Gilets Jaunes: 1er mai et 25ème round… Qui ose gagne !…


Tout le pouvoir aux Ronds-Points !…

 

Tout est possible !

 

Paris Luttes Info

 

30 avril 2019

 

url de l’article: https://paris-luttes.info/tout-est-possible-12073?lang=fr

 

1er mai 2019, une journée pour tout tenter, une journée pour tout rêver.

Le 25e rendez-vous des GJ n’est pas comme les autres. Et c’est tant mieux. Le mouvement a besoin de sortir de sa routine et de sa ritualisation des manifs du samedi. Planifié, non pas un samedi, mais un jour férié, date historique pour les luttes sociales à travers le monde, ce nouveau rendez-vous devrait voir de nouvelles personnes venir collaborer à la chute du système : syndicalistes, écolos, anarchistes, mais aussi et surtout des milliers de citoyens anonymes en colère.

Cette date du premier mai arrive quelques jours après l’annonce des « décisions » de Macron suite au Grand Débat. Des annonces qui n’ont convaincu personne en dehors de la République en marche. Une allocution qui a confirmé le mépris de classe et la position ultra-autoritaire et inflexible du pouvoir, aussi bien le pouvoir politique que le pouvoir économique, policier et judiciaire.

Le message est clair : vous pourrez gesticuler encore des mois, la politique du gouvernement ne changera pas. Et le système encore moins. Si cette posture tient d’une tactique pour décourager les GJ et autres forces révolutionnaires, on sait qu’après avoir vraiment tremblé en novembre et décembre, le système a réussi à reprendre la main sur la gestion des révoltes, qui n’ont quasiment plus connu de caractère insurrectionnel en 2019, y compris lors des ultimatums du 16 mars et 20 avril. La force du système ultra libéral, c’est de comprendre les nouvelles situations et de s’y adapter ultra rapidement.

Il faudra donc beaucoup plus qu’un premier mai massif et déterminé pour réussir à ébranler le système. Mais ce 1er mai est essentiel pour que la lutte continue, qu’elle mute pour tromper encore le système, pour le faire dérailler. Ouvrir des brèches, tenter des expériences, se rencontrer, échanger, créer des alliances de rue éphémères…

Mercredi, chaque citoyen dans la rue aura les clés de la réussite de cette journée. Ce ne sont pas les syndicats qui ont les clés, ce ne sont pas les associations, ce ne sont pas les « figures » des GJ. Non, c’est chaque citoyen, qui, selon ses choix, ses paroles, ses actes, déterminera l’évolution de cette journée et donc de la suite du mouvement : une tentative de manif sauvage, lancer un chant repris par des milliers de manifestants, refuser d’entrer dans la nasse de fin de manif (prévue Place d’Italie a priori), se déguiser pour tourner en dérision le pouvoir, monter des barricades, repeindre la rue en jaune, entrer dans un bâtiment pour une occupation éphémère….

Tout est possible. La journée, la nuit et la vie nous appartiennent. N’ayons pas peur de l’inconnu, car seul cet inconnu peut nous permettre de vivre différemment.

La solution ne viendra pas d’un transpalette ou d’une banque en feu. Elle ne viendra pas non plus d’un manifestant déguisé en clown ou d’une fanfare invisible. Mais elle viendra de tout cela et des brèches que toutes ces individualités pourront créer. Des brèches dans lesquelles il appartiendra de s’engouffrer et d’improviser.

Le pouvoir craint plus qu’il ne le dit cette journée du 1er mai. Sa stratégie est connue d’avance : contrôler l’ensemble du cortège pour l’amener dans la nasse géante de fin de manif. Avant cela, dès que possible, scinder le cortège pour isoler les manifestants les plus déterminés et faire un max de répression et d’arrestation. Tout faire pour obliger les milliers de citoyens en colère à choisir leur camp : celui des gentils manifestants qui respectent les règles de la République, et les méchants anarchistes black bloc assoiffés de feu et de sang.

Ne leur offrons pas cette chance de nous séparer, idéologiquement, mais aussi physiquement dans la rue. Soyons soudés dans nos différences de pratiques et de tactiques. Respectons-nous, car nous avons le même adversaire, et que la différence ne nous fait pas peur.

