais bien réelle, un âge d’or pour l’Amérique.

Eventuellement, ils revinrent. Comme je dis toujours “rincer et répéter la manœuvre”. Ce n’est tout simplement pas possible pour Notre Dame de Paris, le centre de la France, le bâtiment le plus vu et le plus protégé d’Europe, qu’elle s’embrase à cause d’un mégot de cigarette et brûle ainsi de manière signifiante. 850 ans de guerres et de révolutions et ceci se passe aujourd’hui dans une ville où des milliers de policiers en mission anti-terrorisme patrouillent les rues ? Prenez note de cette photo (NdT: voir l’article original) et pensez. Notre feu fut-il un “Hebdo 2.0” ? Quel revers cela serait-il.

Assange fut bien silencieux. Il n’a jamais entendu parler des Palestiniens, ne savait et ne sait rien au sujet d’Israël, pensait et pense que le 11 septembre est une perte de temps à y réfléchir et en fait Assange n’a toujours eu qu’un seul ami : Assange, comme l’a révélé une lecture récente de l’historique des discussions qu’il a eu avec Chelsea Manning. Il l’a faite envoyer en prison, la prenant pour une idiote au moyen de verbiage creux et frivole.

Comme pour Snowden, les vols de Manning, 4 bases de données, achetées par Assange et sa cohorte, une “armée” imaginaire de hackers inexistants, la “légende” dont ils ont besoin en terme de “fausse identité”. La guerre toute aussi fausse de Bush contre le terrorisme, 100% fabriquée par l’AIPAC (American Israeli Public Affairs Committee), fut tordue et détournée pour une attaque sur l’Amérique, pas l’Amérique contrôlée par les sionistes, la vérité se tenant derrière l’abus et la violence contre les Américains, mais plutôt créé pour donner à quiconque contrôle Assange une plateforme pour enterrer les vrais héros au profit de son merdique narcissisme.

Pareil pour Snowden et Glenn Greenwald ?… Je le pense également. 

Il n’y a pas eu de hack, Manning utilisant son autorisation TS/SCI a simplement piqué les fichiers sur disques et ils furent téléchargés à destination d’Assange, tandis que l’empire médiatique Murdoch, représentant le sommet de la fange du faux journalisme sioniste, Hannity et ses amis, poussaient les Etats-Unis vers toujours plus de guerres.

Assange est autant un seigneur de la guerre que les autres, toujours aligné sur Israël, avec la ligne Murdoch-FOX-Wall Street Journal, toujours aligné sur la droite, sur la guerre, avec le complexe militaro-industriel, les grosses banques, toujours ciblant la minorité qui se dresse contre l’état profond.

Qui est l’état profond ? Ils furent autrefois appelés les princes marchands de Venise, de Gêne, ils contrôlaient les banques du monde, le font toujours, contrôlaient tout le commerce mondial, géraient l’Espagne, le Portugal, la Hollande lorsque ces pays furent des grosses puissances coloniales, ils s’emparèrent de la Grande-Bretagne au XVIIème siècle, prirent possession de la France. Ils possèdent toujours tout cela…

Ils possèdent l’Amérique, l’on complètement récupérée dans les années 1880. Ils ont financé la conspiration criminelle qui renversa les Articles de la Confédération et la Déclaration d’Indépendance, créant la constitution avec son système de pouvoir bidouillé de tribunaux magiques, de “collèges électoraux”, avec un sénat nommé, etc…

Ils ont commencé la guerre de sécession, ont pris possession des chemins de fer et procédé au nettoyage ethnique des nations autochtones. Ils ont utilisé la propagande dès le départ, commençant avec le Federalist Papers. Ils ont divisé l’Amérique, séparant le nord-est contrôlé par les banksters de la GB menant à l’incendie de la Maison Blanche durant la débâcle de 1812.

A partir de 1913 et la prise de contrôle de l’Amérique par leurs banques européennes (NdT: 1913 est la date de création de la nouvelle banque fédérale américaine, qui n’a de “fédérale” que le nom car elle est le projet d’un cartel de banques privées et vit le jour lors d’une réunion ultra secrète en 1910 sur l’île de Jekyll au large des côtes géorgiennes) et la famille Palevenzuela/del Blanco (des Vénitiens qui ont changé leur nom en Warburg) ; l’association séfarade connue sous le nom de “Fed” ou Banque de la Réserve Fédérale.

Ils ont aussi commencé la première guerre mondiale, mais cela a pris plusieurs années pour lancer l’Amérique dans la bagarre. Ils ont pris la Russie, la donnant aux Khazars après des siècles de conflit avec les Russes. Ils sont le bolchévisme et le sont toujours. La vraie “Corée du Nord” est Israël…

Ma supposition est qu’ils viennent juste avec NDP de brûler une nouvelle fois le Reichstag (NdT: nous devons avouer que même si nous ne pensons pas pour l’heure que l’incendie de NDP soit un acte criminel de l’état profond, la vision du toit en flamme et de son intensité, nous a immanquablement fait penser… à l’incendie faux-drapeau du Reichstag, si crime il y a, à qui profite t’il ?…), cette fois-ci à Paris et, avec les quelques années qu’ils ont eu pour consolider leur contrôle sur les médias partout dans le monde, ils ont peut-être bien mis en place un nouveau plan.

Que reste t’il à voler ? Quelle menace y a t’il autre que ceci que personne ne va lire ou même comprendre ou je serais tué.

Une fois de plus, posons la question que personne ne pose: pourquoi la souffrance humaine est-elle tant une nécessité ? Pourquoi ? L’âge sombre n’a jamais pris fin. L’époque des Lumières fut en elle-même, une supercherie. Le réforme de l’église n’a absolument rien réformé.

Esclavage et vivre comme du bétail… Mais pourquoi ?…

 

Gilets Jaunes, pédagogie et éducation critiques… L’éducation comme pratique de la liberté 2/2 (Paulo Freire)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 avril 2019 by Résistance 71

 

L’éducation comme pratique de la liberté (larges extraits)

 

Paulo Freire

1965

 

Titre de la version originale portugaise: “Educação Como Pratiqua da Liberdade”

 

Traduction de larges extraits de la version anglaise (Seabury Press), 1973 par Résistance 71

 

1ère partie

2ème partie

 

Société fermée et inexpérience démocratique

Note des traducteurs: dans ce chapitre, Freire parle essentiellement du cas de la société brésilienne. Nous en dégagerons brièvement la teneur essentielle.

