Technologie et contrôle de la population: La 5G outil du génocide mondial en cours et à venir… (Dean Henderson)


Technologie et totalitarisme: marquage RFID

 

Qui est derrière la volonté de contrôle et de décimation de la population par la technologie 5G

 

Dean Henderson

 

19 mars 2019

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/03/19/whos-behind-the-5g-cull-of-humanity/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En 1999, le scientifique de Hewlett Packard (HP) Richard P. Walker reçut une patente pour ce qui allait devenir “l’internet des choses”, plus connu sous le vocable de 5G. Walker et ses collègues de la Silicon Valley reçurent de la technologie militaire de la part de Lockheed Martin et d’IBM.

HP créa Agilent Technologies cette même année comme véhicule porteur de la patente de Walker pour en faire un succès. Toutes les patentes qui s’ensuivirent concernant la 5G seraient mystérieusement absorbées par Agilent, que ce soit dans le domaine de la surveillance, de la cybernétique, de l’ingénierie génétique, du puçage humain (RFID), ou des “wet works”.

L’entreprise qui pousse la patente Agilent de Walker est SERCO, une entreprise britannique très puissante et très proche de Lockheed Martin (NdT: le #1  mondial de l’armement), General Electrics (GE) et BAE.  La première et la 3ème de ces entreprises citées sont les deux plus grosses industries de l’armement au monde. Les quatre entreprises font partie de Crown Agents USA Inc. La part dorée de SERCO est contrôlé par British Nuclear Fuels (BNFL) et donc la reine Elizabeth II d’Angleterre.

En 2000, SERCO et Lockheed Martin ont pris le contrôle du site d’armement britannique Aldermaster. Elles contrôlent aussi les 2/3 de British Atomic Weapons Establishment (BAWE), le dernier 1/3 est la propriété de BNFL. Cette dernière décennie AEW a commencé à exporter de l’uranium enrichi américain volé depuis une entreprise Eunice NM et au travers de sa succursale URINCO. Ils furent aidé dans cette démarche par le Highland Group, dont les membres inclus les Clinton et Robert Mueller (NdT: patron du FBI).

SERCO contrôle l’immigration et possède un laboratoire de recherche en pathologies en GB, l’entreprise gère aussi des centres de détention, des prisons et des hôpitaux en Australie et en Nouvelle-Zélande. Mais le plus gros de ses revenus provient de contrats avec le gouvernement américain obtenus sans aucun appels d’offre et accordés par des membres du Senior Executive Services (SES). Le SES consiste en des hauts fonctionnaires internes au gouvernement, qui ne peuvent pas être virés après un an de service. Le président Obama en a nommé 8 000…

Les membres du SES sont en fait des agents de la Couronne britannique (NdT: de fait la City de Londres) qui donnent des contrats en provenance du gouvernement américain, certaines ressources et des informations très sensibles à leurs patrons de la Couronne (City de Londres).

SERCO reçoit quelques 15 à 20 milliards de dollars par an de contrats passés avec le gouvernement des Etats-Unis ; gère 63 tours de contrôle du traffic aérien, gère l’ObamaCare, gère des parkings et société d’horodateurs  ainsi que des entreprises de bus et de trains, supervise les prêts d’Overseas Private Investment Corporation (OPIC) et se charge des envois de fret de l’USAID. Mais 75% des revenus des contrats de SERCO sont avec la défense américaine. Avec ses bureaux de laveries d’argent sale contrôlés par la City de Londres dans les paradis fiscaux de Jersey, Guernesey et les Iles Caïmans, SERCO gère la “sécurité” de toutes les branches de notre armée et de nos services de renseignement. SERCO est profondément impliqué dans le programme spatial américain au travers d’Aerospace Corporation, qui prévoit déployer quelques 24 000 nouveaux satellites permettant la 5G par Elon Musk’s SpaceX et Amazon’s OneWeb l’année prochaine. SERCO possède aussi des contrats avec la Millenium Foundation de Bill Gates, impliquant la stérilisation des Africains et des Indiens par la vaccination.