Mercredi : chaque personne dans la rue aura le pouvoir de changer les choses. Le mouvement des GJ a prouvé la force de l’horizontalité et de l’action individuelle dans une lutte collective. Alors, n’ayez pas peur de vous lancer dans des initiatives. Parlez-en à vos proches et à vos camarades de lutte. Il reste quelques heures pour préparer ce 1er mai. C’est largement suffisant pour réfléchir et proposer des actions surprises, qu’elles soient festives, musicales ou offensives. Mercredi, chaque initiative sera une reprise éphémère de liberté et d’existence. Chaque acte subversif sera une victoire face à ce système qui veut nous faire croire que rien ne pourra jamais changer et qu’il faut retrouver nos « vies d’avant ».

Nous savons que nos vies d’après peuvent être bien plus joyeuses et solidaires. Et nous sommes prêts à nous battre pour cet horizon. Cela commence mercredi.

= = =

Tract_Gilets_Jaunes

Gilets Jaunes !

Les cinq mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir !

Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre.

Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi:

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…
  • Restons incontrôlables et imprévisibles !

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Groupe Gilets Jaunes de _______________

= = =

Rappel vital de Jo en ce 1er mai sur l’enfumage total dont nous sommes victimes sur les retraites entre autre…

https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/04/30/mensonges-de-decembre-davril/

= = =

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 


L’autonomie c’est la vie…
La soumission c’est la mort !

Publicités

4 Réponses to “Gilets Jaunes: 1er mai et 25ème round… Qui ose gagne !…”

  1. […] Gilets Jaunes : 1er mai et 25ème round… […]

  2. J’étais en train de rédiger ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/04/30/mensonges-de-decembre-davril/

    Et j’étais entrain d’écrire « Le message est pourtant clair » quand j’ai été alerté par votre publication…

    Je l’ai intégré à partir du « Car le message est clair » !

    On ne peut plus clair, en effet…
    Jo

  3. 2500 black blocks allemands iront à Paris pour le 1 er mai 2019(source juan branco avocat d’Assange https://www.facebook.com/juan.branco.98 mais faut être connecté à Facebook pour lire les posts sinon on a que la page d’intro)
    Juan Branco, est Un agent double du NVO vu qu’il donne des infos à condition que le lecteur accepte d’être fiché vu qu’il est obligé d’être connecté à Facebook pour lire ses posts.
    Donc c’est 2500 mercenaires allemands envoyés par Merkel pour tenter de décrédibiliser la manif en faisant passer les gilets jaunes pour des casseurs black block

    Rappel que l’Allemagne de Merkel a lancé la création des black blocks pour décrédibiliser les manifestations dans toute l’Europe en faisant passer les européens pour des casseurs, et coincer les manifestants pour que l’Eurogendfor puisse attraper les vrais manifestants pacifiques plus facilement http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/02/23/01016-20140223ARTFIG00161-les-black-bloc-des-casseurs-experimentes.php

    1er-Mai à Paris : Un important dispositif de 7400 policiers et gendarmes, près de 2000 black blocs attendus
    https://actu17.fr/1er-mai-a-paris-un-important-dispositif-de-3000-policiers-et-gendarmes-pres-de-2000-black-blocs-attendus/

    A Marseille, des policiers fracassent le crâne d’une jeune femme de 19 ans à terre Son cerveau, notamment, a été endommagé.
    Maria, 19 ans, a déposé plainte mardi auprès du parquet de Marseille. Le 8 décembre dernier, en marge d’une manifestation de «gilets jaunes», elle a été rouée de coups de pied et de matraque par des policiers. https://www.mediapart.fr/journal/france/300419/marseille-des-policiers-fracassent-le-crane-d-une-jeune-femme-terre?utm_content=bufferec7ef&utm_medium=social&utm_source=Twitter_Mediapart&utm_campaign=CM

    « Gilets jaunes » : un collectif de victimes de violences policières appelle à une manifestation nationale

    D’après le collectif, qui n’a pas donné de détails sur la méthodologie de ses données, 22 personnes ont perdu un œil et cinq ont été amputées d’une main depuis le début du mouvement des « gilets jaunes ».
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/28/gilets-jaunes-un-collectif-de-victimes-de-violences-policieres-appelle-a-une-manifestation-nationale_5455937_3224.html

    Le 1er mai se passe mal pour les vénézuéliens:
    Vénézuéla : des militaires écrasent des manifestants qui manifestent contre Maduro à Caracas dans l’article, on voit une vidéo où l’on voit des manifestants se faire écraser sous des chars des militaires vénézuéliens ce 1 er mai est devenu sanglant pour tout le monde
    https://limportant.fr/infos-monde/3/t/1426755

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.