[…] Notre colonisation, fortement prédatrice, fut fondée sur l’exploitation économique des vastes terres détenues et sur l’esclavage, d’abord autochtone puis africain. Une colonisation de ce type ne pouvait pas créer des conditions nécessaires au développement d’une mentalité perméable et flexible, caractéristiques d’un climat culturel démocratique.

[…] Dès le départ, la colonisation de Brésil fut avant tout une entreprise commerciale. Le Portugal n’avait aucune intention de créer une culture et une civilisation sur cette nouvelle terre, il n’était exclusivement intéressé que par l’aventure d’en tirer un très bon profit. Le territoire fut livré en pâture aux aventuriers. […] Ainsi, les grandes propriétés (latifundia) tournant en autarcie économique, fonctionnaient comme des systèmes en vase clos ayant un climat favorisant le despotisme, la gouvernance par décrets et la “loi” du maître des lieux.

[…] L’habitude de la soumission mena les hommes à s’adapter et à s’ajuster à leurs circonstances au lieu de rechercher à s’intégrer dans la réalité. L’intégration, l’attitude caractéristique des régimes démocratiques flexibles, demande une capacité maximum à la pensée critique. Par contraste, l’humain adapté, qui ne dialogue jamais ni ne participe à quoi que ce soit, s’accommode des conditions qui lui sont imposées et acquiert ainsi un état d’esprit autoritaire, servile et non-critique.

[…] Sans dialogue, l’auto-gouvernement ne peut pas exister, c’est pourquoi celui-ci était quasiment inconnu de nous. Il n’y a rien eu au Brésil de comparable avec les communautés agraires européennes étudiées par Joaquim Costa qui affirmait: “Depuis ses origines, toute l’humanité européenne a évolué sous un régime d’expérience politique.” Par contraste, le centre de gravité de la vie publique et privée brésilienne résidait dans un pouvoir extérieur (le Portugal) et l’autorité (coloniale). Les hommes étaient écrasés par le pouvoir extrême des grands propriétaires terriens, des gouverneurs de provinces, des capitaines militaires, des vice-rois etc. Le Brésil n’a jamais fait l’expérience d’un régime authentiquement démocratique.

[…] De plus, pendant la période coloniale, le Portugal maintint le Brésil dans une isolation quasi totale (NdT: le Brésil est devenu indépendant du Portugal en 1822 après avoir été occupé en 1500, soient 322 ans de règne colonial portugais). Des restrictions drastiques furent imposées non seulement sur les relations extérieures, mais également sur les relations entre les provinces brésiliennes elles-mêmes.

[…] Ce fut donc sur ce vaste manque d’expérience démocratique caractérisé par une mentalité féodale et soutenue par une structure économique et sociale coloniale, que nous avons tenté d’établir [à l’indépendance] et d’inaugurer une démocratie formelle.

[…]

Education contre massification

[…] La contribution spéciale de l’éducateur à la naissance de la nouvelle société devrait être une éducation critique qui pourrait aider à former de nouvelles attitudes, de nouveaux comportements critiques, car la conscience naïve que le processus historique a fait naître chez les gens les a laissés proies facile de l’irrationalité. Seule une éducation facilitant le passage d’une transition naïve vers une transition critique, augmentant la capacité de l’humain à percevoir les défis de son temps, peut préparer les gens à résister au pouvoir émotionnel de la transition.

Car lorsque les gens émergent dans un état de conscience, ils découvrent que l’élite les regarde avec mépris, en réponse, ils tendent à se comporter agressivement. L’élite, à son tour, apeurée par la menace envers la légitimité de son pouvoir, tente par la force ou le paternalisme de réduire au silence et de domestiquer la masse ; elle essaie de bloquer le processus d’émergence populaire. Ces circonstances exacerbent la climat irrationnel prévalent, stimulant les positions sectaires des castes variées. […] Ainsi, la classe moyenne, ayant peur d’une prolétarisation (NdT: alors qu’elle est elle-même partie intégrante de la classe prolétaire dans la mesure où elle n’a que sa force de travail à vendre pour survivre/vivre) et toujours à la recherche de privilèges et d’une mobilité verticale, perçoit cette émergence populaire au moins comme une menace à sa propre “paix” et réagit avec un dédain prévisible.

[…]

Nous ne pouvons certainement pas faire confiance au simple processus de modernisation technologique pour nous mener d’une conscience naïve vers une conscience critique. En fait, une analyse des sociétés hautement technologiques révèle habituellement la “domestication” des facultés critiques de l’humain par une situation dans laquelle il est dilué dans une masse et n’a que l’illusion du choix. Exclus de la sphère décisionnelle gérée par un nombre de plus en plus restreint de personnes, l’humain est manœuvré par les médias de masse au point de ne pas ou ne plus croire ce qu’il n’a pas entendu à la radio, vu à la télé ou lu dans un journal. Il en vient à croire une explication mythique de sa réalité. Comme quelqu’un qui a perdu son adresse, il est “déraciné”. Notre nouvelle éducation devra offrir à l’Homme le ou les moyens de résister à ce “déracinement”, tendance inhérente de notre civilisation industrielle qui accompagne sa capacité à améliorer les standards de vie (NdT: pas pour tout le monde néanmoins puisque des milliards sont laissés pour compte…)

Dans notre monde de haute technologie, la production de masse en tant qu’organisation du travail humain est probablement un des instruments les plus efficaces de la massification, de la réification de l’humain. En lui demandant d’agir mécaniquement, la production de masse le domestique. (NdT: l’agriculture avait déjà opérée cette domestication vers la fin du néolithique, ce qui favorisa le passage à la société étatique institutionnalisée…)

[…] On ne peut pas résoudre cette contradiction en défendant des schémas démodés et inadéquats de production, mais en acceptant la réalité et en tentant de résoudre ses problèmes objectivement. La réponse ne réside pas dans le rejet de la machine, mais plutôt dans l’humanisation de l’Homme (NdT: ceci ne pourra se produire qu’en dehors de toute relation étatique et marchande)

[…]

Ainsi la démocratie et l’éducation démocratique sont fondées sur la foi en l’Homme, sur le fait qu’ils peuvent non seulement discuter des problèmes de leur pays, de leur continent, de leur monde, de leur travail et des problèmes de la démocratie elle-même, mais qu’ils doivent le faire.

L’éducation est un acte d’amour et donc un acte de courage. Elle ne peut pas avoir peur de l’analyse de la réalité ou, dans l’embarras de se révéler comme une farce, d’éviter la discussion créatrice.

[…]

Education et Conscientização

Note des traducteurs: Dans ce chapitre, Freire parle aussi de l’expérience et du cas brésiliens, mais toujours en relation avec l’objectivité analytique de circonstance.