Fondée en 1929, SERCO a émergé de RCA, un autre agent de la Couronne qui s’est transformée en General Electrics (GE). RCA est plus connue pour son électronique de consommation mais son principal revenu était généré par des équipements de radar et de sonar pour l’armée. C’est cette même technologie qui est maintenant déployée sous forme de 5G. Dans mon livre:  Big Oil & Their Bankers…, J’identifie RCA comme un élément clef de l’assassinat du président JK Kennedy par les agents de la Couronne.

Au début des années 1960, RCA a développé le système de détection rapide balistique de missile pour le Royaume-Uni. Dans les années 1980, on leur donna le contrat de soutien du nouveau programme spatial européen et pour la maintenance de l’éclairage publique de la ville de Londres. En 1987, avec ce qu’il restait de RCA absorbé par GE, ce qui en resta devint SERCO.

Pendant les années 1990, SERCO se développa internationalement, se concentrant sur les pays de l’alliance des “5 yeux” de la Couronne GB, Canada, Australie, NZ et USA, 4 d’entre eux parties intégrantes du Commonwealth et donc contrôlé par la Couronne / City. SERCO commença aussi a fonctionner dans les monarchies marionnettes de la City de Londres que sont les monarchies du Golfe et son CCG, l’entreprise y gère les opérations de contrôle du traffic aérien. Elle a aussi acquis le contrôle de l’aviation civile irakienne (ICAA) ; ceci facilite grandement tous les trafics d’armes, de drogue, d’êtres humains de la Couronne depuis cette région.

SERCO fournit également un soutien technique à l’accélérateur de particules du CERN en Suisse, gère les services de transport et de fret du North District Hospital de Hong Kong (un autre centre majeur du traffic de la drogue…) et fournit un “soutien logistique” aux bases militaires des pays des 5 yeux. SERCO gère aussi le Laboratoire National de Physique de la GB et entraine des soldats aux Etats-Unis et en Allemagne.

SERCO aussi domine le nombre de contrats attribués par le Department of Homeland Security et est en charge de la région 9 des camps de la FEMA, qui inclut l’Alaska, Hawaii et la côte Ouest américaine, qui a fait l’expérience il y a peu d’une série de catastrophes naturelles pas si naturelles que ça.

SERCO a commencé à fournir un soutien informatique au parlement européen en 2014, à entraîner les pompiers américains en Afghanistan en 2016 et a commencé la gestion des satellites météorologiques européens en 2017.

La spécialité de SERCO est la gestion des données cybernétiques, incluant les archives criminelles, les archives de permis de conduire, de vaccinations, les bases de données d’ADN, et les archives des communications militaires. Ceci la place dans la position de pouvoir contrôler les pays des 5 yeux et leurs citoyens. Mais l’infiltration la plus importante du GCHQ (le QG du renseignement britannique) s’est produite en 2015 lorsque SERCO reçût le contrat de patente de classification aux Etats-Unis essentiellement la mettant en charge du bureaux des patentes. En cette capacité, l’entreprise peut diriger là ou a Couronne le désire, la patente Walker 5G. Cette direction, d’après leurs propres documents, est la réduction de 70% de la population du Royaume-Uni pour 2025. Une réduction similaire est prévue être étendue au monde entier.

SERCO est gérée par deux Chevaliers Hospitaliers britanniques, Sir Roy Gadner, le président de SERCO et qui est en charge, selon le propre site internet de SERCO, des “relations avec la City de Londres et les actionnaires principaux (comme la reine Elizabeth II…)”. Le CEO Rupert Soames est le petit-fils de Winston Churchill. En 2010, il fut fait Grand Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique (qui, comme chacun sait, n’existe bien évidemment pas…)

Tous deux proviennent de l’agent de la couronne GE, qui fabrique les compteurs intelligents et l’éclairage LED, le tout mis en place juste avant la mise en fonction de la 5G. Monsanto, maintenant partie intégrante du descendant direct de la très nazie IG Farben: Bayer, est aussi étroitement lié à la Couronne, ce qui explique son empoisonnement continu de l’humanité avec son RoundUp (glyphosate).