Ma préoccupation pour la démocratisation de la culture au sein du contexte de la démocratisation fondamentale, demanda une attention toute spéciale aux déficits quantitatifs et qualitatifs de notre éducation. En 1964 [au Brésil], environ 4 millions d’enfants en âge de scolarisation manquaient d’école ; dans la tranche d’âge des 14 ans et plus, il y avait 16 millions d’illettrés. Ces déficits alarmant constituaient un obstacle pour le développement du pays et pour la création d’une mentalité démocratique.

[…]

Il n’existe pas d’ignorance absolue ni de connaissance ou de sagesse absolue. Personne ne sait tout et personne ignore tout. La conscience dominante rend “absolue” l’ignorance afin de manipuler les soi-disants “incultes”. Si les humains sont persuadés être “totalement ignorants”, ils seront ainsi persuadés de ne pas être capables de se gérer eux-mêmes et seront sujets à une orientation, à une direction, à un “leadership” permanents de ceux qui se considèrent “cultivés” et donc “supérieurs”. (NdT: principe qui fut érigé dès l’antiquité dans la  philosophie orthodoxe telle qu’illustrée dans “La république” de Platon, le règne de l’aristocratie des “savants” gérant la plèbe pour son bien, par contraste avec la pensée organique englobante des pré-socratiques qui prévalait jusque là…)

Alors qu’ils appréhendent un problème ou un phénomène, les humains appréhendent aussi sa chaîne causale. Plus les humains comprennent la cause, plus critique sera leur compréhension de la réalité.

Leur compréhension sera à un tel point magique qu’ils ne saisiront pas la causalité. De plus, la conscience critique soumet toujours la cause à l’analyse. Ce qui est vrai aujourd’hui pourrait bien ne plus l’être demain.

La conscience critique représente “des choses et des faits existant de manière empirique, dans leurs corrélations causales et circonstancielles. La conscience naïve se considère supérieure aux faits, en contrôle des faits et ainsi libre de les comprendre comme elle le désire.

La conscience magique, par contraste, appréhende simplement les faits et les attribue à un pouvoir supérieur qui la contrôle et à qui elle doit donc se soumettre. La conscience magique se caractérise par le fatalisme, qui mène les humains à se croiser les bras, résignés à l’impossibilité de résister au pouvoir des faits.

La conscience critique est intégrée à la réalité, la conscience naïve se superpose à la réalité et la conscience fanatique, dont la naïveté pathologique mène à l’irrationnel, s’adapte à la réalité.

[…] Ceci veut dire que nous devons prendre les gens au point d’émergence et en les aidant à bouger de la transition naïve à la transition critique, faciliter leur intervention dans le processus historique.

Mais comment peut-on faire ?

La réponse semble résider en:

a) Une méthode active, dialogique, critique et stimulante sur la critique

b) Changer le contenu du programme éducatif

c) Utiliser des techniques comme le décorticage thématique et la codification

Dans un dialogue de A avec B, il y a communication et intercommunication. La relation d’empathie entre les deux pôles engagés dans une recherche commune existe. La matrice est amour, humilité, espoir, confiance, critique.

Né d’une matrice critique, le dialogue crée une attitude créatrice (Jaspers). Il se nourrit d’amour, d’humilité, d’espoir, de foi et de confiance. Lorsque les deux pôles du dialogue peuvent se rejoindre par amour, espoir et confiance mutuelle, ils peuvent alors se rejoindre dans une recherche critique de quelque chose. Seul le dialogue communique véritablement.

Le dialogue est la seule façon de faire non seulement dans les questions vitales d’ordre politique, mais aussi dans toutes les expressions de notre être. Ce n’est que par la vertu de la foi néanmoins que le dialogue a un pouvoir et un sens : dans la foi en l’humain et ses possibilités, ses capacités, par la foi de ce que je ne peux vraiment devenir vraiment moi-même que quand les autres sont aussi devenus eux-mêmes.” (Karl Jaspers, NdT: à mettre en parallèle avec ce que disait Michel Bakounine: “Je ne peux être libre que si les autres le sont..”)

Et donc nous mettons le dialogue en opposition avec l’anti-dialogue qui fut tant partie de notre formation historico-culturelle et si présent dans le climat de transition.

Dans l’anti-dialogue, A est au-dessus de B et correspond par “communiqué”, c’est une relation verticale dominant/dominé où la relation d’empathie est brisée. La matrice en est le manque d’amour, l’arrogance, le désespoir, la méfiance dans une ambiance acritique.

Cela implique nécessairement une relation verticale entre les personnes. Il y a un manque flagrant d’amour, de compassion, la relation est donc acritique et ne peut en rien induire une attitude critique positive. La relation s’auto-suffit à elle-même et est désespérément arrogante. Dans l’anti-dialogue, la relation d’empathie entre les pôles participants est brisée ; ainsi l’anti-dialogue ne communique pas, mais il fonctionne essentiellement par “communiqués”.

[…] Pour résumé, le contenu de notre nouveau programme éducatif implique le rôle de l’humain en tant que Sujet dans et avec le monde (et non pas comme Objet dans sa réification).

Avec ce point de départ, l’illettré va commencer à opérer un changement vis à vis de son ancienne attitude en se découvrant comme acteur et “fabricant” du monde de culture et découvrant qu’il/elle, aussi bien que la personne lettrée, possède une impulsion créatrice et re-créatrice. Il/elle découvrira que la culture est juste comme une figurine d’argile modelée par des artistes qui sont ses pairs, tout comme c’est le travail d’un grand sculpteur, d’un grand peintre, d’un grand mystique ou d’un grand philosophe ; que la culture est la poésie de poètes lettrés mais aussi celle des chansons populaires, que la culture de fait, est toute la création humaine.

Pour introduire le concept de culture, nous avons d’abord décortiqué ce concept en ses éléments et aspects fondamentaux. Puis, sur la base de ce décorticage, Nous avons “codifié” (représenté visuellement, par le dessin) 10 situations existentielles. Ces situations vous sont présentées en appendice de cet essai. Chaque représentation contenait un nombre d’éléments devant être “décodés” par le groupe des participants avec l’aide d’un coordinateur. Francisco Brenand, un des grands artistes contemporains brésilien, a peint ses codifications, intégrant parfaitement art et éducation.

Il est remarquable de constater avec quel enthousiasme ces illettrés engagent le débat et avec quelle curiosité ils répondent à des questions implicites à la codification. Des mots d’Odilon Ribeiro Coutinho: “Ces personnes détemporalisées commencent à s’intégrer d’elles-mêmes dans le temps.” Alors que le dialogue s’intensifie, un “courant” s’établit entre les participants, dynamique à un tel degré que le contenu des codifications correspond à la réalité existentielle des groupes.

Beaucoup des participants à ces débats affirment avec satisfaction et confiance qu’on ne leur montre “rien de nouveau, qu’ils se rappellent juste”. “Je fais des chaussures”, dit un participant “et maintenant je vois que j’ai autant de valeur que quelqu’un qui a un doctorat et qui écrit des livres.” “Demain, je vais aller au boulot la tête haute”, a dit un balayeur des rues de Brasilia. Il a découvert la valeur de sa personne. “Je sais maintenant que je suis cultivé” a dit emphatiquement un vieux paysan. Et quand on lui demanda comment se faisait-il qu’il sache maintenant qu’il était cultivé, il répondit avec la même emphase: “Parce que je travaille et qu’en travaillant, je transforme le monde.

Une fois que le groupe a perçu la distinction entre les deux mondes, nature et culture et a reconnu le rôle de l’humain dans chaque, le coordinateur présente des situations se focalisant ou servant à étendre d’autres aspects de la culture.

[…] Acquérir une alphabétisation n’implique pas de mémoriser des phrases, des mots ou des syllabes, objets sans vie déconnectés d’un univers existentiel, mais plutôt d’acquérir une attitude de création et de re-création, une auto-transformation produisant une position d’intervention dans un contexte particulier.

Ainsi le rôle de l’éducateur est fondamentalement d’entrer en dialogue avec les illettrés au sujet des situations concrètes et de simplement leur offrir les instruments avec lesquels ils peuvent s’éduquer eux-mêmes à lire et à écrire. Cet enseignement ne peut pas être fait du haut vers le bas de manière pyramidale, mais seulement de l’intérieur vers l’extérieur, par l’illettré lui/elle-même, avec la collaboration de l’éducateur. Voilà pourquoi nous avons recherché une méthode qui serait l’instrument de celui qui apprend en même temps que celui de l’éducateur et qui, de l’observation lucide d’un jeune sociologue brésilien : “identifierait le contenu d’apprentissage avec le processus d’apprentissage.

[…] Le programme est élaboré en plusieurs phases:

  • Phase 1: Recherche du vocabulaire des groupes avec lesquels on travaille. Cette recherche ce déroule au cours de rencontres informelles avec les habitants de la zone. On ne sélectionne pas seulement des mots ayant un bon poids existentiel, mais aussi des dictons, des phrases typiques aussi biens que des mots et expressions liés à l’expérience des groupes avec lesquels participent les chercheurs. Ces entretiens multiples révèlent des ennuis, des frustrations, des incrédulités, des espoirs et un désir de participer. […]
  • Phase 2: Sélection des mots générateurs du vocabulaire étudié, suivant ces critères: a) richesse phonétique b) difficulté phonétique c) ton pragmatique […]
  • Phase 3 : La création d’une “codification”, d’un code, la représentation de situations existentielles typiques du groupe avec lequel on travaille. Ces représentations fonctionnent comme des défis, comme des situations-problèmes codées contenant des éléments à être décodés par les groupes avec la collaboration d’un coordinateur. […] Les mots générateurs sont codifiés, évalués selon leur difficulté phonétique. Un mot générateur peut très bien personnifier toute une situation, ou il peut simplement référer à seulement un des éléments constitutifs de la situation.
  • Phase 4 : L’élaboration d’agendas, qui ne doivent servir que d’aides aux coordinateurs et en aucun cas de programme rigide auquel on doit obéir à la lettre.
  • Phase 5 : La préparation des cartes pédagogiques avec distinction des familles phonémiques correspondant aux mots générateurs.

[…]

Ainsi par exemple, alors que des hommes au travers de la discussion commencent à percevoir la tromperie résidant dans une publicité pour des cigarettes mettant en scène une très belle jeune femme en bikini (le fait qu’elle, son sourire, sa beauté et son bikini n’ont absolument rien à voir avec le produit: la cigarette…), ils commencent à découvrir la différence entre éducation et propagande. Dans le même temps, ils se préparent à discuter et à percevoir le même processus de tromperie dans la propagande idéologique ou politique, ils s’arment pour être capables de “dissocier les idées”. Ceci a toujours été en fait pour moi le moyen de défendre la démocratie et non pas un moyen de la subvertir.

On subvertit la démocratie (même si cela est fait au nom de la démocratie…) en la rendant irrationnelle, en la rendant rigide afin “de la défendre contre la rigidité totalitaire” ; en la rendant haineuse ; alors qu’elle ne peut se développer et s’épanouir que dans un contexte d’amour et de respect des personnes ; en la fermant, alors qu’elle ne peut vivre que dans l’ouverture ; en la nourrissant de peur alors qu’elle doit être courageuse ; en en faisant un instrument des puissants dans l’oppression des faibles ; en la militarisant contre le peuple ; en aliénant une nation au nom de la démocratie.

Nous défendons la démocratie en la menant dans un état que Mannheim appelle “la démocratie militante”, une démocratie qui n’a pas peur des gens, qui supprime les privilèges, qui peut planifier sans devenir rigide, qui peut se défendre sans haïr, qui est nourrit d’un esprit critique et non pas d’irrationalité.

Note des traducteurs: Ce texte est suivi en appendice de 10 cas d’études de situations qui furent  discutés dans des cercles culturels an Brésil. Ils furent illustrés par Francisco Brenand. A voir et lire dans le texte original, car sans les illustrations, il n’y a aucun intérêt à traduire le texte puisqu’ils sont directement inter-connectés…

= = =

Lecture complémentaire:

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Manifeste pour la Société des Sociétés

 

Notre Dame de Paris et Gilets Jaunes… de l’incendie contrôlé à l’incendie incontrôlé (Collectif Internationale In-contrôlable)

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 17 avril 2019 by Résistance 71


Gilets Jaunes !… La lutte continue !