Beaucoup de gens identifient maintenant les menaces variées envers l’humanité, des chemtrails à la fluoridation de l’eau en passant par les vaccins et le glyphosate et maintenant la 5G. Cet éveil est devenu si important, que l’establishment est en train d’interdir les informations de DARPAnet. D’autres ont identifié ces attaques comme étant un effort coordonné de dépopulation de l’humanité d’un facteur de 90%.

Mais la prochaine tache de cette enquête criminelle est la plus importante qui doit devenir le point de focale. Nous devons identifier les perpétrateurs. Pendant des décennies, les banquiers oligarques ont exprimé à maintes reprises leur obsession de la dépopulation de la planète. Le propre mari de la reine Elizabeth a manifesté son désir d’être réincarné en une sorte de parasite ou virus pour détruire l’humanité.

Mais il apparait que la Couronne n’attend pas cette éventualité. Dans leur programme accéléré de réduire la population mondiale de quelques milliards, SERCO est la rotule impliquant la Couronne comme perpétrateur de ce génocide des mieux préparés. La technologie 5G est une clef de leur plan et doit être stoppée à tout prix.

Quiconque protège ou permet à ces criminels de fonctionner est un traître à sa nation, un traître envers l’humanité. Toute personne qui a conscience de ces faits doit prendre à cœur de diffuser et de convaincre proches et amis, voisins et connaissance et agences de loi. Il est temps de focaliser notre énergie sur l’ennemi et d’empêcher de nuire ces sociopathes lucifériens avant qu’il ne soit trop tard.

 

 


Technologie au service du génocide planétaire

17 Réponses to “Technologie et contrôle de la population: La 5G outil du génocide mondial en cours et à venir… (Dean Henderson)”

  1. […] de l’anglais par Résistance 71 sous le titre : Technologie et contrôle de la population : La 5G outil du génocide mondial en cours et à venir… (Dean […]

  2. […] de l’anglais par Résistance 71 sous le titre : Technologie et contrôle de la population : La 5G outil du génocide mondial en cours et à venir… (Dean […]

  3. Sur General Electric, ça m’a trotté dans la tête depuis hier : En pleine polémique, Clara Gaymard quitte General Electric

    La patronne du groupe américain en France officialise son départ quelques jours après avoir été convoquée à l’Elysée pour s’expliquer sur les suppressions de postes chez Alstom.

    Cela aurait fait dix ans cette année que l’épouse à la ville de l’ancien ministre Hervé Gaymard piochait dans son volumineux carnet d’adresses pour prêcher la bonne parole de General Electric dans le tout-Paris politique et des affaires. Elle n’a cessé de prôner l’intensification des relations économiques entre la France et les Etats-Unis, au nom de la défense des emplois industriels en Europe. Faut-il y voir un rapport ? Son départ intervient au moment où General Electric a annoncé 6.500 suppressions dans la branche énergie d’Alstom que le groupe vient de racheter, dont 765 en France, en contradiction avec les engagements pris auprès du gouvernement français au moment de l’acquisition. Mercredi, Clara Gaymard a dû se rendre à l’Elysée pour s’en expliquer auprès de François Hollande et d’Emmanuel Macron, en compagnie de Jeffrey Immelt le patron américain de General Electric.

    Tout est dans ce billet là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/01/copains-comme-cochons/

    Ce qui prouve, pour le moins, que Macron est bien un outil rothschildien placé dans le fauteuil élyséen pour servir l’oligarchie qui l’y a mis là, comme Trump, Trudeau, May aussi Merkel…

    Et pour preuve, une de plus, qu’il n’y a aucune solution au sein du Système… Ché même plus comment il faut le dire !
    Jo

  4. […] de l’anglais par Résistance 71 sous le titre : Technologie et contrôle de la population : La 5G outil du génocide mondial en cours et à venir… (Dean […]

  5. […] dans son article traduit par Résistance 71, intitulé : Qui est derrière la volonté de contrôle et de décimation de la population par la […]

  6. […] américaine. Beaucoup de ces communications sont administrées par contrat de sous-traitance par SERCO. La FBCA est-elle contrôlée par le City Bridge Fund ou Bridge House Estates […]

  7. […] américaine. Beaucoup de ces communications sont administrées par contrat de sous-traitance par SERCO. La FBCA est-elle contrôlée par le City Bridge Fund ou Bridge House Estates […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.