 

A propos du curieux incendie de Notre Dame de Paris

 

Internationale In-contrôlable

 

Avril 2019

 

Lorsqu’un très curieux incendie métaphorique vient cacher tout en le révélant un incendie historique in-maîtrisable et que finalement cela va dialectiquement toujours plus mettre le feu subversif au territoire de la vie asservie…

Notre Dame de Paris… Aux alentours de midi, le 16 avril 2019, le procureur de la République de Paris annonce au lendemain de l’incendie de la cathédrale que “la piste accidentelle est privilégiée” et que “rien ne va dans le sens d’un acte volontaire”alors même qu’il déclare simultanément : “A ce stade, les experts ne peuvent pas accéder à l’intérieur du site. Les investigations ne font que commencer”…

Ainsi, alors même qu’aucune recherche, enquête ou examen n’a encore commencé, le parquet de la République du Capital déclare officiellement qu’il existe une interprétation des faits qui doit être préférée et avantagée

Tandis que l’incendie social des Gilets Jaunes est en train de devenir totalement incontrôlable… L’incendie très bizarroïde de Notre Dame de Paris, haut lieu symbolique de la France d’avant le triomphe religieux du fétichisme absolu de la marchandise, a permis au déchu Macron de reporter sa prestation de fabulateur étatique telle était qu’initialement prévue pour le lundi 15 avril au soir… Cette dernière avait pour seul but illusoire de tenter d’asphyxier le mouvement social dans une nouvelle et pitoyable gesticulation politicienne mais elle était morte avant même que d’exister… Et elle ne pouvait évidemment fonctionner… Alors, le mardi 16 au soir, le locataire élyséen des décompositions infinies a essayé minablement d’appeler à l’unité, à l’intermède et à la lenteur pour essayer de casser cette lutte de classe qui ne cesse de monter… Il n’a rien à dire et les caisses de la crise de la pourriture capitaliste en dépression catastrophique sont vides … Faut-il y voir un là signe funeste du destin historique de la décadence capitaliste totale pour le règne du représentant de commerce de la merde marchande en déliquescence ? Assurément… Tous les mensonges, manipulations, tripotages et magouilles n’empêcheront pas la grande colère consciente des Gilets Jaunes d’aller au bout de leur lutte de classe contre l’argent et l’État…

Ni Macron, ni personne

 


Commune libre et Société des sociétés

 

Contre-mesure impérialiste: Le parlement iranien inscrit le Centcom et les troupes d’occupation yankees sur la liste terroriste de l’Iran (Press TV)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 17 avril 2019 by Résistance 71

Projet de loi soutenu au parlement iranien pour soutenir la CGRI et mettre le Centcom américain sur liste terroriste

 

Press TV

 

16 avril 2019

 

url de l’article:

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/04/16/593596/CGRI-terroristes-Iran-Etats-Unis-liste-noire-CENTCOM-projet-de-loi

 

Les députés du Parlement iranien ont adopté le cadre général d’un projet de loi soutenant le Corps des gardiens de la Révolution islamique face aux mesures entreprises par les États-Unis.

Les parlementaires iraniens ont adopté, ce mardi 16 avril, avec 204 votes pour et 2 votes contre, le cadre général d’un projet de loi soutenant le Corps des gardiens de la Révolution islamique face à la récente décision de Washington de le placer sur la liste des organisations terroristes.

Les parlementaires qui ont voté pour ce projet croient que celui-ci symbolise une lutte contre l’arrogance des États-Unis tandis que ceux qui ont voté contre le projet le qualifient d’insuffisant, ajoutant que cela ne garantit pas un respect plein et entier de la Constitution.

Le projet de loi reconnaît les militaires américains comme des terroristes et édicte que toute aide militaire, financière, technique, logistique et de renseignement aux forces américaines sera considérée comme un soutien aux terroristes.

Le secrétaire d’État américain a annoncé le lundi 8 avril inscrire le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), une des composantes des forces armées iraniennes, sur la liste noire des organisations terroristes.

C’est la première fois que les États-Unis s’autorisent à blacklister la force armée d’un État sous prétexte de vouloir la soumettre à un régime de sanctions.

Des juristes ont mis en garde Washington contre une telle décision, arguant que cela pourrait affaiblir la Convention de Genève et mettre en péril la vie des forces américaines déployées au Moyen-Orient.

Du point de vue de Quasimodo…

Posted in actualité, gilets jaunes, néo-libéralisme et paupérisation, politique et social, politique française, résistance politique with tags , on 17 avril 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

17 avril 2019

 

Selon le vieil adage politicard de « ne jamais laisser se perdre une bonne crise », la classe politique moribonde et les enfumeurs professionnels du gouvernement, flanqués de la clique oligarchique des milliardaires habituels, sont montées au créneau et ont pleurniché en chœur sur le désastre « Notre Dame de Paris ».

Là réside le danger que les Gilets Jaunes (et tout le monde en fait) doivent identifier et contrer: la récupération de l’évènement pour réaliser une pseudo-union nationale. On n’a pas encore vu les panneaux « Je suis Notre Dame », mais ça ne saurait sans doute tarder…

Micronus 1er a reporté sine die sa déclaration où il devait annoncer des mesures miettes de pain pour contrer l’effet Gilets Jaunes qui devient un mouvement (r)évolutionnaire et il tente de rallier le peuple en se servant de cet évènement sans aucun doute opportun. Attention danger !

Les merdias vocalisent à l’unisson sur les « dons » des milliardaires habituels qui ne sont pour eux qu’évasion fiscale supplémentaire, en effet quand un de ces oligarques fait un chèque de 200 millions d’Euros pour la « cause Notre Dame »,  alors qu’il engrange près de 9 milliards de bénéfices par an, combien devrait-il casquer alors que l’indulgence et la complaisance du système l’exonère dans les grandes largeurs ?… 200 millions pour ces personnes représentent un infime pourcentage de ce qu’ils devraient payer dans ce système inique. On les fait passer pour des mécènes et de grands philanthropes alors qu’ils ne font qu’engranger les dividendes du pillage en règle de notre société et lancent une aumône de temps à autre.

Déplorons bien sûr la perte d’un des joyaux de l’intelligence humaine, d’une structure architecturale qui a défié le temps, les guerres et l’adversité pour ne succomber finalement que devant la veulerie de l’exploitation financière et marchande de tout. On apprendra peut-être (rien n’est moins sûr) dans un futur plus ou moins proche, que tout cela ne fut que le triste résultat d’une négligence parce qu’un petit patron sous-contractant aura voulu économiser 3 francs six sous pour faire plus de profit au détriment de la sécurité élémentaire en ce lieu ou autre fadaise similaire tout droit issue de la veulerie capitaliste bon teint ou alors qu’un ouvrier a oublié d’éteindre le gaz portable du café. La question est aussi: rénovation bien nécessaire ou complaisance d’attribution de contrats ? Maintenant il est clair que oui, le bâtiment a sérieusement besoin d’une rénovation, pas du bidon là !

Alors bien entendu certains parlent « d’incendie volontaire », d' »attentat ». Rien ne permet de le dire jusqu’à maintenant. Les accidents continuent de se produire, même s’il devient de plus en plus difficile d’y croire lorsque sont concernés de grandes tragédies et que de gros enjeux politiques collatéraux existent.
Soyons positifs: pas de victimes, que des dégâts matériels, considérables et qui ne pourront certes jamais être remplacés. Même rénovée, Notre Dame de Paris ne sera plus jamais la même et oui, une partie du patrimoine historique est parti en fumée…
J’ai aidé les pompiers et si vous observez bien, vous me verrez toujours protéger mes cloches… Je continue à regarder d’en haut, notre société si basse qui continue de sombrer dans la folie du tout mercantile et de la volonté de contrôle absolu, en attendant le retour d’Esmeralda…

Reste avec tes cloches là-haut Quasimodo, elles sonnent moins creux que celles d’en bas et leur cacophonie insupportable.

Nous sommes Quasimodo !

Gilets Jaunes, pédagogie et éducation critiques… L’éducation comme pratique de la liberté (Paulo Freire)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, gilets jaunes, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 16 avril 2019 by Résistance 71

 

L’éducation comme pratique de la liberté (larges extraits)

 

Paulo Freire

1965

 

Titre de la version originale portugaise: “Educação Como Pratiqua da Liberdade”

 

Traduction de larges extraits de la version anglaise (Seabury Press), 1973 par Résistance 71

 

1ère partie

2ème partie

 

Note des traducteurs: 

Cet essai de 54 pages fut publié 4 ans avant l’œuvre phare de Freire “La pédagogie des opprimés” (1969 en espagnol et 1970 en portugais), que nous avons retraduit et republié intégralement en français, nous donne quelques indications supplémentaires sur l’analyse et la méthodologie éducatives de Freire pour parvenir à la réalisation de la conscience critique et de la conscientisation ou conscientização des opprimés pour leur émancipation finale définitive.

Dans cet essai, Freire aborde la théorie générale et la mise en application de modèles, qu’il explique aussi dans leurs applications de terrain au Brésil. Ces exemples brésiliens donnés sont des plus intéressants, mais demeurent dans un domaine très particulier, celui du monde rural brésilien quasi-illettré des années 1960. Dans notre traduction, nous nous sommes donc cantonnés à la généralité, à l’approche générale de Freire aux problèmes identifiés.

Contrairement à précédemment, nous n’avons pas eu accès au texte original en portugais et notre traduction ne se fie donc qu’au texte anglais de 1973 recueilli dans une compilation “Education for Critical Consciousness”.

L’essai se compose de 4 parties:

  • Société en transition
  • Société fermée et inexpérience démocratique
  • Education contre massification
  • Education et conscientização

Bonne lecture !


Prélude à la pédagogie des opprimés

 

Société et transition

L’être humain s’engage dans des relations avec les autres et avec le monde. C’est pour faire l’expérience du monde comme réalité objective, indépendant de lui-même, capable d’être connu. Les animaux, immergés dans la réalité, ne peuvent pas se relier au monde, ce ne sont que des créatures de simples contacts. La séparation et l’ouverture de l’humain au monde le distinguent comme être relationnel. Les humains, à l’encontre des animaux, ne sont pas seulement dans le monde mais existent avec le monde.

Les relations humaines avec le monde sont de nature plurielle, […] Les humains s’organisent, choisissent les meilleures réponses à apporter à un problème, se testent, agissent et changent par leur action même en réponse à un stimulus. Ils font tout cela de manière consciente, comme on utilise un outil pour gérer un problème.

Les humains interagissent avec le monde de manière critique. Ils appréhendent les données objectives de la réalité par la réflexion et non pas par réflexe comme le font les animaux. Et dans l’acte de la perception critique, les humains découvrent leur propre temporalité. Transcendant une dimension unique, ils restituent hier, reconnaissent aujourd’hui et se projettent demain. La dimension du temps est une des découvertes fondamentales dans l’histoire de la culture humaine. […] Ainsi, un chat n’a pas d’histoire ; son incapacité à émerger du temps le submerge dans un “aujourd’hui” totalement et irrémédiablement uni-dimensionnel duquel il n’a absolument aucune conscience. Les humains existent dans le temps. Ils sont dedans et ils sont dehors. Ils héritent, ils incorporent. Ils modifient. Les humains ne sont pas prisonniers d’un “aujourd’hui” permanent ; ils émergent et s’inscrivent dans le temps.

Alors que les humains émergent du temps, découvrent la temporalité et se libèrent de l’”aujourd’hui”, leur relation avec le monde s’imprègne de facto de conséquences. Le rôle normal de l’humain dans et avec le monde n’est pas un rôle passif. […] Répondant aux défis du monde, s’objectivisant, discernant, transcendant, les humains entrent dans un domaine qui leur appartient exclusivement, celui de l’histoire et de la culture.

L’intégration au contexte, par opposition à l’adaptation, est une forme d’activité humaine très distinctive. L’intégration résulte de la capacité de s’adapter à la réalité plus la capacité critique de faire des choix et de transformer cette réalité.

[…]

La personne intégrée est une personne en tant que Sujet. Par contraste, la personne adaptée est la personne en tant qu’Objet, l’adaptation représentant au mieux une forme d’auto-défense. Si l’humain est incapable de transformer la réalité, il va s’adapter. L’adaptation est une caractéristique d’attitude du monde animal, exhibée par l’humain, cela devient symptomatique de sa déshumanisation.

Au travers de l’histoire, les humains ont tenté de surmonter les facteurs qui les font s’accommoder, s’ajuster, dans une lutte, constamment menacée par l’oppression, pour atteindre finalement leur pleine humanité.

Alors que les humains interagissent dans et avec le monde en répondant aux défis de l’environnement, ils commencent à dynamiser, à maîtriser et à humaniser la réalité. Ils y ajoutent quelque chose qui leur est propre, en donnant une signification temporelle à l’espace géographique, en créant de la culture. Cette constante interaction des relations humaines avec le monde et leurs semblables ne permet pas l’immobilisme social (sauf en cas de pouvoir répressif). Alors que les humains créent, recréent et décident, des époques historiques commencent à prendre forme et c’est précisément en créant, en recréant et en décidant que les humains devraient participer à ces époques.

Une époque historique est caractérisée par une série d’aspirations, de préoccupations et de valeurs dans la recherche de la réalisation ; par des moyens d’être et de se comporter ; par des attitudes plus ou moins généralisées.

[…] Les humains jouent un rôle crucial dans la réalisation et le dépassement des époques historiques. Que les humains perçoivent ou pas les thèmes de l’époque et par dessus tout, le comment ils agissent sur la réalité de chacun de ces thèmes ainsi générés, va largement déterminer leur humanisation ou leur déshumanisation, leur affirmation en tant que sujet ou en tant qu’objet. Car ce n’est seulement que lorsque les humains comprennent bien les thèmes qu’ils peuvent vraiment intervenir dans la réalité au lieu que de ne demeurer que de simples spectateurs. Et ce n’est qu’en développant une attitude critique permanente que les humains peuvent dépasser une posture d’ajustement afin de devenir plus intégrés avec l’esprit du temps. Dans la mesure où une époque historique génère de manière dynamique ses propres thèmes, les humains devront faire usage de “toujours plus de fonctions intellectuelles et de moins de fonctions émotionnelles et instinctives”.

[…]

Si les humains sont incapables de percevoir de manière critique les thèmes de leur temps et ainsi incapables d’intervenir activement dans la réalité, ils sont aspirés dans le sillage du changement. Ils voient que les temps changent, mais ils sont submergés par ce changement et ne peuvent en conséquence pas distinguer leur dramatique signification. Une société qui commence à bouger d’une époque à une autre requiert le développement d’un esprit critique particulièrement critique. N’ayant pas cet esprit, les humains ne peuvent pas percevoir les contradictions marquantes qui se produisent dans la société comme valeurs émergentes à la recherche d’affirmation et de choc satisfaisant avec les anciennes valeurs se protégeant du changement naissant. Le temps de la transition d’époque [historique] constitue un “raz-de-marée” historico-culturel. Des contradictions croissent entre les façons d’être, de comprendre, de se comporter et de valoriser ce qui appartient à hier et les autres manières de compréhension et de comportement qui appartiennent à demain et annoncent le futur. Alors que les contradictions se creusent, la “lame de fond” devient de plus en plus forte et le climat qu’elle génère, de plus en plus émotionnel. Ce choc entre un hier qui perd sa signification mais qui lutte pour survivre et un demain qui cherche à gagner en substance, caractérise la phase de transition comme temps d’annonce et de décision. Ce toutefois, seulement dans la mesure où le choix résultant d’une perception critique des contradictions soit réel et capable d’être transformé en action. Un choix est illusoire dans la mesure où il représente les attentes des autres.

[…]

Par exemple, le statut non-autonome du Brésil a généré le thème de l’aliénation culturelle. De la même manière l’élite et les masses manquent totalement d’intégration dans la réalité brésilienne. L’élite vit de manière “surimposée” à cette réalité, le peuple quant à lui complètement submergé en elle. Il en revint à l’élite d’importer des modèles culturels étrangers et au peuple il incomba de suivre le mouvement d’être sous, d’être dirigé par l’élite et de n’avoir aucune part décisionnelle.

[…] Ainsi, le point de départ de la transition brésilienne, fut cette société très fermée à laquelle j’ai déjà fait référence, celle dont l’économie d’exportation de matières premières était entièrement déterminée par un marché extérieur, dont le centre même de la décision économique était situé à l’étranger, une société “réflexe”, “objet”, totalement dénuée du sens de nation, archaïque, illettrée, anti-dialogique et élitiste.

Cette société se divisa avec la rupture des forces qui la maintinrent en équilibre. Les changements industriels firent de la société brésilienne une société plus tout à fait fermée mais certainement pas encore totalement ouverte. Une société en cours d’ouverture. Les centres urbains s’ouvraient progressivement tandis que les centres ruraux demeuraient fermés.

[…]

Note des traducteurs pour ce qui suit: le mot “radicalisation” vient de “radical”, qui veut dire “racine”, “origine profonde”. Ce qui est radical ramène à la racine, à la source, aux fondamentaux. Le sémantique de la pensée unique sectaire a transformé cette signification réelle en un terme péjoratif voulant dire ou étant assimilé de nos jours à quelque chose “d’extrême” ou “d’extrémiste”, ce qui est un non-sens sémantique. Nous devons redéfinir les mots pour leur rendre leur sens réel. Ainsi un “radical” n’est pas un extrémiste, c’est quelqu’un qui recherche la racine de quelque chose, sur un plan politique, recherche l’être générique, organique pour que la société humaine s’harmonise de nouveau avec son être profond au delà des diktats de “l’avoir” marchand auxquels il/elle s’oppose.

= La radicalisation implique une augmentation de l’engagement dans la position qu’on a choisie. Cette position est essentiellement et de manière prédominante, critique, emprunte d’amour, humble et communicative ; elle est donc positive.

Une personne qui a pris une option radicale ne nie pas à autrui son droit de choisir, ni n’essaie d’imposer son propre choix. Elle peut discuter de leurs positions respectives. La personne est certes convaincue qu’elle a raison, mais respecte les prérogatives d’une autre personne de dire qu’elle a raison.  Le radical essaie de convaincre et de convertir, mais en aucun cas d’écraser son opposant. Il a néanmoins un devoir, imposé par l’amour, celui de réagir contre la violence de ceux qui essaient de le réduire au silence ; de ceux qui, au nom de la liberté, tuent sa liberté et la leur par la même occasion.

Être radical n’implique pas l’auto-flagellation. Les radicaux ne peuvent pas accepter passivement une situation dans laquelle le pouvoir excessif du petit nombre mène à la déshumanisation de tous.

Malheureusement, le peuple brésilien, élite et masses confondues, était de manière générale assez mal préparé à évaluer la transition de manière critique et ainsi, bousculé par la force des contradictions en lice, il commença à tomber dans des positions sectaires au lieu d’opter pour des solutions radicales.

Le sectarisme est essentiellement émotionnel et non-critique. Il est arrogant, anti-dialogique et donc anti-communicateur. C’est une position réactionnaire, que ce soit de la part d’une personne dite de “droite” (que je considère comme “sectaire née”) ou d’une personne dite de “gauche”. Le sectaire ne crée rien parce qu’il est incapable d’aimer. En total disrespect des choix des autres, il essaie d’imposer ses propres choix sur tout le monde. En cela réside l’inclinaison des sectaires vers l’activisme, c’est à dire vers l’action sans la vigilance de la réflexion, en cela se tient son goût pour les slogans, qui de manière générale demeure au niveau du mythe et des demies-vérités et attribue une valeur absolue à ce qui est purement relatif. Le radical par contraste, rejette l’activisme et soumet ses actions à la réflexion [critique].

Le sectaire, de droite ou de gauche, se dit propriétaire de l’histoire en tant que son seul créateur et en cela pense être le seul ayant le droit de donner le rythme à son mouvement. Les sectaires de droite et de gauche diffèrent en ce que l’un désire arrêter le cours de l’histoire et l’autre l’anticiper. D’un autre côté, ils sont similaires pour imposer leur propre conviction sur les gens, qu’ils réduisent à une simple masse. Pour le sectaire, le peuple, les gens n’ont d’importance que dans la mesure où ils soutiennent ses objectifs. Le sectaire désire que le peuple soit présent dans le processus historique en tant qu’activiste, manœuvré par une propagande intoxicante. Les gens ne sont pas supposés réfléchir. Quelqu’un d’autre va penser pour eux ; et c’est en tant que protégés, qu’enfants sous tutelle que les voit le sectaire. Les sectaires ne peuvent en aucun cas mener une révolution véritablement libératrice parce qu’ils ne sont pas eux-mêmes libres.

Le radical est un Sujet au degré de sa perception des contradictions historiques de manière critique croissante, néanmoins, il ne se considère pas comme le propriétaire de l’histoire. Et bien qu’il reconnaisse qu’il soit impossible de stopper ou d’anticiper l’histoire sans pénalité, il n’est en rien un simple spectateur de l’histoire en mouvement. Bien au contraire, il sait qu’en tant que Sujet, il doit et se doit de participer créativement avec d’autres sujets à ce processus en discernant les transformations afin de les aider et de les accélérer.

[…] Dans les sociétés aliénées, les humains oscillent entre un optimisme ingénieux et le désespoir.

Note des traducteurs: lisez ce qui suit avec à l’esprit ce qui se passe en France depuis novembre 2018 et le mouvement des Gilets Jaunes. Qu’en déduisez-vous ?…

[…] Pendant la phase de la société fermée, les gens sont submergés dans la réalité. Alors que cette société se brise, ils émergent. Non plus comme simples spectateurs, ils décroisent les bras, renoncent à l’attente et demandent une intervention. Jamais plus satisfaits de simplement regarder, ils veulent participer. Cette participation perturbe l’élite privilégiée, qui se réunit et s’assemble en réaction d’auto-défense.

En premier lieu, l’élite réagit spontanément. Plus tard, percevant plus clairement le menace impliquée avec l’éveil des gens et de la conscience populaire, elle s’organise. Elle amène un groupe de “théoriciens de crise” (le nouveau climat culturel est étiqueté: “crise”) ; elle crée des institutions d’assistance sociale et des armées de travailleurs sociaux, et au nom  d’une soi-disant menace à la liberté, répudie la participation des gens.

L’élite défend une démocratie sui generis dans laquelle les gens sont “malades” et ont besoin de “médicaments”, alors qu’en fait leur “maladie” n’est que le désir de parler et de participer. A chaque fois que les gens essaient de s’exprimer et d’agir librement, ceci constitue le signe qu’ils continuent à être malades et ont donc besoin de toujours plus de médicaments. Dans cette étrange interprétation de la démocratie, la santé est synonyme de silence et d’inaction populaires. Les défenseurs de cette “démocratie” parlent souvent du besoin de protéger le peuple de ce qu’ils appellent “une idéologie étrangère”, c’est à dire tout ce qui pourrait contribuer à une présence active des gens dans leur propre processus historique. Similairement est étiqueté comme “subversifs” tous ceux et celles qui entrent dans une dynamique de transition et deviennent ses représentants. On nous dit: “Ces gens sont subversifs, parce qu’ils menacent l’ordre.” En fait, l’élite n’a aucune alternative. En tant que classe sociale dominante, elle doit préserver “l’ordre social” quelqu’en soit le prix. Elle ne peut pas permettre quelques changements de base que ce soit, car cela affecterait leur contrôle sur la prise de décision. Donc, de son point de vue, tout effort pour surclasser un tel ordre veut dire que c’est une tentative criminelle de subversion.

[…] Ce climat irrationnel fait naître et nourrit des positions sectaires de la part de ceux qui désirent arrêter le cours de l’histoire afin de maintenir en place leurs propres privilèges et de la part de ceux qui espéraient anticiper l’histoire afin de mettre un terme aux privilèges.

[…] Ainsi les radicaux rejettent les palliatifs de “l’assistanat”, la force des décrets et le fanatisme irrationnel des “croisades”, défendant au contraire les transformations basiques de la société qui permettraient de traiter les humains comme sujets et non plus comme objets.

[…] L’assistanat est une méthode particulièrement pernicieuse essayant de vicier la participation populaire au processus historique. En premier lieu, cela contredit la vocation naturelle de l’humain d’être Sujet en cela qu’il traite les récipients des mannes comme des objets passifs, incapables de participer au processus de leur propre récupération ; en second lieu, cela contredit le processus de “démocratisation fondamentale”. Le plus grand danger de l’assistanat est la violence de son anti-dialogue, qui en imposant le silence et la passivité nie aux humains les conditions qui se développeraient naturellement ou même d’ouvrir leur conscience.

[…] La chose la plus importante est d’aider les humains (et les nations) à s’aider eux-mêmes, de les placer dans une situation  de conscience critique conflictuelle avec leurs problèmes, de faire d’eux les agents de leur propre rédemption. Par contraste, l’assistanat viole les humains d’une nécessité fondamentale: la responsabilité, de laquelle Simone Weil disait:

Pour que ce besoin soit satisfait, il est nécessaire que l’humain doive souvent prendre des décisions sur de petits ou grands sujets affectant des intérêts différents des siens, mais pour lesquels il se sente particulièrement concerné.

La responsabilité ne peut pas s’acquérir intellectuellement mais seulement au travers de l’expérience, elle est empirique. L’assistanat n’offre aucune responsabilité ni aucune opportunité de prendre des décisions, mais seulement des gestes et des attitudes qui encouragent la passivité. Que l’assistance soit d’origine nationale ou étrangère, cette méthode ne peut en rien mener un pays vers une destination démocratique.

[…]

L’existence est un concept dynamique impliquant un dialogue éternel entre l’humain et son alter ego humain, entre l’humain et le monde, entre l’humain et son créateur. C’est ce dialogue qui fait de l’humain un être historique.

[…]

La Conscientização représente le développement du réveil de l’attention critique. Elle n’apparaîtra pas comme un résultat naturel même de changements économiques majeurs, mais elle doit croître de l’effort éducatif critique fondé sur des conditions historiques favorables.

[…]

A suivre…

= = =

Lectures complémentaires:

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Manifeste pour la Société des Sociétés